dimanche 1 avril 2012

Les médias mis en accusation


Suite à la tuerie de Toulouse, d’aucuns se sont interrogés quant à la responsabilité morale des médias dans ce geste antisémite. Un acte justifié par Mohamed Mehra comme étant une vengeance contre les Israéliens. Celui-ci étant né et vivant en France, peut-on raisonnablement assurer que les informations, commentaires et analyses dispatchés quotidiennement sur le conflit proche-oriental, les termes savamment choisis et répétés nouvelle après nouvelle ont, quelque part, armé le bras de ce nazislamiste pour avoir accru l’antisémitisme ? Pour ce faire, une petite analyse sur la pensée constante et dominante de la presse est nécessaire.

Souvent, le gouvernement israélien est accolé aux qualificatifs « extrémiste », « nationaliste » ou encore « ultra-orthodoxe ». Un gouvernement néanmoins, jusqu’à preuve du contraire, démocrate, respectueux des valeurs universelles, des droits de l’homme et se soumettant, bon gré mal gré, aux décisions de la Cour suprême. Face à celui-ci, l’on trouvera toujours l’idée d’ un ‘’partenaire’’ pour la paix, « prêt » à des négociations et des concessions. Une Autorité palestinienne cependant administrée par un Président au mandat échu depuis plusieurs années. Mais pas seulement ! Une administration civile ‘’palestinienne’’ qui encense, au grand jour, les assassinats de Juifs, civils pour la plupart, programme l’antisémitisme dans les livres scolaires et les fréquences hertziennes et refuse haut et fort de reconnaître l’Etat d’Israël pour ce qu’il est et doit être. A savoir la nation du peuple juif.

Toutes choses parmi tant d’autres, là encore, masquées volontairement au lectorat français. La réalité est donc très opposée à celle contée habituellement.

Lors de tout épisode guerrier, la presse relate les actes des « soldats » de Tsahal. Quelque soit le fait du jour retransmis, le lecteur, l’auditeur et le téléspectateur se confronteront au terme « soldats ». Ceux-ci y associeront donc d’entrée un album aux tristes images. Sang, misère, souffrance, victimes, cadavres, destructions. Des visions subliminales négatives malgré que ces militaires ont sinon une éthique une raison légale d’agir : la légitime défense. Une perception d’autant plus détestable qu’elle est renforcée par une représentation angélique de leurs ennemis, brossée par les journalistes exclusivement comme des « militants » et des « activistes ». Ainsi, pour exemple, tout bilan des confrontations indiquera le nombre de ‘’Palestiniens’’ ayant succombé, sans que jamais y soit mentionner le nombre d’hommes armés tombés au combat. ‘’D’honnêtes’’ gens en somme, appartenant pourtant au Hamas, au Hezbollah et autres mouvements que l’UE, dont la France est partie intégrante, considère comme terroristes.

Qualification jamais rappelée au bon souvenir du lectorat. La vérité est donc à nouveau toute différente que celle dépeinte.

Pour désigner les habitants de la Judée et de la Samarie un terme revient en boucle dans les médias. Celui de « colons ». Un vocable indiquant immanquablement l’appropriation indue de terres, alors que de tout temps le peuple juif a vécu en ces contrées. Hormis entre 1948 et 1967 pour cause de nettoyage ethnique effectué par les Jordaniens. Ces Juifs, terme dont l’origine provient de Judée, devenus « colons » de la terre ancestrale face à des ‘’Palestiniens’’ dont nul, pas même un journaliste, n’est en mesure de raconter leur passé ni dessiner les frontières de leur pays « occupé ».

Encore une fois, la réalité n’est pas celle relatée. 

Et ce n’est pas tout !

Tout individu et association dont l’objectif est la défense de l’état juif sont assimilés immanquablement par ces medias à un «Lobby». Un lobby dont l’image forcément péjorative présente celui-ci comme poursuivant la domination de la planète et la quête de dollars. Un groupe de pression cependant dont nul n’a encore pu traîner un seul membre en justice au motif d’une action pro-israélienne illégale, voire contre les droits de l’homme. En face, des individus et des Ongs organisent depuis plusieurs années le boycott d’Israël, illégal selon la loi, la diffamation publique de cet état et autres flottilles pour casser un blocus, légal selon l’Onu, et permettre ainsi au Hamas, organisation terroriste, de pouvoir s’armer librement et perpétuer sa terreur. Aucun média, à ce jour, ne s’est intéressé à leur financement ni n’a osé qualifier cet ensemble d’Ong et d’individus de lobby arabo-musulman !

Sérieusement, des médias qui informent ?

Le dernier exemple qui vient à l’esprit est la qualité « inconditionnel » jointe à tout soutien de l’état juif. Un caractère exposant, ni plus ni moins au vu de tout ce qui précède, une certaine complicité des agissements de celui-ci. En face, les millions d’individus manifestent à chaque geste de ‘’l’entité sioniste’’ en le nazifiant, brûlant son drapeau et hurlant « mort aux juifs ». Cette attitude ne sera jamais considérée comme preuve d’une inconditionnalité anti-israélienne de leur part !

Pour résumer ! Un gouvernement extrémiste qui envoie ses soldats sans foi ni loi protéger les colons voleurs de la terre et de l’eau des ‘’Palestiniens’’ sous l’œil bienveillant du lobby juif malfaisant et le soutien inconditionnel et complice des communautés juives de par le monde.

Qui oserait en conséquence se lever et soutenir un tel pays, un tel régime sauf à être masochiste, juif ou israélien soi-même. A l’inverse, qui refuserait d’apporter son concours aux ‘’Palestiniens ‘’, ‘’victimes’’ d’un tel état ?

On ne peut donc douter que les médias mais aussi les partis politiques et les Ongs ont une large responsabilité morale dans l’importation du conflit proche-oriental en France et dans le cheminement de la pensée collective anti-israélienne, voire le développement de l’antisémitisme en France.

A ceux-ci de se corriger faute d’être désignés directement coupables du prochain assassinat de Français de confession juive.

19 commentaires:

kravi a dit…

Excellemment démontré, Victor. Cette désinformation permanente saute aux yeux de tous ceux qui n'ont pas le cerveau lavé par la propagande.
L'ennui est que la grande majorité préfère conserver ses certitudes basées sur le mensonge. Comment lutter contre cela ?
À quand un ordre des journalistes chargé de veiller à l'éthique professionnelle de cette caste inattaquable car protégée par la notion de liberté de la presse ? quand cette liberté se fourvoie dans la haine d'Israël, le double standard et la désinformation systématique, il ne s'agit plus d'éthique mais de perversité.

Anonyme a dit…

La plus part des médias
français ne supportent pas le retour des Juifs sur leur TERRE ANCESTRALE, ils ne le disent pas clairement, alors, ils (médias) désinforment. Maxime

Anonyme a dit…

Il y aura d'autres Ilan Halimi et d'autres écoles juives attaqués.
Les réactions ne changeront pas.
Ne revons pas bêtement.

Shlomo

amouyal a dit…

une democratie sans presse libre n'en est pas une , au stade de manipulation mediatique et de controle des informations ou en est la france , on peut legitimement hesiter entre deux definitions :
1/ une democratie malade

2/ une republique bananiere en voie de decomposition

je ne me permettrais pas de trancher entre ces deux possibilités mais la france va mal , tres mal !!!

Anonyme a dit…

La semaine dernière, dans l'émission du sinistre F. Taddeï, il n'y avait aucun représentant Juif pour participer à la revue de presse, en partie consacrée au massacre sauvage de Toulouse, en dehors du très honnête Ivan Rioufol, malmené sans cesse en raison de ses interventions sèches contre les hideux de service.
Par contre, il y avait sur le plateau un rappeur connu pour les violences verbales de ses "tubes", lequel a expliqué du haut de sa minable hauteur, qu'il y avait en fait, 2 sortes de djihad, le petit et le grand, sans développer ce radotage hallucinant.

Cette émission hebdomadaire est célèbre pour le choix de ses invités, pour la plupart, des malades mentaux dégoulinant de haine, dans laquelle il y a peu de place pour des Juifs ou des représentants lucides & intellectuellement honnêtes.

Au cours d'une émission sur les révolutions arabes, nous avons eu l'infini bonheur de voir & entendre l'immense Albert Memmi, dont on se demande pourquoi il n'est pas plus souvent sollicité, lui qui a aidé Bourguiba à moderniser & laïciser la Tunisie.
Il a malmené T. Ramadan, A. Gretch & autres bas du plafond avec brio & humour, avec le soutien de l'honnête Bacharan.

Comment, dans une société livrée à la vindicte de bouffons incultes qui veulent nous expliquer les problèmes du monde, avoir une information objective & honnête ?
Il n'est qu'à voir le dernier dérapage contrôlé de J. Debbouze...

Enfin, au cours d'un récent séjour en Chine, j'ai pu mesurer une fois de plus, la qualité exceptionnelle de la chaine "CCTV News" en anglais, classée parmi les 5 meilleures du monde, avec des JOURNALISTES, d'un niveau unique, d'une culture & d'une honnêteté qui feraient rougir nos crétins arrogants & prétentieux.

Oui, la Chine présentée comme la pire dictature du monde, diffuse sur cette chaine, des infos, débats, réflexions bien loin des bavasseries diffusées à pleins tubes par des débiles profonds, autoproclamés "journalistes" alors qu'ils ne sont que de vulgaires TORCHONISTES imbibés d'une idéologie d'un autre âge !

DAMRAN

Rony d'Alger a dit…

Récemment lors d'un colloque organisé,semble-t-il,sous les auspices de l'ambassade de France en Israël, un journaliste,que d'aucuns disent être Alain Frachon, du Monde,ce qui m'étonnerait, et que d'autres indiquent comme étant Fabien Attal,naguère à Europe 1, a déclaré qu'en matière de politique étrangère, les journalistes français se devaient de suivre dans leurs commentaires la ligne définie par le Quai d'Orsay, et que sans cela, leur carrière dans leurs organes respectifs n'était pas assurée. En ce qui concerne les personnalités publiques, ou prétendues telles,la règle est rigoureusement suivie. Cf les propos de Jeannette Bougrab, secrétaire d'état dans le gouvernement Fillon qui avait déclaré, il y a peu: " en tant que femme arabe et musulmane, je peux vous dire que je n'ai jamais rencontré d'islamiste modéré ", répondant en quelque sorte à Alain Juppé qui, au retour d’Égypte, se félicitait du fait "qu'il était possible de s'entendre avec les islamistes modérés". Réaction immédiate du pouvoir; Elle fût rappelée immédiatement à l'ordre par le directeur de cabinet du 1er ministre qui lui fit savoir que ses paroles, en opposition avec la politique étrangère de la France,étaient considérées comme de "la haute trahison". Cf également Valérie Hoffenberg, qui elle fût tout simplement éjectée par Juppé, car elle avait fait savoir qu'elle était opposée "à titre personnel à la reconnaissance unilatérale d'un état palestinien". Comment ce Juppé, a t-il eu la constance d'imposer sa présence, lors des obsèques des quatre victimes Juives du massacre de Toulouse, et de surcroît de prononcer un discours ? Bien évidemment, ce ne sont pas les familles, dans leur grande peine, qui ont réglé la chose, mais peut-être ces idiots utiles, certains rabbins français, petits ou grands, ou présidents de consistoire, dont la seule préoccupation semblait être de relayer les paroles des responsables des instances musulmanes sur le thème de: " PAS D'AMALGAME AVEC L'ISLAM, AVEC LES MUSULMANS ", devenu un véritable leitmotiv. C'est indubitablement la presse française, qui en confirmant peu ou prou, la propagande islamiste, sur de prétendus meurtres d'enfants à Gaza par Tsahal, a formé le terreau sur lequel a grandi un délinquant qui s'est transformé en tueur d'enfants Juifs. Honte à tous ces cyniques, non pas politiquement corrects, mais politiquement pourris, et surtout à tous ces juifs, qui invoquant abusivement leur origine, n'ont de cesse de diaboliser le SEUL ÉTAT AU MONDE QUI ACCEPTE QUE CERTAINS DE SES PARLEMENTAIRES, y COMPRIS UN VICE-PRÉSIDENT, SOIENT DANS LE MÊME TEMPS DES CONSEILLERS DES CHEFS TERRORISTES QUI LE COMBATTENT.
NI LES USA, NI LA FRANCE, GRANDS PAYS DÉMOCRATIQUES, N'ACCEPTERAIENT QUE CERTAINS DE LEURS PARLEMENTAIRES SOIENT LES CONSEILLERS DU MOLLAH OMAR, CHEF DES TALIBANS QUI TUENT LEURS SOLDATS EN AFGHANISTAN.

Victor PEREZ a dit…

Rien à y rajouter. La France est malade de sa politique arabe.

Marcoroz a dit…

Comme l'écrit aujourd'hui Guy Millière sur Dreuz.info : "la politique arabe de la France, devenue la politique islamique de l'Europe".

bofbof a dit…

La responsabilité des médias.... A force de répéter l'amalgame juif=israël, faut-il s'étonner qu'un malade confonde une école juive à Toulouse et un colon en Cisjordanie?
Votre démonstration est à côté de la plaque. Que vous ayez raison dans vos arguments sur la politique "arabe" de la France, sur le journalisme, ou non, peu importe. Si le tueur n'avait pas confondu Israël et la communauté juive, il ne se serait jamais "justifié" avec les enfants palestiniens.

L'exploitation de ce drame par la communication pro-israélienne est immonde. J'ai le souvenir de votre ami Karsenty mettant ce crime sur le dos d'Enderlin avant même que les corps ne soient enterrés. Aujourd'hui vous le mettez sur le dos de la presse qui ne lèche pas assez bien votre ministère des AE...Comment pouvez vous? Vous n'avez aucune conscience ou quoi?

Victor PEREZ a dit…

Bofbof,

L'équation juif=Israël a été faite par l'éducation à la haine et à l'Islam dans les 56 pays musulmans mais aussi par tous les gauchistes qui ne voient l'avenir qu'alliés aux extrêmes. Un temps cela fut avec le nazisme aujourd’hui allié avec l'Islam."Mort aux Juifs" c'est en leur sein que l'on l'entend!

Une alliance célébrée par les médias entre leurs mains. Si cette presse (mais aussi les politiques et les ongs) avait léché un peu plus l'AE israélien elle ne serait pas si bas ni accusée de complicité dans ce meurtre ainsi que dans l'antisémitisme ambiant.

Ne pas voir ceci c'est ne rien connaître à la réalité. Mais le voulez vous ? Cela ne regarde que vous.

bofbof a dit…

"Ne pas voir ceci c'est ne rien connaître à la réalité."
Voyons, voyons, ne me faites pas ce coup, il est archi-usé et ne convainc plus personne.

Évidemment qu'il y a un antisémitisme latent et souvent assumé dans les pays arabes. Bien entendu qu'en France même l'antisémitisme n'a pas disparu, loin s'en faut. Ce n'est pas le sujet, ne dévions pas. Oui il y a des antisémites qui crient "mort aux juifs". Il y a aussi des "antisionistes" qui crient "mort aux juifs". Ce sont soit des antisémites, soit des personnes de bonne foi qui ont eu le crâne bourré par cet amalgame que je dénonçais. On a le droit de lutter contre une politique, mais pas contre une catégorie de personnes qui n'ont rien à voir avec cette politique.

Qui pratique cet amalgame? Dans les pays arabes, je suis d'accord c'est une rhétorique antisémite : protocoles, lobby "juif"..... Mais en France, il s'agit d'institutions comme le CRIF, de par son comportement confondant la protection d'une communauté et la défense d'un Etat, d'une presse comme JSS ou Israël7...
Il faut tout de même admettre que cette rhétorique pro-israélienne est dangereuse. Les mots peuvent tuer, et dans ce cas ce ne sont pas ceux de France2 comme certains ont pu l'écrire. Merah a tiré sur des enfants juifs pour venger des enfants palestiniens (selon ses dires), il a donc confondu ces gamins avec Tsahal.

Mais je pourrais admettre m'être trompé si je lisais dans la presse pro-israélienne, ou dans les communiqués des institutions, une dénonciation catégorique et sans ambigüité de cet amalgame que vous avez vous-même sous-entendu antisémite. Seriez vous prêt à lancer le mouvement?

Victor PEREZ a dit…

Bofbof,

Soutenir entant que Juif Israël est pour vous synonyme d'être responsable de la montée de l'antisémitisme!

Beurk! voilà tout simplement la réaction que m'inspire votre commentaire.

Marcoroz a dit…

Même réaction de ma part, aux propos de ce "Bofbof": Beurk !

bofbof a dit…

Vous avez mal lu. Mais vous avez fait exprès de mal lire. Par contre j'ai ma réponse : vous refusez de dénoncer l'amalgame créé selon vos propres mots "par l'éducation à la haine et à l'Islam dans les 56 pays musulmans"

Que chacun soit libre de défendre le système de son choix est une chose que je défends, qu'il y soit systématiquement associé du fait de sa judéité s'apparente à... Devinez! Ou demandez à Merah.

Beurk dites-vous? Je ne vous ai pas vu vous élever quand Karsenty a utilisé le massacre de Toulouse pour régler ses comptes avec Enderlin, avant même l'enterrement. Auriez vous un écoeurement plus conditionné par votre idéologie que par votre humanité?

Victor PEREZ a dit…

J'ai très bien lu. Vous accusez Le Crif JSS ou Israël7 de confondre "la protection d'une communauté et la défense d'un Etat"

Je vous cite l'extrait:

"Qui pratique cet amalgame? (...) en France, il s'agit d'institutions comme le CRIF, de par son comportement confondant la protection d'une communauté et la défense d'un Etat, d'une presse comme JSS ou Israël7...
Il faut tout de même admettre que cette rhétorique pro-israélienne est dangereuse".

Le Juif d'après vous est encore une fois coupable.

Je confirme donc mon beurk à votre égard. Les individus de votre espèce ne méritent pas mieux. Votre prochain commentaire rejoindra la poubelle.

kravi a dit…

Eh oui, Victor, il y a encore des juifs qui détestent Israël et qui n'ont toujours pas compris qu'Israël a été créé parce qu'on tue des juifs en tant que tels, comme l'a si bien dit Nétanyahou.
Les illuminés de Naturei Karta faisant allégeance à l'Hitler iranien sont une minorité infime.
Nombreux en revanche sont les dhimmis qui ne veulent pas faire de vagues ou les juifs honteux qui s'excusent d'exister. J'ai commis un papier à ce sujet dont je me permets de vous donner le lien :
http://benillouche.blogspot.fr/2012/03/troubles-narcissiques-et-haine-de-soi.html

Victor PEREZ a dit…

Kravi,

Très bon article. Je vous encourage à en écrire d'autres et à les communiquer aux sites généralistes pour diffusion.

Pierre a dit…

Ca me fait penser aux heures les plus sombres du totalitarisme soviétique. Les opposants politiques étaient considérés comme malades mentaux et envoyés en hôpital psychiatrique. Si les conséquences ne sont pas les mêmes, la démarche est identique : il faut être fou pour critiquer la politique israélienne lorsqu'on est juif.

Ça rajoute un argument au discours discutable de bofbof.

Kravi, c'est vraiment dommage. C'est rare de lire un article qui aborde des théories aussi fines, mais malheureusement votre idéologie biaise votre analyse. Je suppose que ça vient de votre méthode : vous connaissiez les conclusions de votre analyse avant même de l'avoir débutée. Vraiment dommage.

Nina a dit…

Et ça continue !
A Angoulême une expo à la gloire du Hamas par le "grand reporter" Eric Sautereau.
Le CRIF a bien contesté mais la municipalité socialiste a refusé d'entendre au moins un argument de poids : le Hamas est sur la liste des milices terroriste en France et dans l'Union Européenne.
Les socialistes n'en ont cure car la liberté d'expression et gnagnagna...

Je ne peux plus les voir en peinture !