mercredi 1 juin 2016

Le 3 juin 2016 l’occident vendra l’Etat d’Israël

Vendredi 3 Juin 2016 sera, semble t-il, la fête à la Huppe fasciée israélienne grillée à la sauce piquante du Proche et Moyen-Orient. Une conférence sera organisée par la France car, si l’on en croit le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault, « Nous sommes dans une situation de crise particulièrement inquiétante, la situation sur le terrain se dégrade chaque jour ».

Pour le Président François Hollande, il faut créer « (…) avec l’ensemble des acteurs, les grands pays et les pays voisins, les paramètres qui permettront aux Israéliens et aux Palestiniens de se retrouver à la table des négociations ».

Rien de moins !

Tout quidam, naïf évidemment, ne pourra que souscrire à cette quête généreuse entreprise par, ce qui reste dans l’imaginatif populaire, la Patrie des droits de l’Homme !

Conférence de Madrid le 30 octobre 1991 ayant tracé la voie aux sinistres « Accords d’Oslo »

La conférence s’engage, si l’on s’en tient donc à l’objectif déclaré, à concevoir les « paramètres » devant permettre la solution à « DEUX états ».

Nul, attentif à la politique arabe occidentale, ne s’attendra, cependant, à ce que l’exigence israélienne de base d’une solution à « DEUX états pour DEUX peuples » ne soit même soulevée lors de cette réunion pour la ‘’Paix’’ ! 

Pas même par les USA !

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog

Si chacun des membres participants y constatera, à qui mieux mieux, les ‘’droits du peuple palestinien’’, y voir l’Etat d’Israël reconnu comme étant celui du peuple juif restera dans le domaine de la fiction. Un droit élémentaire écarté d’entrée dans le seul but de permettre d’inclure, lors de la rédaction des conclusions de ce sommet pour la ‘’Paix’’, une « juste solution » pour les « réfugiés ».

Une exigence intangible de la Ouma qui, si elle demeurait inconsidérée par les Occidentaux, ferait capoter la ‘’Paix’’ ! Pas moins !

Une revendication qui ne restera donc pas lettre morte, mais que les Occidentaux noieront, avec éloquence, sous le verbe. Sans préciser toutefois que la seule solution acceptée, envisagée par l’Ouma n’est autre que le « droit au retour » de millions d’étrangers, « réfugiés » de pères en fils, au sein même de l’Etat d’Israël. Ce qui, par le jeu démographique, modifiera la nature du seul état du peuple juif au monde, pays refuge contre un antisémitisme incurable.

L’Occident a les courages qu’il peut ! Contrarier et s’élever contre le Juif est sans danger !

Lors de cette conférence, il sera, bien sûr, déclaré le besoin d’un ‘’état viable pour les Palestiniens vivant en paix au côté d’Israël’’. Les « colonies » seront inévitablement condamnées, déclarées « illégales », « freins à la Paix », et chacun comprendra que celles-ci devront être démantelées. Il s’agira ici du deuxième paramètre dont les conséquences abjectes seront, là encore, camouflées par le verbe ‘’droit de l’hommiste’’ dont se targue l’Occident. 

Ce dernier, de fait, concédera sans lutter à ce que la future « Palestine » soit officiellement judenrein, nettoyée de la présence de tout juif, tel que le conçut, pour l’Europe, Adolphe Hitler.

Une requête de plus de l’Ouma satisfaite en sous-main sur une terre qui n’a d’autres noms, depuis des millénaires, que Judée et Samarie et qu’aucune loi internationale n’a jamais attribuée à d’autres que le peuple juif !

Le troisième sujet d’importance sera de déclarer Jérusalem-est « Capitale de la Palestine ». Cela sera fait par une phrase généreuse du type « Jérusalem Capitale des deux états ». Mais peu douteront que la Jérusalem-Est sera prévue pour être la ‘’Capitale palestinienne’’.

Autre sommation de l’Ouma, l’Autorité palestinienne en tête !

C’est ainsi que les lieux saints et historiques du Judaïsme, parmi lesquels le premier d’entre eux le Mont du Temple, ne se trouveront plus entre des mains du peuple juif, celui-ci devra se contenter du bon vouloir des nouveaux propriétaires du terrain. L’occupation jordanienne de 1948 à 1967 restant un très mauvais souvenir chacun doutera que le peuple israélien y acquiesce !

Mais qu’importe aux conférenciers de la ‘’Paix’’ !

Au terme de cette triste causerie parisienne, la résultante de ces trois ‘’paramètres’’, de ces trois oukases de la communauté musulmane devant, paraît-il, servir la négociation de ‘’Paix’’ sera, de fait : deux états pour le seul peuple ‘’palestinien’’, l’un ethniquement épuré de tout juif, et la fin de tout lien du Judaïsme avec Jérusalem.

L’idée de la démarche française est, selon Paris, de remobiliser la communauté internationale autour du conflit : « Il s’agit de redonner un horizon politique pour que les négociations puissent donner quelque chose ». A n’en pas douter, ce ‘’quelque chose’’ n’est rien de moins que la paix des cimetières pour les Israéliens et, à travers eux, au peuple juif.

Imaginer que l’Etat d’Israël négociera son éradication par le jeu démographique, permettra à ses côtés une « Palestine » judenrein créée dans le berceau du Judaïsme, ou que Jérusalem soit la Capitale d’un autre état, relève du seul fantasme. L’Occident le sachant pertinemment.

Le ‘’comique’’ de cet échec programmé étant que celui-ci, mais pas seulement, accusera alors l’Etat d’Israël d’avoir assassiné la ‘’Paix’’ ! 

Mais de sa part rien de nouveau !

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Je pense qu'il est inutile de discuter avec ceux qui ont fait brûler des enfants vivants parce que c'était plus pratique.

Et ceux qui la ramènent encore sur les vicissitudes de l’Europe ou de l'occident n'ont qu'a se convertir une bonne fois pour toute à l'islam car qu'ont ils fait ces 20 dernière années à part braire ?

Victor Perez a dit…

Merci de prendre un pseudo.

Jean-Luc a dit…

Et si c'était l'occasion de parler, de négocier ?

Israéliens et palestiniens autour d'une table, sans exigences exagérées..... un pas vers la paix, si Israël ne demande pas la Cisjordanie et si la Palestine accepte de revenir sur le droit au retour.

On peut rêver !

Jean-Luc

Victor Perez a dit…

Jean-Luc allias Bernard, Anna-Marie et tant d'autres, lol !

"Et si c'était l'occasion de parler, de négocier ?"

Qu'attendez-vous pour le dire aux "palestiniens" ?

Victor Perez a dit…

Jean-Luc allias Anne-Marie,

Jouer sur les mots avec vous ne m’intéresse pas. Allez faire mu-muse sur ouma.com, il est de votre niveau.

Antoine a dit…

Je ne sais pas comment je vais être traité ici, mais je voulais quand même dire qu’Israël n'a pas été vendu. L'Occident a des pratiques plus cool que certains pourraient imaginer.

Mais c'est aux israéliens et aux palestiniens d'écrire la suite de l'histoire.

Qui va freiner le plus fort ?

Antoine

Victor Perez a dit…

Antoine,

L'occident n'a effectivement pas osé endosser les paramètres de la "paix palestinienne". Ce que tout être sensé appelle "paramètres de la honte" et/ou "paramètres nazis".

Peut-être faut-il y voir l'action du "véto" us tant décrié par les "droits de l'hommistes" défenseurs de la paix des cimetières pour les Juifs ?

Rony d'Alger a dit…

Il suffit de prendre connaissance de tous les discours prononcés depuis plusieurs décennies par les leaders de l'olp et ensuite de l'ATAR (AUTORITE TERRORISTE ARABE DE RAMALLAH) pour être persuadés que les arabes ne désirent qu'une chose, à savoir détruire Israël. Ils veulent, non pas un état, non pas deux états mais trois états, partant du principe que la Trans-jordanie est peuplée de populations qui ont des liens tribaux avec eux, hormis les bédouins arrivés avec leur chef, et plus tard, émir Abdallah, depuis la plaine du Hedjaz, en Arabie, pas encore saoudite. Il n'y a plus que très peu de réfugiés de 1948, 30 à 40000, les autres, qualifiés abusivement de réfugiés, n'étant que des enfants, petits enfants et arrières petits enfants de réfugiés. Tous les lâches collabos de l'UE savent parfaitement cela mais ils ont décidé d'agir avec cynisme, comme des collabos.