mercredi 31 juillet 2013

Un référendum POUR la « Palestine »

Les négociations entre l’Etat d’Israël et l’Autorité palestinienne ont repris à Washington. L’administration US l’a désiré, les belligérants ont donc plié. L’espoir de les voir dessiner les contours d’une véritable paix est, toutefois, minime si ce n’est inexistant. D’autant plus lorsque l’on se réfère aux annonces du Président de l’AP faites au cours d’une conférence de presse lors d’un déplacement, le même jour, au Caire.

Celui-ci a tout simplement déclaré que la future « Palestine » sera vidée de toutes présences de civils israéliens, que Jérusalem -notamment la veille ville- sera la capitale du pays à naître et que la surveillance de ses frontières se fera par la présence d’une force multinationale n’incluant pas d’Israéliens afin de « garantir notre sécurité et la leur ».

La raison de son silence sur les « réfugiés palestiniens » et leurs « droits au retour » au sein même de l’état du peuple juif est d’ordre, évidemment stratégique.

Reste donc au quidam honnête à se poser la question sur l’intérêt des Israéliens à négocier !

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

Si la « Palestine » sera judenrein, faudra t-il que l’Etat d’Israël devienne ‘’arabrein’’ ? La réciprocité sera-t-elle de mise ?

Seuls les racistes répondront par l’affirmative.

Le peuple juif abandonnera t-il, au nom de la paix, la ville qui est sienne depuis plusieurs millénaires ? Jérusalem, une ville jamais citée dans le livre saint de l’Islam et laissée à l’abandon par tous ses occupants successifs.

Seuls les naïfs répondront par l’affirmative.

L’état juif devra t-il remettre sa sécurité entre les mains d’une force multinationale, à l’instar de celle qui devait garder la frontière entre l’Egypte et la bande de gaza après le retrait unilatéral de 2005 et qui s’enfuit aux premières menaces du Hamas ? Entre celles de la Finul, regardant partout mais jamais dans la direction du Hezbollah ? Entre celles de la FNUOD qui vit des soldats philippins devenir prisonniers des ‘’rebelles’’ syriens ?

Seuls les antisémites répondront par l’affirmative.

Pour ces raisons, et d’autres, la véritable paix ne sera pas ! Il n’en reste pas moins que le conflit demeure et qu’Israël se doit d’y trouver une solution lui permettant de s’y extirper.

Deux seules s’offrent à lui !

La première consisterait à annexer la Judée et la Samarie et à attribuer la nationalité israélienne aux individus s’y trouvant. Les ‘’Palestiniens’’ de la bande de Gaza accepteront-ils cette décision les excluant ? Les « réfugiés » cesseront-ils de réclamer leur retour dans ce qui deviendrait, par l’annexion, officiellement leur pays ? Les principales puissances, l’Europe en particulier, n’incitera t-elle pas, au nom des ‘’droits de l’homme’’, l’état juif à devenir un état binational ? D’autant plus que le conflit -c'est-à-dire pour les lâches puissances occidentales les menaces d’embargo pétrolier et de pétrodollars, d’attentats terroristes, d’émeutes urbaines-  ne cessera pas suite à cette annexion !

Solution qui, en conséquence, signerait la fin de l’autodétermination du peuple juif et de l’Etat d’Israël comme refuge pour les coups durs. 

Coups durs qui se préparent déjà !

L’autre solution consisterait à dessiner unilatéralement la frontière israélienne selon les besoins sécuritaires et à détruire les implantations se trouvant au-delà de celle-ci. Jérusalem, restant la capitale une et indivisible et l’armée assurant la sécurité dans et autour de ces territoires jusqu’à la reddition du monde musulman et l’acceptation pleine et entière de l’Etat d’Israël comme nation du peuple juif.

Si de surcroît le Premier ministre soumet cette décision à un référendum populaire, nul ne pourra plus assurer que l’Etat d’Israël refuse la paix. Quand bien même l’état à naître ne s’étendrait pas sur toute l’étendue des territoires disputés et que Jérusalem restera juive. Le résultat positif de la consultation, au vu des différents sondages, fera alors loi et s’imposera à l’ensemble de la communauté internationale. L’éternel et stupide reproche de la « colonisation » tombera et laissera place au perpétuel refus du monde musulman d’accepter l’idée d’un état pour le peuple juif.

Refus qui neutralisera la délégitimation d’Israël dans l’esprit de la population mondiale et des différents gouvernements puis lui permettra de se renforcer face au conflit qui ne cessera pas pour autant.

68 commentaires:

Daniel Horowitz a dit…

Je souscris à ce que vous appelez "l'autre solution", non pas parce qu'elle est bonne ou mauvaise, mais parce que je pense que faute d'un véritable accord, ce sont les événements qui l'imposeront. C'est en tous cas une hypothèse que je formule moi-même depuis un certain temps, ce qui fait que je ne puis qu'être qu'abonder dans votre sens.

Je ne suis pas toujours d'accord avec vous sur la forme, mais bien sur le fond, du moins est-ce mon impression, alors je vous souhaite bonne continuation.

Daniel Horowiitz

Marc a dit…

"à dessiner unilatéralement la frontière...". ah ? il ne s'agit pas de négociations ? Il va bien falloir que chacun y trouve son compte.

Je n'avais rien compris.

Marc

Victor Perez a dit…

Marc,

Je vous confirme, vous ne comprenez rien à ce qui est écrit.

Inutile de me demander de vous l'expliquer, je n'ai pas de temps à perdre.

sylvieb a dit…

pas un mot à rajouter à cette analyse éclairée Victor je ne voie, quand à moi, aucune autre Issue que ce renversement mondial d'un paradigme victimaire palestinien aussi vieux que la renaissance d'Israël au profit d'une réalité intangible de plusieurs millénaires

Daniel Horowitz a dit…

Vous vous posez la question de l'intérêt des israéliens à négocier, mais refuser de le faire en se retranchant derrière les déclarations publiques palestiniennes serait tomber dans leurs travers, qui consiste à demander que l'autre côté abatte ses cartes avant même de négocier. Nous sommes au Moyen-Orient, or si on dit ce qu'on est prêt à céder avant même de commencer, alors l'autre côté considère cela comme acquis et exige automatiquement davantage. Je pense qu'en cas d'échec des négociations, cela aura au moins le mérite de montrer qu'on a tout essayé et de justifier "l'autre solution".

Victor a dit…

Je suis d'accord avec Daniel Horowitz , attendons 9 mois et l'echec inéluctable de ces pourparlers , et ensuite appliquons la deuxième solution ,à savoir définir nous mème ,les frontières necessaires à notre sécurité ,avec Jérusalem unie et indivisible !

zicki71 a dit…

Israël a(aura)-t-il la volonté et les moyens de dessiner unilatéralement ses frontières ?
Sera-t-il en mesure de résister aux pressions de toute sorte qui ne manqueront pas de s'exercer sur lui et les menaces terroristes voire militaires de la part de certains Etats arabes et musulmans.
Il faudrait aussi que les frontières dessinées ayent le soutien de TOUS les Israéliens Juifs ce qui n'est pas évident.

Jean Louis a dit…

Tout le monde sait que ces négociations n'aboutiront pas mais elles serviront à éclaircir les positions de chacun. Ce sera surement un bon point pour faire avancer les choses.

Vous semblez déjà écrire la suite des évènements et je vous trouve un peu rapides. Attendons au moins la fin de cette étape.

Jean Louis

Anonyme a dit…

Le problème c'est que les deux solutions que vous proposez entraîneraient un embrasement au Proche Orient. Les arabes accepteraient-ils qu'Israël dessine ses frontières en englobant Jérusalem entière? Les arabes accepteraient ils une annexion pure et simple de la Cisjordanie?
Beaucoup de Palestiniens le souhaiteraient, mais les dirigeants arabes c'est une autre histoire. Peut-être que le référendum pourrait être étendu aux futurs annexés? Utopique!

De toutes façons, aucun dirigeant israélien ne souhaite la paix s'il doit faire des concessions sur Jérusalem. Cette conférence est d'ores et déjà dans le mur. La paix est dans le mur. Et ça ne va pas changer. Cette conférence c'est juste un nonos que Bibi envoie à Obama en espérant qu'il fermera les yeux lorsqu'Israël aura décidé de pulvériser l'Iran, ou mieux, qu'il lui donnera un coup de main lors du retour de bâton.

La paix au MO c'est pas pour demain.

Victor Perez a dit…

Anonyme,

A vous lire, la paix pour vous adviendra uniquement lorsque l'Etat d'Israël abandonnera Jérusalem.

Puis surement lorsque l'état "Palestine" sera judenrein et les "réfugiés" de père en fils rentreront "chez eux" en Israël même.

A coup sûr, alors, la paix des cimetières adviendra. Pour les Juifs uniquement cala va de soi.

Prochain commentaire avec un pseudo ou votre "réflexion" rejoindra la poubelle.

Anonyme a dit…

Vues les soixantes dernières années, il me semble prématuré de penser que juifs et arabes pourront vivre sereinement côte à côte en Cisjordanie. Vous utilisez le mot judenrein pour faire vite fait un point Godwin, mais dans les faits la réconciliation entre les deux peuples prendra du temps. Si Israël a réussi à intégrer des citoyens arabes c'est bien parce que cela date de la création de l'état par des européens baignés de démocratie. Les palestiniens n'en sont pas encore culturellement là.

Il n'y a que vous et les extrémistes de l'autre camp qui parlent de soit annexer, soit abandonner Jérusalem. Le mot négocier ne semble pas faire partie de votre vocabulaire.
De manière plus générale, votre discours c'est soit on prend tout, soit on laisse tout et on meurt tous.
Venant d'un négociateur de telles déclarations publiques se comprendraient pour avoir des marges de négociation plus importantes, mais venant d'un blogueur d'opinion cela fait froid dans le dos sur la mentalité qui peut régner dans certains cercles israéliens.

cinch

Victor Perez a dit…

Cinch,

Et vous osez me définir comme extrémiste ???????

A vous suivre, les Israéliens doivent accepter l'interdiction de vivre sur ce qui est le berceau du Judaïsme, sinon la dénonciation de cet oukase devient un point Godwin par sa comparaison avec l'interdiction faite aux Juifs par Hitler.

Les Israéliens doivent également partager ce qui est exclusivement leur, Jérusalem et sa veille ville, ou sinon ils sont taxés d'extrémisme !!!!!!!!

Et vous n'avez pas encore parler de ces pauvres "réfugiés" qui doivent, évidemment pouvoir rentrer chez eux !

Avec un négociateur tel que vous seule la paix des cimetières adviendra.

Ce que vous avez démontré par votre commentaire est que le narratif mensonger et propagandiste arabe fonctionne à merveille sur vous.

Anonyme a dit…

Vous venez de parfaitement illustrer le mot "extrémiste" que j'ai utilisé. C'est TOUT ou RIEN et la MORT.

Il ne s'agit pas de narratif. L'historiographie du MO qu'elle vienne des arabes ou des israéliens est totalement imprégnée d'idéologie et d'intérêts politiques. Les narratifs n'ont aucun intérêt sur ce sujet. Si ce n'est qu'ils servent d'excuse aux extrémistes.

Votre opinion, et je pense que c'est l'opinion au moins d'une partie des israéliens est que soit Israël garde la Cisjordanie et Jérusalem en totalité, soit les arabes gardent la Cisjordanie et Jérusalem en totalité tout en envoyant des hordes de réfugiés détruire tous les juifs du monde.

Et ça c'est intéressant à double titre.
Déjà la charte du Likoud, pas extrémiste un brin, est suivie à la lettre "pas de nation arabe à l'ouest du Jourdain"
Et surtout un refus d'imaginer même l'idée de négocier.

Larousse : négociation : Discussions, pourparlers entre des personnes, des partenaires sociaux, des représentants qualifiés d'États menés en vue d'aboutir à un accord sur les problèmes posés

Il n'est écrit nulle part que l'une ou l'autre des parties doivent céder obligatoirement à toutes les revendications de l'autre partie

C'est cette intransigeance qui peut amener à la paix des cimetières. Reste à savoir qui sera au fond du trou.

Vos deux solutions, et je n'en vois pas d'autres (en dehors d'accepter honnêtement les négociations) sont des bombes qui peuvent enflammer la totalité du MO, du monde musulman et par répercussion le monde entier.

Et tout ça parce que niania est cité dans la Bible et pas dans le Coran. Et vous refusez le mot "extrémiste". Je ne vois pas ce qu'il vous faudrait de plus. Extrémiste religieux peut-être?

Maintenant soyons clairs. Les israéliens refusent de négocier, l'autorité palestinienne pas plus. Ces négociations sont un jeu de dupes.

Peut-être que l'expert en analyses intelligentes neutres et objectives :-) pourra me dire l'intérêt réel de Netanyahou à envoyer un représentant, sachant que la loi sur le référendum est quasiment passée (ou passée) et que les résultats en sont connus d'avance. Faire plaisir à Obama, oui mais pourquoi le "menteur" sucerait celui qui le dénigre? La loi sur Jérusalem? Une aide pour pulvériser l'Iran? Une alliance d'intérêt immédiat avec les saoud alliés des US?

Vous voyez bien que ce n'est pas aussi simpliste que votre narratif pourrait le faire croire...

Cinch

Victor Perez a dit…

Cinch,

Que répondre d’intelligent à votre triste post ?

Je vous cite une dernière fois avant de mettre fin à la diffusion de la bêtise qui est la votre:

"Vous venez de parfaitement illustrer le mot "extrémiste" que j'ai utilisé. C'est TOUT ou RIEN et la MORT"

Mon article parle d'une décision unilatérale pour la création d'une "Palestine" dans le cas, probable, de l'échec de la négociation.

Cela est pour vous de l'extrémisme ?

Votre extrémisme qui pousse à la capitulation forcée de l'Etat d'Israël c'est de la modération ?

Le reste de votre commentaire est à l'avenant. Inutile donc que j'y perde mon temps.

Anonyme a dit…

Inutile en effet de chercher à réfléchir sur les réels tenants et aboutissants de ces négociations. Inutile de réfléchir aux répercussions régionales et internationales de vos "solutions". Inutile de réfléchir tout court en fait. On vous écoute et on dit "bravo M.Perez quel génie"

Votre extrémisme vous l'avez exposé. Soit Israël décide de tout tout seul soit tous les juifs du monde meurent par invasion de réfugiés et par la capitulation totale d'Israël. Le pire c'est que je ne caricature même pas vos propos.

Une Jérusalem binationale ça pourrait être négociable non? Des frontières décidées par les deux concernés ça peut se négocier aussi en fonction des intérêts de chacun.
Les pseudos réfugiés ça peut se négocier autrement que par un retour sur les terres aujourd'hui israéliennes. Compensations territoriales? Financières? Transfert de technologies agricoles ou autres?

Des solutions peuvent être négociées. Ca fait au moins trente ans qu'elles existent ces solutions. Seules les mauvaises volontés et des intérêts au status-quo de part et d'autre sont responsables.
Vous avez pas parfois l'impression en Israël et en Palestine d'être les idiots utiles d'intérêts internationaux qui s'affrontent au mépris de votre sécurité ou de vos vies? Parce que vu de l'extérieur...

Cinch

Victor Perez a dit…

Cinch,

"Inutile en effet de chercher à réfléchir" me dites-vous ? Quelle far'ce !

Posez vous la question de l'exigence d'une Jérusalem (la veille ville ) exclusivement musulmane alors que Barak (en 2000) et Olmert ( en 2008 ) ont proposé un partage !

Qu'a proposé le monde musulman face à ces deux propositions ? RIEN d'autres qu'une intifada et la délégitimation de l'état juif.

Réfléchissez sur la raison d'une "Palestine" judenrein alors que l'état du peuple juif contient 20% de musulmans.

Réfléchissez aussi sur l'exigence du droit de retour au sein même de l'état d'Israël et non pas, logiquement, dans leur futur état !

Vous êtes fin après toutes ces questions, dont chacun connaît l'objectif musulman final, d'affirmer que les solutions "existent depuis trente ans".

Apparemment ce laps de temps ne vous a pas suffit pour comprendre la raison véritable du conflit.

Comme dit précédemment, je ne vois aucun intérêt à répondre à vos "naïfs" commentaires. Veuillez vous reportez à mes articles et commentaires précédents.

Ils sont là pour être lus et vous apporteront toutes les réponses.

Anonyme a dit…

C'est le problème aussi, je les ai lus. Ils disent tous la même chose. Le seul obstacle à la paix c'est que les arabes sont méchants.
Entre ma naïveté et vos visions assez simplistes pour que même le dernier des derniers puisse comprendre.... Bref

La mauvaise foi aussi. Les gentils israéliens ont offert Jérusalem en 2000 et 2008 et les méchants arabes ont répondu en jetant des pierres.

Et quels étaient les autres points des accords? Je vous en prie dites nous.

Pas besoin d'y réfléchir puisque "chacun connaît l'objectif musulman final"
....

cinch

Victor Perez a dit…

Cinch,

Non seulement vous posez honnêtement les questions que je vous propose ne vous intéresse pas mais de surcroît vous n' avez pas compris mes articles ! Que puis-je faire d'autres que de vous plaindre ?

Allez donc lire les propositions faites par Barak et Olmert détaillées ailleurs que sur mon blog, ainsi vous aurez la confirmation que ma "vision simpliste" est très réaliste.

Anonyme a dit…

Monsieur Perez ma question était ironique. Quiconque s'intéresse un minimum au conflit connait les blocages de Camp David 2 :
- Jérusalem est découpé à l'israélienne. Les quartiers périphériques (hors de la ville) et quelques quartiers musulmans et chrétiens (????) aux palestiniens tout le reste à Israël. Quel cadeau.
- Des territoires en Cisjordanie dont les moyens de communications sont fortement limités par le partage même et les positions des territoires prévus pour Israël malgré une continuité territoriale.
- Des territoires échangés contre des territoires dans le Neguev
- Et l'irrésoluble problème des réfugiés. C'est le Jérusalem des palestiniens : un moyen de faire capoter les négociations.

Je ne vous ferais pas l'affront de revenir sur les "cadeaux" d'Olmert bien que plus généreux...

Vos questions biaisées?

Déjà répondu pour la première dans le commentaire du 4 aout 9h48 1er paragraphe

Quant à la deuxième, les fameux réfugiés. La logique n'a rien à voir là dedans la logique voudrait qu'ils reviennent là d'où leurs parents sont partis quelles que soient les frontières. Ce qui est impossible politiquement parlant.
Comme dit, c'est le Jérusalem des palestiniens, LA bonne raison qui fera capoter à coup sûr la négociation.

On en reste au même point : personne ne veut la paix négociée. Vos tentatives de noyer le poisson avec des questions biaisées et des assertions lapidaires ne fait pas avancer le schmilblick.

Revenons-en à la base. Quel est le réel intérêt de ces négociations de dupes? Quelles conséquences à votre "plan de paix" très personnel?

Ce sont ces questions que soulève votre texte. Questions à portée bien plus large que la "méchanceté innée" des arabes et la "bienveillance absolue" des israéliens que vous tentez de nous faire gober.

cinch

Victor Perez a dit…

Cinch,

Vous êtes plus que risible.

Vous me dites:

"Jérusalem est découpé à l'israélienne. Les quartiers périphériques (hors de la ville) et quelques quartiers musulmans et chrétiens (????) aux palestiniens tout le reste à Israël. Quel cadeau"

Il aura fallu, évidemment, couper la ville de façon à ce que des juifs deviennent "palestiniens".

Mais non ! C'est impossible puisque la "Palestine" doit être Judenrein.

A moins que... Mais oui !

Il faudra juste virer les "colons". Tout cela pour complaire au narratif arabe qui dit que ce territoire appartient aux "palestiniens". Un peuple qui n'existait pas il y a 5 décennies. Risible !

Vous me dites encore :

" Des territoires échangés contre des territoires dans le Néguev"

Ainsi seront créés des bantoustans au milieu des juifs. Plus que stupide ! Ne savez vous pas réfléchir tout seul ?

Vous êtes tellement risible que vous oubliez que ces territoires échangés seront évidemment attenants à la "Palestine".

Trop "drôle" encore :

"La logique n'a rien à voir là dedans la logique voudrait qu'ils reviennent là d'où leurs parents sont partis quelles que soient les frontières"

C'est justement ce qu'ont fait les Juifs. Un retour dans un territoire vide de toutes présences et devenu un tel succès qu'il a attiré le peuple "palestinien" pour profiter de l'emploi offert.

Pour finir, les conséquences de mon plan sera de faire tomber l'excuse de la "colonisation" et de permettre aux individus de votre acabit de ne plus pouvoir réfuter la réalité du refus musulman de tout existence d'un état pour le peuple juif.

En conclusion, comme dit précédemment, répondre aux éternelles mêmes stupidités ne m'intéresse pas. Merci donc de vous reporter aux articles et commentaires que j'ai posté.

Fion de cette stérile discussion.

Anonyme a dit…

"C'est justement ce qu'ont fait les Juifs. Un retour dans un territoire vide de toutes présences et devenu un tel succès qu'il a attiré le peuple "palestinien" pour profiter de l'emploi offert."

Là je me pisse dessus de rire. et vous osez parler de narratif mensonger.

Vous êtes un guignol.

cinch

Victor Perez a dit…

Cinch,

Comment ne pas diffuser un tel commentaire ? Il démontre, à lui tout seul, la bêtise qui vous squatte.

Repassez nous voir dès lors que vous pourrez me raconter le passé du "peuple palestinien" ainsi que de son pays.

Si vous ne le pouvez, alors je crains que votre culotte ne séchera plus.

Anonyme a dit…

Je vous répond car il n'y a vraiment rien de sérieux dans vos élucubrations. Si c'est pour me réciter "un peuple sans terre pour une terre sans peuple" vous devriez vous mettre au crochet vous convaincrez plus de monde.

Inutile de faire diversion en me demandant si les arabes de Palestine étaient organisés en structure, vous savez bien que non. Ce qui ne veut pas dire qu'ils n'existaient pas.
1920 : 700.000 habitants 77.000 juifs (chiffres SDN)
1947 : 1.200.000 arabes et 600.000 juifs (estimation UNSCOP)

Si vous pensez que les quelques juifs émigrés fuyant l'Espagne fin XV° dans cette province arabe de l'Empire Ottoman étaient organisés en peuple, je lol. Ils ont eu une importance capitale dans la richesse et la notoriété de villes comme Safed, mais ils n'avaient ni roi, ni empereur ni système politique ni monnaie ni état ni frontières... Que vous le vouliez ou non, c'est un fait.
Vers la fin de l'Empire Ottoman, il n'y avait plus de splendeurs, les terres étaient occupées par quelques juifs, chrétiens musulmans, mais surtout des bédouins nomades.
Il faudra attendre l'assassinat du Tsar Alexandre II et les amants de sion pour voir à nouveau des juifs immigrer et la famine de 1920 pour que les arabes retournent dans cette province qu'ils avaient abandonné. Non pas pour voler la terre mais pour la cultiver en tant que métayer... La vente des terres aux nouveaux arrivants ou à l'organisation d'achats lancée par Rotschild détruisit l'outil de travail de ces métayers.

Votre légende des arabes venus voler le travail et le pain des juifs tombe à l'eau. Plouf. Juste à côté de votre terre vide et déserte. re-plouf

Mais si l'histoire de cette région vous intéresse, vous pouvez toujours taper "wiki histoire palestine" dans un moteur de recherche. Ils vous expliqueront mieux que je ne le ferais.

Vos mensonges sont contre-productifs. Vous croyez légitimer l'Etat d'Israël avec ces mensonges, alors que
1/ Israël EST un état légitime
2/ Ce besoin de mentir peut donner des doutes sur cette légitimité.

En un mot. Vous êtes vraiment un guignol.

Cinch

Victor Perez a dit…

Cinch,

L'art de la lobotomisation est de vous faire répéter ce que dit la propagande.

Je vous ai demandé de me raconter l'histoire du "peuple palestinien" en "Palestine" et non celle de la ouma.

Le propre de votre idéologie est de noyer le poisson.

Maintenant que vous avez confirmé qu'il n'existe pas de "peuple palestinien", ni d'état appelé Palestine, et que les arabes retournèrent en cette région en 1920, après les premières alya juives du 19 éme siècle, comment allez-vous expliquer qu'il va falloir partager une seconde fois la région Palestine, surtout après avoir accordé près de 80% de la Palestine mandataire aux arabes "surtout nomades" comme vous dites ?

Comment pouvez vous attribuez Jérusalem à ceux-ci ? A des individus qui n'ont, en fait aucune histoire commune avec cette ville ?

Comment pourrez vous prétende dorénavant que les propositions de Barak et d'Olmert ne sont pas généreuses avec un "peuple" né il y a à peine 5 décennies ?

C'est toute votre "réflexion" qui est maintenant à revoir !

Votre culotte va t-elle sécher ? J'en doute fortement !

Anonyme a dit…

J'ai du mal résumer sinon vous n'essaieriez pas de faire coller votre narratif aux faits.

Ou bien vous ne connaissez pas les chiffres romains et confondez fin du XV° siècle et fin du XVIII° puisque c'est bien fin XV° que les juifs expulsés d'Espagne ont été accueillis dans cette province arabe de l'Empire Ottoman, en y apportant au passage un rayonnement culturel religieux et économique considérable pour l'époque.

Lorsque la région s'est désertifié, ce ne sont pas QUE les arabes ni TOUS les arabes qui sont partis.

Ces points sont importants pour comprendre l'Histoire de la région. Cela n'enlève ni ne rajoute rien au fait que juifs ou arabes nés sur cette terre et y vivant depuis plusieurs générations ont individuellement et moralement les mêmes droits.

Vous parlez d'un peuple qui n'a que 50 ans. Je vous rappelle au passage que les juifs se sont constitués en peuple une grosse cinquantaine d'années avant les palestiniens grâce aux intuitions de quelques penseurs comme Ben Yehoudah, un des principaux inventeurs de l'Hébreu moderne au passage, et plus généralement les fondateurs du sionisme. Avant le sionisme il y avait des juifs avec leurS histoireS. Depuis il y a un peuple universellement reconnu comme tel, et ce fut un élément charnière pour la réussite de la création d'un état-nation.

Jérusalem : lieu saint et originel des trois monothéisme qui découlent tous du Judaïsme. Evidemment que c'est un problème, et encore les chrétiens ne mettent pas leur grain de sel. Soyons clairs la seule solution réaliste et pacifiste est une tutelle internationale sur la ville comme prévu en 47. La négociation n'aboutira jamais.

"Comment pourrez vous prétende dorénavant que les propositions de Barak et d'Olmert ne sont pas généreuses"

Là est le problème. Il y a un article intéressant sur ssnews sur la position de seul responsable de la paix que se donne Israël depuis toujours. C'est aussi un obstacle à la paix que de d'infantiliser son partenaire et se mettre en position de sauveur.

Bref, vous devriez vous renseigner sur l'histoire du conflit et de la région si l'on doit poursuivre. J'ai bien dit l'Histoire et non le narratif mis en place fin XVIII° par les pionniers du sionisme. Narratif auquel même Herzl ne croyait pas vraiment. Il l'a dit, il l'a écrit. Les habitants de la Palestine seraient un important obstacle à la réalisation du projet sioniste.

Regarder les faits en face vous aidera peut-être à surmonter les obstacles au lieu de vous enfermer dans une propagande morbide.

Cinch

Victor Perez a dit…

Cinch,

Que c'est dur de faire face à la stricte réalité ! Surtout lorsque l'on exige de vous de répondre à des questions précises ?

Je vous parle du "peuple palestinien" et aussitôt vous changez de sujet. En fait, vous vous gargarisez de mots pour mieux faire diversion. De belles phrases copiées on ne sait d'où et des chiffres pour épater le contradicteur difficilement contrôlables, des citations pour prouver le sérieux du discours tenu, voire un brin d'humour pour se hisser à son niveau voire se positionner au-dessus. Le tout couvert par le sceau de "l'Histoire" !

Tactique connue et histoire arrangée.

Le hic est que je suis concis.

Vous me parlez des arabes, et non des "palestiniens" qui sont restés en Palestine mandataire. Bien ! En quoi ceux-ci qui diffèrent-ils de ceux devenus Jordaniens sur 80% de ce même territoire ? Soit plus de 92000 km²

En RIEN !

Pour quelles raisons faut-il encore partager le territoire qui aurait dû devenir israélien ? Les 20% restant ( 26000 km²) sur lesquels l'on trouve encore de nos jours des vestiges du peuple juif ? Un peuple pluri-millénaire ayant une histoire commune à laquelle se sont greffées plusieurs histoires diasporiques et non depuis un siècle comme vous osez le prétendre à l'instar du propagandiste Shlomo Sand (Encore le narratif mensonger qui vous fait croire que les membres d'une même famille ne le sont plus dès lors qu'ils se séparent).

Pour NULLES raisons logiques.

Ces arabes, n'auraient-ils pas dus devenir israéliens ou déménager en Transjordanie ?

EVIDEMMENT !

C'est donc bien parce que le narratif musulman mensonger vous bourre le crâne que vous ignorez cette logique appliquée partout ailleurs sur la planète. Un narratif qui cache l'objectif final, à savoir l'éradication de la nation du peuple juif !

Deux poids deux mesures donc pour les juifs ?????

Elle est belle votre réflexion !

Avram a dit…

Victor,
je trouve votre réponse à la mauvaise foi et aux verbiages idéologiques fabriqués de ce péteux anonyme de "Cinch", excellente.

A mon avis sa culotte est non seulement mouillée mais aussi pleine de caca...

Anonyme a dit…

Mes sources : moteur de recherche, wikipedia, historia, larousse encyclopédie.

Les vôtres? Votre opinion je suppose ou le petit Jabotinsky illustré?

"Vous me parlez des arabes, et non des "palestiniens" qui sont restés en Palestine mandataire."

Vous avez compris, je vous parle des arabes de Palestine. J'aurais mis 10 commentaires à vous le faire comprendre, c'est bien, ça avance.

"En quoi ceux-ci qui diffèrent-ils de ceux devenus Jordaniens sur 80% de ce même territoire ? Soit plus de 92000 km²"

Leur lieux de vie, de naissance ou de naissance de leurs parents, grand-parents... Ils diffèrent peu non plus des pays voisins. La grosse différence se situe dans votre assertion suivante :

"Ces arabes, n'auraient-ils pas dus devenir israéliens ou déménager en Transjordanie ?"

Le problème est que personne n'en veut. Jordanie, Liban, Israël, Syrie... La seule solution est une remise en question globale des politiques de la région (utopie) ou un état indépendant (de plus en plus une utopie)
La faute ne repose pas que sur Israël, les "frères" arabes sont tout aussi odieux avec eux et en plus violents et meurtriers.
La base du problème est bien ce que eux apellent la Nakba et le reste du monde la guerre de 48.

"Pour quelles raisons faut-il encore partager le territoire qui aurait dû devenir israélien ?"

Non le plan de 47 ne prévoyait pas que ce territoire devienne israélien. Il n'aurait pu l'être que par conquête. Quand à la lettre de l'antisémite Balfour, elle oubliait juste que le territoire a été promis autant aux juifs qu'aux arabes par les anglais.

"Les 20% restant ( 26000 km²) sur lesquels l'on trouve encore de nos jours des vestiges du peuple juif ?"

Les vestiges musulmans dans le Sud de l'Europe ne font pas de l'Espagne un pays membre de l'OCI

"Un peuple pluri-millénaire ayant une histoire commune à laquelle se sont greffées plusieurs histoires diasporiques et non depuis un siècle comme vous osez le prétendre à l'instar du propagandiste Shlomo Sand (Encore le narratif mensonger qui vous fait croire que les membres d'une même famille ne le sont plus dès lors qu'ils se séparent)."

Vos thèses autant que celles que Sand reprend et compile sont trop sujettes à une controverse pointue pour que je me positionne franchement. Les histoires diasporiques sont contestées (historiquement pas bibliquement, même l'exode d'Egypte n'est plus sûr depuis que les historiens ont arrêté de chercher à prouver la Bible), votre théorie ne prends pas en compte le prosélytisme juif de ces époques etc etc...

Le problème du jour est politique. L'Histoire ne sert qu'à comprendre, pas à résoudre. Et dans ce cas particulier elle est tellement traficotée qu'elle est une composante du problème.

Le jour où vous saisirez, où les intellectuels affirmeront, preuves existantes à l'appui, que votre narratif est autant idéologiquement orienté que le narratif antisioniste la paix aura fait un grand pas. Bien plus grand que les "cadeaux" d'Olmert.

Cinch

Anonyme a dit…

Anonyme d'Avram votre opinion constructive est ravissante.

Vous avez le droit d'avoir vos opinions, vous n'êtes même pas obligé de les démontrer.

Par contre la politesse voudrait que vous vous renseignez sur le sujet avant de rendre les fluides intimes des autres de manière aussi cavalière.

Si comme M. Perez vous avez du mal avec les phrases construites "De belles phrases copiées on ne sait d'où", je traduis :

je vous emmerde.

Cinch

Victor Perez a dit…

Cinch,

Cela ramène le débat à votre niveau.

Victor Perez a dit…

Cinch,

Le hic avec des individus comme vous est que le débat tourne en rond et devient interminable.

La preuve:

" Vous avez compris, je vous parle des arabes de Palestine. J'aurais mis 10 commentaires à vous le faire comprendre, c'est bien, ça avance"

Et moi j'aurai mis 11 commentaires à vous demander la différence entre un jordanien et un arabe de Palestine resté sur la rive ouest du Jourdain ?

Une question qui restera sans réponse car cela détruira toute votre réflexion. Une réflexion basée sur des gestes des uns et des autres mais très éloignés de toutes logiques et bon sens. Une réflexion qui au final justifie l'injustifiable.

Une question que vous refusez car il vous sera très difficile de démontrer par la suite la propriété de ce peuple et ainsi plaider leurs exigences. Partage de Jérusalem, "Palestine" judenrein et un droit de retour au sein même d'Israël.

Sauf à me démontrer qu'un Jordanien est différent d'un "palestinien", que des traces du passé du "peuple palestinien" existent, que le peuple juif doit supporter un énième découpage de son territoire suivant les exigence de cette communauté internationale corrompue aux pétrole, pétrodollars et à la trouille des émeutes et terrorisme je mets fin à cette discussion que je savais d'avance stérile.

Anonyme a dit…

Question biaisée et fallacieuse

"Et moi j'aurai mis 11 commentaires à vous demander la différence entre un jordanien et un arabe de Palestine resté sur la rive ouest du Jourdain ?"

Son lieu de naissance. Y'a pas plus simple.

Quelle différence entre un enfant Ashkénaze né à Paris et un enfant Ashkénaze né à Tel-Aviv? Aucune. Les Ashkénazes de Tel-Aviv n'ont qu'à partir à Paris.

Vous vous rendez compte du racisme sous-jacent de votre question lorsque je remplace arabe par juif?

En effet les Palestiniens et les Jordaniens ont une part d'histoire commune puisque nés en Palestine dans son sens large.

Vous biaisez encore entre peuple et individus. Pour vous il faut qu'il y ait des traces historiques d'une civilisation palestinienne ante-diluvienne pour qu'ils aient le droit de vivre là où ils sont nés.

C'est ignoble.

Si un jour vous tombez sur une critique qui accuse Israël d'inhumanité, vous pourrez vous dire "j'ai bien travaillé"

Bonne journée

Cinch

Anonyme a dit…

Avram est très fort pour insulter mais après le coup de bâton, heureusement qu'il y a papounet pour le défendre..

Cinch

Juliette a dit…

Cinch abuse de l'hospitalité de Victor, ce type se permet de faire la leçon , de la propagande à 1 euros, d'insulter ...
qu'il aille pisser ailleurs chez ses amis abrutis comme lui...

il dit qu'il emmerde Avram, décidémment ce paunvre type nage dans la merde...

JAIMELESJUIFS a dit…

Mais Cinch avec vos multiples pseudos, vous nous ennuyez avec votre baratin haineux, allez voir vos amis rue 89 et tous nos ennemis il y en a un paquet en France ils se multiplient avec la complicité des médias et autorités françaises, ils vous aimeront, moi je ne vous accorde aucune mais alors aucune crédibilité, je vous trouve malhonnête , hypocrite,malpoli sournois et même vicieux quand vous ne répondez même pas aux vrais questions de Victor, vraiment comme disent les tunisiens DEGAGEZ !!
Vous ne faites pas le poids avec Victor , ici les gens sont beaucoup mieux informés que la très grande majorité des français à qui vous et vos amis , faites un lavage de cerveau
DEGAGEZ...

Victor Perez a dit…

Cinch,

Avram aurait "insulter" ? Mais c'est vous qui avez placé le débat si bas !

Avram a dit…

Le Cinch aux multiples pseudos,


C'est vrai qu'en vous lisant , ça ne sent pas très bon (plutôt nauséabond) j'ai l'impression que vous êtes dans la merde ??



Victor Perez a dit…

Cinch,

Vous tombez bien bas ! Après l'incapacité à répondre à de simples questions, voici sortie l'insulte du racisme faute de pouvoir m'indiquer par quel miracle le découpage arbitraire et sans aucune concertation internationale anglais de 1946 a, comme par magie, transformé un même peuple en deux distincts.

L'un jordanien l'autre "palestinien".

Votre seule réponse "Son lieu de naissance. Y pas plus simple". Mais avant ou après 1946 ? Avant ou après 1967 ?

Vous êtes même incapable de me citer un fait, un seul fait, uniquement "palestinien" d'avant 1967. Car de 1946 à 1967 eux-mêmes se réclamaient de la oumma.

Quand je disais que sorti du narratif propagandiste musulman vous êtes perdu je ne me trompais pas.

Si un jour quelqu'un vous accusera d'antisémitisme il ne faudra pas que vous soyez surpris. Cela sera du à la logique de la "réflexion" qui vous laboure vos neurones. Celle qui accuse les Juifs de voler la terre des "palestiniens" et qui refusent toutes paix. Celle qui ne voit la paix qu'aux conditions de la oumma. Autrement dit la paix par l'éradication du seul état juif de la planète.

Vous comprendrez aisément, je pense, que je mette maintenant fin à ce stupide et stérile échange.

CINTAS a dit…

Cinch,

Vous roulez les mécaniques avec vos certitudes de demeuré, vous répondez toujours à côté , Victor a vraiment beaucoup de patience avec un énergumène comme vous,vous insultez Avram et vous donnez des leçons de politesse ? mais pour qui vous vous prenez ??
vous n'avez même pas le courage de décliner votre identité , vous vous cachez derrière de multiples pseudos, GARDEZ VOTRE FORCE POUR TIRER LA CHASSE ...

Anonyme a dit…

Juliette, inintéressant mais merci, vous comprendrez plus tard.

jaimelesjuifs,

"ici les gens sont beaucoup mieux informés que la très grande majorité des français à qui vous et vos amis , faites un lavage de cerveau"

Etre informé ne signifie pas connaître un seul son de cloche par coeur. Etre informé c'est connaître tous les sons de cloche.
C'est le seul moyen de faire une analyse, sinon c'est du radotage ou de la propagande.

Peut-être un jour le comprendrez vous.

Quand aux lavages de cerveau... Permettez moi de rire vous qui ne connaissez que l'insulte face à l'argumentation et prenez une discussion pour une joute alors qu'il devrait s'agir d'un échange.

Mais les extrémistes sont ils capables d'entendre autre chose que leur petite propagande minable?

Avram, vous progressez, vous avez atteint le stade anal.

Bien à vous les intolérants. Mais puisque vous avez pris cet échange pour une joute merci par votre bêtise et votre haine de m'avoir donné le point de la victoire. Quiconque lira cet échange, la censure et les insultes finales saura de quelle genre sont les valeurs universelles des néo-sionistes. Puisse Israël se débarrasser de boulets tels que vous pour sa survie et surtout son image.. Pauvre Israël, c'est dur d'être aimé par des cons.

Victor Perez inutile de vous répondre vous avez "mis fin" à cet échange.

Cinch

Victor Perez a dit…

Cinch,

Vous dites:

"Etre informé ne signifie pas connaître un seul son de cloche par cœur. Etre informé c'est connaître tous les sons de cloche.
C'est le seul moyen de faire une analyse, sinon c'est du radotage ou de la propagande"

C'est vous qui dites ça ? Vous qui êtes incapable de raisonner seul et d'admettre qu'entre les Jordaniens et les "Palestiniens" il n'y aucune différence ? Que les "Palestiniens" ne font que servir l'objectif d'une éradication de l'état juif ?

Vous avez beau jeu de dire que j'ai mis fin à notre échange. Je l'ai déjà fait plus haut sans que cela ne vous gène le moins du monde pour me répondre. Réponses que j'ai publié malgré mon désir d'y mettre un terme.

Votre pauvre excuse a le goût d'une propagande figée face à mon argumentation.

Le plus drôle étant lorsqu'elle m'accuse de "censure".

Rien de nouveau à votre façon d'agir mais que du réchauffé.

Inutile de poster de nouveau votre rancœur. Celle-ci rejoindra sa place naturelle. La poubelle.

Il ne vous restera plus alors qu'à vous servir de l'un de vos nombreux autres pseudos.

Avram a dit…

Cinch l'anonyme,

Ne renversez pas les rôles, c'est vous qui êtes dans la merde et l'anal par vos propos insultants et orduriers.
C'est vous l'ennemi d'Israel qui veut nous faire croire que vous lui voulez du bien, c'est vous qui avez choisi le camp des ennemis d'Israel , c'est vous qui êtes ridicule devant les vrais arguments de Victor et on en a que faire de vos réponses vaseuses et ridicules .
C'est vous l'enfumeur arrogant qui n'a rien d'autre à faire que défendre avec rage les ennemis de l'état du peuple juif,

C'est des manipulateurs comme vous les vrais ennemis d'Israel
et c'est vous le sympatisant des idéees de l'extrême gauche raciste anti juive amie du hamas et de tous ces nazislamistes, c'est vous le fasho l'extrême droite et le fanatisme .
Vous avez compris , je vous considère comme minable et lâche...
Déclinez votre identité si vous êtes si motivé dans votre combat, on saura qui se cache derrière tous ces pseudos.

Juliette a dit…

Cinch,
J'ai l'mpression que vous passez votre temps à militer contre Israel, êtes vous rémunéré ? avez vous des raisons qui expliquent votre rage et votre haine sous-jacente (je dirais cachée) pourquoi venir provoquer ce site ?? , vous en arrivez même à insulter les intervenant et au mieux , avec arrogance, à les traiter avec condescendance? MAIS VOUS NOUS FATIGUEZ ,c'est évident vous ne faites certainement pas le poids avec les excellents articles, arguments et j'ajoute la courtoisie unique de Victor (les sites de vos amis censurent systématiquement les PRO-ISRAELIENS comme moi)
Allez voir ailleurs avec tous vos pseudos, ici vous n'êtes pas crédible.

Anonyme a dit…

Je vois que la machine à fabriquer des antisionistes tourne à plein régime.

Les choses suivent leur cours.

Et le prochain article sera pour faire le Caliméro. Ouin, je comprends pas, on m'aime pas. C'est encore de l'antisémitisme gratuit.

Le cercle vertueux des extrémistes.

Quelle misère.

Fred

Victor Perez a dit…

Cinch,

Vous auriez au moins répondu à ma demande quant à la différence historique entre les "Palestiniens" et les Jordaniens je vous aurais encore diffusé.

Comme n'était pas le cas, votre commentaire a rejoint naturellement sa place. La poubelle.

Victor Perez a dit…

Fred,

"cercle vertueux des extrémistes" que, cependant, vous continuez à lire.

Vous avez de drôle de lecture !

Anonyme a dit…

Je ne m'en lasse pas.

"Vous avez de drôle de lecture !"

Je suis toujours épaté par la façon dont vous vous débarrassez des gens qui n'ont pas votre opinion ou qui refusent vos idées toutes faites.

Et toujours en pensant que la triche ne se voit pas.

Votre blog devrait être étudié en école de communication.

Pour apprendre ce qu'il ne faut surtout pas faire.

Surtout n'arrêtez pas.

Fred

Lenka a dit…

Cinch alias Fred,

Pas besoin de machine pour fabriquer des antisionistes, il suffit de se baisser , c'est comme l'antisémitisme kif kif.
Les pires sont les ANTISIONISTES et/ou ANTISEMITES qui ,en plus de leur racisme et leur perversion accusent les juifs d'en être responsable et de le créer.
Fred (ou peut-être mohamed) vous êtes ignoble.

Victor Perez a dit…

Fred,

Ils se trouvent où votre "opinion" et "votre refus de mes idées toutes faites" dans votre précédent commentaire ?

Le tout est-il contenu dans "extrémistes" ? Et dois-je perdre mon temps sur cette médiocre "opinion" ?

Lorsque vous saurez ce qu'est un véritable débat d'idées je me rendrais disponible pour vous.

Anonyme a dit…

Victor Perez

Je viens de lire ce que vous et vos amis faites du débat d'idées. Ca me fait mourir de rire votre leçon de morale après ça. Vous prenez toujours les gens pour des imbéciles ou je suis bien tombé?

Lenka

"Cinch alias Fred,"

Si ça vous amuse de croire qu'une seule personne conteste le narratif biaisé de M. Perez c'est votre problème.

"Pas besoin de machine pour fabriquer des antisionistes, il suffit de se baisser , c'est comme l'antisémitisme kif kif."

D'accord à 100% pour l'antisémitisme. C'est malheureusement une saloperie qui se reproduit toute seule.

"Les pires sont les ANTISIONISTES et/ou ANTISEMITES qui ,en plus de leur racisme et leur perversion accusent les juifs d'en être responsable et de le créer."

Qui accuse les juifs? Moi je parle d'une clique d'extrémistes qui falsifient l'histoire et insultent en groupe tous ceux qui discutent et contestent leur narratif. Vous savez la petite bande qui jette l'opprobre sur toute la communauté.

"Fred (ou peut-être mohamed) vous êtes ignoble."

Mohamed?? Serait-ce votre racisme qui ressort. Ou bien vous avez eu à faire à un Mohamed détestable et mettez tous les Mohamed dans le même sac?? Ignoble? Vous avez dit ignoble? Comme c'est ignoble.

Fred

Victor Perez a dit…

Fred,

Vous vous étonnez que les internautes se mettent à votre niveau ?

N'avez vous pas accusé, entre autres, Lenka de fabriquer des antisionistes et de faire partie du "cercle vertueux des extrémistes" ?

N'avez vous pas amalgamé tous les musulmans à l'ignoble vous -même, c'est à dire "Fred ou PEUT-ÊTRE Mohamed" tel dit par Lenka ? Où, quand a t-il agi tel que vous en ramenant tout au peuple musulman ?

Vous ne vous rendez pas compte du poids des mots que vous utilisez puis vous criez au loup.

Que vous soyez Fred, Cinch, Amen ou autre, lorsque l'on parle à l'un d'entre vous on parle à tous. Vous n'êtes que des clones.

Fin de cette discussion stérile. Le débat d'idées doit impérativement porter sur le conflit. Si vous en êtes incapable je vous invite à aller surfer ailleurs.

Ludovic a dit…

Victor,

Si vos écrits pouvaient passer la censure du politiquement correct du dénigrement d'Israel et le mur de la propagande médiatique française qui devient une petite corée du nord avec leur pravda AFP et les mutiples officines publiques comme france 2(3,4, et 5) france 24 , france infos, france culture etc
je suis sur et certain que les français seraient à 90 % pro-israeliens , mais pour diaboliser Israel il leur faut manipuler déformer mentir (l'exemple al dura est flagrant de la politique hostile (souvent en coulisses)du parti pris et des pratiques du gouvernement français

Anonyme a dit…

Oui oui, j'aurai répété votre doxa à la virgule vous auriez diffusé.

Jai déjà répondu 2 ou 3 fois à votre question biaisée et malhonnête.

Et vous quelle est la différence historique entre un Ashkénaze installé à Moscou avec la nationalité russe et un Ashkénaze installé à Tel-Aviv ou Hébron avec la nationalité russe?

Quelle pitié! Quel racisme! La paix n'est pas pour demain sauf à parler de paix des cimetières.

Fred, puisque vous êtes moi, n'insistez pas. La discussion est une arlésienne ici.

Cinch

Victor Perez a dit…

Cinch,

Vous êtes ridicule.

Vous me demandez "quelle est la différence historique entre un Ashkénaze installé à Moscou avec la nationalité russe et un Ashkénaze installé à Tel-Aviv ou Hébron avec la nationalité russe?"

AUCUNE.

On est donc d'accord, il n'y a pas de différence entre les "Palestiniens" et les Jordaniens.

Y a t-il encore un intérêt à ce que je vous publie ? NON !

Anonyme a dit…

Bien entendu puisque suivant votre doctrine : palestinien go to Jordanie alors ashkenaze go to Moscou.

Vous vous rendez même pas compte que vous vous tirez une balle dans le pied.

Pfffff effrayant de bêtise.

Cinch

Victor Perez a dit…

A Anonyme,

Pas de commentaires de surcroît idiots et sans pseudos diffusés sur mon blog.

Victor Perez a dit…

Cinch,

A la différence près que la Russie n'est pas le pays de l'Ashkénaze comme peut l'être la Jordanie pour les "palestiniens".

Votre idéologie fétide vous fait dire qu'avant 1946 et le partage créant arbitrairement la Transjordanie il y avait en Palestine mandataire 3 peuples. Deux arabes et un juif.

Lorsque vous me prouverez ceci je prendrais vos stupidités aux sérieux.

Tout ceci dit, vous auriez compris l'article ci-dessus et abandonné votre idéologie fétide vous auriez compris que j'étais, à l'instar de la très grande majorité du peuple israélien, pour un état "palestinien" et non pas, comme vous le dites vulgairement pour que le "palestinien go to Jordanie"

Victor Perez a dit…

Fred,

Bis repetita : "Fin de cette discussion stérile. Le débat d'idées doit impérativement porter sur le conflit. Si vous en êtes incapable je vous invite à aller surfer ailleurs.

Vos états d’âmes ne m'intéresse nullement.

Jean Paul a dit…

Ne perdez pas votre temps à étudier les solutions du conflits. Seuls les USA pourront glisser des solutions aux deux protagonistes. Cela sera très utile, même indispensable.

Les deux parties prenantes n'y arriveront jamais seules. Une question d'idéologie pour l'une, une question de pouvoir pour l'autre. Mais, une toute petite chance pour que ces pourparlers débouchent peut être sur une solution à peu près correcte.

Sinon, il ne restera que l'ONU et peut être ses tribunaux. Et ça serait dommage, compte tenu du reste des enjeux dans cette région.

Mais que de temps passé dans un conflit stérile !

Jean Paul

Victor Perez a dit…

Jean Paul,

"Mais que de temps passé dans un conflit stérile !" dites vous ?

Qu'Israël, jusqu'à ce jour, se batte pour sa survie est stérile à vos yeux ?

Jean Paul a dit…

Israël doit bien sûr se battre pour sa survie et vivre en paix avec les peuples qui l'entourent. Encore faut il ne pas trop en vouloir.

Ce n'est peut être pas en demandant une grande partie de la Palestine que les choses seront facilitées. Il va bien falloir être raisonnable dans vos demandes pour arriver à une paix stable.

De toute façon, il appartient aux deux parties de définir les frontières, mais la Palestine existe depuis longtemps, que vous le vouliez ou non.

Entre parenthèses : quand on parle de Palestiniens, tout le monde parle des habitants du pays reconnu par l'ONU il n'y a pas longtemps, donc de la Cisjordanie et de Gaza. Ne jouez pas sur les mots pour le plaisir ou pour tromper les gens.

Jean Paul

Victor Perez a dit…

Jean-Paul,

Lorsque l'on parle de la Palestine, on ne parle que d'une région qui englobe la Jordanie. Lorsque l'on parlait des Palestiniens, alors, on visait les Juifs vivant en Palestine sous mandat britannique et empire ottoman.

Vous pouvez vous faire lobotomisé le cerveau autant qu'il vous plaira, mais ne comptez pas sur moi et mes lecteurs pour vous suivre si bas.

Jean Paul a dit…

Dont acte. Les médias européens n'ont pas les mêmes définitions et l'ONU non plus. Mais, dont acte.

Jean Paul

Victor Perez a dit…

Jean-Paul,

Il suffit donc que les médias et l'Assemblée générale de l'Onu affirme quelque chose pour que vous l'adoptiez !

Elle est belle votre propre réflexion !

Jean Paul a dit…

Si je suis d'accord, j'adopte.

Vous, il vous suffit d'être d'accord avec votre idéologie "fétide".

Cela dit, les palestiniens sont bien identifiés et la Palestine aussi. Sauf à vouloir réécrire les choses.

Jean Paul

Victor Perez a dit…

Jean-Paul,

"les palestiniens sont bien identifiés et la Palestine aussi"

Allez ! Racontez moi le passé historique de ce "pays" et de ce "peuple" avant 1967.

Sauf à "réécrire les choses" comme vous dites, vous en serez incapable.

J'en rigole d'avance.

Jean Paul a dit…

A peu près 130 pays contre 6......

Cela devrait suffire à identifier les palestiniens..... et la Palestine.

Certes, votre idéologie doit vous interdire de l'accepter. Mais les autres acceptent cette décision.

Jean Paul

Victor Perez a dit…

Jean-Paul,

Comme je le pressentais vous êtes incapable de me raconter le passé de ce "peuple". C'est l'attitude de ceux qui ne savent pas réfléchir tout seul.

Pour faire une juste comparaison avec vote "réflexion", savez vous que dans les années trente du siècle passé, aucun pays n'était prêt à accepter les Juifs sur son sol. D'où la solution finale.

Comme vous dites "les autres ont accepté cette décision".

C'est dire combien vous empestez le débat.

Fin de cet échange débile.