mardi 3 avril 2012

Question à Laurent Joffrin


Le Directeur du Nouvel Observateur, Laurent Joffrin, a décidé dans un éditorial, suite aux assassinats commis par Mohamed Mehra, de poser des questions à l’Islam : « Terrorisme : questions à l'islam ». En prenant, cela va de soi, toutes les précautions d’usages. Un ‘’accident’’ serait, n’est-ce pas, si vite arrivé ! Ainsi, pour se faire, après avoir salué la prestation commune à la télévision de Dalil Boubaker, recteur de la mosquée de Paris, et de Richard Prasquier, président du Crif, il renvoie dos à dos toutes les religions en assurant que « cette noble attitude ne peut occulter certaines questions désagréables qui se posent aux religions en général et à l'islam en particulier ».

Si l’on se doute un peu des problèmes que pose l’Islam, on ne saura rien concernant les autres religions. Hormis de vagues rappels concernant « les croisades » mais surtout « les actes violents de certains extrémistes juifs en Israël ». Lesquels ? Trop peu nombreux, semble t-il, pour en faire un petit paragraphe de rappel.

Mais là n’est pas l’essentiel de sa tribune ! Il est plutôt dans la vérité qui lui a échappé. « Quand on prêche une interprétation absolue du texte du Coran, quand on préconise le retour absurde aux pratiques religieuses en vigueur dans l'Arabie du Moyen-âge, quand on appelle à la reconstitution de l'ancien califat contre "les juifs et les croisés" au prix d'un djihad sans merci, quand on alimente la haine des juifs dans des termes qui se rattachent à l'antisémitisme le plus abject, peut-on être disculpé de toute influence sur les assassins ? ».

Arrive t-il à Laurent Joffrin de sortir sa réflexion des journaux propagandistes auxquels il participe ? Si cela était le cas, il se serait aperçu que le prêche du Coran, les pratiques moyenâgeuses et la haine du Juif sont monnaies courantes dans les chaînes satellitaires à disposition de la communauté musulmane de France et d’ailleurs. Il se serait aperçu, alors, que la haine d’Israël, de l’état juif est un lien très fort qui unit les cinquante-sept pays musulman qui composent l’OCI, mais également toutes les communautés musulmanes de par le monde, et que seule l’éradication de cet état juif est envisagée au nom d’une « paix juste et durable en Palestine». Il aurait pu constater, en conséquence, que « la haine des juifs dans des termes qui se rattachent à l'antisémitisme le plus abject » est bien à portée de chacun en France depuis trop longtemps.

On s’étonne donc de sa tribune tardive et de son manque de professionnalisme ! D’autant plus lorsqu’il s’abstient de poser les mêmes questions à la gauche idéologique, cet autre complice de Mohamed Mehra.

Il se serait aperçu alors, qui sait ?, que ses alliés de gauche restent silencieux lorsque dans les manifestations ils entendent « mort aux Juifs ». Ou quand certains d’entre eux préconisent un boycott du pays où se trouve la plus grande communauté juive de par le monde.

Sans commettre ici une liste exhaustive, il aurait écouté, encore, le silence assourdissant de ses associés idéologiques lors de l’affrètement des « flottilles de la liberté » ayant comme unique objectif de briser un blocus légal empêchant le Hamas de poursuivre ‘’l’œuvre’’ écœurante de Mohamed Mehra. A savoir celle de « venger les enfants de Gaza ».

Il aurait entendu également les condamnations de l’état juif pour être un « état ‘’d’Apartheid’’ », celles du soutien « inconditionnel » de la diaspora juive envers l’état d’Israël, et surtout aurait observé l’import de ce conflit sur le territoire national par la presse gauchiste qui le nourrit.

Bref ! En sortant de son cadre idéologique, il aurait discerné que la haine des Juifs se trouve, aussi, au sein de ses amis de gauche et surtout qu’elle ne peut être « disculpé de toute influence sur les assassins », confirmant ainsi une alliance islamo-gauchiste qui rappelle une autre alliance de triste mémoire.

A quand donc une tribune de sa part intitulée : « Terrorisme ; question à la gauche » ?

4 commentaires:

  1. l'ironie c'est que, pour survivre le defi de l'islamisme, l'europe doit vraiment surmonter ses penchants anti-semites, non pas les nier pour sauvez face. si facile, mais si difficile.

    RépondreSupprimer
  2. sod

    "« disculpé de toute influence sur les assassins », confirmant ainsi une alliance islamo-gauchiste qui rappelle une autre alliance de triste mémoire.

    A quand donc une tribune de sa part intitulée : « Terrorisme ; question à la gauche » ?"

    vu la dhimmitude dans laquelle l'occident sombre et la lacheté auto-suicidaire qui suit ce processus.

    bien de cadavres s'amonceleront dans le futur avant qu'une lueur de lumiere apparaisse.

    et comme toujours ce sont les plus humains , éclairées et innocant qui paieront le prie le plus lourd de leurs propres morts . pour arriver au bout du tunnel. une chose et sur il faudra plusieurs générations et des morts pour cela.

    nous ne sommes pas sortie de l'auberge... c'est la moins que l'on puise dire.

    chalom

    RépondreSupprimer
  3. Ms Joffrin participe lui aussi par ses écrits dans les journaux à la haine d'Israel et des Juifs. Maxime

    RépondreSupprimer
  4. bof bof....... apres les juifs les chretiens suivront ou alors convertion obligatoire) fauts etres aveugles pour ne pas s'en rendre compte

    RépondreSupprimer

Merci de bien vouloir choisir un pseudo. Tout message anonyme ne sera pas considéré.