dimanche 2 mai 2010

‘’L’art’’ de Laurent Zecchini

Le correspondant actuel du quotidien Le Monde à Jérusalem publie dans la rubrique Opinions un texte qu’il qualifie d’« Analyse » et qu’il intitule « Israël et Proche-Orient : les menaces s'accumulent ». Le lecteur s’attend donc à y lire une réflexion murie, argumentée et proche de la réalité quand bien même elle serait non-objective car diffusée par ce journal.

Si l’on veut lui chercher querelle pour quelques broutilles de langage, cependant instruisant quant à sa réflexion, il suffirait de moquer l’introduction de son texte : « l'anniversaire de l'indépendance d'Israël a été célébré, (…) dans une atmosphère festive mêlée d'une sourde inquiétude. Comme si, soixante-deux ans après sa création en 1948, l'existence de l'Etat juif était de nouveau menacée ». Franchement ! Qui peut sérieusement croire qu’une liste impressionnante de pays et d’organisations militaires ayant leurs armes pointées vers ‘’l’entité sioniste’’ existe réellement ? Un correspondant sérieux utiliserait-il cette formulation interrogative s’il n’avait un doute quant à cette réalité ?

Mais le plus triste du texte n’est pas ici mais dans l’affirmation suivante :

« L'isolement international d'Israël, dû à l'opprobre que lui a valu le comportement de son armée lors de la guerre de Gaza, et à son intransigeance pour faire avancer le processus de paix avec les Palestiniens, est sans précédent ».

Quelques mots dont le sens dévoilent beaucoup.

De prime abord, on est étonné d’apprendre qu’Israël est isolé après la seule guerre défensive « Plomb durci » de 2008-2009 et non pas suite à une pression diplomatique internationale de ses ennemis depuis quelques décennies exercée par des menaces financières et/ou d’embargos pétroliers ! Quand ce n’est pas par la peur du terrorisme.

Des belligérants occupés à obtenir une capitulation de ‘’l’entité sioniste’’ plutôt qu’un traité de paix juste et durable pour la région. Un isolement qui n’en est pas un mais plutôt une mise à l’index perpétuelle dont ce rédacteur ainsi que son journal sont des prometteurs de choix.

Le deuxième point soulevant la consternation est l’allégation que le comportement de Tsahal est cause d’opprobre. A ce stade, aucune enquête sérieuse n’a fournie de preuves quant à une volonté délibérée des instances dirigeantes de l’armée ou gouvernementales d’attenter aux droits de l’homme ‘’palestiniens’’. Aucun soldat n’a, à ce jour, été dénoncé par une quelconque Ong à la justice israélienne, ni jugé pour crime de guerre.

A ce jour, seul le rapport Goldstone affirme cette ‘’attitude honteuse’’ de l’armée sans pour autant valoir, aux dires de son propre auteur, judiciairement. Et cela suffit à ce correspondant pour étayer son ‘’analyse’’. C’est bien peu pour le créditer de rigueur déontologique et pour confirmer ses élucubrations.

Le dernier point, de la phrase citée, n’est pas moins burlesque. A savoir, l’intransigeance israélienne à faire avancer le processus de paix avec les ‘’Palestiniens’’ ! Faut il rappeler ce que l’’actuel gouvernement, dirigé par Benjamin Netanyahou, a fait depuis son installation à la tête du pays ?

Acceptation publique du principe de ‘’deux peuples, deux pays’’, levées de barrages installés par les précédents gouvernements ou encore, fait sans précédent, gel d’une durée de dix mois de toutes constructions dans les implantations de Judée et Samarie. Sans oublier son acquiescement à des négociations directes ou indirectes mais immédiates.

De quoi, effectivement, pousser le président de l’Autorité palestrinienne Abou Mazen à se percher sur l’arbre le plus haut du territoire qu’il administre afin d’obtenir encore plus sans aucune négociation.

Que dire face à ce manque de raison, de logique et de cette ‘’vérité’’ ? La date du procès de l’état d’Israël n’est pas encore fixée que tous les médias écrits, audio et visuels connaissent déjà le verdict : le juif forcément coupable. Cela rappelle tristement le début du siècle précédent sauf qu’alors quelques médias sauvèrent l’honneur de la profession.

S’il est une morale à soutirer de la lecture de cette ‘’analyse’’, elle n’est pas faite pour la défense du journalisme. Cette participation au lynchage -il n’y a pas d’autre mot- du peuple israélien, alors que cette population a démontré par de nombreuses fois, par le passé, sa volonté de paix, son respect de la vie, de la veuve et de l’orphelin, sa détermination à construire et non pas détruire, ou encore l’éthique de ses actions, ne peut rassurer. Qu’un journal à grand tirage comme Le Monde, mais aussi la plupart de ses confrères, s’incline devant le politiquement correct et l’air du temps préfigure d’autres abandons sur les valeurs universelles.

L’’’art’’ des Zecchini & Co en sera en grande partie responsable.

8 commentaires:

Esther-C_T a dit…

Qu'espèrer des médias français et européens dans leur ensemble ?
Depuis des années, ils ont lâché Israël, de peuple opprimé nous sommes devenus les "opprimeurs"...!
Et "ILS" ont la vue et l'ouie bouchées. Lorsque en France, les défilés islamistes, crient : "Mort au Juifs, Israël=Nazis"...
Que ces même médias ne s'en offusquent pas...Cela vaut les défilés des années 1933 des nazis hitlériens !
"ILS ONT TOUS PERDUS LA RAISON"...
Lorsqu'ILS se réveilleront...ce sera par des faits gravisimes et ce sera trop tard pour EUX et leur communauté à majorité chrétienne...
"QUI SEME LE VENT...RECOLTE LA TEMPETE...!"
Merci Victor de votre vigilance*
Esther

Bob a dit…

Zecchini et le journal "Le Monde" devrait être poursuivi pour provocation et entretien de haine insidieuse envers une communauté et un pays démocratique.

En 1972 une amie belge nous avait raconté que la RTBF avait "obligé" ses collaborateurs de choisir pour la cause palestinienne...

Encore heureux qu'il y a des blogs comme le votre, Victor.

Victor PEREZ a dit…

Merci Bob

francis a dit…

Laurent Zecchini ( spécialiste en analyse de conflit)
"L'isolement international d'Israël, dû à l'opprobre que lui a valu le comportement de son armée lors de la guerre de Gaza,..."
colonel Richard Kemp ( amateur en analyse de conflit) :
"Sur la base de mes connaissances et de mon expérience, je puis dire ceci : Au cours de l'Opération "Coulée de Plomb", l'armée de défense d'Israël a fait davantage pour la sauvegarde des droits des civils en zone de combat que toute autre armée dans l'histoire des guerres."
http://www.takeapen.org/Takeapen/Templates/showpage.asp?DBID=1&LNGID=8&TMID=84&FID=1824

Victor PEREZ a dit…

Francis,

Comparaison imparable. Merci

Lola se llama la luna a dit…

Moi je viens de signer une pétition (encore une !) contre les abus de facebook. A toutes fins utiles, voici l'adresse :

http://www.aish.com/v/93393689.html


On trouve aussi une petite vidéo "sympa".

Lola se llama la luna a dit…

Dans le dernier Tribune Juive, on peut lire un article qui remonte le moral, de Pilar Rahola. Je me sens moins seule...

"En tant que non-Juive, journaliste de gauche, j'ai un triple devoir de morale envers Israël, parce que si Israël est détruit, la liberté, la modernité, la culture seront également détruits. Le combat d'Israël, même si le monde n'est pas d'accord, est le combat du monde."

Anonyme a dit…

Je suis d'accord avec vous, les articles de M. Zecchini sont effectivement "out". Et même pire que ça.
J'avais remarqué.


Ses articles déconsidèrent le journal Le Monde. J'espère qu'ils vont y remédier un jour.

Parce que là, on se demande à chaque fois ce que sera "la diatribe du jour" de Monsieur Z. C'est bas de gamme pour un grand journal malgré tout.

Navrant et sourdement inquiétant.

Bien à vous.