dimanche 15 décembre 2013

Michel Bôle-Richard et Edwy Plenel tels de vulgaires Dieudonné

C’est dans la rubrique « idées » du quotidien Le Monde que le ‘’journaliste’’ Michel Bôle-Richard (MBR) a lancé son ‘’cri d’alarme’’ : « Nelson Mandela est mort mais l'apartheid est toujours vivant ». Non pas en Afrique du Sud mais…en Israël. Quand celui-ci a une idée, il ne la lâche pas. Il faut dire qu’il a un livre à vendre à ce sujet, et toute publicité gratuite se prend, quand bien même au mépris du respect et de l’image d’un pays démocratique qui fait envie. Il est vrai qu’il n’a pas beaucoup d’effort à faire, le terreau anti-israélien étant très bien implanté en France. Un terreau qui s’adonne dorénavant à l’antisémitisme et qui tente de le dissimuler derrière la condamnation d’une politique.

L’article le sait et satisfait tous les critères requis pour une large diffusion !

« L’apartheid vit toujours sous une forme non codifiée, non légalisée mais bien réelle, notamment en Israël ». « Qui peut nier qu'il ne s'agit pas d'une réalité en Israël actuellement ? Depuis des années, les dirigeants occidentaux exigent régulièrement qu'il soit mis fin à la colonisation, aux destructions des maisons palestiniennes, aux brutalités de l'armée, à la fin du blocus de Gaza, à la libération des prisonniers politiques sans obtenir le moindre écho des autorités israéliennes ».

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

Des imputations graves, mais qu’en est-il réellement ?

- « fin de la  colonisation » N’est-ce pas là le geste qu’a fait en 2005 l’état juif dans la bande de Gaza ? La suite chacun la connaît, sauf apparemment cet idéologue gauchiste si avide à blâmer le Juif !

- « destructions des maisons palestiniennes » évidemment construites illégalement sur des terres administrées par le droit israélien ou les accords d’Oslo et décidées par la cour de justice du pays. Des signes patents et incontestables de tout système régit par l’apartheid !

- « brutalités de l’armée » que bon nombre de peuples à travers la planète échangeraient bien avec celles qu’ils subissent en leur chair.

- « fin du blocus de gaza » que l’Onu juge dans un rapport interne légitime et qui, concrètement, empêche le Hamas, groupe terroriste reconnu comme tel, de s’armer pour tuer du juif. Encore un détail pour le journaliste.

- « prisonniers politiques » qui n’existent pas en Israël. Les milliers de prisonniers ‘’palestiniens’’ le sont pour raison de terrorisme et nullement pour leur opinion. Seule l’opinion malsaine de MBR les a transformés en prisonniers politiques.

En somme des accusations gratuites !

« Le gouvernement de Benyamin Netanyahou poursuit la mise en place du plan Prawer visant à sédentariser les Bédouins du Néguev qui, depuis des temps immémoriaux vivent en nomades, afin de faire de la place aux colons ».

Apparemment l’aménagement du territoire n’est pas un droit régalien de l’Etat d’Israël. Et les habitants juifs de ce pays sont et resteront des « colons », quand bien même ils souhaitent se développer sur leur territoire tracé par les « frontières de 1967 ». Des limites encore reconnues par la gauche fétide si l’en en croit sa propagande. Mais le Juif… a-t-il réellement le droit à un territoire ? Qui douterait que MBR est pour le « droit au retour » de millions de « réfugiés » au sein même de l’état juif ?

Cela, évidemment, uniquement au nom de la justice !

« Que faut-il conclure de la toute récente enquête de l'OCDE qui souligne qu'un Arabe sur deux vit sous le seuil de la pauvreté alors que le pourcentage est de un sur cinq pour les Juifs ». 

La conclusion est certainement qu’il faut lever la quasi interdiction faite aux femmes arabes de travailler et l’encouragement aux Juifs religieux (Haredim) à étudier moins. Dans les deux cas les autorités israéliennes sont conspuées dès lors qu’elles s’immiscent dans ces affaires de traditions. Jouer alors de ces mentalités pour illustrer un rapport défavorable à la communauté arabe prouve uniquement l’hostilité de l’auteur à l’encontre de l’Etat d’Israël, du Sionisme et des Juifs tel un Dieudonné condamné à maintes reprises pour antisémitisme.

« Depuis 1948, date de la création d'Israël, aucune ville ni village arabe n'ont été construits alors que la population a été multipliée par dix et que 600 municipalités juives ont été créées ». Où s’est donc réfugié le surplus de cette population qui s’est accrue ? Soit leurs communes se sont agrandies, soit ils cohabitent paisiblement dans les 600, et plus, municipalités qui ont été crées ! Chacun doutera fort qu’il y ait actuellement plus d’un million de sans abri ! Pas même le journaleux n’osera cette affirmation stupide !

Ni celle d’assurer que les ‘’victimes arabes’’ de cet « apartheid » dénoncé se sont expatriés !

« Plus d'une trentaine de lois-cadres ‘’discriminant directement ou indirectement les citoyens palestiniens d'Israël’’ ont été répertoriées par Adalah, une organisation de défense des droits de l'homme ». Des lois-cadres jamais citées, leurs évocations devant suffire, et des israéliens de confession musulmane d’office affublés de la nationalité ‘’palestinienne’’. Méthode qui effarera tout gauchiste, MBR en tête, si quelque quidam se permet d’affubler les musulmans français de, par exemple, « citoyens algériens de France » !

Faut-il en rajouter ?

Autre compère mais même hostilité systématique contre l’état juif. Edwy Plenel a reconnu s’être trompé en attribuant une fausse lettre à Nelson Mandela qui conclue à l’apartheid israélien. Dans son article explicatif, il n’en innocente pas moins  les « Palestiniens, lesquels, dans cette histoire dramatique dont l’origine est le génocide européen contre les Juifs, ne sont pas les agresseurs, mais bien plutôt les opprimés ».

Exit pour le besoin de sa cause fétide, Théodore Herzl, les décisions de la SDN du début du vingtième siècle, les différentes immigrations juives avant la seconde guerre mondiale et le refus obtus de la communauté musulmane de tout pays pour le peuple juif ! Les ‘’Palestiniens’’ ayant pris part à ce refus resteront, ad vitae aeternam, des OP PRI MES !

On pourrait écrire plus sur ces textes hideux inspirés par une idéologie mortifère de gauche, mais cela ne démontrerait guère plus les idées noires qui emplissent la réflexion de beaucoup, dès lors qu’il s’agit du Juif. La haine de celui-ci est tenace et est devenue le fer de lance de la propagande instillée, jour après jour, par les journalistes des médias nationaux français, mais pas seulement. Une hostilité systématique justifiant l’emploi de mensonges, de mystifications, de contre-vérités, d’omissions…dès lors qu’ils nuisent à l’état juif !

L’antisémitisme n’est plus la chasse gardée de l’extrême droite ! Chaque jour qui passe apporte la confirmation de ce constat.

5 commentaires:

Frédéric FREDJ a dit…

Juste ceci : merci.

Anonyme a dit…

Ces deux individus ne supportent pas le RETOUR du peuple JUIF sur sa terre ANCESTRALE. Concernant les arabes dits "palestiniens" qui nous disent (les 2 individus) à quelle époque l'etat palestinien a existé, par ex. le nom de sa monnaie. Mr Perez l'etat d'Israel n'a pas été "crée" il a (Israel) retrouvé son indépendance. On crée quelque chose qui n'a jamais éxisté. Israel a éxisté sur le nom de la JUDEE. Maxime.

Nathalie a dit…

Je suis toujours surprise quand on veut défendre la colonisation ou autre fait envers un pays. Je suis surement à côté de la plaque.
Certains trouvent ça normal.
Nathalie

Anonyme a dit…

Cet "article" n'est ni fait ni à faire, vous n'expliquez rien, faites des raccourcis, et c'est vous qui luttez contre la bêtise ?

Victor Perez a dit…

Anonyme,

Je lutte contre la bêtise de votre camp. Je conçois donc aisément que vous ne compreniez rien à cet article.

Prochain post avec pseudo ou je commettrai la bêtise de le mettre à sa juste place, la poubelle.