vendredi 22 mai 2015

La politique pro-arabe de la France au plus bas des valeurs humaines

La résolution 242 du Conseil de l’Onu, votée le 22 novembre 1967, stipule un retrait israélien « de territoires » afin, cela est précisé également, que les frontières à négocier soient sûres pour cet état attaqué depuis sa renaissance en 1948. Cette loi internationale a été votée à l’unanimité de ses membres. France comprise ! 

Ce qui n’a pas empêché celle-ci, dès lors, de tout faire pour imposer sa propre interprétation. Celle qui exige de l’Etat d’Israël un « retrait de tous les territoires » et donc un retour à la ligne d’armistice de 1949, tracé que Lord Caradon, considéré comme l’architecte de cette résolution, avait apprécié, alors, comme mauvais.

Résolution qui avait déplu au monde musulman, désireux de l’éradication définitive de l’Etat du peuple juif, et que la France s’empresse depuis à satisfaire. 

Contre quelques avantages économiques évidemment !


Nonobstant l’exécution de retraits successifs (Sinaï, Gaza, zone A et B en Judée et Samarie) qui n’ont pourtant pas apporté toute la paix escomptée, L’Etat d’Israël n’a vraisemblablement toujours pas satisfait aux désidératas de la France, puissance qui s’enorgueillit d’être la patrie des Droits de l’homme.

Sauf lorsqu’il est israélien semble t-il !

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

Le gouvernement français aurait décidé de faire passer prochainement au Conseil de Sécurité une nouvelle résolution exigeant «la création d’un Etat palestinien ‘’sur la base des frontières du 4 juin 1967’’ moyennant des échanges mutuellement agréés de territoires équivalents»

Si à priori, chacun cherchera les raisons légales et historiques qui attribuent d’office tous ces territoires aux ‘’Palestiniens’’, chacun notera aussi que les frontières israéliennes en devenir seront, par l’accord imposé, dessinées par d’autres que les autorités du pays.

On ne fait pas mieux comme « frontières sûres » ! Lord Caradon avait donc tout faux en 1967.

Si l’on ajoute à cela l’exigence française d’une « solution juste, équilibrée et réaliste » pour les seuls ‘’réfugiés palestiniens’’ - comprendre les millions de leurs descendants -, Jérusalem Capitale des deux parties -comprendre la Vieille Ville entre les mains ‘’palestiniennes’’-, et l’oubli d’en parler d’abord à la partie israélienne, partie prenante au conflit, chacun comprendra l’échec à venir.

La France s’empressera alors, dit-elle, de reconnaître « l’Etat de Palestine » !

Un état qui restera virtuel tant qu’Israël ne sera pas reconnu, par le monde musulman, comme étant la nation du peuple juif, Jérusalem comme sa Capitale une et indivisible et que sera abandonné définitivement le « droit au retour » en son sein de millions d’étrangers fantasmés comme « réfugiés ».

Conditions sine qua non de la survie spirituelle et physique de cet état, et revendications intangibles du peuple israélien dans sa très grande majorité !

Viendra donc probablement le temps des châtiments à appliquer à ce ‘’pays récalcitrant à la paix’’ !

La France officielle osera t-elle Boycotter, Désinvestir et Sanctionner le pays du peuple Juif ? 

L’Europe suivra t-elle ?

Si cela démangera certains gouvernements, le rappel de l’histoire fétide de ce continent à l’égard du peuple juif freinera leur ardeur haineuse et intéressée. Si l’on y ajoute le gaz, le pétrole et la matière grise israélienne très recherchée de par le monde, ainsi que l’appui économique et diplomatique des USA malgré Barak Obama, l’Etat d’Israël a peu à s’en faire.

Le vote lors du 65e Congrès de la FIFA, saisi pour exclure l’Etat d’Israël, qui doit se tenir le 29 mai prochain en Suisse sera un excellent test concernant les pays qui comptent. Voire les autres.

A n’en pas douter, l’agitation française n’a principalement qu’un seul objectif. A savoir, la politique pro-arabe devant inciter, par la bande, les électeurs musulmans à rejoindre le ‘’bon camp’’ lors des élections présidentielles de 2017.

Ce qui fait très peu face aux intérêts existentiels des Israéliens !

72 commentaires:

Anonyme a dit…

Et bien, rien ne change. Toujours le même radotage.

"‘’sur la base des frontières du 4 juin 1967’’ moyennant des échanges mutuellement agréés de territoires équivalents»"

Signifie le strict contraire de la conclusion du paragraphe suivant "les frontières israéliennes en devenir seront, par l’accord imposé, dessinées par d’autres que les autorités du pays."

Mais bref, je ne vais pas relever toutes les contradictions et la mauvaise foi.

Je vais juste poser une question.

Pouvez vous affirmer noir sur blanc et directement que le gouvernement français actuel n'est pas pro-israélien ou antisémite puisque pour vous c'est la même chose?

Pas de blablas, pas de chichis ou de tournures de phrases, une simple réponse : le gouvernement français actuel est-il ou non pro-israélien?

Merci.

Victor Perez a dit…

Merci,

Et si l'AP refuse un ou tout échange ? Les frontières seront aussi déterminées par Israël ?

Votre pensée est vide de toutes réflexions. Où est l'intérêt de dialoguer avec vous ?

Réal Bergeron a dit…

Y a-t-il un projet plus prétentieux par un chantage éhonté à vouloir dicter une solution territoriale conflictuelle par une résolution éventuellement déposée au, machin, ( ONU ), parainée par la République française en exigence de la création d'un État fantasmé " Palestinien " sur la base d'hypothétiques frontières d'un armistice antérieure qui a résulté d'une opération militaire défensive à un agression militaire coalisée.

Comment une communauté internationale sur un fantasme territorial de la République française, en bafouant le principe démocratique qui lui est si chère, pourrait-elle cautionner la fallacieuse revendication territoriale des squatters arabes fallacieusement dits " Palestiniens " avec un représentant illégitime d'une " autorité palestinienne " ( Abou Mazen ) qui est en autorité reconnue internationalement depuis 10 ans sur un mandat légal de 4 ans, échu depuis le 8 janvier 2009 ?

Serait-ce un tel régime politique, anti démocratique, que les supporteurs d'une solution à " deux États " seraient prêts à consentir pour trancher unilatérallement et prétentieusement une solution hypothétique de paix existentielle au Proche-Orient ?

Ne soyons pas dupes, cette lutte territoriale manigancée par les squatters arabes fallacieusement dits " Palestiniens " au nom de leur tuteur jordanien, est nul autre que l'accès souverain à l'eau, existentiellement manquant pour la Jordanie. Ce qui explique entre autres la tentative de spoliation du territoire israélien dans un support de cécité, des idiots utiles internationaux.

Ch M a dit…

Merci pour ce texte particulièrement fondamental.
La mauvaise foi et la désinformation en France sur Israël sont consternantes. Il est vrai que la France est depuis longtemps et de plus en plus une abomination se prenant pour un modèle à suivre !
Christian

קרבי kravi a dit…

Anonyme vous avez raison : toujours votre même radotage.
Le problème n'est pas l'anti-israélisme du gouvernement français.
C'est la haine antijuive planétaire que vos semblables se plaisent à infuser.
Lisez donc les pertinentes analyses de P.A.Taguieff.

Robert a dit…

Je pense que si Israël ne cherche pas à imposer ses conditions........

Mais c'est impossible !

Robert

Anonyme a dit…

Et si l'AP refuse un échange et si Israël refuse un échange.... Cela s'appelle de la négociation et comme dans toute négociation chaque partie devra abandonner une partie de ses revendications.
Dans le pire des cas cela ne changera rien, les discussions vont s'éterniser et le status quo si favorable à Israël va perdurer.
Soyons pragmatiques et réalistes et un peu moins idéologues.

Cela dit vous ne m'avez pas répondu sur le seul point qui m'intéresse, connaissant déjà par coeur tout le reste de votre argumentaire - vu que vous le ressassez encore et encore depuis tant d'années.

Je reformule donc :

Voulez-vous dire par cet article que le gouvernement français actuel n'est pas pro-israélien? Ce qui à suivre votre raisonnement signifierait qu'il est antisémite.

Oui ou non?

Merci

Victor Perez a dit…

Merci,

Si le monde musulman et donc les "palestiniens" étaient désireux de négociations, cela se saurait.

Que vous ne comprenez pas ce point est preuve que vous ne comprenez rien à ce conflit antisémite.

Quant à s'interroger sur le "pro-israélisme' de la France.... Il n'y a que les idiots utiles de votre genre qui s'interroge encore.

Mais êtes-vous un idiot utile ou un antisémite qui s'ignore ou qui refuse de l'admettre ?

Cela vous regarde. Pour ma part le dialogue avec vous est inintéressant.

Robert a dit…

"Si le monde musulman et donc les "palestiniens" étaient désireux de négociations, cela se saurait."

Je pense, au contraire de vous, que les palestiniens veulent négocier. Le problème est qu'il ne veulent pas tout vous abandonner et je comprends votre déception. Il va falloir respecter les autres et c'est difficile pour vous.

Robert

Victor Perez a dit…

Robert,

Si les "palestiniens" étaient désireux de négocier ils auraient eu déjà un pays.

2000 et 2008. Deux propositions très généreuses refusées par vos amis et aucune contre-propositions.

Sauf celle de Jérusalem Capitale de la "Palestine", un pays judenrein et un "droit de retour" de millions de musulmans au sein même de l'état juif.

En fait, ils ne veulent pas "tout nous laisser" mais rien nous laisser.

Que vous ne comprenez pas ce "détail" ne me surprend point.

yossef a dit…

Non, Robert, les Palestiniens ne veulent pas négocier. DE plus, vous n 'ignorez pas et les diplomates également, que jamais entre 1948 et 1967 les palestiniens n'ont jamais réclamé d'état à l'Egypte et la Jordanie, qui occupaient Gaza et la Judée/Samarie, pourtant on peut imaginer, qu'il eut été plus facile pour eux de négocier avec des états arabes. Peut etre, que le temps est venu de demander des comptes auxétats arabes.

Robert a dit…

Je ne réponds pas car l'avenir nous dira qui a raison.

Vous raisonnez avec vos certitudes, et les palestiniens raisonnent avec ce que le Monde semble leur donner.

En plus, Israël demandera beaucoup de terre palestinienne. On n'est pas encore arrivé à une solution sans intervention de la communauté internationale. Et on sait tous que la communauté manque de courage.

Je vous laisse entre vous pour que vous puissiez encore profiter de vos certitudes. Après, tout changera et la déception prendra sa place.

Robert

Réal Bergeron a dit…

@ Robert,

Le problème avec vous c'est que vous êtes intoxiqué à l'existence d'un peuple fallacieusement inventé par Yasser Arafat dit " Palestinien " qui vous est impossible d'en exposer l'historique existentiel.

Parce que même Yasser Arafat ( Abou Ammar )n'a jamais pu en faire un historique antérieurement à la Guerre de six jours.

C'est bien beau invoquer des négociations, mais vous comprendrez que c'est difficile dire même impossible avec une entité qui n'existe pas.

On peut toujours se prêter à un vaudeville de négociations pour divertir la communauté internationale mais à la fin, rien ne peut en sortir de concret sauf le divertissement à remettre l'exercice.

PS/ Dans votre réplique du, 24 mai 2015 21:41, vous prétendez que les " Palestiniens " ne veulent pas tout abandonner. Vous devez comprendre qu'ils ne peuvent abandonner quelque chose qui ne leur appartient pas.

Et c'est là qu'est votre intoxication pro-arabe à psychanalyser.

Victor Perez a dit…

Robert,

Et si nous parlions de vos certitudes ?

"palestiniens raisonnent avec ce que le Monde semble leur donner"

Au nom de quoi et sur quelle base le Monde leur donne quoi que se soit ?

Si vous pouviez me renseigner je vous saurais gré.

"Israël demandera beaucoup de terre palestinienne"

Pouvez vous me tracez l'historique de cette terre que vous dénommez "palestiniennes" ? Depuis quand le sont elles ? Quelles ont été leurs frontières ? etc...

Je ne demande qu'à être convaincu ? A vous de jouer. Servez vous de vos certitudes. lol ! Ou bien passez pour un rigolo répétant ce qu'on lui a mis entre les deux oreilles.

Je note par ailleurs que vos "certitudes" vous contraignent à négliger les propositions israéliennes de paix de 2000 et 2008.

Cela n'à évidemment rien à voir avec une lobotomisation. re lol !

Robert a dit…

Non, je ne vais pas vous répondre. Je vous laisse avec vos certitudes.

Vous n'avouerez jamais que l'ONU et le reste du Monde n'est pas d'accord avec vous. La clé du problème est là.

Amusez vous bien !

Robert

Victor Perez a dit…

Robert,

Ce n'est pas que vous ne voulez pas, mais c'est que vous n'avez rien à répondre !

Vous ne pouvez même pas vous servir du droit international inexistant, ni même du passé historique de ce peuple inventé pour le besoin de la cause antisémite que vous servez fidèlement.

Quant à "Vous n'avouerez jamais que l'ONU et le reste du Monde n'est pas d'accord avec vous"... Il faut être innocent pour ne pas voir combien, la planète est contre Israël mais pour le pétrole, les pétrodollars et le besoin de faire ami ami avec l'islam pour contrer sa folie meurtrière.

Comme vous dites "le problème est là". Et vous n'avez rien de mieux à proposer que la perte d'Israël ?

Triste constat en ce qui vous concerne.

Anonyme a dit…

Idiot utile? Non je ne m'interroge pas, je voulais juste que vous l'admettiez clairement. Cela mettrait juste à bas votre rhétorique contradictoire et remplie de sophisme. Comment un gouvernement pro-israélien pourrait-il commettre les "abominations antisémites" que vous "révélez" dans votre article.

Je passe sur les délires paranoïaques de votre ami qui voit un monde entier qui cherche à annihiler Israël.... Comme si en cas de réalité de ces délires ce ne serait pas déjà fait depuis longtemps....

Quand à la volonté de négociations... Depuis les propos électoralistes de Netanyahou ou les délires bibliques de Tzipi (pas Livni, l'autre) - que personne à ma connaissance dans ce gouvernement n'a condamné - le monde se pose avec raison la question de la volonté israélienne d'arriver à une solution.
Cette fois les belles paroles ne suffiront pas, il faudra des actes.

Le premier pourrait être simplement d'arrêter de dire que les palestiniens n'existent pas ou qu'ils envahiraient la "Judée-Samarie"... Où ils sont nés....

Anonyme a dit…

merci

Victor Perez a dit…

Merci,

Je crois qu'en ce qui vous concerne je vais retirer le qualificatif "utile".

Vous n'êtes pas même en mesure de comprendre ce que j'écris.

S'interroger sur le pro-israélisme de la France alors que ce pays fait tout pour nuire à Israël pour de basses questions d'intérêts est parlant à votre sujet.

Vous n'êtes pas même capable de vous rappeler les propositions israéliennes de paix de 2000 et 2008.

Quant aux "palestiniens" qui seraient nés en Judée et en Samarie ...

Le grostesque est ici atteint car vous êtes incapable de m'indiquer d'autres noms pour les territoires de leur soit disant naissance que d'origine juive.

Pitoyable !

Anonyme a dit…

Je vois qu'acculé, il ne vous reste que l'invective et la diversion.

Qu'attendre d'autre de quelqu'un qui accuse à mots cachés - même pas ouvertement - le gouvernement Vals d'antisémitisme, pardon, d'anti-israélisme... A moins que ce ne soit plus la même chose ;-)

Pov Manu, il va être trop trop triste si il vous lit.

Même jolie diversion et jeu sur les mots concernant la Cisjordanie... Mais bien sûr M. Perez il n'y a jamais eu d'arabes au Moyen-Orient, sauf depuis 67, c'est bien connu. Les historiens doivent être tous une sacrée bande d'antisémites qui veulent détruire Israël.

Et puis vous osez revenir sur les échecs de 2000 et 2008. Je suppose que vous parlez de Camp David et Annapolis et pas de la naissance du Hamas sous l'aile israélienne ou de plomb durci. Pour les gouvernements israélien et états-unien, c'est au tort exclusif des arabes, pour le reste du monde (monde musulman inclus) c'est aux torts partagés. Je ne vais pas rentrer sur les problèmes de continuité territoriale, ou de gestion de Jérusalem. Ce serait du temps perdu. Mais si il y a eu refus il y a bien une raison.

Toutes ces diversions ne servent qu'à masquer votre impossibilité de justifier ou condamner les propos anti paix de la nouvelle coalition. Propos qui ne font que réaffirmer que la charte du Likoud est bien toujours en application dans les esprits de la droite israélienne : pas d'état arabe à l'ouest du Jourdain.

Pire encore, pour les israéliens, ces propos ouvrent les yeux aux alliés d'Israël sur la réelle volonté de ce gouvernement.

Cela dit même ce débat est du vent et de la poudre aux yeux. Qui croit encore sérieusement en une solution à deux états?
Cette solution est de toute façons morte le 14 juin 2009 lorsque Netanyahou "accepta" dans un discours - le fameux discours de Bar-Ilan - l'idée d'un état palestinien en l’accolant à des conditions inacceptables.

Maintenant si ça vous chante de nous prendre pour des imbéciles et de clamer partout que les seuls et uniques responsables de la situation sont les arabes, je n'essaierai pas de vous convaincre. C'est votre problème, nous ne sommes pas dupes et savons voir que dans cette histoire il n'y a pas de tort exclusif ni de diable face à un ange.

Merci

Victor Perez a dit…

Merci,

Je serais acculé ? La bonne blague !

- Le gouvernement de Valls ‘’pro-israélien’’ ? Et qui prépare une résolution onusienne légitimant à postériori le narratif ‘’palestinien’’.

A coup sûr ça c’est du pro-israélisme.

- Quel rapport entre la Cisjordanie et vos ‘’palestiniens’’ ?

Seraient-ce ces derniers qui auraient dénommé ces territoires ainsi ?

Heureusement que vous n’avez pas choisi le nom anglais West Bank – rive ouest. Le rapport entre les deux est beaucoup plus flagrant ne trouvez vous pas ? lol !

S’il y a eu des arabes sur cette rive, leurs frères de la rive est du Jourdain ont reçu 80 % du territoire de la Palestine mandataire. A priori pour vous aussi cela n’est pas suffisant ! Il vous faut partager le petit territoire (historique) dévolu au peuple juif en inventant un autre peuple différent du peuple Jordanien.

Serez vous capable seulement de me raconter leurs passés distincts l’un de l’autre avant 1946 ? Bien sûr que non !

- Echec de 2000 et de 20008. Bah ! Probablement la faute aux Juifs qui n’ont pas accepté le ‘’droit au retour’’ de centaines de milliers d’étrangers en leur sein. Sans compter le refus d’abandonner totalement Jérusalem. C’est ce que vous appelez ‘’tort partagés’’. Vous êtes risible.

- Le gouvernement israélien a été élu par la majorité du peuple. Un peuple que vous condamnez car refusant de se suicider. Pour celui-ci, sachez le, il n’y aura une ‘’Palestine’’ que lorsque que ce nouveau pays (pays qui n'a jamais existé) acceptera quelques conditions basiques et de raison.

Israël état nation du peuple juif, fin de toute revendication, abandon du ‘’droit au retour’’ et fin de la violence. Conditions que vous trouvez ‘’inacceptables’’. C’est dire ce que l’on doit penser de vous.

Pour conclure, seuls les Israéliens sont pour la solution de deux états pour deux peuples. Vous serez bien en mal de m’apporter la preuve du contraire ni même d’une proposition de paix ‘’palestinienne’’ allant dans ce sens.

Au final, vous n’êtes qu’un idiot utile d’un narratif antisémite n’ayant comme seul objectif l’éradication d’Israël. Voire plus.

Mais cela vous regarde. Vous êtes effectivement libre de prendre des vessies pour des lanternes et le narratif mensonger arabe pour la vérité.

Et moi de vous considérer pour ce que vous êtes.

Anonyme a dit…

Si vous n'étiez pas acculé vous ne recourreriez pas à ces artifices rhétoriques, non?

En tout cas j'ai (enfin) eu ma réponse. Selon vous le gouvernement français est anti-israélien. Donc selon vos critères et ses propres critères il est à votre avis antisémite. Vos alliés apprécieront la courtoisie dont vous faites preuve à leur égard.

Pardon d'avoir utilisé le mot Cisjordanie. Cela vous permet de jouer sur les mots. Et bien considérez que lorsqu'on parle de Cisjordanie, de West Bank ou de "Judée Samarie" nous parlons du même lieu. Cela est-il plus clair pour vous maintenant? Aviez vous remarqué la parenté entre les mots "Transjordanie" et "Cisjordanie"?

" Il vous faut partager le petit territoire (historique) dévolu au peuple juif en inventant un autre peuple différent du peuple Jordanien."

Ambigü lorsqu'on sait que le nouveau gouvernement israélien n'hésite plus à reparler du Grand Israël.... Pourriez vous éclaircir?

De même reniez vous le plan de 47 qui permis la reconnaissance internationale d'Israël dans ses frontières de 48? Allez-y, n'hésitez pas exprimez vous...

Pourquoi recherchez vous à me faire raconter une histoire différente du même peuple, alors que je n'ai jamais parlé de peuples distincts. Il n'empêche que les arabes appelés aujourd'hui palestiniens sont des autochtones et qu'il va falloir faire avec.

Conditions inacceptables? Oui la reconnaissance "d'Israël comme état du peuple juif" est impossible. Je ne vous ferai pas l'affront de vous expliquer pourquoi. Je serais par contre ravi de savoir pourquoi selon vous cette exigence n'a pas été faite envers l'Egypte par exemple... La paix était peut-être désirée?

Les autres conditions sont parfaitement négociables.

"Pour conclure, seuls les Israéliens sont pour la solution de deux états pour deux peuples. Vous serez bien en mal de m’apporter la preuve du contraire"

Vous recommencez à prendre les gens pour des imbéciles. Dois-je vous faire un listing de déclarations d'officiels.... A moins qu'hypocritement, deux états pour deux peuples signifie : les palos en Jordanie ou mieux en Irak ou en Syrie.... Pouvez vous m'éclairez la dessus? Où situez vous le nouvel état? Cisjordanie, Jordanie???? Ailleurs?

Acculé? Oui je trouve votre silence sur les déclarations cash de votre gouvernement suspect. Peut-être cela met-il une gêne dans la propa... euh communication que vous développez depuis si longtemps.

Après la façon dont vous me considérez m'importe peu. Si vous n'êtes pas capable de rester sur le terrain des idées et préférez insulter, cela ne démontre que le fait que j'avais raison en vous devinant acculé.

Victor Perez a dit…

Merci,

Croyez vous que je vais perdre mon temps à jouer à votre jeu de dupe ? Vous avez écris tellement de stupidités qu"il me faudrait des heures pour vous corriger.

Un exemple avant de mettre un terme à cet échange sans intérêt.

"Aviez vous remarqué la parenté entre les mots "Transjordanie" et "Cisjordanie"?"

Parfaitement ! En revanche je ne vois aucune parenté entre les "palestiniens" et la Cisjordanie ou The West Bank mais une énorme parenté entre la Judée la Samarie et le peuple juif.

Voici donc un peuple qui vit sur "sa terre" et ne lui donne pas de nom ! Vous êtes risible et surtout incapable de me démontrer sur quoi repose votre "analyse".

Remerciez la propagande qui vous fait passer pour un "intellectuel" !

Ceci dit, tout autre message sans pseudo sera jeté à la corbeille. La moindre des choses et de respecter les règles de celui qui vous accueille.

Anonyme a dit…

Encore et toujours des artifices de rhétoriques, et jamais la moindre réponse à mes demandes de précision....

Je reformule pour être clair :
- Définition précise de "deux états pour deux peuples". Où serait situé le deuxième état par exemple.
- Quelle est la réelle position du gouvernement actuel concernant les négociations de paix? Concernant le fantasme un temps abandonné mais de retour sur la place publique du "Grand Israël"
- Pourquoi exiger des futurs palestiniens une exigence irréaliste alors qu'elle ne fut jamais imposée sur les autres traités de paix?
- Le plan de 47, l'admission à l'ONU et la reconnaissance internationale d'Israël dans ses frontières de 48 ont-ils la moindre valeur à vos yeux?

... Et toutes les autres demandes d'éclaircissement restées sans réponse. Affirmer et pérorer sont une chose, être précis en est une autre.

Quand à votre seul argument d'utiliser le nom ancien d'une région pour tenter de faire valoir le droit international, ça me semble un peu léger. Pas à vous?

Merci

Victor Perez a dit…

Merci,

Vous vous targuez d'être précis ? Vous êtes de plus en plus pitoyable!

Vous affirmez hauts et forts les "droits des palestiniens" alors que vous êtes incapable de me conter le passé de ce peuple avant 1967, voire même avant 1946 et sa séparation avec les arabes de Palestine devenus Jordaniens.

Pas précis mais de surcroît vous ne comprenez rien à rien.

Les noms de Judée et de Samarie rappellent non pas le droit international mais le passé historique du peuple juif sur ces terres. Celles que vous accordez généreusement à vos amis qui vous font avaler des couleuvres.

Fin de cet échange. Comme je vous l'avais indiqué plus haut, je ne trouve aucun intérêt de dialoguer avec vous.

Anonyme a dit…

Vous êtes bel et bien acculé et totalement incapable de répondre à un questionnement légitime après un article d'une telle violence.

Je n'affirme aucunement le droit des palestiniens, si ce n'est le principe onusien d'autodétermination des peuples. Valable pour le peuple israélien mais aussi pour le deuxième peuple. Vous savez, celui du deuxième état que vous appelez de vos voeux lol.

Personne ne nie le passé multi millénaire juif sur cette terre, mais VOUS niez la très ancienne présence arabe sur ces terres, bien plus ancienne que les conquêtes musulmanes. C'est VOUS qui dites qu'ils n'existent pas alors que l'Autorité Palestinienne est une des (très) rares autorités arabes à avoir reconnu Israël en tant qu'état légitime. Vous niez et l'histoire et les traités contemporains.

Je peux vous raconter l'histoire juive sur cette terre ET l'histoire arabe sur cette terre. Google et Wiki le feront mieux que moi d'ailleurs, ainsi vous ne pourrez accuser de falsification pour une virgule mal copiée-collée ou une faute de frappe.

J'en conclus que je n'aurais pas mes réponses sur la volonté israélienne d'arriver à une solution.

J'en conclus également que sans intervention extérieure le problème ne sera jamais réglé et que donc l'intervention européenne est peut-être la seule solution encore possible.

Je conclus également que votre violence verbale, votre censure et votre "manque d'intérêt de dialoguer (avec moi)" est très parlant. Il est sûr que vos amis vous coincent un peu moins dans vos certitudes.

Je remercie donc votre blog de m'avoir éclairé sur les raisons des échecs successifs dans ce conflit.

Merci.

Je sais bien que je serais censuré et que rien de ce que l'on peut vous dire n'a d'effet, inutile donc de rajouter à la censure l'insulte gratuite sur quelqu'un qui ne peut plus répondre. Après tout rien ne force un blog à être une démocratie.

Victor Perez a dit…

Merci,

Une dernière preuve de l’inintérêt de dialoguer avec vous.

Vous parlez de l’histoire arabe de la région mais non pas de l’histoire ‘’palestinienne’’ !? Sacrée lacune de votre part ! Incapable de parler de ce ‘’peuple’’ mais non, pas incapable de citer ‘’ le principe onusien d'autodétermination des peuples’’ ! lol ! De quel peuple ? La partie du peuple jordanien restée sur la rive ouest du Jourdain ? A moins que les peuples jordaniens et ‘’palestiniens’’ soient deux peuples distincts ? Démontrez moi le !

Quant à l’AP reconnaissant Israël comme ‘’état légitime’’ !!!!!!!!!! Vous êtes ridicule !

Pour quelles raisons donc l’exigence d’un ‘’droit au retour’’ de centaines de milliers de descendants des ‘’réfugiés’’ au sein même du territoire destiné à être l’état du peuple juif ? Un droit réservé par l’ONU aux seuls ‘’palestiniens’’ !

Répondez à cette simple question et trouvez l’histoire de ce peuple inventé ayant des droits légaux et historiques paraît-il. Vous arriverez peut-être à vous libérer de la propagande antisémite qui assiège votre esprit. Ainsi seulement vous arriverez à comprendre que votre pro-palestianisme sert à d’autres pour éradiquer l’Etat d’Israël. Un soutien qui inverse les valeurs, les faits et les objectifs.

Fin de cet échange. Inutile de revenir.

Anonyme a dit…

Jouer avec les mots est la seconde nature de ceux qui veulent esquiver les questions.
Mais mon pauvre ami, les palestiniens étaient les habitants de la Palestine, soit les juifs, les arabes et une poignée de chrétiens d'orient et autres...

Pour résumer, vite fait (mais google est votre ami, il vous aidera à découvrir) ils furent dans leur histoire récente ottomans puis britanniques, une partie de ces palestiniens se sont vus accorder la Transjordanie en 46, puis suite aux fortes migrations juive européennes depuis la fin XIXème, il fut décidé - et accepté par l'Agence Juive - une scission de l'Ouest entre un état juif et un état arabe. La suite, le refus arabe, les guerres, les prises de territoire, la colonisation, les accords de dupe... Vous devez connaître, du moins j'espère, déjà que vous n'avez pas entendu parler des accords d'Oslo comme vous le démontrez par la suite...

Je sais que ça vous fait mal qu'on vous rappelle que pendant des siècles les palestiniens juifs et arabes ont eu une histoire commune, mais que voulez vous, les faits sont têtus....

Donc le droit à l'autodétermination de quel peuple osez vous demander? De celui qui forme la grande majorité des habitants de Cisjordanie et qui n'est accepté nulle part, voire massacré - en Syrie par exemple. Celui à qui revient la deuxième partie du partage de 47.

"Quant à l’AP reconnaissant Israël comme ‘’état légitime’’ !!!!!!!!!! Vous êtes ridicule !"

Seriez-vous négationniste ou alors vous n'avez jamais entendu parler des accords d'Oslo? Vous savez celui qui entre autres défini les zones ABC de Cisjordanie et dans son préambule définit une reconnaissance. Etonnant qu'un tel spécialiste ignore l'existence de ces accords. Mais on peut pas tout savoir n'est-il pas?

Quant à mélanger ça au droit au retour... Déjà aucun lien entre la reconnaissance et le droit au retour. Et puis surtout, qui y croit M. Perez? Vos "centaines de milliers (allez, milliards lol)" de réfugiés ont fondu comme peau de chagrin à chaque tentative d'accord. Ils ne reviendront jamais chez eux, vous le savez très bien, alors arrêtez ça ne sert qu'à faire flipper.

Cela dit je n'aurais jamais mes réponses j'en ferais mon deuil, peut-être n'existent-elles pas tout simplement et que votre récitation de poncifs et autres radotages 2000 2008 réfugiés blabla ne servent qu'à le cacher.

Merci. ... Quand même. Et bon radotage avec vos amis.

Victor Perez a dit…

Merci,

Que dire à tout ce mélange sensé être intelligible ????????????

"ces palestiniens se sont vus accorder la Transjordanie en 46" puis "il fut décidé - et accepté par l'Agence Juive - une scission de l'Ouest entre un état juif et un état arabe"

Outre que l"agence juive n'avait pas le choix vous trouvez normal ce partage ? Une Palestine nommé Transjordanie pour les arabes de l'est du Jourdain, et une autre pour les arabes de l'ouest ! N'en faut'il pas une troisième pour les arabes devenus israéliens ? lol !

"Déjà aucun lien entre la reconnaissance et le droit au retour"

Reconnaissance d'Israël comme étant le pays du peuple juif mais peuplé d'une majorité de musulmans ??????????????

Vous êtes impayable ! Il est sûr qu'avec vous la réflexion avance !

Merci de votre apport.

Anonyme a dit…

Je n'aurais donc jamais de réponse à mes interrogations. Toujours une insulte ou une diversion. Il est vrai qu'insultes et diversions font avancer la réflexion.

Si vous voulez trouver quelque chose de moins synthétique, plus précis et plus "intelligible" de nombreux ouvrages ou sites web sauront vous informer sur l'histoire de la Palestine et ses habitants. Puisque vous semblez tout en ignorer depuis ses habitants jusqu'aux accords d'Oslo.

Voilà que maintenant on se retrouve au bar des sports "Outre que l"agence juive n'avait pas le choix vous trouvez normal ce partage ?"

Ah ben mon pov monsieur c'est bien trop pas bien.... Cela étant il s'agit d'un fait et votre haute opinion n'est qu'une opinion.
Déjà l'Agence Juive aurait pu refuser et les forces sur place continuer le combat... sans l'aide internationale bien sûr... Tout cela c'est des choix. L'histoire est faite de choix. Choix de dirigeants, choix d'individus qui rentreront ou non dans l'histoire.

Je note en tout cas que vous reniez cet accord, comme Oslo dont vous semblez ignorer l'existence et la reconnaissance d'Israël par l'Autorité Palestinienne.

Votre humour sur un troisième état, hors du fait qu'il aurait été très drôle au bar des sports répond partiellement à une de mes interrogations. Pour vous donc deux états pour deux peuples signifie : les palos en Jordanie.

La reconnaissance d'Israël comme état légitime et souverain par l'Autorité Palestinienne est un fait. Signé par les deux parties. Oui ou non?
Le problème des réfugiés est à négocier, mais je ne vois pas Israël accepter un si brutal changement de démographie, et les arabes le savent très bien.

Ce sont donc deux choses différentes.

Allez un petit effort et j'aurais des réponses à décrypter entre deux insultes.

Merci

Victor Perez a dit…

Merci,

Dialoguer avec vous ne m'intéresse pas. Le niveau est tellement bas que je ne suis pas étonné de vous voir m'accuser de faire "diversion".

Ma diversion avez-vous dis ? Comme par exemple de vous faire admettre que les arabes de la Palestine ont reçu 80 % de cette région ? Excusez du peu !

Par ailleurs, votre logique est incroyable ! Outre que le monde musulman n'a pas accepté ce que l'Agence Juive a accepté en 48, a pris 80 % de la Palestine mandataire en 46, exige la création d'une Palestine pour les "Palestiniens" (peuple qui n'existait pas lui-même en 1948) dans les "frontières de 67" (frontières qui n'ont jamais existé), voilà que vous trouvez normal qu'Israël négocie le sort des descendants des "réfugiés". C'est à dire accepte le "droit au retour" en son sein ! C'est surement cela que vous appelez "
reconnaissance d'Israël comme état légitime et souverain par l'Autorité Palestinienne" ?

Tout cela, d'après vous, doit inciter les Israéliens à négocier !

Falsifiez autant que faire se peut l'histoire, bafouez la logique, mais loin de mon blog. L'intellect de mes lecteurs mérite mieux que vos fadaises.

Inutile de revenir, vos stupidités iront la fois prochaine directement à la corbeille.

Marc a dit…

Dommage que vous le jetiez aussi facilement !

Anonyme a des arguments.....

C'est ça qui doit vous gêner.

Marc

Victor Perez a dit…

Marc,

Je vous rassure, je ne suis nullement gêné. Juste abasourdi par ses "arguments".

Mais ils ne sont pas perdus pour tout le monde puisqu'ils vous conviennent.

Avec eux vous allez surement mieux comprendre le conflit ! lol !

Victor Perez a dit…

Merci,

Inutile d'insister. J'ai suffisamment donné de mon temps.

Pour toutes précisions consultez mes articles.

Anonyme a dit…

Citation de Merci :

"Déjà l'Agence Juive aurait pu refuser et les forces sur place continuer le combat... sans l'aide internationale bien sûr... "

La propagande faisant le nécessaire, à part l'aide matérielle achetée par les Israéliens je ne vois pas !?!?

Les Arabes n'ont-ils pas acheté des armes à l'international aussi ? L'auraient-ils fabriqué ?

Les ravages de la propagande se décèlent partout.

avraham

Victor Perez a dit…

Marc,

Vous parliez d'arguments de Merci. En voici un autre en réponse à Avraham.

"Anonyme a ajouté un nouveau commentaire sur votre article "La politique pro-arabe de la France au plus bas de..." :

Et oui, cher Avraham, ma "propagande" contre vos croyances

http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_civile_de_1947-1948_en_Palestine_mandataire

merci"

On cherche encore l'aide internationale donnée à l'Etat d'Israël pour "continuer le combat" hormis l'apport de matériel militaire.

Comme quoi il vaut mieux croire q'être lobotomisé par la propagande !

A merci. Inutile de répondre. On vous a assez lu.
A Avraham, inutile de relancer le débat la coupe est pleine.

Réal Bergeron a dit…

Quelle chance inespérée pour cette République française que d'avoir à son service un fervent politicien pro-arabe prêt à vendre l'honneur de son pays pour un plat de lentilles.

Avec le relent de sa citation :« Justice n'est pas rendue aux Palestiniens il faut être clair », il vient de replonger son pays dans une stratégique collaboration morale pour plaire à ses créanciers arabes.

S'il y a une justice à rendre aujourd'hui par cette République française, c'est bien et incontestablement, pour être clair comme il dit, celle d'une justice à rendre pour la collaboration française à la déportation des Juifs dans les camps nazis durant la Shoah.

Laurent Fabius prévoit se rendre en Israël, fin juin. Un bon coup de pied au cul au débarquement à, David-Ben-Gourion et un retour, illico, en France pour faire ses fientes.

Les limites de tolérance et retenu diplomatiques doivent être atteintes par Israël.

Anonyme a dit…

Victor Perez,

C'est vraiment domage cette censure. Le débat était intéressant. Anonyme a posé de nombreux points que j'aurais aimé que les pro-israéliens éclaircissent.

Je ne m'étais jamais jamais posé la question. 2 Etats pour 2 peuples ça peut être interprété de pleins de façons.
Le double discours de dire 2 états pour 2 peuples et en même temps dire que le deuxième peuple n'existe pas est troublant sur la sincérité.

Le deuxième Etat serait la Jordanie, un Etat qui existe déjà? C'est la seule chose qui me vient à l'idée quand je lis vos réponses.

Pareil pour toutes ces autres questions. Comment arriver à la paix avec un gouvernement qui fait de telles déclarations : glorifier la violence, citations bibliques douteuses, refus net d'un état palestinien etcetera.
Et encore pire aucun officiel israélien n'a condamné ces propos ou a tenté de les nuancer de façon crédible.

Si vous avez un problème avec son ton direct et ironique ça n'empêche pas que ces questions sont légitimes.

Vous vous honoreriez en y répondant au lieu de vous enfuir.

Patrick

Victor Perez a dit…

Patrick,

Que vous parlez de "censure" puis de ma "fuite" me fait sourire.

Pour le reste, je vous invite à vous replonger dans mes réponses qu'il n'a su démentir ainsi que dans mes articles.

Si vous avez vraiment envie de comprendre le conflit vous y trouverez de quoi sortir de votre pensée toute prête.

Dans le cas contraire je vous conseille ouma.com. Très bon site pour entretenir la forme de la propagande que je décèle dans votre commentaire.

Anonyme a dit…

Victor Perez, cette réponse est une fuite. Il n'y a ni réponse ni argument.

Mais si vous préférez m'agresser plutôt que d'apporter des réponses ne vous étonnez pas si d'autres ont le même comportement que vous.

Surtout quand on voit la haine crachée dans le commentaire précédent. Fabius qui collabore avec les nazis et la Shoah.... Ca aide à comprendre le conflit c'est sûr. Et aucun cadrage de votre part, propriétaire du blog face à un type qui associe Fabius à la déportation et l'extermination de 6 millions de personnes. C'est grave. Très grave. Votre intervenant compare une phrase de Fabius à la Shoah. Ces millions de morts et de persécutés n'ont donc aucune valeur pour vous? Je n'aime pas particulièrement Fabius mais de là à le comparer à Hitler. Votre intervenant révisionniste n'est même pas recadré alors que nos pauvres questions légitimes reçoivent des insultes? C'est surréaliste chez vous. C'est un scénario pour la 4ème dimension. Un blog juif sioniste qui laisse déblatérer un révisionniste et préfère m"insulter après deux questions. Passez moi l'expression mais ça troue le cul.

Je reviens au sujet si ça a un sens après avoir lu ça.
Vos réponses n'étaient pas des réponses à ses questions.

Vous n'avez jamais parlé des conséquences des déclarations du nouveau gouvernement sur le processus de paix. En tant qu'israélien vous en avez quand même entendu parler? Je suis même sûr que vous avez une opinion ou une réflexion là dessus.
Vous n'avez jamais précisé ce que vous appeliez "2 Etats pour 2 Peuples". Des frontières négociées en Cisjordanie ou les arabes expulsés en Jordanie?

Vous n'avez jamais répondu à ses interrogations. Vous avez juste répondu des insultes et des phrases toutes faites. Puis vous censurez.

Ne vous étonnez pas si les pro-israéliens passent pour des fachos. Vous donnez des arguments vos adversaires seraient idiots de ne pas les utiliser.

Maintenant soit vous avez des réponses aux questions que l'on se pose, soit vous le dites et on en reste là.

Patrick

Victor Perez a dit…

Patrick,

Que vous ne compreniez pas le sens du commentaire de Real et l'accusiez de "révisionnisme" ne m'étonne pas.

Que vous ne voyez pas le révisionnisme de Merci, lui qui affirme entre autre stupidités qu'Israël a reçu une aide internationale en 48, ne m'étonne pas non plus.

Enfin que vous qualifiez vos questions de "légitimes", sans avoir repris une seule fois cet internaute qui fuit devant mes rappels à la réalité, est dans le logique de votre "réflexion". D'où vos accusations à mon égard d'avoir répondu : "des insultes et des phrases toutes faites. Puis vous censurez".

Quelles insultes et où se trouve la censure ? Vous serez bien en mal de le préciser !

Quant à savoir ce que je pense de ce conflit et de sa solution ? Je vous invite une nouvelle fois à lire mes articles. Vous y trouverez ma pensée, accompagnée d’honnêteté intellectuelle, d'objectivité et de faits vérifiés et vérifiables. Non de fuites face aux réalités.

A vous de jouer si vous désirez réellement vous instruire et ne plus être un jouet de la propagande musulmane antisémite.

Anonyme a dit…

J'ai bien compris l'éternel rapprochement entre le conflit israélo arabe et la Shoah. Quel rapport entre le comportement honteux d'autorités françaises durant la guerre et le conflit? Seul Réal le sait.

Où se trouvent les insultes? Celles à mon encontre "pensée toute prête" "forme de propagande que je décèle"
Quant à celles adressées à l'anonyme je n'ai ni le temps ni la place de les citer toutes.

Où se trouve la censure? Empêcher anonyme de répondre en est une.

Le soutien international à Israël est explicité dans son lien. Faut lire, c'est un peu long. Il est même explicité que les USA ont "failli" renoncer au soutien devant la pression arabe et le risque d'un conflit majeur, alors que le bloc de l'est l'a plus exercé en mettant un embargo sur les armes destinées aux arabes de palestine. Entre autre.

Afin de m'instruire pouvez vous m'indiquer dans quel article vous parlez des récentes déclarations anti-paix et anti arabes des dirigeants israéliens. Je ne l'ai pas trouvé.
De mêm pour celui qui explique quel est la réelle signification de "2 états pour 2 peuples" lorsqu'on dit partout que le deuxième peuple n'existe pas. Je ne l'ai pas trouvé non plus, je ne suis peut-être pas remonté assez loin.

Je serais ravi de lire ces articles. Merci de me les indiquer.

Patrick

Victor Perez a dit…

Patrick,

S'il est un moyen de comprendre en quoi le conflit est interminable, il est par exemple dans votre incompréhension de ce qui est dit ou fait.

- Vous ne comprenez pas ce que dit Réal. je ne peux rien pour vous.
- Analyser vos commentaires est donc de "l'insulte". Je comprends mieux pour quelles raisons, en ce qui concerne Merci, vous n'avez " ni le temps ni la place de les citer toutes".
- Mettre un terme à une discussion qui tourne rond au vu de l'esquive permanente de Merci face à la réalité est de la "censure".

- "Soutien international" accolé à "combat" par Merci lui-même signifie pour vous soutien diplomatique. Avraham et moi-même n'avions donc rien compris à sa prose !

- Tout ce qui vous reste seraient les "déclarations anti-paix et anti arabes des dirigeants israéliens" qui ne font en rien la politique du gouvernement de Netanyahou ! En revanche, les actes unilatérales de l'AP qui compromettent toute création d'un état de "Palestine" vous indiffèrent.

Et pour finir, vous parlez de "deuxième peuple (qui) n'existe pas" alors qu'il est dit partout est ici que ce peuple n'a jamais existé avant 1967.

Bref ! De quoi reprendre mes "insultes" en confirmant votre pensée toute prête et la propagande qui lobotomise votre "réflexion", mais aussi en vous "censurant" car je n'ai nulle envie de perdre mon temps avec un individu qui n'enrichira en rien le dialogue.

Merci d'être passé.

Anonyme a dit…

Traiter son interlocuteur de lobotomisé est une analyse de son commentaire
Livrer des armes à un belligérant en mettant un embargo sur l'autre n'est pas une aide bien sûr.
Les comparaisons entre nazisme et conflit israélo-arabes sont des aides pertinentes pour comprendre les tenants et aboutissants.
Le mépris, le ton hautain et agressif et les piques perfides à chaque phrase ne sont pas des insultes.
Merci esquive vos questions alors que c'est lui qui vous en pose et vous n'y répondez jamais.
C'est la volonté de l'AP de se constituer en état qui bloque les négociations "2 états pour 2 peuples" alors que les allégations israéliennes sur leur non existence tout comme les déclarations de Netanyahou "il n'y aura pas d'Etat Palestinien" les favorise.

Vous avez raison en tout
continuez à prendre les gens pour des cons, ça marche, vous auriez tort de vous priver
bonjour chez vous.

Patrick

Victor Perez a dit…

Patrick,

Affirmer que l'AP est pour la solution de deux états pour DEUX peuples me confirme dans ma décision de cesser notre échange.

Merci d'être passé.

Anonyme a dit…

:-)))))

La haine vous aveugle... Ce n'est pas ce que j'ai écrit.

Mais si c'est ce que vous voulez lire pour esquiver les questions c'est vous qui voyez, vous êtes sur votre blog.

Bonne soirée.

Patrick

Réal Bergeron a dit…


@ Anonyme-Patrick,

Vous ne voyez pas que vous êtes d'un ridicule déconcertant, vous qui pourriez rehausser le débat dont nous vous demandons et espérons une certaine rigueur de la réalité qui existe au Proche Orient, et qui est fallacieusement façonnée par des idiots utiles comme entre autres, Laurent Fabius qui se permet une citation incontestablement pro-arabe, qui suinte l'antisionisme, pour une justice à rendre à une entité qui n'existe pas plutôt que de rendre aujourd'hui justice pour une collaboration nationale française à la déportation de Juif-français dans les camps nazis du, non-retour ( Shoah ).

Vous me décevez cher ami par votre hypocrisie qui semble être la règle chez vous et vos semblables.

Ça ne dénote pas d'une grande rigueur d'honnêteté intellectuelle de votre part que de vous servir d'une réplique, en ricochet, à M. Victor Perez, pour critiquer mon opinion sur une citation publique et engagée de la part de Laurent Fabius épris de justice soudainement.

Sachez que M.Victor Perez ne doit pas être tenu, supporteur et responsable de mes émissions d'opinions ici-même.

Si mes émissions d'opinions vous titillent à un point qui peut vous être inacceptable comme opprimé lobotomisé, n'émettez pas de répliques hypocrites par ricochets pour m'atteindre.

Faites le directement à mon endroit en m'interpellant clairement comme je le fais moi-Même et vous respecterez par le fait même, une règle de respect non-écrite concernant les échanges d'intervenants sur un forum de discussions.

En vous démontrant ce qu'est une identité culturelle d'un peuple, je vous sggère cette très belle interprétation ; Asturias, par Sharon Isbin.

https://www.youtube.com/watch?v=yIjfkYKKW54

Victor Perez a dit…

Patrick,

C'est donc par hasard que vous avez associé l'AP et "les négociations "2 états pour 2 peuples"" ?

Votre subconscient sans doute ? Celui-ci a même associé Netanyahou a "il n'y aura pas d'Etat Palestinien". Oublieux, évidemment, de ses explications et de ses déclarations lors des différentes visites d'officiels étrangers.

Tout le charme de "discuter avec vous".

Inutile de m'envoyer d'autres commentaires, cette fois-ci il rejoindront la corbeille.

Anonyme a dit…

Victor Perez, interprétez mon "subconscient" comme il vous plait, je vous rejoint sur un point quand même : je laisse tomber. Il est inutile de discuter, vous avez raison. Ca tourne en rond.
Je réponds tout de même à votre collègue.

Real Bergeron,

En premier point, Victor Perez EST de fait responsable des opinions émises ici en tant que diffuseur. Il s'agit de son blog. Et voyez par vous même comment les interventions gênantes de Merci ont été recadrées.

Pour le deuxième point toute tentative de comparer le conflit iasraélo arabe et la Shoah me semble inapproprié. 9 fois sur 10 les intervenants faisant ce rapprochement sont trop imbibés d'idéologie pour qu'une discussion puisse se tenir.

En troisième point, il est très possible de rendre justice aux déportés par la faute des instances vichyssoises ET de vouloir rendre justice aux palestiniens ET de vouloir rendre justice aux kurdes ET de vouloir rendre justice aux tibétains etcetera etcetera. Il n'y a pas lieu à discussion puisque toute personne censée ne se posera même pas la question. Il s'agit d'un sophisme, un lien logique fallacieux. Vouloir rendre justice aux palestiniens ne signifie pas que l'on se fout des déportés et du comportement de l'Etat français pendant la guerre.

Vos interventions (j'en ai lu d'autres en cherchant les fameux articles qui devaient répondre aux questions soulevées) sont toutes excessives et outrancières quand elles ne sont pas carrément agressives ou comme vous le dites insupportables. Qu'y répondre? Comment dialoguer avec quelqu'un qui ne voit dans une opinion contradictoire qu'un "idiot utile", un "collabo", un "lobotomisé" ou un agent secret au service du Qatar (sic)?

Ne m'en voulez pas mais ce sont les idées, les opinions, les contradictions qui m'intéressent. Les noms d'oiseaux beaucoup moins.

Patrick

Victor Perez a dit…

Patrick,

A vous lire, je serais donc aussi responsable de vos opinions émises ici ainsi que celles, par exemple, de Merci ? Car, dites-vous, je suis diffuseur et responsable de ce blog !

Ridicule !

Comme l'est votre affirmation que je "recadre" les interventions de Merci. Qu'entendez vous par ce terme ? Qu'il m'est interdit d'y répondre comme je le souhaite ?

Par politesse et respect de la liberté, j'invite Réal à répondre à ce commentaire qui sera votre dernier, me refusant d'en être "responsable". lol et re lol !

Réal Bergeron a dit…


@ Anonyme-Patrick,

Je remercie M. Victor Perez pour me permettre une réplique à votre réplique.

J'apprécie votre dernière réplique directe qui démontre un certain respect de votre part.

Vous manquez de rigueur intellectuelle cher ami en m'accusant à faux, d'avoir comparé la citation de Fabius à la Shoah et à Hitler et aussi de comparer le conflit israélo-arabe à la Shoah. Soit vous êtes incapable d'interprété honnêtement et rationnellement un texte ou soit c'est votre intoxication pro-arabe qui vous fait divaguer en lisant un texte.

En vous soulignant que mon commentaire, du 29 mai 2015 21:13, que vous interprétez comme une diversion sur la Shoah, est basé sur une citation publique et prétentieuse de Laurent Fabius qui implique en tant que porte-parole ministériel, la République française dans une justice soudaine à rendre à des squatters arabes revendicateurs territoriaux en prétention d'une fallacieuse invention identitaire de Yasser Arafat ( Abou Ammar ) après la défensive Guerre de six Jours. Quand nous savons historiquement que cette France qu'il représente, traîne dans son placard la plus importante et justifiable justice à rendre pour sa collaboration à la Shoah.

Israël a appris des nombreuses agressions militaires arabes pour des tentatives de son éradication du Proche Orient et vous et toutes les pressions internationales, pour une soumission territoriale israélienne fantasmée, devrez vous faire à l'idée qu'Israël n'acceptera jamais une potentielle vulnérabilité de sa souveraineté territoriale défendable.

Nonobstant le bavardage et résolutions partiales du " machin "( ONU et consorts ), ce " machin " comme aimait l'identifier De Gaulle, n'a jamais eu par sa charte le mandat de créer des États.

Arrêtez de venir en transe à la lecture du mot, Shoah, c'est une réalité historique que certains pays européens tentent d'en cacher la collaboration dans leur placard.

Bonne journée et nous aurons éventuellement d'autres occasions de défendre nos convictions.

Anonyme a dit…

Bonjour,

Un vrai plaisir que de lire ces échanges.

Si je puis me permettre un conseil, lorsqu'un de vos interlocuteurs semble savoir à peu près lire et écrire, vous devriez le censurer d'entrée.

Cela vous évitera une (des) déculottée(s).

A moins que vous ne concourriez pour le Gérard d'or du propagandiste le plus contre-productif, je ne vois pas l'intérêt pour vous de ces échanges.

Mon seul regret c'est de n'avoir toujours pas compris en quoi les déclarations de Netanyahou, Hotovely ou Shaked sont positives pour la solution à deux états alors que les demandes de reconnaissance du deuxième état seraient un obstacle.

C'est vous qui l'avez écrit "Tout ce qui vous reste seraient les "déclarations anti-paix et anti arabes des dirigeants israéliens" qui ne font en rien la politique du gouvernement de Netanyahou (sic)! En revanche, les actes unilatérales de l'AP qui compromettent toute création d'un état de "Palestine" vous indiffèrent."

En dehors du fait que des actes ne peuvent pas être "unilatérales", du moins en France, bien sûr.

Ce qui me pose une autre question. Comment se fait-il que les dirigeants israéliens "ne font en rien la politique du gouvernement de Netanyahou"? Un ministre ne fait pas de la politique en Israël, ni la politique d'Israël? Ont-ils étés posés là parce qu'ils font joli et décorent harmonieusement les photos officielles?

Si vous avez compris, vous me censurerez d'entrée. Si vous préférez les gros mots et les diversions, je proposerai votre candidature pour le Gérard d'or. Si vous répondez honnêtement j'en serais ravi.

Fred

Victor Perez a dit…

Fred,

Je suis heureux de vous avoir causé un "vrai plaisir".

Continuez à me lire, je suis sûr qu'un jour vous finirez par comprendre ce qui est écrit.

Norbert a dit…

Il est facile de comprendre ce qui est écrit mais par contre très difficile de trouver une logique et une assise internationale.

Israël est le seul pays à vouloir défendre l'indéfendable qui va à l'encontre des avis de la communauté internationale. Ce pays et ses amis se ferment dans une position intenable à long terme. Le rejet de la démocratie mondiale lui jouera des tours.

Il serait tellement facile de discuter avec le reste du monde pour essayer de faire passer ses idées..... et, sinon, d'admettre que ses idées ne sont pas les bonnes.

Débattre ici ne sert à rien puisque personne ne peut apporter une solution à ce conflit vieux de plus de 60 ans. La route sera longue mais elle arrivera au bout du chemin.

Norbert

Victor Perez a dit…

Norbert,

Pour ma part, j'ai énormément de mal à comprendre votre logique.

Israël aurait donc des idées mauvaises ? Telle, par exemple, l'exigence d'une reconnaissance de la quintessence de ce état ? Etat nation du peuple juif! Reconnaissance que les "amoureux de la paix palestiniens" refusent catégoriquement. Avec qui veulent-ils faire la paix ?

Drôle de logique donc la votre que d'exiger d'Israël, seul pays prêt à la solution de deux états pour deux peuples, de capituler aux exigences de vos amis qui exigent eux, sans que votre logique ne soit atteinte, un "droit de retour" de centaines de milliers d'étrangers fantasmés "réfugiés" au sein même de l'état juif..

Comme vous dites, avec de individus tel que vous défendant l'indéfendable la route sera longue. Et bout Israël sortira vainqueur car les Israéliens n'ont pas d'autres échappatoires.

Norbert a dit…

Israël pays du peuple juif ? C'est le problème israélien et d'aucun autre peuple. Hors sujet.

Le droit au retour ? il est surement impossible et il faut le négocier. Mais il faut négocier autour d'une table. A traiter et c'est urgent.

Avec qui veulent ils faire la paix ? Avec les israéliens, pas avec les juifs. A méditer.

Norbert

Anonyme a dit…

Désolé Norbert mais il n'est pas facile de comprendre que lorsque Netanyahou déclare qu'il n'y aura pas d'état palestinien (même si parait-il il ne fait "en rien la politique du gouvernement Netanyahou") suivant par là la charte de son parti... Et qu'en même temps il paraitrait que c'est le seul à vouloir deux états....

Désolé je ne comprends pas. Je dois être lobotomisé par la propagande du IVème Reich islamo-soralo-fascistoïde....

Loin de moi la prétention de résoudre sur un blog un tel problème. Juste essayer de comprendre les arguments des pro-israéliens acharnés et leur faire éclaircir leur discours.

Ils disent qu'ils veulent deux états pour deux peuples.
Ils disent que le deuxième peuples n'existe pas.
Ils s'opposent à la reconnaissance internationale du deuxième état.

Si le double discours du monde musulman est palpable, il reste relativement subtil, alors que là on est dans le gros bourrinage. Ils disent tout et son contraire d'un commentaire à l'autre, d'un article à l'autre.

Je veux juste connaître leur opinion. Clairement, sans chichis, sans esquive et de préférence sans insultes, même si je suis prêt à déroger sur ce dernier point puisqu'il semble que c'est leur façon de s'exprimer.

Je crois que personne n'attends plus que cela d'un blog "politique". De comprendre pourquoi telle opinion ou telle autre. Ca me semble en théorie tellement simple.

J'ai lu les echanges plus haut. Lorsqu'un sujet est lancé il est systématiquement détourné, ou devient "inintéressant". Et cela à chaque fois que ça devient un peu plus poussé que des affirmations gratuites.

C'est ça, Monsieur Perez que le lecteur lambda attends de votre blog. Pas une récitation dogmatique et contradictoire que l'on peut lire au mot près sur tous les blogs pro-israéliens.

Merci de bien vouloir être un peu ouvert.

Gérald

Victor Perez a dit…

Norbert,

"Israël pays du peuple juif ? C'est le problème israélien et d'aucun autre peuple. Hors sujet."

C'est vous qui êtes hors sujet. Pour qui a été créé l'Etat d'Israël ? Rigolo !

Quant à négocier le "droit au retour" qui permettrait par le jeu démographique de changer la nature de l'Etat du peuple juif... Seuls les antisémites rêvent de voir un vainqueur d'une guerre imposée capituler face aux revendications des agresseurs.

L'êtes vous ? quand bien même, cela ne m'intéresse nullement. Perdez donc votre temps ailleurs. Vous vous amuserez mieux.

Victor Perez a dit…

Gérard,

Ce que moi j'attends de mes contradicteurs occasionnels est autre chose que les stupidités que l'on retrouve à foison dans les forums antisionistes, anti-israéliens et antisémites. Autrement dit un minimum d'intelligence.

Dès lors que vous comprendrez le b a ba de la paix, revenez dialoguer avec moi. Ce qui sera à n'en pas douter une preuve d’ouverture de votre esprit.

Norbert a dit…

Et voilà Gérald.... on veut comprendre et ne pas avaler n'importe quoi, et on se fait jeter.

Je crois vraiment que la solution devra venir d'ailleurs. Qui aura ce courage ?

Norbert

Anonyme a dit…

Victor Perez,

- Pouvez citer précisément les phrases que j'aurais écrites qui sont "antisionistes, anti-israéliens et antisémites". Ah moins que ce ne soit que des préjugés masquant votre incapacité à répondre. Le contraire d'une démarche de paix en somme.

- Le B.A BA de la paix c'est de négocier honnêtement, de régler les conflits autrement que par la guerre.

- Et maintenant que je vous ai expliqué ce qu'est le B.A BA de la paix, serez vous capable de répondre à mes interrogations précédentes ou allez vous esquiver encore une fois. C'est si dur que ça d'être clair si ce n'est honnête. Il faut le croire.

Gérald

Victor Perez a dit…

Norbert allias José,

"on veut comprendre et ne pas avaler n'importe quoi"

En ce qui vous concerne c'est trop tard. Les antisémites vous remercient de votre collaboration.

Victor Perez a dit…

Gérard,

C'est le ton de vos commentaires qui sont antisioniste, anti-israélien et antisémite. Ils s'adaptent à tout forum où la propagande à la goebbels prime. De surcroît, vous trouverez 1000 articles à votre disposition pour répondre à vos "questions" dont chacun connaît les réponses.

Pour clore ce débat idiot:

"Le B.A BA de la paix c'est de négocier honnêtement" dites-vous !

Israël a signé les accords d'Oslo 1993, négocier et proposé une solution en 2000 et 20008 et est sorti de a bande de Gaza.

Où se trouvent les contre-propositions des "palestiniens" ? Ont-ils agit afin "de régler les conflits autrement que par la guerre" comme là en core vous le dites ?

Attentats suicides dès les accords d'Oslo signés 94-95, Intifada Al-Aqsa, guerre diplomatique, guerre de Gaza en 2008, 2012 et 2014. Et ce n'est pas fini. En face, Israël n'a jamais entrepris de guerre hors légitime défense.

Des petits "détails" que les clones de votre genre oublient à chaque fois. D'où mon désintérêt de débattre avec des propagandistes et/ou des idiots utiles de votre genre.

Lisez mes articles, tirez en profit et ne m'importunez plus avec votre propagande antisémite.

Anonyme a dit…

Ah.... J'ai un "ton antisémite". C'est la meilleure de l'année. Et on peut être condamné pour avoir un "ton antisémite"? En tout cas par vous oui... Incapable de prouver vos accusations vous inventez une nouvelle diversion.... Un "ton antisémite" vous savez nous faire rire. Déposez le concept Dreuz info va vous le piquer.

Récapitulons. Je vous demande si nier l'existence du deuxième peuple, ou refuser la reconnaissance du deuxième état est la meilleure solution lorsqu'on est "le seul" à vouloir deux états pour deux peuples.
Je vous demande si déclarer "il n'y aura pas d'état palestinien" est un gage de bonne volonté pour arriver à une solution de "deux états pour deux peuples"

Vous me répondez que les arabes nienienien.... Que vous ayez raison ou tort ce n'est pas le sujet.

Vous êtes d'accord, c'est une esquive.

Mais puisque cela est censé être traité dans vos articles, pouvez vous m'en indiquer le lien. Car les propos de Netanyahou remontent à peu, et je n'ai pas trouvé sur les dix derniers articles la moindre mention
Je n'ai pas non plus trouvé la moindre ligne susceptible d'indiquer que les arabes pourraient créer leur état en Cisjordanie. Vous savez la solution "deux états pour deux peuples" que vous êtes les seuls à défendre.

Merci d'avance pour les liens.

Gérald

Victor Perez a dit…

Gérard,

Pas de remarques sur le "Ba ba" de la paix ? Cela ne m'étonne pas !

Pour clore ce débat stupide deux liens sur Netanyahou qui vous contenteront et qui démontreront que votre lecture est au mieux celle d'un idiot utile à l'antisémitisme:

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1735/Israel-Palestine/article/detail/2343536/2015/05/31/Deux-Etats-pour-deux-peuples-la-seule-solution-selon-Netanyahu.dhtml

http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/diplomatie-defense/74345-150609-coinference-d-herzliya-netanyahou-se-dit-attache-a-une-solution-a-deux-etats

Merci de ne plus insister à poster sur mon blog, ou je serais contraint d'y mettre un terme.

Anonyme a dit…

Encore du bonheur...

Bibi et vous ont un point commun : savoir noyer le poisson sans se démonter.

Quand aux réponses aux questions posées par merci dans ses premiers posts nous les attendons toujours et les attendront toujours.

Bonne chance pour les gérard d'or. Vous êtes bien placé.

Fred

Jean-Michel a dit…

Quand on critique Israël car on n'est pas d'accord avec ses actions, on nous traite d'antisémite.

Quand vous critiquez la France, on peut vous traiter de quoi ? anti français, anti quoi ?

Jean-Michel

Victor Perez a dit…

Fred,

Je n'ai pas pour habitude de répondre aux questions idiotes.

Jean-Michel,

Il étonnant qu'avec un pseudo si français vous vous sentez concerné par les actions du gouvernement israélien !

Y a t-il d'autres gouvernements à travers la planète auxquels vous vous intéressez ?

Jean-Michel a dit…

Je suis toujours concerné quand des hommes souffrent. On devrait pouvoir remédier rapidement à la situation..... si la communauté savait taper du poing sur la table.

Alors, vous êtes anti français ou anti quoi ?

Laissez donc la France penser et faire ce qu'elle veut. Il y a tellement de sujets en Israël. Votre lobotomisation vous aveugle Victor.

Jean-Michel

Anonyme a dit…

lol. Maintenant il faut traduire.

Question idiote = question gênante.

Par exemple où situez vous le deuxième état géographiquement? En Cisjordanie, en Jordanie, ailleurs?
Comment peut-on "accorder" un deuxième état à un deuxième peuple qui selon vous n'existe pas?

Alors question idiote ou question gênante?

Quand à Jean-Michel utiliser son pseudo et son intérêt pour le moyen orient afin de "prouver" son antisémitisme c'est petit. Il vous suffira de censurer sa réponse en la déclarant "idiote" ou "inintéressante" et hop, la "preuve" sera là.

Vous êtes décidément en très bonne place pour le gérard d'or.

Fred

Victor Perez a dit…

Jean-Michel, Fred et autres pseudos,

Si vous êtes concerné par la souffrance des hommes, demandez donc à votre pays de s’occuper des territoires perdus de votre république. Et si celle-ci tient tant que cela à se mêler de politique étrangère, qu'elle tape du poing sur la table et exige la reconnaissance par le monde musulman de l'Etat d'Israël comme étant celui du peuple juif.

Ainsi seulement la Paix avancera et vous serez ainsi libéré pour vous occuper d'autres choses que des actions d'Israël. (Ce que je doute fort).

Pour ce qui est idiot... Je n'ai jamais parlé d'un peuple qui "n'existe pas" mais qui n'a jamais existé avant 1967. Cette différence de temps vous évite de me démontrer le contraire. Malice usée.

Différence qui valide ma décision de ne pas répondre à ces idioties.

Fin de l'intermède. Les prochains billets, sous ces pseudos ou autres, rejoindront la corbeille.

Victor Perez a dit…

Fred,

Comme indiqué plus haut, fin de la récré.

Continuez vos jeux de mots et vos pirouettes ''intellectuelles'' ailleurs que sur mon blog.