dimanche 2 décembre 2012

Appel à un arrêt israélien total des négociations


Le texte ci-dessous, à lire et à diffuser au plus grand nombre, est un appel au Premier ministre israélien afin qu’il cesse toute négociation tant que l’Etat d’Israël ne sera pas reconnu officiellement et au préalable comme nation du peuple juif.

Nous devons donc, chacun en ses moyens, écrire aux différents ministres du gouvernement israélien, aux parlementaires de la majorité et de l’opposition de la Knesset, aux différents ambassadeurs israéliens de par le monde et toutes autres personnes concernées par la survie de l'état juif afin que la pression du nombre démontre un soutien sans faille à cette décision voire contraigne le Premier ministre israélien à l’adopter.

Ce combat sera sans doute long. Mais, au vu de l’isolement d’Israël au sein de la communauté internationale, c’est à mon sens la seule alternative qui permettra de montrer la fausseté des intentions du monde musulman et ainsi de desserrer l’étau qui l’emprisonne actuellement. 

**********

Appel à un arrêt israélien total des négociations

Beaucoup ne doute plus que la raison de la poursuite du conflit proche-oriental est la « colonisation » israélienne et le corollaire imaginaire qui s’y associe. La planète, ou presque, est persuadée que si l’état hébreu se retire totalement des ‘’territoires palestiniens’’ la paix adviendra, enfin, dans cette région. C’est ce que le discours du Président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas du 29 novembre dernier lors de l’Assemblée générale onusienne laisse également entendre. Pour ceux qui savent lire entre les lignes, pour les observateurs aiguisés et honnêtes la réalité est toute différente. Le conflit ne s’arrêtera pas tant, dixit Abou Mazen, qu’une « solution juste et convenue à la question des réfugiés palestiniens conformément à la résolution 194 » ne sera trouvée puis appliquée par l’état juif. 

Plus doctement, tant que de centaines de milliers de ‘’palestiniens’’ ne rentreront pas « chez eux », sur la terre de leurs aïeux, les poches remplies d’un dédommagement financier ainsi que de la ‘’responsabilité morale’’ d’Israël dans l’origine du conflit.

Il n’y a donc pas photo ! L’idée même de l’existence d’un état juif est insupportable au monde musulman !

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou avait, au début de son deuxième mandat en 2009, exigé que l’Etat d’Israël soit, lors des négociations, reconnu comme état du peuple juif. Ce qui allait dans le sens d’une solution à deux états pour deux peuples distincts. Condition évidemment refusée par l’ensemble des islamogauchistes et ignorée par toutes les ‘’ bonnes consciences’’ occidentales n’y voyant que ‘’ruse’’ israélienne pour esquiver toute paix.

Devant le geste unilatéral de l’AP rompant les ‘’Accords d’Oslo’’, et les soutiens obtenus lors du vote, Israël ne peut plus tergiverser sur cette question. Benjamin Netanyahou, suivi par son gouvernement et sa majorité parlementaire, doit annoncer publiquement que les négociations ne reprendront que suite à une reconnaissance préalable, formelle, explicite, en anglais, en arabe et en hébreu, de l’Etat d’Israël comme Etat nation du peuple juif par les dirigeants musulmans, ‘’palestiniens’’ en tête.

Ceci pour satisfaire à la solution de DEUX états pour DEUX peuples ! Une solution pas même prononcée dans l’enceinte onusienne par Mahmoud Abbas lors de son dernier discours.

Si des pressions politiques s’exerceront alors sur les dirigeants israéliens afin qu’ils renoncent à cette requête et redeviennent ‘’conciliants’’, leur intransigeance à ce sujet amènera les peuples, au bout du compte, à s’interroger sur le fond de cette question, et leurs gouvernements ne pourront plus se dérober à l’exigence de la solution de paix recherchée, sauf à devenir complice de l’éradication de l’état juif par moyen déguisé. Une intransigeance qui pousserait de l’avant l’arrivée de la Paix, et non celle des cimetières, par la fin de toutes pressions sur l’état juif tant que celui-ci ne serait pas reconnu pour ce qu’il est !

Une campagne internationale doit donc se mettre en marche afin de démontrer que cette préoccupation est partagée par l’ensemble du peuple juif, refusant ainsi de se laisser déposséder de son pays refuge car ayant son mot à dire dans le devenir de cet état, et n’est pas une lubie d’un gouvernement recherchant une ‘’vengeance’’ quelconque suite au nouveau statut obtenu par les ‘’palestiniens’’ à l’ONU.

Les gens de plume, ceux disposant des fréquences hertziennes, les hommes et femmes politiques israéliens et d’autres nationalités ainsi que les associations doivent servir de caisses de résonances au droit basique du peuple juif de s’autodéterminer librement sur sa terre ancestrale.

Ainsi, et seulement ainsi, se dénouera, lentement mais surement, la corde tressée par les ‘’Accords d’Oslo’’ autour de la survie d’Israël pays du peuple juif, pour aller se poser sur les exigences ‘’palestiniennes’’ assassinant toute velléités de paix réelle.

62 commentaires:

Tamara a dit…

Il n'y a pas de colonisations, et Israël, qui est chez lui dans un tout petit territoire, doit poursuivre ses constructions ; de toutes les façons, quoiqu'il fasse, ses actions seront décriées. L'Occident doit se réveiller de ces cauchemars de vouloir à tout prix sacrifier Israël, dont sa capitale Jérusalem, car cette éventuelle situation ne leur apportera pas le Calme et la Sérénité. Au contraire. Tamara

Anonyme a dit…

Oui Mr Netanyahou pas d’état Juif implique pas d’état de palestine

Charles a dit…

Comme dans un autre post, je confirme que Israel doit être reconnu comme un Etat, charge à lui d'en faire ce qu'il veut (exclusivement pour les juifs ou pas). La religion doit être en dehors des relations internationales.
Par contre, le droit au retour doit être négocié car il me semble très très difficile, voire impossible.
Tamara, ce que vous écrivez confirme mon idée que seuls des tribunaux pourront mettre fin à ce conflit. Les positions respectives semblent être trop éloignées l'une de l'autre. L'occident ne veut pas sacrifier Israel, mais veut juste la fin de ce conflit.
Charles

rigaudon a dit…

Israël est la terre inaliénable du peuple juif. Je souscrits sans réserve à l'appel en faveur de la reconnaissance "d'Eretz Israël comme terre du peuple juif"

Loutchia a dit…

Tout-à-fait d'accord Tamara!

" L’idée même de l’existence d’un état juif est insupportable au monde musulman !"

Pas qu'à eux..... et vous le confirmez, sans le vouloir?: "sauf à devenir complice de l’éradication de l’état juif par moyen déguisé."

A ce jour, nous n'avons pas eu ne serait-ce qu'un petite déclaration - ONU, UE, gauchistes etc... - nous prouvant du contraire. Bien au contraire, tous ces pro-"palestiniens" sont complices..... par antisémitisme!

Victor PEREZ a dit…

Charles,

Israël ne vous demande nulle autorisation à être ce qu'il est. De surcroît, il est déjà reconnu comme un état légitime même par le monde musulman.

Là où le bât blesse, est que ce monde musulman refuse qu'il soit réservé pour le peuple juif.

En conséquence, venir dire que le "droit au retour" doit être négocié alors qu'un état "palestinien" sera créé en cas de paix démontre combien la propagande a prise sur vous.

En effet, le monde musulman compte sur les "réfugiés" afin de transformer par la démographie l'état du peuple juif d'Israël en un énième état musulman.

D'où la nécessité que ce pays soit reconnu comme l'état du peuple juif et en conséquence que le "droit au retour" soit abandonné.

Charles a dit…

Victor,

J'arrête de dialoguer sur ce blog devant votre penchant à tout "biaiser". Evidemment qu'Israel ne me demandera pas mon avis ! Heureusement !
Je pense quand même que la solution ne passera que par les tribunaux...... Dommage ! C'est impossible de débattre sur des affirmations non vérifiées.
Charles

Anonyme a dit…

Je ne demande pas aux arabe de nous aimer. je comprends même que l'idée d'un état juif leur soit insupportable. Personnellement l'idée même de l'existence de l'islam m'est insupportable. Cependant je fais avec. Je leur demande juste de s'en accomoder et de nous reconnaitre le droit de vivre. Quant à la position d'Israël cela fait des années que je la trouve trop couarde. Israël cherche à se faire aimer ce qui est une erreur. Israël doit être craint comme la corée du nord à qui on fout la paix. Pourquoi les israéliens ne montrent pas leurs missiles. Quant aux européens épris du peuple palestinien il n'y a qu'un seul language à leur tenir: Etes vous prêts à mourir pour Gaza? Etes vous prêt à sacrifier vos villes si Israël décidait de faire usage de son arme atomique? Perso je ne sacrifierais pas un seul poil de mon c...pour sauver la vie d'un seul palestinien.

helena Mass-Waysenson a dit…

d'accord à 100 pour 100 pour une levée de boucliers contre la décision indécente de l'O.N.U QUE POUVONS NOUS FAIRE pour informer les médias (s'ils ne sont pas de mauvaise foi)encore et encore
Que font les ambassades d'Israel?

Victor PEREZ a dit…

Héléna,

C'est à vous de faire pression sur l'ambassade israélienne de votre coin afin de faire remonter la demande d'un arrêt total des négociations jusqu'à ce qu'Israël soit reconnu comme état du peuple juif.

A chacun de bouger selon ses moyens.

Victor PEREZ a dit…

Anonyme,

Qu'à D... ne plaise que l'on en arrive à la situation de la Corée du Nord.

Quant à montrer les missiles nucléaires, je crains au vu de couardise et la lâcheté des occidentaux qu'un jour Israël soit contraint d'en arriver là.

Merci de choisir un pseudo pour votre prochain commentaire.

Victor PEREZ a dit…

Charles,

C'est votre manque de logique et de bon sens face à la réalité qui vous contraint à abandonner le débat. Pas mon penchant biaisé, que vous assurer sans pour autant en démontrer la véracité.

DAVID a dit…

Le gouvernement israélien doit prouver que l'Etar d'Israël est un Etat Juif; pour cela il y a deux mesures à prendre:
- une seule langue officielle en Israël: l'hébreu.
- séparation entre ceux loyaux à l'Etat et ceux déloyaux, au moyen d'une déclaration de loyauté à l'Etat Juif ou des activités passées des personnages: la déloyauté doit être sanctionnée par le retrait du droit de vote dans les élections générales. C'est un minimum.
Si ces deux décisions sont prises le monde saura qu'Israël est l'Etat Juif.
R. D. Bentata

DAVID a dit…

Le gouvernement doit d'abord prendre deux décisions :
- une seule langue officielle en Israël: l'hébreu.
- séparation entre ceux loyaux à l'Etat et ceux déloyaux, au moyen d'une déclaration de loyauté à l'Etat d'Israël ou des activités passées des personnages: la déloyauté doit être sanctionnée par le retrait du droit de vote dans les élections générales. C'est un minimum.
Du reste si ces deux décisions sont prises le monde saura qu'Israël est l'Etat Juif.
Rogetr D. Bentata

Andre Delapierre a dit…

il faudrait déjà ,qu’ Israël " s’allège " de tous les pro-palestiniens ( 20 % d'arabes+ les gauchistes juifs )qui traînent dans ses rues et dont les femmes pondent a tout va ,de nouveaux monstres terroristes , dont le but , restera toujours, la destruction du peuple juif .

joey a dit…

Devant tous ces messages défaitistes je vais vous rassurer : Nethanyahou ne vous a pas attendu. Déjà il avait suspendu les négociations au fameux axiome "Etat du peuple Juif" en 2009 je crois.

Mais soyez certains qu'un premier ministre israélien qui relance les constructions dans la zone E1 avec pour but d'oter toute continuité à une éventuelle (mais officielle maintenant) Cisjordanie palestinienne, qui cherche à étouffer financièrement en faisant sauter le crédit de livraison d'électricité, qui appartient au Likoud dont la charte refuse tout état arabe à l'ouest du Jourdain.... Tout cela est bien la preuve qu'il ne veux pas négocier, qu'il vous a entendu.
Ca fait même un sacré moment qu'il vous a entendu.

Ou alors il veut juste faire chier Obama, mais est-il si puéril et mesquin? Je ne le pense pas quand de tels intérêts sont en jeu.

En tous cas, dansez. Youpi la paix est quasi morte, vous devez être R-A-V-I-S.

Victor PEREZ a dit…

Sacré joey,

A vous lire, c'et vous qui êtes ravi de cette situation. Pas le peuple israélien qui est prêt, lui, à la solution de deux états pour DEUX peuples.

Ne dites vous pas que "Nethanyahou (...)avait suspendu les négociations au fameux axiome "Etat du peuple Juif".

Quelle idée étrange, n'est-ce pas, que d'être reconnu pour ce que l'on est ? A savoir le pays du peuple juif.

N'est-ce pas Netanyahou, et lui-seul, qui a gelé toutes les constructions en Judée et en Samarie sur une période de 10 mois pour justement favoriser les négociations. Négociations qui n'ont jamais eu lieu !

Quant à votre "Cisjordanie palestinienne officielle"... Vous comprenez tellement bien le conflit que vous n'avez pas encore remarqué que l'Assemblée générale de l'Onu ne fait pas le droit international.

Ce qui implique que ces territoires sont encore aujourd'hui des territoires disputés. Il faudra bien un jour, ne vous en déplaise, négocier les frontières

Et pour ce qui est de la "continuité territoriale" et de la "propriété" du Likoud de la compagnie d'électricité, cela démontre que vous connaissez votre propagande sur le bout des doigts.

Pour votre prochain commentaire, s'il y a, apportez une carte et une photocopie du titre de propriété que l'on rigole un coup.

J'en serais, comme vous dites, RAVI!

Lapalice a dit…

Très bien dit,

En Israël tout est écrit en Hébreu, Anglais et Arabe. Si l'on veut qu'Israël soit un état Juif, il faut commencer par le début, Israël a 65 ans, il y a 65 ans les Musulmans ne parlaient pas hébreux il était normal d'écrire dans les cette langues, aujourd'hui les Musulmans lisent et parlent tous en Hébreu ou en Anglais, quant aux touristes Musulmans, ils sont inexistants.
Par contre l’Anglais est indispensable vu le nombre d’étrangers voyageant en Israël.
A mon avis il ne faut plus écrire en Arabe.

Quant à ceux qui sont déloyaux a l’encontre de l’état dans lequel ils vivent, je ne comprends pas qu’ils aient le droit de vote et les aides de cet état.

joey a dit…

Sacré Victor,

Jamais content. Jamais assez à droite. Jamais assez intransigeant....

Par contre pour falsifier ce que j'écris, bravo! Au top.

Ce que j'ai écrit c'est que le Likoud refuse dans sa charte même la création d'un état palestinien, pas qu'il avait une compagnie d'électricité.

Je suis d'accord que cela ne change rien en droit international... Alors pourquoi deux jours après des petites mesures de rétorsion aussi mesquines? Pour montrer qu'il en a une grosse? Ou bien finalement cela changerait quelque chose?

Geler les constructions dix mois! Wouaw, quel sens du pacifisme. Arrêter d'enfreindre le droit international et Oslo pendant dix mois, c'est que vraiment la paix lui tenait à coeur. J'en suis ému.

Ma carte la voici : http://www.lefigaro.fr/medias/2012/12/02/2d5da40e-3c8e-11e2-87e1-31f4c9d4597f-493x365.jpg

Prise sur le Figaro pour éviter l'accusation d'islamogauchiste.

Quand au titre de propriété je ne vous ferais pas l'affront de vous citer un bon paquet de résolutions, dont certaines "contraignantes" qui disent que ce territoire n'appartient pas à Israël et que les constructions sont donc illégales.

De toutes façons les négociations sont mortes. AAlors votre appel ne peut suggérer qu'un énorme et franc lol. Il reste quoi comme option maintenant?

Anonyme a dit…

@joey,

La palestine existe: la jordanie peuplée de 90% de palestiniens ,avec une jolie reine palestinienne sur 75 % de l'ex mandat britannique sur la palestine.
On ne peut exiger: le beurre,l'argent du beurre et le sourire de la cremiere (meme si celle ci s'appelle Rania )!

trump

Lapalice a dit…

Je ne comprends pas, il était question de frontières sures et reconnues, on parle de frontières de 67, c'est quoi les frontières de 67, avant ou âpres la guerre des 6 jours.
De plus il me semble que s'il faut tracer des frontières sures et reconnues, c'est à Israël de définir ces frontières et non à leurs ennemis !!!
C’est Israël qui sait ou sont ces frontières sures, celles qu’elle peut défendre.
Alors pourquoi Israël n’impose pas ces frontières avant toutes discutions.
Après il faut les faire reconnaitre par l’ONU, c’est un autre débat.

Marcoroz a dit…

Deux Etats pour deux peuples ? Frontières à négocier ?
Victor, arrête ton char ! Sois logique avec toi-même ! Quel bénéfice les concessions ont-elle apporté à Israël depuis le début ? La population israélienne, dans sa majorité, est-elle vraiment aussi illogique que toi ?

Tiens, as-tu lu au moins cet article qui date de deux ans mais qui n'a rien perdu de son actualité ?

http://marcoroz.over-blog.com/article-israel-la-corde-au-cou-113062200.html

Et encore, Greenfield ne semble même pas avoir compris quelle est la véritable raison de cette hostilité généralisée envers Israël : la jalousie que suscite notre statut de peuple élu et le désir d'usurper notre identité. Crois-tu pouvoir contenter par des concessions quelqu'un qui veut prendre ta propre identité, ce qui implique de te faire disparaître ? Allons !

Victor PEREZ a dit…

Joey,

Je vous cite:

"qui cherche à étouffer financièrement en faisant sauter le crédit de livraison d'électricité, qui appartient au Likoud dont la charte refuse tout état arabe à l'ouest du Jourdain...."

Vous avez bien écrit que la compagnie "appartient au Likoud". Ne venez donc pas me dire que je falsifie.

Je remarque que vous appréciez fortement le "sens du pacifisme palestinien" qui a refusé de s'asseoir à la table des négociations,suite à la décision de geler les constructions, pour justement mettre fin au conflit.

Mais sans ce conflit, qu'aurais vous à reprocher à Israël ?

Je vous cite à nouveau:

"les constructions dans la zone E1 avec pour but d'oter toute continuité à une éventuelle (mais officielle maintenant) Cisjordanie palestinienne"

Votre carte montre en effet que la continuité de la "Cisjordanie palestinienne" n'est nullement remise en cause par cette construction.

Pour conclure, j'aimerais que vous me fassiez l'affront de me citer le "bon paquet de résolutions contraignantes" me montrant la propriété palestinienne. Les résolutions de l'assemblée générale ne sont bonnes qu'à permettre aux gugusses de votre genre de parler de "droit international".

Ils ont l'air ainsi de savoir de quoi ils parlent.

La différence entre nous est que vous récitez bêtement votre livre de chevet.

Au prochain commentaire, faites un peu plus attention à vos mots. Ils sont parlants sur votre personnalité.

Victor PEREZ a dit…

Marcoroz,

Il ne s'agit nullement de concessions mais d'exigences.

Ixiane a dit…

Il faut que la constitution mentionne que Israël est un Etat Juif pour éviter que le désir abominable d'Arafat " nous reconquerrons Israël grâce au ventre de nos femmes" ne puisse se concrétiser, lorsque les musulmans, "faiseurs de bébé" seront majoritaires!

joey a dit…

Une virgule permet dans la langue française de séparer deux idées n'ayant pas de rapport direct. Elle remplace dans cette utilisation des tirets. Je suis navré que vous n'ayez pas compris que c'est Nethanyahou qui appartient au Likoud, qui a autorisé les constructions et qui a fait sauter le crédit.

A nouveau falsification. J'ai écrit que les résolutions ne donnaient pas propriété de ces territoires à Israël. Je n'ai pas dit qu'elle donnaient propriété à quiconque. Construire sur un terrain qui ne nous appartient pas est illégal, même lorsque le propriétaire est inconnu.

Et puis si vous ne savez pas voir une carte, je n'y peux rien.

Mais en même temps si Nethanyahou négocie de la même façon que vous discutez, je comprends mieux les palestiniens. Toute tentative est inutile.

Bonne soirée

Victor PEREZ a dit…

Joey,

Ok pour la virgule, mais quid de la préposition relative "qui" et du pronom "dont" ?

Ceci dit j'avais très bien compris ! C'était ironique.

Je note que vous n'avez pas de matière pour me faire un affreux affront !

En effet, ces territoires sont disputés. Mais comme par miracle les constructions "palestiniennes" ne sont jamais condamnées !!!!!!!!

Avez-vous une explication ?

Quant à la carte ... il n'y a pas rupture de continuité comme la propagande l'indique. La Palestine sera viable. Si un jour elle reconnaît Israël comme état du peuple juif et est prête à vivre en paix à ses côtés.

Débattre lorsque l'on écrit si mal et lorsque les arguments sortent directement, sans réflexion, du livre de chevet de la propagande, n'est évidemment pas un plaisir lorsque votre contradicteur vous reprend autant.

Je vous comprends.

Bonne soirée!

joey a dit…

Oui. Le premier ministre qui.... qui.... et qui....

Les prépositions "dont" ne servent qu'à préciser les "qui" qui hiérarchiquement supérieurs structurent la phrase.
Bref.

C'est moi qui sort une propagande sans réfléchir?

"La Palestine sera viable. Si un jour elle reconnaît Israël comme état du peuple juif et est prête à vivre en paix à ses côtés."

Et ça ça sort d'où, lol.

Il y a déjà une rupture de continuité Gaza-Cisjordanie, qui demande la bienveillance israélienne au cas où un état réel se crée. Diviser encore la Cisjordanie est stratégique. Soit vous êtes aveugle, soit vous êtes malhonnête.

"Mais comme par miracle les constructions "palestiniennes" ne sont jamais condamnées"

Ben ils y vivent. Ils n'arrivent pas d'Israël ou d'Europe pour construire sous la protection d'une armée. Ils y habitent au cas où vous ne l'auriez pas remarqué. Une terre sans peuple était un mythe, ou une propagande si l'on reprend votre terminologie.

Quand à la mauvaise écriture, je pourrais aisément reprendre vos innombrables fautes de français et autres barbarismes, mais je préfère le fond à la forme.

Ce qui ne semble pas être votre cas.

Bonne journée.

Victor PEREZ a dit…

Joey,

Cela sort d'où ?

"La Palestine sera viable. Si un jour elle reconnaît Israël comme état du peuple juif et est prête à vivre en paix à ses côtés."

Tout simplement de la logique et du bon sens ! Israël ne permettra jamais la création du deuxième état de "Palestine" sans que celui-ci ne s'engage auparavant à vivre en paix aux côtés d'Israël état du peuple juif.

Il y a bien une continuité en Cisjordanie si Israël construit dans la zone E1.

En revanche, Jérusalem sera bien coupée de ces territoires. Et comme cette ville restera la Capitale de l'état juif, je ne vois donc pas de problème.

Il faut faire attention aux mots utilisés. Cela évite en fin de compte d'être catalogué comme propagandiste.

Ils y vivent me dites vous ? Mais quand donc sont-ils arrivés ? Et quand bien même, cela rend-il ces territoires pays de ce peuple ?

Autre chose. Savez vous que jusqu'en 1948 les Juifs y vivaient depuis des millénaires ?

En 1948, la Transjordanie a épuré cette région de toute présence juive. Cela s'appelle rendre les territoires judenrein. C'était l'objectif du nazisme.

Une épuration qui vous fait dire aujourd'hui que les Juifs sont des colonisateurs alors que vous êtes incapable de me démontrer la propriété des "palestiniens" hormis par des slogans appris par coeur.

Quant au mythe...lisez ceci.

http://ripostelaique.com/il-ny-a-pas-de-peuple-palestinien.html

Cela vous rendra t-il plus honnête ? Je n'en suis pas sûr du tout.

joey a dit…

"" Cela sort d'où ?

"La Palestine sera viable. Si un jour elle reconnaît Israël comme état du peuple juif et est prête à vivre en paix à ses côtés."

Tout simplement de la logique et du bon sens ! Israël ne permettra jamais la création du deuxième état de "Palestine" sans que celui-ci ne s'engage auparavant à vivre en paix aux côtés d'Israël état du peuple juif.""

Eléments de langage standardisés fort loin d'une réflexion ou de la logique. Deux états qui vivent en pais et se reconnaissent mutuellement... Ca me rappelle Oslo, pas vous?

"" Il y a bien une continuité en Cisjordanie si Israël construit dans la zone E1.

En revanche, Jérusalem sera bien coupée de ces territoires. Et comme cette ville restera la Capitale de l'état juif, je ne vois donc pas de problème.""

Ah d'accord, vous avez l'honnêteté de dire que les territoires palestiniens (Gaza, Cisjordanie, Jérusalem Est) seront séparés. Ce qui sera pratique pour leur administration... Et qui semble presque fait exprès, puisque vous ne voyez "pas de problème" à ce que la future capitale de l'état palestinien probable soit hors ses frontières.

""Il faut faire attention aux mots utilisés. Cela évite en fin de compte d'être catalogué comme propagandiste.""

Je ne vous le fais pas dire.

""Ils y vivent me dites vous ? Mais quand donc sont-ils arrivés ? Et quand bien même, cela rend-il ces territoires pays de ce peuple ?""

Ils y sont nés. Pays de son peuple j'en sais rien, mais pays d'origine c'est sûr.

"Autre chose. Savez vous que jusqu'en 1948 les Juifs y vivaient depuis des millénaires ?"

De même que les arabes. Les chiffres ne sont pas preuves absolue mais jusqu'aux vagues d'immigration les juifs ne représentaient pas 5%


""En 1948, la Transjordanie a épuré cette région de toute présence juive. Cela s'appelle rendre les territoires judenrein. C'était l'objectif du nazisme.""

Et c'est toujours aussi condamnable et inacceptable

""Une épuration qui vous fait dire aujourd'hui que les Juifs sont des colonisateurs alors que vous êtes incapable de me démontrer la propriété des "palestiniens" hormis par des slogans appris par coeur.""

A nouveau avant les vagues d'immigration il n'y en avait pas 5% de la population totale. Israël est légitime car reconnu internationalement, de même que le sionisme était une aspiration légitime, mais ce n'est pas une raison pour dire n'importe quoi.
La propriété palestinienne n'est pas démontrable. La propriété israélienne non plus. La moindre des bienséances et le minimum au regard de la loi serait d'attendre un accord avant de construire

""Quant au mythe...lisez ceci.

http://ripostelaique.com/il-ny-a-pas-de-peuple-palestinien.html""


JJe l'ai déjà lu hier soir sur dreuz ou jss. C'est marrant ces journalistes qui trouvent tous la même info à la même heure. Ce doit être la conscience universelle... ou le Ministère des Affaires Etrangères israélien. Et c'est moi qui ressasse une propagande... Soyez sérieux 5 minutes.

Tenez lisez ça : http://fr.wikipedia.org/wiki/Nationalisme_palestinien

ou ça : http://www.universalis.fr/encyclopedie/autorite-palestinienne/1-les-origines-du-nationalisme-palestinien/

""Cela vous rendra t-il plus honnête ? Je n'en suis pas sûr du tout.""

Je ne pense pas être malhonnête, c'est pour ça que je vous souhaite de sortir un peu le nez de votre propagande pour regarder le vrai monde.

Victor PEREZ a dit…

Joey,

Réclamer la reconnaissance d'Israël comme état du peuple juif serait un langage standardisé ???????

Votre logique est impayable!

Ou ais-je écrit que Gaza sera coupé de la Judée et de la Samarie ? Est-ce votre "logique" qui vous a fait lire ceci ?

Jérusalem n'ayant aucune justification à devenir la capitale d'un peuple qui n’existait pas il y a encore un demi siècle, cette ville sera bien coupé de l'éventuelle "Palestine". Evidemment, dès lors qu'il reconnaîtra au peuple juif le droit de vivre en paix et en sécurité dans son propre pays.

Ah! Toujours ma logique standardisée ! Lol!

Pour la construction, je suis d'accord avec vous. Demandez donc aux "palestiniens" d'attendre un accord de paix avant de construire.

L'information circule. Que vous vous étonniez de la trouver sur différents sites me démontre le peu d'intérêt à poursuivre cet échange!

Quant à votre lien... Il démontre tout simplement la haine des arabes locaux envers les Juifs. Une haine qui a cimenté des individus alors qu'avant cela ils n'avaient d'autres liens communs que la "religion d'amour, de paix et de tolérance".

Il en faut un peu plus pour en faire un véritable peuple. Quelques millénaires d'anciennetés par exemple comme le peuple juif dont il est inutile que je vous raconte son histoire.

Pour conclure, je mets fin à cet échange qui devient stérile. Je suis pour un échange instructif. Vous n'en êtes pas capable!

joey a dit…

"Pour la construction, je suis d'accord avec vous. Demandez donc aux "palestiniens" d'attendre un accord de paix avant de construire."

Ils ont le droit de refaire leur toiture qi il y a des fuites en attendant? Parce qu'avec vous l'accord de paix c'est pas demain.

"Quant à votre lien... Il démontre tout simplement la haine des arabes locaux envers les Juifs."

Déjà vous reconnaissez qu'ils existent les "locaux".

Et puis la haine antijuive des contributeurs Wikipedia ou des historiens de l'Encyclopaedia Universalis, vous la ferez à d'autres.

La vérité a un gros défaut, elle insiste.

Mais vous avez raison, je vous comprends de mettre fin à l'échange. Les faits peuvent donner des boutons à ceux qui vivent dans un monde où l'idéologie remplace les faits.

Vous apprendrez peut-être à discerner les éléments de langage standardisés dans un discours, quel qu'il soit, et ce jour là peut-être que discuter avec vous deviendra sinon utile, possible.

Anatole Zed a dit…

Victor, je cite votre article dans mon dernier post : http://zedanatole.blogspot.fr/2012/12/que-veut-israel.html

A l'évidence, nous sommes entrés dans une période de turbulence et de tensions entre amis d'Israël...

Espérons que le coeur et la raison l'emportent ensemble contre les rigidités idéologiques...

Bien à vous,
Z.

Anonyme a dit…

Victor,

Je vous envoie des extraits d'un chat (Lalibre.be) avec l'Ambassadeur d'Israël en Belgique Jacques Revah, une anecdote pendant la video en direct, l'Ambassadeur parle toujours d'Abou Mazen, pendant le chat le courageux journaliste écrit Abbas !!

Q : Ne serait-il pas temps de démontrer au monde l'importance vitale que représente la reconnaissance d'Israël en tant que "Nation du peuple juif"

R :En effet, et Monsieur Abbas a esquivé avec malice ce point crucial. Comme il a laissé dans le vague l'avenir de la sécurité d'Israël et la détermination de l'objectif de déclarer la fin du conflit, rejoignant ainsi l'objectif des plus fanatiques partisans du Hamas, du Jihad islamique, de Téhéran et de bien d'autres.

Q: Le monde utilise tout le temps le mot "colonie"....

R.:Les média qui utilisent ce terme sont soit mal informés, soit feignent de l'être. Israël ne peut coloniser ce qui lui appartient depuis toujours mais n'a jamais été un territoire souverain arabe ni autre. Israël est cependant disposé à trouver une solution de compromis, y compris en y voyant un futur Etat palestinien indépendant, tel qu'il en sortira des négociations directes et sans conditions préalables.....Aujourd'hui, Israël est disposé à soutenir la création de l'Etat palestinien, occasion ratée par les arabes en 1947-48, mais pas au prix de se saborder et de faire hara-kiri. Israël a contribué à l'émergence de l'Autorité palestinienne et l'a toujours considérée comme partenaire à la négociation pour trouver des solutions à tous les problèmes à gérer. Les dirigeants du Hamas avec lesquels le Président de l'Autorité palestinienne compte se réconcilier, ne considèrent l'"exploit" du 29 novembre dernier que comme une étape sur le chemin de la lutte armée (terrorisme!) et ne jurent que par la Palestine "de la mer au Jourdain", donc pas aux côtés, mais bien à la place d'Israël!

Allons-nous vers la paix et la réconciliation ou vers la confrontation? Nous pourrions poursuivre les palestiniens pour une longue liste de crimes de guerre et contre l'humanité. Notre agenda, c'est de trouver la solution négociée et reconnue par les deux parties pour un avenir de bon voisinage. Le discours de Mahmoud Abbas le 29 novembre augure plutôt la confrontation. Nous espérions qu'il conclut son discours en disant qu'il se rendait à Jérusalem comme Saadat en 1979 pour faire la paix. Mais ce message ne pouvait pas être la conclusion logique de son discours belliqueux.Il ne tient qu'au Hamas de montrer un autre visage

Cordialement
Douv




Victor PEREZ a dit…

Joey,

Cette diffusion supplémentaire car vous parlez "d'éléments standardisés" de ma part sans le moins du monde le démontrer.

Voyons donc ce qu'il en est de votre dernier commentaire !

Vous venez d'admettre le terme d'Arabes locaux. Mais les arabes devenus Jordaniens étaient aussi des "locaux"!?

Pour quelles raisons Wikipedia ne parle pas alors de nationalisme Trans-jordanien plutôt que "palestinien" ?

Cela pour vous démontrer que votre réflexion ne va pas plus loin que ce que vous pouvez lire sur Wikipédia qui n'a rien de scientifique.

Fin définitive de la discussion. Je me suis fatigué à vous remettre dans la réalité.

Frederic a dit…

Une question n'a pas été posée à cet ambassadeur lorsqu'il parle de négociations directes. Ca fait 60 ans que les négociations directes ne servent à rien, excepté peut-être Oslo qui a permis la reconnaissance d'Israël et de l'AP. Inutile de chercher "à qui la faute", le résultat est que ça ne marche pas. Il n'y a qu'à voir le discours d'Abbas et les représailles ridicules de Nethanyahou pour flatter sa droite.
Ne serait-il pas temps de passer à autre chose? A définir bien entendu : action internationale? actions unilatérales? tutelle des deux états? ou autres?

Victor PEREZ a dit…

Frederic,

Êtes vous ingénu ? Mettre Israël sous tutelle ? C'est exactement ce que souhaitent les ennemis de cet état. Lui enlever toute légitimité pour ainsi lui imposer leur "PAIX".

Il n'est pourtant pas difficile de s'apercevoir que c'est cela la réalité!

Que le monde musulman reconnaisse l'état d'Israël comme étant celui du peuple juif et le conflit se terminera de lui-même car le peuple israélien est à sa très très grande majorité en faveur de la création d'un nouvel état arabe.

Votre affirmation d'une reconnaissance de l'état d’Israël par les accords d'Oslo est donc fausse.

Cet Israël "reconnu" jusqu'à présent est tenu, est sommé de solutionner en son sein le problème des "réfugiés". Cela malgré la création d'un nouvel état!

Ce que refuse le peuple israélien car il n'a aucune tendance suicidaire.

Frederic a dit…

C'est pas une question de légitimité puisque la question de la légitimité ne se pose pas. C'est juste que la communauté internationale commence sérieusement à douter des volontés de paix. 60 ans ça fait un bail quand même. C'est un des plus vieux conflits. On douterait à moins. Pour preuve les réflexions de Sarkozy en "privé" sur Netanyahu, l'exaspération des Etats-Unis. Leur lobbying diplomatique a été peu efficace pour la reconnaissance "unilatérale" d'Abbas : la Micronésie et les îles machin, lol. De l'Europe qui s'est au mieux abstenue, sauf un cas je crois.

Et même le constat est là : les négociations directes n'ont jamais servi à rien. Vous ironisez même sur le seul point positif d'Oslo.
Avec tous les pétards nucléaires ou chimiques qui traînent dans la région, la communauté internationale ne peut plus se permettre d'attendre encore 60 ans.

Les palestiniens commencent à changer de tactique. Alors que proposez vous du côté israélien? Et ne me sortez pas la phrase toute faite "le monde arabe doit reconnaitre gnagnagna..."
J'aimerais entendre une proposition concrète. Pour une fois.
Que proposez vous pour les réfugiés?
Que proposez vous pour Jérusalem?
Que proposez vous comme partage ou échange de territoires?
....

Si Israël n'a pas de réponses négociables que propose-t-il comme stratégie?

Victor PEREZ a dit…

Frederic,

Pour être précis, non pas 60 ans mais bientôt 65 années de guerre. Des guerres imposées à l'état d'Israël car jugé de trop par le monde musulman. Un monde qui fait pression sur l'occident afin qu'il l'aide à l'objectif recherché car incapable de l'obtenir par les moyens de la guerre. A savoir, l'éradication de l'état du peuple juif.

Qu'est-ce qui explique que vous n'avez pas analysé cette situation de votre propre chef ?

Êtes vous incapable à ce point de vous apercevoir que les négociations directes ou indirectes n'ont eu de cesse d'obtenir la fin de cet état ?

Quant aux Israéliens leurs solutions sont des plus connues et des plus logiques.

Pas de retour de "réfugiés" sinon dans le nouvel état qui sera créé. Des dédommagements si les réfugiés juifs des pays arabes en auront.

Des frontières donc à négocier et un nouvel état qui ne devra pas être judenrein. Les israéliens auront la double nationalité.

Pour ce qui est de Jérusalem, je ne vois nulle raison de partager cette ville qui n'a JAMAIS eu aucune importance aux yeux du monde musulman hormis depuis 1967. Date à laquelle elle fut conquise par les Juifs. A preuve l'abandon de cette ville par le pouvoir turque pourtant musulman ainsi que celui de la Jordanie qui préféra diffuser les prêches du vendredi à partit d'une vulgaire mosquée d'Amman plutôt que du "troisième lieu saint de l'Islam".

Frederic a dit…

A la limite je n'ai pas cherché à approfondir la faute à qui. Une fois on accélère la colonisation, une fois on envoie des roquettes, une fois on fait des représailles, une fois on fait une intifada.... C'est ça qui lasse.

Quand à l'éradication d'Israël, au vu des soutiens occidentaux, et ponctuellement sunnites dans la lutte contre l'Iran, je ne le vois pas pour demain.

La question, maintenant que vous avez exposé les revendications israéliennes, c'est jusqu'où est-ce négociable, ou même, est-ce négociable tout court?

Dans la négative je ne vois que la solution d'une tutelle internationale pour résoudre le conflit. Les palestiniens, personne ne leur demandera leur avis, comme d'habitude, et Israël refusera. Vue sa force de frappe, il fera ce qu'il voudra.

Bref si les conditions israéliennes ne sont pas négociables, on est reparti soit pour 50 ans de guerre, soit pour un massacre. C'est la seule autre solution. Une victoire totale de l'un sur l'autre.

Vous faites quoi le 21 décembre au fait?

Victor PEREZ a dit…

Frederic,

Vous devenez insultant pour l'intelligence.

- Soit Israël capitule et la "paix" des cimetières en ce qui la concerne s'installe ! Car avec quelque centaines de milliers de soi disant "réfugiés" haineux etr revanchards (qui ne sont que des nationaux d'autres pays maintenus en cet état pour la "cause sacrée") immigrant en son sein il ne peut en être autrement au vu du taux démographique des uns et des autres.

- soit on met ce pays sous tutelle, occidentale évidemment, jusqu'à ce que ceux-ci se lassent sous la pression du monde musulman qui ne lâchera pas de sitôt son seul objectif au vu de sa majorité automatique que se dégage à l'onu, du pétrole et des pétrodollars qu'il possède

-soit Israël commet un massacre. C'est évidemment dans son profil au vu du grand nombre de massacres "qu'il a déjà commis" et que vous êtes bien incapable de nous citer.

Dans vos pauvres solutions de paix vous n'imaginez même pas que se soit le monde musulman qui cesse et enfin accepte pleinement le droit du peuple juif de vivre librement sur une partie de sa terre ancestrale avec sa ville sainte comme capitale.

C'est dire combien vous êtes atteint par cette propagande qui fait des assassins des victimes et de la victime refusant de mourir un assassin.

Devant ce débâcle de l'intelligence, je vous invite à aller réfléchir ailleurs que sur mon blog. Votre réfléxion je la connais par coeur et n'ai nulle envie de vous enseigner la logique et le bon sens.

Bon vent!

Frederic a dit…

Le point amusant c'est que j'ai écrit "on est reparti soit pour 50 ans de guerre, soit pour un massacre. C'est la seule autre solution. Une victoire totale de l'un sur l'autre."

Et vous en déduisez qu'Israël fera un massacre.

Et comme seule solution de paix vous proposez que les arabes de Palestine renoncent à toutes leurs revendications. C'est pas très riche comme proposition.

Bref, ok pour arrêter le dialogue il est inutile. Je demande juste à ce que vous répondiez simplement et directement à la question que vous avez soigneusement évitée :

Selon vous les revendications israéliennes sont elles négociables? Oui ou non?
Et si oui, toujours selon vous jusqu'où?

PS : j'ai lu votre article appelant au refus des négociations, mais si comme vous l'affirmez Nethanyahu veut négocier, que propose-t-il?

Sans réponse compréhensible, je me verrais contraint de croire que la personne que vous avez censurée était dans le vrai. Netanyahu n'a jamais voulu négocier quoi que ce soit et votre appel est hors du temps.

Victor PEREZ a dit…

Frédéric,

Le point qui n'amuse personne est que vous ignorez la réalité. Lequel des deux belligérants est en mesure de faire "un massacre" ? Qui possède la force militaire pour ce faire ?

Comprendrez vous peut-être ainsi combien vous insultez l'intelligence alors que le peuple juif n'a jamais commis de massacres ?

Quelles sont les revendications des "palestiniens" ?

- Jérusalem-est. Autrement dit la ville sainte. Une ville qui n'a jamais été sainte pour l'Islam mais qui se doit d'être la capitale du futur état afin de couper autant que faire se peut le lien et la légitimité des Juifs d'être à cet endroit.

-Un droit de retour de centaines de milliers de descendants des véritables réfugiés disparus depuis au sein même de l'état du peuple juif. Leur futur état ne leur suffit pas ?

- Un état pour ce peuple. C'est à quoi est prêt la très très grande majorité du peuple israélien.

Ce qui est donc à négocier serait l'éradication de l'état du peuple juif ainsi que son bon droit d'avoir Jérusalem comme capitale. Une ville qui a été de TOUT TEMPS à majorité juive hormis suite au nettoyage ethnique exécuté par les Jordaniens à leur encontre entre 1948 et 1967.

Quant à croire ou pas Nétanyahou, cela ne concerne que vous. Mais pour ce qui me concerne, mon intelligence attend que Mahmoud Abbas se rende aux négociations pour savoir quelles sont réellement ses intentions.

Pour les intentions d'Abbas, je suis déjà largement renseigné.

Frederic a dit…

Vous ne pouvez donc pas répondre à ma question.

J'ai simplement votre opinion : toute négociation réelle signifie l'extermination des juifs. Donc il faudrait satisfaire toutes les exigences israéliennes. Ce qui n'est plus une négociation.

Mouaif.

Victor PEREZ a dit…

Frédéric,

Quelles sont les "exigences israéliennes" ?

De ne pas être envahis par des étrangers haineux et revanchards au pays ?

De ne pas se voir couper de leur lieu saint situé dans Jérusalem, une ville juive depuis des millénaires ?

Si vous refusez de satisfaire ces deux "exigences", quelles sont celles que vous serez prêt à satisfaire ?

Celle de les voir de nouveau apatrides car devenus minoritaires dans leur propres pays ?

Celle de les voir interdits de visite sur leur lieu saint comme entre 1948 et 1967 ?

J'ai hâte de lire votre liste.

Je ne m'étais pas trompé lorsque j'affirmais que vous insultiez l'intelligence !

Jean Luc a dit…

Je suis surpris de voir que les israeliens ont leur logique, leurs lois, leurs idées.... et n'en démordent pas. Négocier, oui, mais avec nos règles ! Je pense que ça va être difficile.
Facile de dire qu'on veut négocier en pensant imposer ses règles. Israel ne veut pas négocier, c'est sûr. Ne vous inquiétez donc pas Victor.
La solution à ce conflit doit être ailleurs. Elle est surement ailleurs.
Jean Luc

Victor PEREZ a dit…

Jean-luc,

"Je suis surpris de voir que les "palestiniens" ont leur logique, leurs lois, leurs idées.... et n'en démordent pas. Négocier, oui, mais avec nos règles ! Je pense que ça va être difficile.

Facile de dire qu'on veut négocier en pensant imposer ses règles. La "Palestine" ne veut pas négocier, c'est sûr. Ne vous inquiétez donc pas Jean-luc.

La solution à ce conflit doit être ailleurs. Elle est surement ailleurs".

Frederic a dit…

Votre petit échange est la démonstration parfaite de ce que je disais. Les négociations directes ne seront pas plus utiles dans l'avenir que ce qu'elles on été.

"La solution à ce conflit doit être ailleurs. Elle est surement ailleurs" comme vous écrivez tous deux.

Alors en dehors d'une tutelle internationale ou d'un conflit militaire direct, vous la voyez où la solution? Je serais intéressé par vos deux réponses.

Frederic a dit…

Oui, dit comme ça.... Les exigences israéliennes sont nobles. En réalité c'est plutôt :
- refuser la 242 et trouver une solution juste au problème des réfugiés. En sachant qu'il faudra un jour mettre sur la table les réfugiés juifs des pays arabes aujourd'hui israéliens.
- garder la main-mise totale sur Jérusalem en refusant le partage.
- reconnaissance d'Israël comme "état du peuple juif", ce qui n'est même pas encore défini en Israël même.
- des frontières dessinées par Israël de manière unilatérales et juste ratifiée par le reste du monde.

Je ne vais pas continuer, ou lister les conditions inacceptables qu'ont déjà accepté les palestiniens comme un état sans armée pour le défendre....

Si j'insulte "l'intelligence", je trouve que votre façon de présenter les choses est pas mal non plus.

Victor PEREZ a dit…

Frédéric,

En quoi votre intelligence est elle acceptable lorsque que vous demandez à ce qu'Israël trouve "une solution juste au problème des réfugiés" ?

En quoi Israël et-elle tenue de compenser le sort fait à plusieurs générations de descendants des véritables réfugiés, presque disparus depuis, dans leur situation actuelle inacceptable ? Des réfugiés de père en fils ! Dans un siècle le territoire d'Israël leur suffira t-elle ?

De surcroît vous affirmez qu'il "faudra un jour mettre sur la table les réfugiés juifs des pays arabes aujourd'hui israéliens" ! Comme vous dites ils sont Israéliens pour la plupart et n'ont AUCUNE envie d'aller s'installer dans une de ces dictatures que vous défendez!

Au mieux on peut parler de dédommagements pour les uns et pour les autres. Votre exigence d'un retour au sein même de l'état juif me fait ressentir une drôle de sensation à votre égard !

Une sensation écoeurante confortée par les intentions malignes que vous mettez dans la bouche israélienne malgré tous les gestes effectués par les divers gouvernements.

Victor PEREZ a dit…

frédéric,

Vous continuez à insulter l'intelligence des lecteurs !

N'avez vous pas remarqué que ma réponse à Jean-Luc est une parodie de son précédent commentaire ?

Frederic a dit…

Ce n'est pas moi qui demande une solution juste au problème des réfugiés, c'est la résolution contraignante 242.

Comme vous dites, plus le problème traine plus ils sont nombreux.

Le dédommagement avait été proposé par Clinton je crois. Avorté car les gens qui vivaient dans la partie israélienne de la Palestine ne voulaient pas aller vivre en Nouvelle Zélande ou autre Australie.

Mais le problème ne viendrait-il pas plutôt de la volonté des deux parties de récupérer la totalité de la partie ouest de la Palestine? Les uns par la démographie, les autres par les colonies?

"En quoi Israël et-elle tenue de compenser le sort fait à plusieurs générations de descendants des véritables réfugiés, presque disparus depuis"

Si vous remplacez Israël par Allemagne et réfugiés par déportés vous obtenez une phrase abominable et insoutenable. Devoir de mémoire ça vous dit quelque chose. Ces gens là n'y sont pour rien. Ils ont été utilisés par leurs "frères" et expulsés par Israël. Vous n'avez en fait aucune considération humaine dans cette vision.

Et contrairement à ce que vous écrivez, les expulsions des juifs des pays arabes est une injustice qui demanderait réparation, ne serait-ce que pour les biens abandonnés sur place. Ils ont eu la chance de pouvoir se reconstruire dans un état qui les protège, mais il y a eu tout de même injustice.

Quand à vos problèmes gastriques, c'est peut-être la différence qui existe entre vos préconçus et la réalité qui donne cette sensation, non? Car je n'ai fait que retranscrire des faits.
Israël ne négociera pas Jérusalem, vrai ou faux?
Israël ne règlera pas le problème des réfugiés. vrai ou faux
Israël demandera la reconnaissance farfelue avant "négociation". vrai ou faux
Israël continuera à construire ou bon lui semble et de fait dessinera les frontières unilatéralement. vrai ou faux

Jean Luc a dit…

J'ai l'impression que la palestine demande les frontières reconnues de 67 et que l'etat d'israel est déjà reconnu dans ses frontières actuelles. Sur ces bases, les négociations devraient seulement achopper sur le droit au retour pour lequel elles devraient trouver une solution acceptable par les deux parties.
Mais je pense qu'israel veut compliquer la situation en en voulant beaucoup plus !
Je me trompe ?
Jean Luc

Victor PEREZ a dit…

Jean-Luc,

Même réponse que lors d'une précédente réponse.

"Jean-Luc,

Vous venez de démontrer une fois de plus combien vous êtes lobotomisés.

Quand donc les "Palestiniens" ont reconnu Israël comme nation du peuple juif et non pas comme un futur état musulman peuplé des descendants des réfugiés ?

Compliquez la situation mais ailleurs que sur mon blog. J'ai autre chose à faire que perdre mon temps à avec un individu oublieux que le Juif a aussi des droits".

Victor PEREZ a dit…

Frédéric,

Ce n'est plus une sensation mais une certitude que votre pro-palestinisme vous fait oublié la réalité mais aussi que les Juifs ont eux aussi des droits.

En quoi la 242 oblige l'état d'Israël à admettre le droit au retour en son sein ? Consultez votre intelligence. Peut-être a t-elle une réponse ?

Ce qui suit vous enfonce encore plus:

" Le dédommagement avait été proposé par Clinton je crois. Avorté car les gens qui vivaient dans la partie israélienne de la Palestine ne voulaient pas aller vivre en Nouvelle Zélande ou autre Australie."

Où avez vous lu ou entendu qu'il était proposé aux "palestiniens" de quitter la région pour aller vivre ailleurs ?

Ou alors entendez vous par là que ce dédommagement était proposé aux Juifs ? Avec des individus de votre genre cela ne m'étonnerait pas!

Que vous comparez l'Allemagne nazie à Israël qui n'est nullement responsable du refus arabe de la résolution 181 ne m'étonne pas non plus.

A trop être pro-palestinien on en devient antisémite. C'est la sensation que je ressentais à votre propos déjà. Mais vous l'aviez déjà deviné je pense.

Quant à l'état qui protège les réfugiés juifs des pays arabes...Ce n'est pas par la grâce de vos bons amis que ce pays peut le faire.

N'ayant plus de temps à perdre à répondre à toutes vos stupidités et à votre haine d'Israël, je mets donc fin à cet échange.

Inutile de revenir à la charge, votre commentaire rejoindra automatiquement la corbeille.

Votre place est plutôt sur un forum comme oumma.com. Là-bas on tape sur les juifs librement.

Jean Luc a dit…

Bien sûr que les juifs ont des droits ! Evidemment que les israeliens sont respectables ! Heureusement d'ailleurs.
Mais les palestiniens aussi !
Israel a un etat, et il en fera ce qu'il voudra. A lui d'en faire un état juif si les israeliens le veulent.
Victor, ne perdez pas votre temps avec un lobotomisé. Le dialogue peut aussi être utile aux visiteurs de ce blog.
Jeau Luc

Victor PEREZ a dit…

Jean-Luc,

Restons en là tant que vous n'ajoutez pas à votre "réflexion" de la logique et du bon sens.

Victor PEREZ a dit…

Frederic,

Comme je vous l'avez dit, il est inutile de revenir à la charge. D'autant plus pour affirmer d'autre inepties.

Victor PEREZ a dit…

Frederic,

Cessez donc de vous taper la tête contre mon refus de publier vos "analyses" stupides.

Sur Oumma.com vous aurez toutes les latitudes de les développer. De surcroît vous serez en bonne compagnie.

Victor PEREZ a dit…

Frédéric,

Si nous n'étions que " trois tondus lobotomisés au même point que moi qui rodent sur ce blog" comme vous le dites si bien dans votre commentaire rageur que je ne publierai pas, perdriez vous votre temps avec

a) le "lobotomisé" que je suis à vos yeux ?

b) et alors que personne, hormis le "lobotomisé" et les 3 autres, ne lis votre prose si "intéressante" ?

Evidemment que non !

Bonne continuation sur oumma.com

garlic a dit…

Victor, Frédéric a raison. Lors des négociations de Taba l'Australie et le Canada ont proposé d'accueillir un très grand nombre de réfugiés.

Victor PEREZ a dit…

Garlic,

Et alors ? Cela résout-il le conflit ? Le monde musulman est-il prêt à reconnaître Israël comme étant la nation du peuple juif ?

Les négociations de Camp David, de Taba ou encore d'Annapolis n'ont pas réglé la source du conflit. Et Mahmoud Abbas est loin d'en prendre la route.