mercredi 20 novembre 2013

Rony Brauman, l’antisioniste qui fait parler Itshak Rabin (z’’l)


LCI, voulant jouer le jeu du débat ouvert, a donné la parole à Rony Brauman sur la récente visite d’état de François Hollande en Israël. Ce n’est pas en sa qualité de médecin et d’ancien président de Médecins sans frontières qu’il donne son avis mais entant qu’antisioniste. En 2006 il n’hésita pas à déclarer : «Je pense que si j'avais été, à l'époque, en situation de prononcer un jugement, je ne crois pas que j'aurais été favorable à la création de l'état d'Israël ».

Les Juifs sortis tout juste des camps de concentration auraient probablement apprécié !

Une ‘’qualité’’ donc qui attire les caméras et qui, dorénavant, se revendique fièrement en France ! Une spécificité qui lui permet d’être, publiquement, « scandalisé par l’attitude de F.Hollande avec B.Netanyahu ! ».

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

Ce qui a choqué cet antisioniste primaire est l’accolade du Président français donnée au Premier ministre israélien. Pour Rony Brauman, « Benjamin Netanyahou est la personne (…) qui peut être tenu pour responsable politiquement du meurtre, de l’assassinat de Rabin puisque pendant la campagne de 1996 les affiches qui soutenaient sa campagne montrait Rabin en uniforme nazi. (…) Donc Netanyahou a directement appelé au meurtre de Rabin ».

CQFD !

En revanche, ce qui ne l’a pas scandalisé est le recueillement du Président français sur la tombe de Yasser Arafat qui fut directement et politiquement responsable de la mort de centaines d’Israéliens dus au refus de celui-ci de signer, en l’an 2000, la paix avec Israël, l’état qui se considère comme celui du peuple juif.

Rejet ‘’palestinien’’ qui réduit à pas grand chose la ‘’pensée’’ de Rony Brauman lorsqu’il affirme qu’Itshak Rabin (z’’l) est « peut-être le seul leader israélien qui a vraiment compris que la sécurité d’Israël passait par la paix avant de passer par les armes ».

Faire parler les morts est la spécialité de ceux qui cachent une doctrine peu avouable !

Itshak Rabin (z’’l) aurait-il déposé les armes et accepté l’exigence du « droit de retour » refusé par tous les autres dirigeants et, évidemment, par la population israélienne ? Bien sûr que non !

Aurait-il partagé le Mont du temple comme le firent, dans leurs propositions de paix, Ehud Barak en 2000 et Ehud Olmert en 2008 ? Rien n’est moins sûr !

Le signataire des accords d’Oslo aurait-il accepté la création d’un nouvel état nettoyé de la présence de tout juif ? Non !

Aurait-il abandonné la sécurité de son pays et les frontières de ce nouvel état au bon soin de ses gouvernants rêvant d’un état judenrein ? Sûrement pas !

En quelque mots, aurait-il accepté la paix des cimetières qu’appelle de ses vœux Rony Brauman ? Non et non ! Une paix qui aurait amené Itshak Rabin (z’’l) à confirmer, au grand dam de cet antisioniste, que la ‘’sécurité d’Israël passe, malheureusement, part les armes’’ ! Arafat étant, jusqu’à son décès, le plus grand tueur de Juifs depuis Hitler.

Chef d’état major de Tsahal, ambassadeur, ministre et Premier ministre, et toujours serviteur de la pérennité de l’état du peuple juif, cela serait faire injure à sa mémoire que de répondre par l’affirmative aux simples questions ci-dessus.

Les extrémistes de gauche, les antisémites et ceux qui se cachent derrière le paravent de l’antisionisme n’ont vraiment honte de rien !

***********************************************************************

Dîner à la résidence officielle du Premier ministre israélien qui scandalisera un peu plus Rony Brauman et ses compères.



18 commentaires:

Trumpeldor a dit…

Les extremistes de gauche n ont honte de rien

@Victor

Pour eprouver le.sentiment de honte, il faut une.morale, parametre dont les ultra gauchistes font singulietement defaut

Merci pour ton site toujours informatif,

trump du brusselistan

Anonyme a dit…

Lol. Je vais écrire un article aussi "le sioniste qui fait parler les morts pour dénoncer un antisioniste qui fait parler les morts"

Victor Perez a dit…

Anonyme,

J'aurais préféré un article qui démontre ma mauvaise foi, mon manque d’honnêteté intellectuelle, mon illogisme et l'idéologie qui mène ma réflexion.

En êtes-vous seulement capable en place et lieu d'une ironie à un sou ?

Prochain commentaire avec pseudo.

Anonyme a dit…

J'ignore si j'écrirais un tel article.

Je trouve juste rigolo que vous reprochiez à Brauman de dire ce "qu'aurait dit Rabin" en écrivant ce que vous croyez "qu'aurait dit Rabin"

Vous le faites par l'interrogation. Je peux juste en conclure que sur ce coup vous êtes un tout petit peu plus fin que lui.

Mais ça ne change rien au fond, n'est-il pas?

pat

Victor Perez a dit…

Pat,

Vous n'écrirez pas cet article car vous ne pourrez démontrer, par exemple, que Rabin z"l aurait accepté le "droit au retour" de centaines de milliers de "réfugiés".

C'est ce qui fait tourte la différence.

Anonyme a dit…

Je ne pourrais pas non plus démontrer le contraire.

Il est mort. Ni vous ni Brauman ni moi ne peuvent dire ce qu'il penserait aujourd'hui.

Cela ne change rien au fond : vous faites parler les morts pour reprocher à Brauman de faire parler les morts.

Aucune différence.

Pat

Victor Perez a dit…

Pat,

Croyez vous que Rabin aurait permis la transformation de son pays en énième pays musulman ?

Vous êtes risible. Pour avoir gain de cause vous réduisez la réflexion à rien.

Anonyme a dit…

Ce sont vos certitudes qui sont risibles. Comment pouvez vous être certain de l'évolution d'une pensée? Celle d'un homme mort en plus.

Regardez Peres. Soldat, guerrier, celui qui a permis à Israël d'avoir l'arme ultime, aujourd'hui homme de gauche partisan de la paix.

Ca vous ferait plaisir que les grands hommes pensent tous comme vous. Ce n'est hélas pas le cas.

Surtout lorsqu'ils sont morts. Ils ne pensent plus. Alors vos certitudes....

Et vos caricatures "transformation de son pays en énième pays musulman"
Corrigez moi mais ce n'est pas à l'ordre du jour.... Ni dans ce qu'à dit Brauman.

Pat

Victor Perez a dit…

Pat,

Vous vous enfoncez ! Pérès, homme de paix, est-il pour le "droit de retour" de centaines de milliers de "réfugiés" en Israël ? Oseriez vous maintenir cette stupidité ? Vous serez alors grotesque!

Quant à Brauman, s'il ne parle pas du "droit au retour" c'est pour la simple raison qu'il est, comme tout bon extrémiste de gauche, contre l'existence de l'Etat d'Israël état du peuple juif.

Un conseil, avant d'écrire essayez de réfléchir!

Anonyme a dit…

Je réfléchis pas. Je suis mort de rire.

Brauman ne parle pas du droit au retour et vous lui faites dire qu'il croit que Rabin le voudrait en faisant dire à Rabin qu'il ne le voudrait pas.

Méli-mélo incompréhensible d'un dialogue qui n'en est pas un tant vous refusez d'admettre que vous faites exactement comme Brauman. Vous faites parler un mort.

Dialogue qui a quand même l'avantage de démontrer votre bonne foi et votre partialité dans l'analyse : Brauman ne parle pas du droit au retour car comme tout bon extrémiste il souhaite la destruction des juifs. ????? wtf comme diraient les jeunes. Je croyais que le droit au retour c'était aussi pour détruire les juifs.

Brauman est pour le droit au retour : c'est un extrémiste qui veut détruire les juifs

Brauman est contre le droit au retour : c'est un extrémiste qui veut détruire les juifs.

En gros c'est un vilain, et quoi qu'il dise ou ne dise pas, ça prouve que c'est un vilain.

Ce blog est très drôle finalement... Sauf que cette mauvaise foi de part et d'autre est le terreau de violence et de souffrance. Tant en Europe qu'au Moyen-Orient.

Vous dormez bien la nuit?

Pat

Victor Perez a dit…

Pat,

Comme vous le dites, vous ne réfléchissez pas. Il est donc inutile que je perde mon temps à vous expliquer la finalité d'un cerveau.

Bonne rigolade !

Emmanuel a dit…

Vous me faites rire Victor. Votre mauvaise foi est vraiment le fruit de votre idéologie. Vous ne réfléchissez pas, vous récitez. Mais vous ne le reconnaitrez jamais car vous n'en êtes même pas conscient.

Vous êtes le reflet de votre mot favori : lobotomisé.

Emmanuel

Victor Perez a dit…

Emmanuel,

C'est déjà quelque chose si je vous fait rire !

Pour ce qui est de ma "mauvaise foi"... Je n'attends qu'une démonstration et non pas des verdicts dont je me moque éperdument. Et tant que vous en serez incapable je continuerai à démontrer la lobotomisation de certains. A la différence près que pour ma part je m'appuie toujours sur une honnêteté intellectuelle, de la logique et de la bonne foi.

Essayez d'en faire autant ! Je ne vous en demande pas plus. Répondez donc à la place de Pat et dites moi si Rabin aurait accepté le droit au retour. Ou même Shimon Pérés le partisan de la paix prix Nobel de la paix !

Question à laquelle Pat se refuse de répondre sachant qu'ainsi il se désavouerait.

A vous lire donc !

Anonyme a dit…

M. Perez. Dans notre dialogue il n'y a que vous qui amenez le problème des réfugiés.

Je ne fuis en rien votre question, elle est totalement hors du sujet, et de votre article, et de notre "échange".

Si ça vous amuse je peux répondre, j'ai 2 minutes à perdre :

- Pour Rabin je ne sais pas lire dans l'âme des morts, je ne peux donc répondre, mais affirmez donc ce qu'il vous plait. Vous avez peut-être reçu ce don. La preuve : votre article.
- Pour Peres c'est plus facile. Il suffit de lire ses déclarations et vous aurez votre réponse. Un bon moteur de recherche et hop!

Le hors-sujet qui vous tenait tant à coeur est maintenant bouclé. Revenons en au coeur du problème.

Ne trouvez vous pas rigolo d'attaquer Brauman en lui reprochant de faire parler un mort, tout en faisant vous même parler ce même mort pour démontrer que c'est un vilain et en profiter pour nous ressortir votre soupe apprise par coeur, comme dirait emmanuel?

Je vais légèrement modifier la conclusion que votre article et cet échange ont démontré.

Brauman est pour le droit au retour : c'est un extrémiste qui veut détruire les juifs

Brauman est contre le droit au retour : c'est un extrémiste qui veut détruire les juifs.

Brauman ne dit rien sur le droit au retour : c'est un extrémiste qui veut détruire les juifs.

En gros c'est un vilain, et quoi qu'il dise ou ne dise pas, ça "prouve" que c'est un vilain.

Et on peut remplacer Brauman par, au choix, Enderlin, Zecchini, Obama, Pat, Barnavie, Ashton, AFP, AP, Reuters, Ria Novosti.... et tous ceux qui ne récitent pas votre leçon au mot près.

C'est à la fois drôle et tragique. Votre blog est finalement un superbe show qui sait mélanger les émotions, souvent grossièrement, mais efficacement.

Bonne journée

Pat

Victor Perez a dit…

Pat,

Vous êtes effectivement grotesque. Vous aviez 2 mn pour me répondre avez-vous dis, et...vous ne l'avez pas fait. Vous avez préféré fuir. Ce qui n'est pas étonnant puisque cela irait à l'encontre de votre pitoyable "démonstration".

Cela prouve, pour le moins, votre manque d’honnêteté intellectuelle, logique et bon sens. Toutes choses manquantes aux lobotomisés.

Merci donc d'avoir prouver mes dires !.

Je vais moi aussi prendre deux minutes et mettre ainsi un terme à cet échange plus que stupide. Stupide car j'exige un minimum de réflexion de la part des intervenants.

S'il est impossible, en effet, de faire parler les morts, il est en revanche possible de juger leurs actes passés et en tirer les conséquences. C'est ce que fait par ailleurs Brauman dans l'interview. (ce qui ne vous a pas choqué lol !)

Itshak Rabin z"l était un défenseur de l'état du peuple juif, Israël. Chef d'état major, ambassadeur, ministre et Premier ministre. A partir de là, il est risible d'envisager son accord pour un "droit de retour" qui mettrait fin à ce même état juif par la démographie.

Idem pour Shimon Pérès, celui que vous avez qualifié de partisan de la paix. Lui aussi est contre ce "droit de retour",. D'ailleurs comme tout israélien.

Ce sujet, qui n'était donc pas hors sujet puisqu'il était le moteur des échanges précédents et un exemple devant servir à prouver nos affirmations est maintenant clos.

Pour ce qui est de Brauman... il n'y a qu'un lobotomisé pour écrire de telles idioties. Que cet extrémiste de gauche parle ou non du "droit au retour" importe peu ! Pour la simple raison...qu'il est tout simplement, comme tous ses amis politiques, contre l'existence d'un état pour le peuple juif. Que les "palestiniens" s'emparent ou non des restes de cet état lui importe peu.

Pour conclure, continuez à me lire. Cela ne pourra qu'éveiller votre curiosité.

Merci d'être passé!

Anonyme a dit…

J'ignore ce que j'ai démontré, mais en tout cas vous avez démontré et exposé la mauvaise foi dont emmanuel vous affublait.

Car la question maintenant est : pourquoi avez vous mis au milieu le droit au retour puisque ni votre article, ni Brauman, ni mon intervention n'en parlait. Pour faire diversion. Uniquement pour faire diversion. Et puis ça vous permettait de placer le leitmotiv "détruire les juifs"

Je vous remercie aussi d'avoir défendu votre façon de faire parler les morts, car vous avez en même temps défendu celle de Brauman.
Ai-je été choqué par l'argumentation de Brauman faisant parler les morts? Oui, cela ne se fait pas.
Ai-je été choqué par votre argumentation faisant parler les morts? Oui, cela ne se fait pas.

Mais tout ce que j'ai écrit c'est le ridicule de votre argumentaire consistant à faire parler les morts pour reprocher à un autre de faire parler les morts. Et ça c'est drôle. Et après vous demandez aux autres un minimum de réflexion. Montrez donc l'exemple que Diable!

Juste pour conclure sur votre diversion. Evidemment que Peres est opposé au droit au retour. Vous auriez utilisé un moteur de recherche comme je vous l'ai suggéré, le premier lien c'est ça : http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20121103.FAP3191/le-president-israelien-salue-les-propos-d-abbas-sur-les-refugies-palestiniens.html

Alors expliquez moi où je fuis? Si ce n'est dans votre argumentaire capillotracté.

Dernière chose. Merci également de nous avoir exposé vos oeillères si ouvertement "Que cet extrémiste de gauche parle ou non du "droit au retour" importe peu ! Pour la simple raison...qu'il est tout simplement, comme tous ses amis politiques, contre l'existence d'un état pour le peuple juif."

Peu importe ce que disent ou pensent les gens.... Seule la case dans laquelle vous les rangez les définissent.

Ceux qui vous qualifient de fasciste ou d'extrême droite ont tort. Vous faites plutôt dans le procès stalinien. Seriez vous d'extrême gauche à l'insu de votre plein gré?

Ravi d'être passé. J'ai bien ri.

Pat

Victor Perez a dit…

Pat,

Rions une dernière fois !

Vous dites: " pourquoi avez vous mis au milieu le droit au retour puisque ni votre article, ni Brauman, ni mon intervention n'en parlait"

Voici ce qui est écrit dans mon article:

"Itshak Rabin (z’’l) aurait-il déposé les armes et accepté l’exigence du « droit de retour » refusé par tous les autres dirigeants et, évidemment, par la population israélienne ? Bien sûr que non !"

Riez vous toujours ? Moi ? oui !

J'ai relancé le sujet car vous m'avez accusé de faire parler les morts:

"
Victor Perez 23 novembre 2013 22:23

Pat,

Vous n'écrirez pas cet article car vous ne pourrez démontrer, par exemple, que Rabin z"l aurait accepté le "droit au retour" de centaines de milliers de "réfugiés"."

C'est vous donc qui m'avez contraint à introduire ce sujet dans notre échange.

Ceci dit, vous n'avez toujours pas écrit cet article car vous ne pouvez affirmer que Rabin était ou aurait été d'accord avec ce droit.

Je rie toujours ! Et vous ?????? A coup sûr NON !

Autre détail:

Vous me dites:

"Mais tout ce que j'ai écrit c'est le ridicule de votre argumentaire consistant à faire parler les morts pour reprocher à un autre de faire parler les morts".

A la différence de cette gauche fétide, pour ma part je ne fais pas parler les morts mais je cite leurs propres pensées. Celle qui est défendue, entre autre, par Shimon Pérès le partisan de la Paix et l'artisant des accords d'Oslo.

C'est cette gauche de plus en plus fétide qui exploite la mort d'Itshak Rabin z"l.

Et pour finir, vous me reprochez de caser les gens selon mes propres idées politiques. La bonne blague !!!!

Dans quelle case rangeriez vous Brauman qui se vante d'être à l'extrême gauche et pour un état d'Israël qui ne serait plus l'état refuge du peuple juif ?????????

Si vous arrivez à me démontrer que la case où je le mets n''est pas la bonne, alors seulement je concéderais à vous voir comme un individu objectif.

Comme je doute très fortement que vous puissiez le faire, votre place est aux côtés de ceux qui refusent toutes réflexions indépendantes de toutes idéologies.

La case des lobotomisés.

Fin !

Victor Perez a dit…

Pat,

A voir votre dernier post, vous ne riez plus ! j'en suis désolé !!!!! lol !

De surcroît, je ne comprends pas les individus vous ressemblant qui tiennent tant à échanger avec "l'extrémiste de droite" que je serais selon vous !?

Seriez vous maso ?

Inutile de me répondre, vote réponse ne m'intéresse pas.

FIN !