lundi 10 mars 2014

Benjamin Netanyahou se doit d’imiter Ariel Sharon (z’’l)

Le Président de l’Autorité palestinienne (AP), qui porte encore un nom de guerre, a assuré qu’il n’y a aucune chance qu’il reconnaisse l’Etat d’Israël comme « Etat juif ». « C’est hors de question. Nous n’accepterons pas ». Chacun comprend ici que ce refus ne porte pas sur une reconnaissance du mode de vie ou de la spécificité juive des Israéliens mais simplement du droit de ceux-ci à disposer librement d’un état bien à eux, régi par eux et pour eux.

A n’en pas douter, le Secrétaire d’Etat américain John Kerry s’est, à son tour, cassé les dents sur un conflit où l’objectif final ‘’palestinien’’ n’est pas la paix mais l’éradication du seul état du peuple juif.



Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

L’échec des négociations est donc prévisible et l’avenir diplomatique anti-israélien empli de promesses. Seul scénario possible pour Mahmoud Abbas s’il veut conserver le peu de légitimité qu’il lui reste, voire la vie !

Face à ce triste constat, et selon le désir majoritaire du peuple israélien de se séparer définitivement des ‘’Palestiniens’, le Premier ministre Benjamin Netanyahou se doit à un nouveau retrait partiel et unilatéral de la Judée et de la Samarie qu’il soumettra, avant toute action, au peuple israélien par un référendum qui, indubitablement, sera accepté.

Celui-ci se ferait de sorte qu’il englobe un maximum de villes et villages israéliens mais aussi tous les territoires devant servir la sécurité nationale. Un repli qui se réaliserait sur une durée de quelques années afin d’aider les quelques milliers d’israéliens devant se retirer dans leurs démarches pour une nouvelle domiciliation voire un dédommagement. 

Un laps de temps suffisant qui permettra l’achèvement de la clôture de sécurité et la mise en place de nouveaux moyens militaires en matériels et en hommes aux alentours de la surface abandonnée, l’armée se gardant le droit d’intervenir en son sein dès que le besoin se fera sentir.

Dès lors, l’Etat d’Israël pourra même voter à l’unisson avec l’Onu la création de la « Palestine » quand bien même les frontières définitives resteront à tracer. Les ‘’Palestiniens’’ seront ainsi libres de construire leur pays tant que leurs actions ne mettront pas en danger l’Etat d’Israël

Nul ne pourra donc plus affirmer le statut ‘’d’occupé’’ et ‘’d’apartheid’’ et/ou condamner le blocus de ce nouveau pays, à l’instar de celui de la bande de Gaza, car se jugeant sur les menaces réelles que font peser toutes les brigades terroristes qui s’y trouvent. Les condamnations diplomatiques voire les sanctions et boycotts n’auront alors d’autre sens que celui d’étaler l’hostilité cachée portée envers le Juif.

Quant à la légalité du maintien d’une portion de ces territoires, la résolution onusienne 242 de l’année 1967 rappellera opportunément l’obligation d’un retrait israélien DE territoires et non pas DE TOUS les territoires afin de permettre à l’état israélien de se doter de frontières « sûres » fautes d’être reconnues.

Cette situation perdurera le temps que le monde musulman comprenne que l’objectif d’éradiquer l’état du peuple juif est plus que compromis puis qu’il revienne à de meilleurs sentiments. Dès cette disposition intellectuelle atteinte, les négociations sur les frontières définitives pourront s’engager et la Paix, alors, se signer à Jérusalem, capitale une et indivisible de l’état du peuple juif.

60 commentaires:

Georges a dit…

Vous simplifiez beaucoup. Vous supposez que personne n'aura à refuser la décision israélienne de retrait de la Cisjordanie. Israël définit les frontières et conserve certaines colonies.
Ainsi va la vie ! Le plus fort est celui qui le dit. M. Abbas aura au moins de quoi intervenir auprès des tribunaux.
Cette perspective me va bien. Les palestiniens auraient du agir depuis longtemps et Israël aurait peu aussi quitter la Cisjordanie bien avant.
Sachez que je ne suis pour aucun des deux protagonistes mais que je veux seulement dire que l'autre ne sera pas forcément d'accord....
Georges

Victor Perez a dit…

Georges,

Vous n'êtes pour "aucun des deux protagonistes" mais cette perspective que les "palestiniens" saisissent les tribunaux "vous va bien". lol !

Croyez vous m'avoir dupé sur vos sympathies (honteuses ?) envers les "palestiniens" ?

Ceci dit, je vous conseille fortement de réunir toutes les lois qui à ce jour définissent le territoire de la "Palestine". Cela évitera au tribunal de les chercher !

Et si vous n'en trouverez pas, j'aimerais que vous réfléchissiez sur quel motif les frontières provisoires dessinées par Israël seraient illégales !

Pour ce qui est du plus fort...En 2000 et 2008 Israël à offert aux "Palestiniens" la Paix. Il est vrai que ceux-ci en échange devaient accepter l'idée de vivre aux côtés d'Israël comme état du peuple juif.

C'était trop leur demander. Qu'ils en subissent maintenant les conséquences. Mais tant qu'ils auront des "amis" tels que vous, leur vie sera belle ! Non ?

Georges a dit…

Ce n'est pas une question d'amitié mais une question de tribunaux. Ces derniers jugeront car c'est leur métier. Ils diront le droit et tout ira bien.
Si cela marque la fin de la guerre israelo palestinienne, ce sera une victoire.
Georges

yossef a dit…

depuis des années, je pense, que c'est dans l'immédiat la seule solution. D'une part cela permettrait à Israel de couper l'herbe sous le pied à ceux, qui désirent, qu'Israel intégre les Arabes Palestiniens. De plus , je me demande, si malgré les risques sécuritaires, Israel ne doit laisser pas une partie de la vallée du Jourdain aux arabes palestiniens, afin de leur laisser une porte ouverte sur la Jordanie, ainsi cette dernière, qui pensait s'étre débarrassé de ses frères en refilant la patate chaude à Israel, sera aussi impliquée dans la gestion de ce probléme, tout comme l'Egypte avec Gaza.

Victor Perez a dit…

Yossef,

La "Palestine" aura ses propres postes de frontières avec la Jordanie, évidement surveillé étroitement par Tsahal.

Victor Perez a dit…

Georges,

Les tribunaux "diront le droit" dites-vous !

Lequel ?

Je vous avais demandé d'assembler les lois délimitant la "Palestine" et vous ne l'avez pas fait !

Serait-ce que parce que ce que rapporte le politiquement correct et qui sert votre réflexion n'est pas le droit mais de la propagande anti-israélienne ?

Sans doute !

De surcroît, croire qu'il suffit d'expulser les Israéliens de la Judée et de la Samarie pour que la paix triomphe est naïf pour ne pas dire plus.

Israël a proposé par deux fois un retrait quasi total et le partage de Jérusalem et elle a essuyé un refus et jamais de contre propositions. Des propositions que vous évacuez de votre réflexion.

Au nom de quoi agissez vous ainsi ! Y avez vous réfléchi ?

Et vous osez venir dire que vous n'avez pas de préférences et donc d'hostilité primaire ?

zicki71 a dit…

Cher M.Perez,
cette fois-ci je ne partage pas votre "optimisme" .
Qu'adviendra-t-il de Jérusalem ?, Je ne crois pas que le Hamas
acceptera un éventuel accord entre l'A.P. et Israël.
Vous avez vu ce qui s'est passe dans la Bande de Gaza après le retrait des Israéliens et jusqu'à aujourd'hui.
JE NE CROIS AUCUNEMENT A' UNE QUELCONQUE VOLONTE DE PAIX DE LA PART DES PALESTINIENS.

Anonyme a dit…

Mordehai Kedar suggere la naissance de 7 mini territoires autour de chaque grande ville arabe,le reste revenant a Israel !
Mr Keddar est arabophone et connait bien la mentalité de nos cousins.......................

tump

Georges a dit…

Pourquoi vous fâchez vous Victor ? Je dis juste que les tribunaux trancheront ce problème que les protagonistes n'arrivent pas à résoudre.
Je suis très surpris par votre réaction. Vous ne voulez pas la fin du conflit ?
Je répète que je ne suis pour aucun des deux protagonistes. Chacun aura la part qu'il doit avoir et il faut faire confiance en l'avenir.
Georges

Hanuman a dit…

Je ne sais pas qui a inventé cette histoire de nom de guerre mais il a fallu que je travaille avec des Palestiniens pour comprendre que lorsqu'un père a un premier enfant mâle, il change son nom (kunia = nickname) pour indiquer qu'il est le père de cet enfant: Abu Mazen a un fils qui s'appelle Mazen et ce n’est pas plus un nom de guerre que Abu Amar.
http://en.wikipedia.org/wiki/Kunya_%28Arabic%29
Ce genre de détail remet en question la crédibilité de certains analystes du Proche-Orient.

Anonyme a dit…

Si les frontières sont découpées justement et qu'elles sont viables, la colère justifiée par une telle arrogance finira peut-être un jour par s'estomper. Cela reste une supposition à laquelle je ne crois pas tant l'humiliation sera importante pour les palestiniens, les pays arabes et les occidentaux.

Et puis Jérusalem, c'est certain, ça ne passera pas.

Sinon Israël accepterait-il que ce soit par exemple les palestiniens ou l'occident qui décident seuls de quoi est à qui? J'attends de voir la tête des bibi-Lieberman quand vous leur proposerez ça. Ou encore mieux la tête à Benett. lol.

Plus sérieusement vous vous rendez compte du mépris total envers tout le Monde que vous exprimez par cette proposition?

Vous rendez-vous compte de l'image internationale : Israël crée des bantoustans. Là l'accusation d'Apartheid prendra sens. Le BDS va encore frapper plus fort. Israël deviendra un état voyou nucléaire au même titre que l'Iran ou la Corée du Nord aux yeux des américains et occidentaux humiliés, des arabes méprisés et des états déjà anti-israéliens.

Si vous voulez la fin d'Israël comme état "normal" je crois que votre solution est la bonne. Et inutile d'accuser l'antisémitisme du monde entier après ça. Ce seront vos actes qui seront jugés et non votre "sémitisme"

bib

Victor Perez a dit…

Bib,

Israël serait un état paria dès lors qu'il se retirerait d'un territoire pour permettre aux "Palestiniens" de vivre libres dans leur nouvel état ?

Cela serait un bantoustan et justifierait l'accusation "d'apartheid" ??????

Curieux raisonnement !

Ce qui est sûr, est que la haine des Juifs perdurera et qu'Israël n'aura pas pour autant la paix dans l'immédiat. Pour autant, je suis sûr qu'avec le temps et l'impossibilité de nuire à Israël diplomatiquement ou militairement, le conflit cessera de lui-même.

C'est ce qui est entrain de se passer avec Gaza. Qui en parle encore ?

Victor Perez a dit…

Hanuman,

"Mahmoud Abbas (محمود عباس), né le 26 mars 1935 à Safed en Galilée, aussi connu sous son nom de guerre d’Abou Mazen (ابو مازن), est le président de l’Autorité palestinienne depuis janvier 2005 et le Secrétaire général de l’Organisation de libération de la Palestine. Il a également occupé le poste de Premier ministre de l’Autorité palestinienne sous la présidence de Yasser Arafat".

La suite ici :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mahmoud_Abbas

Si même Wiki le dit c'est donc que cela a une origine autre que celle que vous tentez de faire gober.

Victor Perez a dit…

Georges,

Toujours rien concernant les lois délimitant les frontières de la "Palestine" !

Vous rendez vous compte que votre "réflexion" est basée sur du vent ?

J'en doute très sérieusement !

Victor Perez a dit…

Tump,

Connaître la mentalité des musulmans n'aide pas à clore le problème qu'ils représentent pour Israël.

Créer des bantoustans séparés les uns des autres n'ajoutera qu'au conflit et à la haine d'Israël.

Ce qui amènera tôt ou tard les gauchistes israéliens et leur politique défaitiste au pouvoir.

Il nous faut choisir le moindre mal.

Victor Perez a dit…

Zicki71,

Je crois pas non plus à leur volonté de Paix. Savent-ils seulement ce que ce terme signifie ?

Jérusalem restera une et indivisible.

Il n'y aura aucun accord antre l'AP et Israël mais un retrait sur les seuls intérêts israéliens.

Tsahal se chargeant évidemment de la sécurité aux frontières.

Anonyme a dit…

"se retirer d'un territoire" est un terme très vague. L'exemple de Gaza est très bon d'ailleurs. Pris par un Hamas qui fut soutenu dans le passé pour affaiblir l'AP, un double blocus israélo-égyptien, tous les jours des roquettes qui partent, tous les mois des avions qui bombardent.....
C'est un exemple de retrait unilatéral réussi.

Quel état voyez vous en Cisjordanie pour les palestiniens? Un état avec toute sa souveraineté (diplomatie, armée, police, économie....) ou un état démilitarisé avec pour seules frontières Israël (qui garde le Jourdain pour des raisons de sécurité et Jérusalem pour des raisons de bondieuserie) qui ne pourra commercer sans accords avec Israël, dont la seule souveraineté sera de faire la police, et qui sera simplement une source de travailleurs pour Israël?

C'est cela le bantoustan dont rêvait l'Afrique du Sud.

"L'impossibilité de nuire à Israël diplomatiquement et militairement." Déjà il faudrait définir qui nuit à qui. Mais pensez vous vraiment que le peuple acceptera ça? Encore une fois tout dépend de ce que va prendre Israël. Mais s'il s'agit du bantoustan décrit plus haut, il n'y aura aucune paix.

La "haine du juif" que vous voyez dans toute critique du comportement d'Israël n'aura cette fois plus aucun poids argumentaire.

bib

Victor Perez a dit…

Bib,

Ce retrait s'effectue suite, évidemment, à l'impossibilité de la paix. Lapalisse n'aurait pas dit autrement.

La "Palestine" sera ce qu'elle voudra ! Un pays qui se développe sans nuire à Israël ou un deuxième Gaza. Cela dépend d'eux et non d'Israël.

Je comprends bien que cette solution vous déplaise puisque dans ce cas là Israël n'aura pas à se retirer sur les "frontières de 1967" (qui n'en n'ont jamais été), ni de Jérusalem jamais citée dans le Coran, ni d'abandonner sa sécurité entre les "douces" mains de vos protégés et ni d'accorder au droit de retour une quelconque valeur.

Au final la paix dépendra des seuls "Palestiniens". A eux ensuite de choisir soit la reconnaissance d'Israël comme état pour le peuple juif et de son droit à vivre en paix et en sécurité soit d'être sous blocus permanent, blocus jugé légitime par l'Onu.

Je vous rassure, la haine du juif n'a jamais eu besoin d'être justifiée. Que vous l'y trouviez dans la décision israélienne éventuelle de se retirer ne m'étonne donc pas.

Anonyme a dit…

Arrêtez avec votre antisémitisme à 2 sous. Ca ne prend plus tellement vous avez usé le concept jusqu'à la corde. Banalisant par là même l'antisémitisme, mais c'est un autre débat.

Avant que cette solution ne me plaise ou me déplaise il faut la préciser. Quels territoires? Quelle souveraineté pour l'état palestinien? Y aura-t-il tutelle? etc etc....

Si c'est pour faire d'autres Gaza ou des bantoustans, ou même un seul bantoustan, elle sera synonyme de haine, de mépris, et même les Etats-Unis ne pourront plus soutenir directement et indéfectiblement Israël. Israël sera out de la communauté internationale.

Si c'est pour permettre la création d'un état réellement souverain, du moins laisser les bases nécessaires à cette création (après ils se démerdent) ça peut être convenable. Au minimum il y aura une base concrète de posée.

Restent la délimitation des frontières et Jérusalem, car la vision israélienne ne sera jamais partagée. Mais ça aura au moins l'avantage de mettre la Ligue Arabe au pied du mur. Relations normalisées contre état palestinien? On verra.

bib

Victor Perez a dit…

Bib,

"Arrêtez avec votre antisémitisme à 2 sous"

L'antisémitisme aurait disparu ? C'est votre "réflexion" qui pour le coup vaut moins de deux sous.

Une valeur monétaire confirmée par la répétition des questions auxquelles j'ai déjà répondu plus haut.

Pour conclure, posez vous donc la question sur quoi Israël pourrait alors être condamné ? Plus de "colonisation", plus "d'occupation" mais que des représailles très difficiles à blâmer car elles interviendront en légitime défense.

Cette "Palestine" sera un nouveau Gaza ou un état en devenir. Cela dépendra uniquement de vos amis.

Pour ce qui est de frontières définitives, les négociations interviendront lorsque la Paix sera en vue.

Quant à Jérusalem, elle restera une et indivisible capitale de l'Etat d'Israël

Je pense avoir fait le tour de la question. Si cela vous reste incompréhensible je n'y peux rien!

Anonyme a dit…

Non vous n'avez pas aborder le fondamental du sujet : quelle base va laisser le plan de paix Perez dans sa grande générosité aux palestiniens pour construire leur état?
Quelle base de territoires?
Quelle base de souveraineté?

Tout dépendra de ça.

"posez vous donc la question sur quoi Israël pourrait alors être condamné ?"

Justement sur ça. Si délibérément Israël se retire de territoires non viables géographiquement pour les palestiniens et empêche par la force toute possibilité de souveraineté, il sera unique responsable de la pépinière de terroristes que cela va créer.

C'est donc l'unique question : quels territoires et quelle souveraineté?

bib

PS : l'antisémitisme n'a certainement pas disparu, mais galvauder le mot comme vous le faites lui rend un fier service

Pierre a dit…

Ne vous affolez pas trop ! De toute façon, il faudra passer par les tribunaux internationaux !
Les deux peuples, ou leurs représentants ne se mettront jamais d'accord. Chacun veut tout et ne laisse rien, ou presque, à l'autre.
La situation est bloquée et l'évidence devrait crever les yeux au Monde entier. Laissons faire la justice.
Il y en a surement pour une dizaine d'années !
Pierre

Marie a dit…

Votre optimisme me surprendra toujours. Pourquoi voulez vous que les palestiniens ou les autres pays acceptent que vous fassiez un partage de la Cisjordanie en votre faveur ? Il me semble que vous pourriez comprendre qu'une telle solution est la preuve que Israël ne veut pas une paix selon les demandes palestiniennes. Cela aggraverait donc surement la situation devant les tribunaux.

Il reste peu de temps pour avancer concrètement mais il en reste assez pour donner des preuves de bonne volonté. La Palestine est reconnue et il lui manque juste des frontières définitives.

Les frontières de 67 semblent être dans les tuyaux et peut être faut il s'en approcher au plus près.

Éviter les tribunaux me parait important.
Il ne sert à rien de ne pas comprendre que les palestiniens ont surement le "droit" de leur côté.

De plus, les américains ne pourront plus tenir très longtemps leur aide à Israël si ce dernier ne fait pas un effort de mieux comprendre la géopolitique de la région.

Marie

Victor Perez a dit…

Marie,

Merci d'être passée, vous m'avez fait sourire faute d'avoir fait avancer la réflexion.

Je vous cite:

"une telle solution est la preuve que Israël ne veut pas une paix selon les demandes palestiniennes"

Quelles sont-elles ces demandes ?

-"Palestine" judenrein tel qu'Hitler l'a voulu pour l'Europe

- Premier lieu saint du Judaïsme entre les mains d'un peuple qui est naît en 1967

- Droit de retour de millions de "réfugiés" en Israël même

J'arrête là !

Vous confondez, comme tous ceux qui sont lobotomisés par la propagande musulmane, Paix et capitulation.

De surcroît vous conseillez d'éviter les tribunaux car, ils "ont surement le "droit" de leur côté"

Depuis le temps que je supplie tous les "connaisseurs", s'arrêtant sur mon blog, de porter à ma connaissance ce "droit", je n'ai toujours pas eu satisfaction.

Se peut-il que la raison soit que ce droit n'existe pas ? Je n'ose l'imaginer.

Qu'en pensez-vous vous qui êtes surement au courant !

Quant aux américains...n'ayez crainte, le peuple des USA est profondément pro-Israël, et Obama n'en a plus pour très longtemps.

D'Ici novembre il perdra probablement le Sénat.

Ceci dit, les Israéliens préféreront toujours les condamnations aux condoléances.

Merci de m'avoir fait rire !

Victor Perez a dit…

Pierre,

C'est vous qui vous affolez. Aucun tribunal ne pourra empêcher Israël de se retirer d'un territoire qu'il ne veut plus.

Par ailleurs, seriez vous celui qui apportera à ma connaissance le droit qui réglera le conflit ?

J'en doute !

Victor Perez a dit…

Bib,

L’antisémitisme n’est pas forcément caché bien loin. Déjà lorsque vous parlez, dans un autre post sur un sujet différent, de ministres « sionisés » ou de « lobby sioniste » le mépris allant avec, on est servi.

La grandeur du territoire et la viabilité n’a nulle importance. Il y a des pays très petits et très vivants. Luxembourg, Andorre, Monaco, Singapour. On aurait pu y ajouter Gaza mais les habitants ont préféré en faire une base terroriste.

Chacun ses choix !

Pour rappel, Israël était il y a 66 années un désert. Aujourd‘hui il est devenu un des pays les plus prospères de la planète.

La souveraineté de la « Palestine » sera en fonction de la menace sur la sécurité de l’Etat du peuple juif. Les représailles à ces menaces, si il y a, ne pourront être sanctionnées car étant de la légitime défense.

Ne vous en déplaise !

Ce que vous refusez de comprendre et qu’il n’y nul besoin d’acte unilatéral d’Israël pour susciter sa haine. Tant que ce pays existera comme état du peuple juif, il y aura des individus vous ressemblant défendant les iraniens et justifiant d’avance les meurtres des Juifs car refusant de capituler.

Autre preuve que l’antisémitisme est bien vivant et n’est pas galvaudé.

Cette triste conclusion clôture notre échange qui tourne en rond. Tout étant écrit, je vous invite à lire et relire mon article et mes réponses afin que vous finissiez par les comprendre.

Marie a dit…

J'attends avec impatience que les tribunaux soient saisis. La solution viendra surement de là et sera la plus juste possible.
Une façon de ne plus dire n'importe quoi sur un sujet trop ancien. La religion enfin laissée à sa place.
Je regrette seulement que les tribunaux n'aient pas été saisis plus tôt.
Marie

Victor Perez a dit…

Marie,

Vous ne serez pas, tout comme Pierre, Philippe, Bib (tous la même personne ?) celle qui portera enfin à ma connaissance le "droit international" devant servir aux tribunaux.

Tant pis ! lol !

hector a dit…

Pardon de m'immiscer dans la conversation, je me permets de vous donner quelques textes.

Charte de l'ONU : "développer entre les nations des relations amicales fondées sur le respect du principe de l’égalité de droits des peuples et de leur droit à disposer d'eux-mêmes » (article 1, alinéa 2)

Aucun texte juridique ne définit clairement la notion de peuple. Si les palestiniens veulent se constituer en peuple comme les juifs européens l'ont fait afin de faire appliquer ce droit à l'autodétermination ils le peuvent.

Résolution contraignante 242. Tout a été dit sur la première partie et le retrait de(s) territoires et sa controverse. La version israélienne semble la bonne puisque l'objectif des rédacteurs était de laisser le plus de champ possible à Israël afin d'éviter le véto états-unien (source Wikipedia)

Le reste de la résolution parle du "respect et (de la) recon­nais­sance de la sou­ve­raineté, de l’intégrité ter­ri­to­riale et de l’indépendance poli­tique de chaque État de la région et leur droit de vivre en paix à l’intérieur de fron­tières sûres et reconnues à l’abri de menaces ou d’actes de force"

Et surtout "l’inadmissibilité de l’acquisition de ter­ri­toire par la guerre".

Puis la résolution contraignante 338.

Elle réaffirme la 242 et exige des négociations et un cessez-le-feu.

Plus intéressant la résolution contraignante 1397.

Hormis le rappel des précédentes résolution et les sempiternels appels au cessez-le-feu, elle parle de l'EXISTENCE d'un état palestinien. "vision d’une région où DEUX ETATS, Israël et LA PALESTINE , vivent côte à côte à l’intérieur de fron­tières sûres et reconnues"

A noter que, cas rare, cette résolution a été votée par les Etats-Unis qui ne se sont ni abstenus, ni n'ont opposé de véto.

Moins importante pour le sujet, la résolution contraignante 1435 : appel à l’arrêt de "la des­truction de l’infrastructure civile et sécu­ri­taire PALESTINIENNE" et au "retrait des forces israé­liennes des VILLES PALESTINIENNES "

A prendre dans son contexte : elle a été rédigée lorsque les chars israéliens "négociaient la paix" avec Arafat à Ramallah et ce faisant ouvrait la voie au Hamas.

En conclusion. Contrairement à tout ce qu'on a pu lire sur les sites de propagande israélienne, les palestiniens existent légalement et ont des droits.

Après, entre un tribunal international et l'armée nucléaire d'Israël (dont aucune résolution contraignante ne demande une simple visite de l'AIEA, merci "Hussein" n'est-ce pas) nous savons d'avance qui aura le dernier mot. Tout le reste n'est que blabla et jargon juridique qui ne servent qu'à enfumer les naïfs qui n'ont pas compris que le monde est régi par la loi du plus fort.

Marie a dit…

Non, je ne suis pas tous les autres !
Mais les tribunaux vous apporteront des réponses, soyez en certain.
Marie

Victor Perez a dit…

Hector,

Vous êtes tout excusé de vous immiscer dans la discussion. Votre rage anti-israélienne est également excusée car compréhensible au vu de la conclusion.

- Pour ce qui de la charte de l’Onu et son vœu de ‘’des relations amicales’’…C’est raté depuis le 15/05/48 pour cause de refus du droit du peuple juif à son auto-détermination.

- Si les ‘’Palestiniens’’ veulent se constituer en peuple c’est tout à fait leur droit. En revanche nul n’est contraint de croire à leur narratif mensonger lequel serait un peuple encore plus vieux que le peuple juif.

- La résolution 242 ne pouvait à la fois réclamer le retrait total des territoires et des frontières sûres pour l’état d’Israël. C’est uniquement pour cette raison que la version israélienne est la bonne et non pas suite à la peur d’un veto. Cette résolution est la seule qui parle des frontières et contredit les exigences des ‘’frontières de 1967’’.

- Israël n’a jamais fait acquisition de terres par la guerre mais par la légitime défense. Ce qui fait une nuance. Les tribunaux, s’ils sont saisis un jour apprécieront.

-Pour la 338 les négociations sont toujours en cours et le cessez le feu un projet qui se réalisera dès que le monde musulman acceptera ce qu’il a refusé en 1948. A savoir l’existence d’un état pour le peuple juif.

- La 1397 parle de DEUX états pour deux peuples. Idée toujours refusée par Abu Mazen, nom de guerre de Mahmoud Abbas

- La 1435 a été votée en plein intifada Al-Aqsa qui a vu plus de 1000 israéliens assassinés par les sbires d’Arafat. Vous avez oublié, c’est vraiment bête lol, qu’elle exige aussi et d’abord ‘’un arrêt total de tous les actes de violences, y compris toutes les opérations terroristes, les provocations, l'incitation à la haine et les destructions’’ des ‘’palestiniens’’, et ‘’Appelle l'Autorité palestinienne à honorer ses engagements et fasse en sorte que les auteurs d'attentats terroristes comparaissent en justice".

On attend encore.

Au final, les droits des ‘’Palestiniens’’ se résument à une partie des territoires de la Judée et de la Samarie + la bande de Gaza. Israël et donc en droit, faute de négociations sérieuses de tracer ses propres frontières (tracé que nul tribunal ne pourra donc condamner), de faire de Jérusalem sa capitale une et indivisible et de refuser tout droit de retour de ‘’réfugiés’’.

Merci de votre aide ! Marie, Pierre, Philippe et Bib vous remercient, j’en suis sûr.

Victor Perez a dit…

Marie,

Je les connais déjà les réponses des tribunaux. Si jamais ils sont saisis part l'AP un jour.

Ce qui m'étonnerait.

Marie a dit…

J'espère que M. Abbas fera appel aux tribunaux, sinon on ne verra jamais la fin du conflit.
Pour le reste................ attendons. Mais ça va être long.
Marie

Victor Perez a dit…

Marie,

J'espère que vous êtes patiente ! lol !

hector a dit…

Vous savez que vous êtes rigolo vous.

- Ce qui est important dans la charte de l'ONU c'est le principe du droit des peuples à disposer d'eux mêmes. Les relations "amicales" n'ont pas attendu 1948 pour faire rire puisque à peine l'ONU créée il y avait déjà des dissensions

- Il n'y a que les anti-paix d'un camp comme de l'autre qui font chier (passez moi l'expression) avec leurs narratifs mensongers. Les autres parlent simplement de deux peuples qui ont chacun des droits.

- Ne me faites pas trop rire j'ai la crève. C'est bien évidemment l'ensemble de la résolution qui avait une visée confortable pour Israël et non chaque partie dissociée. Rappelez moi le nombre de vétos Etats-Uniens au Conseil de Sécurité concernant Israël? Et le nombre de ceux sous la Présidence du méchant Hussein?
Quand aux "frontières" de 67, plus personne ne les veut telles quelles mais simplement les prendre comme base de discussion.

- Vous jouez sur les mots. Une guerre de légitime défense est une guerre et la résolution affirme qu'elle ne reconnait aucun territoire pris par la guerre.

- Ah bon? Alors il ne discute pas en ce moment même avec Israël, reconnu comme état et partenaire légitime par Oslo?
Plus sérieusement, ce qui importe le plus dans cette résolution c'est la reconnaissance officielle des palestiniens et leur droit à un état. Celui qu'Israël et d'autres leur ont à nouveau refusé il y a peu lorsqu'ils ont fait la demande d'état non membre. En violation de cette résolution il faut croire.

- Oui comme d'habitude elle demande que vous arrêtiez de vous foutre mutuellement sur la gueule. Mais ça c'est dans toutes les résolutions contraignantes ou non. J'ai d'ailleurs précisé le contexte.
Si vous revenez là-dessus c'est que vous n'avez rien à contester sur le reste les palestiniens existent sans guillemets. Je vous en remercie donc.

En résumé, les droits des palestiniens - sans guillemets - ont exactement les mêmes droits que les israéliens de définir les frontières.... La puissance militaire, diplomatique et économique en moins.

Pour votre hosrs-sujet sur la souveraineté, Israël est bien évidemment en droit de refuser l'entrée sur son territoire des réfugiés. De même que l'état palestinien sera libre de laisser entrer ou non qui il souhaite sur son territoire.

Et avant que vous ne le sortiez - je suis étonné que ce ne soit pas encore fait - Israël a le droit de se définir comme "état du peuple juif", comme la Palestine aura le droit de se définir comme "état de ceux qui portent des keffieh noirs et blancs et rouges en criant dans la rue". C'est à nouveau une question de souveraineté. De droit des peuples à disposer d'eux mêmes.

Pourtant je crois que Marie a tort d'espérer un tribunal. Quel que soit le droit, aucun tribunal international ne se penchera jamais sur le cas Israël-Palestine pour définir les droits, devoirs et responsabilités de chacun. Israël le contestera systématiquement ou fera pression sur les juges (comme Goldstone) pour que ça n'arrive à rien. Les palestiniens utiliseront surement la violence pour faire diversion et contesteront également systématiquement ce qui pourrait leur être défavorable - la non arrestation de terroristes par exemple -.
Nous sommes d'accord là-dessus, Marie risque d'attendre un moment.

Marie a dit…

Je suis patiente. Je pense surtout que ça vous donnera le temps de continuer votre propagande.
Jamais vous ne parlez de la communauté internationale, jamais vous ne parlez de l'ONU, à part pour la critiquer. Voilà, une façon de présenter un sujet à votre manière.
Que pourrait faire la Palestine, à part saisir les tribunaux ? (si elle ne veut pas être soumise aux décisions israéliennes, bien sûr).
Je serai donc patiente !
Marie

Victor Perez a dit…

Marie,

Patientez et surtout essayer de trouver le droit international sur lequel se baseront les tribunaux lorsqu'ils seront saisis. S'il le sont ! Lol !

Victor Perez a dit…


Hector,

Voilà que vous laissez votre penchant anti-israélien prendre le dessus et vous contraindre à être confus et à dire autant de sottises.

Je ferais donc court, n’ayant pas de temps à tourner en rond comme vous le faites.

‘’ deux peuples qui ont chacun des droits’’

Commencez donc à contraindre vos amis à reconnaître les droits du peuple juif en leur faisant admettre l’imbécilité de leur exigence d’un droit au retour, puis à admettre que la création de la ‘’Palestine’’ (avec guillemets) sera la fin du conflit. Cela serait un bon début.

Si déjà vous rappelez, faute d’arguments juridiques, le nombre de fois que les USA ont usé de leur veto, alors prenez en considération le nombre de fois où le machin à voter des résolutions anti-israéliennes pour ne pas dire antisémites. Si vous faites cela vous vous apercevrez que les USA n’ont pas si souvent que vous le dites sauver l’honneur de l’Onu.

Autre absurdité de votre part. (cela commence à chiffrer) : ‘’ "frontières" de 67, plus personne ne les veut telles quelles’’

Pour quelles raisons l’AP s’entête-t-elle à ce qu’elles soient citées alors dans tous les documents ? Si elle s’entête c’est pour la raison d’indiquer que Jérusalem est une ville n’appartenant pas au peuple juif. La bonne blague. Je suis sûr que pour vous qui êtes ‘’sérieux’’ cela est détail qui ne doit pas compter.

‘’ ce qui importe le plus dans cette résolution c'est la reconnaissance officielle des palestiniens et leur droit à un état’’

De quelle résolution parlez-vous ? Vous devenez tellement confus que cela en devient incompréhensible.

‘’ Si vous revenez là-dessus c'est que vous n'avez rien à contester sur le reste les palestiniens existent sans guillemets. Je vous en remercie donc’’

De quoi parlez-vous là encore ? Essayez au prochain commentaire de garder votre calme et d’être clair. Lol !

A titre indicatif jusqu’en 1948 les Palestiniens étaient les Israéliens, les Arabes de Palestine ayant toujours refusé cette nationalité jusqu’en 1967.

‘’ Israël est bien évidemment en droit de refuser l'entrée sur son territoire des réfugiés’’

Et les ‘’Palestiniens’’ le droit de poursuivre leur guerre pour obtenir cette exigence. Je vous croyais plus intelligent, mais il est vrai que lorsque l’on est possédé par la haine il est difficile de réfléchir. Pour mettre un terme à cette querelle il faudra que le monde musulman accepte de reconnaître Israël comme état du peuple juif. Ils s’y refusent depuis 1948. Mais vous le saviez ! Non ?

On revient donc au point de départ.

Pour conclure. Si vous avez des éléments juridiques à faire valoir pour vos protégés antisémites, je vous invite à poursuivre le débat. Dans le cas contraire ne soyez pax étonné que je vous renvoie à mes articles afin que vous puissiez vous instruire. Tourner en rond à répondre à des stupidités tirés d’une réflexion biaisée ne m’intéresse pas.

A vous donc de voir.

Anonyme a dit…

Vous devriez faire un effort. Malgré ma "bêtise" j'ai compris ce qu'écrit Hector. Je ne pense pas être le seul.

Lorsque des résolutions contraignantes parlent de "palestiniens", de "villes palestiniennes" et "d'état palestinien" (res : 1397 1435). C'est une reconnaissance tacite de l'état palestinien et de leur droit à un état. Que vous le vouliez ou non.

J'ai déjà lu ici des commentaires vous expliquant qu'il faut différencier la Palestine, zone géographique floue, et la Palestine, futur état des arabes palestiniens. Soit vous jouez exprès sur les mots, soit la leçon ne vous fut pas profitable.
Sinon reprenons la 181. Elle ne parle pas d'état palestinien mais d'état arabe tout comme elle ne parle pas d'état israélien mais d'état juif. On reprend tout à 0?

Pour le reste je laisse Hector vous répondre s'il n'a pas fui devant votre arrogance, votre agressivité et vos insultes. Il considérera peut être ce comportement comme une validation de sa démonstration.

bib

Marie a dit…

Victor,
Vous savez qu'il est inutile de parler avec vous car vous restez sur vos idées et sur vos démonstrations. Laissons donc faire les tribunaux qui auront tous les éléments, avec écoute des deux parties, de leurs avocats. Le tour du sujet sera donc fait correctement.
Obama n'ayant pas su imposer des solutions, la justice devra faire le tri sur les arguments des deux pays. Et c'est bien !
Marie

Victor Perez a dit…

Bib,

Vous auriez pu même ajouter à votre liste les accords d'Oslo qui ont crée l'AP. Cela ne fait pas pour autant un peuple qui a plus de 47 ans, ne délimite les frontières d'un état ni n'enlève la nationalité palestinienne qui fut celle des Juifs avant 1948 et celle des Jordaniens avant 1946.

Je ne sais pas si Hector reviendra débattre sur le droit international ou tenter de me faire prendre des vessies pour des lanternes, mais moi je fuis à nouveau votre niaiserie.

Continuez à me lire, cela ne pourra que vous instruire.

Victor Perez a dit…

Marie,

Croyez vous que j'y gagne à débattre avec vous alors radotez toujours le même disque et que vous êtes incapable de m'amener le droit qui servira aux tribunaux pour dire la justice que vous recherchez.

Si ce droit vous intéresse, lisez donc l'échange que j'ai eu avec Hector. Vous y verrez pour quelles raisons les "palestiniens" ne saisiront jamais les tribunaux.

hector a dit…

Et bien quelle agressivité et quelle mauvaise foi.

Aurai-je ébranlé vos certitudes si fortement pour que vous remplaciez les arguments juridiques par votre opinion, des insultes et des tours de passe-passe?

Bib vous a répondu sur ce que vous "n'aviez pas compris" tant j'étais "confus".

Et oui, lorsque des résolutions contraignantes donnent des des droits à un peuple, cela signifie que légalement il existe et qu'il a des droits.

Vous pouvez donner votre avis tant que vous voulez sur la légitimité que vous leur accordez, cela ne changera rien. Vous pouvez même tripler les guillemets si ça vous amuse après tout. Ca ne change rien.

Les palestiniens savent très bien qu'Israël n'acceptera jamais le retour des réfugiés. Par contre ils savent que c'est une monnaie d'échange dans les pourparlers.
Israël fait-il de même lorsque les palestiniens refusent qu'il y ait des israéliens dans le nouvel état et que sa droite crie "judenrein" (qui comme tout le monde sait signifie "libéré des israéliens" lol) pour rappeler la Shoah?

La ligue arabe s'est engagée à des relations normalisées avec Israël (donc fin du conflit) si un état palestinien était créé.

Les vétos états-uniens. Ne me prenez pas pour un imbécile. Ne niez pas qu'il est utile d'avoir un allié inconditionnel (même quand on lui crache à la gueule) au conseil de sécurité.
Il s'agit d'un fait. Que vous le trouviez bien ou pas bien ne change rien encore une fois. C'est un fait.
Quand au nombre de fois où les Etats-Unis ont sauvé l'honneur de l'ONU... En attaquant l'Irak sans résolution par exemple? En présentant de fausses preuves?

Frontières de 67. Vous prenez encore les arabes pour des imbéciles. Les palestiniens savent très bien que la situation sur le terrain a évolué et que les frontières de 67 sont une base sur lesquelles se feront des échanges de territoires. Echanges, donc ça évite les spoliations qui partiraient sur des bases farfelues dictées par Israël ou son allié états-unien.
Et bien entendu Jérusalem. Qui n'appartient à personne légalement. Ottomane jusqu'à la fin de 14-18, puis anglaise, puis internationale selon la 181. Prise par la Jordanie puis par Israël (dans les deux cas l'ONU ne reconnait pas : territoires pris par la guerre)
Encore une fois vous pouvez donner votre opinion, insulter, parler de spirituel ou me dire qu'il y avait des juifs il y a 100.000 ans... Vrai ou faux, ce ne sont pas des arguments juridiques.

........

Marie a dit…

"le droit qui servira aux tribunaux pour dire la justice que vous recherchez"

Non, Victor je ne cherche pas MA justice mais LA justice. Et c'est les tribunaux qui la diront. Ils trouveront les textes facilement et votre échange avec Hector ne sera d'aucune utilité.
Les choses seront tellement plus faciles après !

Certes, je radote, car vous ne prenez pas en compte ce qu'on vous dit. Vous êtes figés sur vos idées et vous ne les remettez pas en question. Comme une prière.

Ce qui est dit ici n'a pas d'importance. C'est ce que vous dites qui en a. Le débat est faussé mais c'est le jeu.

Marie

hector a dit…

Le point suivant a déjà été expliqué par Bib, tellement "niais" qu'il a compris là où vous riez benoitement pour ne pas avoir à répondre.

A mon tour de rire : "A titre indicatif jusqu’en 1948 les Palestiniens étaient les Israéliens"... Des israéliens avant 48? Expliquez moi. Voyage temporel?

"les Arabes de Palestine ayant toujours refusé cette nationalité jusqu’en 1967.".... Sauf que palestinien ne sera jamais une nationalité jusqu'à la création de l'état palestinien.... Et vu que le conseil de sécurité de l'ONU l'a reconnu tacitement en 2002 (résolution 1397) et que son admission à l'ONU n'est toujours pas faite, expliquez moi comment prendre cette nationalité avant 1967 (et même avant 2002 ou 2014, 2015, 2050???). Encore un voyage temporel. Vous lisez trop de SF.

Le "niais" Bib, et d'autres à ce que j'ai cru comprendre vous ont déjà expliqué que Palestine (le territoire) et Palestine (le futur état) sont deux choses différentes.
Mais peut-être aviez vous compris et jouez encore sur les mots pour cacher votre indigence sur le sujet.

L'OLP a reconnu Israël. C'est juridiquement suffisant. Votre exigence "d'état du peuple juif" n'a aucune valeur juridique. Il suffit de se reconnaître légitimes.

Le reste est à l'avenant. Des insultes, votre opinion, de la mauvaise foi, un mélange des genres politico-religio-propagando-imbécilités.

Si vous avez parfaitement le droit d'avoir des opinions et de les défendre, ne les faites pas passer pour des arguments juridiques. Ce ne sont pas vos insultes qui transformeront vos opinions en droit international.


Mais nous sommes d'accord. Il n'y aura jamais de tribunal pour prendre ce dossier. Donc quel intérêt à avoir des arguments factuels et juridiques. De l'émotionnel suffit et vous le faites très bien.

Maintenant reste à savoir si ce (trop) long commentaire sera censuré, si vous ferez montre de vos grande capacités à la mauvaise foi ou si vous vous rendrez face aux faits juridiquement recevables et m'en présenterez enfin.

Victor Perez a dit…

Marie,

Avez vous autre chose à écrire que votre vœu de "justice" que l'on puisse enfin débattre comme des adultes ?

Avez vous des textes de loi autres que ceux cités par l'un des vôtres Hector ?

Si le débat vous dépasse, je suis sûr que Oui-Oui vous sera plus compréhensible.

Inutile donc de revenir à nouveau réécrire les mêmes choses. Elles encombrent.

Fin de cet échange sauf si vous avez du nouveau.

Victor Perez a dit…

Hector allias Bib ou inversement,

Comme je le prévoyais vous n’avez plus aucun argument à faire valoir mais seulement votre avis que je juge des plus stupides. Ce qui confirme indirectement mon analyse qui affirme que les ‘’palestiniens’’ n’ont aucun droit sauf ceux qu’ils obtiendront lors de véritables négociations.

Je vais donc faire très court puis vous inciter à lire mes articles afin de vous instruire.

Vous dites : ‘’ des résolutions contraignantes donnent des droits à un peuple, cela signifie que légalement il existe et qu'il a des droits’’

Les accords d’Oslo signés en 1993, bien avant ces résolutions, reconnaissent les ‘’Palestiniens’’. Ce qui signifie que les droits seront ceux négociés avec les Israéliens et rien d’autre. Si vous avez des textes qui leur attribuent précisément autre chose merci de me les indiquer.

Autre absurdité écrite par vos soins que je cite avant de vous renvoyer vous instruire :

‘’ A mon tour de rire : "A titre indicatif jusqu’en 1948 les Palestiniens étaient les Israéliens"... Des israéliens avant 48? Expliquez moi. Voyage temporel?

‘’ "les Arabes de Palestine ayant toujours refusé cette nationalité jusqu’en 1967.".... Sauf que palestinien ne sera jamais une nationalité jusqu'à la création de l'état palestinien.... Et vu que le conseil de sécurité de l'ONU l'a reconnu tacitement en 2002 (résolution 1397) et que son admission à l'ONU n'est toujours pas faite, expliquez moi comment prendre cette nationalité avant 1967 (et même avant 2002 ou 2014, 2015, 2050???). Encore un voyage temporel. Vous lisez trop de SF’’

Je vous renvoie à ce lien concernant l’image d’un passeport délivré par le gouvernement de la Palestine sous mandat britannique où est indiqué : ‘’en vertu de l'article 1 du Règlement de la citoyenneté palestinienne de 1925’’. Remarquez l’indication en bas de la page de droite indiquant ‘’citoyen palestinien’’.

http://gabrielhelou.blogspot.co.il/2013/02/my-grandfathers-passport-under-british.html

Pour quelles raisons vos protégés n’en ont pas ?

Vous comprendrez, ce que je doute, que je n’ai nulle envie de passer mon temps à corriger ce qui n’est que votre avis basé sur une lecture tronquée de la réalité.

Amusez vous à vous dédoubler avec bib sur d’autres blogs que le mien. Celui-ci étant réservé pour ceux désirant réfléchir un tantinet soi peu.

Fin de cet échange.

Marie a dit…

Vous rejetez les gens dès que vous vous sentez coincé. Une habitude qui ne vous passera que lorsque les tribunaux auront fait leur travail.
Bomber le torse ne change rien. Les faits sont là. Vous verrez que vous allez pouvoir vous faire prendre pour un martyr après les tribunaux. Ces derniers ne comprendront pas l'histoire juive ! Un désastre !
Marie

Marie a dit…

Votre haute opinion de vous, vous permet de me prendre pour une conne. C'est aussi ce qui vous donne le droit de ne pas prendre en compte les arguments des autres. Après, on se demande pourquoi certains n'aiment pas les juifs !!!!!
Votre seigneurie excusera mon inculture et ma réflexion qui ne vous convient pas.
Fin de cet échange puisque c'est votre désir, seigneur.
Marie

Victor Perez a dit…

Marie,

Outre que vous êtes incapable de m'amener les textes devant servir de base aux tribunaux, de me servir des arguments logiques et rationnels devant servir l'intérêt de notre échange, voilà que votre antisémitisme se dévoile. Ce qui est logique puisque les antisémites se moquent éperdument de la réalité, seule la haine qu'ils ont envers le peuple juif les motive.

Il leur suffit d'avoir une contradiction avec un juif pour qu'ils justifient la haine portée à l'encontre de tous les juifs par certains !

Je vous plains d'être aussi creuse !



Victor Perez a dit…

Hector,

Juste une citation de votre dernier commentaire qui justifie ma décision de mettre fin à la publication de vos stupidités sur mon blog.

"
Et non pas imposés par Israël qui n'a pas plus de titre de propriété juridiquement valable que les palestiniens. La "promesse" de la SDN ayant été invalidée par l'acceptation du plan de partage"

Mais comme le plan de partage a été rejeté par vos amis musulmans, la promesse de la SDN est donc remise sur le tapis.

Lorsque l'on se prétend intègre et non lobotomisé, on fait en sorte de ne pas être repris aussi facilement.

Bon vent ailleurs que sur mon blog.

Marie a dit…

Je n'ai aucune raison de haïr les juifs.
Marie

Victor Perez a dit…

Marie,

Je ne sais si vous avez de la haine envers les Juifs mais vous justifiez celle-ci dès lors qu'un juif se refuse à réciter bêtement vos leçons apprises.

C'est pire. En d'autres temps il vous aurez proposé un poste de Kappo.

Merci d'être passée.

Marie a dit…

Les insultes doivent être la dernière étape de vos arguments.
Même une cause perdue ne devrait pas vous emmener à ça.
Marie

Victor Perez a dit…

Marie,

Je comprends tout à fait que l'analyse de vos écrits vous déplaise.

Il ne vous reste plus qu'à vous relire et à comprendre la signification de ce que vous écrirez la prochaine fois.

Marie a dit…

Vous défendez l'indéfendable et en plus vous êtes arrogant. C'est beaucoup !
Je continuerai à être contre n'importe qu'elle colonisation, même si ça vous déplait.
Marie

Victor Perez a dit…

Marie,

Toujours aussi creuse.

Merci de laisser mon "arrogance" tranquille et d'aller perdre votre temps ailleurs que sur mon blog.

Vous ne m'amusez même plus !

Joseph a dit…

Marie doit être le genre de femme qu'on voit partout. Chiante, empêcheuse de tourner en rond. Vous avez raison de la virer.
Joseph

Joseph a dit…

Cela dit, je suis bien d'accord avec Marie.

Joseph

Victor Perez a dit…

Joseph,

Je m'en doutais. C'est même pour cette raison que je n'ai pas répondu à votre "humour".