dimanche 9 octobre 2011

Charles Enderlin et les ‘’censeurs’’

Sur son blog, l’envoyé permanent de France 2 à Jérusalem a publié son avis sur l’émission « Un œil sur la planète » intitulé « Bonjour les censeurs ». Par ce titre, sont désignés tous ceux ayant envoyés à Patrick Boitet et Etienne Leenhardt « des centaines de mails d’insulte et de menace ». Mais pas seulement ! Richard Prasquier, le président du Crif lui-même considéré comme tel, « a demandé un rendez vous à Rémy Pfimlin, le Président de France Télévisions, affirmant que l’équipe qui a réalisé l’émission : ‘’ a présenté, d’un conflit complexe, une image caricaturale et unilatérale’’, ‘’ en distordant les causalités, en ridiculisant l’adversaire, sans éviter les insinuations à la limite des théories conspirationnistes antisémites’’ ».

On l’aura compris, toutes les critiques de cette émission sont donc extrémistes et doivent se taire car « c’est une atteinte intolérable au droit d’informer » ! Pas un, forcément, n’aura fait une remarque intelligente ! D’ailleurs, sur quoi l’aurait-il fait puisque la chaîne publique possède une rédaction PRO-FES-SION-NELLE ? Ce qui rend du reste incompréhensible le besoin du Président de France Télévisions, de rencontrer, soudain et à ce sujet, l’Ambassadeur de l’état d’Israël  ainsi que les représentants de la communauté juive !

Y aurait-il le feu ?

A vrai dire, l’incendie couve depuis que Charles Enderlin a annoncé à la planète entière en l’an 2000 « l’assassinat de l’enfant Mohamed Al-Dura » par l’armée israélienne sans en avoir la moindre preuve. Ni de la mort de l’enfant, ni de la nationalité de l’assassin ! A ce jour, il ne s’est pas dédit, ni n’a supporté activement une quelconque commission neutre pourtant annoncée par l’ancien Président de France Télévisions et jamais commise.

D’ailleurs, qu’y aurait-il à enquêter ?

Ce journaliste est un pro, vous assureront ses pairs ! Toute critique est donc excessive, doit être déconsidérée et inévitablement être attribuée, dit-il en citant un ancien d’AIPAC M.J. Rozenberg, à un lobby du style de ceux existants aux USA qui « traquent les journalistes déviants.’’ Le lobby (…) rend la vie difficile aux journalistes qui ne sont pas perçus comme pro-israéliens. Ils auront du mal à trouver un job ou s’ils en ont un à garder un poste’’».

Pour ce qui est de Charles Enderlin, il ne demeure aucun doute quant à l’inefficacité du ‘’lobby’’ juif français !  

Ce n’est pourtant pas les preuves de son manque de déontologie qui font défaut ! Les exemples tirés de son propre texte ci-dessus épluché sont une preuve de sa façon de voir le conflit. Une lecture simplifiée et orientée que l’on retrouve évidemment dans tous ses éditoriaux nationaux.

Ainsi, il nous affirme -au sujet du reportage « Les frontières de la discorde » diffusé dans l’émission « Un œil sur la planète »- regretter « l’absence dans ce tournage des attaques commises par des colons extrémistes contre des Palestiniens. Incendie de mosquées, destruction de champs d’oliviers, attaques d’unités de l’armée israélienne ». « Lorsque leurs auteurs sont capturés ils passent devant des tribunaux israéliens. De quand date un seul jugement de colon ayant incendié une mosquée ? Cherchez … ».

Au contraire de ce que l’on pourrait comprendre, les actes malveillants de la part d’Israéliens habitant la Judée et la Samarie (des « colons » pour ce journaliste, terme qui dénote un parti-pris flagrant) s’ils existent ne sont pas légions malgré une présence de près cinq cent mille individus. Des faits divers donc qui excusent à outrance la généralisation anti-israélienne.

Puis dire que la Justice israélienne serait bienveillante à leurs égards lorsqu’ils sont pris est une gageure envers celle-ci lorsque l’on sait qu’elle n’a pas hésité à charger, à plusieurs reprises, un Premier ministre en poste ou à envoyer un ancien Président de l’état en prison.

C’est ainsi que procède Charles Enderlin, et à sa suite la rédaction de France 2. Mais pas seulement. De généralisations aux simplifications, des omissions aux contre-vérités, on n’en arrive à des émissions qui augmentent l’animosité envers l’Etat d’Israël et donc du peuple juif.

D’autant plus, lorsque l’on fait l’impasse totale sur la réelle intention, pourtant affichée, des ‘’Palestiniens modérés’’. Un dessein affirmé, pas seulement, par le représentant ‘’palestinien’’ au Brésil, Alzeben Ibrahim : « Israël doit disparaître » mais aussi, entre autres dirigeants ‘’palestiniens’’, par Abbas Zaki, membre de haut rang du Comité central du Fatah.

Un silence complice qui ne peut être autre que politique et qui justifie largement les réactions écœurées des ‘’censeurs’’ ayant choisi de refuser plus longtemps le diktat de ce politiquement correct motivé par une idéologie extrémiste de gauche et n’ayant rien à voir avec la déontologie de la profession.

Il y a longtemps que la majorité des téléspectateurs connaisseurs du conflit ne font plus crédit à Enderlin et à sa troupe de faussaires. Cependant, ils ne peuvent pourtant pas laisser développer l’antisémitisme et son flot de violence et de haine que l’on retrouve de plus en plus fréquemment, par exemple, aux comptoirs d’embarquements de la compagnie El AL dans des aéroports français ou tout simplement sur la voie publique de la France.

Une situation dans laquelle l’information tronquée à la Goebbels est à la manœuvre.

************************************************************************

D'autres articles sur Charles Enderlin à consulter par le module de recherche de Google sur la page d’accueil du blog.

81 commentaires:

  1. "« colons » pour ce journaliste, terme qui dénote un parti-pris flagrant "
    définition :Territoire occupé par une nation en dehors de ses propres frontières
    Mais où est le parti-pris???, il faut arrêter d'être des victimes tout le temps.

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme,

    Vous les connaissez les frontières de l'Etat d'Israël ? Moi non!

    Ceci dit, la résolution 242 indique un retrait DE territoires conquis en 1967. Il y a donc des territoires qui ne sont donc pas occupés!

    Si vous souhaitez poursuivre merci de vous identifiez à un pseudo. Dans le cas contraire vos messages ne seront pas considérés.

    RépondreSupprimer
  3. "Une situation dans laquelle l’information tronquée à la Goebbels est à la manœuvre"

    \o/ un point Godwin ...

    C'est dommage que vous n'avez pas chercher à élever le débat dans votre réponse.

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme,

    Il est vrai que j'aurais pu citer les Maîtres communistes du sieur Enderlin.

    Mais je ne suis pas sûr que cela aurait eu le même impact lors de la lecture.

    Il n'en reste pas moins que la désinformation est bien là.

    RépondreSupprimer
  5. Les réactions paniquées des journalistes sont normales. Ils n'ont plus le monopole de d'information (et pour ce qui est du conflit israélo-arabe de la désinformation). Internet et les blogs sont là - ils essayent de s'adapter mais ils ne contrôlent plus l'information. Et votre blog y contribue magistralement.

    Voici la réaction courroucée d'un professeur de l'école européenne de Bruxelles
    http://philosemitismeblog.blogspot.com/2011/10/prof-lecole-europeenne-denonce-la-mafia.html

    RépondreSupprimer
  6. A l'auteur : vous pouviez, aussi, vous garder de confondre ce qui relève de l'antisionisme avec ce qui relève de l'antisémitisme. Je suis, évidemment, opposé aux groupes de pression juifs qui prennent une posture en faveur de la colonistion et de la captation des ressources (en eau, en particulier), en Cisjordanie : cela ne fait pas de moi un antisémite. S'il fallait en conclure que je suis opposé à tous les juifs, parce que tous les juifs rejoindraient cette posture... vous seriez fondé à le faire. Ce n'est pas le cas, loin s'en faut : il y a aussi de l'extrémisme dans ce que vous dites.

    RépondreSupprimer
  7. Philo,

    Merci de vos encouragements.

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir,

    Contrairement à vous Monsieur Perez, je salue sincèrement l'honnêteté et le courage de Monsieur Enderlin. Il est connu et reconnu par ses pairs, c'est un homme intègre, professionnelle et qui fait preuve d'un grand sens de l'éthique dans son métier.

    Cacher la realité et manipuler l'information ne sont pas des pratiques démocratiques...même si le conflit est complexe, l'éthique, la déontologie, la liberté et la vérité sont les maitres mots que chaque journaliste se doit de respecter..et ce que fait Monsieur Enderlin depuis toujours !

    La réalité blesse, ce n'est pas toujours difficile à voir et à entendre, mais il est temps de respecter l'ennemi aussi petit soit-il à vos yeux, car lui a finit par vous respecter alors qu'il a reçu et reçoit encore beaucoup de coups. Israël s'est bâtit dans la douleur et j'éprouve un profond respect pour l'histoire de ce pays et je demande que l'on fasse preuve de la même chose pour la Palestine, juste un peu de respect en vers eux car ce ne sont pas eux qui ont envoyé des millions de juifs dans les camps de la mort...la plus grande tragédie de l'humanité !

    Vive l'état d'Israël et Vive le futur état de Palestine !
    Que la Paix soit dans les cœurs de chaque israélien et chaque palestinien, et de chaque être humain !

    RépondreSupprimer
  9. Wanatoctoumi,

    Expliquez moi donc la différence entre l'antisionisme et l’antisémitisme.

    Ceci dit, êtes vous aussi contre les groupes de pression pro-''palestinien'' tel que France 2 ? Des groupes qui ont les médias à leurs bottes!

    RépondreSupprimer
  10. Hicham,

    J'apprécie vos vivats pour l'Etat d'Israël et pour la ''Palestine''.

    Des vivats que je partagerai dès lors que les ''Palestiniens'' reconnaîtront le droit du peuple juif à vivre libre sur sa terre ancestrale.

    Au vu des dires des dirigeants que j'ai cité dans mon article, cela semble mal parti.

    Relisez les. Cela vous empêchera de dires que les ''Palestiniens'' sont prêts à vivre auprès d'un état juif, ou encore qu'Enderlin raconte LA vérité.

    RépondreSupprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  12. Vous les connaissez les frontières de l'Etat d'Israël ? Moi non!

    Ceci dit, la résolution 242 indique un retrait DE territoires conquis en 1967. Il y a donc des territoires qui ne sont donc pas occupés!

    Il est important lorsque l'on cite la résolution 242 (uniquement publiée en anglais à l'époque, à l'ONU) de ne pas le faire à moitié. Vu qu'elle dit "RETRY FROM TERRITORIES" (j'utilise les majuscules en réponse aux vôtres). Car maintenant, on parle de territoires occupés ou des territoires occupés et c'est sur cette nuance que ce joue le drame qui dure et dure depuis si longtemps des deux côtés.
    Parce qu'en Français (langue aussi officielle à l'ONU) , il est clair que le doute n'aurait en aucun cas pu être permis et les frontières auraient été clairement établies .
    Cordialement Renaud

    RépondreSupprimer
  13. Je vous réponds volontiers que l'antisémitisme a trait à la culture. Et je ne partage pas cette culture-là. L'anti sionisme a trait à la politique et que je partage cette position-là. C'est vous qui, à force d'imposer cet amalgame, en arrivez à développer l'antisémitisme grâce auquel, il vous est possible d'alimenter un blog. A la fin, on dirait que vous soufflez sur un feu dont vous vivez (intellectuellement, sans doute...) de le combattre : le syndrome du "pompier pyromane".

    RépondreSupprimer
  14. Je dois m'excuser de n'avoir pas répondu à la deuxième partie de votre message.
    Je suis, en effet, assez convaincu que la cause palestinienne souffre d'un défaut de représentation ; j'en veux pour preuve le véto que les USA (dont on sait que le lobby pro-israélien y est très puissant) ont opposé à l'admission de la Palestine comme membre de l'ONU. Le peuple palestinien est en effet, victime d'une oppression,depuis plusieurs décennies. Et je sais que rien n'est plus précieux pour ceux qui gouvernent l'Etat d'Israêl, que la menace que font peser les groupes terroristes palestiniens : cela lui permet de maintenir une situation de conflit que, par ailleurs, la Terre entière réprouve ! En vérité(et cela éclairera mon message précédent,) le peuple juif n'est pas en danger. Le gouvernement sioniste d'Israël, aura vécu, bientôt !

    RépondreSupprimer
  15. Nitchy,

    Au moins vous êtes franc:

    "Il ne reste plus qu’à espérer qu’Israël survivra à Netanyahu et Lieberman, et sera toujours là quand cette jeunesse viendra aux affaires et accomplira enfin ce à quoi tout honnête homme aspire : la paix pour tous en Palestine"

    Avec cette citation, on comprend que pour vous l'état d'Israël doit disparaître.

    C'est ce que demande AUSSI l'AP.

    Pensez vous vraiment que les ''likoudniks'' de mon genre, ainsi que tous les autres israéliens sont prêts à se suicider pour vous faire plaisir ?

    RépondreSupprimer
  16. C'est amusant car vous oubliez toujours de mentionner que Charles Enderlin (très bon journaliste selon moi soit dit en passant) à la nationalité israélienne.
    Ceci étant JAMAIS une simple idée ne vous traverse l'esprit : en tant que journaliste et israélien, il montre les dérives de son pays qui se veut le chantre de la démocratie dans la région, mais qui utilise des techniques de sauvages.
    Car le problème est bien là, lorsque l'on se montre tel un modèle de vertu, de droit et de démocratie il est nécessaire d'en adopter les us et coutumes et de ne pas répondre de manière disproportionnée face à l'attaque de fous furieux (Hamas) ou de ne pas provoquer ces mêmes personnes en n'accordant pas les discours d'une volonté de paix avec les actes (nouvelles colonies) qui ne font et ne feront qu'attiser les tensions, au méprit en plus des résolutions de l'ONU qui condamnent depuis 50ans les nouvelles colonies.

    Cordialement, Pierre

    RépondreSupprimer
  17. Renaud,

    Qui parle maintenant de "territoires occupés" ?

    Uniquement la propagande. Et si les territoires sont occupés, ils le sont également par les ''Palestiniens'' qui ont refusé, conseillés par leurs frères, un pays en 1947. Ils n'ont donc pas de territoires légalement admis par la loi international.

    Ah! S'ils avaient accepté la présence d'un état pour le peuple juif à cette époque, leur situation ne serait pas aussi lamentable, et Israël ne serait pas un îlot vert entouré de déserts.

    Les frontières auraient été également établies et la paix régnerait.

    Le pire, est qu'ils n'ont toujours pas évoluer sur la question.

    Ce qui nous promet encore des guerres.

    RépondreSupprimer
  18. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  19. Wanatoctoumi,

    Que vous ne partagiez pas la culture juive, cela vous regarde et personne ne vous le demande.

    Mais permettez à d'autres de s'en enorgueillir et de vivre selon ces us et coutumes. Ne vous en déplaise.

    Ce qui du coup devient une action sioniste et qui déplaît aux antisionistes.

    Ce qui revient à dire que l'antisionisme est le refus d'accorder aux Juifs le même droit que tous les autres peuples.

    Ce qui s'appelle en bon français de l'ANTISEMITISME !

    Concernant ''l'oppression que subit depuis plusieurs décennies le peuple palestinien''...

    Qu'est qui les empêche d'indiquer qu'ils reconnaissent le droit des Juifs à vivre dans un état bien à eux ?

    Ainsi nous serrons fixé s'ils sont des victimes ou au contraire des bourreaux.

    Aux dernières nouvelles, ils le refusent. Ce qui s'appellent être, là encore, de l'antisémitisme.

    Vous rendez vous compte à qui vous êtes associé politiquement ?

    RépondreSupprimer
  20. Pierre,

    Enderlin n'est pas le seul israélien à critiquer Israël. Ce pays est une vrai démocratie, au contraire de la France, lequel a des médias qui oublient comme par enchantement d'interroger toujours la deuxième parti prenante au conflit. A savoir l'israélien.

    Lorsque cela est fait, comme dans l'émission décriée, elle consulte Abraham Burg un soutien inconditionnel ... de l'opposition au gouvernement en place.

    Belle démocratie n'est-ce pas ?

    Pour ce qui est de vos conseils, mon pays s'en passera et agira toujours selon le droit international et les valeurs qui guide le peuple. Des valeurs devenues avec le temps universelles.

    Votre interprétation du ''droit international'' est tout sauf intelligible.

    RépondreSupprimer
  21. Nitchy,

    Les mots ont un poids, un sens, et ils trahissent souvent ceux qui les utilisent.

    Vous avez souhaité "la paix en Palestine" en oubliant d'en faire de même pour l'état du peuple juif.

    Aveu subliminal ?

    RépondreSupprimer
  22. Cher Victor Perez,

    L'opposition fait aussi partie de la démocratie d'un pays. Pas la pensée majoritaire certes mais elle existe quand même. Peut-être faut-il considérer que le parti majoritaire n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet. Mais cela ni vous, ni moi ne pouvons le dire. Donc passons !

    Que vous vous passiez de mes conseils, à dire vrai, je m'en doutais un peu puisque l'Etat d'Israël se passe à peu près de l'avis de tous pour faire ce qui lui chante, quand ca lui chante et comment.

    Et que cela vous ennui ou non, NON l'État d'Israël n'agit pas selon le droit International, mais selon SON droit (à l'existence que je ne lui conteste pas) et SES valeurs au méprit des valeurs et du droit d'autres peuples comme les palestiniens.

    Car si le peuple Israélien souhaite la paix dans sa grande majorité, ne pensez-vous pas l'ombre d'un instant que le peuple palestinien aussi dans sa majorité en a assez de vivre cela ?

    Le problème est que Israël n'est pas plus démocratique que la France (selon vos dires) car alors que le peuple d'Israël veut la paix, ses dirigeants ne la veulent pas ... sauf quelques-uns qui se font dès lors assassiner par des fous.

    "La guerre est faite par des gens qui ne se connaissent pas et qui se tuent, au profit de gens qui eux, se connaissent et ne se font jamais de mal." Paul Valéry

    Cordialement, Pierre

    RépondreSupprimer
  23. Pour en revenir à votre texte, la censure, trouvez vous normal qu'une ambassade étrangère ait son mot à dire sur les programmes d'une télévision publique française? ou de ses livres d'histoire?

    Dans le même ordre d'idée, trouvez vous normal qu'une association communautariste censée défendre les intérêts de la communauté juive française soit dans son rôle en donnant son avis sur des affaires internationales?

    Quelle que soit votre réponse, ne pensez vous pas que justement, c'est ce genre d'ingérences injustifiables qui alimente les ridicules théories de complot juif? Que finalement, vous participez à nourrir goulûment un antisémitisme irrationnel qui n'a franchement pas besoin de vous pour prospérer.

    PS : joli coup de pub en vous affichant sur le blog de Ch. Enderlin. Comme quoi la hasbara peut communiquer intelligemment. Ce qui m'amène à la dernière question : attiser le communautarisme et les tensions, rendre les juifs de france parano et prêts à l'Aliya, resserrer et refermer la communauté juive sur elle-même ne seraient-ils pas finalement les véritables objectifs de cette défense contre-productive d'Israël?

    RépondreSupprimer
  24. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  25. Monsieur Perez , vos discours sur Israél et la Palestine me rappelle un proverbe Marocain ou il question d'héritage. Un père en mourant laisse à son fils un mulet .Un jour une personne se présente et affirme qu'il est le demi frère et demande sa part d'héritage . informé que l'héritage est réduit à un mulet ; le "demi frère " n 'y voit aucun problème et volontariste il propose une formule de partage : " Voila je prends le mulet et on partage à deux la bride !! !!!

    RépondreSupprimer
  26. - Traiter C. Enderlin de propagandiste à la Goebbels est manifestement excessif. Il ne fait pas parti d'un gouvernement qui pratique l'extermination des juifs sur le critère du sang. Par contre dire qu'il est de parti pris et qu'il ment dès qu'il le peut lorsqu'il s'agit d'Israel cela a été démontré à maintes reprises. Que lui parle de censeurs est particulièrement cocasse. Lui trouver comme bouclier sa judéité et sa nationalité israelienne est par contre frappé au coin de la stupidité ou de la mauvaise foi (@Pierre). Comme peut-on juger des actes et des paroles de qui que ce soit en fonction de son origine et de sa nationalité?

    - Pour ce qui est du comportement d'une certaine gauche israelienne ouvertement favorable (des fois c'est moins clair comme Sternhell mais dans la pratique ça revient au même) à la disparition de l'état dans lequel elle vit je crois que l'explication la plus convaincante et la plus largement en cause est qu'une partie de l'intelligentsia et de la base ashkénaze laïc et marxiste à la base de la création de l'Etat d'Israel ne supporte pas d'en avoir perdu démocratiquement le contrôle au profit des héritiers de Jabotinski, du rav Kook, des sépharades religieux et même des religieux ashkénazes. L'obsession de Sternhell a comparer Liebermann a Poutine ou de sanctifier la guerre de 48 par rapport à celle de 67 est révélatrice de son absence de contact avec la réalité. L'évolution de la démographie juive et de l'état des esprits ne leur laisse que peu de chance d'y revenir démocratiquement (pour mémoire le nombre d'enfants par famille juive est de 2 à Haifa et Tel-Aviv stricto sensu de 4 à Jerusalem et de 5 dans les "colonies" de Judee/Samarie/Cisjordanie essentiellement des quartiers de la banlieue hiérosolomytaine).

    - Venons en à la création d'un état arabe musulman qui s'appellerait donc "Palestine" qui est le but du Quai d'Orsay et de ses relais comme France 2 ou Enderlin. Nom étonnant, dénié en toute logique jusqu'à la guerre de 67 par les Arabes musulmans, nom d'origine gréco-latine appliqué à la région par les Romains pour effacer le souvenir de la Judée et transmis en arabe par les chrétiens uniquement jusqu'à très récemment.
    Aujourd'hui tout le monde est pour, de Netanyahou à Sarkozy à part une minorité des Israéliens. Alors pourquoi n'est-il pas créé? Parce que les dirigents arabes n'en veulent pas y compris ceux des Arabes palestiniens. Leur démarche est claire. Contrairement à tout les pré-accords depuis Oslo, ils refusent des modifications de frontières et les accords de sécurité qui permettrait de sécuriser les frontières d'Israel. Ils ont fait semblant d'en discuter avec Barak puis Olmert qui ont cédé sur presque tout. La seule explication est qu'ils pensent arriver à terme à détruire l'état d'Israel. Les exigences qu'ils tentent d'imposer à Israel à travers la masse des états musulmans et de leurs clients sont inacceptables (sécurité de la plaine cotière qui mettrait en danger l'existence même d'Israel - roquettes sur l'aéroport Ben Gourion par exemple, déplacement d'un demi-million d'Juifs israelien, aucun accès aux lieu saints juifs - Jerusalem, Hebron , tombeau de Joseph). Je ne crois pas aux paris des intelligences sures d'elles qui se veulent dominatrices du Quai d'Orsay et d'ailleurs. Parait-il Abbas a demandé les frontières de 47 à l'ONU. Le seul effet pratique d'émissions de commande comme celle de France 2, en entretenant un climat qu'ils ont largement créé, sera d'accélérer la fuite des Juifs d'Europe qui ne veulent pas s'assimiler.

    Alexandre

    RépondreSupprimer
  27. Harrouda,

    Votre exemple est très bon. Puisque les ''Palestiniens'' ont eu la mule et veulent partager, quoique, la bride.

    Vous êtes trop jeune, ou avez la mémoire courte, mais les ''Palestiniens'' ont reçu en 1923 80% de la Palestine mandataire. Soit la Transjordanie devenue depuis la Jordanie.

    Apprenez l'histoire et revenez avec d'autres exemples.

    RépondreSupprimer
  28. Nitchy,

    Les Juifs étaient jusqu'en 1948 les Palestiniens. Depuis ils sont devenus des Israéliens.

    Est-ce une nationalité qui vous écorche les doigts lorsque vous l'écrivez ?

    Vous auriez du souhaiter la Paix aussi aux Israéliens. J'ai maintenant beaucoup de difficulté à ne pas vous ranger dans une certaine catégorie.

    Vous voyez laquelle ?

    RépondreSupprimer
  29. Lumme,

    Les Juifs français sont ils des Français à part entière à vos yeux ou ont ils besoin de votre autorisation pour savoir quel doit être leur comportement ?

    Evidemment, ils se passeront de votre autorisation.

    Tout comme l'ambassadeur israélien, qui voit son pays ramené plus bas que terre par une télévision publique qui est ordre du Quay d'Orsay, a le devoir de rencontrer le PDG de France télévision pour obtenir des explications.

    Un RDV que ce PDG n'a pas eu de mal à accorder! Est-ce signe de la gravité des énormités dites dans ce magazine?

    Pour ce qui est de la prospérité de l'antisémitisme en France, d'autres avant vous en ont accusé les Juifs d'en être les auteurs.

    Que du ressassé. Libérez vous les neurones et commencez à réfléchir tout seul.

    RépondreSupprimer
  30. Cher Victor Perez,

    Merci de m'avoir donné raison en ayant censuré mon message écrit plus tôt dans le début de l'après-midi (avec citation de Paul Valéry)

    Comme quoi vous n'êtes pas mieux que ceux que vous condamnez sans vergogne !

    Pour finir, et en réponse à votre réponse-commentaire de 19h39, moi aussi je vous range sans difficulté dans une certaine catégorie.

    Puisse émerger du peuple d'Israël un nouvel Yitzhak Rabin qui saura se montrer plus intelligent que la plupart des politiques israéliens actuels, et qui saura avoir des propos pacifiques et non pas des messages vas-t'en-guerre que vous prônez ... et qu'il puisse y survivre !

    Cordialement,
    Pierre

    RépondreSupprimer
  31. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  32. Pierre,

    " Peut-être faut-il considérer que le parti majoritaire n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet."

    Ou peut-être, voire surement, les censeurs de France 2 ont décidé pour lui ?

    L'état d'Israël respecte autant qu'il peut le droit. C'est même le seul dans la région à essayer.

    Vous avez, comme tant d'autre, le terme "droit international" dans la bouche.

    Notamment le droit des ''Palestiniens''! Un peuple qui est naît il a à peine 4 décennies, qui a comploté contre l'état d'Israël pour l'éradiquer, et qui continue d'ailleurs, et qui exige rien de moins que la capitulation de celui qui a réussi à survivre.

    Aurait il plus de droits que l'état des Juifs ? Peuple pluri-millénaire et ayant toujours habité cette région ?

    Comme vous dites, le peuple israélien a toujours recherché la paix alors que le ''peuple palestinien'' lui recherche son éradication. Et il ne fait rien pour se débarrasser des tyrans qui le mènent.

    Pour finir, je vous assure que l'état d'Israël est réellement une démocratie. A tel point que c'est le peuple qui mandate les élus soit pour faire la paix, Rabin, Barak, Sharon (Kadima)ou Olmert, soit pour ramener la sécurité, Netanyahou deux fois et Sharon (Likoud) une fois.

    Venir donc dire les dirigeants ne la veulent pas c'est vraiment simplifié le conflit à outrance.

    RépondreSupprimer
  33. Ne modifiez pas mes propos, tout le monde peut relire ce que j'ai écrit.

    Je ne souhaite pas dicter ma pensée et ma vérité, et je ne souhaite pas non plus que d'autres le fassent. C'est justement le propos principal de mon intervention.

    Au vu du nombre de reportages à charge contre la Russie ou d'autres, je n'ai jamais vu de Président de chaîne convoqué pour "rétablir" la vérité. Celle de l'ambassadeur de Russie, je m'entends. Je n'ai pas non plus vu De Carolis se faire convoquer par la Turquie ou des associations pro-palestiniennes après les JT à charge contre la première flottille.

    Pour info, la rédaction du service public n'est pas hiérarchiquement liée au quai d'Orsay. Il y a certainement des pressions, des nominations d'intérêt.... Mais aucun ordre. Ou bien les JT à charge contre la flottille étaient aussi effectués sur ordre.

    De même pour continuer sur la déformation de mes propos je n'ai jamais accusé "les juifs" d'être "les auteurs de l'antisémitisme", mais une frange communautariste, bruyante, malfaisante et minoritaire de donner du grain à moudre aux théories fantasmatiques du "complot juif". Différence qui n'aurait pas du échapper à un auteur que je croyais précis sur le vocabulaire et le sens des mots.

    Maintenant que j'ai rétabli les imprécisions,je serais assez content que vous répondiez à mes interrogations au lieu de modifier mes propos pour éviter d'y répondre.

    Merci d'avance

    RépondreSupprimer
  34. Pierre,

    Votre message a bien paru un peu plus haut.

    Me rangez donc dans une ''certaine catégorie'' me fait doucement rire.

    Disons que mes réponses vous auront un brin énervé.

    RépondreSupprimer
  35. Nitchy,

    Venir me dire que je ne raisonne pas, alors que je ne fais que cela vous concernant est un poil comique.

    Je n'ai fait qu'interpréter vos propres écrits.

    Je comprends parfaitement que mon interprétation vous dérange.

    RépondreSupprimer
  36. Lumme,

    Je vous ai répondu! Et je n'ai pas modifié vos propos.

    Accuser une "une frange communautariste, bruyante, malfaisante et minoritaire de donner du grain à moudre aux théories fantasmatiques du "complot juif" consiste bien a dire que les Juifs sont responsable de la montée de l'antisémitisme.

    Car voyez vous, pour certains, le Juif est coupable de tout. Comme si cette frange de la communauté n'était pas française comme toute autre frange et ne possède les mêmes droits que tout autre tant que la loi est respectée.

    Pour en revenir à l'Etat d'Israël, admettez que ce pays a un traitement de faveur de la part des médias, des politiques, des assiociations, des instances politiques nationales ou internationales, etc...

    Quel est donc l'autre pays qui a le même régime de faveur ?

    Aucun !

    Demandez vous pourquoi ?

    RépondreSupprimer
  37. Je tiens à saluer le fait que vous ayez publié mes deux messages, quoique TRÈS tardif concernant le premier : le fait de vous avoir pris en flagrant délit de censure a dû aider à le faire ré-apparaitre comme par magie.

    Et bien que nous ne soyons pas d'accord, j'espère qu'un jour la Paix pourra être célébrée entre l'État Israélien et un État Palestinien.

    Edit après votre dernier message me concernant : je ne suis absolument pas énervé et vous range néanmoins toujours dans une certaine catégorie : celle de "ceux qui ne sont pas capables d'écouter les avis d'autres gens sans les traiter avec des amalgames ignobles, avec du mépris et de la violence verbales, de ne JAMAIS estimer que vous pouvez avoir tort, dénués de tout sens de la raison, et qui sont prêts à tout pour arriver à leur fin" : cette catégorie je l'appelle celle des "extrémistes" !

    Cordialement,
    Pierre, ni pro-palestinien, ni pro-Israélien, juste pro-Paix

    RépondreSupprimer
  38. Pierre,

    Je n'ai aucun pouvoir sur l'heure de parution d'un message.

    Avec un peu plus de patience vous auriez évité de vous déconsidérer.

    Quant à votre rangement...Je peux largement vous le retourner. Car au vu de la violence de votre réaction au sujet de votre commentaire, je n'ai vraiment rien à apprendre de vous!

    RépondreSupprimer
  39. Je vous accorde que depuis une période très récente Israël commence à être pointé du doigt. Peut-être que sa politique, et non l'appartenance de la majorité de sa population à une "religion", est responsable.

    Quand aux pays qui ont vraiment un traitement de faveur médiatique, je peux vous citer de manière non exhaustive la Russie, Cuba, la Chine, le Vénézuela, l'Iran, l'Irak, la Syrie, la Lybie.... La diabolisation est là, véridique. Pour des raisons généralement économiques, puisqu'il y a en gros ceux dont nous voulons les richesses, ceux qui sont opposés à notre système économique, ceux qui sont nos concurrents directs et les ennemis d'Israël, donc des USA devant lesquels notre diplomatie est à genoux, surtout depuis qu'un petit monsieur est président.

    Je vous cite :

    "Accuser une "une frange communautariste, bruyante, malfaisante et minoritaire de donner du grain à moudre aux théories fantasmatiques du "complot juif" consiste bien a dire que les Juifs sont responsable de la montée de l'antisémitisme."

    Non, une frange minoritaire ne signifie pas la totalité. Du moins pas en français.

    Je me permets de vous reposer deux questions que vous éludez savamment.

    -En quoi une association censée défendre les intérêts de la communauté juive française a-t-elle légitimité pour s'exprimer sur un reportage concernant la politique étrangère?

    -En quoi est-il acceptable qu'une ambassade étrangère intervienne sur la programmation d'une chaîne française publique?

    Merci

    RépondreSupprimer
  40. Je ne comprends même pas la persévérance des gens à vouloir vous répondre. On aura beau vous démontrer par A+B qu'un carré bah ça a 4 côtés, vous continuerez à l'appeler un triangle.

    C'est du communautarisme et comme tout bon communautarisme ça manque cruellement d'ouverture d'esprit, pour ne pas dire plus. (Bien que votre talent auto-proclamé à lire entre les lignes, y trouvera surement un relent d'antisémitisme)

    RépondreSupprimer
  41. Lumme,

    "Une période très récente" ? C'est quoi pour vous une période récente ?

    Déjà en 1975 l'Onu jugeait le Sionisme comme raciste.

    Lorsque l'on s'attaque systématiquement aux Juifs cela s'appelle de l'antisémitisme. C'est le dico qui le dit. Et l'Assemblée générale de l'Onu en est !

    Tous les pays que vous avez cité sont des pays hors la loi et hors valeurs universelles de par leur régime dictatorial.

    Leur dénonciation n'est en rien une diabolisation comme celle que subit l'état du peuple juif.

    J'entends bien que fange n'est pas communauté entière.

    Mais cette fange est bien le prétexte pour accuser les Juifs d'être les responsables de la montée de l'antisémitisme.

    Je vous cite:

    "-En quoi une association censée défendre les intérêts de la communauté juive française a-t-elle légitimité pour s'exprimer sur un reportage concernant la politique étrangère?"

    Je vous repose ma réponse:

    "Les Juifs français sont ils des Français à part entière à vos yeux ou ont ils besoin de votre autorisation pour savoir quel doit être leur comportement ?" Je n'ai rien à y ajouter!

    Je vous cite à nouveaui:

    "-En quoi est-il acceptable qu'une ambassade étrangère intervienne sur la programmation d'une chaîne française publique?

    Ma précédente réponse qui a du vous échappé:

    "Tout comme l'ambassadeur israélien, qui voit son pays ramené plus bas que terre par une télévision publique qui est ordre du Quay d'Orsay, a le devoir de rencontrer le PDG de France télévision pour obtenir des explications."

    Entre pays allié il y a des choses qui ne se font pas. et la France avec sa politique arabe désastreuse a dépassé les bornes il y a bien longtemps.

    RépondreSupprimer
  42. Kent,

    Ceci posé, vous ne m'avez rien démontré par vous même.

    Ou plutôt si! Mon manque ''d'ouverture d'esprit'' doit bien vous agacer pour intervenir sur des échanges dont vous êtes étranger.

    Je comprends donc tout à fait votre besoin de communiquer votre impuissance à me faire changer d'avis avec si peu d'arguments.

    RépondreSupprimer
  43. Victor, quelle patience !

    RépondreSupprimer
  44. Marcoroz,

    Et certain ose me qualifier d'extrémiste !!!!!!!!!

    Cela me fait doucement sourire

    RépondreSupprimer
  45. Bonsoir,

    Vous tenez comme équivalent anti-sionisme et anti-sémitisme. Il me semble que vous faites l'impasse sur un certain nombre d'éléments d'histoire qui contre-diraient votre théorie, comme l'histoire du mouvement sioniste et des mouvements tels que le bundisme.

    RépondreSupprimer
  46. Anonyme,

    Le Sionisme n'est rien d'autre que le retour à Sion du peuple juif.

    Refuser le droit à l'autodétermination du peuple juif sur sa terre ancestrale n'est rien d'autre que de l'antisémitisme.

    Il vous faudra bien vous y faire!

    RépondreSupprimer
  47. Je vous remercie d'avoir recopié ce que vous aviez écrit. Je n'avais pas saisi que c'était la réponse, tant ça n'a rien à voir avec la question.

    Pour la première. Bien entendu que n'importe quel citoyen pense ce qu'il veut, peut faire des pétitions si ça lui chante, s'exprimer sur tout sujet etc etc. La question était en quoi une association qui s'occupe de l'intérêt de la communauté juive française défend les intérêts d'un Etat qui n'est pas français. Je n'ai pas demandé qui peut penser quoi, mais plutôt est-ce que le CRIF est bien dans sa mission?

    Pour la deuxième, le malentendu est plus profond. Il est évident que si vous "savez" que la Rédaction de France2 est aux ordres du quai d'Orsay... Dites vous avez pas l'impression que vous flirtez avec la théorie du complot sur ce point précis. C'est Sarkozy ou Juppé qui a téléphoné à Pflimlin pour lui demander de dire gratuitement du mal d'Israël? A moins que ce ne soit BHL. Il "parait" que c'est lui qui fait la politique étrangère de la France.

    Soyons sérieux une minute. France2, ce n'est ni France24 ni, pire, Guysen ou AlJazeera. Malgré les pressions évidentes du pouvoir et des différents groupes de pression, il reste une vraie rédaction qui travaille et se bat pour son indépendance. Et ce n'est pas facile.

    Donc, en quoi une ambassade peut se permettre de demander à des journalistes de "discuter de la façon de rétablir la pluralité des opinions à France 2". En clair de s'excuser d'avoir fait son travail. Dans une situation normale, l'ambassade est en droit de :
    - émettre une protestation officielle
    - demander un droit de réponse à l'antenne.

    Sinon rien ne l'empêche de porter plainte pour antisémitisme, faute déontologique etc etc.

    Mais il est vrai que si l'on regarde "l'affaire" al-dura qui est souvent comparée (à tort) à ce reportage, la théorie du complot a fonctionné sur Internet face à un public convaincu d'avance que Tsahal ne tire pas à balles réelles, mais pas devant une seule juridiction.
    Et ce lobbying fut efficace vu le nombre de personnes qui croient encore que "al-dura n'est pas mort puisqu'il n'existe pas et qu'en plus ce sont les palestiniens qui l'on tué" comme le résume Wikipédia.

    Pour le reste, sortez un peu de votre parano. Les accords économiques privilégiés, aucune résolution contraignante, une majorité de la presse occidentale qui soutient... Le monde n'est ni antisémite ni antisioniste. Mais je vous accorde que le vent est en train de tourner timidement.

    Dites vous bien que lorsque j'écris que la politique israélienne et sa communication sont en train d'envoyer Israël, et par ricochet la communauté juive, en plein dans le mur, ce n'est pas du tout que je souhaite sa disparition.

    Au contraire. Si j'étais antisémite, je soutiendrais au maximum et aveuglément cette politique suicidaire, de repli communautariste, agressive et paranoïaque jusqu'à son implosion. Comme les sionistes évangélistes mystiques qui attendent leur messie qui reviendra lorsque tous les juifs seront en Israël et qu'ils seront convertis et blabla et blabla.



    PS : j'avais écrit "frange" de la population et certainement pas "fange". Faute de frappe je suppose.

    RépondreSupprimer
  48. Lumme,

    Vous avez très bien compris, mais vous faites en sorte de ne pas comprendre. cela colle mieux avec votre "analyse" du conflit.

    Le Crif est une association communautaire qui défend ses propres intérêts en défendant un état qui deviendra (devient devrais-je dire) un refuge pour les Juifs qu'elle représente. C'est triste à dire, mais la communauté juive, comme celle de Suède qui immigre de plus en plus en Israël ou au USA, est isolée du reste du peuple français qui se morfond dans une politique arabe sans mot dire.

    Evidemment que France 2, ou même France 24, n'est pas aux ordres du Quay d'Orsay. C'était une image pour dire ce qui parait. Ce qui en est réellement, c'est que ce média, mais pas seulement, sympathise avec la politique du pays. Une voix de son maître en quelque sorte.

    Et si une ambassade se permet d'intervenir sur une émission, c'est que celle-ci a dépassé toutes les limites. C'est cela qui devrait vous interpeller ainsi que les relations futures de la France et d'Israël. Ceci dit, le fait que le PDG de France Télévisions propose de rencontrer l'ambassadeur aussi vite démontre la gravité.

    Pour l'affaire AL-Dura, comme vous êtes probablement au-dessus du lot
    des personnes qui croient encore que "al-dura n'est pas mort puisqu'il n'existe pas et qu'en plus ce sont les palestiniens qui l'on tué comme le résume Wikipédia", amenez moi les preuves qui vous ont convaincu du contraire.

    C'est à dire qu'Israël a assassiné un enfant le 30/09/2000.

    SVP, pas de liens mais quelques mots sur ces preuves.

    Inutile de vous préciser, qu'à quelques nuances près, je fais parti du lot ''d'imbéciles'' ci-dessus.

    Le monde n'est ni antisioniste, ni antisémite et nous sommes paranos dites vous !

    Il est vrai que les régimes des pays occidentaux ne sont pas antisémites ni antisioniste... officiellement.

    Officieusement, en revanche, les partis de gauches sont lobotomisés par une idéologie nauséeuse à l'encontre d'Israël, et comme tous les autres partis lorsqu'ils sont au pouvoir, ils succombent au besoin de pétrole, des pétrodollars, des masses musulmanes (à l'antisémitisme avéré pour la grande majorité d'entre eux) qui s'accroissent au sein du monde occidental et à la peur d'émeutes ou de guerres civiles.

    Si vous étiez autre chose qu'un ami sincère du peuple juif et d'Israël, vous me diriez tout le contraire dans l'espoir de me faire prendre les vessies pour des lanternes.

    Mais vous n'êtes pas autre chose, n'est-ce pas ?

    RépondreSupprimer
  49. D'abord le sujet n'est pas "moi". Tout le monde se contrefiche de moi ou des opinions que je peux avoir à titre personnel. Je ne suis donc ni au-dessus ni au-dessous d'un lot, et je n'ai ni amitié ni inimitié pour un état quel qu'il soit. J'essaie de comprendre et d'organiser des faits sans me laisser aller à de la subjectivité. Je clos ici toute discussion sur les insinuations et les attaques personnelles. C'est ridicule, ça ne fait rien avancer et c'est en plus contre-productif à votre propagande. Donc inintéressant pour vous, moi et celui qui aurait le courage de tout lire.

    Premier point : la paranoïa. Je vous cite : "Le Crif est une association communautaire qui défend ses propres intérêts en défendant un état qui deviendra (devient devrais-je dire) un refuge pour les Juifs qu'elle représente. C'est triste à dire, mais la communauté juive, comme celle de Suède qui immigre de plus en plus en Israël ou au USA, est isolée du reste du peuple français qui se morfond dans une politique arabe sans mot dire."

    Discours typique paranoïaque "ON me veut du mal pour des raisons irrationnelles qui englobent un complot (ici les arabes)"

    Paranoïa non personnelle mais collective, communautaire pour être plus précis. Pour ne pas perdre votre temps, je réponds à la réponse que vous ne manquerez pas de faire : citer les actes antisémites réels qui endeuillent bien plus que la communauté juive.

    Ce sont des actes isolés, ignobles, mais isolés qui n'appartiennent en aucun cas à un complot ou "ON" voudrait vous faire du mal à cause du lobby du pétrole, du christianisme du Moyen-Age ou de restes de nazisme. Ce sont justes des gros cons racistes.

    Pareil là : "Officieusement, en revanche, les partis de gauches sont lobotomisés par une idéologie nauséeuse à l'encontre d'Israël"

    Théorie du complot, paranoïa et oubli des faits : DSK qui se lève chaque matin en pensant à Israël, Jospin qui s'est pris des pierres pour avoir traité les palestiniens de terroristes chez eux, Valls qui se range à tout discours israélien (d'accord il est de droite, mais bon)....

    Bon, pour enchaîner sur Al Durah, vous écrivez "C'est à dire qu'Israël a assassiné un enfant"

    Qui a écrit ou dit ça?

    Tsahal a tué un enfant lors d'une "bataille", c'est probable.

    "Israël a assassiné un enfant", c'est un mensonge.

    - Assassiner signifie préméditer le meurtre d'un individu précis.
    - le contexte n'est pas précisé
    - Ce n'est pas Israël mais des soldats israéliens.

    Mais j'aimerais savoir où vous avez pris cette expression "Israël a assassiné un enfant"


    A suivre

    RépondreSupprimer
  50. Suite



    Surtout que le même jour qu'Al-Durah, 15 civils palestiniens, dont un enfant de 12 ans ont été tués lors d'affrontements avec Tsahal (source B'Tselem). Ce dont tout le monde se fout en focalisant sur "l'affaire" Al Durah.

    Bref, puisque vous ne souhaitez pas de liens ne venez pas me reprocher après de ne pas avoir de sources ou de faire des raccourcis.

    Prenons des faits incontestables :

    - Aveu de responsables israéliens : Giora Eiland sur la BBC, confirmé par Moshe Ya’alon.
    - Destruction du site (95% des preuves détruites selon Bernie Schechter, expert en balistique israélien)
    - Changement de version officielle.


    Ecoutons l'accusation :

    une fois Al dura n'existe pas, puis c'est une mise en scène, puis il n'est pas mort, puis il a été tué par les palestiniens, voire les quatre en même temps ou suivant l'auditoire. Cela s'est stabilisé sur la mise en scène, mais les "experts" qui ont "travaillé" sur un site inexistant essayaient de prouver que les balles venaient du côté Palestinien.

    Prenons également en compte les faits suivants :

    Le travail de lobying intense de MM Karsenty et Rosenzweig, les retournements de M. Weil-Raynal, la projection des rushes...

    Les passages en justice où la seule victoire du candidat à la députation de la 8ème est de ne pas avoir été accusé de diffamation par une cour d'appel (affaire en cassation). Tous les autres : perdus.

    Le démontage des thèses conspirationnistes par Enderlin lui même (et d'autres)

    Les médias israéliens (les vrais, pas jssnews) s'en foutent plus ou moins et la version d'Enderlin n'est quasiment pas controversée, alors que la thèse conspirationniste est, elle, quasiment ignorée.

    Bref, pas besoin d'être un as du barreau ou un esprit supérieur pour voir que l'accusation ne tient pas la route dans sa globalité. Il me manque surement des éléments, et je serais ravi que vous m'en fassiez part afin de compléter ou faire évoluer la conclusion que je tire des faits.


    A suivre

    RépondreSupprimer
  51. (Fin)




    Fin de la parenthèse, le sujet du jour n'étant pas celui-là.

    Et je crois que nous allons avoir du mal. Vous partez de deux axiomes :
    - Le monde entier hait les juifs
    - les juifs et Israël sont une seule et même chose

    Axiomes que je considère faux. Le monde entier ne hait pas "les juifs", et les communautés juives ne sont pas d'un bloc avec une seule pensée. L'état israélien n'est pas "les juifs" et "les juifs" ce n'est pas non plus l'état israélien. Ce qui voudrait dire que l'origine culturelle et cultuelle déterminerais les opinions politiques et philosophiques.

    De même votre réponse sur le rôle du CRIF signifierait que toute la communauté juive française est un citoyen israélien qui s'ignore. Si ça c'est pas du communautarisme exagéré, qu'est-ce? Si ce n'est pas la négation de la liberté individuelle, qu'est-ce?

    Bref, tout ça pour revenir (enfin) dans notre sujet :
    Tout comme le Président du CRIF l'avoue, je n'ai pas non plus vu le reportage, je ne m'exprimerais pas sur le fond, je n'en ai d'ailleurs jamais parlé. Il est d'ailleurs amusant que quelqu'un n'ayant pas vu le reportage puisse le trouver écoeurant, mais c'est un autre débat.

    Restons dans la forme. Expliquez moi pourquoi le CRIF, ambassadeur civil non-officiel d'Israël puisque vous le dites, ne porte pas plainte et préfère convoquer Pflimlin. Au risque de passer pour un lobby. Ce qui aux USA est considéré comme normal est, en France, une erreur de communication dramatique. Si ce n'est pour promouvoir justement cette paranoïa, cette théorie du complot et aider la communauté à se refermer encore plus sur elle-même.

    Pourquoi l'ambassade israélienne ne demande pas simplement un droit de réponse à l'antenne. Qui lui sera accordé sans aucun problème. Si ce n'est pour s'afficher aux côtés de la communauté et resserrer l'amalgame.

    Ne serait-ce pas ça le respect de la démocratie? Utiliser les outils dont on dispose au sein de la société et ne pas communautariser et monter en épingle une affaire qui n'en n'est pas une. Voire même la créer, puisque le vrai problème n'est pas l'émission, mais l'attaque contre elle.

    Désolé d'avoir été long, et surement confus. J'espère que je ne serais pas compris de travers cette fois.

    RépondreSupprimer
  52. Lumme,

    A vous lire, j'ai l'impression que vous vivez dans un monde virtuel où le juif est parano, ne vit qu'à travers le complot anti-juif et où tout le monde n'est pas méchant avec les Juifs ni avec Israël.

    Votre conte racontez le à vos enfants, cela les fera dormir. Lisez d'autres de mes articles, vous verrez que je suis totalement dans la triste réalité.

    Je note brièvement aussi que vous ne m'avez fourni aucune preuve que Mohamed Al-Dura est mort ni qu'un israélien l'a tué. Seulement une vague analyse, tirée je suppose de vos sites favoris uniquement pour intelligents du style Betselem, qui vous fait dire que puisque on a pas démontré le contraire c'est que cela doit être vrai. Sans même vous demandez pour qu'elle raison France 2 refuse toujours qu'une commission étudie l'affaire.

    Un dernier point qui me fait rire, c'est lorsque vous dites qu'Israël n'est pas le peuple juif et l'inverse.

    Qui peuple l'état d'Israël, et où vont les Juifs lorsqu'ils immigrent forcés d'abandonner la Suède pour l'exemple.

    Vos raccourcis font le beau temps des propagandistes qui refusent depuis des années de donner la parole au côté israélien. D'où les émissions télé qui font réagir l'ambassadeur.

    Vous ne construisez pas votre société où que vous vous trouviez. Il se peut qu'un jour vous le regretterez.

    RépondreSupprimer
  53. Je me suis encore mal fait comprendre. Je ne parlais pas du "juif" mais du discours des institutions censées les représenter et des discours israéliens.

    Mais niez vous que ce discours parano est en train de progresser?

    Un exemple pris sur le Web. Dans une émission non encore diffusée, JL Delarue fera un sujet sur un père juif qui refuse que son enfant épouse un goy.

    Il y a déjà au moins un article en ligne hurlant à la stigmatisation. Même un commentaire, qui pourrait être risible, qui parle "d'intention malfaisante".

    Je n'invente rien, je constate. Et ça ne me fait pas plaisir du tout de constater cette communautarisation par la peur.

    Après les ennemis d'Israël existent, certains ont de bonnes raisons. Et ça reste une question d'opinion, ou de géopolitique si l'on parle des états. Les ennemis des juifs existent, ceux-là sont condamnables au même titre que tous les "malfaisants" pour reprendre le mot de notre ami commentateur.

    Pour Al-Durah, j'ai démontré que le dossier d'accusation est vide et fonctionne sur les mécaniques de théorie du complot, saupoudré de lobbying, et non sur les faits. Ce qui forcerait même un tribunal d'inquisition a déclarer l'accusé innocent. C'est déjà pas mal.

    "Qui peuple l'état d'Israël où vont les Juifs lorsqu'ils immigrent forcés d'abandonner la Suède pour l'exemple."
    Je serais tenté de répondre : http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_d%27Isra%C3%ABl

    mais en étant sérieux vous savez très bien que le problème que je soulève est l'amalgame qui est fait entre la politique israélienne, les israéliens et les juifs dans leur ensemble. Je me doutais avant de vous connaître qu'il y avait des juifs en Israël.

    Cela étant, je pense que le débat va tourner en rond, vu que nous n'avons pas du tout les mêmes bases pour réfléchir au problème. Je vous remercie d'avoir laissé exprimer une contradiction sur un blog ouvertement de habara. Ce n'est absolument jamais le cas chez vos collègues, alors je tenais à vous dire que c'est plutôt bien.J'en suis même surpris.

    Je me permets tout de même de vous renvoyer votre mise en garde : attention à votre société, elle pourrait payer très cher les fautes volontaires ou aveugles de ses représentants.

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  54. Et bien Mr Perez, il y avait longtemps que je n'avais pas lu des propos aussi étroit d'esprit...Vous êtes bloqué sur votre "vérité" paranoïaque (qui doit être dur à vivre) sans même essayer de vous remettre un minimum en question. Les commentaires de Lumme sont pourtant intéressants (et je les partage)et devraient vous amener à réfléchir il me semble.
    Je ne me pencherais pas sur le fond mais mes maigres connaissances de la région suffiraient à vous donner tort sur plusieurs points (et je ne voudrais pas perdre plus de temps à essayer de vous convaincre)
    Cordialement cher Mr :)

    RépondreSupprimer
  55. linoijerusalem@yahoo.com
    Amnon de Jerusalem
    Bravo Monsieur Victor PEREZ.
    Maintenant creons un groupe de pression pour chasser definitivement cet Enderlin d'Israel.
    A Bientot

    RépondreSupprimer
  56. Lumme,

    Continuez à refuser l'évidence et continuez à sectionner le peuple juif comme il vous semble. Cela ne trompe que vous même.

    Ce n'est pas la poignée de juif post sioniste ou anti-israélien qui représentent la très grande majorité très solidaires d'Israël.

    Pour Al-Dura vous n'avez rien démontrer hormis le fait qu'il vous suffit de voir quelque chose à la télé pour y croire.

    Je vous ai demandé les raisons qui vont poussé à croire le reportage d'Enderlin, vous êtes resté muet jusqu'à présent préférant parler des actions de vos opposants juifs. Car c'est comme cela que vous les voyez. Forcément, c'est comme cela qu'ils sont montrés à la tété.

    Je ne vous ai pas censuré car ce n'est pas dans la tradition du peuple juif d'éviter les débats. Il est adepte de cela dans sa très grande majorité. Contrairement à tous vos médias dont vous appréciez le contenu. Forcément là encore, puisque les commentaires pro-israël sont systématiquement censurés.

    Tiens ! essayez d'en passer un. Juste pour vous faire une opinion.

    Pour ce qui concerna l'avenir d'Israël... Je ne me vois pas aller vivre ailleurs.

    A votre place, je commencerai à envisager une terre de rechange au vu de l'islamisation rampante de la société occidental, de l'économie flanchante et du politiquement correct qui vous lobotomise un bonhomme.

    RépondreSupprimer
  57. Lilly,

    La bonne excuse! Vous ne voulez pas perdre votre temps à me convaincre car je serais selon vous "bloqué sur ma vérité" !

    Et si ma vérité était la VÉRITÉ ?

    Mais comme vous avez de maigres connaissances sur le conflit et pas de temps... lol

    RépondreSupprimer
  58. La différence entre l'antisionisme et l'antisémitisme est que le premier n'est qu'une forme spécifique de l'autre.
    Evidemment, un antisioniste ne véhicule pas nécessairement toures les formes d'antisémitisme, comme la négation de l'Holocauste, l'antisémitisme chrétien (les Juifs qui ont tué Jésus, qui font de la matza avec du sang d'enfant chrétien, etc.).
    L'antisioniste véhicule principalement un antisémitisme d'extrême-gauche (accusation de comportement Nazi de la part d'Israël, accusation de contrôler le capitalisme mondial, la finance mondiale) ainsi qu'un antisémitisme d'extrême-droite (les Juifs contrôleraient des gouvernements) et un antisémitisme rouge-vert-brun (les Juifs contrôleraient les médias -- hilarant, dans un reportage antisémite sur France 2).

    L'antisionisme n'est qu'une forme d'antisémitisme, n'en déplaise aux anonymes ou aux autres. Ces formes nouvelles d'antisémitisme, apparues lorsque la loi Gayssot a criminalisé l'antisémitisme, sont maintenant couvertes par la définition de travail de l'antisémitisme de l'UE:
    http://www.european-forum-on-antisemitism.org/working-definition-of-antisemitism/francais-french/

    RépondreSupprimer
  59. Bref, se revendiquer antisioniste pour échapper à l'accusation d'antisémitisme est une défense qui a fait long feu.
    Ce renommage n'est apparu qu'avec la loi Gayssot et les procès contre les dérapages de Le Pen-père.

    Qu'y a-t-il de si attirant dans l'antisionisme, une opinion consistant à refuser le droit à un état où les Juifs seraient une majorité, échappant à leurs bourreaux et oppresseurs en Europe et dans les pays arabes, et pouvant ainsi s'auto-déterminer en tant que peuple dans une terre leur appartenant ancestralement?
    Ceci ne consiste-t-il pas à nier un droit qu'on reconnaît à tout peuple existant et ne nie-t-il pas la décision de la communauté internationale officialisant la création d'un Etat Juif en Palestine mandataire ?
    Pour une fois qu'une résolution de l'ONU était favorable à Israël, faut-il donc que les antisémites la refusent ?

    Donc Israël a le droit d'exister, en tant qu'Etat Juif, ce qui implique une politique sioniste. L'antisionisme consiste à nier ce droit et n'est donc qu'une des formes de l'antisémitisme moderne, très en vue depuis que l'antisémitisme en tant que tel a été criminalisé par la loi Gayssot.

    Messieurs les antisionistes, ne vous en vantez pas ici: votre opinion sera prise pour ce qu'elle est, du racisme peu ordinaire.

    RépondreSupprimer
  60. Je comptais arrêter là la discussion, mais je ne peux ne pas répondre.

    Oui, je segmente le peuple juif, et tous les peuples, en individus libres de leurs opinions et de leurs choix. Une culture commune ne signifie pas une uniformisation totale, et même totalitaire dans certains cas.

    De même être solidaire ou attaché à Israël et à son existence ne signifie pas cautionner les politiques des différents gouvernements. La France est corrompue, a une politique étrangère que je réprouve, une politique sociale et économique injuste, et pourtant je ne suis pas anti-français et ne souhaite en aucun cas sa destruction. De même pour Israël. Le moule n'est pas fini, vous pouvez encore en sortir.

    Pour Al-Dura, je crois que c'est à l'accusation de fournir des preuves en démocratie. J'ai rappelé les faits, que même l'accusation ne conteste pas. France2 a montré les rushes.
    Aucune cour n'a condamnée France2.

    Le pire étant que l'accusation se fonde sur des preuves QUI N'EXISTENT PAS, puisque DETRUITES par Tsahal. On ne peut pas faire une enquête balistique lorsque le site est détruit, on ne peut pas accuser de mise-en-scène sans preuve et après avoir vu les rushes.
    Je ne comprends même pas l'acharnement. C'est le premier mineur tué lors d'un échange de tirs avec Tsahal? Il n'y en a jamais eu ni avant ni après?

    Pour accuser il faut des preuves, pas des opinions. L'amour d'une patrie n'est pas une preuve.

    Je me permets de vous renvoyer la question. Hormis le côté subjectif (Enderlin, cameraman arabe, sujet non complaisant...) quelles raisons vous poussent à croire qu'il s'agit d'une supercherie?

    Les raisons qui me poussent à croire le reportage d'Enderlin? La principale, c'est le déferlement de haine envers lui qui l'a forcé à prouver et justifier ses actes par un livre, la livraison des rushes, les procès ridicules que l'accusation a TOUS perdus (sauf l'appel de la plainte de France2 contre Karsenty pour diffamation). Le pire étant celui qui accusait le père Al-Dura de s'être fait des blessures au ketchup.

    Sans cela je crois que ce reportage aurait été comme presque tous les autres. Aucune raison d'y croire ni de le mettre en doute. Appeler à la censure est contre productif : Enderlin, la conférence-débat d'Hessel, maintenant "un oeil sur la planète"...

    Comme vous dites le peuple juif n'est pas adepte de la censure dans sa très grande majorité (même si je crois que c'est le cas de nombreux peuples post WW2). Sa frange extrémiste pro-israélienne, l'est par contre.

    C'est pour ça que malgré nos oppositions, je vous sais gré de ne pas avoir censuré. Par expérience je peux vous dire que vous êtes presque le seul site de Hasbara qui ne censure pas systématiquement les opinions contradictoires. Le pire étant certainement JSSnews : volées d'insultes bien crues et racistes, censure et blocage d'IP. Ce n'est pas une modération, c'est une police de la pensée.

    Ce qui n'est visiblement pas le cas ici malgré vos opinion, disons, très tranchées.

    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  61. Lumme: "Mais niez vous que ce discours parano est en train de progresser?"

    Vous aussi vous seriez parano si tout le monde en avait après vous ! ;) [humour, je précise, hein ?]

    Soyons clairs: vous et vos amis antisémites version antisioniste attaquez l'Etat d'Israël systématiquement (et c'est une des manifestations d'antisémitisme) et vous vous défendez en disant que ceux qui vous accusent d'antisémitismes sont paranos.
    Voyons un peu: si un Nazi se défendait d'être antisémite de la même manière, penseriez-vous qu'il a marqué un point ? Alors pourquoi vous défendez-vous de cette façon ?

    Admettez simplement que l'antisionisme n'est qu'une nouvelle forme d'expression de l'antisémitisme. Le reste découlera de source.

    RépondreSupprimer
  62. Lumme,

    Comme je le disais, vous êtes libres de croire ce que vous voulez. Même si cela flirt avec l'incohérence.

    Pour l'affaire Al-Dura il n'a y a pas eu de procès hormis ceux qu'a intenter France 2 pour diffamation. Cette chaîne a perdu et il est possible maintenant qu'affirmer une mise en scène n'est pas diffamatoire.

    Vous pouvez vous cacher la tête dans le sable autant qu'il vous plaira, vous ne m'avez fourni aucune preuve de la véracité de l'accusation de Charles Enderlin.

    Comme vous dites, c'est à l'accusation de "de fournir des preuves en démocratie".

    Par ailleurs, il vous suffit qu'un site modère ou censure des commentaires pour généraliser et conclure à l'extrémisme des uns et des autres. Que dire alors de TOUS les médias français qui CENSURENT tous commentaires pro-israélien.

    Vous rendez vous compte dans quel environnement vous vivez sans pour autant vous soulever contre cela ?

    Il est temps pour vous de vous remettre en question il me semble.

    RépondreSupprimer
  63. JK, si c'est pour sortir des postulats et insulter les gens je vous remercie de votre passage. Je noterais juste quelques poncifs
    - rappel au nazisme
    - accusation d'antisémitisme
    - théorème 1 : "antisionisme=antisémitisme"
    -théorème 2 : "une critique d'Israël = attaque systématique"
    etc etc
    Vous avez strictement le droit de penser ce que vous voulez, et de le dire, mais c'est vrai que ça commence à être fatiguant. Surtout que je ne suis même pas antisioniste si l'on considère que le sionisme est le droit à avoir un état et vivre en ex-palestine mandataire.

    Victor Perez, il y a eu procès, comme par exemple celui du père Al-Dura. Celui intenté par les chaîne est un procès en diffamation qui ne touche pas au fond de l'affaire, mais aux qualificatifs employés par l'accusation. Gagné par France2, puis gagné en appel par Karsenty, aujourd'hui en cassation. Attendez au moins le jugement.

    Enderlin a été accusé de ne pas faire son travail. Il n'a accusé personne lui. Son reportage montre un enfant touché et tué pendant un échange de tirs. Tsahal doit utiliser des paint-ball dans cette situation? Non? Alors l'info est crédible. A l'accusation de démontrer le contraire. Ce qu'elle n'a pas fait.

    Et pour la censure anti-israël sur tous les médias français, voyons :

    http://forums.france2.fr/france2/unoeilsurlaplanete/liste_sujet-1.htm

    http://plus.lefigaro.fr/article/france2-la-communaute-juive-semeut-20111008-565781/commentaires?page=4


    http://blog.france2.fr/charles-enderlin/


    J'y vois les avis des pro-israéliens représentés. Evidemment si c'est des commentaires à la jssnews bourrés d'insultes de fautes d'orthographe, de diffamation et de référence mystico-apocalyptique, en effet c'est censuré. Il y a des lois en France qui interdisent insulte et diffamation.


    Regardons maintenant ici

    http://jssnews.com/

    Pas un avis contradictoire


    et là :

    http://www.israel7.com/

    non plus

    Voyons par là

    http://www.europe-israel.org/#axzz1aU4oULB8

    J'ai vraiment pas de chance. Essayons ailleurs.

    http://www.liguedefensejuive.com/

    Non là je plaisante.



    Je ne fais pas une généralité, c'est quand même fréquent. Autant que sur les blogs extrémistes pro-palestinien ou les blogs identitaro-extrême droite c'est certain. Le mot modération n'est pas applicable puisque des discours haineux ou racistes restent en ligne. Seules les opinions contradictoires sont """"modérées""""

    Mais bon, je crois avoir écrit pour rien puisque vous allez revenir à la charge sans avoir lu un seul mot et répéter encore la même chose : critiquer Israël est de l'antisémitisme, la France est une dictature musulmane, Enderlin est méchant parce qu'il dit pas qu'Al-Dura est mort tout seul dans son lit, et que le CRIF a raison d'appeler à la censure, que c'est bon pour son image....

    Bon courage pour la suite, je n'ai pas de conseils à donner, je vous ai apporté une analyse différente de la votre, vous en faites ce que vous voulez.

    Au revoir

    RépondreSupprimer
  64. Ah, cette vieille défense de l'antisionisme qui ne serait pas de l'antisémitisme ! Cher Lumme, auriez-vous le courage de lire la Nouvelle judéophobie de Pierre André Taguieff ? C'est un pavé, je vous l'accorde, mais tellement clair, documenté (toutes les sources y sont répertoriées) et démonstratif qu'il devrait être enseigné dans toutes les écoles de journalisme (ne rêvons pas) et à la fac de sociologie.
    Vous y trouveriez aussi tout l'argumentaire concernant la sinistre affaire al Dura.
    Je partage votre répugnance pour les sites qui tolèrent des commentaires orduriers et imbéciles de certains membres de la communauté juive qui ne savent réfléchir (si, si, il en existe, j'en suis témoin), et m'en suis très vite détourné. Je peux vous en citer d'autres qui ne tolèrent pas ces mauvaises manières. Outre celui de l'ami Victor, je vous conseille Israël Flash ainsi que le blog de Daniel Horowitz.
    Mais, compte tenu de vos présupposés qui n'ont rien à voir avec la réalité historique, je doute que vous y jetiez un œil.

    RépondreSupprimer
  65. Lumme,

    Libre à vous de rester aveugle. Cela ne me dérange guère. Je crois avoir démontrer dans mes centaines d'articles présents sur mon blog la réalité.

    Pour ce qui est de l'affaire du père Al-Dura, c'est encore un procès pour diffamation et non pas sur le fond. Il n'a toujours pas permis que l'on examine ses "neufs blessures" causées par des soldats les prenant en joue pendant 45 minutes selon le caméraman.

    Quant à ce que vous avez vu dans le reportage d'Enderlin ne prouve rien. La dernière image de l'enfant le montre gesticulant. Une image cachée par Enderlin jusqu'à l'obligation du tribunal de montrer ses rush et une agonie affreuse à montrer selon lui qu'il n'a jamais eu dans sa boîte.

    Libre à vous, comme je vous l'ai dit plus haut, de croire ce que vous voulez. Pour ma part je ne m'en tiens pas à se que l'on me montre et je réfléchis.

    Pour ce qui est des médias français avez-vois essayé de faire passer un commentaire franchement hostile, mais poli, aux ''palestiniens''.

    Vous devriez essayé, vous seriez j'en suis sûr surpris.

    RépondreSupprimer
  66. Lumme,
    Je pense avoir reconnu, tant par le style que par le fonds, l'ex-anonyme qui s'autorisa à se montrer condescendant à mon égard sur ce même blog il y a quelques mois. Je ne recommencerai pas l'erreur consistant à tenter de vous ouvrir les yeux. Votre prétendue objectivité refuse de reconnaître les faits. Je parle ici d'histoire, et non de bidouillage télévisuel. Et donc, une nouvelle fois, serviteur.

    RépondreSupprimer
  67. Victor Perez. Et bien ça ne s'arrête jamais avec vous. Je pense que notre différence est plus une question de vision du monde que d'analyse. Je vous remercie de m'avoir laissé exprimé une opinion différente ici, mais je crois inutile de s'envoyer des exemples jusqu'à la fin des temps. Je n'aime pas les joutes verbales où l'on cherche à avoir le dernier mot à tout des prix. Quel que soit celui qui gagne le vrai perdant est le débat. je vous laisse donc le dernier mot, vous êtes chez vous.

    Akry.....?????
    je vous cite

    "Mais, compte tenu de vos présupposés qui n'ont rien à voir avec la réalité historique, je doute que vous y jetiez un œil."

    "Je ne recommencerai pas l'erreur consistant à tenter de vous ouvrir les yeux. Votre prétendue objectivité refuse de reconnaître les faits. Je parle ici d'histoire, et non de bidouillage télévisuel."

    "Je pense avoir reconnu, tant par le style que par le fonds, l'ex-anonyme qui s'autorisa à se montrer condescendant à mon égard"

    J'ignore qui s'est montré condescendant à votre égard, mais jetez un oeil dans votre salle de bain. Le miroir me semble correspondre précisément à la description du coupable. Vous devriez faire une enquête historique poussée.

    Je vous rappelle juste que les sujets dont nous parlions avant que je ne tire ma révérence étaient politiques et non historiques. Un regard historique aurait pu être intéressant. Dommage.

    "serviteur"

    RépondreSupprimer
  68. Lumme,

    Celui qui n'a plus d'arguments tente de discréditer son contradicteur de telle ou telle façon.

    Cette méthode est éculée. Il vous faudra un peu plus, face à mes centaines d'articles, pour me démontrer que vous êtes dans le vrai.

    Car mes analyses s'appuient sur du factuel sur de la logique, sur l'histoire avec un H majuscule et non sur le négationnisme et enfin sur les valeurs universelles.

    Au final, vos analyses ne causeront du tort qu'à vous mêmes. Car, moi, je n'ai plus rien à attendre de l'Europe actuelle.

    RépondreSupprimer
  69. Lumme fatigué12 octobre 2011 09:23

    Vous n'arrêtez VRAIMENT jamais.

    Qui tente de me discréditer. Je cite "Car mes analyses s'appuient sur du factuel sur de la logique, sur l'histoire avec un H majuscule et non sur le négationnisme et enfin sur les valeurs universelles."

    Ce qui signifie que je serais négationniste, je ne regarderais pas les faits, je serais illogique, et je n'aurais aucune valeur.

    Le lecteur jugera.

    Qui a raison? Aucun de nous deux, et tous les deux. Il y a un point fondamentalement différent entre nous deux.
    Vous croyez détenir la vérité absolue quand moi je cherche des éléments pour approcher le mieux possible les évènements. Sinon je ne serais jamais venu là, je ne vous aurais ni lu ni adressé la parole.

    En vous laissant le dernier mot, je pensais vous le laisser sur le fond, pas vous donner un chèque en blanc pour m'attaquer personnellement. Quelle perte de temps....

    RépondreSupprimer
  70. Lumme,

    Je me marre de vous voir croire à l'objectivité dans les médias français.

    Voici le message que j'ai reçu du Post.fr suite à la publication d'un article sur France 2 et dont le lien est le suivant.

    http://bernarddarmon.unblog.fr/2011/10/04/la-television-publique-francaise-au-service-de-la-propagande-palestinienne/

    Un message de censure pour la raison de "Propos potentiellement diffamatoires"

    Je voudrais bien savoir où est la diffamation dans cet article. Cette censure n'est justifié que par solidarité corporatiste.

    ****************

    Voici le mail reçu:

    Bonjour Jacquotma

    Après lecture et analyse attentive de votre article du 10.10.11 10h24 par notre équipe de modération, celui-ci a dû être retiré de la publication en raison de sa non-conformité vis-à-vis de la charte d’utilisation du Post.fr

    Nous tenons à vous assurer que nous faisons tout notre possible pour accepter le plus grand nombre de messages et que tous nos modérateurs sont tenus à une stricte obligation d’impartialité.
    La neutralité de leur analyse est d’ailleurs régulièrement vérifiée par un superviseur.

    Toutes les opinions sont acceptées dans la limite des règles définies dans la charte éditoriale et sous réserve de les exprimer de manière courtoise, argumentée, et sans agressivité.

    Le motif de retrait de votre article est : Propos potentiellement diffamatoires

    Des éléments de votre article ont été considérés comme étant potentiellement diffamatoires :

    -Soit parce que les affirmations formulées dans votre article envers des personnes/entreprises/organisations/associations n’ont pas été attestées de façon formelle par la justice ou les médias (exemple : condamnation par un tribunal, article de journal local ou national)

    -Soit parce que cette affirmation n’est pas rapidement vérifiable, avec les outils de recherche dont nous disposons, auprès des grands médias, des sites Internet d’information et des encyclopédies.

    Si vous disposez d’un document authentifiant les affirmations formulées dans votre article, vous avez la possibilité de nous le faire parvenir à l’adresse email indiquée plus bas. Les pages personnelles, les blogs ou les commentaires sur des forums ne peuvent pas être considérées comme des sources fiables.


    La charte peut être consultée à l’adresse : http://www.lepost.fr/charte-du-post.html

    Au cas où malgré ces explications vous ne comprendriez toujours pas le motif du retrait de votre article, vous avez bien sûr la possibilité de nous contacter à l'adresse suivante, afin qu'un superviseur puisse tâcher de vous répondre sous les meilleurs délais.

    Pour nous poser une question merci de cliquer sur le lien suivant :

    http://www.contact-moderation.com/question.asp?origine=LP&int_content_id=46273928

    Votre article sera alors vérifié à nouveau par un superviseur distinct du modérateur qui l'a initialement traité. Si sa suspension ne s’avérait pas totalement justifiée vis-à-vis de la charte, il sera alors immédiatement rétabli.

    Cordialement,

    L’équipe de modération du Post.fr
    http://www.lepost.fr/

    **************

    Bravo Victor PEREZ pour votre combat qui est le mien, le nôtre.

    Signé un ''censeur'' juif évidemment

    RépondreSupprimer
  71. Lumme,

    Vous pensez que je vous discrédite, mais ce n'est uniquement que vos analyses qui en sont responsables.

    Moi, je ne fais que vous rappeler vos erreurs, comme sur l'affaire Al-dura qui se base sur ce qui a été montré à la télé.

    Au Censeur juif

    Je vous recommande la lecture de mon article "Requiem pour le site lepost.fr"

    http://victor-perez.blogspot.com/2010/09/requiem-pour-le-site-lepost.html

    Vous y retrouver le même message type, ainsi que la démonstration que la censure n'est pas une erreur mais une idéologie.

    Merci pour vos encouragements

    RépondreSupprimer
  72. Lumme excédé par la mauvaise foi12 octobre 2011 09:58

    Je suppose que ça c'est le titre "/la-television-publique-francaise-au-service-de-la-propagande-palestinienne/"

    La loi du 29 juillet 1881 qui régit la presse dit :

    "Toute allégation ou imputation d'un fait qui porte atteinte à l'honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est une diffamation . La publication directe ou par voie de reproduction de cette allégation ou de cette imputation est punissable, même si elle est faite sous forme dubitative ou si elle vise une personne ou un corps non expressément nommés, mais dont l'identification est rendue possible par les termes des discours, cris, menaces, écrits ou imprimés, placards ou affiches incriminés.
    Toute expression outrageante, termes de mépris ou invective qui ne renferme l'imputation d'aucun fait est une injure."



    Ce n'est pas de la censure, c'est le respect de la loi. Je sais c'est dur.... Mais ils vont pas se prendre une plainte de France Télé pour vos beaux yeux.

    RépondreSupprimer
  73. Lumme,

    C'est bien ce que je vous reproche. A vous lire on ne peux plus rien dire. Uniquement le droit à consentir aux dires de ceux qui tiennent la bonne place.

    Pourtant cet article est truffé de liens wikipédia démontant les assertions des journaleux.

    Il n'y donc plus de place pour la liberté de pensée, de publier, de dire sans craindre un procès pour diffamation.

    Et ensuite, quelques internautes, comme vous, viendront nous explique que les médias ont gagné les procès mais sans que pour autant l'affaire soit jugé sur le fond, mais aussi nous traiterons de paranos et autres extrémistes.

    Votre commentaire est la démonstration de ce qui nous sépare. Vous êtes soumis au politiquement correct, moi non.

    RépondreSupprimer
  74. Mauvaise foi quand tu nous tiens....

    Ecrire que France Télé est au service d'une propagande EST de la diffamation.
    Les "preuves" données par "censeurjuif" concernent un reportage et non l'allégeance supposée du groupe France Télévision à une propagande.

    On peut dire EXACTEMENT la même chose sans insultes et sans diffamation. Beaucoup l'ont fait, et même sur le post : http://www.lepost.fr/article/2011/10/07/2607865_lettre-au-president-de-france-television.html

    Ca semble dépasser certains que l'on puisse s'opposer sur des sujets sans dépasser les limites de la bienséance ou de la loi.

    Mais je suis d'accord sur un point, cela devient de plus en plus difficile. Je suppose que les CRAN, BNVCA, MRAP, CRIF n'ont rien à voir avec cette dérive vers le politiquement correct.

    Et après nous voyons des bloggeurs condamner Enderlin sans preuves, soutenir les pressions sur France2 et en même temps se plaindre du politiquement correct. Symptômes de schizophrénie ne croyez vous pas? Ou complexe de supériorité intellectuelle.

    Bon allez, j'arrête de perdre du temps. ciao

    RépondreSupprimer
  75. Bye,

    L'on s'arrête au titre et l'on se fiche du contenu !? Même si celui-ci amène à la déduction, peut-être mal formulée, d'un assujettissement des médias à la propagande des ''palestiniens''

    Vous avez raison. Ne perdez plus de temps à lire autres choses que les médias qui ont forcément raison et ne subissent aucune pression de ceux qui veulent, en fin de compte, que détruire une démocratie.

    Courrez vos abreuver aux information de votre Charles national, celui qui en fait à accuser les Israélien d'un assassinat sans en avoir la moindre preuve.

    C'est cela de la "bonne" information.

    RépondreSupprimer
  76. Charles Corday19 octobre 2011 00:23

    Bonjour
    Je voudrais savoir en quoi le fait que la terre soit "ancestrale" donne un droit particulier, si l'on considère la chose philosophiquement ? A quel moment de l'histoire fixe-t-on "l'ancestralité" ? Les Bretons, qui ne sont là que depuis 1000 ans, ont-il le droit d'y être ? Il y a peut-être plus ancien ? Et si on reproduisait l'ADN d'un Néanderthal, vous croyez qu'il va pouvoir se pointer avec ce genre d'argument ? "Mes ancêtres étaient là avant, allez hop dégage".

    Soyons sérieux. L'Etat d'Israel est politiquement soit incapable d'arriver à une paix durable, soit il ne le souhaite pas. Je pense que c'est la seconde réponse qui est juste.
    Mais si l'on remonte l'histoire toutes les tribus de ce coin de la terre se tapent joyeusement dessus depuis des millénaires. Rappelons par exemple la stèle de Tel Dan qui montre que 900 ans avant notre ère on se gargarisait d'avoir tué "le roi d'Israel".

    Le plus amusant dans tout cela c'est la mauvaise foi des deux côtés, les non arguments qui ne résistent pas à l'analyse, l'absence de cohérence, la place que prend le ressenti qui supplante la raison.

    Palestiniens, Juifs : vous savez-quoi ? ce sont des frères ennemis qui continueront à se taper dessus pendant encore des millénaires. Bon courage à eux.

    RépondreSupprimer
  77. Charles Corday,

    Si "l'ancestralité" du peuple juif sur cette terre n'a nulle valeur pour vous, d'où vient donc celle que vous reconnaissez au ''peuple palestinien'' qui a à peine quatre décennies d'âge ?

    Votre ''analyse'', qui elle frise l'incohérence, vous permet de vous réfugier dans un monde virtuel où le juif est arrivé et a exigé du l'autochtone de "dégager".

    Seulement, le peuple juif a de tout temps vécu sur cette terre occupée et ,même minoritaire il a des droits. Celui d'être indépendant sur sa terre ancestrale car lui est âgé de plusieurs milliers d'années.

    Quant à votre affirmation qu'Israël ne veut pas la paix c'est ne rien connaître au conflit.

    80% du peuple israélien est prêt à un deuxième état de ''Palestine'' ( le premier est la jordanie qui s'étale sur 80% de la Palestine mandataire), mais le peuple ''palestinien'' veut quant à lui son état à la place d'Israël. La preuve en est qu'il exige un retour de centaines de milliers de "réfugiés" au sein de l'état juif pour l'éradiquer par la démographie.

    Pour conclure, je serais curieux de voir comment vous aller contrer mes "non arguments" ci-dessus!

    Ne pas le faire serait avouer la "faiblesse '' de vos arguments.

    RépondreSupprimer
  78. Mon cher Victor

    Je réponds un peu tard, mais je réponds puisque vous me le demandez.

    Vous dites "d'où vient donc celle que vous reconnaissez au ''peuple palestinien'' "

    D'une part je n'ai pas dit cela, d'autre part c'est un faux argument. Je ne reconnais pas de droit du sol, que ce soit aux Arabes ou aux Juifs. La notion de droit du sol est juridiquement valide mais philosophiquement inepte. C'est sur le terrain de la philosophie que je me place. Quand aux quatre décennies que vous citez, laissez-moi rire. Les Philistins, cela doit vous dire quelque chose, étaient là voici 2000 ans.

    Vous dites par ailleurs "Votre ''analyse'', qui elle frise l'incohérence, vous permet de vous réfugier dans un monde virtuel etc..." Négatif. Dans ma vision des choses, qui pour n'être pas la vôtre reste quand même cohérente ne vous en déplaise, dans cette vision donc Juifs et Arabes ont coexisté de tout temps. D'ailleurs l'ADN d'un Juif et celui d'un Arabe palestinien descendant des Philistins, est, curieusement, identique...

    Vous reprenez ensuite l'argument de l'ancestralité. Encore une fois pour moi cet argument ne tient pas. Un seul exemple : mon voisin est plus français que moi, car pour ce qui me concerne un des mes ancêtres est juif. Donc, en suivant votre raisonnement il a plus de droits que moi à être là; et lorsqu'il m'enguirlande parce que ma haie n'est pas taillée à hauteur réglementaire, il a raison. Car même minoritaire il a des droits.

    Ensuite, quitte à me répéter, cet argument est philosophiquement vide de sens. J'ai autant de droits que mon voisin parce que je suis un être humain, il en va de même pour les Arabes et pour les Juifs. Le respect mutuel est la base de la compréhension.

    Quant à votre affirmation que je ne connais rien au conflit, c'est vous qui le dites.

    Vous avez un avis, j'en ai un autre. Au moins nous sommes d'accord sur le fait que nous ne sommes pas d'accord.

    RépondreSupprimer
  79. Charles Corday,

    C'est en appliquant le terrain de la philosophie dans le monde réel que vous ajoutez au malheur du monde comme a dit Camus.

    " La notion de droit du sol est juridiquement valide" dites vous et, je vous l'accorde, c'est seulement sur la légalité qu'il faut se baser pour ne pas être débordé par des philosophies les unes plus nulles que les autres.

    Pour ce qui est du rapprochement entre les Philistins et les ''Palestiniens'' c'est d'un comique.... Surtout lorsque l'on sait que lorsqu'on nommait les palestiniens avant 1948 on pensait les Juifs. Relisez les archives des journaux de l'époque, vous comprendrez que votre philosophie ne vaut pas un sou.

    Et je ne parlerai pas de l'ADN commun entre les Juifs et les arabes qui viennent, tout le monde le sait, d'Arabie saoudite. Cela alourdirai trop le ridicule.

    Et si vous aviez pensé musulman, l'Islam a 1400 ans et le peuple juif a été dispersé il y a 2000 années. Pour le croisement cela est donc raté!

    Pour finir, si vous reconnaissez que chacun a des droits, alors exigez du monde musulman qu'il reconnaisse le droit du peuple juif à un état bien à lui.

    Ce qui serait philosophiquement très correct et ajouterait du crédit à votre perception du conflit.

    RépondreSupprimer
  80. Comment peut-on parler de colons en parlant de la Judée Samarie, quand cette Terre est celle des Juifs depuis la nuit des temps ! Les arabes qui revendiquent cette terre s'y sont installés par opportunisme quand les sionistes, revenus sur leur Terre, l'ont développée !
    La frontière des Hébreux était l'EUPHRATE, alors, le Jourdain est-ce trop demandé?
    En France, on n'a plus le droit de parler favorablement d'Israël,on est systématiquement censuré!!

    RépondreSupprimer
  81. Pour répondre à Charles Corday au sujet des Philistins; ce peuple était installé sur la côte autour de GAZA; le reste de la palestine était occupé par les cananéens, des bédouins et les Israélites; mais pourquoi revenir 2000 ans en arrière..
    Revenons à 1880; La population globale de la Palestine était de 500000âmes ; cette date correspond au retour des sionistes, ces juifs chassés et dispersés sur la terre tant de fois!
    Ils sont revenus pour développer leur pays ; c'est à ce moment ,par opportunisme que les arabes des pays voisins sont arrivés.
    Israël a fondé son Etat, les arabes se sonr révoltés et c'est après la guerre des 6 jours que le KGB a inventé ce fameux " peuple palestinien" afin de conserver une influence au Moyen Orient.
    En réalité ,ces arabes étaient des Jordaniens.

    RépondreSupprimer

Merci de bien vouloir choisir un pseudo. Tout message anonyme ne sera pas considéré.