lundi 26 décembre 2011

Prêts à tout pour taper sur le CRIF


Thierry Reboud, dans un article publié sur les sites ‘’bien pensants’’ que sont Médiapart et Rue89, a décidé de s’en prendre aux Juifs à travers le président du Crif Richard Prasquier. L’écrit en question, publié les 21 et 22 décembre, intitulé « Prasquier (CRIF) n'en rate pas une » et « Prasquier et Hamouri : le Crif n'en rate pas une » est fort instructif en ce sens car il rappelle indirectement, de façon subliminale au ‘’bon’’ quidam, lecteur de ces sites, que la communauté juive est soit mal représentée, soit est complice de la ‘’félonie’’ de l’association par ses prises de positions inconsidérées. (Les commentaires des internautes sur Médiapart sont édifiants à ce sujet).

En fait de quoi s’agit-il ?

Dans un éditorial intitulé « Salah Hamouri et Gilad Shalit », Richard Prasquier avait repris comme introduction un extrait de la dépêche de l’agence Reuters informant sur les premières déclarations de Salah Hamouri à sa libération : « Ovadia Yosef mérite la mort ». Un éditorial rapidement repris, nous dira au passage Thierry Reboud, « sur de nombreux sites de soutien inconditionnel à la politique israélienne (juif.org, israel7.com, guysen.com, etc.) ». Presse indubitablement ‘’propagandiste’’, à le croire, car diffusant des termes attribués à tort, selon l’auteur, au ‘’palestinien’’ libéré.

Pour en démonter la réalité il cite à l’appui la dépêche de Reuters en date du mardi 20 décembre « Libre, le Franco-Palestinien Salah Hamouri reste inflexible » où ne figurent point, effectivement, ces ‘’vœux’’ de bonne année 2012 pour le rabbin.

De surcroît, il reprend à son compte le communiqué du comité de soutien à Salah Hamouri, qui assure n’avoir « jamais dit ni pensé cela. Il (Salah) a fait d’ailleurs une mise au point immédiatement en ce sens. Mais non seulement lui, mais les journalistes de l’agence Reuters qui l’ont interviewé, démentent aussi, enregistrement à l’appui, les propos attribués à Salah ».

Une transcription qui a du mal à sortir au grand jour, mais une agence de presse internationale qui a publié un démenti assurant que Hamouri a été mal cité ! Par qui ?, est LA question ne valant pas un Shéquel !

Bref ! Un Prasquier, et avec lui les Juifs et/ou soutiens inconditionnels de l’état hébreu, qui se serait fourvoyé en se hâtant de faire paraître un éditorial ‘’mensonger’’ !

Cependant, à creuser un peu plus, il n’a pas été le seul à être mystifié par l’agence Reuters et à subir cette ‘’hallucination collective’’ !

- Ynet -grand journal israélien- a, semble t-il, lu une dépêche rapportant ces mots effroyables et diffusée le 19 décembre. Câble que n’a pas vu ni lu Thierry Reboud, ni les sites qui le publient !

- IsraëInfos, dont chacun connaît le sérieux, affirme qu’«Etant dans l'impossibilité d'obtenir une explication claire de Reuters sur les conditions de l'interview et les raisons de la correction de la dépêche (Erreur ? Pressions ? Menaces ?), nous maintenons notre article  en l'état ».

A savoir : « Interviewé par l'agence Reuters à son domicile, en Cisjordanie, peu après sa sortie de prison, Hamouri a estimé que sa décision d'abattre le rabbin Yossef, aujourd'hui âgé de quatre vingt onze ans, était une "décision juste", le leader du Shass étant selon lui "un symbole du racisme en Israël", ajoutant "Ovadia Yossef n'a pas le droit de vivre" ».

- Mieux ! TheDailyStar,  journal libanais et peu suspect d’être un inconditionnel de l’Etat d’Israël, confirme également, d’une part, avoir bien lu le lundi 19 décembre la dépêche citant les termes assassins « Israeli rabbi deserves death » (« Le Rabin israélien mérite la mort »), et d’autre part, les aveux d’Hamouri  justifiant ainsi sa condamnation en 2005 par la Justice israélienne. Une peine que Thierry Reboud a jugée imméritée dans un  précédent article paru sur Rue89 et qu’il rappelle par un lien dans son brûlot actuel anti-Crif et que l’on peut nommer, à présent, propagande.

Car s’en prendre à l’agence Reuters pour avoir mal répercuté une interview (dans l’hypothèse évidemment où il n’y aurait pas eu ensuite modification) et donc d’avoir trompé ses lecteurs, ou à des journaux sérieux pour avoir relayé une info erronée et oublié la diffusion du correctif, n’aurait été d’aucun effet, ni valu un article.

En revanche, s’en prendre au Crif, et en particulier à son Président, d’avoir sciemment diffusé des mensonges en se contentant « de reprendre telles quelles les interprétations douteuses commises par certains sites israéliens particulièrement échevelés » permet de satisfaire une idéologie nauséeuse qui affirme que le Juif est forcément ‘’malsain’’. Entre autre, par son soutien inconditionnel envers un état forcément ‘’indéfendable’’ par ses jugements ‘’arbitraires’’ à l’encontre de ‘’palestiniens’’ incontestablement ‘’innocents’’ !

Ce que Thierry Reboud devait probablement démontrer ! CQFD.

Le plus moche en ceci, n’est pas l’avis d’un obscur ‘’journaliste’’ et/ou blogueur, mais que des sites s’affichant d’informations diffusent des textes à la Une qui attisent, au mieux, le dégoût, au pire la haine du Juif.

95 commentaires:

Marcoroz a dit…

Nous avons beaucoup, beaucoup d'ennemis. Il ne faut se faire aucune illusion. Qu'ils se situent à droite ou à gauche, qu'ils se disent communistes, écologistes, anarchistes, républicains ou que sais-je, ceux qui dénoncent le Crif comme ceux qui dénoncent un "lobby" (juif, ou sioniste selon le cas), ceux qui s'en prennent à "la politique du gouvernement israélien" (sans jamais critiquer de la même manière "la politique du gouvernement de (tel ou tel autre pays)", ceux qui se disent "anti-sionistes", ceux qui affirment qu'on crève de faim à Ramallah ou que Gaza est surpeuplée, ceux qui reprochent à certains d'entre nous d'être "aveuglés par nos origines" (comme me l'écrivait un connard récemment), tous ces gens sont nos ennemis. Et nous n'avons pas intérêt à l'oublier.

Thierry Reboud a dit…

Si vous en avez le temps, vous voudrez bien m'expliquer à quel moment je m'en prends aux Juifs, je suis certain que cela m'intéressera beaucoup.

En revanche, j'admets très volontiers que je trouve que la communauté des Juifs dans sa diversité est fort mal représentée par Prasquier : c'est que j'en fais partie, voyez-vous.

Le problème, que je crois pourtant bien avoir exposé dans ma tribune, est que Prasquier présente comme étant une déclaration (guillemets et style direct) de Hamouri quelque chose qui n'a jamais été présenté comme tel, pas même dans la toute première dépêche de Reuters, celle qui a été démentie par Hamouri lui-même, par le journaliste et par l'agence : c'est-à-dire par toutes les personnes concernées, excusez du peu.

Le second problème, c'est que Prasquier ne prend à aucun moment la peine de simplement même faire état de ce démenti. Par principe, et faute d'en savoir plus, j'admets qu'il ait été abusé de bonne foi, comme l'a été le Jerusalem Post. Mais, précisément, le Jerusalem Post a fait été état de ce démenti. Ce n'est pas tant que Prasquier se soit trompé ou ait été trompé qui me gêne que le fait que Prasquier continue de se tromper et, par voie de conséquence, contribue à tromper ses lecteurs.

Si Prasquier n'avait aucune fonction représentative, il n'y aurait pas de quoi grimper aux rideaux. Sauf qu'il a justement une fonction représentative, et pas la moindre pour ce qui concerne le Crif, et qu'en persévérant il entraîne le Crif dans la très funeste dérive (c'est une opinion) où l'avait lancée Cukierman.

Pour ce qui concerne les commentaires des internautes, en particulier ceux de Mediapart, vous m'excuserez de ne pas nécessairement les reprendre à mon compte : le fait est que, même si j'y avais trouvé à redire, je n'ai pas la possibilité de les supprimer. J'assume ce que j'écris sous mon nom, c'est tout.

Victor PEREZ a dit…

Mr Reboud,

Vous dites faire partie de la communauté juive et ne pas vous sentir représenté par Prasquier!

Vous-même, représentez vous la communauté juive ou, si l'on en croit votre photo où l'on devine que vous portez un keffieh, plutôt cette frange de juifs mal dans leur peau à tel point qu'écrire dans Médiapart ne les dégoûte pas.

Un Prasquier à votre image à la tête du Crif n'aurait pas été, sans doute, pour vous déplaire!

Méfiez vous qu'un jour cela n'arrive. Vous seriez alors bien seul face à la haine qui grandit en, Europe.

Vous ne reprenez pas à votre compte les commentaires sur ce site immonde mais vous les provoquez.

Vous admettez que Prasquier a été abusé de bonne foi! Bien! Où est donc votre correctif à ce sujet ?

Nulle part! D'ailleurs ces sites ne les diffuserais pas, ou sinon en petit et illisible par les lecteurs.

Autant de médias ayant lu et vu cette dépêche de Reuters ne vous confond pas ? Votre seul objectif était pour vous et vos sponsor de taper sur le Crif, et à travers eux sur les Juifs puis sur Israël.

Ce pays qui aurait jugé Hamouri coupable sans la moindre preuve. Agissant comme une Libye sous la dictature de Khadafi.

Ais-je bien suivi votre pensée ?

Ce qui déconsidère tous vos propos.

Thierry Reboud a dit…

Pardonnez-moi, M. Perez, mais pour ma part, je n'ai pas pour fonction d'être le porte-parole de quelque communauté que ce soit (et, rassurez-vous, je n'aspire aucunement à obtenir de telles fonctions).

Si incompréhensible que la chose puisse vous paraître, je me sens très bien dans ma peau de Juif... sans pour autant adhérer à aucune religion ni m'aligner sur quelque position politique que ce soit du simple fait de mes origines. Je suis ce que je suis, et je conçois très bien que cela puisse déplaire, mais je ne crois pas l'être du simple fait de ma naissance. Comme vous, comme mes amis, comme n'importe qui en fait, je me construis d'apports divers. Ma judéité participe de cette conscience, et je ne vois vraiment pas pourquoi cette judéité que je ressens avec bonheur devrait m'obliger à penser telle chose plutôt que telle autre.

Si, par simple hypothèse d'école, votre billet devait susciter des commentaires que je jugerais immondes, il ne me viendrait pas à l'idée de vous les reprocher. (Encore que, contrairement à moi, vous ayez la possibilité de ne pas les publier...)

Je ne vois pas pourquoi je rectifierais quoi que ce soit sur Prasquier quant à sa bonne foi puisque, je répète, ce que je lui reproche, c'est de persévérer dans l'erreur. Et là, vous me pardonnerez (ou pas), j'ai un peu de mal à discerner une quelconque bonne foi dans cette persévérance.

Beaucoup de médias ont lu cette dépêche mais, hormis le Daily Star libanais que je ne connais, ils m'ont l'air d'être singulièrement sélectifs : c'est un peu ce que j'appelle la galaxie des soutiens inconditionnels à Israël, ce qui est évidemment parfaitement leur droit... mais une telle unanimité associée à une telle univocité me contrarie un peu. De très nombreux médias (Le Monde, Le Point, L'Express, Le Figaro, RMC, et tant d'autres) ont fait état de ce correctif de Reuters : tous islamo-gauchistes ? Allons, un peu de sérieux, s'il vous plaît.

Anonyme a dit…

Mr Reboud ,

Etes vous le cousin de George Soros qui réussit "l'exploit "d'etre un juif anti sémite ???

trumpeldor

francisinfo a dit…

En fait, vous reprochez à Reboud d'attaquer le Crif au lieu d'attaqur Reuters si je comprends bien?
Cette histoire de dépêches suivie d'un démenti est un classique quotidien de l'information aujourd'hui. C'est pourquoi on ne peut pas se fier à grand chose aujourd'hui. En revanche, les images de Salah mon âne (c'est comme ça qu'il s'appelle en hébreu) à la télévision ont été assez claires. Le personnage était triomphaliste et arrogant. Il n'avait pas grand chose d'une pauvre victime d'une erreur judiciaire ou d'un prisonnier comme Gilad Shalit. Il avait tout en revanche des terroristes anti-israéliens, qui, une fois libérés, réitère leurs menaces. C'est d'ailleurs ce qu'il a fait en traitant tout Israël de raciste. Et ça, tout le monde a pu le voir, en français, lorsque Salah mon âne s'est exprimé.
Et puisqu'il se permet d'insulter 7 millions de personnes (6 en fait, puisqu'il ne s'en prend qu'aux Juifs), je me permettrais de dire que je crois que ce Salah porte bien son nom.
A lire sur Francis-info.blogspot.com

Cordialement
muzan

Anonyme a dit…

Victor Perez, vous ne faites pas le poids ! Vous tentez de discréditer le jeune Reboud, mais votre argumentaire fallacieux et ridicule ne change rien à son propos.

IL A RAISON.

http://jmoadab.wordpress.com/2011/12/22/salah-hamouri-merite-t-il-de-mourir/

Essayez donc de détruire mon papier et de me traiter d'antisémite !

Vous n'êtes même pas capable d'opérer une autocritique...

Si la haine grandit en Europe, c'est surtout à cause des idiots utiles dans votre genre.

Je reviens vers vous avec un papier qui démontre factuellement la culpabilité du CRIF et des media pro-israéliens. Là, vous ne pourrez plus pavoiser..

La bise,

Jonathan

Anonyme a dit…

Petit rappel factuel avant de vous envoyer un missile rédactionnel en pleine face :


19/12 :
Premier article de JSS pour descendre Salah :
http://jssnews.com/2011/12/19/selon-lafp-hamouri-a-toujours-clame-son-innocence-meme-devant-le-tribunal-non/
- Guysen TV relate la pseudo citation (23h48) :
http://www.guysen.com/news_Le-terroriste-franco-palestinien-Salah-Hamouri-Ovadia-Yossef-merite-de-mourir_337318.html

20/12 :
- Papier de Ytnetnews (00h27 ?) : http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4164067,00.html
- Papier d'Israel7.com (14h05) :
http://www.juif.org/go-news-164982.php

- Démenti de Reuters en anglais (14h48):
http://www.trust.org/alertnet/news/advisory-palestinian-prisoner-story-withdrawn/
- Démenti de Hamouri (17h05):
http://www.salah-hamouri.fr/node/348
- Publication du torchon d’Amos Lerah sur JSSnews :
http://jssnews.com/2011/12/20/salah-hamouri-merite-t-il-de-mourir/
- Dépêche de Reuters France (18h48) Ils précisent bien qu'Hamouri s'exprimait en français :
http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRPAE7BJ0F620111220
- Le Monde, Le Point, France Inter et l’Express reprennent l’info :
18h48
http://www.lemonde.fr/depeches/2011/12/20/libre-le-franco-palestinien-salah-hamouri-reste-inflexible_1339129.html
18h49
http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/libre-le-franco-palestinien-salah-hamouri-reste-inflexible-20-12-2011-1410647_240.php
18h48
http://www.franceinter.fr/depeche-libre-le-franco-palestinien-salah-hamouri-reste-inflexible
18h48
http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/libre-le-franco-palestinien-salah-hamouri-reste-inflexible_1063756.html?actu=1
- Papier desinfos.com :
http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=28960

21/12 :
Israel-infos.net relaie l’information de JSSnews:
http://www.israel-infos.net/Apres-sa-liberation-Salah-Hamouri-reconnait-le-projet-d-assassinat-d-Ovadia-Yossef-7639.html

22/12 :
- JSSnews appose une “note d’éditeur” à son article :
http://jssnews.com/2011/12/20/salah-hamouri-merite-t-il-de-mourir/
- Israel-infos.net reprend cela, se demandant s’il y eu “erreur ? pression ? menace ?”, ils gardent l’article en l’état. Cela leur paraissait “honnête” (sic) de le publier :
http://www.israel-infos.net/A-propos-de-Salah-Hamouri-7651.html
- Sauf que dans la même édition (1046), ils reprennent le même discours diffamatoire, mais par le biais de Gil Taïeb :
http://www.israel-infos.net/Chassez-le-naturel-il-revient-au-galop–Dr-Gil-Taieb-7652.html

Victor PEREZ a dit…

Mr Reboud,

Il ne s'agit pas ici de savoir si Prasquier persiste dans l'erreur mais de votre article titré "Le Crif n'en rate pas une".

Titre, vous en conviendrez qui ne laisse aucun doute quant à votre agressivité à l'encontre du Crif et à travers cette association les Juifs et Israël.

Le reste n'est que verbiage inutile.

Anonyme a dit…

Allez, dans tes dents Victor !

http://jmoadab.wordpress.com/2011/12/26/desinformation-du-lobby-pro-israelien-assez/

Rien, ni personne n'est supérieur à la vérité :)

Jonathan

Anonyme a dit…

Thierry, ne perd pas ton temps avec ce mercenaire de l'information qui est payé par je-ne-sais-qui pour salir tous ceux qui ne se plient pas au dogme qu'ils établissent...

Voilà les véritables fascistes !

Jonathan

Victor PEREZ a dit…

Jonathan,

J'ai autre chose à faire que de perdre mon temps sur un texte écrit par un individu qui se gargarise de mots.

le seul avantage que j'ai tiré de ceux-ci est le lien qui me mène vers la dépêche de Reuters (retirée depuis).

Un lien explicite contenant les mots mis dans la bouche d'Hamouri et repris par Prasquier.

"Le rabbin israélien mérite la mort"

http://www.trust.org/alertnet/news/israeli-rabbi-deserves-death--ex-palestinian-prisoner/

Thierry Reboud a dit…

Monsieur Perez, vous vous trompez de beaucoup.

S'il est tout à fait exact que je n'ai aucune sympathie pour les positions publiques du Crif depuis la dérive qu'a entamée Cukierman, je ne confonds pour autant pas les Juifs et le Crif, et pour cause : je suis bien placé pour savoir que les Juifs ne sont pas unanimement d'accord avec les positions publiques du Crif. Il est même douteux que je sois agressif envers le Crif en tant que tel : le Crif me paraissait beaucoup plus audible du temps de la présidence de Théo Klein.

Vous vous trompez encore sur un autre point : je fais la distinction entre mes positions sur le Crif et mes positions sur Israël.

Et justement, pour être précis, l'une des choses que je trouve critiquables dans l'expression publique du Crif, c'est précisément de délaisser la représentativité des diverses sensibilités des Juifs de France pour enfourcher (sans beaucoup de discernement, selon moi) certaines des pires positions de l'état d'Israël, voire de la droite israélienne la plus dure. Selon moi, ce n'est pas la mission du Crif.

Victor PEREZ a dit…

Anonyme,

Le prochain commentaire pensez à prendre un pseudo.

Quant à votre commentaire, je n'ai pas très bien compris son utilité!

L'article n'avait pas comme sujet la dépêche de Reuters mais l'objectif malsain de Reboud.

Anonyme a dit…

Dommage cher Victor, car je fais une analyse poussée de votre papier...

Pourquoi donc supprimer mes messages ? Auriez vous honte de ce que vous avez fait ?

S'il vous plaît, ne vous enfoncez pas...

http://jmoadab.wordpress.com/2011/12/26/desinformation-du-lobby-pro-israelien-assez/

Jonathan

Anonyme a dit…

Ah, il est toujours, au temps pour moi. Sachez simplement que mis à part certains écervelés de JSSNews, qui n'ont guère plus de QI que des colons qui foutent le feu à des mosquées, personne n'est dupe sur vos intentions.

Quant au fait que j'utilise des mots du dictionnaire, excusez moi d'être français..

J.

Victor PEREZ a dit…

Jonathan,

Lorsque l'on porte des accusations il faut soit les prouver soit en assumer les conséquences.

J'attends donc de savoir par qui je suis payé ?

Quant à votre "analyse" de mon article ci-dessus, j'en ris encore.

Comme indiqué précédemment, vous vous faites plaisir en vous payant de mots creux.

Une remarque cependant. Je vous cite donc:

"1)Que seuls les media pro-israéliens et le CRIF se sont hâtés de reprendre une fausse information, de la dramatiser, afin de salir Salah Hamouri."

Comment fait-on, d'entrée de jeu, pour savoir si une information est fausse ? Lorsque l'on connaît la réalité de la haine qui entoure l'état juif ces mots n'ont rien pour surprendre.

Vaste question qui remet en jeu le sérieux de cette agence! Non ?

Est-il utile que j'aille plus loin ?

Victor PEREZ a dit…

Mr Reboud,

Vous dites que vous ne confondez pas les juifs avec le Crif.

Si je comprends bien, le Crif c'est donc personne ?

Mais alors pourquoi vous inquiétez vous des prises de positions de Prasquier ?

Je rigole!

D'autant plus, lorsque vous me parlez de Théo Klein, l'ancien président du Crif et aveugle sur l'antisémitisme renaissant en France il y a une décennie.

Je n'oublie pas également ses positions anti-Israël publiées dans le Monde, et ailleurs, qui se servait de celui-ci pour mieux enfoncer cette idéologie nauséeuse de gauche qui voit en Israël tout le mal de la planète.

La différence entre nous est que vous êtes encore de cette gauche et que l'avenir du peuple juif vous indiffère.

Pour ma part, j'ai quitté ce bord politique pour n'être que d'un seul bord. Celui de mon peuple et de mon pays (Israël).

AZ a dit…

Dans cette affaire, la question centrale est en effet de savoir si oui ou non Reuters a publié puis modifié la dépêche que l'on dit.

Si Reuters a fait cela, il faut qu'il le dise et que l'on comprenne pourquoi. Quelles étaient dans ce cas les véritables déclarations de S. Hamouri qui, membre du FPLP, n'est certainement pas un enfant de choeur.

Si Reuters ne l'a pas fait, c'est alors qu'il y a eu une manipulation de quelqu'un d'autre.

Il semble que personne n'a songé à faire une copie d'écran de cette éventuelle dépêche initiale de Reuters, c'est bien dommage.

R. Prasquier aurait peut-être dû attendre un jour ou deux et vérifier lui-même l'existence de cette dépêche. Quand j'ai lu son éditorial, j'ai pour ma part recherché la dépêche et ne l'ai pas trouvé. Par contre, le lendemain, l'éditorial de Prasquier n'était plus en première page du site du CRIF, ce qui montre une forme d'embarras.

Il y a beaucoup de Juifs qui ne se retrouvent pas dans les positions du CRIF, et c'est bien leur droit (le CRIF se doit de respecter et de faire écho à la diversité des opinions des associations qui en font partie, mais pas nécessairement des individus qui ne s'y associent pas) mais la plupart des Juifs français, et c'est mon cas, sont en général en accord avec Prasquier.

D'ailleurs, la diversité des opinions des Juifs, à l'exception de Juifs explicitement antisémites, car il y en a, se retrouve bien, par exemple dans le colloque du CRIF "demain les Juifs", voir la vidéo : http://www.akadem.org/sommaire/themes/liturgie/11/3/module_10489.php

En conclusion, je ne connais pas (encore) les écrit de Thierry Reboud, mais pour ma part concernant l'affaire des vraies-fausses déclarations Reuters/Hamouri, j'aurais attendu d'en savoir plus avant de m'offusquer que Thierry Reboud ait écrit que "le CRIF n'en rate pas une", déclaration polémique pas bien méchante. Ne mettons pas de l'huile sur le feu : je me trompe peut-être, mais j'ai l'impression que Thierry Reboud et Victor Perez sont tous les deux des bons gars plutôt sympathiques :-))

Anonyme a dit…

Victor,

Comme si vous aviez besoin d'élément pour accuser Thierry d'antisémitisme dans votre papier... Je suppute que vous êtes un mercenaire, et je me demande bien qui paye des zozos dans votre genre pour écrire des articles à charge, effectivement. Après, peut être que je me trompe et que vous faites ceci en toute âme et conscience, et si tel est le cas, je ne peux pas grand chose pour vous. Les faits sont là.

Pour répondre à votre post :

"Comme indiqué précédemment, vous vous faites plaisir en vous payant de mots creux."

En fait, tout ce que j'évoque est sourcé. Il y a un peu d'emphase et quelques mots à multiples syllabes, mais j'aime la langue française et ses subtilités, est-ce un mal ? Cela dit, je vous accorde que j'ai une certaine satisfaction à avoir raison oui.

"Comment fait-on, d'entrée de jeu, pour savoir si une information est fausse ? "

A vous de me le dire, c'est vous le journaliste professionnel qui est censé croiser ses sources. Tout ce que je vois, en qualité d'observateur, c'est qu'en France, seules les officines pro-israélienne ont repris l'information. Pouvez-vous prouver le contraire ? Et bien, comment expliquez vous cela..?

"Lorsque l'on connaît la réalité de la haine qui entoure l'état juif ces mots n'ont rien pour surprendre. "

Et pourtant... Vous voilà surpris. Puisque cette citation était fausse.

"Vaste question qui remet en jeu le sérieux de cette agence! Non ?
Est-il utile que j'aille plus loin ?"

Ha-ha-ha, qui a décrié l'agence en premier ? :)

Je cite le titre d'un article de votre journal :
"Reuters repris la main dans le sac à propagande !"

(http://jssnews.com/2010/06/28/reuters-repris-la-main-dans-le-sac-a-propagande/)

Je vous invite à cliquer le lien, ça vous rappellera des souvenirs !

Allons donc Victor, soyons sérieux, vous êtes cuit.

Soyez un homme digne, admettez vos erreurs, et puis voilà... Pourquoi je me suis investi dans cette affaire ? Parce que j'ai horreur des injustices. La moindre des choses de la part de JSSNews, Amos Lerah et vous-même, c'est de faire votre mea culpa. Vous avez merdé ! Ca arrive, le tout étant d'avoir la force de le reconnaître.

Ne pensez pas que c'est faire preuve de faiblesse, bien au contraire.

Comme dit Confucius : "Celui qui admet son ignorance la montre qu'une seule fois. Celui qui persiste la montre plusieurs fois".

Fraternellement,

Jonathan

Anonyme a dit…

Victor,

J'ajouterai que vous ne vous rendez même pas compte le mal que vous faites à la communauté en persistant dans l'erreur et la calomnie. Je reçois des dizaines de mails de soutien me remerciant de rééquilibrer le point de vue du CRIF, autant par des Juifs (qui ne se sentent pas représentés), que par des "goyims" qui voient en moi une voix plus sage et raisonnée.

Le scandale aurait pu vite se terminer si chacun avait, comme un grand, admis que, dans la précipitation et la volonté de nuire à Salah Hamouri, certains s'étaient empressés de relayer l'information avec des articles diffamatoire (le titre de l'article de Lerah est extrêmement viol) et un éditorial triomphant de Prasquier.

Ce qui aurait été juste, à la suite des démentis, c'est :
- des excuses officielles de Prasquier
- Un article réhabilitant l'honneur de Hamouri, qui, coupable ou pas, a purgé sa peine et est donc maintenant quitte face à la société israélienne.

J'ai le sentiment que vous autres, souhaitez vous substituer à la justice et à la vérité, dans le seul but de nuire. Cela me fend le coeur car c'est en total opposition avec ma conception de la philosophie juive. Mais peut être que vous ne vous revendiquez pas de cela, seulement des intérêts politiques d'Israël. Dans ce cas, jouez franc-jeu, et ne mouillez pas toute la communauté dans vos histoires puériles. L'Etat d'Israël n'est pas Eretz Israël, par l'amalgame qui est fait, vous tentez de vous substituer à la volonté divine et je trouve ça très, très dangereux.

Israël est un projet politique, point barre. On peut le critiquer, comme tout autre Etat. Cela n'est pas forcément signe d'antisémitisme. Ca l'est parfois, je vous l'accorde, mais vu la situation (où le CRIF et JSSNews ont manifestement tort), affilier une critique du CRIF à une critique des juifs, cela est un peu facile, vous me l'accorderez. Ce sont toujours les mêmes ficelles qui sont tirées, et les gens en ont marre. Elevons le débat !

Bien à vous,

Jonathan

Anonyme a dit…

Dernière chose.

En tant que journaliste, vous devriez savoir que Médiapart est un des derniers organes de presse libre. Le fait que vous tiriez dessus montre soit que vous êtes contre la liberté de la presse, soit que vous n'êtes pas disposés à saisir la préciosité de ce genre de site internet.

C'est une ressource inestimable pour les esprits libres.

Bien à vous,

Jonathan

Victor PEREZ a dit…

AZ,

Comme vous dites, la question centrale est de savoir si Reuters a en effet diffusé une telle dépêche.

Voici le lien de cette dépêche supprimée depuis. Lisez bien les termes inscrits dans le lien.

http://www.trust.org/alertnet/news/israeli-rabbi-deserves-death--ex-palestinian-prisoner/

La question est donc de savoir maintenant pour quelles raisons fut-elle supprimée ?

Pression ? Menaces ?

Malgré les demandes de JSSnews et d'Israëlnfos, aucune réponse.

Bizarre non ?

Pour ce qui est du texte de Reboud, relisez le bien. Il n'avait d'autre objectif que de taper une fois de plus sur le Crif, et à travers l'association sur les Juifs inconditionnels d'Israël et sur ce pays.

Reboud est un individu de gauche extrême et le droit des Juifs et Israël le gênent dans sa démarche "intellectuelle".

Victor PEREZ a dit…

Jonathan,

A la seule question que je vous ai posé vous êtes incapable de me répondre.

"Comment fait-on, d'entrée de jeu, pour savoir si une information est fausse ?"

Y a t-il, alors, intérêt à débattre avec vous ? Un individu rempli d'orgueil et et non pas de répondant !

Plutôt qur de venir polluer mon blog, réfléchissez dans votre coin à cette question:

Pourquoi Reuters a t-elle supprimé cette dépêche ?

Je vous rappelle le lien:

http://www.trust.org/alertnet/news/israeli-rabbi-deserves-death--ex-palestinian-prisoner/

Lorsque vous aurez la réponse de cette agence, vous pourrez alors revenir ici en débattre!

Anonyme a dit…

La polémique ne m’intéresse guère (la question est l'honneteté de Reuters et sa possibilité de travailler en "Palestine" en déplaisant aux palestiniens et les dangers inhérents à cette position)ce qui me fait rire se sont les sites et les intellectuels se plaignant du soutien inconditionnel des juifs et du crif vis à vis d'Israel alors qu'eux mêmes sont des soutiens inconditionnels à la cause palmestinienne (cela en toute objectivité :tres peu de critique de la politique palestinienne,justification des violences etc..)Apres ce qu'il y a d'interressant c'est l'acces aux medias de ces deux parties (des petits sites pour les pro israeliens le monde le nouvel obs rue 89 mediapart etc pour les propalestiniens) et la cerise sur le gateau le prétendu poids du lobby sioniste (qui ne vaut pas tripette face au poids du lobby propalestinien en toute objectivité encore une fois lisez la presse pour vous en convaincre).

L-imprecateur a dit…

M. Reboud, qui trouve le CRIF trop à droite (son opinion à ce sujet m'indiffère), s'appuie sur une bavure de Reuters pour essayer de monter un mini procès d'intention stalinien à son président.

D'une manière plus générale, ses opinions extrémistes pro palestiniennes et contre le gouvernement israélien actuel, attirent des commentateurs souvent haineux, parfois antisémites. Ce jeune paltoquet est irresponsable.

Anonyme a dit…

Cher Victor,

Pourquoi persister dans l'erreur alors que je vous ai démontré par A+B que vous aviez tort ?

Comme je suis gentil, je prend le temps de bien vous expliquer (et ainsi vos lecteurs pourront saisir toute votre mauvaise foi).

"A la seule question que je vous ai posé vous êtes incapable de me répondre.

"Comment fait-on, d'entrée de jeu, pour savoir si une information est fausse ?""

J'y ai répondu, par plusieurs éléments :
1) Il retourne du professionnalisme du journaliste de vérifier ses informations. Nous avons une responsabilité envers nos lecteurs, et nous nous devons de leur dire la vérité, et rien que la vérité. Je vous invite à lire la charte de Munich, que vous n'avez semble-t-il pas consulté... Quelqu'un a-t-il cherché à croiser cette source ? Ou bien tout le monde a repompé l'information stupidement ? Vous connaissez la réponse...

2) Comme je l'ai démontré empiriquement, JSSNews avait jeté plusieurs fois la pierre à Reuters l'accusant de mensonges et de manipulations. Donc, si JSS et ses journalistes étaient cohérents, ils se seraient aussi méfiés de cette dépêche. Mais non, vous vous êtes empressés de la relayer, et de plus, vous persister dans votre bêtise... Quelques liens JSS pour appuyer mon propos :
- http://jssnews.com/2010/06/28/reuters-repris-la-main-dans-le-sac-a-propagande/
-http://jssnews.com/2010/04/27/la-reponse-de-reuters-au-hamas/
-http://jssnews.com/2010/06/06/flottille-reuters-pris-en-flagrant-delit-de-retouche-de-photo/

Alors, vous ne pouviez pas savoir d'entrée de jeu si l'information était fausse ? Hypocrite...

"Y a t-il, alors, intérêt à débattre avec vous ? Un individu rempli d'orgueil et et non pas de répondant !"

L'intérêt est pour moi (ça m'amuse de démonter vos argumentaires), mais c'est sûr que pour vous, ça ne doit pas être drôle. Pour le reste, quand j'ai raison, je fais preuve d'assurance, et c'est normal. Vous êtes incapable de répondre à mes objections ! Que puis-je y faire ? Ce n'est pas dans mon habitude de m'acharner sur quelqu'un, mais là, on dirait que vous en redemandez... Faites vos excuses à tout le monde, Hamouri, Reboud, et tout ira bien. Vous vous êtes planté, ça arrive ! :)

"Plutôt que de venir polluer mon blog, réfléchissez dans votre coin à cette question:

Pourquoi Reuters a t-elle supprimé cette dépêche ?"

Euuuh, parce que les journalistes ont contesté le contenu de la dépêche et que Salah Hamouri a contesté ces propos ? Mais votre interrogation es une fausse question. Puisqu'il n'y a aucune preuve tangible, Salah doit être considéré non-coupable.

Mais en Israël, peut être que vous ne fonctionnez pas pareil... En France, on a un truc super, qui s'appelle la présomption d'innocence ! Vous savez, c'est ce qui fait que lorsqu'on a pas eu la preuve de la culpabilité de la personne, et bien, on ne peut pas faire ce que vous vous évertuez à faire avec votre organe de propagande : tenter de persuader l'opinion que bien qu'il n'y ait aucun élément solide, Salah Hamouri est bel et bien coupable de ces paroles.

Êtes-vous seulement conscient de toutes vos contradictions ? Ou vous êtes simplement un idiot utile au service d'intérêts qui le dépasse ?

Si vous souhaitez me répondre, faites le point par point, sans éluder un seul de mes arguments. Peut être que là, vous vous rendrez compte de la bêtise avec laquelle on vous a façonné le cerveau..

J'espère sincèrement que vous vous repentirez. Hach'm en est témoin.

JK a dit…

En fait, M. Thierry Reboud accuse M. Prasquier d'avoir fait confiance à Reuters. Il prétend également que ce que tous les journaux ont vu, y compris le "Daily Star" libanais, était faux et que même la dépêche originale ne contenait pas les propos en question. Curieuse hallucination collective! Il prétend également que l'enregistrement de l'interview démontre que Reuters à eu raison de se démentir elle-même... Mais au fait, pourquoi cet auto-démenti puisque la première dépêche ne contenait pas la phrase incriminée ? Il faut réfléchir M. Reboud, parce que c'est une auto-contradiction. Soit on nie avoir été bien cité et on laisse en place la dépêche originale, soit on reconnaît avoir été bien cité mais on nie que l'information fût correcte (ce qui est l'attitude actuelle de Reuters).
De plus, je prétend que personne, et surtout pas M. Reboud, n'a eu en main l'intégralité de l'interview enregistrée et je mets au défi Reuters de la publier.
Je ne verse pas dans le conspirationnisme mais il est évident que le Quai d'Orsay, le comité de soutien à Salah Hamouri, et Salah Hamouri lui-même (une fois qu'on lui aura expliqué la bêtise de ses propos) ont intérêt à faire pression sur Reuters pour qu'ils fassent le "damage control" dont nous avons été ici témoins.
Que M. Reboud continue ses lâches attaques sur les innocents et a défendre leurs assassins.

JK a dit…

En fait, quand l'agence Reuters publie des informations crédibles (vous connaissez beaucoup de terroristes repentis ?) et nie ensuite sa propre information, qui doit on croire et sur qui repose la charge de la preuve ?
Eh bien, c'est à Reuters elle-même que cette preuve incombe. S'ils ne publient pas l'enregistrement intégral de l'interview, il FAUT SUPPOSER qu'ils ont quelque chose à cacher.
Salah Hamouri a "plaidé coupable", donc il a avoué son crime pour éviter la peine maximale. Les Palestiniens veulent tellement jouer au martyr qu'il lui suffisait de nier au tribunal et effectuer sa peine de 14 ans pour être exaucé de ses voeux. Pour qu'il veuille sortir plus tôt, il devait donc se sentir particulièrement coupable.
Une fois jugé, ce n'est pas nous qui devons faire la preuve de sa culpabilité, elle est avérée. Aucun élément propre à incriminer l'enquête n'ayant été amené, le jugement est toujours valide.
Nous avons tous pu constater les propos détestables des terroristes libérés par Israël en échange de l'otage innocent Gilad Shalit.
C'est à cette occasion qu'on voit toute la différence entre un Israélien et les terroristes palestiniens. Gilad Shalit a appelé la paix de ses voeux. Les terroristes palestiniens n'ont appelé qu'à la haine perpétuelle.

Victor PEREZ a dit…

Jonathan,

Je n'ai nulle envie de perdre mon temps avec vos élucubrations telles celle qui vous fait oublier que la dépêche supprimée a été écrite par un journaliste de Reuters et non par un inconditionnel d'Israël.

Soit le journaliste a menti au départ et est responsable de ce qui a suivi.

Soit le journaliste, ou l'agence, a été menacé ou subi des pressions et est tout de même responsable par sa lâcheté de ce qui s'ensuivit.

Quelque soit la réalité, Prasquier et tous les autres n'ont eu que le tort d'avoir cru au professionnalisme de cette agence.

En conséquences, inutile de revenir avec votre flot de stupidités tant que vous ne m'aurez pas élucider la rétractation de l'agence.

Autre point. A vous lire, par tous les liens de Jss que vous me citez, vous ne mettez pas votre confiance dans cette agence.

Pour quelles raisons alors croyez vous au démenti de Reuters plutôt qu'a la dépêche elle-même ?

Il suffit de vous lire pour voir combien est grande la contradiction dans vos propos.

Nina a dit…

Ah cher Victor !
Le sieur Reboud n'en est pas à son coup d'essai sinon comment expliquer toute la latitude dont il dispose pour écrire et commenter sans jamais faire l'objet de censure sur le fameux site de Pierre Haski.
Les deux personnages sont si...identiques qu'on peut aisément les confondre.
Alors comme ça nous apprenons grâce à votre blog que Reboud est juif...Bon sang ! Sacré scoop !

Franchement, je ne m'en serais pas douté un instant. Sacré Titi !!!

Il est terriblement remonté contre Prasquier ; allez jeter un oeil sur Rue89, c'est comme qui dirait un gimmick chez cet homme.

Le CRIF, c'est bien quand c'est Théo Klein...Très drôle ! nous nous en doutions bien sûr.

Ces pseudos juifs de gauche sont en premier lieu des donneurs de leçons qui ne vont pas chercher plus loin que les médias français.

Cette affaire de Reuters est-elle isolée ? A-t-on à d'autres moments prouvé combien cette agence était retorse ou carrément faussaire ?

Oui, Reboud. OUI...MILLE FOIS OUI !

Disons que nous entamons un procès en jurisprudence monsieur l'acharné du CRIF.

Des photos truquées - guerre du Liban 2, armes disparaissant des mains des terroristes du Marvi Marmara- pour ne citer que cela.

C'est de la routine mon vieux ! Cela blesse votre petit coeur d'homme de gauche ?

On s'en fout. Je veux dire JE m'en fout.

Vous croyez être utile pour la "cause" qu'elle soit celle des palestiniens ou de la paix, vous vous mettez le doigt dans l'oeil Reboud.

Citons Camus :"mal nommer les choses c'est ajouter au malheur du monde".

Le mépris des gens de gauche pour les arabes c'est justement leur faire croire qu'ils peuvent mentir éhontément parce qu'ils sont malheureux.

Regardez le cas de la Turquie : ils refusent que l'on émette un avis sur ce qu'ils ont fait subir aux arméniens parce que...la real politik le commande : foutaise !

Continuez dans votre combat inepte et gargarisez vous des commentaires bien antisémites sous couvert d'antisionisme, nous avons le dos large, nous, les juifs...

Vous êtes comme le dit un autre homme de gauche : "un ancien juif" (Konopniki).

JK a dit…

Assez déblatéré: il faut demander la re-publication de l'original, pour prouver la 'bonne foi' de Reuters selon M. Reboud et prouver une bonne fois pour toute que le CRIF et les supports 'inconditionnels' d'Israël, tel que que Daily Star libanais, ont des hallucinations collectives.
Et tant qu'on y est, qu'ils publient l'interview originale sur leur site, comme ça, ils prouveront de manière éclatante qu'ils se sont trompés dans la première dépêche, à moins que ce ne soit dans le démenti.
Seule l'interview intégrale permettra de savoir laquelle de leurs dépêches est mensongère.
Mais l'une d'entre elles l'est, soit par une fausse citation de Hamouri, soit par dissimulation de la vérité dans le démenti.
Vu que dans les deux cas, Reuters a menti, on peut douter de leur volonté de faire la lumière sur cette affaire louche. Heureusement, ils peuvent compter sur les supporters chroniques des assassins palestiniens.

Anonyme a dit…

Victor, vous continuez !!

"Soit le journaliste a menti au départ et est responsable de ce qui a suivi."

Menti, ou s'est trompé, ça arrive.

"Soit le journaliste, ou l'agence, a été menacé ou subi des pressions et est tout de même responsable par sa lâcheté de ce qui s'ensuivit."

Mais c'est quoi votre lubie là ?
- LES JOURNALISTES QUI ONT FAIT L'INTERVIEW ONT DEMENTI et idem pour Hamouri. Ca ne vous suffit pas ? Pourquoi vous vous acharnez à croire que la première dépêche était la bonne, alors qu'AUCUN élément, sauf ladite première dépêche (contredite par 3 acteurs primordiaux : Reuters, et deux témoins directs) ne le montre.

Un peu d'honnêteté nom de d.ieu !!!

"Quelque soit la réalité, Prasquier et tous les autres n'ont eu que le tort d'avoir cru au professionnalisme de cette agence."

Bah voilà, on avance... Sauf que s'ils ont sauté sur l'info, c'est qu'ils voulaient régler des comptes. Ca je ne peux le prouver autrement qu'en faisant une comparaison du traitement du sujet par les médias pro-israéliens / classiques. Certains s'acharnent pathétiquement (comme vous), d'autres ont fait leur boulot...

"En conséquences, inutile de revenir avec votre flot de stupidités tant que vous ne m'aurez pas élucider la rétractation de l'agence."

Flot de stupidité tellement peu pertinent que vous êtes incapable d'y répondre point par point, chose que je m'applique à faire pou chacun de vos posts. Voilà la différence entre nous, je ne fuis pas le combat ! Il n'y a qu'une seule personne pour qui la rétractation de l'agence est un mystère, c'est vous. Tout individu qui étudiera attentivement le dossier comprendra le pourquoi du comment.

"Autre point. A vous lire, par tous les liens de Jss que vous me citez, vous ne mettez pas votre confiance dans cette agence.

Pour quelles raisons alors croyez vous au démenti de Reuters plutôt qu'a la dépêche elle-même ?"

Et bien parce que cela est confirmé par la personne visée, et ceux qui l'on interviewé pardis ! Mais peut être qu'une parole de "goy", ça ne compte pas pour vous...

"Il suffit de vous lire pour voir combien est grande la contradiction dans vos propos."

Aucune autre contradiction que celle que vous tentez de créer avec votre mauvaise foi sans fin.

Mon discours est sourcé, argumenté. Le vôtre n'est basé que sur des supputations partisanes, et le postulat qu'Hamouri est coupable. Vous cherchez à tout prix à me faire expliquer la raison du retrait de Reuters, et lorsque je vous en donne les éléments, vous feignez de ne pas comprendre, parce que Reuters ne s'est pas prononcé officiellement. Si dans le doute, vous préférez croire que la première dépêche était la bonne, c'est votre droit, mais cela signifie de faire l'abstraction d'un paquet d'éléments qui vont contre votre raisonnement.

Nous ne jouons semble-t-il pas dans la même cour Victor. Votre esprit semble verrouillé et incapable de percevoir l'éclatante vérité.

Tant pis.

Jonathan

Victor PEREZ a dit…

Jonathan,

Vous devenez comique. D'après vous, le journaliste aurait "Menti, ou s'est trompé" et ça arrive vous me dites !

Et l'option que le journaliste a retransmis la vérité puis a subi des pressions et des menaces pour qu'il se rétracte ne vous effleure même pas ! Parce que vous croyez qu'en ''Palestine'' les journalistes sont libres comme en Israël ?

Et pour contrer ceci, vous osez me ditr "que cela est confirmé par la personne visée, et ceux qui l'on interviewé pardis"

Salah Hamouri avait -il intérêt à démontré que les autorités françaises se sont fourvoyées en tentant de le faire libérer ? Evidemment que non ! S'il il a dit ces termes il a dû se rendre compte très rapidement de leur absurdité.

Comme vous le dites si bien, nous ne jouons pas dans la même cour.

Tant que Reuters ne diffusera pas la dépêche originale pour que chacun se fasse son opinion, elle portera seule la responsabilité de ce qui s'ensuivit.

Ceci dit, notre échange ne porte pas sur le sujet de l'article qui n'st autre que l'empressement de Reboud de taper sur le Crif.

C'est dire que nos cours sont très éloignés l'une de l'autre.

Restez donc avec vos lecteurs, si vous en avez. Cela vous évitera que l'on attente à votre orgueil par des remises en place pleinement justifiées.

Anonyme a dit…

Cher Victor,

Je vous enjoint à contact Reuters et leur poser la question vous-même.

J'ai eu en ligne le rédacteur en chef de Reuters France qui m'a affirmé que "ce genre de procédure [de retrait de dépêche] est un fait rarissime pour notre agence, cela arrive qu'une fois tous les deux mois, sur plus de 3 000 journalistes. Si nous avons retiré la dépêche, c'est que nous reconnaissons que notre journaliste a fait une erreur, ce qui nous fait beaucoup de tort". De plus, il a affirmé que "la dépêche éronnée est restée très peu de temps en ligne".

Alors, avant que je ne commence à être insultant car je commence vraiment à perdre patience, prenez votre téléphone, et demandez leur vous-même au lieu de vous masturber le cerveau sur des futilités pour fuir vos responsabiltés.

Vous vous êtes planté en beauté, le CRIF idem, et Thierry a eu bien raison de leur donner la monnaie de leur pièce. Aucun de vos pseudo-prétexte (juif haineux, antisémite blablabla) ne tient la route.

J'attend maintenant des excuses publiques dans votre prochain article sur JSS. Excuses à Salah, excuses à Thierry. Moi ce n'est pas la peine, j'ai déjà l'extrême satisfaction d'avoir raison.

On verra si vous êtes un homme digne.

Bien à vous,

Jonathan

JK a dit…

VOILA !!!! Reuters reconnaît son erreur. Son journaliste, qui a eu Hamouri en face de lui et lui a prêté des propos aussi spectaculairement violents, et donnant le mobile du crime d'Hamouri par ailleurs, s'est trompé. Il a dû mal entendre. D'ailleurs, tous les jours j'entends des terroristes Palestiniens dire qu'ils veulent tuer des Juifs (renommés "sionistes" pour la bienséance publique). Des hallucinations, on vous dit.
Soyons sérieux: personne et surtout pas un journaliste ne peut s'être trompé sur des propos aussi clairement violents et en accord avec la personnalité d'Hamouri.

Naturellement, nous voyons avec l'aveu de Reuters que M. Thierry Reboud a menti: les propos cités par le CRIF se trouvent bien dans la première dépêche contrairement à ce que les antisémites de service et leurs idiots utiles prétendent.

Tant que Reuters n'aura pas publié l'enregistrement intégral de l'interview (sans coupure, svp), il sera impossible de croire à l'un ou à l'autre de leurs mensonges.

JK a dit…

Merci à Jonathan Anonyme de nous avoir donné en direct les aveux de Reuters qui prouvent le mensonge de M. Reboud.
J'ai déjà vu des idiots utiles plus utiles !

Victor PEREZ a dit…

Jonathan,

Vous avez eu en ligne le rédacteur en chef de Reuters France ! C'est si simple que cela ? Vous êtes très fort ! D'autant plus que d'autres ont essayé d'avoir une réponse et se sont cassé les dents.

Ceci dit, en quoi l'erreur (si cela est la vérité) est-elle la faute du Crif et de tous ceux qui ont pris la dépêche pour argent comptant ? Je n'arrive pas à, comprendre!

D'autant plus que la haine est monnaie courante dans la bouche des ''palestiniens'' et n'a plus rien d'étonnant. Ce qui a choqué dans la dépêche ne sont pas tant les mots de Salah mais plutôt la crédulité des autorités françaises à le comparer à Shalit.

Ceci dit, pour faire un démenti, il faut encore avoir toutes les pièces en main. Et ces pièces ont disparu. Ce qui ne vous empêche pas de savoir où est la vérité.

Vous êtes d'un comique!

Et si Hamouri n'a pas dit ces mots, alors il restera comme le dindon de la farce. A force de vouloir déformer la réalité ils en viennent forcément à se nuire les uns les autres. Ce qui est nouveau et change du bouc émissaire habituel.

D'autres part, il est curieux de voir une dépêche supprimée que plutôt la voir modifiée par une correction. Ce qui n'est pas la procédure usuelle. On a juste trois ligne comme démenti, ce qui fait très peu.

Ceci dit, le sujet de mon article était l’empressement de Reboud à tomber sur le Crif et ceux qui s'y associent, mais aussi à démontrer l'innocence d'Hamouri.

Un innocent qui a pris 7 ans de prison et a oublié de faire appel à la cour suprême. lol!

Et si mon article ne vous plaît pas, il ne vous reste que la seule option d'oublier mon blog.

Et surtout de ne pas tomber dans l'insulte comme vous le prévenez gentiment.

Cela ne serait pas digne de vous. lol! De surcroît, votre commentaire ira directement au panier.

JK a dit…

Je cite M. Reboud:
"Le problème, que je crois pourtant bien avoir exposé dans ma tribune, est que Prasquier présente comme étant une déclaration (guillemets et style direct) de Hamouri quelque chose qui n'a jamais été présenté comme tel, pas même dans la toute première dépêche de Reuters, celle qui a été démentie par Hamouri lui-même, par le journaliste et par l'agence : c'est-à-dire par toutes les personnes concernées, excusez du peu."

Aveux du rédacteur en chef de Reuters France, selon Jonathan Anonyme:
"Si nous avons retiré la dépêche, c'est que nous reconnaissons que notre journaliste a fait une erreur, ce qui nous fait beaucoup de tort". De plus, il a affirmé que "la dépêche éronnée est restée très peu de temps en ligne"."

Bref, c'est bien le journaliste qui est fautif selon Reuters même, alors que M. Reboud le dédouane totalement en prétendant que ce qu'il a écrit n'existe pas et que c'est une invention de Prasquier.

Entre les mensonges des uns et des autres, je m'y perds. S'il vous plaît, mettez-vous d'abord d'accord sur le même mensonge et revenez quand il tiendra debout !

JK a dit…

En plus, notre ami Jonathan Anonyme doit avoir le numéro de portable du rédacteur en chef de Reuters France, qui est absent du bureau toute la journée, selon les dires de son assistante que je viens d'avoir au téléphone.

Anonyme a dit…

Victor,

Pour les appeler, vous faites le

+33 1 49 49 50 00, vous expliquez votre demande, et voilà !

Le CRIF, JSSNews & consort ont fauté par pêché d'orgueil. Ils se sont jetés comme des chiens affamés sur cette information, visiblement trop belle pour être vraie. Mention spéciale pour JSSNews qui a tout de même titré l'article de façon extrêmement violente. Et ils n'ont pas eu ensuite la décence de démentir convenablement.

Je ne nie pas que "l'autre camp" a pu effectuer des manipulations ou des mensonges. Mon but ici n'est pas de dresser un portrait élogieux d'Hamouri. J'ai basé mon enquête sur une étude factuelle des éléments en présence...

Effectivement, le seul élément qui viendrait à coup sûr trancher notre différent serait d'accéder à l'enregistrement. Je vais appeler Reuters Israel pour voir ce que je peux trouver.

----------

JK,

Les journalistes qui écrivent les dépêches sont rarement ceux qui interview. L'erreur peut aussi provenir de là. Les deux forces en présence lors de l'entretien (journalistes + Salah Hamouri) ont démenti...

Bien à vous,

Jonathan

Anonyme a dit…

Victor,

Vous pouvez appeler Reuters Israel au 02-6322222

On m'a dit qu'effectivement, il y a eu une erreur, qu'elle avait été corrigée, et que l'incident était clos. On m'a aussi dit qu'ils ne pouvaient me communiquer l'enregistrement original (propriété de Reuters), mais que je pouvais interview Salah Hamouri.

Donc, vous qui êtes sur place et qui doutez encore, je vous encourage à vous déplacer directement chez Reuters pour leur demander d'écouter la bande, je pense qu'ils accepteront.

Technological Garden Tower Building
Malcha
Jerusalem 96951

Pour moi, la lumière est faite sur cette histoire, tous les éléments, sauf la première dépêche, retirée "très rapidement" selon le rédac' chef de Reuters France, vont dans le même sens, celui de l'innocence de Salah Hamouri.

C'est tout ce qui m'importe. Après, si Prasquier, JSS & co ne veulent pas le reconnaître, je ne peux forcer personne, effectivement.

Sinon, concernant l'article de Mr. Reboud. Il semble s'être enmêlé les pinceaux niveau chronologie. Il n'empêche que le fond de son article est pertinent : le CRIF n'a pas loupé l'occasion.

Mot de la fin, j'ai été véhément, et je m'excuse de m'être emporté. Mais disons que la guerre idéologique ne devrait pas être une guerre médiatique. Les journalistes ne doivent que servir l'intérêt général, celui de la poursuite de la vérité. Car effectivement, vous le soulignez bien, malgré le fait qu'il ai été démontré à, disons 95%, que Salah n'avait pas dit cela, son image restera entâchée injustement. Malheureusement, c'est le genre d'opération qui contribue (entendez là que vous n'êtes pas les seuls) à saper les perspectives de paix.

Et j'espère que c'est bien cela que nous cherchons tous.

Bien à vous,

Jonathan

Victor PEREZ a dit…

Jonathan,

L'autre camp c'est qui ? L'agence Reuters ? Je croyais que c'était une agence de presse indépendante !!!!!! lol!

Vous même ne savez plus où vous en êtes.

je n'ai rien à demander à quiconque. Reuters a fauté, c'est donc à Reuters de réparer en nous faisant par exemple écouter la bande sonore ou mettre à disposition sa transcription.

Mais voilà, ils refusent cela !

Très bizarre! Non ?

Bref! Pour conclure, vous dites que " Les journalistes ne doivent que servir l'intérêt général, celui de la poursuite de la vérité"

Si je tiens ce blog depuis près d'une dizaine d'années c'est bien pour la raison que les journalistes sont des fieffés menteurs.

Vous n'avez qu'à vous promener dans mes centaines d'articles pour être convaincu.

Mais le voulez vous ?

Anonyme a dit…

Victor,

Reuters a déjà montré qu'elle s'était trompé en retirant la dépêche... Cela a suffit à tout le monde. Cela dit, peut être que vous avez raison, et dans ce cas, le seul moyen de le prouver, c'est de vous déplacer...

Concernant les journalistes, beaucoup sont manipulés, ou ne sont tout simplement pas libres... La censure la plus insidieuse concerne les mensonges par omission. Enfin ! Ce que je voulais dire, c'est que répondre à la propagande par une contre-propagande qui elle-même joue avec la vérité, cela est assez contre-productif...

Je me suis un peu baladé sur votre blog, et j'ai été étonné que l'affaire Enderlin faisait encore parler d'elle. J'ai lu tout et son contraire sur le sujet, un jour je tenterai de me faire une opinion définitive (j'aimerai bien interviewer le monsieur) et écrire un article synthétique.

Mon sentiment, c'est que bcp s'attachent à cette histoire pour déculpabiliser Israël... Il n'empêche que même si cet enfant n'est pas mort (je n'ai vu aucune preuve de cela jusqu'à présent) des centaines d'autres sont eux bel et bien morts pour de vrais sous les balles et bombes israéliennes. Je ne veux pas rentrer dans la polémique : "Le Hamas les utilise comme des boucliers humain !" qui est à mon sens vaine.

Celui qui possède la force doit la maîtriser. Utiliser des armes interdites par la convention de Genève (bombe au phosphore, à l'uranium appauvri lors de la guerre du Liban - les US ont fait pareil à Fallujah) dans des configurations urbaines à forte densité de population, tractage préventif ou pas, c'est un peu risqué...

Mais comme je n'ai pas étudié en profondeur le sujet, je n'ai pas envie de polémiquer. J'aime avoir raison, mais je déteste avoir tort !

Bien ) vous,

Jo

JK a dit…

Jonathan, j'ai appelé Reuters France. Le rédacteur en chef était absent toute la journée et vous ne l'avez donc certainement pas eu aujourd'hui. Ce que vous affirmez qu'il vous a dit prouve le mensonge de M. Reboud, à savoir que dans la première dépêche ne figurerait pas les propos rapportés par le Daily Star libanais.
Vous avez donc ici un menteur nommé Thierry Reboud, selon vos propres dires. Vous en êtes aussi un probablement, puisque l'assistante du rédacteur en chef prétend qu'il n'était pas là de la journée.

Deuxièmement, j'ai aussi appelé le bureau de Jérusalem où ils sont incapables non seulement de donner la dépêche originale mais aussi incapables de dire s'il existe un enregistrement de l'interview. Néanmoins, j'ai demandé à rencontrer le chef du bureau de Jérusalem (en vacances jusqu'au 3/1) et le journaliste. Nous verrons s'ils acceptent de divulguer l'enregistrement éventuel de l'interview. Dans le cas contraire, il faudrait croire qu'ils ont véritablement quelque chose à cacher et ils seront donc présumés coupables.

Troisièmement, Salah Hamouri est coupable d'un crime, complot de meurtre, et ses déclarations actuelles ne sont que du pipi de chat. Je me fous donc de ce qu'il a dit mais ça ne m'étonne pss outre mesure parce que de nombreux terroristes libérés par Israël font le même genre de déclarations. Mais pour quelqu'un dont le comité de soutien prétend (mensongèrement) qu'il a toujours clamé son innocence (sauf devant le tribunal, bien sûr, parce que les juges détestent qu'on se moque de la justice), ça fait tâche. Et ça met le Quai d'Orsay dans l'embarras car ils n'ont pas fait libérer l'enfant de choeur qu'ils croyaient.
Donc Salah Hamouri est toujours coupable, à moins que vous ne puissiez produire un élément prouvant soudainement son innocence et que vous avez oublié de produire lors de son procès. Ce qui ne témoigne pas de votre sens de la camaraderie pour votre protégé.

JK a dit…

Il est ridicule de croire un journaliste quand il dément et de refuser de le croire quand il affirme.
Cette attitude, Jonathan Anonyme, n'est pas tolérable pour quelqu'un qui prétend rechercher la vérité. En présence d'information contradictoires, on recherche de nouvelles preuves. Ceux qui dissimulent ces preuves ont nécessairement quelque chose à cacher.

Vous voulez dédouaner les journalistes de Reuters mais comment savez-vous que leur démenti est véridique ? Comment pouvez-vous savoir si d'énormes pressions du Quai d'Orsay ne se sont pas exercées sur ces pauvres grouillots qui n'ont fait que retranscrire des propos qu'on entend dans la bouche de nombreux terroristes palestiniens libérés par Israël, et qui n'ont donc rien d'étonnant en tant que tels ?

Le seul souci est que ce terroriste palestinien non-repenti est également français et que la France a été assez bête pour s'impliquer dans sa libération anticipée. Ils devaient donc estimer que le terroriste en question leur devait un peu de reconnaissance et éviter les déclarations qu'il a faites.
C'est bien mal connaître la mentalité des terroristes palestiniens mais la France a déjà commis ce genre de bévues. Rien de surprenant, donc.

AZ a dit…

Mon papier sur le sujet :

http://zedanatole.blogspot.com/2011/12/qui-ment.html

Et bonnes fêtes à tous !

Victor PEREZ a dit…

Jonathan,

Je n'ai fait aucune contre-propagande, mais uniquement dénoncé l'empressement de Reboud à condamner le Crif et à travers elle les Juifs et Israël. C'est un coco et c'est un réflexe usuel chez ce genre de bonhomme.

Celui-ci a fait de la propagande anti-israélienne car croyant le démenti et faisant abstraction de la dépêche première.

Pour ce qui est de l'affaire A-Dura, il ne s'agit pas là encore de disculper Israël mais de savoir si les soldats israéliens ont délibérément cherché à tuer un enfant et son père pendant plus de 45 minutes comme annoncé, ou si cela n'est qu'une mise en scène de plus de pallywood.

Dans toute guerre il y a des victimes innocentes. Et donc ds enfants qui trinquent.

Israël ne va surement pas mette en danger ses propres enfants en les laissant sous le feu des nazis musulmans mais plutôt tenté de faire taire le feu ennemi.

Au camp d'en face à déposer les armes et la paix viendra. Si l'inverse se produit Israël disparaîtra.

C'est aussi simple que cela.

Et quant à affirmer que celui qui a la force doit la maîtriser, cela est bon pour un pays qui possède une profondeur stratégique suffisante et une économie pouvant supporter une guerre longue et donc ruineuse.

Israël n'a ni ça ni ceci.

Bref! beaucoup de certitudes de votre part et peu de réflexion.

Essayez d'inverser cette tendance. cela ne pourra que vous profiter.

Victor PEREZ a dit…

Bonnes fêtes AZ

Anonyme a dit…

Jk, j'attend avec impatience votre contre-enquête !

Tenez moi au courant preuves (photos, son) à l'appui sur :

lincorruptible.media@gmail.com

Bien à vous

Jonathan

Cintas a dit…

Victor,

Vous avez beaucoup de patience , je dirais que vous etes trop gentil de répondre aux âneries de ce Jonathan et ce juif antijuif reboud (qui veut faire carriere en dénigrant Israel, en plus il va adorer son métier ce minable et va passer sa vie à chercher la petite bete pour diffamer Israel et les juifs , il va meme profiter de son judaisme (c'est lui qui le dit ??)pour plaire à ses patrons en attaquant injustement Israel .
vous pouvez lui apporter toutes les preuves ça sert à rien.
vous avez beau leur dire que djennine c'etait de la propagande, que Goldstone est revenu sur ses accusations,la soit disant flotille turque pacifiste n'en était pas une ,ce terroriste salah hamouri transformé en innocent par ce reboud et autres islamogauchistes pro hamas.Vous pouvez leur donner toutes les preuves ; rien ne les fera dévier de leur haine.
Ce sont des minables menteurs propagandistes.
Ce qu'ils ne disent pas c'est qu'ils sont pro hamas donc pro terroristes , antisionistes anti paix et anti juifs (charte du hamas).
Ce reboud est un ennemi des juifs.

Victor PEREZ a dit…

Cintas,

Ils sont pour les lecteurs, à eux seuls, la preuve que l'idéologie est leur seule raison de réfléchir.

Hors d'elle ils en sont incapables.

C'est triste pour eux

hymeno a dit…

Pour apporter une contradiction, je vous suggère de lire (attention c'est long) le fil de commentaires à la suite du même article chez ssnews. Rebout n'y rencontre que l'insulte et la haine. Malgré sa patience et son courage de répondre à (presque) toutes les attaques la conclusion du fil (attention spoiler) c'est que le "modérateur" du "site" a banni son IP afin que la pointure intellectuelle du "site" (selon trumpeldor) puisse l'humilier sans lui laisser droit de défense.

Deux questions pour illustrer :
Cintas, pourriez vous me dire où Rebout a écrit qu'il était pro-hamas?
Victor, à la lecture des fils (ici et chez ss) êtes vous sûr que seul Rebout est enfermé dans une idéologie sectaire?

Victor PEREZ a dit…

Hymeno,

A quoi voyez vous que je suis "enfermé dans une idéologie sectaire?"

Aurais-je toléré l'insulte en place et lieu du débat ?

Supprimé les commentaires gênant mes analyses ?

Merci de bien vouloir m'indiquer ou se trouve mon sectarisme.

hymeno a dit…

Et bien, pardonnez l'expression, mais je trouve votre discours monolithique, dans le sens où il ne s'adapte pas à la discussion, et où il n'y a aucune trace de recherche ni de doute.
Uniquement de la certitude, liée à des dogmes : un exemple parmi plein "à l'encontre du Crif et à travers cette association les Juifs et Israël."
Et lorsque vous êtes coincé, vous déviez vers autre chose en pensant berner le lecteur.
Ca me fait un peu penser aux curés que j'ai connu qui trouvaient des solutions ou des réponses à tout à travers la bible.

Pour éviter les malentendus je ne compare en aucun cas votre blog avec les fachos de ssnews. Il n'y a ici ni insultes ni menaces. Et les commentaires semblent être diffusés. Je pointais juste un discours que je trouve formaté, même s'il est exprimé ici de manière plus "ouverte"

Anonyme a dit…

Lol ! Moi aussi j'ai été banni de JSSNews, il ne fait pas bon s'opposer à la pensée unique !

Passez de bonnes fêtes,

Jonathan

Gallycyborg a dit…

Cher Victor, pourquoi te casses tu la tête à répondre à quelqu'un qui nous appelle "SS News" ? Ce genre d'inversion accusatoire classe l'individu, comme ce Jonathan qui utilisait plusieurs pseudos pour écrire sur ton site ;)

Anonyme a dit…

J'ai failli me pisser dessus tellement ils sont débiles !

Notre ami Thierry Reboud est devenu Thierry Roland !

http://www.guysen.com/articles.php?id=17024&art_mail=1

Et harissa.com qui reprend comme un bon mouton.

Allez Victor, avouez, vous avez ri ! Hahahaha, c'est tellement énorme !

Jonathan

Victor PEREZ a dit…

Hymeno,

La réalité est monolithique. Formatée par le concret et l'on ne peut s'en écarter sans devenir propagandiste soi-même!

Il n'y a que la propagande qui a des couleurs.

Des fois Rouge, d'autres vert et aussi brun.

Votre exemple n'est pas un dogme mais une analyse très juste du texte de Reboud qui, par son idéologie, démontre que se sont les Juifs et Israël qui étaient visés.

Si vous n'avez pas compris ceci, vous n'avez alors rien compris.

Et cela expliquerait très bien pour quelle raisons vous oubliez le J de Jssnews.

Seriez vous vous même formaté à être contre tout ce qui n'est pas vous ?

Les commentaires n'ont jamais fait la qualité d'un site. Ou alors il faut y mettre, tous les grands journaux tels Le monde, libération etc.. et les sites tels médiapart ou Rue89.

Victor PEREZ a dit…

Gally,

Il est toujours bon de connaître ses adversaires. Ils finissent toujours par se trahir. Ce qui me fait marrer et consolide mes démonstrations.

Tiens un exemple.

Ce Jonathan a écrit un article pour Agorax intitulé : "Désinformation du lobby pro-israélien : assez !"

Voici le lien

http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/desinformation-du-lobby-pro-106941

Il retrace la soit-disante chronologie des évènements ayant motivé mon article ci-dessus.

A une exception : il "oublie" de préciser le lien de la dépêche de Reuters à l'origine de la réaction de Prasquier et qui a été retirée depuis. (Sous menaces, chantages, pressions ????? Je ne crois guère à l'excuse du journaliste qui n'a pas bien compris).

Si il le fait, sa démonstration ne tient plus.

Pour rappel, voici le lien ou sont contenus les voeux de mort pour le rabbin:

http://www.trust.org/alertnet/news/israeli-rabbi-deserves-death--ex-palestinian-prisoner/

Ces individus pensent défendre une cause, en fait ils renforcent la réalité et donc nos certitudes d'être dans le vrai.

Shavouah tov

Victor PEREZ a dit…

Jonathan,

L'erreur est humaine. Sauf à vos yeux.

Pour le moins, il n'a pas l'orgueil chevillé au corps comme vous l'avez, ni l'impression d'exister à travers cette affaire.

hymeno a dit…

Non, oublier le J n'a rien d'une inversion. Je trouve juste amusant que ces deux lettres s'enchainent sur un site qui malgré des articles intéressants est un repaire de fachos de la plus basse espèce. Mais si cela gêne tant gally, il n'appartient qu'à lui de faire un peu de ménage et de réserver le même sort aux insultes et horreurs que ce qu'il réserve aux avis contradictoires. Il faut se rappeler que ces gens là ont quand même applaudi Breivik, se réjouissant que des gamins aient été massacrés. Ce qui pour des valeurs universelles fait un peu tâche.

Fin de la parenthèse. En parler est contre-productif.

Je ne vais pas me fatiguer à répéter ce que j'ai déjà synthétisé, surtout que je vous devine assez intelligent pour être parfaitement conscient de vos techniques.
Vous dites que le seul dogme est "les faits". Résumons les : Prasquier se base sur une dépêche erronée, et ne corrige pas lorsqu'il est au courant du correctif.
La seule interprétation possible, jusqu'à ce qu'il s'exprime, est qu'il a utilisé l'affaire dans un but politicien.
Ou alors qu'il ne suit pas l'affaire et qu'il parle d'un truc qu'il ne connait pas. Ce que je ne pense pas.

Est-ce que dire cela signifie en vouloir à Israël? Non je ne pense pas. Est-ce que c'est en vouloir aux juifs? Soyons sérieux.

Je trouve pour ma part bien plus dangereux pour Israël et les juifs les photos-montage comme celui que votre ami Gally a publié lors de la libération de Shalit ou son plaisir à nous faire croire que les pro-israéliens sont de gros intolérants et de vils censeurs.

Bonne année 2012 tout de même.

Victor PEREZ a dit…

Hymeno,

Vous trouvez donc "amusant" de qualifier un site selon la teneur des commentaires.

Dans ce cas, les journaux Le Monde, Libé, le nouvel Obs, ou encore les sites tels Rue89 et Médiapart peuvent être taxés sans aucune retenue de repaires antisémites.

Venons en au fait:

Vous me dites que " Prasquier se base sur une dépêche erronée"

Comment fait-on pour savoir qu'une dépêche est "erronée" d'entrée de jeu ? Il est vrai que lui comme beaucoup d'entre nous portons très peu de respect à cette sorte d'agence qui nous a habitué à tant de désinformations.

Comment fait-on donc ?

Ensuite, vous ajoutez " et ne corrige pas lorsqu'il est au courant du correctif"

Quel correctif ? un vrai correctif reprend la dépêche et en corrige les erreurs. Dans le cas présent, la dépêche a été tout simplement supprimée puis remplacée par une autre.

La moindre des choses aurait été de publier la transcription de l'interview. Mais même cela a été refusé.

Ce qui laisse planer de fameux doutes sur la réalité de la deuxième dépêche. Surtout pour les individus connaissant comment travaillent les journalistes dans les territoires sous domination ''palestinienne'.

Et Prasquier comme la plupart d'entre nous savons cela.

Et il me semble que vous le savez. Mais pour de raisons, (que je n'ignore pas) vous vous faites discret sur ce point.

Est-ce par calcul politicien et mieux taper sur Prasquier, représentant de la communauté juive française et indirectement d'Israël ?

Je n'en doute pas.

Anonyme a dit…

A hymeno
Est-ce que dire cela signifie en vouloir à Israël? Non je ne pense pas. Est-ce que c'est en vouloir aux juifs? Soyons sérieux.
Vs pensez tres mal ou vs êtes trés naïf....
Pour le reste lisez et relisez attentivement cette phrase de Victor :
"En conséquence, inutile de revenir avec votre flot de stupidités tant que vous ne m'aurez pas élucider la rétractation de l'agence."
C' est clair , c'est net le reste n est que du charabia.

hymeno a dit…

Je n'ai pas lu sur les sites que vous citez que LES juifs étaient minables, consanguins, haineux.... Alors que sur le "site" dont le chienchien vient aboyer même ici cela est fréquemment utilisé pour parler des "muzz" comme ils disent ou plus généralement des arabes. Cela lorsqu'on n'y lit pas des horreurs comme une infériorité de la "race" arabe ou l'appel au nettoyage ethnique.
Ce n'est pas sur les sites comme le nouvelobs ou lemonde tout simplement car c'est illégal d'inciter ainsi à la haine et ils auraient tôt fait de se faire condamner.
Je ne juge pas le site par ses commentaires mais par sa politique de modération. Vu le nombre de ban sur de simples contradicteurs, il est clair qu'elle CHOISIT cette ligne.

Pour le reste c'est inutile de répondre. Vous "savez" comment travaillent les journalistes, alors.... Donc lorsqu'ils attaquent un franco-palestinien, inutile de vérifier la véracité. Lorsqu'ils avouent que c'est une bourde, là il faut des preuves que c'était bien une bourde.

En clair lorsque cela vous arrange les agences de presse sont une source fiable et lorsque cela ne vous arrange pas, ce sont des officines de propagande antisémite. Drôle de conception du journalisme....

Anonyme, je suis ravi de votre lecture attentive. Je vous le demande donc également : pourquoi l'agence est-elle une source fiable uniquement lorsque ça vous arrange? Tout le reste ne serait que du "charabia"

Anonyme a dit…

Victor,

Je suis navré que vous persistiez dans l'erreur et que votre indignation en fonction des erreurs soient variables...

Tout d'abord lorsque vous dites que je n'ai pas cité la dépêche Reuters #1 dans mon article, je ne vois pas en quoi cela gêne mon raisonnement, car je n'ai jamais dit que le CRIF ou que les journalistes ou blogueurs perroquets comme vous-mêmes aviez inventés ces propos, mais que vous n'aviez jamais cherché à les vérifier.

D'ailleurs, si mes papiers étaient attaquables, je n'ai aucun doute sur le fait que quelqu'un se serait jeté dessus comme un chacal pour me calomnier, comme ce fut le cas pour Thierry Reboud.

Quant à votre réaction face aux facéties de votre collègue : "L'erreur est humaine.". Elle est humaine quand il s'agit d'un rédacteur de Guysen, mais pas quand il s'agit de Reuters. D'autant que lorsqu'on lit son article, on voit bien qu'il n'a sûrement jamais lu le papier original de T. Reboud, mais seulement ce qu'on lui a raconté, ou ce qu'il a vu chez vous.

Décryptage ici : http://jmoadab.wordpress.com/2011/12/31/guysen-international-news-pris-en-flagrant-delit-de-gag/

De plus, la citation complète est : "Errare humanum est, persevare diabolicum" : "L'erreur est humaine, c'est perséverer qui est diabolique.

OR, tout montre que les soi-disant journalistes incompétents, si ce n'est manipulateurs, s'obstinent à perpétuer la même version des faits.

Alors oui, je prend cette affaire à coeur, mais pas par égo. Tout simplement parce que mon analyse est bien plus proche de la réalité que tout ce que j'ai pu lire sur la webosphère pro-israélienne. Personne n'a pu me démontrer que j'avais tort, quel dommage ! Je n'attend que ça, me retrouver en face de Richard Prasquier moi...

Et puis, vu le beau gratin qu'il y a tous les ans au dîner du CRIF, vous n'allez pas me dire que Richard Prasquier ne peut pas obtenir la transcription d'une interview qui lui donnerait raison et ferait taire une polémique qui enfle sur le net. D'autant que c'est à l'accusateur d'apporter les preuves de la culpabilité de l'accusé, et non au défenseur de prouver qu'il est innocent.


Donc Victor, soit vous être un grand niais manipulé, soit vous êtes payé pour défendre bec et ongle votre chapelle... Je ne vois aucune autre explication crédible à votre obstination à ne vouloir ouvrir les yeux.

Comme dit le Rav Dynovisz, la véritable faute, c'est de ne pas se poser de question... http://jmoadab.wordpress.com/2012/01/02/la-veritable-faute-cest-celle-de-ne-pas-poser-de-question-rav-dynovisz/


Le naufrage intellectuel de mes coreligionnaires qui ont abandonné l'esprit critique pour se faire les défenseurs d'une idéologie nauséabonde me brise le coeur.

Bonne année tout de même,

Jonathan

Anonyme a dit…

Ah mais Victor, je vois que vous connaissez déjà ce Rav !

http://blogoptimist.typepad.com/opa/2006/05/un_rabbin_peuti.html

Le monde est petit :)

Jonathan

Victor PEREZ a dit…

Hymeno,

Si vous jugez les sites selon la modération alors vous ne pouvez que me confirmer que les sites que je vous ai cité sont antisémites.

Car il y a plus intelligent que les insultes. Il y a la désinformation, l'omission, les termes choisis pour accentuer ou nuancer tel ou tel fait, etc...

Pour le reste, je vous laisse à vos affirmations quant à ma conception du journalisme.

Lorsque que les agences respecteront la déontologie il n'y aura plus de débat à leurs propos et la véracité des faits.

Et dans ce cas, je m'interroge quant à savoir la raison de leur refus de toute transcription de l'interview.

Et vous devriez en faire de même. du moins si la vérité et la fiabilité de l'agence vous travaille.

Ce que je doute de plus en plus.

Victor PEREZ a dit…

Jonathan,

Vous êtes pitoyable de prétention.

Lorsque l'on est honnête on donne d'emblée tous les renseignements aux lecteurs. A lire votre prose, vous donnez l'impression que Prasquier a inventé les termes. Et vous attendez de vous retrouvez en face de lui. C'est d'un comique.

Si vos papiers ne sont pas attaqués c'est pour la simple raison qu'ils n'intéressent personne. Moi le premier.

Effectivement, l'erreur est humaine. Qu'attend donc l'agence Reuters pour innocenter totalement Hamouri en publiant la transcription de l'entretien ? Ainsi, Prasquier et les autres seront enfin "confondus".

C'est la première question que vous devriez vous posez. Et vous ne le faites pas car cela ne vous intéresse pas.

Celles que vous posez sont en revanche d'une absurdité complète.

Prasquier, chef d'un lobby qui reçoit le gratin chaque année, peut s'il le désire, mais il ne le veut pas, obtenir la transcription de l'interview qui lui donnerait raison!

Là encore vous démontrez combien vous êtes pitoyable.

Prasquier, et avant lui Cukierman n'ont pas réussi à obtenir une commission d'enquête sur l'affaire A-Dura.

Quant à votre rabbin, je ne vois de qui vous parlez.

Pour conclure cet échange stérile, merci de bien vouloir me laisser "être un grand niais manipulé", ou encore être "payé pour défendre bec et ongle ma chapelle, et être "obstine "à ne vouloir ouvrir les yeux".

L'essentiel est que votre prétention à savoir qui et quoi s'épanouisse ailleurs.

hymeno a dit…

Certes, mais ils ne s'attaquent pas aux juifs, donc l'antisémitisme n'est pas approprié. Anti-israélisme peut-être, mais je n'y ai jamais vu d'appel à la haine, même sournois. Si j'en lis bien évidemment je le dénoncerais de la même façon. Quand à l'information biaisée, ce n'est pas parce que ce n'est pas la même que M. Ayalon qu'elle est biaisée.

Pour le reste, j'en reviens à ma première vue. A quoi bon discuter? Je ne crois aucunement en l'objectivité journalistique des agences de presse, alors pourquoi la première dépêche serait le Messie et son annulation une propagande antisémite?
L'intervention de M Prasquier faisait confiance aveugle à l'agence, pourquoi le démenti ne serait pas crédible?

Il s'agit simplement d'une nouvelle campagne de dénigrement. Mais ce jeune homme a assez payé. Ne croyez vous pas?

Victor PEREZ a dit…

Hymeno,

La conversation commence à prendre une tournure intéressante car vous vous dévoilez peu à peu.

Ainsi, les sites ne seraient pas "antisémites" mais seulement "anti-israéliens".

Quelle nuance !!!!!

C'est ainsi que se dévoile des interrogations à votre sujet car vous défendez l'indéfendable.

Comment faire en effet pour attaquer Israël si l'on relie ce pays aux juifs ?

Malheureusement, Israël est le pays du peuple juif, même si tout le peuple n'y séjourne pas.

A trop vouloir excuser les uns et accuser les autres vos propos ne valent plus rien.

Quant à la dépêche de Reuters, il y a eu effectivement une dépêche, puis sa suppression, puis une modification mais non pas de correctif.

Ce n'est pas ainsi que l'on fait du journalisme. Le respect du lecteur existe.

C'est ce qui intrigue et empêche tout conclusion de cette affaire.

Pour conclure, Hamouri n'a pas "assez payé" comme vous dites mais a payé sa dette à la société.

Parions que sa haine du juif fera sa réapparition très bientôt. Ce qui ne vous empêchera nullement, je suppose, de lui attribuer votre appui.

Anonyme a dit…

Victor,

La Justice devrait bientôt trancher notre différent :)

http://jmoadab.wordpress.com/2012/01/03/flash-info-richard-prasquier-crif-bientot-poursuivi-en-justice/

Jonathan

Victor PEREZ a dit…

Jonathan,

Comme vous le dites si bien: la justice DEVRAIT. Ce que je doute fortement.

D'ailleurs, Lefort est tellement sûr de ses faits qu'il a supprimé, sur sa page Facebook, tous les commentaires par "mesure de sécurité". Lol!

http://www.facebook.com/profile.php?id=100000797746697&sk=wall

Pourquoi cette suppression puisque que Prasquier s'est basé sur une "fausse dépêche"? Terme repris par Lefort lui-même.

Ainsi donc, Reuters commettrait de fausses dépêches ????? lol!

Dans le cas ou, l'agence Reuters devra ainsi fournir la retranscription de la première dépêche. Ainsi seulement nous pourrons juger et savoir s'il y a eu erreur.

J'imagine déjà Lefort prendre contact avec l'agence pour voir si cela vaut le coup. Lui aura accès probablement à l'interview.

Dommage aussi, qu'il ne publie par la dépêche originale et se contente de diffuser sur sa page celle qui la remplace.

En un mot, vivement ce procès.

hymeno a dit…

Récemment le "site" dont nous parlons a déblatéré sur l'infériorité GENETIQUE des arabes. Ils n'écrivent pas que les dirigeants arabes sont des tyrans ou des dictateurs, mais que les arabes sont une race inférieure (ça ne vous rappelle rien?) dont l'apport à l'humanité est de nul à négatif.
C'est ça la différence entre la critique politique et le racisme. Merci à jss, sans eux, je n'aurais pas pu inventer un exemple aussi criant sans qu'on dise que je caricature.
Cette différence, c'est celle que vous ne voyez plus lorsqu'il s'agit d'Israël, où vous voyez dans toute critique de gauche de l'antisémitisme.

Tant que vous n'aurez pas compris (même si je suis persuadé que vous l'avez parfaitement compris, vous n'êtes pas un imbécile) cette différence, il me semble inutile d'en discuter puisque vous tomberez toujours dans le dogme : Israël=tous les juifs, critiquez Israël=vouloir détruire tous les juifs. Ce qui est une belle c****erie. Mais qui marche sur certains esprits.

""Quant à la dépêche de Reuters, il y a eu effectivement une dépêche, puis sa suppression, puis une modification"" ce qui est donc un correctif que M. Prasquier aurait du prendre en compte.

""Pour conclure, Hamouri n'a pas "assez payé" comme vous dites mais a payé sa dette à la société.""

Admettons qu'il avait une dette envers la société (je déconseille donc à tout nationaliste palestinien de passer dans les rues où résident certains israéliens) vous dites vous même qu'il l'a payée. Donc stop aux procès d'intention.
Stop aussi à ceux me concernant. Je soutiens volontiers toute critique de part et d'autres, mais surement pas le terrorisme.

Victor PEREZ a dit…

Hymeno,

Le différence entre nous est que je condamne TOUS les extrémismes et non pas seulement un bord comme vous le prétendez. Voire le généralisez à l'ensemble de la société juive par l'exemple de quelques cas isolés. Ce qui vous facilite les "analyses" anti-israéliennes. N'est-ce pas ?

C'est la société israélienne qui a interdit le parti de Kahana. On attend le même geste d'autres pays donneurs de leçons.

La très grand majorité du peuple juif n'est pas borgne comme vous l'êtes et sait très bien se méfier des extrémistes.

Un correctif n'est pas une modification. Un correctif reprend la dépêche et corrige l'erreur.

La modification a modifié la dépêche originale et empêché toutes analyses objectives.

C'est là où le bât blesse. et il blessera tant que la transcription ne sera pas publique.

Il faudra bien que vous l'acceptiez.

Quant à la peine d'Hamouri, qui n'était pas de passer uniquement dans une rue pour être condamné, je suis étonné qu'il a préféré faire 7 ans de prison plutôt que de faire appel à la cour suprême.

Mais croire la Justice israélienne injuste est plus facile pour votre "analyse" de l'affaire.

Anonyme a dit…

Victor,

J'ai quelques éléments en ma possession que je révèlerai via Mediapart...

Sachez juste que vous pouvez déjà préparer vos excuses... :)

Jonathan

Victor PEREZ a dit…

Jonathan,

J'ai hââââte de les connaître.

D'autant plus que je ne sais sur quoi je devrais m'excuser!!!!! J'ai écrit un article sur la précipitation de Reboud à condamner les Juifs à travers Prasquier et rien d'autre.

A moins que vous ne m'éclairiez à nouveau ! lol!

Au fait! essayez d'avoir la une comme Reboud. Si vous tapez fort sur les Juifs cela ne devra causer aucun souci.

Anonyme a dit…

A Jonathan,

Mohamed Al dura enfant ciblė pendant 45 minutes par des soldats israėliens .....bidonnage
Lynchage de 3 soldats israėliens pressions, menaces de l'autoritė palestinienne sur journalistes italiens qui dėvoile la scėne
Djenine massacre, genocide resultat 53 victimes dont 11 soldats israeliens...
Bombardement d une plage de gaza par la marine israelienne une famille palestinienne massacrėe....en fait
explosion d une mine enfoui dans le sable par le hamas.
Rapport goldstone plomb durci crimes de guerre....retractation officielle de l auteur du rapport.
Famine à gaza ......plusieurs milliers de tonnes de nourriture, essence, electricitė fourni par Israël.
Reuters photos truquės durant guerre du Liban et sur le NAVIRE marmara ( et non FLOTILLE car les mots sont travestis aussi......)
Il y en a plein le placard Jonathan, comme la UNE de LIBERATION sur une photo d un arabe ensanglantė poursuivi par un policier avec une matraque qui devient en PAGE 25 EN ENTREFILET : un ėtudiant juif amėricain protėgė par ce même policier d un lynchage....ERREUR.....
Donc Reuters s' est encore trompė!!! C'est possible, ils nous donnent les preuves on acceptera ENCORE LEURS EXCUSES.
Quant à vous l' IDIOT UTILE comme vous appelez Lenine pour les excuses que vous attendez je vous propose une citation d Audiard : les cons ça ose tout....

AD MATAI

hymeno a dit…

Hamouri a purgé sa peine, juste ou injuste. Je comprends qu'il soit devenu un symbole qu'il faille détruire, mais foutez lui la paix, le harcèlement médiatique ne fonctionnera pas cette fois. Il a payé, point.

Je suis ravi d'apprendre que vous condamnez tous les extrémismes. J'attends de voir cette affirmation se concrétiser. Dans vos articles et les lieux de diffusion de vos articles.

Je ne pense pas la société israélienne borgne et indifférente aux extrémistes. Par contre les voix que l'on entend en Europe, et particulièrement en France, proviennent en grande majorité de la bouche de ces extrémistes. Il ne tient qu'aux pro-israélien modéré de faire entendre leur voix et de condamner fermement ces extrémistes. Je reproche aux musulmans leur silence face aux extrémistes, je reproche donc la même chose à chaque chapelle. Seriez vous prêt à écrire que jssnews est un repaire de fachos et à condamner régulièrement leurs excès qui dé-servent votre cause?

Pour le reste et la dépêche, j'attends les "révélations" de Médiapart avant de conjecturer. Cela étant pour l'instant je reste sur mes positions.

Anonyme, il s'agit d'une légende, les idiots utiles de Lénine. Et pour information, un idiot utile est quelqu'un qui défend quoi qu'il arrive et aveuglément un pays, sa politique ou ses doctrines. Qui répète et rabâche de bonne foi sa propagande. Un peu comme la liste que vous avez donnée.

Victor PEREZ a dit…

Hyméno,

Je vous laisse sur votre avis sur les "extrémistes" juifs français qui ne m'intéresse nullement.

Par contre, je confirme que vous êtes bien un idiot utile par le seul fait que vous remettez en cause la réalité de la liste que nous a dressé Ad MATAI.

C'est ainsi qu'agissent ceux qui refusent la réalité et prennent la propagande pour argent comptant.

Et pour savoir si cette liste est propagande ou réalité, faites donc des recherches personnelles et n'attendez pas qu'on vous mette la réponse dans votre plume.

hymeno a dit…

Joli coup. Botter en touche autant de fois en si peu de lignes est remarquable.

Des recherches donneraient comme résultat les deux versions : la pro-israélienne et la pro-palestinienne, mais jamais les faits complets et non biaisés par une analyse. L'anonyme dresse la liste fournie par les AE israéliennes, OK. What else, dirait l'autre.

J'ai par contre bien noté que vous ne condamniez pas les extrémistes de votre chapelle. Si cela ne vous intéresse pas, il ne faut pas vous alarmer lorsque des commentateurs classent les soutiens à Israël dans l'extrême droite de l'échiquier politique. C'est normal puisque vous vous en foutez. Dommage pour vous et vos combats. Ils resteront caricaturés.

Anonyme a dit…

A hymeno

La liste de faits que je vous ai ėnoncė et qui est loin d'être exhaustive est rėelle.
Ils dėmontrent la partialitė des mėdias, notamment français sur le conflit du proche orient qui eux font oeuvre de propagande en distillant des informations tronquėes et fausses comme par exemple Sara Daniel du nouvel obs et Liepetz des Verts qui affirment que les soldats de Tsahal violent les femmes palestiniennes....le saviez vous ?
Pour prolonger sur ce desequelibre malhonnête des mėdias pourquoi lorsque l aviation turque massacre 35 civils innocents d un village kurde cela fait quelques lignes en page 25 du journal et lorsque 9 terroristes sur un NAVIRE sont abattus par les soldats de tsahal en legitime defense ça fait le buzz pendant 15 jours et que l'ONU se sente obligė de nommer une commission d enquête par l'ONU,commission qui au passage n'a pas condamnė Israël pour cette abordage ce que là encore peu de personnes savent
Quant à votre discours qui consiste à être contre tous les extremismes je suis persuadė que vous êtes certainement comme moi pour la paix et contre la faim dans le monde....effectivement point besoin d'ajouter le terme UTILE au mot idiot pour vous qualifier....
AD MATAI jusqu'à quand...

Anonyme a dit…

Les gens qui soutiennent inconditionnellement les oligarques sionistes, c'est un peu des larbins en fait...

http://www.dailymotion.com/video/xeslab_le-syndrome-du-larbin_creation

Jonathan

Victor PEREZ a dit…

Hymeno,

Des recherches ne donneraient pas les deux versions, mais d'une part les versions anti-israéliennes (et donc pro-palestiniennes) publiées abondamment en Une dans les médias nationaux tel Libération, Le Monde, etc...

Puis la version réelle en petit caractère en pages intérieures. Et uniquement lorsque ceux-ci sont contraints à le faire par des pressions ou par la menace d'un procès.

Cette version pour vous est la version pro-israélienne alors qu'elle est tout bonnement la RÉALITÉ!

C'est donc dire le deux poids deux mesures. Mais ceci ne vous empêche point de dormir, je le sais.

Pour ce qui est des extrémistes, la différence entre nous n'est pas la condamnation mais l'utilisation malsaine que font les gens de votre espèce de quelques abrutis.

Vous en faites tout un plat dans l'objectif bien défini de comparer Israël et ses soutiens à l'extrême droite. Votre dernier commentaire en est la démonstration parfaite.

Cette façon de faire est passée de mode et la qualification d'extrémiste de droite est dorénavant reconnue pour être celle des médiocres.

A vous et vos amis de savoir si vous en faites partie!

Victor PEREZ a dit…

Jonathan,

Vous êtes vous regardé dans un miroir avant de m'envoyer ce lien ?

En général, un larbin est un individu lobotomisé.

Démontrez moi que j'en suis un aura plus de gueule que votre commentaire pathétique.

Au fait, j'attends toujours vos preuves. Lol! J'ai hââââte, mais vraiment hâââte de vous présenter mes excuses. re lol!

hymeno a dit…

Si. Les recherches donneraient deux versions. Pour plomb durci je peux aussi bien lire qu'Israël aurait commis un génocide qu'Israël s'est mollement défendu contre des assauts terroristes meurtriers et incessants. Jamais de juste relation des faits. Pourquoi? Parce que dans ce cas, comme dans beaucoup d'autres, la presse n'a droit qu'à la communication des parties prenantes, et quoi qu'elle dise elle sera accusée de relayer la propagande des uns ou des autres.

Croyez vous qu'un communiqué de Tsahal soit une information juste et partiale? Je crains que oui, mais je ne vous ferais pas ce procès d'intention. Vous avez pourtant habilement écrit que la version israélienne était toujours la REALITE, et que si un journaliste écrit le contraire, c'est pressions et procès. M. Prasquier va être fou de rage contre vous, car c'est exactement ce qu'il condamnait dans un documentaire qu'il n'avait pas vu.

Je vais vous dire, la différence entre nous n'est pas celle que vous explicitiez.
J'ai bien compris que pour vous c'est soit "avec vous" soit "contre vous". Un exemple : Il y a des pro-palestiniens dans les partis de gauche, alors la gauche est antisémite dans sa grande majorité (le raisonnement c'est propal=antiisraélien=antisémite) et c'est généralisé à toute une catégorie de personnes qui ont pour seul tort à vos yeux d'avoir des valeurs "de gauche"
De mon côté, je voulais savoir si vous condamniez ou non les dérives nuisibles pour tous qu'il y a chez une minorité bruyante de pro-israéliens. Dérives flirtant avec l'abject : racialisme, appel à la haine, au génocide, à la violence directe, racisme.....
Car de mon côté, même avec des opinions que vous avez pu cerner, je n'accepterais jamais l'antisémitisme ainsi que toute forme de racisme, je condamnerais toujours le terrorisme qu'il soit intellectuel ou physique. Je peux dans certains cas comprendre, mais je condamnerais toujours.
Je crois que c'est là qu'est la différence. La fin ne justifie pas tous les moyens.

Victor PEREZ a dit…

Hymeno,

Libre à vous de délirer. Permettez moi de ne pas vous suivre et vous répondre sur chacune de vos thèses.

Par contre je signalerai deux points.

Le premier est que je n'ai jamais écrit que la "version israélienne était toujours la REALITE" Mais que la stricte réalité est d'office considérée comme la version pro-israélienne. Ce qui excuse, par la bande, ceux qui s'accrochent mordicus sur la version pro-palestinienne qui s'appuie elle-même que sur la propagande antisémite.

Ensuite vous nous affirmez qu'il y a deux versions.

La réalité est ce qu'elle est et très souvent cela vérifie la thèse israélienne. (dans une démocratie comme Israël il est très difficile de voir une propagande s'épanouir) Il suffit de se rappeler entre autres l'Affaire A-Dura pour comprendre le gouffre qu'il y a entre les deux côté du conflit. La justice française confirme petit à petit tout le mal de votre camp.

Le second point est que moi aussi j'ai des valeurs de gauche. Mais une gauche qui a été trahie par des individus tels que vous qui acceptent en leur sein que se propage une thèse antisémite.

Moi j'ai su à un moment me différencier de celle-ci, et vous vous en êtes toujours à la justifier ne serait-ce qu'en voyant des extrémistes en tout juif qui défend Israël.

Ce qui démontre que la propagande a aussi effectué son travail de sape sur vous.

hymeno a dit…

Je vous parle "(des) dérives nuisibles pour tous qu'il y a chez une minorité bruyante de pro-israéliens." et vous m'accusez de "(voir) des extrémistes en tout juif qui défend Israël."
Curieuse généralisation, curieuse excessivité, qui nous empêche malheureusement de savoir si vous êtes solidaires de cette minorité nuisible ou non.
De plus, vous parlez de juif qui défend Israël. Je ne serais pas aussi fermé ce coup là, car il n'y a pas que des juifs dans les mouvements de défense d'Israël, et les non-juifs ne sont pas forcément les moins virulents.

Autre point. Je répète que je condamne toute forme d'antisémitisme ou d'appel à la haine. Pour la bonne et simple raison que c'est illégal, immoral, ça enlève de la crédibilité et c'est contre-productif.
Les malades qui criaient "mort aux juifs" dans des manifs méritent tout mon mépris et toutes condamnations, morales, et si il y a des preuves, judiciaires.

De la même façon que je ne comprends pas votre refus de condamner la minorité de minables qui appelle au déplacement de masse ou au génocide d'une "race inférieure" (sic) quand ce n'est pas au tabassage ou au meurtre.

Vous avez bien écrit que la réalité est la version pro-israélienne. Vous pourrez certainement me citer des exemples où c'est le cas. Je pourrais vous en citer où ce n'est pas le cas. Et encore, au vu de la rage propagandiste, plus rien ne semble crédible. J'aimerais comme vous croire aveuglément en une chapelle, ça serait bien plus simple. Je cite "dans une démocratie comme Israël il est très difficile de voir une propagande s'épanouir"......

Ok alors parlons de communication de crise permanente à grande échelle....

Victor PEREZ a dit…

Hymeno,

Vous avez prés de 700 articles où vous n'y verrez jamais un appui de ma part aux extrémistes. Si cela ne parle pas, rien d'autre lors ne parle.

Quant à vous, je ne vous ai pas vu applaudir ceux qui défendent l'état d'Israël dans le cadre humaniste. Et c'est cela qui me fait plus que douter de votre combat.

Vous vous accrochez à quelques énergumènes qui justifient ainsi votre soutien anti-israélien.

Vous condamnez l'antisémitisme mais vous appuyez une idéologie qui draine une hostilité permanente envers le peuple juif. Une idéologie qui a vendu ses principes et appui les ''palestiniens'' dans leur combat à la mort contre l'état juif.

Mettez donc vos paroles en accord avec vos actes.

La version palestinienne n'est basée quasiment que sur de la propagande. Il est très difficile pour un honnête quidam d'y retrouver la moindre parcelle de réalité.

En revanche, la démocratie israélienne permet à ce même quidam de faire la juste part des choses.

Si vous êtes incapable d'y voir une différence, je ne peux donc rien pour vous.

hymeno a dit…

Je ne dis pas que vous appuyez quelque extrémiste que ce soit. Certaines de vos positions sont radicales et inflexibles. Cela ne fait pas de vous un extrémiste. Je dis juste que votre silence à condamner ces extrémistes (pas seulement vous chez les pro-israéliens) est aussi assourdissant que celui des musulmans face à leurs extrémistes.

Je lis parfois Benillouche, écoute parfois radio shalom sans que me vienne à l'esprit qu'ils aient perdu leur humanité et ont des valeurs que je partage sans pour autant adhérer à tout.

Si vous voulez m'entendre condamner une "gauche" qui pue, il vous suffit de me le demander. Je vous parlerais d'alter info par exemple avec les mêmes termes que j'emploie pour parler de ssnews. Abject. Illégal. Raciste. Si vous voulez que je vous dise que dans nombre de leurs commentaires et parfois articles l'antisionisme n'est qu'un paravent à l'antisémitisme (pour reprendre le slogan du ministère), je vous dis oui.

Pourquoi donc n'êtes vous pas capable de condamner ceux qui, en plus, font du tort à vos thèses.

Maintenant pour la suite, je ne sais quoi répondre. J'aimerais pouvoir vous expliquer que la majorité des gauchos qui sont dans le combat palestinien n'ont rien contre les juifs, qu'ils condamnent le terrorisme et le Hamas. J'aimerais pouvoir vous expliquer que les médias sont bien plus neutres que vous ne vous l'imaginez et que toute l'info sur le MO est biaisée.... A quoi cela servirait-il.

allez je tente pour les médias : http://www.alterinfo.net/Une-arme-de-manipulation-de-masse_a69204.html

Vous voyez, ils voient France Television exactement comme vous.

En espérant que cela vous donne à réfléchir.

Bonne nuit

Victor PEREZ a dit…

Hymeno,

Vous dites:

" la majorité des gauchos qui sont dans le combat palestinien n'ont rien contre les juifs, qu'ils condamnent le terrorisme et le Hamas"

Trouvez moi un seul parti ou organisation de gauche, et même de droite, qui appelle le monde musulman à reconnaître Israël pour ce qu'il est.

A savoir l'état du peuple juif.

Vous n'en trouvez AUCUN.

Cela aura plus d'intérêt que votre combat contre quelques extrémistes sans importance ni pignon sur rue.

hymeno a dit…

Le PS reconnait et appelle ceux qui ne l'ont pas encore fait à reconnaître Israël. Par contre ils sont très divisés sur la reconnaissance d'un état palestinien.
De même pour l'UMP. Plus dans les extrêmes le FN demande la reconnaissance d'Israël par ceux qui ne l'ont pas fait. Le PC et le Front de Gauche reconnaissent Israël et pensent que la reconnaissance est une des étapes de la paix. L'extrême centre de M. Bayrou a la même position que les autres....

Mais je vois le terrain où vous souhaitez m'emmener. Vous voudriez qu'ils exigent que les arabes reconnaissent Israël comme "état juif" (en un seul mot). J'ai lu un échange sur votre blog avec un internaute à ce sujet. Je suis assez d'accord avec lui. Une paix se signe entre états et non entre ésotériques, peuples ou races. Les frontières se décident, pacifiquement ou non, entre états. Qu'ils soient scientologues ou raéliens ne change rien au droit international.
C'est une esbrouffe de votre gouvernement. J'ai lu vos positions, inutile de revenir sur ce sujet. Je sais que vous ne changerez pas d'un iota. Le problème ce ne sont pas les frontières, pas Jérusalem, pas les terroristes, pas les militaires. Juste le fait que l'on ne reconnaisse pas Israël comme "état juif" (en un seul mot).

Pour "mon combat", je crois que si l'on se désolidarisait, tout bord confondus, de ces plaies, peu nombreuses mais bruyante et avec pignon sur rue, le dialogue pourrait avoir lieu et la communautarisation reculerait. Peut-être utopique vu le niveau de haine que ces [je n'ai pas de mot poli] ont déjà instauré.

Cela vous plait lorsqu'une mosquée canadienne est taguée du drapeau de votre pays associé à un "mort aux arabes". Même s'il s'agit d'un fait isolé.
De mon côté je suis écœuré si un "mort aux juifs" est prononcé lors d'une manif PRO-palestinienne (et non ANTI-israélienne). Et la différence c'est que je le condamne sans aucune ambiguïté, comme la très très grande majorité des "gauchos".

Je ne crois pas que ce "combat" soit vain.

Victor PEREZ a dit…

Hymeno,

On est bien d'accord donc! AUCUN parti, pays, ongs, n'est prêt à obliger le monde musulman à reconnaître Israël comme le pays du peuple juif. Ou dit simplement, nul ne reconnaît le droit du juif à s'autodéterminer.

Pour mieux comprendre, mais je sais que vous comprenez et faites l'idiot, nul n'est prêt à exiger du monde musulman à annuler sa revendication de l'éradication de l'état d'Israël par un retour de centaines de milliers de "réfugiés" au sein de ce pays.

Une paix en principe amène l'espoir aux deux camps. Votre combat amène la mort et rendra de nouveau les Juifs apatrides.

Et c'est en cela que je juge votre combat antisémite.

Et tant que vous ne combattrez pas ce combat vos explications ne vaudra pas des clopinettes.

Sur ce, fin de ce dialogue stérile.

hymeno a dit…

Juste un dernier mot car il y a un monumental malentendu.

Tous les partis ne souhaitent pas imposer au monde musulman la reconnaissance de "l'état juif" en un seul mot. Par contre tous exigent des frontières sures pour l'état israélien. Frontières qui permettent de refuser ou d'accepter l'immigration. La gestion de son territoire est à la discrétion totale de l'état qui gère ce territoire. Si Israël rend les territoires occupés, ils seront dans un premier temps démilitarisés et sous perfusion occidentale.

C'est peut-être là où il n'y a pas l'antisémitisme que vous voyez partout.

Antisémitisme maintenant tellement dépourvu de son sens que des israéliens se déguisent en déportés, comparant leur situation au nazisme. Les mots ont perdu tout sens.

Bonne journée.

Victor PEREZ a dit…

Hymeno,

Vous auriez mieux fait de vous abstenir plutôt que d'écrire encore une fois des sottises.

Je vous cite:

"tous exigent des frontières sures pour l'état israélien. Frontières qui permettent de refuser ou d'accepter l'immigration"

Qui a exigé du monde musulman, et surtout quand, l'abandon du droit au retour de millions de "réfugiés" au sein même de l'état juif ??????

Terminez en beauté et passez moi les liens des partis, des Ongs, des instances internationales ou des pays ayant eu une telle exigence pour la paix ?

Vous n'en trouverez malheureusement AUCUN.

Ce qui confirme que votre combat se révèle être au mieux, une complicité à l'antisémitisme.

Êtes vous un idiot utile ou pire ?

Bon vent !