mercredi 10 décembre 2014

Existe-t-il en Europe un Commissariat général à la question juive ?

Au sortir de la deuxième guerre mondiale, le peuple juif martyrisé s’est vu, enfin, reconnaître le droit à l’autodétermination sur une parcelle de ce que fut sa terre ancestrale. L’histoire nous raconte combien le monde musulman refusait ce projet ainsi que ses tentatives d’effacer, par la force, cette décision internationale.

Depuis, le temps a fait son chemin et, de nos jours, se pose la question de savoir si le peuple israélien, souverain au même titre que n’importe quel autre peuple, est mis, contre son gré, sous tutelle, principalement, européenne. 

Autrement dit, existe-t-il un bureau spécifique de la question juive en ce continent qui a tant fait pleuré ce peuple dans les siècles passés ?

A analyser quelques unes, parmi tant, de ses actions, il semblerait que oui !

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

Quelques pays européens ont décidé de reconnaître unilatéralement, sans en discuter au préalable avec le gouvernement israélien librement élu, les frontières et la capitale de … l’Etat d’Israël. Les frontières seront celles de ‘’1967’’ et la Capitale ne sera pas Jérusalem et sa veille ville pourtant construite et célébrée au cours des millénaires passés par le seul peuple juif.

Tel-Aviv sonne mieux, semble t-il, aux oreilles européennes !

Pour bien faire comprendre sa détermination à résoudre le conflit, l’Union européenne a décidé de ‘’sanctions’’ exclusives à l’encontre de … « ce peuple d’élite, sûr de lui et dominateur ». 

Elle a décidé de limiter dans le programme-cadre de recherche Horizon 2020 l’accès aux financements et à la coopération aux seules entreprises israéliennes non basées et n’opérant pas au-delà de la ligne verte que d’autres nomment ‘’frontière de 1967’’.

‘’Frontière’’ inexistante ailleurs que dans les exigences ‘’palestiniennes’’ mais reprise si goulûment par les ‘’amis’’ qui veulent, évidemment, tant de bien au peuple juif !

Faut-il parler des commissions d’enquêtes internationales auxquelles l’Europe ne s’oppose pas et établies aux fins de sanctionner les ‘’crimes de guerres et contre l’humanité’’… israéliens ? 

L’armée du peuple juif usant et abusant lors de ses guerres de légitimes défenses, chacun le sait dorénavant, d’une force … ‘’disproportionnée’’ et luttant contre des terroristes qui n’existent pas dans le recensement des  ‘’victimes palestiniennes’’.

Liste effectuée grâce à la ‘’vigilance’’ pointilleuse de centaines de journalistes à la déontologie ‘’irréprochable’’ et situés en permanence en ce pays faute, probablement, d’événements dans le reste de la planète !

Tous des ‘’civils’’, si ce n’est des ‘’résistants’’ à la ‘’colonisation’’, à ‘’l’apartheid’’ et à la soldatesque des victimes du nazisme devenus, à leurs tours, ‘’bourreaux’’ ! Tous les journalistes, envoyés spéciaux ou permanents en Israël, certifieront, la main sur le cœur, cette ‘’réalité’’ !

Des journalistes aidés en cela par de nombreuses Ongs israéliennes…financées par l’Europe. Est-il nécessaire de rappeler, comme exemple, que le rapport Goldstone de 2009, qui accusa l’état juif de crimes de guerre, s’est basé, entre autre, sur les témoignages d’Ongs telles que Betselem et Breaking the Silence ?

Un rapport désavoué depuis par Richard Goldstone lui-même suite aux enquêtes réalisées par l’armée israélienne.

On pourrait bien sûr allonger la liste des interventions abusives contre l’Etat d’Israël. Cela ne ferait qu’amplifier le doute que le Commissariat général aux questions juives, organisme administratif chargé de préparer et d'appliquer la politique discriminatoire du régime de Vichy vis-à-vis des Juifs de France durant l'occupation, n’a pas été officiellement fermé fin août 1944 comme prévu.

Chacun aujourd’hui peut croire qu’il s’est même étendu à l’Europe !

52 commentaires:

Anonyme a dit…

Joli tissu de raccourcis et de déni de réalité.

Juste une ou deux question : reconnaître tacitement ou directement un territoire n'appartenant pas à un état comme sa capitale ou des territoires officiels et légaux ne signerait-il pas définitivement la fin de tout ce qui est droit international?
L'état islamique par exemple ne pourrait-il pas revendiquer une partie de ses territoires acquis sur la Syrie et l'Irak? En utilisant les exacts arguments que vous venez d'étaler? En dehors du reductio ad hitlerum je m'entends....

Victor Perez a dit…

Anonyme,

Votre "droit international" attribue t-il ces territoires à un quelconque autre peuple ?

Si oui, pourriez vous m'indiquer nominalement ces lois ?

Si non, pour quelles raisons donc le peuple israélien ne pourrait disputer ces territoires alors même que l'histoire le rattache à ceux-ci ?

De Judée vient Juif. Le saviez-vous ?

Je vous retourne donc votre raccourci:

"reconnaître tacitement ou directement un territoire n'appartenant pas à un "peuple" comme sa capitale ou des territoires officiels et légaux ne signerait-il pas définitivement la fin de tout ce qui est droit international ?" Et au passage les Accords d'Oslo interdisant tout acte unilatéral ?

Quelle que soit votre réponse à cette question, elle devra être accompagnée d'un pseudo sous peine de la voir rejoindrez la corbeille.

Jean Pierre a dit…

La propagande israélienne a de beaux jours devant elle. Les lois internationales n'ont qu'à bien se tenir.

C'est incroyable comment on peut nier la démocratie mondiale.

Jean Pierre

Victor Perez a dit…

Jean-Pierre,

Vos "lois internationales" ont de beaux jours devant eux avec les lobotomisés de votre genre.

Je vous ai demandé de me produire quelques lois indiquant la propriété des territoires par les arabes. Lois que vous avez été incapable de produire car trop lobotomisé par cette propagande.

Démontrez moi que vous n'en êtes pas un, ainsi seulement vous contribuerez à sauver la démocratie mondiale des mains des propagandistes antisémites.

Mais le désirez vous vraiment ?

Jean Pierre a dit…

Avez vous des lois qui donnent les territoires à Israël ?

La propagande ne suffit pas.....

Jean Pierre

lionel a dit…

Petite précision, le droit international concerne les rapports entre ETATS.

"Votre "droit international" attribue t-il ces territoires à un quelconque autre peuple ?

Si oui, pourriez vous m'indiquer nominalement ces lois ?"

Non. Cela signifie-t-il qu'ils sont israélien? Je ne le pense pas. Et vous?

"Si non, pour quelles raisons donc le peuple israélien ne pourrait disputer ces territoires alors même que l'histoire le rattache à ceux-ci ?"

Bien sûr qu'il peut disputer ces territoires. Mais par la négociation. Aucun territoire pris de force ne peut être reconnu (charte de l'ONU)
Y'a-t-il un accord?
Non! Donc les autres états ne peuvent légalement pas reconnaître directement ou tacitement ces territoires comme israéliens. CQFD

"De Judée vient Juif. Le saviez-vous ?"

Oui. Quel est le rapport entre l'histoire plurimillénaire du judaïsme et les rapports entre états modernes ou le droit international, ça par contre je ne sais pas.

"Je vous retourne donc votre raccourci:

"reconnaître tacitement ou directement un territoire n'appartenant pas à un "peuple" comme sa capitale ou des territoires officiels et légaux ne signerait-il pas définitivement la fin de tout ce qui est droit international ?" Et au passage les Accords d'Oslo interdisant tout acte unilatéral ?"

Tout acte unilatéral comme les constructions, les implantations de société, les opérations militaires hors des zones attribuées par Oslo et hors accord sécuritaire.....?

"Quelle que soit votre réponse à cette question, elle devra être accompagnée d'un pseudo sous peine de la voir rejoindrez la corbeille."

Appelez moi Lionel si vous voulez, mais quelque chose, comme la lecture de vos autres commentaires me dit que cela n'empêchera pas la corbeille longtemps.

Victor Perez a dit…

Lionel,

Vous êtes donc d'accord sur le fait que ces territoires n'appartiennent légalement à personne.

Sur quoi donc se basent le "droit international" et vous-même également pour décider qu'Israël occupe ces territoires ? Quid donc de l'occupation de ces mêmes territoires par les "palestiniens" jamais condamnée ?

L’avez-vous fait ? J’en doute !

Autre déformation de votre analyse lobotomisée par la propagande. Je vous cite :

" Aucun territoire pris de force ne peut être reconnu (charte de l'ONU)"

Israël n'a jamais pris de territoires ‘’par la force’’ mais en légitime défense. Nuance de taille ne trouvez-vous pas ? Détail que vous avez probablement oublié. Lol !

Autre citation :

‘’ . Quel est le rapport entre l'histoire plurimillénaire du judaïsme et les rapports entre états modernes ou le droit international, ça par contre je ne sais pas »

Le droit international dénomme lui-même ces territoires Judée et Samarie. Résolution 181 du 29/11/47. Pourquoi le droit international n’a-t-il pas repris les termes de ‘’cisjordanie’’ ou de ‘’west bank’’ ? Tout simplement pour la simple raison qu’en 1947 n’existaient pas d’autres peuples sur ces territoires que juif. C’est ce peuple qui a maintenu ces noms Judée et Samarie à travers les âges jusqu’en 1948 et le nettoyage ethnique entrepris par les Jordaniens. Parler donc des droits du ‘’peuple palestinien’’ sur ces territoires est une violation du droit international.

Autre absurdité de votre cru :

‘’ Tout acte unilatéral comme les constructions, les implantations de société, les opérations militaires hors des zones attribuées par Oslo et hors accord sécuritaire.....?

Je vous défie de me citer les passages des accords d’Oslo qui interdisent les constructions voire même les opérations militaires nécessaires à la défense du pays. Ne pas les citer démontrera votre ignorance du sujet.

Pour conclure, vous avez bien récité la leçon que l’on vous a apprise par la force. La propagande antisémite a bien fait soi travail.

Victor Perez a dit…

Jean-Pierre,

Toujours pas de lois indiquant la propriété des territoires par les arabes.

Avec vous c'est sûr, la propagande antisémite à de beaux jours devant elle.

Jean Pierre a dit…

Vous n'avez pas de réponse bien sûr, alors vous faites divergence. Ne demandez pas aux autres ce que vous ne pouvez pas fournir. C'est simple !

Jean Pierre

lionel a dit…

La propagande antisémite du commissariat à la question juive du IIIème Reich?

Arrêtez avec vos raccourcis pseudo historiques. C'est d'un ridicule abouti.

"Sur quoi donc se basent le "droit international" et vous-même également pour décider qu'Israël occupe ces territoires ? Quid donc de l'occupation de ces mêmes territoires par les "palestiniens" jamais condamnée ?"

Sur le fait qu'un ETAT non propriétaire s'y étend.
Alors que les palestiniens n'y sont pas en tant qu'entité ou état mais en tant que personnes. Personne ne considèrerait un juif comme occupant. L'armée de l'Etat d'Israël ou des citoyens israéliens peuvent l'être.
C'est un peu plus subtil que votre analyse mais je pense que vous pourrez comprendre.

"Israël n'a jamais pris de territoires ‘’par la force’’ mais en légitime défense. Nuance de taille ne trouvez-vous pas ? Détail que vous avez probablement oublié. Lol !"

Ah bon? Si je me fais attaquer dans la rue je peux me défendre et piquer le portefeuille de mon agresseur?
Plus sérieux, peu importe en défense ou en attaque, les territoires sont pris par la force.

"Le droit international dénomme lui-même ces territoires Judée et Samarie. Résolution 181 du 29/11/47. Pourquoi le droit international n’a-t-il pas repris les termes de ‘’cisjordanie’’ ou de ‘’west bank’’ ? Tout simplement pour la simple raison qu’en 1947 n’existaient pas d’autres peuples sur ces territoires que juif. C’est ce peuple qui a maintenu ces noms Judée et Samarie à travers les âges jusqu’en 1948 et le nettoyage ethnique entrepris par les Jordaniens. Parler donc des droits du ‘’peuple palestinien’’ sur ces territoires est une violation du droit international."

Gloubiboulga et mélange de toutes les notions. Le droit international ne se base pas sur la légitimité historique ou sur l'âge d'un peuple mais sur des accords et traités entre états. Etats et non ethnie, religion, culture....

"Je vous défie de me citer les passages des accords d’Oslo qui interdisent les constructions voire même les opérations militaires nécessaires à la défense du pays. Ne pas les citer démontrera votre ignorance du sujet."

Evidemment qu'il n'y a pas d'article qui dit "Israël a pas le droit de construire". Oslo attribue des zones. Si Israël intervient dans des zones autres que les siennes, hors négociation, il viole l'accord.

Mais puisque vous êtes si pointu vous pouvez me dire où dans ces accords, plus particulièrement dans l'article VI qui définit les pouvoirs de l'AP, il est stipulé qu'il n'a pas le droit de se constituer en Etat? Même le VI2a et VI2b qui définissent les rapports avec l'étranger n'interdisent pas ça.

Mais bon, vous êtes persuadé qu'il y a un commissariat à la question juive en Europe, alors entre fantasmes et réalités....

Terminons en sur l'article puisque c'est la base de "l'échange"
- Vous dites que ces territoires n'appartiennent à personne, donc ni à Israël ni aux palestiniens.
- Les états étrangers n'ont pas la possibilité de les définir israéliens.
Rien de plus rien de moins

Victor Perez a dit…

Jean-Pierre,

C'est moi qui n'a pas de réponses ? La bonne blague.

Vous êtes tellement endoctriné par la propagande que vous ne savez plus réfléchir par vous-mêmes.

Portez vous bien.

Victor Perez a dit…

Lionel,

Je me moque éperdument que vous considériez Israël comme occupant.

La question initiale est de savoir sur quoi se basent les états, et vous-même, pour vous octroyez le droit d'attribuer ces territoires aux "palestiniens" ?

A ce stade de notre échange vous êtes incapable de me répondre. Vous êtes même incapable de m'apporter le passé "historique" avant 1967 de ce peuple afin de déterminer ses droits.

Autre détail, les Juifs étaient présents de tout temps sur ces territoires avant le nettoyage ethnique de 1948 effectué par la Jordanie. Ils sont devenus depuis à vos yeux des "occupants".

Les voir ainsi c’est valider l'acte immoral des Jordaniens. Détail intéressant.

‘’ Gloubiboulga et mélange de toutes les notions. Le droit international ne se base pas sur la légitimité historique ou sur l'âge d'un peuple mais sur des accords et traités entre états. Etats et non ethnie, religion, culture....’’

Encore une pirouette qui vous évite d’affronter la réalité qu’en 1948 n’existait pas de ‘’peuple palestinien’’. Que l’on nomme ces territoires aujourd’hui autrement ne vous interpelle pas. Cela ne m’étonne pas. D’où vient ce ‘’peuple’’ ne vous intéresse pas non plus !

Si je comprends bien, vous n’avez pas de droit international, ni traités, ni passé historique à présenter et vous attribuez d’office ces territoires aux ‘’palestiniens’’. Israël doit-il se laisser dépouiller de ses intérêts pour vous plaire ? A vous lire je parierais que oui !

‘’ Evidemment qu'il n'y a pas d'article qui dit "Israël a pas le droit de construire". Oslo attribue des zones. Si Israël intervient dans des zones autres que les siennes, hors négociation, il viole l'accord.’’

Merci de reconnaître qu’il n’y a donc pas d’article. Il ne vous reste plus qu’à démontrer qu’Israël construit en zone A et B. J’imagine très bien les Israéliens allez vivre dans ces zones au sein des ‘’palestiniens’’. Lol ! Combien de temps survivront-ils ?

Hormis Amira Hass, journaliste anti-israélienne, je n’en connais pas d’autre. Ce qui démontre le côté ridicule de vos affirmations.

En ce qui concerne votre conclusion comique. Vous dites, les états étrangers n’ont pas la possibilité de définir ces territoires comme israéliens.

Et comme ‘’palestiniens’’ ? Au vu de la réalité le peuvent-ils ? Evidemment non !

Mais de cela vous vous en moquez, l’essentiel n’est-il pas de condamner Israël est de lui dire où se trouve son ‘’bien’’ ?

Comment avez-vous dit ? ‘’ C'est d'un ridicule abouti’’

C’est ce que je pense de votre ‘’réflexion’’

lionel a dit…

Merci de ce commentaire très éclairant.

"Israël doit-il se laisser dépouiller de ses intérêts pour vous plaire ?"

Il est maintenant clair que pour vous tous les territoires appartiennent déjà à Israël et que toute contradiction consiste à vouloir "voler".

Ceci est votre dogme de base et tout le reste est pour vous du blabla antisémite.

Pour le reste vous mélangez allègrement les notions de peuples, états, personnes, religions, droit international, légitimité historique.... jusqu'à ce que vous retombiez sur vos pattes.

Jamais rien de précis, jamais d'argument qui ne soit un sophisme.

exemple : oui il y avait des juifs avant 48 mais pas de nationaux israéliens. Et non il n'y avait pas de nationaux palestiniens mais des arabes... Pour la simple raison que la Palestine était anglaise, ottomane etc etc...

Tout le reste sort du même tonneau de gloubiboulga.

Si ma réflexion est d'un ridicule abouti, j'attends de lire la votre avant de m'en faire une idée, parce que jusque là, rien à l'horizon.

Victor Perez a dit…

Lionel,

Vous devenez de plus en plus risible.

''Il est maintenant clair que pour vous tous les territoires appartiennent déjà à Israël et que toute contradiction consiste à vouloir "voler""

Pour vous, c'est tout ou rien !

Et vous parlez de raccourcis !

En voici d'autres:

"exemple : oui il y avait des juifs avant 48 mais pas de nationaux israéliens. Et non il n'y avait pas de nationaux palestiniens mais des arabes... Pour la simple raison que la Palestine était anglaise, ottomane etc etc..."

Ainsi, les Juifs devenus nationaux ne peuvent revenir dans les territoires où ils vécurent depuis des millénaires !!!!!!

Et bien sûr, les Arabes de Palestine mandataire restés sur la rive ouest ne sont pas des nationaux jordaniens.

Il y avait donc trois peuples en Palestine mandataire avant 1946 et la création de la Jordanie !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

C'est sûr, on en apprend tous les jours avec vous.

Continuez à me faire rire.

lionel a dit…

C'est pas moi le tout ou rien. Vous l'avez écrit vous même. Contester que les territoires appartiennent déjà à Israël "à cause qu'il y avait des juifs avant" est du "vol"

Ensuite vous continuez à tous mélanger.

N'importe quelle personne du monde émigre dans n'importe quel état à la condition que cet état l'y autorise. Elle peut en demander la nationalité et l'état peut accepter ou refuser. Il s'installera donc sur le territoire de cet état, respectera (en général) les lois, utilisera la monnaie etc etc

Jusque là nous sommes d'accord?

Il ne peut cependant pas "émigrer" dans un état, demander la nationalité et s'installer sur un territoire n'appartenant pas à cet état. Cela n'aurait aucun sens.

Tout le reste est votre grosse marmite de gloubiboulga et de sophismes cherchant pitoyablement à justifier quelque chose n'ayant aucun sens.

Pour en revenir à votre article, que vous fuyez encore et encore. Comment un état du monde peut reconnaître à un autre état la propriété de territoires qu'aucun traité ne définit? Du moins légalement. Vous connaissez la réponse et comme vous la fuyez vous faites appel au "commissariat à la question juive" qui comploterait au niveau européen contre les Juifs.

Et quand on vous le fait remarquer vous passez à l'attaque ad hominem. Ce qui est fort subtil, mais fort éventé comme stratégie.

En tout cas en concours de comique vous gagnez haut la main. Toutes les félicitations du vaincu.

Victor Perez a dit…

Lionel,

Vous devenez incompréhensible ? Faute d'arguments cela est très compréhensible.

"Il ne peut cependant pas "émigrer" dans un état, demander la nationalité et s'installer sur un territoire n'appartenant pas à cet état. Cela n'aurait aucun sens"

Dire que Jérusalem ou la Judée n'ont rien à voir avec le Judaïsme et le peuple juif est d'un grotesque.

Cela ne vous empêche pourtant pas d'assurer que ces territoires sont "palestiniens" malgré que vous n'avez aucun droit international, aucun traité et ni aucun passé historique à m'indiquer pour ce faire ! (Votre silence à ce sujet est parlant !)

Ce qui ne vous empêche nullement par ailleurs d'oublier de questionner " Comment un état du monde peut reconnaître au ''peuple palestinien'' la propriété de territoires qu'aucun traité ne définit? Du moins légalement"

Répondre à la question que vous vous posez vous fera avancer vers la compréhension que l'Europe adore s'occuper du juif.

Pour son "bien"" évidemment !

Merci d'être passé.

lionel a dit…

Feindre l'incompréhension est aussi une stratégie éventée.

Je réponds d'entrée à la question que vous me faites me poser. Question qui ne se pose pas puisque personne n'attribue de territoires aux palestiniens. A part des souhaits sur la ligne verte.

Ensuite je n'ai JAMAIS affirmé moi-même que ces territoires étaient propriété palestinienne. J'ai juste dit qu'ils n'étaient pas propriété d'Israël, ce qui ne signifie pas que j'en connais le propriétaire. Mais vu le principe d'autodétermination des peuples la moindre des choses serait de demander aux personnes qui l'habitent ce qu'ils souhaitent.

Quand à votre gloubiboulga, encore un exemple frappant. Je vous parle état et citoyenneté vous me répondez "Judaïsme". Amalgame ou incapacité de sortir de votre récitation?
En tout cas j'abandonne ce sujet puisque nous ne parlons pas de la même chose, et vous ne souhaitez pas rester sur le terrain de la nationalité et des états. Je pourrais vous raconter l'histoire des arabes palestiniens, pas aussi ancienne que le Judaïsme, certes, mais elle date pas d'hier non plus. Si vous souhaitez revenir sur les états et organisations je peux vous raconter la création d'Israël en 48 ou de l'AP quelques années plus tard... Quel intérêt dans cette discussion?

Votre conclusion aussi vaut des points. L'Europe "adore s'occuper du juif".

Non elle ne reconnait pas des produits faits hors d'Israël comme "made in Israël"... C'est le cas général. Des produits manufacturés en Chine ne sont pas estampillés "made in USA"

En fait c'est le "commissariat aux questions commerciales" qui applique le droit général à Israël. Ce qui, forcément, nous rappelle les heures les plus sombres de notre histoire.

Gloubiboulga disais-je?

Victor Perez a dit…

Lionel,

Que de sottises dites. Je vais finir par interrompre cet échange devenu débile.

Vous dites : ‘’ Question qui ne se pose pas puisque personne n'attribue de territoires aux palestiniens. A part des souhaits sur la ligne verte.’’

Nul n’a l’intention d’attribuer ces territoires aux ‘’Palestiniens’’ ??????? J’ai dû rater un épisode. Il me semblait que les parlements européens étaient tous, les uns après les autres, entrain de reconnaître un état de ‘’Palestine’’ sur ces territoires !!!!!!!!!!!!!!!!!

Autre stupidité :

‘’ Ensuite je n'ai JAMAIS affirmé moi-même que ces territoires étaient propriété palestinienne. J'ai juste dit qu'ils n'étaient pas propriété d'Israël, ce qui ne signifie pas que j'en connais le propriétaire. Mais vu le principe d'autodétermination des peuples la moindre des choses serait de demander aux personnes qui l'habitent ce qu'ils souhaitent’’

Vous ne connaissez pas les propriétaires de ces territoires, mais il faut que les Israéliens demande ‘’ aux personnes qui l'habitent ce qu'ils souhaitent’’.

Ces personnes sont propriétaires pour qu’Israël leur demande leur avis ? Là encore j’ai pas tout compris. Lol !

Encore une autre de stupidités :

‘’ Je pourrais vous raconter l'histoire des arabes palestiniens, pas aussi ancienne que le Judaïsme, certes, mais elle date pas d'hier non plus’’

Allez y ! Remontez aussi loin que vous pourrez. J’adore m’informer.


Dernière ânerie pour la journée :

‘’ Des produits manufacturés en Chine ne sont pas estampillés "made in USA"’’

Les produits du Tibet sont-ils estampillés Made in Tibet ? L’Europe exige t-elle de la Chine ce qu’elle exige du peuple juif ?

Au final, gardez votre Gloubiboulga. Sa lecture devient vraiment indigeste.

Persistez dans ce sens et je serais contraint de mette un terme à notre échange.

Roger a dit…

Certes vous jetez poliment Jean Pierre, mais avez vous une loi qui donne la Palestine à Israël ?

La question est primordiale je trouve. Même si on s'en fiche un peu puisque le problème n'est pas là du tout.

Roger

lionel a dit…

Oui c'est surement mieux de mettre fin. Vous êtes trop sectaire pour réfléchir.

- Stupidité 1 : Pouvez vous me citer dans les déclarations de reconnaissance où se trouve le(s) paragraphe(s) "imposant" les territoires attribués?

- Stupidité 2 : N'y aurait-il pas des habitants en Cisjordanie? Le principe de l'autodétermination en avez vous entendu parler? Ils ne sont pas propriétaires en tant que peuple organisé mais en tant qu'individus et y vivent. Non?

- Stupidité 3 : L'histoire des arabes en Palestine? Lol. La période byzantine comptait déjà une population arabe. Avant même l'Islam et ses conquêtes.

- Dernière stupidité : Le comportement de l'Occident face à la Chine et au Tibet est odieux. Doit on généraliser cela? Oui à vous écouter. Chacun ses convictions. Amusante d'ailleurs votre comparaison. Je ne serais pas allé aussi loin que vous pour comparer le comportement israélien en dehors de son territoire.

C'est bien que ça s'arrête. Ces quelques échanges ont parfaitement démontré ce qu'est le courant de "pensée" que vous représentez.

Bonne continuation

Lucie a dit…

"Ce dernier a été tué mercredi pendant une manifestation qui se voulait pacifique et réunissait environ 300 personnes contre la confiscation des terres palestiniennes au profit de la colonisation israélienne, dans les environs de la colonie d'Adei Ad, près de Ramallah."

Ce texte vient du site desinfos.

Lucie

Victor Perez a dit…

Roger,

J'ai bien compris que le problème n'est pas là mais dans le fait qu'Israël doit être condamné car il "occupe" la "Palestine".

Et tant pis si vous êtes tout autant incapable de m'indiquer une loi, un traité ou même un passé historique qui démontrerait la propriété de ces territoires par les "palestiniens".

L'essentiel n'et-il pas de faire et de dire le "bien" du peuple juif ?

Passez le bonjour à votre clone, si ce n'est vous.

Victor Perez a dit…

Lionel,

Vous comprendrez qu’après ma réponse je mette un terme à cet échange qui consiste, pour ma part, à corriger vos niaiseries. J’attends de mes contradicteurs un minimum de sérieux et de connaissances.

‘’ - Stupidité 1 : Pouvez vous me citer dans les déclarations de reconnaissance où se trouve le(s) paragraphe(s) "imposant" les territoires attribués?’’

‘’ 3. Affirme l’urgente nécessité d’aboutir à un règlement définitif du conflit permettant l’établissement d’un État démocratique et souverain de Palestine en paix et en sécurité aux côtés d’Israël, sur la base des lignes de 1967, avec Jérusalem pour capitale de ces deux États, et fondé sur une reconnaissance mutuelle ‘’

http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion2387.asp

‘’- Stupidité 2 : N'y aurait-il pas des habitants en Cisjordanie? Le principe de l'autodétermination en avez vous entendu parler? Ils ne sont pas propriétaires en tant que peuple organisé mais en tant qu'individus et y vivent. Non?’’

En quoi cela leur donne t-il des droits sur les ‘’frontières de 1967’’ ou encore Jérusalem qui n’est même pas cité dans le Coran et qui a été de tout temps une ville à majorité juive jusqu’au nettoyage ethnique des Jordaniens en 1948 à l’encontre des Juifs y vivant ?

‘’ - Stupidité 3 : L'histoire des arabes en Palestine? Lol. La période byzantine comptait déjà une population arabe. Avant même l'Islam et ses conquêtes.’’

‘’l'histoire des arabes palestiniens, pas aussi ancienne que le Judaïsme’’ devient donc pour vous ‘’ L'histoire des arabes en Palestine’’. Merci de confirmer votre incapacité à me raconter l’histoire du ‘’peuple palestinien’’, voire même l’histoire de ‘’leur pays’’.

A titre indicatif, les Arabes de la Palestine mandataire ont reçu, en 1946, 80% de ce territoire.

A priori ce n’est pas suffisant ! Lol !

‘’ - Dernière stupidité : Le comportement de l'Occident face à la Chine et au Tibet est odieux. Doit-on généraliser cela? Oui à vous écouter. Chacun ses convictions. Amusante d'ailleurs votre comparaison. Je ne serais pas allé aussi loin que vous pour comparer le comportement israélien en dehors de son territoire’’

Je n’ai fais que reprendre votre propre exemple en le précisant : ‘’ ‘’ Des produits manufacturés en Chine ne sont pas estampillés "made in USA"’’ Aucun rapport entre ces deux pays indépendants mais un grand rapport entre le Tibet et la Chine.

Et puisque vous parlez de comparaison, le Tibet est un vieux pays qui est occupé par la Chine. Nul ne le conteste. En revanche, la ‘’Palestine’’ n’a jamais été un pays indépendant mais qu’une région débaptisant l’ancien pays du peuple juif, et le ‘’peuple palestinien’’ n’est qu’un peuple inventé en 1967 pour permettre à des gens tel que vous de dire et faire ‘’le bien’’ au peuple juif.

Bref ! Comme vous le dites si bien, ‘’ Ces quelques échanges ont parfaitement démontré ce qu'est le courant de "pensée" que vous représentez’’.

Le peuple juif peut donc s’attendre à ce que l’on lui dicte encore longtemps ses ‘’intérêts’’ et donc son ‘’bien’’.

Merci pour lui mais aussi d’être passé.

Roger a dit…

Je ne connais personne sur ce site et j'aimerais bien savoir si Israël a une loi qui lui donne la Palestine.

La question n'est pas de condamner quelqu'un mais de faire le tri dans les informations présentes sur votre site. Vous posez des questions orientées mais il faut vous les poser à vous même aussi.

De toute façon, tout le monde a la réponse.

Roger

Victor Perez a dit…

Roger,

J'ai bien compris que vous n'avez aucune loi, aucun traité ou même aucun passé historique qui démontreraient la propriété de ces territoires par les "palestiniens".

Pour ce qui concerne les Israéliens, le résolution 242 du Conseil de sécurité et qui a force de loi, parle de retrait DE territoires.

Ce qui sous entend qu'Israël est en droit de retenir certains territoires pour rendre ses frontières, comme le dit la résolution, "sures".

Le droit et le passé sont, ne vous en déplaise, aux côtés d'Israël.

Roger a dit…

Ah, il va falloir en parler alors à l'ONU qui ne semble pas avoir votre interprétation.

Roger

Victor Perez a dit…

Roger,

Vous commencez à comprendre, me semble t-il, le problème de cet organisme que De Gaule nommait "le machin".

Un machin qui a un "problème juif".

lionel a dit…

Oui je comprends.... Vous n'avez pas d'arguments alors vous utilisez la tactique "je gueule le plus fort des âneries tout en infantilisant mon interlocuteur puis je le censure comme ça les idiots croiront que j'ai raison"

Eventé encore une fois. Ca ne montre que le peu de respect que vous avez pour l'ensemble de vos lecteurs, et également que vous n'êtes mu que par une idéologie. Elle passe avant tout n'est-ce pas?

Malgré votre censure je vous corrige, puissiez vous au moins lire et comprendre. Ce sera un bon début.

Stupidité 1 : "sur la base des lignes de 1967". Ce que je disais donc : sur la BASE. C'est à dire à NEGOCIER.

Stupidité 2 : C'est le principe d'auto détermination des peuples. Que vous gueuliez le contraire n'y change rien du tout. Qu'un israélien ne comprenne pas ce principe fondateur des Nations Unies est simplement risible.

Stupidité 3 : Là je me gausse. Depuis le début vous mélangez à dessein histoire d'Israël, sexagénaire, et histoire du Judaïsme multimillénaire, et vous osez me brailler aux oreilles une telle ânerie. Figurez vous que les arabes de (ou en) Palestine y sont depuis au moins le IIIème siècle. Que vous brailliez le contraire n'y changera rien.
Quand à Jérusalem, sortez également de votre propagande et achetez des vrais livres. De mémoire je peux vous citer plusieurs périodes où les Juifs n'y furent vraiment pas majoritaires. Par exemple les croisades occidentales.
Tout le monde sait que le Judaïsme et Jérusalem ont un lien ancien et profond. Ce n'est pas la peine de hurler des énormités.

Stupidité 4 : Ce n'est pas moi qui ai comparé les deux situations, je vous laisse vous débourber tout seul de vos propres âneries. Toujours est-il qu'un produit fabriqué hors d'Israël ne peut pas être estampillé "made in Israël". Vous pouvez hurler tant que vous voulez au complot mondial du commissariat aux questions juives des heures les plus sombres de notre histoire, ça ne changera pas non plus. Pour être israélien, un produit doit être fabriqué en Israël. C'est quand même simple à comprendre, non?

Sur ce je vous laisse censurer, vous masturber, vous goberger ou m'insulter. Peu m'importe puisque de toute façon la réflexion semble avoir petit à petit déserté les blogs de la droite israélienne depuis ces dix-quinze dernières années.

Dommage.

Victor Perez a dit…

Lionel,

C’est vous qui parlez de ‘’réflexion’’ ? La bonne blague.

Stupidité 1 : "sur la base des lignes de 1967". Ce que je disais donc : sur la BASE. C'est à dire à NEGOCIER.

A vous lire, on peut comprendre que les frontières de ce nouvel état ne seront pas sur cette ligne là. Se peut-il qu’elles tourneront autour des seules zones que les ‘’palestiniens’’ détiennent déjà ? Les zones A et B ? C’est cela que nous devons comprendre des différentes résolutions ? Les ‘’palestiniens’’ sont-ils prêts d’après vous à accepter autre chose que ces ‘’frontières’’ ?
Il n'y a que vous pour comprendre que les "frontières de 1967" ne seront pas, à quelques nuances près, les frontières définitives.

Vous êtes risible ! Jouez sur les mots et votre seule porte de sortie intellectuelle.

Stupidité 2 : C'est le principe d'auto détermination des peuples. Que vous gueuliez le contraire n'y change rien du tout. Qu'un israélien ne comprenne pas ce principe fondateur des Nations Unies est simplement risible.

Je vous repose la question. En quoi ce droit leur accorde t-il des prétentions à exiger les ‘’frontières de 1967’’ et Jérusalem comme capitale ? Le droit d’autodétermination du peuple juif sur leur terre ancestrale, obtenu à l’Onu en 1947, lui a-t-il octroyé Jérusalem comme capitale malgré son long passé connu de tous sur ces terres ?

Vous êtes de plus en plus grotesque !

Stupidité 3 : Là je me gausse. Depuis le début vous mélangez à dessein histoire d'Israël, sexagénaire, et histoire du Judaïsme multimillénaire, et vous osez me brailler aux oreilles une telle ânerie. Figurez vous que les arabes de (ou en) Palestine y sont depuis au moins le IIIème siècle. Que vous brailliez le contraire n'y changera rien.
Quand à Jérusalem, sortez également de votre propagande et achetez des vrais livres. De mémoire je peux vous citer plusieurs périodes où les Juifs n'y furent vraiment pas majoritaires. Par exemple les croisades occidentales.
Tout le monde sait que le Judaïsme et Jérusalem ont un lien ancien et profond. Ce n'est pas la peine de hurler des énormités.

A vous lire encore, les Juifs n’ont rien à voir avec l’Etat d’Israël. Israël est né du néant et non pas de l’histoire du Judaïsme porté par le peuple juif. Les Israéliens ne sont pas les Juifs d’antan De 1948. Ce qui est sûr est qu’avec vous j’apprends énormément.

Pour ce qui est des ‘’ périodes où les Juifs n'y furent vraiment pas majoritaires’’ je peux rajouter celle où la ville sainte de 1948 à 1949 fut ethniquement nettoyée des Juifs... euh des Israéliens. Oups ! J’a encore mélangé juifs et Israéliens. Excusez-moi !

Quant aux ‘’arabes de (ou en) Palestine qui y sont depuis au moins le IIIème siècle’’…

Arrêtez de vous gausser et raconter moi leur histoire ainsi que celle de leur pays, la ‘’Palestine’’. Cela changera de vos affirmations stupides du style ‘’ achetez des vrais livres’’. Si au moins vous me donniez leurs intitulés ! Mais même pas ! Que des phrases creuses !

Stupidité 4 : Ce n'est pas moi qui ai comparé les deux situations, je vous laisse vous débourber tout seul de vos propres âneries. Toujours est-il qu'un produit fabriqué hors d'Israël ne peut pas être estampillé "made in Israël". Vous pouvez hurler tant que vous voulez au complot mondial du commissariat aux questions juives des heures les plus sombres de notre histoire, ça ne changera pas non plus. Pour être israélien, un produit doit être fabriqué en Israël. C'est quand même simple à comprendre, non?

Outre que vous passez outre l’exemple Chine /Tibet, c’est vous qui décidez des frontières de cet état souverain ? L’Europe ? L’Onu ? Qui possède ce droit ?

Et c’est vous qui parliez de ‘’réflexion’’ alors que vous êtes surement d’accord à acheter un produit ‘’made in Palestine’’, pays qui n’a jamais existé et n’existe toujours pas.

Bref ! Vous êtes tellement ‘’intéressant’’ qu’il est inutile de me répondre, vos prochaines stupidités rejoindront la corbeille. Ainsi vous pourrez crier victoire et parler enfin de ‘’censure’’.

Victor Perez a dit…

Lionel,

J'ai cherché, comme vous me le recommandiez, la "confirmation" de vos stupidités dans Wikipédia concernant l’historiographie des Arabes en Palestine.

Dans le lien suivant, je n'ai rien trouvé sur leur histoire ni sur "leur pays la Palestine". Juste l'indication qu'à l'époque Byzantine "les chrétiens sont majoritaires en Palestine, aux côtés desquels on trouve une forte minorité juive (et) des Arabes païens".

http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_Palestine

Avec ceci je suis servi. lol !

Lorsque je vous ai demandé les intitulés de vos livres de références j'attendais autre chose que la recommandation de Wikipédia qui n'hésite pas à parler de Palestine quelque milliers d'années avant que Rome ne débaptise le royaume d'Israël en Palestine, c'était en 135 après. J.C.

Ce qui démontre tout le "sérieux" de cette encyclopédie.

Ce manque démontre le peu d'arguments qui sont en votre possession. D'où la justification de mon refus de poursuivre la publication de vos stupidités..

Sauf la communication de références sérieuses à ce sujet de votre part l'échange s'arrêtera là.

Roger a dit…

Un machin qui n'est pas démocratique surtout, au niveau du conseil de sécurité.
L'assemblée générale est plus démocratique. C'est à elle que je pense quand je parle de l'ONU.

Roger

Victor Perez a dit…

Roger,

Un Conseil aux mains des démocraties telles les USA...beurk n'et-ce pas ?

Une Assemblée aux mains de la majorité musulmane et de ses affidés et qui ont un problème juif ..chouette n'est-ce pas ?

Nous n'avons pas la même valeur concernant la démocratie.

Roger a dit…

Ah non, pas du tout ! La démocratie est une question de majorité, pas plus.

La majorité, qui se définit par 50%+1 voix. Moi, j'aime bien même si ça ne va pas toujours dans mon sens.

Roger

Victor Perez a dit…

Roger,

Votre "démocratie" a amené le nazisme au pouvoir ou encore le Hamas à Gaza.

A mes yeux la démocratie est une somme de valeurs. Les droits de l'homme en tête.

Nous n'avons donc pas les mêmes valeurs. C'est bien ce que je disais.

Anonyme a dit…

Pour Victor Perez la démocratie est un amoncellement de valeurs et ne fonctionne que lorsqu'elle va dans son sens. Avec ou sans ces valeurs d'ailleurs.

Ce qu'il oublie c'est que lorsque le pouvoir en place, élu, est injuste, violent, oppresse, lorsque la situation économique des peuples est catastrophique lorsque les gens ont faim..... Et bien ils votent pour les nazis, le Hamas et autres joyeusetés du genre.... Et s'il n'y a pas droit de vote ils se soulèvent et mènent au pouvoir ces mêmes nazis, Hamas etc...

Le problème n'est pas le droit de vote, et oui le peuple vote mal n'est-ce pas, mais bien ce que décident ceux qui sont au pouvoir...

Peut-être que si l'Allemagne n'avait pas été étranglée et ruinée par le traité de Versailles, le parti nazi serait resté un obscur groupuscule
Peut-être que si l'AG de l'ONU faisait entendre sa voix, que le règlement du conflit avançait, que les droits des palestiniens étaient entendus, que leur économie était viable, ils ne voteraient pas pour Hamas.

Victor Perez a dit…

Anonyme,

Israël a subi près d’une dizaine de guerre. Le gouvernement a envoyé ses civils au front, beaucoup y sont morts, la situation économique pâtissait, et nul n’a jamais vu de partis comme le Hamas ou les nazis au pouvoir. Ni même se former.

Même les Arabes israéliens n’ont jamais eu l’intention de quitter ce pays si terrible à vos yeux.

Réalité qui démontre combien votre raisonnement est simpliste et combien les valeurs démocrates sont ancrées dans ce pays.

Quant à l’AG…Il n’y a pas une année où l’Etat d’Israël ne remporte pas la palme du nombre des résolutions contre lui. Résolutions obtenus par la majorité systématiquement antisémite qui n’est toujours pas capable de respecter la résolution 181 déclarant Israël nation du peuple juif.

Si les ‘’Palestiniens’’ étaient éduqués aux valeurs que les Juifs partagent alors nul doute que la paix serait installée depuis plusieurs décennies.

Prochain post obligatoirement avec un pseudo. La politesse est aussi une de mes valeurs.

Roger a dit…

La démocratie est simplement un calcul de majorité et rien de plus. Ce dont vous parlez n'en est pas du tout. Adhérer à des valeurs de droit de l'homme par exemple est une bonne chose mais n'a rien à voir avec la démocratie.

Si les palestiniens votent pour le Hamas, il faudrait se demander pourquoi. Peut être même essayer de faire en sorte qu'ils n'aient plus de raison de voter pour lui.

Je tiens à la démocratie car elle permet de ne pas imposer les valeurs d'un petit nombre de personne sous prétexte qu'ils font du bruit. La démocratie est dans les urnes, les minorités sont dans la rue et manifestent.

Roger

Victor Perez a dit…

Roger,

Vous êtes un sacré "démocrate" !

Je vous cite :

"Si les palestiniens votent pour le Hamas, il faudrait se demander pourquoi"

Peut-être est-ce pour la raison que le Fatah n'était pas suffisamment démocrate ?

Je vous mets ci-dessous la définition du Larousse concernant la démocratie. Vous aurez au moins appris quelque chose en venant sur mon blog.

"Système de rapports établis à l'intérieur d'une institution, d'un groupe, etc., où il est tenu compte, aux divers niveaux hiérarchiques, des avis de ceux qui ont à exécuter les tâches commandées"

Pour que la démocratie soit dans les urnes il faut d'abord des institutions démocrates qui permettent le libre débat politique. et non l'inverse comme c'est le cas avec l'AP qui a réussi à vous prendre pour un gugusse en vous faisant croire qu'elle était démocrate.

Roger a dit…

Je n'ai jamais dit que l'AP était démocrate. Je ne le sais pas et je m'en fiche. Il faudrait une élection en Palestine en fait pour qu'on sache ce que veut le peuple.

Roger

Victor Perez a dit…

Roger,

Pour savoir ce que veut le peuple il faut encore qu'il y ait la démocratie. C'est à dire le libre débat.

Mais à vous lire ceci n'est rien !

Roger a dit…

La démocratie impose un vote, un choix du peuple. Il vaut mieux en effet qu'il y ait débat mais ce dernier ne suffit pas.

Un débat sans choix majoritaire ne fait pas la démocratie.

Roger

Victor Perez a dit…

Roger,

Vous êtes risible avec vos tentatives de justifications.

Dans toutes les dictatures il y a un vote et un "choix majoritaire". lol !

A vous comprendre il y a donc la "démocratie". re lol !

Roger a dit…

Bon, vous devez être le seul qui ne lie pas démocratie et vote. C'est une vision des choses.

Roger

Victor Perez a dit…

Roger,

Et de surcroît vous ne comprenez pas ce que j'écris !

Unpseudopourfaireplaisir a dit…

En effet, divergence de valeurs. Pour vous un pseudo est signe de politesse, alors que pour moi ce serait plutôt de ne pas répondre à côté.

Aucun rapport. Paradoxalement les guerres ont un effet bénéfique pour une jeune nation : écriture d'une histoire commune, un adversaire commun, solidarité dans l'adversité....
A aucun moment les israéliens, en tant qu'ensemble, n'ont été désespérés, écrasés, humiliés, ruinés....

Cela dit regardez les élections aujourd'hui, le camp de la paix est vraiment marginal quand les partis "des colons" ou de la droite dure ont le vent en poupe. Sans compter l'émergence de groupuscules d'extrême droite qui cassent de l'arabe ou de la mosquée. Marginaux certes mais ils n'existaient pas il y a 15 ans.

Quand aux arabes israéliens, ils sont israéliens non? Ils votent, étaient jusqu'à présent intégrés.... Il faudrait être fou pour souhaiter vivre entre les check point, l'armée, les colons en sachant n'y 'avoir aucune opportunité d'avenir et finir par voter Hamas. Cela dit, attendons de voir ce que la modification de la loi va changer...

Ensuite vous affirmez que le monde entier est antisémite. Plus précisément que tous les états du monde sont antisémites. Dois je vraiment répondre à ça?

Et puis ça fait beaucoup de résolutions pour pas grand chose non?D'ailleurs on se demande d'où tombent les vétos systématiques lorsqu'une résolution concerne Israël. Chine? Russie? Ah non, USA, sûrement un des multiples états antisémites...

La 181 ne déclare pas Israël nation du peuple juif comme vous l'affirmez si fort, elle demande la création d'un état juif, d'un état arabe et de Jérusalem internationale. Etant donné qu'il est "antisémite" de reconnaître l'état arabe sans la bénédiction israélienne et que Jérusalem une et indivisible appartient à Israël depuis la nuit des temps (lol pour un état de 60 ans), on peut se demander qui est incapable de la respecter cette résolution. Vous voulez d'autres indices?

"Si les ‘’Palestiniens’’ étaient éduqués aux valeurs que les Juifs partagent alors nul doute que la paix serait installée depuis plusieurs décennies."

Là on est dans le jugement de valeur. Pour faire la paix il ne me semble pas productif de vouloir imposer ses valeurs à l'autre partie.

Tout cela dit, vous n'avez apporté aucune réflexion sur l'influence des décisions israéliennes sur la radicalisation des votes palestiniens. Vous avez juste éludé la question.

Unpseudopourfaireplaisir

Victor Perez a dit…

Unpseudopourfaireplaisir,

Un pseudo pas pour faire plaisir mais pour permettre la bonne intelligence des échanges. Permettre de ne ‘’pas répondre à côté’’ en se trompant de contradicteur est signe évident de politesse.

‘’ Aucun rapport. Paradoxalement les guerres ont un effet bénéfique pour une jeune nation : écriture d'une histoire commune, un adversaire commun, solidarité dans l'adversité....’’

Il est évident que les Israéliens n’attendaient en 1948 que cette guerre. Armés comme ils l’étaient, il était évident qu’ils mettraient hors d’état de nuire 5 armées organisées. Lol !

‘’ A aucun moment les israéliens, en tant qu'ensemble, n'ont été désespérés, écrasés, humiliés, ruinés....’’

Les attentats suicides, les guerres sans fin, la peur de voir un de ses proches mourir ou de le voir revenir handicapé à vie, la situation économique sous la pression des dépenses militaires,…tout cela un détail face à cette possibilité ‘’d’écriture d'une histoire commune, un adversaire commun, solidarité dans l'adversité.... ‘’ re lol !

‘’ Cela dit regardez les élections aujourd'hui, le camp de la paix est vraiment marginal quand les partis "des colons" ou de la droite dure ont le vent en poupe. Sans compter l'émergence de groupuscules d'extrême droite qui cassent de l'arabe ou de la mosquée. Marginaux certes mais ils n'existaient pas il y a 15 ans.’’

Cette ‘’évolution’’ due à quoi ? Bah ! Probablement à la nature même des israéliens ! Vous êtes trop !

‘’Quand aux arabes israéliens, ils sont israéliens non? Ils votent, étaient jusqu'à présent intégrés.... Il faudrait être fou pour souhaiter vivre entre les check point, l'armée, les colons en sachant n'y 'avoir aucune opportunité d'avenir et finir par voter Hamas. Cela dit, attendons de voir ce que la modification de la loi va changer... ‘’

Merci de confirmer que même aux yeux des Arabes israéliens l’Etat d’Israël est loin de ressembler à celui de votre pensée. Je ne peux que rappeler ce que j’ai écris plus haut, ‘’Si les ‘’Palestiniens’’ étaient éduqués aux valeurs que les Juifs partagent alors nul doute que la paix serait installée depuis plusieurs décennies’’.

‘’ Ensuite vous affirmez que le monde entier est antisémite. Plus précisément que tous les états du monde sont antisémites. Dois je vraiment répondre à ça?’’

Raccourci que votre pensée ! Les états à coup sûr surfent sur un narratif mensonger et antisémite.

‘’ La 181 ne déclare pas Israël nation du peuple juif comme vous l'affirmez si fort, elle demande la création d'un état juif’’

Comment s’appelle l’état juif ? Israël ! Et à qui était destiné cet état juif ? Au peuple juif ?

Je me marre à vous lire.

‘’ Jérusalem une et indivisible appartient à Israël depuis la nuit des temps (lol pour un état de 60 ans)’’

Laisser votre ‘’humour’’ de côté. Faire le distinguo entre Israël et le peuple juif a des relents d’antisémitisme. En êtes vous un ?

‘’ Pour faire la paix il ne me semble pas productif de vouloir imposer ses valeurs à l'autre partie’’

Pour le moins, il faut que les valeurs se rapprochent. Ainsi, il faut que cessent l’éducation permettant la comparaison des juifs avec les singes et les porcs, les volontés de jeter les Juifs à la mer, les refus de laisser les Juifs prier sur le Mont du Temple (lieu le plus saint du Judaïsme,…)

‘’ Tout cela dit, vous n'avez apporté aucune réflexion sur l'influence des décisions israéliennes sur la radicalisation des votes palestiniens. Vous avez juste éludé la question’’

Vous finissez en apothéose ! Le refus de la 181, les 3 nons de Karthoum, les refus des propositions de paix de 2000 et 2008. Que des actes de paix évidemment ! Merci de m’avoir éclairé !

Pour conclure, je ne sais pas si j’ai éludé quoi que se soit, mais ce qui est sûr est que vous ne connaissez rien au sujet. Hormis ce que vous entendez aux informations tronquées par tant de vos clones.

Unpseudopourfaireplaisir a dit…

Ben voyons. Tout est à côté de la plaque, mais bon...

- Bien évidemment que personne n'attend la guerre. Cela dit les armes venant du monde entier, sont arrivées bien vite (des pays antisémites lol), mais ce n'était pas le sens de mes phrases, disséquées afin de les mettre hors contexte. Bien entendu que les individus ont subi des pertes lourdes, vécu dans la peur, parfois tout perdu.
Les israéliens dans leur ensemble signifie la nation israélienne, qui me semble-t-il n'a jamais été à genoux, n'a jamais vécu sous occupation dans ses frontières de 48, celles du plan de partage.

Cette petite tactique vous a permis d'éluder ce point et de ne pas répondre.

- non, pas la "nature même" des israéliens. De la même façon que les palestiniens votent Hamas. Les décisions catastrophiques prises par les "têtes" ont peut-être un rôle. Non?

Cette attaque personnelle vous a permis d'éluder le fond encore une fois.

- Merci de ne pas me prêter de pensée. Nous ne nous connaissons pas, mais peut-être que pour vous ne pas se prosterner devant votre idéologie signifie haïr. Cela étant bien entendu que n'importe qui préfèrera vivre dans Israël que dans les territoires. On se demande pourquoi.

Encore une attaque personnelle qui vous a permis d'éluder le questionnement sur la nouvelle loi.

- "Les états à coup sûr surfent sur un narratif mensonger et antisémite."
C'est pas en rajoutant des mots que ça va changer le fond que vous avez exprimé précédemment. Je vous cite "Résolutions obtenus par la majorité systématiquement antisémite"

Vous faites à nouveau diversion.

- "Comment s’appelle l’état juif ? Israël ! Et à qui était destiné cet état juif ? Au peuple juif ?"

Comment doit s'appeler l'état arabe? Palestine! Et à qui était destiné cet état arabe en 47? Aux arabes de Palestine.

Merci de confirmer ainsi la légitimité des palestiniens.

Cette nouvelle diversion vous a toutefois permis d'éluder le refus israélien actuel de respecter la 181 sur la Cisjordanie et Jérusalem, alors même que vous accusez les autres de ne pas la respecter.

- "Faire le distinguo entre Israël et le peuple juif a des relents d’antisémitisme"

Non. Ce sont deux concepts totalement différents. Nation et peuple sont deux choses différentes, que vous le vouliez ou non. Conditionner une nationalité à une origine ethnique est du racisme par contre.

Cette accusation d'antisémitisme vous a été bien pratique pour éluder la question sur Jérusalem qui officiellement n'appartient à personne en tant que "une et indivisible"

- Arrêtez. Les textes juifs ne sont pas non plus très tendres avec les goyim. Ca ne signifie pas que la vie est impossible.
Quand à l'éducation israélienne, si elle raconte le même narratif que le votre la paix c'est pas pour demain côté israélien non plus.
Pour la prière sur le Mont du Temple. C'est encore un débat tendu entre rabbins.

Encore une diversion pour éluder la question du pourquoi de la radicalisation.

- "Le refus de la 181, les 3 nons de Karthoum, les refus des propositions de paix de 2000 et 2008"

On pourrait revenir sur les refus des propositions de "paix" de 2000 et 2008, mais ce n'est pas le sujet.

Et vous éludez ainsi à nouveau toute question concernant la responsabilité israélienne.

Vous avez donc éludé tous les points de mon précédent commentaire. Tous.

En conclusion, peut-être que je n'y connais rien mais je ne fuis pas une discussion en débitant un narratif appris par coeur, en faisant diversion, ou en attaquant ad hominem. Que signifie cette fuite de votre part? Ignorance? Propagande? A vous de voir

Victor Perez a dit…

Unpseudopourfaireplaisir,

Que de phrases creuses. Vous m’accusez d’éluder le fond mais ou se trouve votre argumentaire ?

‘’ Les israéliens dans leur ensemble signifie la nation israélienne, qui me semble-t-il n'a jamais été à genoux, n'a jamais vécu sous occupation dans ses frontières de 48, celles du plan de partage’’

Heureusement que ce ne fut jamais le cas sinon Israël n’existerait plus. Petit, tout petit détail qui vous a échappé !

‘’ - non, pas la "nature même" des israéliens. De la même façon que les palestiniens votent Hamas. Les décisions catastrophiques prises par les "têtes" ont peut-être un rôle. Non?’’

Une liste de ces ‘’ décisions catastrophiques prises par les "têtes"’’ israéliennes me comblerait. Cela changerait de vos affirmations sans démonstrations.

‘’ Cela étant bien entendu que n'importe qui préfèrera vivre dans Israël que dans les territoires. On se demande pourquoi’’

Pourquoi ? Je parierai que la faute en incombe encore une fois aux juifs ! Malgré que c’est l’AP qui gère seule, sur les plans économiques, sociales, politiques, les zones A et B, lieux où se trouvent la population ‘’palestinienne’’.

Votre raisonnement n’est pas nouveau.

‘’ C'est pas en rajoutant des mots que ça va changer le fond que vous avez exprimé précédemment. Je vous cite "Résolutions obtenus par la majorité systématiquement antisémite"’’

Je corrige donc, puisque vous avez du mal à comprendre tout seul :

Résolutions (non contraignantes mais qui vous facilitent tellement le raisonnement) obtenues par la majorité systématiquement antisémite et qui s’appuient sur un narratif mensonger. Du genre l’existence d’un peuple ‘’palestinien’’ et d’une ‘’Palestine’’ que vous serez bien en mal de me raconter. Et comme vous partagez ce narratif, je me pose certaines questions légitimes à votre sujet.

Démonstration ci-dessous :

‘’ Comment doit s'appeler l'état arabe? Palestine! Et à qui était destiné cet état arabe en 47? Aux arabes de Palestine’’

Comment s’appelaient les Juifs avant 47 ? Les Juifs de Palestine mandataire.
Comment s’appelaient les Arabes de Palestine mandataire avant 47 et devenus Jordaniens ? les Arabes de Palestine.
Les deux peuples sont donc des Palestiniens. De quel droit attribuez vous donc cette nationalité à vos seuls ‘’Palestiniens’’ ?

De surcroît, réduire la Palestine mandataire aux seuls territoires à l’ouest du Jourdain est antisémite car cela n’a qu’un seul but : démontrer qu’Israël a volé des territoires aux réels autochtones alors que ceux-ci ont reçu près de 80% de la Palestine mandataire.

Jouez sur les mots, c’est tout ce qui reste à votre camp.

Victor Perez a dit…

Suite :

‘’ Cette nouvelle diversion vous a toutefois permis d'éluder le refus israélien actuel de respecter la 181 sur la Cisjordanie et Jérusalem, alors même que vous accusez les autres de ne pas la respecter’’

Là vous êtes au top de la stupidité. Les Arabes ont refusé la 181 en 48, ont fait plusieurs guerres dans l’espoir d’effacer la décision onusienne de la renaissance de l’état du peuple juif, et on devrait tout effacer et les Israéliens retourner à cette résolution !

Ceux morts pour que vive l’état d’Israël vive doivent en rire dans leur tombe. Ainsi que leurs familles.

On continue dans la stupidité :

‘’ Conditionner une nationalité à une origine ethnique est du racisme par contre’’

Donc, la résolution 181 est raciste car elle mentionne bien, près de trente fois, la création d’un état…juif.

‘’ - Arrêtez. Les textes juifs ne sont pas non plus très tendres avec les goyim. Ca ne signifie pas que la vie est impossible’’

Où avez-vous vu qu’un texte juif fait loi en Israël ?

‘’ Quand à l'éducation israélienne, si elle raconte le même narratif que le votre la paix c'est pas pour demain côté israélien non plus’’

L’éducation israélienne fait que près de 70% de la population est d’accord pour une solution à deux états pour deux peuples. Est-ce de même pour les ‘’Palestiniens’’ ?

‘’ Pour la prière sur le Mont du Temple. C'est encore un débat tendu entre rabbins’’

Je savais bien, à vous lire, que tout est de la faute des Juifs ! Ceci dit, rabbins ou pas, ce sont les musulmans qui refusent que les Juifs prient sur leur lieu saint.

‘’
- "Le refus de la 181, les 3 nons de Karthoum, les refus des propositions de paix de 2000 et 2008" On pourrait revenir sur les refus des propositions de "paix" de 2000 et 2008, mais ce n'est pas le sujet’’

Merci de confirmer que sur le refus de la 181 et les 3 nons de Karthoum vous êtes en accord avec moi. C’est déjà ça !
Pour les propositions israéliennes de 2000 et 2008, j’attends toujours les contre-propositions ‘’palestiniennes’’.

Les avez-vous ? Ah ! Ce n’est pas le sujet !

En conclusion, vous osez affirmer mon ‘’ignorance’’ sans même m’apportez le moindre argument factuel et sensé.

J’ai été assez aimable de perdre mon temps à vous répondre. Je doute fort que vous ayez un minimum d’intelligence pour réfléchir à ma réponse.

Cela vous regarde. Fin de cet échange plus que stupide. Je vous invite à lire mes articles, vous y trouverez surement les réponses à vos affirmations apprises à la télé.

Unpseudopourfaireplaisir a dit…

Trop facile. Vous n'avez répondu à rien, m'avez attaqué et tout mélangé. Sans compter les contradictions et les récitations, mais c'est trop tard n'est-ce pas. Comme, un exemple parmi d'autres, lorsque vous accusez les autres de ne pas respecter la 181 et vous trouver de bonnes excuses pour ne pas la respecter vous même....

Etant chez vous je respecte votre décision de censure. De toutes façons le lecteur jugera s'il est en capacité de réflexion.

Bonne journée

Victor Perez a dit…

Unpseudopourfaireplaisir,

Merci d'être passé pour me démontrer que je ne réponds jamais à rien, attaque sans raisons mes contradicteurs et mélange tout.

André a dit…

Il n'y a pas que le "droit international" qui régit les rapports entre Etats, pays et peuples. Il y a aussi les rapports de force, de puissance.

Ce qui a permit l'existence et la conservation d'Israël de 1948 à aujourd'hui ça n'est pas le "droit international" mais son peuple et son armée victorieuse.

Si les pays arabes, car c'est un conflit israélo-arabe et non pas seulement israélo-palestinien, avaient eu la puissance et la victoire militaire de leur côté, il y a longtemps qu'Israël serait rayé de la carte et aucun "droit international" n'aurait pu l'empêcher...

Vu ?