lundi 9 janvier 2012

La Paix pour bientôt ?


Les Israéliens et les ‘’Palestiniens’’ doivent se réunir à nouveau à Amman en Jordanie pour tenter de relancer les négociations directes en vue d’arriver à une « paix juste et durable » comme la communauté internationale l’exige par ses nombreuses résolutions. Une paix à deux états vivant en sécurité côte à côte. Objectif pourtant inscrit en grosses lettres dans la résolution 181 du 29 novembre 1947 et qui fut jusqu’à présent bien malmené.

Bien que les grandes puissances appuient ce renouveau des négociations, peut-on croire réellement qu’une solution en sortira ? Rien n’est moins sûr !

Le quatorze mai 1948, par la bouche de David Ben-gourion, le jeune Etat d’Israël avait accepté ce projet à deux états malgré qu’il n’était rien d’autre que le partage du territoire situé à l’ouest du Jourdain et qui aurait du lui revenir dans sa totalité. Les Arabes de Palestine avaient déjà reçu arbitrairement en 1923 quatre-vingts pour cent de la Palestine mandataire. Ces derniers, mais aussi tous les autres Arabes de la planète, refusèrent que l’état juif renaisse de ses cendres et lui déclarèrent aussitôt la guerre.

Après la guerre des six jours de 1967, Moshé Dayan, alors Ministre de la Défense, proposa à la Ligue Arabe, (les ‘’Palestiniens’’ n’étaient pas encore tout à fait constitué en peuple) la restitution des territoires contre une paix définitive.

Trois non retentirent alors du sommet de Khartoum du premier septembre 1967 :

- pas de réconciliation avec Israël
- pas de reconnaissance de cet État
- pas de négociation avec lui et réaffirmation des droits du peuple palestinien sur son pays.

Le 13 septembre 1993 furent signés les « Accords d’Oslo » où fut enfin reconnue l’existence de l’Etat d’Israël mais aussi l’OLP en tant que seul représentante du peuple ‘’palestinien’’. Cependant, ce que ne dirent pas ces ‘’accords’’ est le refus têtu du monde musulman d’accepter l’idée d’un Israël comme état du peuple juif.

Dès l’arrivée de Yasser Arafat dans la bande de Gaza en 1994, s’ensuivit une campagne de terreur envers les citoyens israéliens jusqu’à l’arrivée de Benjamin Netanyahou à la tête de l’exécutif en 1996.

Le calme revenu, Ehud Barak fut élu pour négocier, en l’an 2000, la paix à Camp David. A une proposition plus que généreuse, une « Palestine » sur près de quatre-vingt douze pourcent des territoires disputés et un partage de Jérusalem, l’Intifada des mosquées fut déclenchée.

Après des centaines de morts et de blessés de part et d’autre et la construction d’une clôture de sécurité décidée par Ariel Sharon du Likoud, celui-ci après avoir crée le parti Kadima s’employa, en 2005, à retirer huit mille citoyens israéliens de la bande de Gaza pour tenter une paix sur le terrain. Un retrait unilatéral ayant permis, en fait, la création d’une base terroriste dirigée par le Hamas. L’opération « Plomb durci » ramena en 2008-2009 le calme sur les villes israéliennes frontalières de ce territoire.

Ayant succédé en 2006 à Ariel Sharon, Ehud Olmert proposa à Annapolis un accord dans lequel l’Autorité palestinienne recevra l’équivalent de cent pour cent des territoires disputés, Jérusalem-est comme capital, ainsi que l’internationalisation de la ville sainte. Le Président de l’AP avait alors jugé que « le fossé entre les positions israéliennes et palestiniennes était trop grand ». L’exigence d’un ‘’droit de retour’’ des héritiers du titre de « réfugiés palestiniens», au sein même de l’état juif, n’était pas évidemment encore accepté par « l’entité sioniste » !

Suite à ce rappel plus que succinct, peut-on imaginer que Mahmoud Abbas acceptera maintenant ce qu’il a de tout temps refusé ? Israël admis comme état juif, un renoncement à modifier par la démographie sa nature ainsi que sa quintessence -à savoir être le refuge du peuple juif- et Jérusalem comme capitale israélienne une et indivisible !

Bien sûr que non !

Chacun peut donc gager que l’étape à venir sera d’affirmer haut et fort, après la date butoir du vingt-six janvier fixée par le Quartet, qu’il aura tout fait pour sauver les ‘’négociations’’ et que la faute en revient exclusivement, par son intransigeance, au gouvernement de Benjamin Netanyahou. Ce qui lui permettra alors de poursuivre son combat dans les arènes juridique et diplomatique internationales, afin de contraindre Israël par la pression à accepter ce qu’il a toujours refusé.

A savoir son éradication totale et définitive.

Ce qui confirme que la paix n’est pas encore pour après-demain.

25 commentaires:

Anonyme a dit…

En fait Abbas doit accepter tout ce que israel vaudra lui imposer, c'est ça si j'ai bien compris?

Et si il refuse, c'est le méchant terroriste, complique du hamas, qui veut délégitimer l'état juif?

Victor PEREZ a dit…

Anonyme,

Merci pour l'avenir de prendre un pseudo.

Vous avez raison! Les propositions d'Ehud Barak en l'an 2000 et celle d'Ehud Olmert en 2008 sont vraiment d'une incroyable "imposition".

Vous auriez préféré, sans doute, qu'Israël accepte tous les diktats du monde musulman ? Et donc celui de son éradication ?

Le monde musulman a initié cette guerre et l'a perdu. A lui de s'avoir accepté des compromis ou de continuer à subir le résultat de son refus de reconnaître les droits du peuple juif sur sa terre.

Et vous sa propagande antisémite.

Anonyme a dit…

@Victor,

J'admire sincèrement ta patience.

Bonne année civile et amicalement,

trumpeldor,
Bruxelles,eurabie

lowin a dit…

Pourriez vous citer les propos de l'anonyme qui sont une "propagande antisémite"?

Les deux mots : le mot "propagande" et le mot "antisémite"

Victor PEREZ a dit…

Lowin,

Si vous êtes incapable de discerner la propagande à but antisémite du monde musulman, je ne peux rien pour vous.

Car nier les liens du peuple juif avec cette terre n'est rien d'autre que de la propagande hostile aux juifs et donc antisémite.

Victor PEREZ a dit…

Merci Trumpeldor et bonne année civile également.

simpli-fion a dit…

Bravo. Résumer un confit aussi complexe en moins de 50 lignes est un exploit. Je peux faire mieux : "Y a des européens y sont venus et y z ont niké nos terres pasque tout le monde il les aide"
Moins de cinquante mots. Qui dit mieux? Mme Le Pen peut-être? M Dieudonné? Gally-Gallo? M Husseini? Mahmoud? Nassan?

Sérieusement, comment pouvez vous balancer de telles simplifications, de tels raccourcis?

Un exemple : Olmert a tout donné à Annapolis (voici le texte final : http://www.lapaixmaintenant.org/Annapolis-texte-de-la-declaration)

Il a simplement donné des gages "exceptionnels" : une poignée de blindés, la libération de quelques prisonniers, un gel bidon des colonies... Mais AVANT la conférence http://www.rtl.be/info/monde/international/60616/olmert-consent-a-des-gestes-de-bonne-volonte-avant-annapolis/

Et après????

Et puis les palestiniens auraient dit "non, vous nous accordez tout, mais on veut pas."

Seulement l'opposition à ces "concessions" venaient d'un tout autre camp que les palestiniens : http://www.haaretz.com/news/pm-high-arab-turnout-at-annapolis-summit-was-a-big-achievement-1.234419

Franchement, soyez un peu plus sérieux dans vos articles. Ce résumé ridicule ne sert qu'à flatter les cons incultes pro-israél, et énerver les cons incultes pro-palos. Tous les autres rigolent. Pas de vous, vous savez très bien les choses, mais des cons qui croient à ces salades. Vous savez, ceux, bien subtils, qui parlent d'Eurabie et de muzz, ou bien encore ceux, de la même engeance, qui parlent de protocole et de youpin.
Les gros cons, quoi!

Victor PEREZ a dit…

Simpli-fion

Vous avez admirablement choisi votre pseudo.

J'ai lu votre premier lien... Il ne s'agit pas du texte final mais d'une déclaration de préambule et bonne intention. A trop vouloir simplifier....

Le deuxième lien parle des gestes de bonne volonté du gouvernement israélien pour permettre une bonne ambiance pour les négociations. On attend toujours, à ce jour, les gestes de bonne volonté de l'AP pour installer la confiance des Israéliens à leur égard.

Le troisième lien parle, entre autre, de l'opposition des partis Shas et d'Israël beitenou... Et alors ? En quoi cela gène la bonne marche des négociations ? Ont-ils commis des attentats ? Ils ne sont pas ''palestiniens'' pour ça.

Israël est une démocratie et la loi s'impose à tous. Y compris aux partis politiques quels qu'ils soient.

Ceci dit, à trop vouloir simplifier vous oublier que c'est Israël qui donne et que les ''Palestiniens'' ne font que recevoir sans rien donner en échange.

Voici un lien d'un de mes articles sur la ''bonne intention'' de Mahmoud Abbas quant à la solution de deux états.

http://victor-perez.blogspot.com/2008/09/la-paix-palestinienne.html

On est sûr qu'avec cette volonté le peuple juif aura la paix... des cimetières évidemment.

Il ne reste plus donc qu'à vous classer, pour trop avoir simplifier et réduit un article à si peu de chose, dans une des catégories que vous avez cité.

En conclusion, vous avez eu tort de dépasser les 50 mots. Voire les 50 lettres.

kravi a dit…

Shalom, Victor, et bonne année.
A l'instar de trumpledor, j'admire votre abnégation et patience. J'ai renoncé à argumenter avec ces propagandistes et/ou idiots inutiles sur de nombreux sites car rien, pas même la têtue réalité des faits historiques ne les démonte. Et rien de ce que nous pourrons dire ne les convaincra. Ils refusent d'accepter les faits et l'Histoire car alors ils seraient obligés de renoncer à leurs chers préjugés et vieilles haines -- parfois inconscientes, il est vrai. Le pervers ne veut pas être soigné, et quand bien même il le voudrait que cela resterait impossible.
Fion dit avoir bien compris l'enjeu : enfumer les "cons qui croient à ces salades". Je m'honore d'en être un, et le laisse rigoler avec ses semblables.
Cordialement.

Victor PEREZ a dit…

Kravi,

Bonne année également. Que celle-ci nous amène aussi de quoi rire de ces pseudo défenseurs de la veuve et de l'orphelin.

conti a dit…

Si l'article est inconsistant, par son côté caricatural, les réactions de "fion" et "kravi" le sont beaucoup plus.

D'un côté nous avons quelqu'un qui refuse d'argumenter puisqu'il n'est pas cru sur parole et que ses éléments de preuve trouvent contradiction. De l'autre quelqu"un qui d'une manière maladroite et vulgaire montre très bien pourquoi "kravi" n'arrive pas à se faire "obéir".

La simplification à outrance ne peut pas être crédible. Les gentils absolus face aux méchants "de cinéma" n'a rien de crédible dans le monde actuel. Même la pire série télévisée nous a appris l'ambivalence de chaque protagoniste d'une affaire. Nous ne croyons plus en la lutte du bien contre le mal (à part peut-être dans Star Wars, et encore avec le personnage d'Anakin et la chute de la République, c'est moins clair).
Bien entendu les JT nous montrent souvent ce manichéisme, mais justement, plus personne n'y croit.

De plus les gens croient de moins en moins aux mythes. Par exemple qui aujourd'hui pourrait croire que Moïse a physiquement ouvert la mer juste pour pouvoir passer au sec et la refermer sur ses poursuivants? De même lorsque vous argumentez sur la "terre ancestrale" pour expliquer le "retour" en "terre promise", il s'agit simplement d'un mythe dans lequel un notaire céleste aurait accordé un bail éternel aux croyants d'une religion.
Vous pourrez sortir toutes les preuves archéologiques réelles qui prouvent une présence juive continue, c'est le mythe de base qui ne passe pas. Quid des cananéens, quid des diverses invasions, occupations et changements de main du territoire avant et après le royaume de Judah?

Ne croyez pas que par là je délégitime Israël. Il a bien d'autres raisons d'exister, la principale étant l'envie d'une communauté de s'auto-déterminer et de mettre un point final a des persécutions multi-millénaires. Mais le coup du notaire céleste ne peut plus fonctionner au XXIème siècle.

Le problème de "kravi" est bien un problème de communication. Pas d'Histoire ni de preuves, qui ne manquent pas. Il faudrait juste revoir le "gentil de droit divin" et argumenter sur autre choses.

Victor PEREZ a dit…

Conti,

Votre intervention aurait eu plus de panache si vous m'auriez démontrez ce que les affirmations de l'article ont de caricaturales.

Il n'y en a pas une que vous pouvez douter de leurs réalités.

C'est donc vous qui caricaturez en restant très vague.

Quant au au droit divin, et donc à l'ancienneté des liens de ce peuple avec cette terre, vous trouverez la présence sans discontinuer de Juifs sur cette terre.

D'individus, pas de reste archéologiques. Jérusalem, Tsfat, Tibériade ont toujours été des villes à majorité juive.

Raison suffisante pour que ce peuple réclame son autodétermination sur le lopin de terre lui appartenant depuis des millénaires ce qu'aucun peuple ne peux lui contester.

Ce que lui refuse le monde musulman.

La réalité est donc simple. Le reste sert à cacher les buts inavouables.

conti a dit…

J'avais oublié dans les erreurs de communication, le pinaillage qui est insupportable. Les faits que vous mentionnez sont certainement vrais. Ceux que vous avez SELECTIONNE. Ceux dont vous avez tiré la part qui va dans votre sens. L'objectivité c'est de prendre aussi en compte les autres.

Me faire dire ce que je n'ai pas dit est ennuyeux également. Où ai-je écrit qu'il n'y avait pas de présence juive, ni de ville existante comprenant une majorité juive avant 48.

Ce n'est d'ailleurs pas une raison suffisante pour réclamer cette terre. Sauf si l'on se réfère au droit divin. Ce qui ne tient pas non plus dans un monde rationnel.
Il existe tant de bonnes raisons pour qu'Israël existe. Pourquoi ce baratin? Des raisons humanistes, de géopolitique Etc Etc..

Victor PEREZ a dit…

Conti,

La présence d'un peuple sur une terre n'est pas à vos yeux une raison suffisante ?

Mais qu'est-ce qui a justifié, alors, l'indépendance de tous les autres peuples ? De la région et d'ailleurs ?

N'oubliez jamais qu'il ne peut y avoir deux poids deux mesures pour le seule peuple juif.

Ou alors ...

Vous affirmez aussi que je manquerai d'objectivité.

Je vous serais gré de bien vouloir m'indiquer quels seraient les faits qui démontreraient la volonté du monde arabe quant à la paix.

Un ou deux faits seront suffisant pour que j'acquièse à votre conclusion me concernant.

conti a dit…

C'est dans mon PREMIER message "Il a bien d'autres raisons d'exister, la principale étant l'envie d'une communauté de s'auto-déterminer et de mettre un point final a des persécutions multi-millénaires."

Donc arrêtez de me faire dire ce que je n'ai pas dit, c'est insupportable les procès d'intention comme ça.
Avec ce genre de méthode, même les convaincus d'avance doivent changer d'avis après deux-trois échanges. S'il faut être d'accord à 100% pour ne pas se prendre un procès dans la tête....

Je vous cite "N'oubliez jamais qu'il ne peut y avoir deux poids deux mesures pour le seule peuple juif.

Ou alors ..."

Alors que vous venez de me renvoyer dans les dents EXACTEMENT ce que j'ai écrit. Faudrait voir à me soigner cette paranoïa ou alors à LIRE les commentaires avant d'y répondre.

Il est donc inutile de continuer à discuter. Si je n'écris pas EXACTEMENT la même chose que vous, vous allez encore me traiter d'antisémite.

Discutez donc tout seul, vous serez sûr que votre interlocuteur est à 100% d'accord. Mais alors enlevez le mot "libre" de votre en-tête et supprimez les commentaires sur votre blog. Ils y sont inutiles. Il y a vous, et le reste du monde, forcément antisémite.

Anonyme a dit…

Meilleurs voeux à vous Victor et chapeau pour votre patience.

Meilleurs voeux pour " Israël Nation du Peuple Juif"

... et merde à tous les jaloux, haineux , idiots-utiles,
"antisionistes" ou antisémites déguisés et autres cireurs de babouches qui ne connaissent pas le sens des mots dignité, honneur, et vérité.

Cordialement

Douvdevan ( Eurabia)

Victor PEREZ a dit…

Conti,

Dans votre premier commentaire vous avez caricaturez mon article. Et maintenant vous me reprochez de vous faire préciser votre "analyse". !!!!

Drôle de dialogue que vous me proposez.

Ceci dit, votre esquive dans votre dernier commentaire ne m'a pas fait oublier ma dernière demande qui était de vous faire préciser les actes de paix du monde musulman à l'encontre d'un pays qui a envie, je vous cite, "de s'auto-déterminer et de mettre un point final a des persécutions multi-millénaires."

Du coup, se sont vos commentaires qui deviennent caricaturaux.

Victor PEREZ a dit…

Merci Douvdevan et de même pour vous et vos proches.

kravi a dit…

@conti :
Je parlais du révisionnisme des faits historiques que vous et vos semblables jugez utiles de poser comme fondement d'un pseudo-argumentaire censé délégitimer Israël.
Sachez que je suis athée et rétif à toute métaphysique. En conséquence de quoi je vous défie de trouver dans mon commentaire le moindre argument faisant appel au « notaire céleste ».
Sachez aussi que pour être juif et athée, on peut aussi refuser d'être suicidaire. Et signer une paix avec des individus qui ont érigé la takyia au rang des beaux-arts, qui pratiquent en permanence le double discours (un pour l'Occident, un autre pour les masses arabes), qui n'hésitent pas à dénoncer les traités au mépris de toutes les règles du droit international, serait de toute évidence suicidaire.
Vos sophismes se dissolvent d'eux-mêmes.

rachel a dit…

Personne ne veut la paix ni les israeliens ni les palestiniens ... ALORS pourquoi continuer a discuter
ce probleme existe depuis des annees et des annees
Personne ne veut tendre la main Ni les Israelien ni les Palestiniens
Avant tout il faut regarder ce qui ce passe a l interieur de ces pays
Les Israeliens entre eux (religieux et laics) ne s entendent pas et les Palestiniens entre eux n en parons pas
Alors avant de regler les problemes entre ces deux pays essayons de regler les problemes a l interieur des pays

kravi a dit…

Rachel,
comment pouvez-vous comparer les dissensions de la société Israélienne, où une pincée epsilonesque d'ultra-religieux certes empoisonne la vie de la société, mais sans aucune victime, avec la guerre impitoyable des factions palestiniennes où les morts, arrestations et tortures se comptent par centaines (et je suis peut-être loin du compte)?

rachel a dit…

vous parler d une pincée epsilonesque d'ultra-religieux je vous cite bien sur...
Mais lisez vous les journaux ??? ecouter vous la radio ???
On ne parle plus de pincee la
Je pense et j en sur que la paix ne peut pas se faire tant qu a l interieur du pays ce "merveilleux gourvenement" ne reglera pas ses problemes
Oui ce sont des terroristes que nous avons de notre cote mais avec notre politique nous ne sommes pas si blancs
Revenez sur Terre ou lisez les journaux

Victor PEREZ a dit…

Rachel,

Je souhaite au monde entier, aux amis d'Israël des "terroristes" identiques aux nôtres, des "ultra-religieux" aussi dingues que les nôtres, et un gouvernement aussi réaliste que l'actuel.

Avec un tel voeux je suis sûr que ces amis auront une année calme et sereine.

Tout cela pour vous dire que vous exagérez dans votre critique. Israël est un pays normal. Avec ses tarés et ceux qui font avancer le pays dans la bonne direction.

rachel a dit…

Vous dites que nous avons un gouvernement realiste ???
Mais ou habitez vous M Perez???
Certainement pas en Israel mais si oui alors mettez vous au courant ...
Moi je vous propose une chose :
Allons se balader dans les rues d Israel ensemble et demandons a la population israelienne si elle est favorable a la paix ???
Que ca soit des deux cotes ni les uns ni les autres n y sont favorables

Victor PEREZ a dit…

Rachel,

Relisez bien mon article. Vous y trouverez les actes de paix israéliens.

J'ai tenté d'en trouver un du côté musulman et n'en ai pas trouvé un seul.

Ceci dit, je vis en Israël et je vous confirme que la très grande majorité des Israéliens sont pour un deuxième état de "Palestine" au côté du leur et non pas à sa place.

Ils sont prêts à la Paix mais non pas à la capitulation.

Et c'est là où se trouve votre erreur.

Quant au gouvernement actuel, c'est le plus réaliste que le pays a eu dans les 18 années passées.