dimanche 5 octobre 2014

J.Street, la Suède et d’autres ‘’amis’’ d’Israël

J.Street est un groupe de pression américain qui assure qu’il veut le bien de l’Etat d’Israël. Si ! Si ! Selon, évidemment, l’adage bien connu que « celui qui aime bien châtie bien ». 

Il ‘’aime’’ si fort que les Israéliens s’en éloignent. Restent à ses côtés, bien sûr, tout ceux qui ont le même ‘’amour’’ de « l’entité sioniste » et veulent lui dicter, à tous prix, où se trouve son ‘’bien être’’ !

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

Sur le site de cette association pleine de ‘’sollicitude’’, on y trouve, entre autres joyeusetés, un appel au Président Obama à « prendre une position plus ferme sur les colonies » israéliennes. 

« Il est temps pour les Etats-Unis d’affirmer que les colonies sont illégales et pour un examen approfondi de la politique américaine en ce qui concerne ces colonies et pour identifier les moyens pour que le message ne soit plus longtemps ignoré ».

En clair, un appel à des sanctions ! C’est cela de la vraie sollicitude !

Mieux ! Une nouvelle pétition vient d’être lancée. « Put a border on it ».


Si celle-ci assure que « Deux Etats pour deux peuples est la seule voie vers la paix », ce qui est logique, elle exige de la part de l’Etat d’Israël de tracer, unilatéralement, les frontières communes à ces deux états.

« Au lieu d'annoncer de nouvelles colonies, Israël doit annoncer son engagement pour la paix ».

Et se retirer sur des frontières que cette association ne voit passer, nulle part ailleurs, que sur les « frontières de 1967 », quelque peu amendées afin de laisser les blocs des implantations en territoire israélien.

Merci !

Quid de Jérusalem ? Quid de la sécurité ?

Est-il imaginable que l’Autorité palestinienne se contente d’une autre capitale que la ville sainte, ou laisse Tsahal dans la vallée du Jourdain le temps estimé nécessaire ? D’autres frontières seront-elles acceptées par celle-ci ?

Qui peut croire à ses foutaises ?

Plus grave ! Une fois ces frontières mentionnées, tracées et diffusées à travers la planète, et l’Etat d’Israël reconnu, en conséquence, comme « occupant » de territoires ne lui appartenant pas, il ne restera plus qu’à débattre internationalement, à l’Onu par exemple, du nombre de « réfugiés » devant trouver une « solution juste » à leurs situations personnelles.

Solution qui ne pourra être autre qu’un retour chez soi. En terre israélienne cela va de soi !

J.Street a-t-elle déjà un nombre à communiquer au gouvernement israélien ? Un, deux… cinq millions ?

Avec de tels ‘’amis’’, l’Etat d’Israël n’a pas besoin d’ennemis !

Et les ‘’amis’’ de ce genre se multiplient. La Suède, dernier pays en date, se dit prêt à reconnaître « l’Etat de Palestine ».

Dans quelles frontières ? Question idiote !

Les Israéliens n’ont pas leur mot à dire ! Les frontières sont déjà tracées et reconnues par la communauté internationale !

Point barre !

‘’Amitié’’ qui démontre que l’Etat d’Israël se retrouve de plus en plus seul et condamné par ces tristes ‘’amis’’, sauf à se suicider, à la poursuite du conflit. 

Car nul quidam honnête intellectuellement ne peut affirmer que le monde musulman est aujourd’hui prêt à accepter un état pour le peuple juif en terre sainte. Ni que les Israéliens sont des suicidaires en puissance !

État mental que nul ne peut démentir pour ce qui concerne les occidentaux. L’Islam faisant très peur, donner à manger au crocodile l’état du peuple juif leur fait supposer qu’ils seront épargnés !

13 commentaires:

Anonyme a dit…

L'Europe, la France en particulier sont en cours d'islamisation. Maxime.

zicki71 a dit…

1.IL N'Y A QUE DES LIGNES D'ARMISTICE ENTRE ISRAËL ET LES TERRITOIRES PALESTINIENS.
2. SI ISRAËL "OCCUPE" DES TERRITOIRES "PALESTINIENS" (encore faudrait savoir LESQUELS) c'est à la suite d'aggressions arméess contre cet Etat .
3. Aussi longtemps qu'UN TRAITE' DE PAIX ne sera pas signé entre Palestiniens et Israéliens il est HORS QUESTION qu'Israël se retire d'une quelconque partie des
terres qu'il occupe.Si Israël se retirait sans la signature d'un traité de paix cela signifierait UNE ACCEPTATION de sa part des guerres d'aggression dont il a été la victime et de leur RECONNAISSANCE ET DE LA JUSTIFICATION de la a part COMMUNAUTE' INTERNATIONALE,ce qui eqivaudrait à encourager et à légaliser de nouvelles aggressions militaires et attaques terroristes..
Par contre les répliques israéliennes sont presque toujours condamnées .
4.il est EXCLU qu'Israël cède une partie de Jérusalem. .
Non seulement cette ville a été la capitale d'un Etat Juif il y
a plus de 3000 ans mais AUCUNE INSTANCE INTERNATIONALE n'a condamné l'occupation iILLEGALE de la Cisjordarnie (JUDEE ET SAMARIE) pendant 19 ans
(de 1948 bà 1967).
5.La plupart des média et des Gouvernements Occidentaux "oublient" que la population juive de la ieille ville de Jérusalem (qu'ils appellent "Jérusalem-Est) fut chassée par la Légion Arabe Jordanienne qui détruisit toutes les synagogues ,contruisit des latrines avec les pierres tombales juives et interdit au Juifs l'accès au Mur Occidental ,leur lieu le plus sacré .
6.Il n'y a AUCUNE MENTION de Jérusalem dans le Coran ni aucune trace historique d'un Peuple Palestinien dans l'histoire.


Focu a dit…

Je ne comprends pas qu'on veuille aller contre la vérité d’Israël. Les choses pourraient être simples quand même.

La paix pourrait être faite en une semaine !

Focu

yuri a dit…

1- Mais Israël a été reconnu par l'ONU dans des frontières. Sans cela quelle valeur aurait la reconnaissance d'un état sans frontières?

2- Le droit international ne reconnait aucun territoire pris par la guerre - Charte des Nations-Unies, Résolution contraignante 242

3- Tout à fait sur le principe. Sauf que les attaques venaient de pays arabes voisins, alors avec qui le traité de paix? Surtout que certains officiels israéliens clament que les palestiniens n'existent pas. Alors avec qui?

4- Et? C'est brouillon. Jérusalem fut la ville centrale d'un royaume Juif à l'Antiquité. Personne n'a condamné l'occupation des terres dévolues à un état arabe entre 48 et 67. Où voulez vous en venir?

5- Et? Vous voulez faire un concours d'expulsions? Qui aboutirait à quelle conclusion?

6- Et? Voulez-vous dire que l'esplanade des mosquées n'a jamais été construite? Ou que les arabes n'ont jamais vécu au Moyen-Orient?

Victor Perez a dit…

Focu,

Avec la "vérité" d'Israël la paix aurait été signée en 2000, voire en 2008.

Jusqu'à nos jours, aucune contre proposition n'a été faite. Hormis une exigence de capitulation d'Israël.

Vous avez bien choisi votre pseudo. il vous va comme un gant.

Victor Perez a dit…

Yuri,

Lorsque je lis votre intervention, je ne peux m'empêcher de penser que vous ne connaissez rien à ce conflit.

Un exemple : Israël reconnu par l'Onu. Et alors ? Les Arabes reconnaissent-ils de nos jours l'Etat d'Israël comme étant l'état du peuple juif ?

Si oui, dans quelles frontières , Dites le nous !

Continuez à lire Tintin. Je pense que c'est dans vos cordes.

yuri a dit…

Ben voyons....

Pourrais-je savoir qui refuse de reconnaître l'état palestinien aujourd'hui? Qui convoque les ambassadeurs des états qui souhaitent le reconnaître?

Déclaration unilatérale, mais n'est-ce pas ce qu'a fait Israël en 48?

Même Arafat a reconnu l'existence d'Israël avant même que l'état palestinien soit envisagé. Oslo si ça vous dit quelque chose.

Aujourd'hui l'Autorité Palestinienne est prête à reconnaître Israël dans des frontières "de 67" négociée.

Soit vous ne comprenez pas l'intérêt diplomatique d'Israël immédiat et à venir d'enfin définir des frontières.
Soit les déclarations de deux états pour deux peuples (dont un qui "n'existe pas" lol) sont du vent et vous souhaitez qu'Israël vise la propriété pleine et entière de la Cisjordanie (Judée Samarie)

Dites moi? Avant que je retourne lire Tintin lol

Victor Perez a dit…

Yuri,

Restez avec Tintin. Il vous sera de bons conseils pour déjouer les mauvaises intentions des uns et des autres.

"qui refuse de reconnaître l'état palestinien aujourd'hui" ?

En 2000 et 2008 les Israéliens étaient prêts à créer un état de "Palestine" C'est nettement mieux, non ?

Quant à reconnaître l'Etat d'Israël comme étant l'état appartenant au peuple juif et israélien qui le reconnaît ? Quel état musulman ?

Dans quelles frontières ?

Question déjà posée plus haut mais toujours sans réponses.

Il est sûr qu'avec des individus de votre intelligence et compréhension du conflit Israël sera bien ''défendu''. lol !

yuri a dit…

Dans quelles frontières c'est répondu dans mon commentaire précédent. Pas par moi, mais par l'AP d'Abbas.

2000? Camp David? Les négociations n'auraient elles pas échouées à cause de "concessions territoriales" israéliennes ne permettant pas une réelle continuité territoriale à l'état Palestine?

2008? Plomb durci? Blocus de Gaza? Acceptation par Mechaal d'un état palestinien dans les frontières de 67? Le refus par l'AP de la même "proposition" "d'état" sans continuité territoriale?

L'état d'Israël appartenant au peuple israélien.... Lol vous faites dans la lapalissade aujourd'hui. Quant à son caractère ce n'est pas à l'AP de l'autoriser ou non, c'est bien au peuple israélien, reconnu de facto en même temps que l'état israélien.

Vous avez beau être particulièrement intelligent, lol, il vous manque quelques éléments pour vous faire une compréhension de la situation il me semble.

D'ailleurs niez vous le refus actuel d'Israël de reconnaissance d'un état palestinien? Niez vous le lobbying diplomatique visant à dissuader tout état de le reconnaître?

Votre haute intelligence n'a pas su répondre à ma question. Peut-être est elle trop primaire pour un être à l'intellect supérieur?
Je la repose tout de même : Comprenez vous l'intérêt diplomatique et stratégique d'Israël s'il définissait enfin des frontières? En cas de réelle volonté de solution à deux états cela s'entend.

Victor Perez a dit…

Yuri,

Vos sornettes et votre récitation de la propagande antisémite me lasse.

Abbas aurait reconnu que l'Etat d'Israël appartient bien au peuple juif ? Aurait-il abandonné son exigence du droit au retour de millions de "réfugiés" au sein même de cet état pour mieux l'éradiquer de l'intérieur ?

Bien sûr que non !

Et vous osez écrire qu'Israël est reconnu !

Continuez à écrire vos idioties mais ailleurs que sur mon blog. Vous ne connaissez rien à ce sujet et je n'ai pas de temps à perdre à vous corriger.

Fin ! Merci de ne pas insister. Mediapart et Rue89 entre autres blogs antisémites vous sont ouverts.

Anonyme a dit…

Le grand "savant" yuri assure:

"Quant à son caractère ce n'est pas à l'AP de l'autoriser ou non,"

Effectivement ! L'AP a, seulement pour faire la paix, à reconnaître que l'Etat d'Israël est l'Etat du peuple juif.

Les propagandistes jouent sur les mots et se croient savants.

En fait ils sont complices de l'antisémitisme qu'ils font monter.

Jacques

Victor Perez a dit…

Yuri,

Lorsque vous nous ramènerez une déclaration d'un dirigeant arabe reconnaissant le bien-fondé de la déclaration d'indépendance de l'Etat d'Israël dite par Bengourion en 1948 je publierais à nouveau vos stupidités.

D'ici là, tentez de comprendre pour quelles raisons le monde musulman a déclaré la guerre au jeune état qui s'est dit juif en 1948.

Victor Perez a dit…

Yuri,

Un petit lien pour votre WE.

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20080421.OBS0614/mechaal-le-hamas-ne-reconnaitra-pas-israel.html

Trouvez moi un meilleur lien. C'est à cette seule condition que vos stupidités seront à nouveau diffusées sur mon blog.

Bon WE