jeudi 5 janvier 2012

Analyse rétroactive des paroles d’un indigné


Il est bon, après un certain recul, de se plonger à nouveau sur les écrits et paroles de quelques uns pour mieux les cadrer lors de leurs prochaines interventions publiques. Notamment sur les paroles d’un indigné à trois euros enregistrées dans l’émission de janvier 2009 « Ce soir ou jamais» ayant pour thème : «  Gaza : une guerre pourquoi ? ».

Ce soir là, Stéphane Hessel s’était tout d’abord prévalu des « pensées fortes » de ses amis israéliens.

Le premier était Michel Warschawski, antisioniste notoire souhaitant le remplacement de l’Etat d’Israël par un état binational où chacun, au fait du sort de toutes les minorités dans le monde musulman, sait ce qui attendra la future minorité juive.

Le second ami n’est autre que la journaliste du quotidien Haaretz Amira Hass qui préfère vivre parmi les ‘’Palestiniens’’ qu’au sein du peuple juif.

Son troisième ami se nomme Gideon Levy. Celui-ci passe son temps à condamner l’état juif et excuser les ‘’colonisés palestiniens’’.

Trois ‘’références’’ communes à tous les antisémites de la planète donc, qui, par leurs ‘’pensées fortes’’, « disent que le gouvernement israélien intérimaire ne veut pas la paix ». Trois antisionistes notoires excusant d’avance les dires de cet ancien ambassadeur français qui était et est toujours loin de vouloir du bien à l’état juif.

Celui-ci affirma ce même soir que « le Hamas serait tout disposé à revenir simplement aux frontières de 1967 ». Paroles creuses et vides de toutes réalités. Le Hamas, lors de son récent vingt-quatrième anniversaire, a assuré une nouvelle fois, par la bouche du Premier ministre Ismaïl Haniyeh, que « La résistance et la lutte armées sont la voie et le choix stratégique pour libérer la terre palestinienne, de la mer (Méditerranée) au fleuve (Jourdain) et chasser les envahisseurs (israéliens) ».

Outre ce ‘’projet’’ assassin, il dressa son ‘’bilan’’ depuis sa création en 1987 : tirs de plus de 11.000 roquettes et obus de mortiers contre Israël ainsi que 1.365 Israéliens tués et 6.411 blessés.

Inventaire partiel, sanglant et écœurant de l’historique ‘’palestinien’’ depuis 1948 et du serment de jeter les Juifs à la mer. Engagement avoué de longue date et qui n’a guère préservé le ‘’grand résistant’’ Hessel de condamner, ce soir là, la ‘’violation’’ israélienne du droit international lors de l’opération Plomb durci à Gaza. Voire même espérer apercevoir les dirigeants politiques et militaires « traités par des hauts fonctionnaires internationaux comme criminels de guerre ».

Le rapport Goldstone n’était pas alors encore consigné que des ‘’crimes contre l’humanité’’ étaient déjà aperçus par ce vieillard. Un procès-verbal qui vit, au final, le juge Richard Goldstone -Président de la mission d’enquête ayant rédigé celui-ci- se rétracter des accusations de crime de guerre portées à l'endroit d'Israël mais pas de celles commises par le Hamas

L’indigné, quant à lui, ne s’est toujours pas désavoué !

Stéphane Hessel ne se contente pas, évidemment, de blâmer l’état juif, mais propose aussi sa solution au conflit ! La solution est simple dit-il, «elle consiste à retirer l’armée d’occupation de la Cisjordanie ». Le retrait de la bande de Gaza n’a apparemment pas servi d’enseignement à ce donneur de leçons. L’individu juif compte t-il si peu à ses yeux ?

Pour conclure, le droit de l’hommiste espéra lors de cette émission voir Barak Obama, alors nouveau Président US, mais aussi les Européens intervenir pour « s’imposer fortement à Israël ». Evitant ainsi à celui-ci «sa propre perte (…) car les dirigeants actuels sont entrain de creuser la tombe de leur pays par la façon dont ils opèrent».

Trois années plus tard l’Etat d’Israël décline toujours ce conseil subliminal en refusant de se suicider en suivant des conseils et des pressions aussi irréfléchis. Ce qui assurera certainement la réélection du gouvernement en place.

Après cette petite analyse, comment imaginer que Stéphane Hessel ignore, à son grand âge et encore à ce jour, le refus du monde musulman de reconnaître Israël comme étant l’état du peuple juif, lui qui affirme haut et fort qu’il est pour la solution de deux états ?

Comment concevoir qu’il sous-estime autant le refus des ‘’Palestiniens’’, mais pas seulement, de reconnaître les liens et l’histoire du peuple juif avec cette terre et principalement avec Jérusalem ?

Comment comprendre qu’il néglige encore dans ses exposés la revendication de l’Autorité palestinienne d’un futur état de « Palestine » judenrein mais aussi celle d’un retour de centaines de milliers de « réfugiés » au sein même de l’état juif dans l’objectif de changer sa nature par la démographie ?

Qu’est-ce qui pourrait expliquer ses nombreuses carences volontaires et le souffle anti-israélien qui l’anime sinon la haine qu’il peut ressentir envers ce peuple qui ne demande qu’à vivre en paix et à contribuer à l’essor de la planète ?  

A ce jour, et malgré les nombreux et cinglants démentis apportés à sa démonstration quant à la responsabilité israélienne du conflit, aucun mea culpa passé ni à venir.

Pour compléter le tableau, le plan ‘’comique’’ de cette émission de France 3 fut ce soir là, à n’en pas douter, l’œil goguenard de Tarik Ramadan dévisageant d’un air gourmand l’idiot utile de service favorisant l’expansion de cet antisémitisme grandissant en Europe.

Un idiot utile propageant et laissant dire qu’il participa, en 1948, à la rédaction de charte des Droits de l’homme. Des droits semble t-il ne concernant, à l’écouter, nullement l’homme, la femme et l’enfant lorsqu’ils sont Juifs et habitant le pays de leurs ancêtres.

Voir ci-dessous la vidéo.


video

1 commentaire:

rouch3 a dit…

rouch3
Moi je ne vois qu'une chose,c'est qu'irael ne fait que se défendre et je pense que c'est fait avec beaucoup de modération car il ne rendent que coup pour coup et pas toujours et s'ils le voulaient ils en ont largement les moyens.
J'ai fait un tour sur internet pour voir les paysages et les villes de cisjordanie et ceux d'israel;il n'y a pas photo (si je puis m'exprimer):israel terre fertile (ou fertilisée) de beaux paysages des villes propres,agriculture reconnu depuis longtemps,technologie trés avancée,bref c'est un pays moderne comme en occident,mais la cisjordanie il n'y a rien,des terres en friche,presque pas d'agriculture,des villes aux murs sales,et ils veulent prendre le territoire d'israel avec tous ce que les iraeliens ont bati;trop facile.
Et l'autre hessel des propos incoherents: israel assassin,si les palestiniens ne voudraient pas de morts chez eux,ils n'ont qu'a rester chez eux et non harceler les soldats israeliens surtout qu'ils ne sont pas à armes égales;pierres et missiles tirés n'importe où contre fusils ou avions de chasse.
Mais pourquoi avoir laissé gaza aux palestiniens?