mercredi 18 janvier 2012

La déontologie française selon le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel


On ne le répétera jamais assez, l’information en France, et notamment sur France 2, est d’une éthique, d’une morale irréprochable. C’est le  Conseil supérieur de l'audiovisuel (C.S.A) qui l’affirme. Ou presque. Verdict de celui-ci : le magazine « Un œil sur la planète » dont le sujet était « Un Etat palestinien est-il encore possible? » diffusé en octobre 2011 et « mis en cause par le Conseil représentatif des institutions juives de France, a respecté  les "règles déontologiques" ». 

Point barre !

Aussitôt, France Télévisions a affirmé dans un communiqué que le CSA, saisi par plusieurs organisations et associations, a estimé que « le travail des équipes du magazine de France 2, qui a fait l'objet d'accusations de partialité, a respecté la diversité des points de vue avec un propos non entaché de partialité et qu'il est respectueux des règles déontologiques ».

La direction de France Télévisions en a pris donc acte et se félicite que « le professionnalisme des journalistes d'Un Œil sur la planète soit reconnu ».

Tout est donc bien, et ceux qui se sont plaints du ton de ce magazine et de la vision des ‘’journalistes’’ anti-israélienne sont renvoyés à l’étude de la déontologie du métier que se charge de ‘’faire appliquer’’ le CSA.

C’est ainsi, que celui-ci n’a pas remarqué, entre autre choses, que ce magazine reprend à son compte un document qui mettait en cause l’armée israélienne, et assurait que des soldats ‘’tiraient à vue’’ sur des agriculteurs palestiniens désarmés. Accusation soutenue par aucune preuve mais par l’association L’international Solidarity Movement (ISM) experte en propagande antisémite.

Une ONG palestinienne proche du Hamas affichant sur sa page d’accueil son militantisme « pour la fin de l’occupation sioniste en Palestine ». Une militance qui, par exemple, dans un article du 18 juillet 2011 intitulé  « Etat juif signifie racisme juif, fascisme juif et même nazisme juif », exclut le droit des Juifs à constituer un état car « (…) en obtenant la reconnaissance palestinienne d'Israël comme Etat juif, Israël (…) décapiterait le droit suprême au retour pour des millions de réfugiés palestiniens ».

Un article que n’ont probablement pas lu les rédacteurs du magazine!

C’est ainsi, encore, que le CSA ne s’était pas souvenu que dans une précédente émission de ce magazine diffusée en 2004 Thierry Thuillier avait prétendu, déjà, que « trois enfants palestiniens avaient été tués au check-point de Kalandia par des soldats israéliens », pour avoir seulement secoué une clôture. Accusation sans aucun fondement évidemment hormis l’affirmation vague, là encore, d’une association israélienne d’extrême gauche.

Il va de soi, en conséquence, que le CSA n’a jamais obligé la rédaction de France 2 à accorder un droit de réponse à ses contradicteurs, ni à corriger à l’antenne ces deux graves accusations qui font passer, auprès de millions d’individus, les Israéliens pour des brutes sanguinaires. Quelques courriers confidentiels ont suffi pour que la déontologie ne soit pas, à ses yeux, bafouée.

Le CSA qui, également, n’a jamais condamné cette rédaction pour avoir oublié d’informer ses téléspectateurs quant à la perte de son procès en appel face à Philippe Karsenty. Une plainte en diffamation pour avoir accusé Charles Enderlin d’avoir commis en septembre 2000 un reportage bidonné, donc peu respectueux de la déontologie, confirmant, là encore, la ‘’soldatesque barbare’’ israélienne à l’encontre d’un enfant innocent réfugié dans les bras de son père.

Un reportage plus que contesté qui, cependant, n’a pas contraint le CSA à constituer une commission d’enquête indépendante afin de séparer le bon grain de l’ivraie. L’information de la propagande. Une commission qui s’imposera dès le quatorze février prochain, lors du verdict de la Cour de Cassation qui s’apprête, selon toutes vraisemblances, à confirmer le verdict de la Cour d’Appel.

Une confirmation qui mettra très à mal, alors, le « professionnalisme » de Charles Enderlin, de la rédaction de France 2, de France Télévisions qui n’a, à ce jour, toujours pas mis en place la commission d’enquête décidée alors avec le Crif, et celui du CSA qui couvre toutes les désinformations commises à l’encontre de l’état juif.

26 commentaires:

Naibed a dit…

Il est curieux que l'affirmation formaliste minimale du CSA [a respecté les "règles déontologiques" ] se transforme, par la magie du copier-coller spécial - made in France Télévisions en « a respecté la diversité des points de vue avec un propos non entaché de partialité et qu'il est respectueux des règles déontologiques»

kravi a dit…

Victor,
je vous trouve bien optimiste quant au résultat de la cour de cassation, et surtout quant aux réactions de France 2 en la matière. Rien ne pourra les faire revenir sur leur falsification compte tenu des graves conséquences que ce montage a entrainé.

kravi a dit…

Victor,
je vous trouve bien optimiste quant au résultat de la cour de cassation, et surtout quant aux réactions de France2, qui jamais ne reviendra sur cette falsification tant ses conséquences ont été lourdes.

Victor PEREZ a dit…

Kravi,

Je pense sincèrement que la Cour de Cassation n'a pas d'autre choix que de valider le verdict de la Cour d'Appel.

Quant à France 2, si le verdict est confirmé, il ne lui restera plus que le déshonneur si elle refuse cette commission.

Anonyme a dit…

Pour sur France 2 a respecté ses règles déontologiques puisque celles ci y incluent la diabolisation d'Israël, de même respecte t'elle une multiplicité de points de vue puisqu'aussi miltiples soient ils, ils sont anti Israéliens. Bref on a la déontologie qu'on veut...

sudest a dit…

Plusieurs points sont notables.

- Le doc de France2 n'est finalement pas tant anti-israélien que cela. A la différence de certaines critiques je l'ai vu, et à mon humble avis, des asso israéliennes comme shalom archav ou autres auraient fait un reportage je pense beaucoup plus à charge.
De plus le thème était "un état paestinien est-il encore possible?". Et à cette question inutile de voir le reportage pour savoir que le plus gros obstacle à cette réalisation est Israël.

- la cour de cassation juge le droit et non les faits. A la différence d'une première instance ou d'un appel qui juge le droit et le faits. Un jugement de la cour de cassation dira si le rendu de la cour d'appel est légal ou non. En clair quel que soit le résultat, nous n'apprendrons rien sur les faits et chaque partie restera sur sa position.
D'ailleurs la cour d'appel n'avait statué que sur le point diffamation des attaques de M. Karsenty. Pas sur le fond de l'affaire.

Donc même si la cour de cassation confirme l'appel, nous saurons juste que M. Karsenty n'a pas utilisé de termes diffamatoires. En clair : rien de nouveau, rien sur le fond de l'affaire, et aucune raison que ça ne déclenche la moindre commission d'enquête. Ce n'était ni le sujet de la première instance, ni de l'appel et encore moins du pourvoi en cassation.

Quel dommage de vivre en démocratie et de ne point pouvoir pendre sur le champs ceux qui disent des choses qui nous déplaisent.

Victor PEREZ a dit…

Sudest,

Si France 2 n'a pas gain de cause en Cour de Cassation, je vois très mal cette chaîne refuser alors une commission d'enquête sur le fond.

Pour votre affirmation assurant qu'il est "inutile de voir le reportage pour savoir que le plus gros obstacle à cette réalisation ( d'un état palestinien) est Israël", je vous demanderais de bien vouloir me citer UN SEUL fait confirmant que le monde musulman est prêt à signer la paix avec Israël comme étant le pays du peuple juif.

UN SEUL !

Si vous en êtes incapable, il sera alors dommage que suite à votre conseil, je conseillerai votre "pendaison".

sudest a dit…

Facile. Citez moi UN SEUL fait prouvant, je répète prouvant (pas une déclaration de principe) qu'Israël (le gouvernement pas les sondages) sont prêts à reconnaître un état palestinien (eux ils seront capables de choisir leur religion tout seul sans demander aux autres de le faire à leur place)

Un fait, donc : le retour aux tables de négociation après le marathon international pour leur empêcher une reconnaissance à l'ONU, après la poursuite de la colonisation et j'en passe.
Comment Israël réagit si on lui dénie le droit à l'existence : par la force. Comment la future Palestine réagit : par l'ONU et la négociation. C'est vrai que s'ils avaient une armée ils attaqueraient, toujours est-il que ce sont eux qui jouent diplomatiquement et Israël militairement.

Ce que dit plus ou moins le reportage de France2.

Ensuite, désolé je ne vois pas ce que le pourvoi va changer. Si le jugement est cassé, Karsenty sera reconnu comme diffamant, s'il n'est pas cassé il sera reconnu comme non diffamant. Et on ne saura toujours pas si le reportage Al Durah est bidonné (comme le dit Karsenty) ou non (comme le dit le reste du monde).

Peut-être qu'une commission d'enquête serait favorable à France2 finalement.

Victor PEREZ a dit…

Sudest,

C'est bien ce que j'affirmais. Vous êtes incapable de me citer un seul fait confirmant que le monde musulman est prêt à signer la paix avec Israël comme étant le pays du peuple juif.

Votre piteuse tentative de détourner le débat ne trompera aucun lecteur.

Tout comme d'affirmer que les ''palestiniens'' "seront capables de choisir leur religion tout seul sans demander aux autres de le faire à leur place" me démontre que vous ne comprenez rien au conflit.

Il ne s'agit pas de demander à quiconque l'autorisation d'être un état juif, mais de contraindre le monde musulman à reconnaître Israël comme état du peuple juif.

De signer la paix avec celui-ci et non pas avec un état d'Israël musulman.

Autrement dit, d'abandonner l'espoir de le voir rempli de "réfugiés palestiniens" pour mieux l'éradiquer par la démographie.

En un mot, d'abandonner l'exigence d'un droit de retour au sein d'Israël.

Pour le pourvoi en Cassation, vous avez raison. Si Karsenty gagne "il sera reconnu comme non diffamant" et s'il perd " Karsenty sera reconnu comme diffamant".

La palice n'aurait pas mieux dit.

Et si France 2 perd, je vois mal comment cette chaîne pourra refuser une commission d'enquête. Mais ça je l'avais déjà écris. lol!

sudest a dit…

Un seul fait?? Relisez mon dernier commentaire "Un fait, donc : le retour aux tables de négociation après le marathon international pour leur empêcher une reconnaissance à l'ONU, après la poursuite de la colonisation et j'en passe."

Mais j'ai compris le terrain où vous souhaitez m'amenez. Il faut que le monde entier reconnaisse le caractère juif d'Israël, au cas où on aurait pas compris en entendant "état hébreu""état juif".... Je ne souhaite pas aller ici, j'ai lu vos commentaires sous d'autres articles, vous êtes persuadé que cette reconnaissance stoppera le conflit. Je ne peux que loler à cette affirmation. Le problème est bien ailleurs que cette pinaillerie nethanyahouesque.
Le sujet des réfugiés que vous citez est beaucoup plus fondemmental. Il pourrait se régler par des échanges de territoire, mais pour ça il faut une volonté politique des deux côtés, et arrêter de pinailler sur les tables catholiques.

Le procès, bien oui, il n'en ressortira rien de plus que la lapalissade précédente. Il a diffamé, il paye. Il n'a pas diffamé, cela ne prouve pas ses élucubrations précédentes.
Diffamation : La diffamation est un concept juridique désignant le fait de tenir des propos portant atteinte à l'honneur d'une personne.

Cela n'a rien à voir avec la vérité ou non des propos tenus, seulement de leur impact sur les personnes concernées.
Mais honnêtement j'aurais beaucoup aimé qu'une enquête impartiale soit menée, au moins ça serait clair. Si Tsahal n'avait pas détruit les preuves avant de se rétracter ça aurait pu se faire...

Victor PEREZ a dit…

Sudest,

Je suis "ébloui" par votre lecture du conflit. Je vous l'assure!

Vous dites, je cite, "Un fait, donc : le retour aux tables de négociation après le marathon international pour leur empêcher une reconnaissance à l'ONU, après la poursuite de la colonisation et j'en passe".

Pour négocier il faut être deux n'est-ce pas ? Israël est retournée à la table des négociations et négocie donc aussi!!!!!!!!

Alors, excusez moi d'avoir oublier d'ajouter ce fait au palmarès israélien de la paix.

Par ailleurs, je vous conseille de lire l'article dont je vous donne le lien afin que vous puissiez mesurer le gouffre qui sépare les belligérants.

http://victor-perez.blogspot.com/2012/01/la-paix-pour-bientot.html

Essayez donc de me faire une liste concernant les gestes de bonne volonté de la part du monde musulman. Un seul fait, comme je vous l'avez précédemment demandé me suffira.

J'en lole d'avance comme vous dites car il n'en existe pas. Je vous mets au défi, une fois encore, de me citer un SEUL acte, pas une mise en scène.

Je lole encore lorsque vous dites que la reconnaissance d'Israël comme état juif, état du peuple juif ne fera pas avancer la paix.

Le monde musulman, encore lui, ne reconnaît pas, n'admet pas de nos jours Israël comme état juif et comme état du peuple juif. Ce qui fait que le conflit perdure. Alors que faut-il faire à vote avis pour installer la paix ?

Le peuple juif doit-il renoncer à ce qu'il est ? Doit-il se suicider ?

Au fond de vous-même je sais que c'est cette solution finale que vous attendez. Vous attendrez encore!

Un échange de territoires réglerait le problèmes des "réfugiés" dites-vous !

Et la création d'un état de "Palestine" au côté de l'état juif, ça ne réglerait rien ? Je lole et relole.

Pour le procès, il semble donc que la justice va confirmer le fait que Karsenty n'a pas diffamé.

En conséquence, on pourra affirmer sans crainte de diffamer que France 2 a diffamé un peuple et son armé.

Ce qui sera lourd à porter car à chaque reportage renaîtra le soupçon de "diffamation".

Pour cette raison, je suis persuadé qu'en fin de compte cette chaîne acceptera cette commission qu'elle a toujours refusé depuis près de 11 années.

En conclusion, merci d'être passé. Loler sur autant de stupidités m'a mis en forme pour toute la journée.

sudest a dit…

Je suis heureux d'avoir apporté du bonheur pour au moins une journée. Quel dommage que votre vision du conflit soit aussi Bisounours : le Méchant très méchant et le Gentil très gentil.

"Pour négocier il faut être deux n'est-ce pas ? Israël est retournée à la table des négociations et négocie donc aussi!!!!!!!!"

Reste à définir ce qu'est négocier. Si c'est pour venir poser des conditions non négociables, ce sera un simulacre, et on ne peut reprocher à la partie adverse de venir défaitiste.

Et malheureusement l'article en lien montre plus votre partisanisme qu'autre chose. Les commentaires le disent mieux que je ne le ferais.

Si nous remontons le temps, je pourrais vous parler de tout ce qu'Arafat a fait pour avancer vers la paix : reconnaissance d'Israël, arrestation de ses propres combattants, accords économiques, création d'une autorité, premier pas vers un état.... Voudriez vous qu'ils donnent des territoires qu'ils ne possèdent pas (ceux que vous considérez comme "disputés", donc à vous)
En retour il a fini dans son QG cerné par des tanks, vous avez renforcé le Hamas pour le déstabiliser....
Les torts sont plus partagés que dans votre vision de conte de fées.
Je ne vais pas refaire un historique par manque de temps et de place, mais vous conviendrez que c'est un peu plus complexe et nuancé que votre article.

"Un échange de territoires réglerait le problèmes des "réfugiés" dites-vous !

Et la création d'un état de "Palestine" au côté de l'état juif, ça ne réglerait rien ?"

Et qui c'est qui a fait un marathon diplomatique pour empêcher la création de cet état? Qui exige l'acceptation de TOUTES ses demandes (même la ridicule) avant de vouloir en entendre parler. En effet lol.

Tant qu'on est dans le lol

"Le peuple juif doit-il renoncer à ce qu'il est ? Doit-il se suicider ?

Au fond de vous-même je sais que c'est cette solution finale que vous attendez. "

Lol, trouvez un argument un peu moins ridicule pour me disqualifier. Selon vous ce que j'écris est ridicule, alors pourquoi utilisez vous cet artifice de communication qu'est l'antisémitisme galvaudé?


Pour le procès, il est possible que Karsenty gagne. Il est intelligent et certainement de bonne foi. Seulement
- en cassation ne sera jugée que le côté légal du rendu de la cour d'appel. La cour de cassation ne se prononcera pas sur le fait de diffamation mais sur la légalité du jugement.
- Ce sont les propos de Karsenty qui sont jugés pour diffamation et non le reportage de France2. En aucun cas le caractère "diffamant" du reportage. Si Karsenty a été relaxé par la cour d'appel c'est qu'il a été assez intelligent pour ne pas utiliser de termes diffamatoires. Ce qui n'a rien à voir avec la réalité des faits narrés par le reportage.

Et puis, même si France2 diligentait une commission d'enquête, elle est impossible puisque Tsahal a détruit les preuves matérielles juste avant (comme par hasard) de se rétracter.

suest a dit…

Un soucis d'argument ou une erreur technique serait responsable de la censure?

Victor PEREZ a dit…

Sudest,

Comme je vous l'avez déjà dit précédemment, vous m'avez vraiment "ébloui".

C'est pour cette simple raison, et non pas pour d'autres privées, que j'ai mis autant de temps à vous répondre!!!!!!!!!!!!!

Car voyez vous, il me fallait consulter des experts pour ne pas perdre la face. lol!

Plus sérieusement.

Les conditions no négociables sont posées par vos amis "palestiniens" et non pas par les Israéliens. Si je me trompe, merci de bien vouloir me lister les conditions israéliennes. J'en ris là encore d'avance.

Mon article liste uniquement des faits avérés et vérifiables. Je vous mets au défi de m'indiquer lequel dans cette liste est faux.

Là où je ris le plus est lorsque vous listez " tout ce qu'Arafat a fait pour avancer vers la paix : reconnaissance d'Israël, arrestation de ses propres combattants, accords économiques, création d'une autorité, premier pas vers un état...."

Vers un état ... terroriste vouliez vous dire ?

Toute cette liste que vous m'avez dressé n'a pu se faire sans l'accord israélien. Ces "actes de paix" sont donc à partager entre les deux parties, alors que la liste que j'ai dressé dans mon article démontre la bonne volonté israélienne uniquement.

Je cherche la bonne volonté du monde musulmane et jusqu'à présent nul n'a été en mesure de me la montrer. Pas même vous.

Seule la création unilatérale d'un état de "Palestine" a été contré.

En revanche, Natanyahou a affirmé du haut de la tribune de l'Onu qu'il été prêt à reconnaître le premier la création d'un état de "Palestine" vivant au côté de l'état juif. Chose que vous êtes incapable d'admettre vous-même.

Nul besoin des preuves matérielles comme vous dîtes pour consulter par exemple les cicatrices du père A-Dura. Chose qu'il refuse. Pourquoi?

Et si Karsenty n'a donc pas diffamé c'est qu'il existe donc la possibilité que ce qu'il dit soit vrai.

Si France deux n'accepte pas alors cette commission, cette chaîne traînera longtemps le soupçon d'avoir galvauder la déontologie du métier.

Ce qui a été démontré par tant d'autres reportages par ailleurs.

Pour conclure, commencez à vous intéresser au conflit avant d'écrire autant d'inepties.

sudest a dit…

Les faits ne sont pas faux en effet, mais incomplets et présentés de façon plutôt partiale.
Les conditions non négociables d'Israël? Attendez je vais demander à un expert ;-)
- La reconnaissance comme "état juif" alors qu'Israël est déjà reconnu
- Un état démilitarisé
- Une surveillance israélienne des échanges commerciaux
- Aucun retour de réfugiés. Ce qui serait légitime si les frontières étaient définies. Mais je ne liste pas la légitimité ici, seulement la non-négociabilité.
- Jérusalem-est
... Je dois en oublier.

"Toute cette liste que vous m'avez dressé n'a pu se faire sans l'accord israélien."
Vous venez de poser un problème supplémentaire : l'ingérence israélienne à l'autodétermination. Surtout que c'est partiellement faux. Par exemple Arafat a arrêté ses propres combattants (armés) alors qu'Israël exigeait son désarmement. Quelle exemple de coopération vers la paix...

"Seule la création unilatérale d'un état de "Palestine" a été contré.

En revanche, Natanyahou a affirmé du haut de la tribune de l'Onu qu'il été prêt à reconnaître le premier la création d'un état de "Palestine" vivant au côté de l'état juif."

Deux choses : il n'y a pas besoin d'accords pour s'auto-déterminer. Y'a-t-il eu une négociation pour l'auto-détermination d'Israël? Une déclaration d'indépendance ne se QUE unilatéralement. Deuxième chose. Joli double discours que de souhaiter l'existence d'un état palestinien aux côtés de l'état israélien (ce que faisait la déclaration unilatérale puisque prenant pour bases les "frontières" de 67) et d'un autre côté faire pression sur les membres du Conseil pour renvoyer tout ça aux calendes grecques.
Un état palestinien, même avec des frontières batardes à renégocier (tout comme Israël cela dit en passant) est un premier pas pour négocier d'état à état et se mettre d'accord sur les frontières.
C'est exactement ce que ne voulait pas Nethanyahou. Sans compter que dans le cas où cet état aurait été créé, le droit international pourrait s'appliquer dans les territoires occupés, et les négociations sur les colonies auraient du se faire : expulsion des colons, échange de territoires....
Nethanyahou ne le voulait pas. Tout comme il ne veut pas d'état palestinien. Un petit tour sur le site du Likoud et la lecture de sa charte nous montre la vision de ce parti du conflit. Tout le reste n'est que simagrées. Voici une trad en anglais :
http://sepharade2.superforum.fr/t28082-la-charte-du-likoud

Je vous précise tout de même que le discours anti-israélien que je viens de tenir pourrait facilement se transformer en discours anti-palestinien si je devais discuter d'un texte aussi partisan que le votre venant du camp propal. Je reste persuadé que les deux ont leur tort. Je ne veux pas renvoyer les deux camps dos à dos : démocrates/terroristes, occupants/occupés... C'est simplement que ce n'est pas manichéen, qu'il n'y a pas de gentil et de méchant, mais de deux populations qui souhaitent à peu près la même chose : l'auto-détermination, la paix et... la totalité des territoires....

sudest a dit…

"Et si Karsenty n'a donc pas diffamé c'est qu'il existe donc la possibilité que ce qu'il dit soit vrai."

C'est ce que je dis, tous les possibles restent vrais. Et même s'il est reconnu coupable de diffamation, il est possible que le fond soit vrai. Ce sont deux problèmes distincts.

Quand à la crédibilité de France2, qu'elle lance ou non une commission, pour les vôtre les jeux sont déjà faits, pour la partie adverse elle reste un "suppôt du sionisme"(sic) et pour les gens comme moi un média à prendre avec les précautions d'usage. Rien de neuf sous le soleil.

Cette affaire de diffamation est une tempête dans un verre d'eau qui ne changera en rien la façon de quiconque de voir les choses. Du temps perdu pour tout le monde.

Quand à mon intérêt pour le conflit, je ne peux que vous renvoyer aussi un conseil : variez vos sources, cela vous donnera une vision un peu plus globale.

Victor PEREZ a dit…

Sudest,

Je ne vais pas vois refaire une analyse du conflit. vous n'avez qu'à vous pencher sur mes articles.

Je vais en revanche me faire le plaisir de vous remettre à votre place sur quelques sujets.

Tout les faits cités dans mon article ne sont donc pas faux. Merci donc de bien avoir voulu le préciser. J'attends encore par contre les faits de paix du monde musulman. C'est pour quand ?

Un conseil, lisez plus de mes, ils vous éduqueront au conflit.

Pour les conditions non négociables changez d'expert.

Israël est reconnu comme état mais non pas admis comme pays du peuple juif. A jouer à l'idiot utile vous allez finir par l'être.

Un état démilitarisé ? Qui peut avoir confiance dans ce monde musulman qui enseigne l'antisémitisme dès le berceau ?

"Une surveillance israélienne des échanges commerciaux" Ceci n'est qu'un de vos fantasmes expliquant votre "analyse" anti-israélienne.

Les réfugiés ne sont pas Israéliens mais "palestiniens". ils iront en "Palestine" comme les réfugiés juifs sont partis pour l'état juif.

Ce retour en "Palestine" se fera dès lors qu'Israël sera ADMIS comme étant l'état juif du peuple juif. Autrement dit pas demain!

Jérusalem n'a jamais été une ville sainte pour quiconque hormis le peuple juif.

J'espère donc qu'aucun gouvernement israélien ne divisera cette ville.

Pour conclure cet échange, Israël est un état démocratique et les élus représentent la volonté du peuiple.

Venir me parler de la charte du Likoud est donc comique. Vous utilisez cette excuse pour mettre dos à dos Israël et le monde musulman.

Il vous faut bien des arguments pour vous justifier.

sudest a dit…

Je l'ai déjà précisé, je recommence : je ne parlais pas de la légitimité ou non des conditions israéliennes mais du fait qu'elles ne soient pas négociables. Après à chacun de défendre son bout de gras, si il y a NEGOCIATIONS. Arriver à la table des négociations en exigeant est un très bon moyen pour bloquer ces négociations. Je ne pense pas que les israéliens soient si mauvais diplomates pour ne pas en jouer.

"J'attends encore par contre les faits de paix du monde musulman. C'est pour quand ?"
les 21/01/2012 8h40, et 26/01/2012 7h43.

Je ne peux résister à répondre à votre "remise en place"

"Israël est reconnu comme état" ce qui me semble suffisant pour négocier légitimement. Reste à Israël à reconnaître l'état palestinien et les négociations pourront sérieusement commencer.

""Une surveillance israélienne des échanges commerciaux" Ceci n'est qu'un de vos fantasmes expliquant votre "analyse" anti-israélienne."
Donc Israël va les encourager à commercer avec l'Iran, la Syrie.... Nethanyahou l'a dit. Il alimente donc faussement les "fantasmes"

"Les réfugiés ne sont pas Israéliens mais "palestiniens". ils iront en "Palestine" comme les réfugiés juifs sont partis pour l'état juif."

Tout à fait d'accord moralement. Reste à reconnaitre l'état palestinien.

"Jérusalem n'a jamais été une ville sainte pour quiconque hormis le peuple juif." en dehors des chrétiens et des musulmans vous avez raison.

Et oui, tout n'est pas si simple. Le noeud s'est déplacé vers la reconnaissance de l'état palestinien. La charte du Likoud ne signifie pas qu'elle est appliquée, mais que les membres du Likoud refusent l'idée même d'un état palestinien. Le blocage est là puisque vous admettez vous même que les réfugiés, problème épineux s'il en est, doivent aller en Palestine.

"Un conseil, lisez plus de mes (articles), ils vous éduqueront au conflit."
Non, ils me donneront la vision des pro-israéliens mais ne me donneront pas une vision globale. Tout comme les articles de l'AFPS ne me donneront que leur apperçu...

Victor PEREZ a dit…

Sudest,

Vous me donnez l'idée d'u chien qui court après sa queue. et je vous avoue, c'est fatiguant, même pour celui qui le regarde.

Les conditions israéliennes sont non négociables car l'on ne négocie pas sa propre éradication.

A moins d'être un taré. Ce qui n'a jamais été le cas du peuple juif.

A votre rappel des "faits de paix" du monde musulman, lire mes réponses précédentes.

Il ne s'agit pas de "reconnaître" l'état de "Palestine" mais de le créer.

cela se fera dès lors que le monde musulman aura déjà accepter Israël comme état juif pour le peuple juif.

C'est simple non ?

Si Jérusalem n'est pas sainte pour les chrétiens elle n'en reste pas moins sacré. Il n'en reste pas moins que ceux-ci n'ont aucunement l'intention d'en recevoir une partie.

Pour les musulmans cette ville est sainte depuis qu'elle est au main des Juifs. Auparavant les mosquées n'étaient rien d'autre que des mosquées. Par ailleurs, du temps de Mahomet elles n'existaient pas encore.

C'est dire.

Que le Likoud ou tout autre parti aient des chartes n'intéresse que les membres de ces partis. En démocratie c'est le peuple qui décide. Et si celui-ci décide une autre politique il en sera ainsi.

Rappelez vous le retrait unilatéral de la bande de Gaza. Le likoud avait déjà sa charte.

Notre différence se tient à ce que vous vous contentez d'analyser selon votre parti-pris alors que moi j'argumente avec des faits que chacun peut vérifier.

D'où mon conseil de lire attentivement mes articles. ils vous apprendront énormément.

Ceci dit en toute modestie.

Inutile de revenir avec votre avis. Je préfère des arguments sonnant.

sudest a dit…

"Les conditions israéliennes sont non négociables car l'on ne négocie pas sa propre éradication."

Vous ne niez donc pas qu'Israël vient avec des conditions non négociables. Ce que vous niiez quelques messages plus haut.

"Il ne s'agit pas de "reconnaître" l'état de "Palestine" mais de le créer." C'est sûr qu'en empêchant sa création "unilatérale" (comme s'il fallait demander avant d'user de son droit à l'autodétermination. Surement ce qu'a fait Israël en 48, ils ont demandé aux voisins....) ça évite d'avoir à reconnaître quoi que ce soit

"Si Jérusalem n'est pas sainte pour les chrétiens elle n'en reste pas moins sacré. Il n'en reste pas moins que ceux-ci n'ont aucunement l'intention d'en recevoir une partie."
Aujourd'hui. Mais peut-être que les croisades étaient une émanation du complot judéo-maçonnique (lol)

"Que le Likoud ou tout autre parti aient des chartes n'intéresse que les membres de ces partis" Même le Hamas??

"Rappelez vous le retrait unilatéral de la bande de Gaza." Lorsque le Likoud était incapable de "gérer" la démographie et qu'il fallait créer un grand méchant? Et plomb durci, c'était quoi alors?

"vous vous contentez d'analyser selon votre parti-pris alors que moi j'argumente avec des faits que chacun peut vérifier." Faits tronqués et présentés de façon partisane. Des corrélations entre les faits qui sont des syllogismes. Des conclusions qui sont des erreurs. Mais en effet la partie des faits que vous donnez est absolument vérifiable et exacte.

Cette fois, je vous ai donné mon avis. Relisez mes autres posts si vous souhaitez des arguments. Je préfère quand une discussion se déroule en échange d'arguments plutôt que des invectives ou des opinions. Tout comme vous.

Victor PEREZ a dit…

Sudest,

Vous recadrer n'est pas invectiver. Vous corriger n'est pas donner une opinion.

Encore deux petits exemples tirés de vos commentaires si "riches" pour démontrer ce que je veux dire, avant de stopper cet échange absurde.

Je vous cite:

"Que le Likoud ou tout autre parti aient des chartes n'intéresse que les membres de ces partis" Même le Hamas??"

Le Hamas ne participe pas, à ce que je sache, à un système démocratique.

Deuxième exemple:

"Rappelez vous le retrait unilatéral de la bande de Gaza." Lorsque le Likoud était incapable de "gérer" la démographie et qu'il fallait créer un grand méchant? Et plomb durci, c'était quoi alors?"

Bien que je n'ai rien compris à la gestion du Likoud de la démographie, Plomb Durci a été ordonné par le parti Kadima.

Comme vous dites, dans une discussion, je préfère que l'on échange des arguments que plutôt des stupidités.

sudest a dit…

"Le Hamas ne participe pas, à ce que je sache, à un système démocratique."

Il a été élu. D'après les observateurs de l'ONU de manière moins frauduleuse que M. Bush Jr.


Je n'ai pas écrit que le Likoud avait fait plomb durci. Je n'ai jamais même précisé qui l'a ordonné. Juste que comme retrait "unilatéral".... Unilatéral d'accord, mais retrait....

Si vous voulez jouer à la mauvaise foi, je sais aussi faire.
Si vous voulez jouer au professeur, je peux faire aussi. Mais quel intérêt?

Victor PEREZ a dit…

Sudest,

Effetivement! le Hamas a été élu DEMOCRATIQUEMENT.

Un peu à la manière d'Hitler. On sait tous ce qu'il advint ensuite.

Le Likoud a été élu démocratiquement la première fois en 1977 et...depuis les élections ont permis l'alternance et l'opposition a pu devenir majorité.

L'opposé de l'Autorité palestinienne et du Hamas.

Pour le reste, je n'ai toujours pas compris le rapport entre le Likoud, le retrait unilatéral, la gestion de la démographie. Je ne suis pas sûr du tout que vous même avez compris ce que vous écrivez.

Bref! Avant de professer, je vous conseillerai de terminer d'abord vos études.

Et dans l'attente allez poster ailleurs vos absurdités.

sudest a dit…

Ah, Hitler... Saddam Hussein, Ahmadinejad, le Hamas... Pourtant aucun de ceux là n'ont exterminé méthodiquement 6 millions de personnes, mais dès qu'on veut diaboliser, c'est utile. Honteux pour la mémoire des victimes, mais utile pour la politique.

Vous n'avez pas compris que le retrait de Gaza était principalement dû à l'impossibilité d'Israël de défendre la "poignée" de colons face à une démographie arabe en très forte expansion à Gaza. Situation qui serait devenue ingérable. Heureusement que c'est Charon et pas vous qui dirigiez à l'époque. Ce fut aussi une belle poudre aux yeux lorsqu'en même temps la colonisation en Cisjordanie augmentait exponentiellement et était encouragé par le gouvernement. Vous ne saviez pas, peut-être?

Je ne cherche pas à professer, mais avant de qualifier un interlocuteur d'abruti, lisez ce qu'il écrit.

Victor PEREZ a dit…

Sudest,

Soyez assuré que je vous lis et vous comprends très bien. Enfin, ce qui est lisible de vos commentaires

Hitler, l'excuse facile vous me dites. Il n'en reste pas moins que le Hamas, comme Mahmoud Abbas sont toujours au pouvoir et l'opposition réduite à pas grand chose.

Tandis que le Likoud, avec sa charte qui d'après vous empêche toute solution de paix a toujours permis les élections prévues par la loi.

Ce qui signifie que sa charte n'est qu'excuse pour vous.

Tout comme le problème de la démographie ingérable selon vous. Mais vous êtes libre de croire tout ce que vous voulez.

Démographie ou non, un geste en faveur de la paix a été fait par le gouvernement israélien et le Hamas a répondu en fabriquant une base terroriste.

Un geste de plus au palmarès d'Israël et toujours rien à mettre à l'actif de vos amis.

Tout cela dit, et pour vous enfoncez un peu plus, Amadinhedjad n'a pas encore assassiné 6 millions de Juifs mais il en bave tellement qu'il en rêve.

Fin de notre échange stérile. Inutile de commenter encore, ceux-ci iront rejoindre directement la corbeille.

Victor PEREZ a dit…

Mon pauvre Sudest,

Comment voulez vous que je vous prenne au sérieux lorsque vous affirmez qu'Israël a "financé" le Hamas ??????????

Votre commentaire a rejoint comme promis la corbeille.