lundi 2 décembre 2013

Barak Hussein Obama, l’erreur de casting

Dès sa première élection, Barak H. Obama s’est vu adoubé par tous ceux qui se définissent comme ‘’pacifistes’’, en opposition aux ‘’guerriers’’ qui soutenaient Georges W Bush. De ce fait il s’est vu remettre en 2009, par le comité du prix Nobel, celui de la Paix, sans pour autant avoir démontré ses capacités ou l’avoir déjà instaurée en quelque lieu sur la planète. Et quel est le meilleur endroit sur terre pour faire ses premières armes, sinon le conflit israélo-arabe ? Cette carence le vit donc exiger publiquement la fin immédiate de la « colonisation » israélienne. Ce qui encouragea le Président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, à ne plus rien faire, sinon à attendre que le fromage lui tombe directement dans le bec !

Ce qui fut une erreur, et le premier échec us !

Bloqué sur ce conflit, il lui était plus aisé de retirer ses troupes d’Irak. On ne compte plus depuis le nombre de morts ! Autre échec !

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

Le retrait militaire de l’Afghanistan annoncé pour 2014 se précise ! Les Talibans se lèchent déjà les babines. Le président afghan actuel, Hamid Karzaï, sentant le vent tourner, a déjà annoncé le rétablissement de la lapidation pour cause d’adultère. Le ‘’progrès’’ est donc en marche ! Merci B.H.O !

Les peuples iranien, égyptien ou encore syrien peuvent également témoigner de l’ardeur ‘’pacifiste’’ du président us !

Le dernier essai en date de Barak H Obama est d’avoir permis et signé les ‘’accords de Genève’’ avec l’Iran. Ce pays annonce déjà, à tout va, son intention de poursuivre l’enrichissement de l’uranium, la construction du réacteur à l’eau lourde d’Arak, voire celle d’une nouvelle centrale nucléaire dès 2014 avec l’aide russe.

Toutes choses évidemment hors accord négocié à Genève !

Mais que nul ne s’y trompe ! L’Iran ne franchira pas le seuil de l’impatience occidentale, et particulièrement celle de l’Etat d’Israël ! En revanche, il s’équipera de tout ce qui lui permettra d’être en position de devenir, dès sa décision prise, un pays doté de l’arme nucléaire. Nul, évidemment parmi les ‘’puissances’’ occidentales n’oseront s’opposer à ces exigences de peur que l’Iran décide de devenir, d’ors et déjà, un pays …doté de l’arme nucléaire !

C’est l’histoire du vilain canard à qui l’on ne peut rien refuser sauf à endurer sa terrible colère. C’est ainsi que l’Iran deviendra une puissance de la terreur que nul n’ose plus affronter sauf à empirer la situation. Pas même l’administration Obama !

Reste l’Etat d’Israël qui, à travers son Premier ministre Benjamin Netanyahou, a assuré à plusieurs reprises que « Le régime le plus dangereux du monde ne doit pas avoir l’arme la plus dangereuse au monde. Je vous le dis et vous le promets dans l’esprit des Maccabées, nous ne permettrons jamais que l’Iran se dote de l’arme nucléaire” ».

La seule question qui vaille pour le moment est donc celle de savoir si l’état juif permettra au régime des ayatollahs de diriger un pays doté de moyens de produire l’arme nucléaire à tout moment ? L’Etat d’Israël pourra t-il vivre sereinement avec le glaive du régime des tarés d’Allah pointé en permanence en sa direction ?

Peu l’affirmerait !

Situation qui est, à n’en pas douter, un immense succès de la politique américaine ! Cette ‘’réussite’’ exige, pour le moins, le retrait du prix Nobel de la Paix accordé en 2009 à Barak H. Obama ? Mais après celui accordé à Yasser Arafat, ce prix a-t-il encore une quelconque valeur ?

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Monsieur Perez,

Iran est dès aujourd’hui un État du seuil, comme bien d’autres Pays d’ailleurs. Il ne vous aura pas échappé que la capacité nucléaire demeure aujourd’hui l’argument dissuasif le plus efficace face aux entités étatiques.

Dès lors que l’on autorise un État à posséder l’arme ultime, alors que les traités internationaux l’interdisent, d’autres ne manqueront pas de s’engouffrer dans la brèche. En fait, seuls les cinq États membres du CS de l’ONU sont autorisés à posséder cette arme, même si le TNP leur fait obligation de réduire leurs arsenaux.

Tous les autres, et je dis bien tous, Corée du Nord / Pakistan / Inde et Israël, sont dans la plus parfaite illégalité.

Alors que faire si l’on ne veut pas que l’Arabie Saoudite, l’Irak, Égypte ou la Turquie ne se dotent rapidement de cette capacité ?

Seule la mise en place d’une zone exempte d’arme nucléaire dans cette région permettrait d’atteindre cet objectif. Il en existe déjà dans d’autres régions du monde et ça marche très bien.

Des travaux pour y parvenir sont en cours aux UN, il suffirait qu’Israël ratifie le TNP et, dans ce cas, on pourrait légitiment condamner l’Iran pour ses aspirations nucléaires et dissuader tous les autres d’en prendre le chemin.

C’est bien la seule question qui vaille, à défaut ce sera l’équilibre de la terreur comme à la grande époque de la guerre froide.

J.P

Victor Perez a dit…

JP,

Comme vous le dites, Israël n'a pas ratifié le TNP. Ce pays n'est donc pas dans l'illégalité.

J'ai aimé aussi votre assertion "Seule la mise en place d’une zone exempte d’arme nucléaire dans cette région permettrait d’atteindre cet objectif. Il en existe déjà dans d’autres régions du monde et ça marche très bien. "

Avez-vous oublier les missiles balistiques ?

Par ailleurs, exiger qu'Israël se débarrasse de ses armes nucléaires, c'est ajouter au malheur de la région qui sera en guerre perpétuelle contre l'état juif.

Israël a, paraît-il des armes nucléaires, et n'a encore jamais menacé quiconque de destruction.

L'Iran n'en a pas encore et déjà il y prévoit quelque plans sordides.

Comparer une démocratie à une dictature est donc stupide.

Anonyme a dit…

Monsieur,

Stupide ! Vous dites stupide ! Comme c’est stupide !

Vous affirmez que ne pas avoir ratifié le TNP rend légale la détention d’armes nucléaires. Curieux raisonnement ! Donc, si on vous suit, la Corée du Nord – qui s’est retirée du TNP – est dans son droit légitime. Si l’on pousse un peu plus votre raisonnement, l’Iran n’a plus qu’à se retirer (elle aussi) du TNP pour la communauté internationale n’est plus rien à lui dire sur ses ambitions nucléaires.

Nous atteignons ici le comble de la stupidité.

De plus, argument fallacieux, Israël est un Etat démocratique ; donc, il a droit à l’arme atomique. Donc, la Turquie - qui est aussi une démocratie – peut se doter d’un conséquent arsenal nucléaire.

Stupide non ?

Enfin, vous avancer qu’Israël ne menace personne avec ses armes nucléaires. Mais, sachez monsieur, que la prohibition de ces armes porte sur le fait de les détenir et non sur celui de menacer de s’en servir. Si l’on extrapole votre propos, si l’Iran ne menace pas d’utiliser la bombe nucléaire, il devrait pouvoir en fabriquer.

Le bon sens paysan m’amène à vous répondre que le fait de détenir des armes nucléaire constitue une menace implicite de s’en servir.

Nombreux sont ceux qui dans le monde, dont des Israéliens, soutiennent cette idée stupide d’arriver à un Proche et Moyen Orient exempt d’arme nucléaire. L’AIEA inscrit ce point tous les ans à l’ordre du jour de son AG.

Une conférence internationale, dont l’objectif est partagé tant par la Russie que par l’UE voire (plus discrètement) les USA, devrait - fort heureusement - prochainement se pencher sur la question. Gageons qu’ils avancent sur ce sujet central pour cette région.

Il me semble, stupidement, que fermer les yeux sur l’arsenal nucléaire illégal d’un Etat – fût-t’il démocratique, est le meilleur moyen d’encourager la prolifération. C’est d’autant plus stupide que l’Etat dont il est question possède un avantage militaire conventionnel considérable sur tous ses voisins.

Donc, avant de chercher la paille dans l’œil de son voisin ………..

J.P

Victor Perez a dit…

J.P,

Stupide est aussi votre façon d'écrire les choses.

Je ne sais pas si ne pas ratifier le TNP "rend légale la détention d’armes nucléaires", mais pour le moins l'Etat d'Israël n'est pas dans l'illégalité comme la Corée du Nord qui l'a signé puis s'est retiré unilatéralement et l'Iran qui l'a violé.

Evidemment que beaucoup et non pas seulement les Israéliens rêvent d'un monde dénucléarisé. Mais nous vivons dans le monde actuel et non pas dans celui dont vous rêvez.

Quand bien même Israël aurait la supériorité militaire que pourra t-elle faire contre le nombre ? Quelques 300 000 000 d'arabes contre six millions de Juifs ?

Le bon sens paysan aurait du vous ouvrir les yeux face à cette haine quasi générationnelle.

Pour conclure, être un état démocratique ne se décrète pas. Lorsque vos exemples le seront autant que l'état juif nous pourrons reparler de lois et d'illégalités et de dénucléarisation.

Et surtout de paix. Petite chose qui manque à tant de pays et que vous ne trouvez pas illégal !

Sandy a dit…

Il est évident qu'il est impossible d'interdire l'arme nucléaire à un pays si les autres se sont donnés le droit de l'avoir. Sauf à parler d'un état suicidaire, bien sûr.

Par ailleurs, critiquer B. Obama à ce point, ne me parait pas être très judicieux. Je me trompe peut être, mais bon.

Sandy