dimanche 8 février 2015

L’antisémitisme avéré de l’islamogauchisme

La gauche, au sens large du terme, n’a plus à prouver son penchant envers l’Islam. Une sympathie que chacun trouve aisément dans quasiment chaque média, Ong et/ou politique. Pour une partie grandissante de cet islamogauchisme, sa générosité envers l’antisémitisme n’est plus, non plus, à démontrer. 

Pour le moins, pour ceux qui savent lire entre les lignes.

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

Il est vrai que cette haine est encore juridiquement punissable et mal vue par l’opinion. Quelques faux-semblants sont donc, pour le moment, encore nécessaires jusqu’à ce qu’elle se répande à en devenir naturelle !

Dans une tribune diffusée par le journal à la collaboration exemplaire Libération, et intitulée « France Télévisions - Sodastream : un partenariat qui doit cesser », les signataires écrivent entre autres choses : « Sodastream (…) projette de transférer cette usine en 2015 dans le Néguev, sur des terres volées aux Bédouins de cette région, qui y vivent depuis le VII siècle ».

Sous le sous-titre « LES BÉDOUINS MENACÉS », ils assurent encore que « Quotidiennement attaqués, expulsés de leurs terres ancestrales et victimes de nombreuses discriminations, ces derniers sont de plus en plus menacés par la politique israélienne de judaïsation du Néguev, qui impose leur transfert et leur sédentarisation forcés. Le village d’Al Araqib dans le Néguev, détruit 80 fois par l’armée israélienne, illustre tristement cette politique dirigée contre les Palestiniens du Néguev

Rien de moins ! Des accusations devant contester toute propriété juive et rejeter le droit régalien de l’Etat du peuple juif souverain d’aménager son territoire selon ses besoins.  

« Terres volées aux Bédouins » ? Dérobées à l’individu ou au groupe en tant qu’ethnie ? 

Ces nomades par excellence n’ayant aucun titre de propriété personnel à faire valoir, ce serait donc uniquement à la tribu bédouine, éparpillée au-delà même des frontières de l’Etat d’Israël, qu’il faudrait, pour que la ‘’justice’’ islamogauchiste soit rendue, réattribuer le Neguev !

Chacun imagine donc facilement que, dès lors la ‘’Paix’’ advenue, ce nouveau grief servira l’antisémitisme perdurant. La dénonciation de ‘’l’abus d’une Judaïsation de cette région’’, se situant pourtant au sein des frontières admises de l’Etat d’Israël, finement évoquée ici confirmant la condamnation de cette possession israélienne !

Ceux qui pousseront la curiosité à lire ou à relire la résolution 181 créant un état avec toutes ses prérogatives et de surcroît juif comprendront aisément la haine de l’Etat d’Israël que porte cet appel à France Télévisions.

Mais celle-ci va beaucoup plus loin !

Elle est dans la question que tous les signataires de cette tribune, ainsi que leur sympathisants, ne se poseront jamais : A savoir, quelle et où se trouve la terre du peuple juif ?

Une interrogation qui indiffère totalement les auteurs de cet appel à France Télévisions.

- Des signataires qui savent, cependant, jusqu’au dernier cm² où est situé, selon le ‘’droit international’’, le territoire dévolu à la « Palestine » !

- Des pétitionneurs qui reconnaissent, sans difficulté, que le Golan est propriété de la Syrie moribonde !

- Des palestinophiles qui exigent une ‘’juste solution’’ pour des centaines de milliers de descendants des ‘’réfugiés’’, nonobstant que ces derniers aient quasiment tous disparus, au sein même de l’Etat d’Israël, Neguev et Golan exclus bien sûr !  

Cette partie de l’islamogauchisme est, on le voit, judéopathe. Elle est atteinte par une névrose agressive et obsessionnelle envers le peuple juif. Une aliénation que chacun a déjà largement discernée au sein du national-socialisme assassinant six millions d’individus parce qu’adeptes du Judaïsme !

Pour éviter cette juxtaposition, cette gauche fétide use et abuse de faux-semblants pour, ainsi continuer à séduire mais aussi pour se justifier et se prémunir de tout procès. Qui y-a-t-il de mieux qu’un idiot utile se réclamant du Judaïsme et, de surcroît, possédant la nationalité israélienne ?

Rony Brauman est, aujourd’hui, celui-là ! La haine internationale actuelle du peuple juif lui doit beaucoup !

3 commentaires:

Philippe a dit…

Je pensais que les frontières de 1967 étaient définies. Ce n'est pas le cas ?

Le reste doit être la Palestine ou devrait l'être.

Rien n'est simple dans cette région !

Philippe

Victor Perez a dit…

Philippe,

Les "frontières de 1967" ne sot que les lignes d'armistice de 1947.

Vous devez cette erreur à la propagande antisémite qui sied tant à cet islamogauchisme.

Quant à la "Palestine", elle sera ce qu'elle sera négociée avec les Israéliens et nul autre.

Victor Perez a dit…

Ceux connaissant l'histoire de ce conflit auront corrigé d'eux-mêmes l'erreur d'écriture.

Lignes d'armistice de 1949 et non de 1947.