vendredi 1 avril 2016

Mahmoud Abbas, le Pinocchio ‘’palestinien’’

Le Président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, après avoir reçu à Ramallah prés d’une soixantaine d’Israéliens, voyant en lui ‘’un bienfaiteur de la paix’’, a accordé une interview au magazine de la seconde chaîne israélienne Ouvda.

Après son visionnage, tout téléspectateur s’interrogera sur l’incapacité d’Illana Dayan à poser de simples mais importantes questions !

Parmi le lot de questions restées en suspens, quatre auraient dues êtres placées sans délai !

La première d’entre elles, la plus tragique, est de savoir si, comme l’affirme le Raïs de la Mouqata’a dans l’entretien, il est pour une solution de paix de deux états… mais pour DEUX peuples ?

Autrement dit, les Israéliens et le peuple juif en Israël et le ‘’peuple palestinien’’ en ‘’Palestine’’ ! Ce qui signifie l’abandon de l’exigence idiote d’un « droit de retour des réfugiés » au sein de l’Etat du peuple juif ! Revendication qui, par le jeu démographique, transformera à terme l’Etat d’Israël en un énième pays musulman, défaillant comme les 56 autres !

Une question primordiale mais toujours ignorée dans les moments propices ! Une question à laquelle chacun connaît, cependant, la triste réponse !

La deuxième interrogation est de savoir si Abou Mazen croit sincèrement que les Israéliens, et avec lui le peuple juif de la diaspora, abandonneront la veille ville de Jérusalem et son lieu saint entre les mains d’un ‘’peuple’’ qui n’a pas de passé, n’a jamais été propriétaire d’une terre, ni même d’une simple pierre de cette ville, ni été son fondateur ? 

Un ‘’troisième lieu saint’’ musulman qui le devint par miracle dès 1967 !

La troisième demande aurait été d’estimer la revendication d’une « Palestine » forcément judenrein ? Un pays vivant en paix au côté d’Israël donc, installé notamment en Judée, le berceau du Judaïsme et dont « Juif » est tiré étymologiquement, et qui se devrait d’être purifié par la destruction des « colonies » et l’expulsion des « colons » ?

Qui et quoi empêcheraient ceux-ci de devenir villes et citoyens du pays à naître ? Hormis l’antisémitisme, rien d’autre !

La dernière question, plus que dramatique, est de connaître le respect accordé à sa signature au bas d’un traité de paix ? Les Hamas, Djihad islamique, Fatah, Hezbollah ou encore Iran, pour ne citer que ceux-ci, honoreront-ils le paraphe de Mahmoud Abbas ?  

Qui l’affirmera ?

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog

Quatre sujets tant et tant de fois ignorés par les médias israéliens lors d’interviews et qui autorisent le doute quant à l’intégrité professionnelle des journalistes israéliens ! Les réponses à ces quatre questions auraient, à coup sûr, fait avancer la connaissance de la position guerrière ‘’palestinienne’’ et abîmer le politiquement correct qui domine en Europe.

Un président fantoche qui assure cependant être prêt à rencontrer Benjamin Netanyahou afin de tracer, en « une journée », les frontières…. laissant pour la suite tous les sujets qui ‘’fâchent’’ ! Notamment ceux soulevés plus haut et qui inquiètent tant le peuple israélien !

Un peuple israélien considéré comme idiot par ce président fantoche, et à vie semble t-il, qui n’a pas pris au mot le Premier Ministre israélien lorsque celui-ci, lors de la dernière conférence d’APAIC, a assuré être prêt à le rencontrer n’importe où et n’importe quand ?

Que n’a-t-il plutôt fixé publiquement une date et un lieu pour une négociation sans conditions et sur tous les sujets ?

Tout téléspectateur de cette interview, mais pas seulement, connaît la réponse !

La Paix n’est pas pour bientôt !

7 commentaires:

mori a dit…

le vivre ensemble dans une communauté de destin dans un seul pays. c'est peut-être la solution ; mais il faut le vouloir et l'accepter

Victor Perez a dit…

Mori,

Votre vœu ne sera possible que lorsque le monde musulman, dans sa totalité, sera disposé à vivre avec les infidèles comme des semblables et non comme des dhimmis.

Ce qui n'est pas pour après-demain.

Jacques Cohen a dit…

Étant ISRAELIEN depuis un peu plus d'un an, je constate que le pays est FOU. A force de vouloir ressembler aux autres, nous perdons notre âme, notre force,et cela conforte nos ennemis dans leur inflexibilite, nous courons à notre perte.

Yossef a dit…

Mori, le "vivre ensemble" sera impossible, tant que le monde musulman n'aura pas fait sa révolution laique et renvoyé dans leurs mosquées tous les imams, qui font de la politique.
De plus, je vous rappelle , que la Ligue Arabe, c'est 23 états musulmans établis sur 13 millions de km2 , pour une population de 350 millions d'habitants, Israel c'est 22000 km2 pour 8 millions d'habitants , s'ajoute à cela 1200km2 pour le Golan et 5600 km2 pour la Judée/Samarie, je ne vois pas, ce qu'apporterait de pplus aux états Arabes le "vivre ensemble", par contre, je sais très bien , que ce "vivre ensemble" ferait inévitablement disparaitre le seul état Juif du monde.

Michel Cohen a dit…

La haine du Juif ne disparaitra jamais. C'est la preuve que le Juif parle vrai. Ce qui est insupportable pour certaines mentalites qui ne voient pas que le Monde avance de toutes facons, avec ses erreurs et ses reculs...
Le Juif du Monde doit redoubler chaque jour de confiance en soi.

Michel Cohen a dit…

Quel progres magnifique ce serait que les etats arabes s'organisent enfin pour exploiter leurs multiples richesses!!
Autour d'un CALIFAT si cela les rassure... mais sans haine ni effusion de sang.
Si Allah ne leur transmet pas cette sagesse c'est qu'il n'existe pas?

Réal Bergeron a dit…

Les squatters arabes par leur président illégitime, depuis 10 ans, d'une prétendue autorité dite " palestinienne " ont tout intérêt à se laisser surfer sur un certain intérêt d'idiots utiles internationaux par leurs illusoires négociations avec Israël.

Les squatters arabes dont la fallacieuse identité " palestinienne " inventée par Yasser Arafat ( Abou Ammar )après la défensive Guerre de Six Jours, ne veulent pas et n'ont jamais voulu un quelconque règlement au litige territorial qu'ils ont créé dans le but de vivre éternellement des subventions lucratives de la communauté internationale qui leur sert d'idiot utile .

Il existe une solution, qu'on coupe une fois pour toute les généreuses subventions à leur endroit, une manne pécuniaire qui les motive dans leur fallacieuse revendication territoriale, et ils reviendront à leur identité qu'ils n'ont jamais perdu, soit celle d'une identité Jordanienne.

Mahmoud Abbas ( Abou Mazen ) le président dont le mandat est échu depuis 10 ans d'une autorité qui n'a jamais été représentative et qui est contestée, n'est autre chose qu'un guignol qu'on branle pour amuser la galerie dans des prétendues séances de négociations.