mardi 21 janvier 2014

‘’L’antisionisme’’ revendiqué de Julien Salingue

Il fallait s’y attendre, les ‘’antisionistes’’ tentent de se justifier. Julien Salingue a soutenu en 2013 une thèse de doctorat en Science politique à l'Université Paris 8. Ses recherches, dit-il, portent sur la question palestinienne. Sur son blog Résister à l’air du temps (tout un programme) il assure que « Grâce à ‘’l’affaire Dieudonné’’, on ne confondra plus antisémitisme et antisionisme ». Chacun, au vu du niveau intellectuel supposé de l’auteur, s’attend donc à une démonstration hors-pair !

Malheureusement, il a beau tenté de ‘’résister à l’air du temps’’ et se prétendre docteur, Julien Salingue n’a seulement démontré que l’antisionisme est définitivement l’équivalent de l’antisémitisme !

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

« Quiconque osait en effet remettre en question l’occupation civile et militaire de la Palestine, les violences commises par l’armée israélienne ou, abjection suprême, la légitimité de l’établissement et du maintien, au cœur du monde arabe, d’un « État des Juifs » fondé sur une conception racialiste de l’Histoire et des rapports sociaux, était suspect d’antisémitisme ».

« Il va désormais être difficile de confondre l’antisionisme, entendu comme une critique politique des fondements, des structures et de la politique de l’État d’Israël , et l’antisémitisme, entendu comme la haine des Juifs ».

Va pour la critique de la politique de l’Etat d’Israël ! Mais pourquoi s’en prendre à la légitimité de ce pays ? Une contrée qui, outre son passé historique riche et plurimillénaire avec le Judaïsme, a été affectée comme refuge au peuple juif, par la communauté internationale, suite aux nombreuses exactions subies dans les siècles passés.

- Souhaite t-il, tout comme le monde musulman dans lequel l’antisémitisme et une valeur comme une autre, voir ce peuple de nouveau apatride et à la merci de tous les dictateurs, ‘’palestiniens’’ compris ?

- Remet-il en cause la « légitimité »,  les « fondements » et les « structures » d’autres états ?  Comme, par exemple, les cinquante-six états musulmans que l’on peut dénommer, en le parodiant mais au vu de la stricte réalité, « Etats des Musulmans » ! Quelles minorités s’y trouvant peuvent se vanter de posséder les mêmes droits dont disposent les non juifs en l’Etat d’Israël ? Des états ayant, quant à eux, une réelle « conception racialiste de l’Histoire et des rapports sociaux » !

Quelle est la liste de ces états, autre que celui du peuple juif, qu’il délégitime ? Les antisémites, pas plus que Julien Salingue n’ont une telle liste !

A lire la Déclaration universelle des droits de l’homme il n’y a plus de doute quant à l’équivalence entre l’antisionisme, de Salingue ou d’autres, et l’antisémitisme.

« Article 15

1. Tout individu a droit à une nationalité.
2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa nationalité, ni du droit de changer de nationalité. »

Batailler contre la légitimité et, en conséquence, contre l’existence d’un état c’est se battre contre le droit à la nationalité des habitants de ce pays. Batailler contre le droit, à la nationalité israélienne, du seul individu juif est caractéristique de l’antisémitisme qui est, selon le Larousse en ligne mais pas seulement, une « Doctrine ou attitude systématique de ceux qui sont hostiles aux juifs et proposent contre eux des mesures discriminatoires ».

Que Julien Salingue fasse une démonstration que délégitimer le seul état du peuple juif n’est en rien « discriminatoire » ! Alors seulement il pourra assurer que l’antisionisme n’est en rien de l’antisémitisme déguisé !

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Cher Victor,

Vous semblez valoriser énormément le titre de docteur. Ce titre, comme tant d'autres est considérablement dévalué. Après tout, Elisabeth Teyssier et les frères Bogdanov sont eux aussi "docteurs". Etant proche du milieu universitaire, j'ai eu l'occasion d'interagir avec beaucoup de thésitifs et assisté à beaucoup de thèses. On ne refuse jamais à un étudiant de soutenir, même si le contenu est insuffisant, du moment que l'étudiant est gentil et de bonne volonté. Dans le cas de Teyssier et des Bogdanov, on peut aussi penser à des jurys de "copains". Je serai curieux de connaitre le jury de Salingue, et j'espère que son mémoire de thèse était d'un meilleur niveau que son blog.

Beorges B.

Victor Perez a dit…

Georges B,

A ce qu'il paraît il n'est pas docteur. Sa thèse, s'il y a eu, a t-elle été recalée ?

Ceci dit, sur son blog il ne prétend pas l'être mais fait en sorte que l'on le déduise.

Anonyme a dit…

Bonjour,

L'antisémitisme, c'est dénigrer une personne pour ce qu'il est, ses origines, sa religion, ses convictions. Un peu comme vous le faîtes, par condescendance, avec J.Salingue : "au vu du niveau intellectuel supposé de l’auteur" ou encore "il a beau tenté" ou "se prétendre".

L'antisionisme, c'est lutter contre la politique d'un Etat. Surtout quand elle est devenue expansionniste (cf guerre des 6 jours en 1967) et racialiste (cf le traitement réservés aux Falashas en Israël). Je ne parle même pas des massacres en tout genre (Deir Yassine, Qybia, Sabra et Chatila) couverts et défendus par bons nombres de personnes. Là, on peut se poser la question de la légitimité de cet état (et non pas celle au moment de sa création en 1948). Il est encore temps que l'Etat Israélien fasse preuve de résilience, sinon il sera de plus en plus isolé.

Il est malhonnête de mélanger ces 2 termes.
C'est simple à comprendre pourtant. Ecoutez des Juifs antisionistes tels que Jacob Cohen, Giliad Atzmon ou Norman Finkelstein.

Et concernant la déclaration universelle, je pense qu'il est important de citer, en entier, son dernier article :

Article 30
Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour un Etat, un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer à une activité ou d'accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés.

Un internaute de passage.

Victor Perez a dit…

L'internaute de passage,

1) Je me comporte envers Salingue comme tout intellectuel intègre se comporterait envers un antisémite.

2) Votre "antisionisme" n'est rien d'autre que de l'antisémitisme. Je le démontre.

- La guerre des six jours, comme toutes les autres, a été voulue par ceux que vous défendez. Ce pays ne peut donc être qualifié d’expansionniste.

- Si tout n'est pas rose en Israël, les Falashas ne désirent nullement partir de ce pays "raciste" comme vous dites. Tout comme les milliers de clandestins du Soudan et d’Érythrée, ou même les arabes israéliens qui refusent de devenir de futurs administrés de Mahmoud Abbas lors d'un futur plan de paix.

- Vous auriez pu ajouter à la liste de vos "massacres" bidons celui de Djenine" en 2002. J'aurais ri un peu plus.

C'est donc à partir d'une telle "réflexion" que vous affirmez votre droit à délégitimer l'état du peuple juif.

Trois exemples qui démontrent tout simplement votre hostilité du peuple juif. Et donc votre antisémitisme.

Et pour couvrir cette vérité vous me sortez vos jokers "juifs" et "antisionistes". La belle affaire !

Lorsque la raison sera la base de leurs réflexions je les prendrais au sérieux.

Quant à la déclaration universelle elle n'oblige nullement l'état à laisser trucider ses citoyens.

Pour conclure, si vous aviez besoin de la confirmation que votre pensée pue l'antisémitisme, vous l'avez.

zicki71 a dit…

Pour être anti-sioniste il faudrait que "l'internaute de passage " sache ce qu'est le sionisme, ce qu'il ignore manifestement.
On peut ne pas être d'accord avec la politique israélienne ou avec
celle de n'importe quel pays sans être anti-sioniste ou anti-français...
Les arguments invoqués par cet "internaute de passage" dénotent
un manque d'information de sa part et une volonté délibérée
d'accuser Israël sans aucun souci de vérification.

Anonyme a dit…

le sionisme est mort dès lors que l’État d’Israël a été créé. ( mouvement politique né au XIXème siècle et ayant pour but d’établir un foyer de peuplement juif, si possible en Palestine) n’a plus aucun sens aujourd’hui. sauf si on accepte que le sionisme, dans son sens moderne désigne la volonté de faire perdurer le foyer de peuplement juif en Palestine. donc etre antisioniste c’est vouloir détruire israel, refuser qu’il puisse y avoir des juifs en israel. alors meme si il est vrai que l’antisionisme n’est pas la meme chose qu’antisémitisme, il est très claire que les antisionistes sont dans leur très grande majorité antisémites. l’antisionisme est une idéologie génicidaire car pour virer les juifs d’israel, mettre fin à l’état d’israel il faudra les exterminer. pour etre antisioniste, il faut soit etre antisémite soit complétement stupide voir les deux. on peut etre propalestinein ou etre critique envers israel sans pour autant etre antsioniste.

Victor Perez a dit…

Anonyme,

Le pseudo ?

Anonyme a dit…

Un an après, l'unilatéralisme destructeur de Salingue n'a d'effet de mode que dans la violence : un palestinien vient d'agresser au couteau des personnes dans un bus de Tel-Aviv suite à la publicité de son livre, sa dernière cartouche, dont on voit au grand jour, la provocation à la destruction d'Israël

Anonyme a dit…

Désolé pour le pseudo, je ne suis pas arrivé à le renseigner, c'est Atom

Victor Perez a dit…

Il vous suffit d'indiquer votre pseudo au bas de votre texte.