mercredi 9 avril 2014

Israël, évidemment, responsable de l’arrêt des négociations !

« John Kerry accuse Israël d'avoir entravé le processus de paix », « John Kerry reproche à Israël de nuire aux discussions de paix », « John Kerry, exaspéré, s'en prend à Israël », « Négociations au Proche-Orient : Kerry accuse Israël ». Ce sont quelques titres de la presse du jour suite aux déclarations du Secrétaire d’état américain face à la Commission des Affaires étrangères du Sénat : « Malheureusement, les prisonniers n'ont pas été libérés le samedi où ils devaient l'être. Puis, un jour, deux jours, trois jours sont passés et dans l'après-midi, quand ils pouvaient peut-être le faire, 700 logements de colonisation étaient annoncés à Jérusalem et pouf, voilà où nous en sommes ».

Selon cette présentation succincte, nul ne peut, en effet, en déduire autre chose qu’une responsabilité israélienne. C’est ce que font tous les médias, systématiquement habitués à pointer l’état du peuple juif, la réflexion leur étant devenue totalement étrangère !

Est-ce le cas réellement ? Bien sûr que non !


Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

Ce que John Kerry ne dit pas au Sénat américain est la raison qui a poussé le Premier ministre israélien à refuser la libération du dernier contingent de terroristes. Celle-ci est due au refus de l’Autorité palestinienne (AP) d’accepter une prolongation des négociations, au moins jusqu’à la fin de l’année 2014. Une libération qui n’aurait eu comme gain unique que celui de raviver la douleur de familles des victimes.

Pas même celui d’avoir obtenu, lors de ces négociations, l’aval de l’AP  quant à la solution de deux états pour DEUX peuples. L’un d’eux étant le peuple juif.

Le plus ‘’comique’’ de cette situation étant qu’est reconnu comme responsable celui qui souhaite et agit en faveur de la poursuite des pourparlers !

Le monde à l’envers !

L’autre grief attesté par John Kerry est : « 700 logements de colonisation étaient annoncés à Jérusalem ». Plus précisément dans le quartier de Gilo, au sud-ouest de Jérusalem et peuplé, actuellement, par plus de quarante mille israéliens.

L’imagination est-elle si fertile dans ce conflit qu’elle permet d’imaginer son démantèlement futur ? Quel gouvernement et quel parti politique israéliens -hormis d’extrême gauche- permettraient une telle chose, autrement dit la division de la capitale Jérusalem ?

Ce secteur est donc appelé à rester dans le giron israélien. Les constructions en son sein ne peuvent donc être considérés comme un frein au processus de paix qui, jour après jour, se transforme en farce. Il est donc grand temps que celle-ci se termine et avec elle les accusations illogiques telles celles ci-dessus qui conduisent à installer le peuple israélien, et à travers lui le peuple juif, aux prises grandissantes de l’antisémitisme.

Des condamnations qui font la joie de l’Autorité palestinienne mais qui entravent voire reculent la venue de la Paix réelle tant désirée par la majorité du peuple d’Israël prête à la solution de deux états pour DEUX peuples.

Amos Oz, écrivain israélien de gauche, avait appelé en 2004 les occidentaux à aider Israël à divorcer des ‘’Palestiniens’’. Dans la quatrième de couverture de son livre, y est écrit prémonitoire : « si j'étais encore un Européen, je ferais attention à ne montrer personne du doigt ».

Il est temps qu’un autre cri soit poussé, voire hurlé et que le divorce entre Israël et tous les ‘’faiseurs de paix’’ soit entamé au plus tôt.

Que John Kerry s’attèle à l’avenir à éteindre les incendies que l’administration qu’il sert a allumé, ailleurs, sur la planète depuis 2009, notamment l’Iran qui est parvenu au seuil de l’arme atomique grâce aux carences d’Obama ! 

Seulement ainsi la Paix progressera au Proche-Orient !

54 commentaires:

sylvieb a dit…

colère plus que légitime nous y sommes dans ce monde Ubuesque digne du monde de "1984" de Aldou Hugsley ou Vous avez dit TRAHISON ???? mais comme disait Churchill en d'autre temps à propos de chamberlain " Vous avez voulu la paix au prix du déshonneur !! vous aurez la guerre ET le déshonneur" !!!!

Claudec a dit…

Dire que ce n'est pas coloniser quand Israël construit dans des lieux qui seront israéliens à la fin du processus de paix, c'est très osé. Et après, ce ne sont pas les israéliens qui ont mis fin aux négociations !
Il faut d'abord négocier et construire après. C'est la logique mais celle ci n'est pas israélienne.
Il s'agit bien d'un déshonneur qu’Israël ne veut pas accepter car ce n'est pas dans sa logique. Le terme "logique" n'est pas adapté d'ailleurs.
Cette non-logique est la raison de beaucoup de critiques que le pays ne comprend pas.
Claudec

Victor Perez a dit…

Claudec,

Vous parlez de logique ?

Vous dites :"Il faut d'abord négocier et construire après"

Israël tente de négocier depuis 1948. Aurait-elle du alors attendre le bon vouloir du monde musulman et sa reconnaissance comme état du peuple juif avant de construire ?

Israël étant dans son droit de définir ses propres frontières sur un territoire n'appartenant légalement à personne, je ne vois pas où serait la logique d'attendre avant de construire ?

Mais vous allez probablement et très "logiquement" me l'expliquer ! lol !

Yossef a dit…

sur un autre forum, un internaute a fait ce jeu de mots fort intéressant : "la vache Kerry"

Anonyme a dit…

Maxime à Caudec,si je comprends bien votre commentaire, les juifs n'ont pas le droit de construire en JUDEE, rien d'étonnant les Europeens ont passé leur temps à massacrer les juifs pendant des siècles. Quant à Kerry il faut trouver un responsable de son echec, c'est tout trouvé c'est bien sur les juifs comme d'habitude, meme les tremblements de terre qui se produisent à travers la la planète, ils sont aussi "responsable"

Claudec a dit…

Si cette terre est vraiment à personne, pourquoi serait elle à Israël ? Les habitants......... enfin bon, n’épiloguons pas car ça ne sert à rien.
Attendons, attendons.....
Claudec

Anonyme a dit…

Je suis atterré.
Construire sur des "territoires qui n'appartiennent à personne" - donc pas aux israéliens non plus - sous prétexte que "nous ne négocierons pas dessus et les prendrons de toutes façons" n'aurait aucune raison de bloquer les négociations.... Donc les palestiniens sont responsables des échecs.

Tout en faisant style que Jérusalem n'est pas un des points sensibles des négociations.

Au moins vous avez le mérite de l'honnêteté, tout comme la réaction de Bennett malgré sa piteuse ironie. On peut la résumer par "on fait ce qu'on veut et on vous emmerde".

Je ne suis toutefois pas certain que cette attitude montre une réelle volonté de paix malgré vos serments la main sur le coeur.

Tout le monde sait que ces négociations n'amèneront rien, comme toutes celles qui les ont précédées à part peut-être les déclarations de reconnaissance mutuelle d'Oslo. Et encore, Israël fait la fine bouche sur la reconnaissance d'Arafat et refuse jusqu'au simple "état observateur" pour les palestiniens.

Avouez que les torts responsables des échecs sont partagés - je n'ai parlé que des israéliens mais il y a autant à dire sur les autres - et peut-être que nous recommencerons à croire en une issue au problème.

Gilles

Réal Bergeron a dit…

Qu'on donne son, Prix Nobel, à John Kerry et aurevoir !

Qu'on arrête ces vaudevilles de négociations utopiques qui ne servent qu'à tenir en place des fabulateurs arabes sans mandat, qui détournent à leur profit l'argent de leurs semblables.

Les seules frontières internationales reconnues à l'est d'Israël, sont celles avec la Jordanie et la Syrie.

La Palestine n'existe plus depuis 1948 et c'est une fabrication de faux que d'utiliser le mot, Palestine, comme identité étatique.

Il est maintenant temps pour Israël de proclamer unilatéralement sa souveraineté sur la Judée-Samarie.

Victor Perez a dit…

Gilles,

"Construire sur des "territoires qui n'appartiennent à personne" - donc pas aux israéliens non plus"

Savez vous comment ces territoires sont depuis des lustres nommés ? La Judée et la Samarie. des noms ''palestinens" ?

"Tout en faisant style que Jérusalem n'est pas un des points sensibles des négociations."

Jérusalem appartiendrait aux ''palestiniens" ? Ce peuple n'existe que depuis 1967. Quel rapport entre les deux ?

Votre paix n'a en fait que le goût de la capitulation au narratif musulman.

Libre à vous d'y souscrire et de refuser de reconnaître les droits du peuple juif sur ces terres. Mais ne comptez pas ce peuple pour s'y résoudre.

Victor Perez a dit…

Claudec,

Apparemment vous ne connaissez rien à l'histoire de ces terres.

Anonyme a dit…

Que de détours inutiles pour éviter de rentrer dans le sujet des torts partagés. A moins qu'Israël ne soit la blanche colombe perdue dans un océan de haine lol....

-Le nom d'un territoire ne définit pas l'état qui y est souverain
- Jérusalem n'appartient - ne vous en déplaise - à personne. Et que vous le vouliez ou non la ville fait partie des négociations. Et en est un des point les plus sensibles. Mythes et réalités.... Qu voulez vous, de nos jours la réalité a pris le pas sur les mythes.
- "Ma" paix n'a que le gout de la paix. C'est à dire arrêter de se foutre sur la gueule et discuter.
- Refuser les droits du peuple israélien signifierait refuser l'état même ce qui n'est absolument pas ce que j'ai écrit.

Qui parle de se résoudre à quoi que ce soit à part vous? Israël a des torts, les palestiniens ont les leurs. La volonté de paix se traduit en langage concret par des négociations sur les points qui fâchent, en respectant sa parole et sans chipoter toutes les 5 minutes.

Sinon soyez clairs. Faites ce que proclame Réal Bergeron. Annexez la Cisjordanie. Et comme les palestiniens n'existent pas il n'y aura même pas besoin de déplacer ou massacrer des populations pour avoir une terre "pure" lol.

Sauf que c'est impossible sans perdre le soutien de l'occident....

Finalement les discussions à l'infini sont la meilleure stratégie possible pour Israël. Un pas en avant, un en arrière. Je libère 100 prisonniers (de toutes façons ils n'existent pas), j'annexe un bout de territoire, je fais une provocation, je m'excuse la main sur le coeur....

Je serais à la place de Netanyahu c'est en tous cas la stratégie que je choisirais. Elle laisse les mains libres, n'est pas trop coûteuse, permet de faire arrêter les attaques, donne une bonne image de pacifiste... Tout bénef.

PS : Bergeron, les seules frontières internationalement reconnues sont celles de l'admission à l'ONU. C'est à dire celles "de 67" qui suivent les lignes d'armistice de 48. Et encore, quand je dis internationalement, le monde arabe en dehors de l'Egypte, la Jordanie et l'Autorité Palestinienne ne les reconnaissent toujours pas

Gilles

Victor Perez a dit…

Gilles,

Merci de votre savoir. lol !

Néanmoins :

"A moins qu'Israël ne soit la blanche colombe perdue dans un océan de haine lol...."

En quoi Israël serait responsable du refus depuis 1948 du monde musulman de reconnaître le droit du peuple juif à un état sur la terre ancestrale ?

"-Le nom d'un territoire ne définit pas l'état qui y est souverain"

Le nom définit le passé de ce peuple sur ces territoires. Au fait, quel est le passé du "peuple palestinien" sur ces territoires ? A t-il laissé une trace quelconque que vous pourriez m'indiquer ?

"- Jérusalem n'appartient - ne vous en déplaise - à personne."

Pour quelles raisons le peuple juif a t-il décidé de revenir sur ces territoires et non pas...en Ouganda par exemple ?

"Refuser les droits du peuple israélien signifierait refuser l'état même ce qui n'est absolument pas ce que j'ai écrit."

Ne pas reconnaître le passé de ce peuple sur ces territoires et accorder des droits à un "peuple" qui n'existait pas il y a 50 ans EST soutenir le narratif antisémite des musulmans désireux de voir l'état du peuple juif disparaître.

Le reste n'étant qu'un avis pitoyable je n'y répondrais pas.

En revanche vous voir affirmer que " les seules frontières internationalement reconnues sont celles de l'admission à l'ONU. C'est à dire celles "de 67" qui suivent les lignes d'armistice de 48" me fait sourire sur votre connaissance du conflit.

Il n'y a jamais eu de ligne d'armistice de 1948 mais de 1949 que vous appelez abusivement "frontières de 1967". Aucune résolution du conseil de sécurité n'en fait mention.

Plutôt que de jouer au prof je vous conseillerais d'aller consulter les livres d'histoire. En commençant par feuilleter mes articles.

Anonyme a dit…

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fronti%C3%A8res_d%27Isra%C3%ABl

Désolé de me renseigner au lieu de donner mon avis tel que vous le faites. Il y a eu une guerre israélo-arabe en 48. Israël l'a gagné et il y eut une ligne d'armistice. Si l'armistice a eu lieu en 49 il s'agit bien de la guerre de 48 même si elle a commencé réellement entre les milices juives et les groupes arabes en 47. Avant même la création d'Israël.
J'en conclus que si vous m'emmerdez sur ces détails c'est que vous n'avez vraiment pas le moindre argument solide pour contredire le fond.

Aucune résolution du Conseil de Sécurité, certes, mais une adhésion à l'ONU devrait suffire.

Après si vous préférez l'appeler ligne verte ou autrement c'est vous qui voyez.

Vous êtes encore et toujours en stratégie d'évitement. Je vous rappelle que le point de départ c'est les responsabilités de l'échec de ces négociations.
Seriez-vous un propagandiste qui refuse la réalité et préfère digresser et éviter?

"Le nom définit le passé de ce peuple sur ces territoires. Au fait, quel est le passé du "peuple palestinien" sur ces territoires ? A t-il laissé une trace quelconque que vous pourriez m'indiquer ?"

Un argument tellement léger que vous êtes obligé de dénigrer votre adversaire pour lui donner du corps.

Personne ne conteste que tous ces territoires aient appartenu aux Hébreux il y a 3000 ans. Le seul truc c'est que nous parlons d'aujourd'hui et de l'état israélien. Pas de la géopolitique en -1000

.........

Anonyme a dit…

.........

"Pour quelles raisons le peuple juif a t-il décidé de revenir sur ces territoires et non pas...en Ouganda par exemple ? "

Décider est un acte de propriété? Vous vous foutez de la gueule du monde?
La dernière propriété avérée est anglaise. Le plan de partage prévoyait une tutelle internationale, mais parait-il qu'il n'est plus valable.
La ville est donc un territoire disputé/occupé.

Tenez une carte d'identité qui devrait vous intéresser : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Palestine_Jerusalem_al-Maliha_NK27662.jpg

"Ne pas reconnaître le passé de ce peuple sur ces territoires et accorder des droits à un "peuple" qui n'existait pas il y a 50 ans EST soutenir le narratif antisémite des musulmans désireux de voir l'état du peuple juif disparaître."

Spéculation et procès d'intention.

Comme le montre la carte précédemment montrée, il y avait des arabes en Palestine il y a plus de 50 ans.

Historiquement personne ne conteste la présence de Juifs en Palestine. Seulement il y avait aussi des arabes. La terre sans peuple est un mythe M. Perez, il faudra vous y faire.

Lorsque je parle d'accorder des droits aux deux, vous me répondez qu'il n'en faut que pour un. Et vous osez me parler de paix. C'est pitoyable comme votre jeu de menteries s'effondre. Où est votre DEUX états pour DEUX peuples si vous niez jusqu'à l'existence et donc les droits du deuxième peuple et appelez "propagande antisémite de destruction d'Israël et des juifs" tout rappel de cette existence et de ces droits? Double discours, mensonge.

C'est pour tout cela que je préfèrerai me baser sur les livres d'Histoire plutôt que sur vos pamphlets.
Vous dites les choses et leur contraire. C'est déstabilisant, mais voulu je suppose.

Une dernière chose

"En quoi Israël serait responsable du refus depuis 1948 du monde musulman de reconnaître le droit du peuple juif à un état sur la terre ancestrale ?"

Déjà il s'agit d'une simplification outrancière. C'est un petit peu plus compliqué. Mais passons vous êtes libre de croire que les choses sont simplistes et benêtes.
Dans le cas où votre simplification serait la "réalité, cela signifierait il qu'Israël n'a absolument aucun tort dans ce conflit, sa perduration et les échecs des négociations? Et particulièrement ces dernières puisque c'est le sujet de départ.

Je vous serais reconnaissant d'arrêter de diverger, d'éviter, de faire le pointilleux et de me réciter vos croyances et revenir à la réalité.

Israël n'a aucun tort dans l'échec de ces négociations?

Gilles

Victor Perez a dit…

Gilles,

Juste un petit exemple pour que vous compreniez mon refus de perdre mon temps plus longtemps avec vous.

Vous avez écrit :

" les seules frontières internationalement reconnues sont celles de l'admission à l'ONU. C'est à dire celles "de 67" qui suivent les lignes d'armistice de 48."

Vous étiez alors sûr de vos faits.

Mais après mon intervention vous avez corrigé en écrivant le méli-mélo suivant:

"Il y a eu une guerre israélo-arabe en 48. Israël l'a gagné et il y eut une ligne d'armistice. Si l'armistice a eu lieu en 49 il s'agit bien de la guerre de 48 même si elle a commencé réellement entre les milices juives et les groupes arabes en 47"

Quid des ‘’frontières de 1967’’ ?????? Celles-ci sont elles oui ou non internationalement reconnues ? Si oui, il ne doit être si difficile de retrouver la loi l’affirmant.

Mais Gilles ne la retrouve pas !

Excusez-moi Gilles, mais si je vous "emmerde" sur ces petits détails c'est pour vous démontrer combien est creuse votre réflexion.

Continuez à me lire, cela ne vous fera pas de mal.

Anonyme a dit…

Non M. Perez vous m'emmerdez sur ce petit détail car vous ne voulez pas répondre à une question simple sur un sujet compliqué:

"Israël n'a aucun tort dans l'échec de ces négociations?"

Israël a demandé son adhésion à l'ONU et a été reconnu. Quelles étaient ses frontières lors de cette reconnaissance?

Dois-je vous aider à comprendre ce qui a été reconnu par l'ONU?
Dois je vous aider à comprendre que le plus important de la 242 c'est la répétition de la charte de l'ONU acceptée par Israël : on ne reconnait pas les territoires pris par la guerre.

Votre mauvaise foi et votre envie d'esquiver les questions qui dérangent sont elles si forte pour que vous jouiez ainsi à l'imbécile, car je sais que vous ne l'êtes pas.

La prochaine fois que je parlerais des "frontières de 67" je reprendrais tout l'historique depuis Mathusalem puisque le fait de ne pas avoir cité la guerre de 47-49 semble perturber votre compréhension de la ligne d'armistice.

Maintenant faites moi plaisir et prouvez que vous ne cherchez pas à fuir et répondez à la question originelle du débat que votre texte a induit :

Israël n'a aucun tort dans l'échec de ces négociations?

Gilles

Victor Perez a dit…

Gilles,

Si vous étiez précis je n'oserais pas vous "emmerder".

La prochaine fois que parlerez des "frontières de 1967" citez moi directement la loi plutôt que de reprendre "tout l'historique depuis Mathusalem".

Israël n'a aucune responsabilité dans l'échec de négociations. Est-ce clair ?

Savez vous pourquoi ? Parce que l'on ne peut demander à ce pays qu'il se suicide spirituellement ou physiquement par l'abandon de Jérusalem, et donc du Mont du Temple, et d'un "droit de retour" d'étrangers haineux et revanchards.

On ne peut donc pas parler de responsabilité israélienne, sauf à s'allier au projet musulman de la fin de l'état du peuple juif.

Berandette a dit…

Chargez !

Ne tenons pas compte des autres, chargeons !

Le discours israélien me fait peur.

Bernadette

Anonyme a dit…

Je suis un peu circonspect.

Vous m'emmerder pour un détail en me demandant une extrême précision et là vous me sortez un gloubiboulga paranoïde et surtout extrêmement vague.

Etrange. Déjà ce dont vous parlez n'a pas bloqué les négociations pour l'instant.

Comme vous le dites dans une autre texte c'est la reconnaissance de la table catholique (désolé mais c'est tellement ridicule) et la non-souveraineté des frontières de l'état palestinien à venir qui a bloqué.

Ensuite si tout un chacun peut comprendre que le retour des réfugiés serait impossible pour Israël, et que ce n'est pas négociable, pourquoi ne comprenez vous pas que la reconnaissance de la table catholique, c'est à dire la reconnaissance du sionisme, soit impossible à l'heure actuelle pour les arabes?

Si vous comprenez que la sécurité d'Israël et de ses futures frontières définitives est un point non négociable, pourquoi ne comprenez vous pas qu'un futur état qui se veut souverain refuse que ses frontières soient gardées par une force étrangère?

Si vous comprenez que le Mont du Temple est sacré pour le judaïsme pourquoi ne comprenez vous pas que l'esplanade des mosquées l'est pour les arabes?

Ne croyez vous pas que ces demandes intransigeantes ont à voir dans l'échec des négociations et que par là même Israël a quand même au moins la même part de responsabilité que les arabes dans l'échec?

Quand à reporter les dates de fin de négociations, si les positions n'évoluent pas, à quoi ça sert?

Gilles

Victor Perez a dit…

Gilles,

Vous trouvez ridicule la reconnaissance musulmane de l'Etat d'Israël comme étant et devant rester l'état du peuple juif ?

Cela reviendrait à reconnaître le Sionisme !? La pauvre excuse !

A qui le monde musulman fait donc la guerre et doit donc négocier la paix ? Pas avec le peuple juif et l'état qui le représente quand bien même sioniste ?

Devrait-on alors désioniser cet état et ce peuple avant la Paix ?

Répondez à cette question et vous comprendrez mon refus de perdre mon temps avec vous.

Vous osez même assurer que Jérusalem aurait une importance pour l'Islam alors que cette ville et l'esplanade des mosquées ne sont pas même citées dans leur livre saint.

Continuez à réciter leur narratif goebellsien, mais loin de mon blog.

Anonyme a dit…

Pourquoi narratif "goebellsien"? Une allusion au nazisme en guise d'argument?

Premier point citer les points de désaccord, c'est relater des faits. Si nous ne sommes pas d'accord sur ce premier point il vaut mieux en effet s'enfuir de votre blog.

Ensuite, je ne vois pas comment on pourrait "désioniser" Israël. Il est ridicule de penser même à répondre à cette question.

Ce que je trouve ridicule c'est cette insistance à exiger de reconnaître Israël "comme état du peuple juif" sachant que :
1/ les israéliens font ce qu'ils veulent de leur état
2/ reconnaissance ou pas, Israël restera un état juif (sauf si son peuple en décide autrement - c'est pas pour demain)
3/ si les arabes veulent "éradiquer Israël" qu'ils le reconnaissent "état du peuple juif" ou non ne changera rien.

Par contre poser cette exigence comme pré-requis consiste à mettre la seconde partie en position humiliée. Et pour arriver à un accord il faut que les deux aient le sentiment d'être au même niveau, même si on le sait ce n'est pas vrai. Les arabes ont été vaincus militairement par le sionisme et vous leur demandez en plus de chanter bien haut ses louanges. Ce n'est pas possible en l'état actuel des choses. La ligue arabe l'a redit, l'AP l'a redit. Ce n'est pas possible pour eux.

Poser cette condition inutile comme pré-requis consiste à refuser de négocier.

Jérusalem. Que vous le vouliez ou non, Jérusalem est officiellement un territoire occupé/disputé/contesté. Il faudra donc négocier. Que ce soit cité dans telle ou telle fable n'est PAS un argument.

Vous n'êtes pas revenu sur un autre des points de blocage, les troupes au frontières. Comment se fait-ce?

Mais j'ai compris que pour vous Israël c'est le bien incarné et la perfection sous toute ses formes, avouer qu'Il (avec majuscule) a une responsabilité partagée dans tous ces échecs détruirait toutes vos croyances.

Autant diaboliser Israël est contre-productif pour la paix, autant l'idéaliser à ce point revient strictement au même

Gilles

Victor Perez a dit…

Gilles,

Je vais vous répondre une dernière fois.

On ne peut affirmer qu'Israël est parfait mais on ne peut lui reprocher ce qui découle du conflit déclenché par ceux qui rêvent de le détruire.

La légitime défense, même par des moyens peu jolis, restera encore de la légitime défense.

Et pour clore le sujet.

"1/ les israéliens font ce qu'ils veulent de leur état"

Effectivement ! Et de surcroît ils n'ont besoin de nulle autorisation.

"2/ reconnaissance ou pas, Israël restera un état juif (sauf si son peuple en décide autrement - c'est pas pour demain)"

Même réponse que précédemment.

"3/ si les arabes veulent "éradiquer Israël" qu'ils le reconnaissent "état du peuple juif" ou non ne changera rien"

Effectivement. (D'ailleurs c'est tellement évident que leur refus est incompréhensible. A moins...qu'ils souhaitent l'éradiquer avec l'aide d'idiots utiles faute d'y arriver par les moyens guerriers. Qu'en pensez-vous ? lol !)

En revanche, s'ils veulent faire la paix, il faudra bien qu'ils la signent avec Israël en tant que pays du peuple juif. Tant qu'ils n'auront pas admis le droit du peuple juif à disposer de son état la paix n'adviendra pas. C'est aussi simple que cela. Et les négociations ont cette finalité et pas autre chose.

Et comme ils s'y refusent, c'est qu'ils n'ont nulle intention de paix.

(A titre indicatif, je vous rappelle que depuis 1948 c'est leur raison de guerre contre Israël Il n'y avait pas alors de "colonisation")

Si après toutes ces explications vous ne comprenez toujours pas les réelles motivations des musulmans, je ne peux rien pour vous.

Sauf vous conseiller de trouver quelqu'un d'autre pour vous l’expliquer à nouveau.

Pour toutes vos autres questions je vous renvoie à mes articles et réponses aux commentaires.

Merci d'être passé.

Anonyme a dit…

J'avoue ne pas comprendre.

"s'ils veulent faire la paix, il faudra bien qu'ils la signent avec Israël en tant que pays du peuple juif. Tant qu'ils n'auront pas admis le droit du peuple juif à disposer de son état la paix n'adviendra pas. C'est aussi simple que cela. Et les négociations ont cette finalité et pas autre chose."

Nous sommes d'accord. Quel intérêt d'en définir le caractère? Ils vont pas signer avec le Vatican, ils ne vont pas faire la paix avec Tombouctou et ne vont pas "laisser" le peuple guatémaltèque disposer de son état ?

Bref. C'est juste signe que la paix c'est pas pour demain si on s'accroche à ça.

Par contre je voudrais juste vous signaler qu'après le flan que vous m'avez fait pour 48, il aurait été bon que vous ne résumiez pas la guerre à "je vous rappelle que depuis 1948 c'est leur raison de guerre contre Israël"

Vous oubliez juste que cette guerre est la continuité des nationalismes arabes et juifs, de la lutte entamée sous occupation anglaise, des terrorismes de l'Irgoun et compagnie, du "ralliement" des armées arabes aux arabes de Palestine etc etc....

Ce n'est pas aussi simple que "c'est des nazis y z aiment pas les juifs"

Je crois que c'est tout ce pan d'histoire que vous voulez effacer avec votre inutile demande de reconnaissance et particulièrement le nationalisme arabe qui est né en Palestine ottomane et qui a bien aidé les alliés tant pour la 1ère que la 2° guerre mondiale. Et c'est pour ça aussi qu'ils ne peuvent pas l'accepter.

Gilles

Victor Perez a dit…

Gilles,

Vous ne comprenez tellement rien à rien que je ne peux m'empêcher de vous publier une dernière fois.

Je vous cite

"Nous sommes d'accord. Quel intérêt d'en définir le caractère? Ils vont pas signer avec le Vatican, ils ne vont pas faire la paix avec Tombouctou et ne vont pas "laisser" le peuple guatémaltèque disposer de son état ?"

Nous sommes donc bien d'accord, c'est bien avec Israël état du peuple juif qu'ils doivent faire la paix.

Alors pourquoi refusent-ils cette reconnaissance évidente ? Serait-ce pour la simple raison qu'ils ont d'autres idées derrière la tête ?

Et cela vous ne le comprenez pas ! Ni ne comprenez que ces idées ils les ont depuis bien avant 1948.

Pour le reste de votre bla-bla trouvez d'autres pour vous y répondre.

Réal Bergeron a dit…

Berandette,

Ce qui apaiserait votre peur du discours israélien, serait de vous attarder sur le discours arabe.

Israël a commis deux erreurs historiques, celle d'être sorti de la Bande de Gaza en 2005 et celle d'avoir tenté, sur pression internationale, de négocier avec Yasser Arafat ( Abou Ammar ) en le laissant inventer le fallacieux peuple " Palestinien ", toujours pour une utopique paix.

Ces squatters arabes en ont un pays, il s'appelle Jordanie.

Ne soyons pas dupes, entre 1949 et 1967, ces Arabes s'identifiaient fièrement Jordaniens jusqu'au jour où la Jordanie abandonnait internationalement le territoire historiquement israélien.

Il faut comprendre que l'abandon de ce territoire du, Royaume Jordanien, a été stratégique car la Jordanie n'a jamais voulu et surtout pas aujourd'hui, donner à ces squatters arabes, une nationalité jordanienne.

Bernadette a dit…

Les Israéliens et les Palestiniens ne sont pas d'accord. C'est un fait. Alors laissons un tribunal trancher ce sujet.
Attendez que les choses soient claires avant d'envahir .....
Tout le monde a le droit de vivre sur une terre et dans son pays.
Bernadette

Victor Perez a dit…

Bernadette,

Votre hargne anti-israélienne n'a pas de limite.

Si le monde musulman tenait un discours aussi "haineux" que l'israélien et "envahissait" autant de territoires qu'Israël la paix régnerait dans notre région.

Quant au droit de vivre dans son pays, dites le à ce monde musulman qui le refuse au peuple juif.

Réal Bergeron a dit…

Bernadette,

D'apès vous, quel tribunal pourrait trancher sur de telles revendications arabes sans basse territoriale ?

En sachant que la " Palestine " n'existe plus depuis 1948 et que cette fallacieuse identité " Palestinienne " est une invention de Yasser Arafat ( Amou Mannar ), après la Guerre de 6 jours.

Les arabes ont eu l'opportunité d'avoir leur pays en 1948 mais ils ont refusé préférant , sur pression de la ligue arabe, tenter de pousser les israéliens à la Méditerranée et l'histoire nous enseigne la suite.

Je suis d'accord sur un point avec vous, « Tout le monde a le droit de vivre sur une terre et dans un pays».

Je vous réitère que ces revendicateurs arabes, en ont un pays depuis 1949 et il s'appelle, Jordanie, et l'histoire le prouve.

Victor Perez a dit…

Real Bergeron,

Vous perdez votre temps avec ce type d'individu qui a déjà exercé ici sous les pseudos de Marie, Philippe, José et j'en oublie.

Demandez leur plutôt d'attendre le verdict puis de nous le communiquer. Cela nous reposera de leur prose haineuse.

Bernadette a dit…

Ma prose n'est pas haineuse. Je demande seulement d'attendre de savoir à qui appartient la Cisjordanie avant de la coloniser. Il semble qu'il n'y a pas accord complet sur le sujet.
Les juifs ont leur pays mais aucune condition religieuse ne peut se trouver dans un accord civil. Ne demandez donc pas que votre pays soit reconnu comme le pays du peuple juif svp. Restons sur un terrain laïque tout simplement.
Pour ce qui est de me traiter d'antisémite, c'est votre dernière défense, idiote.
Bernadette

Victor Perez a dit…

Bernadette,

Ce qui est idiot est le fait que vous ne comprenez pas que pour qu'il y ait la paix il faut que le monde musulman reconnaisse israël pour ce qu'il est. A savoir l'etat du peuple juif.

Ne pas comprendre cela est donc idiot ou haineux s'il s'agit d'une posture.

A vous de voir le temps que votre tribunal virtuel rende son verdict. Lol.

Bernadette a dit…

Non Victor, je suis athée et je ne mélange pas la religion avec les choses civiles. La religion est une croyance très personnelle et doit rester au niveau de l'intime ou de l'individu.

Les juifs constituent comme un club à mes yeux, au même titre que les catholiques ou que les musulmans, et les israéliens feront ce qu'ils veulent de leur pays. Peut être, un haut lieu de ce club (ou de cette secte).

Je ne comprends donc pas votre volonté de faire reconnaitre le caractère juif par d'autres personnes que les croyants de votre religion.

Rien qui soit haineux ou idiot.

C'est tout.

Bernadette

Victor Perez a dit…

Bernadette,

Je n'ai vraiment pas de temps à perdre avec votre "philosophie" à deux sous.

Pour être concret et vous simplifier la "réflexion".

Pour commenter dans mon blog il vous faut reconnaître qu'il se nomme Victor PEREZ et qu'il m'appartient. Dans le cas contraire je ne vous diffuserais pas.

Pour la paix c'est exactement la même chose. Pour qu'elle advienne, il faut que le monde musulman accepte enfin que l'Etat d'Israël appartient au peuple juif et est son état.

Si après ça vous n'avez toujours pas compris c'est que le club de bouchés, la secte à laquelle vous appartenez vous convient mieux.

Et cela est votre droit. Il sera donc inintéressant que vous reveniez poster vos stupidités une énième fois.

Bernadette a dit…

Je n'avais pas compris qu'il fallait être de votre avis pour en émettre un ! Quelle idiote je suis !
Je vous prie de m'excuser très sincèrement.
Bernadette

Céline a dit…

Bien mouchée la Bernadette !
Bravo

Céline

Victor Perez a dit…

Bernadette,

Il ne faut pas être de mon avis mais avoir un avis qui tienne la route et fasse poids face au contradicteur.

Vous ne comprenez pas même la nécessité que les musulmans doivent reconnaître Israël pour ce qu'il est.

Sinon ou et l'intérêt pour les Israéliens de signer une paix qui ne leur reconnaît pas le droit basique d'un état à eux ?

Fin de cet échange stupide. Recherchez des contradicteurs à votre niveau.

Pat a dit…

"Pour commenter dans mon blog il vous faut reconnaître qu'il se nomme Victor PEREZ et qu'il m'appartient."

C'est ce qu'on pourrait appeler la reconnaissance de légitimité. Pour faire un parallèle c'est ce qui a été reconnu à Oslo. Il se nomme Victor PEREZ et Victor y fait ce qu'il souhaite.
Vous ne nous demandez pas de reconnaître vos croyances, votre origine ethnique etc etc... Car vous êtes qui vous êtes et si nous commentons ici nous savons à qui nous avons à faire. J'irais même plus loin, pour une discussion politique ou géopolitique, on s'en fout même royalement de vos croyances autres que politiques ou de votre origine ethnique. C'est votre vie/sphère privée.

Victor Perez a dit…

Pat,

A Oslo a été reconnu l'existence de mon blog et non pas ma propriété physique et spirituelle.

Et tant que vos "amis palestiniens" se refuseront à admettre cette existence réelle et voudront modifier mon blog par le retour de ceux qui en sont partis à sa création rien ne se passera.

Car que vous le vouliez ou non, pour qu'il y ait un "état de Palestine" il faudra d'abord que soit reconnu aux Israéliens leur droit à un état bien à eux.

Que vous ne compreniez pas ce point essentiel démontre simplement que vous ne comprenez rien au conflit.

Ce qui fait le bonheur de ceux qui rêvent d'éradiquer l'état du peuple juif en se prévalant de l'aide d'idiots utiles de votre genre.

Pat a dit…

A Oslo ont été reconnus les droits légitimes de votre blog, c'est à dire votre possession du blog et le "droit" en découlant, d'en faire ce que bon vous semble. Un blog du peuple juif ou un blog de collectionneur de boîte de camembert peu importe c'est vous qui décidez en tant que propriétaire légitime. Puisqu'il s'agit d'un blog "bien à vous" selon cet accord.

Quand à ceux qui veulent détruire votre blog en y "revenant" je vous fais confiance pour ne pas les laisser faire quitte à les censurer et à n'accepter avec bienveillance que les "retours" constructifs de votre amie Céline.

Votre blog ne me semble pas mis en danger par "l'invasion" de "mes amis" et des "idiots utiles" comme moi.

Il est beaucoup plus mis en danger par la teneur de certains propos qui pourraient faire fuir les personnes modérées et n'en faire qu'une secte qui finira par s'éteindre d'elle même.

Seigneur, protégez moi de mes amis.....

Victor Perez a dit…

Pat,

C'est exact ! La teneur de certains propos pourraient faire fuir le lectorat. D'où mon exigence de qualité envers ceux qui ânonnent des stupidités.

Pour l'essentiel, à Oslo a été reconnu l'existence de mon blog mais non pas la propriété intellectuelle, spirituelle et physique.

D'ailleurs, n'écrivez vous pas "Quand à ceux qui veulent détruire votre blog en y "revenant" je vous fais confiance pour ne pas les laisser faire" ?

Pour quelle raisons devriez-vous me faire confiance plutôt que de réclamer de vos amis une déclaration explicite qu'ils ne comptent plus, comme leurs aînés en 1948, détruire de l'intérieur mon blog ?

Ne veulent-ils pas la paix ?

Ne sont-ils pas, comme vous même d'ailleurs (lol) pour la solution de deux états pour DEUX peuples ? L'un étant le peuple juif.

Où se trouve donc le problème de cette confirmation ?

Le pire est que vous ne vous posez pas cette simple question, l'essentiel pour vous étant de démontrer que mon blog pourrait "faire fuir les personnes modérées et n'en faire qu'une secte qui finira par s'éteindre d'elle même.

Merci de m'avoir fait sourire. Je compte sur vous pour continuer à "sauver" mon blog en évitant de répondre aux simples questions que je soulève.

A vous lire!

Pat a dit…

A mon humble avis deux états pour deux peuples ça fait 30 ans que ça na marche pas, alors..... Je crois plutôt que les grosses têtes devraient réfléchir à d'autres solutions, un état pour les deux peuples qui vivaient en Palestine sur tout l'ouest du Jourdain par exemple. Mais bref, ils ont dû y penser et ce n'est pas le sujet.

"Pour quelle raisons devriez-vous me faire confiance plutôt que de réclamer de vos amis une déclaration explicite qu'ils ne comptent plus, comme leurs aînés en 1948, détruire de l'intérieur mon blog ?"

Peut-être parce que "mes amis" pourraient mentir par exemple ou changer d'avis avec une nouvelle direction, et que comme vous êtes chez vous et légitime depuis Oslo, vous êtes le mieux à même de vous protéger de tous ces hackers.

"Où se trouve donc le problème de cette confirmation ?"

Peut-être dans le fait qu'il existe un état juif légitime et reconnu et pas de deuxième état malgré le deuxième peuple.

"l'essentiel pour vous étant de démontrer que mon blog pourrait "faire fuir les personnes modérées et n'en faire qu'une secte qui finira par s'éteindre d'elle même."

Une destruction de l'intérieur est plus à craindre que quelques hackers palestiniens. Lorsqu'il n'y aura plus les firewall états-uniens, européens ou onusiens et qu'il ne restera plus qu'une poignée d'idéologues qui dissertent et radotent en grognant sans fin, la vulnérabilité aux attaques augmentera, l'intérêt disparaîtra et il finira par s'éteindre tout seul. Ce serait dommage ne serait ce qu'en mémoire de ceux qui se sont battus depuis plus d'un siècle pour que ce blog existe et soit reconnu ou pour ceux qui y vivent de nos jours ou pour tous ceux qui croient en l'importance d'un refuge.

Dans l'état actuel des choses, une perte de légitimité provoquée par des comportements détestables me semble plus dangereuse que n'importe quoi d'autre.

Victor Perez a dit…

Pat,

Donc, au final vous demandez aux israéliens d'agréer à la "paix" sans garantie de paix ? Ou, mieux, d'échanger leur état contre un bilatéral.

Vivrons t-ils mieux à l'instar de toutes les minorités se trouvant dans les pays musulmans ? Y avez vous seulement pensé ? je paries que non !

Golda Meïr, mais pas seulement, disait je préfère vos condamnations à vos condoléances.

Je m'y associe. Il vaut mieux une perte de "légitimité provoquée par nos comportements détestables" (ce qui reste encore à prouver par vous-même et tous vos clones) que celle de la vie.

Ceci dit, merci d'avoir confirmé que le peuple juif n'a pas de droit à un état à lui. Vous rejoignez ceux qui le lui refusent depuis 1948.

Notre échange vous a surement éclairé sur vos pensées profondes. D'où l'utilité réelle de mon blog pour vous mais aussi pour mon lectorat toujours curieux de connaître les lignes cachées des discours de votre genre.

Encore un petit détail. Vous n'êtes pas le premier qui prédit la fin du peuple juif et de son état.

Nous sommes toujours là et d'autres beaucoup plus puissants ont depuis disparus.

Am Israël Haï.

Pat a dit…

?????????

Je voudrais bien être éclairé. Où est donc écrit que je "prédis la fin du peuple juif et de son état" ou bien je confirme "que le peuple juif n'a pas de droit à un état à lui."

Je constate juste que la solution de deux états pour deux peuples patauge dans la choucroute depuis bien longtemps et qu'il faut peut-être chercher une alternative.

C'est quoi un état bilatéral? Un état, UNE nationalité, plusieurs ethnies. Je ne dis même pas que c'est la solution, je n'en sais rien, je dis que l'autre est en train d'échouer. La nuance est importante.

Quand aux condamnations et condoléances, il faut faire attention à ne pas avoir les deux. Des alliés indéfectibles et puissants c'est pratique. Alors sans être à leurs ordres, éviter de les insulter ou de les humilier ça peut servir à entretenir des relations cordiales. Si le soutien indéfectible de Washington devient épisodique ou carrément hostile que se passera-t-il?
Ou que se serait-il passé sans ces alliés en 73 lorsque l'option Samson était prête à être appliquée? Condoléances et condamnations simultanées peut-être, non Mme Meir?

Victor Perez a dit…

Pat,

Vous vous interrogez quant à savoir "Où est donc écrit que je "prédis la fin du peuple juif et de son état". Avec de nombreux ?????????????

Vous avez du mal à reconnaître qu'Israël est l'état du peuple juif. Tout comme les antisémites qui rêvent de l'éradiquer.

Vous jouez sur les mots en parlant de "caractère juif" plutôt que reconnaissance du droit basique du peuple juif à un état tout comme tous les autres peuples.

Vous proposez une solution de paix sans état indépendant pour le peuple juif alors que vous vous battez pour créer un état pour un peuple qui n'existait pas il y a 50 années.

Tout cela EST discriminatoire.

Si je vous croyais un temps un idiot utile, je ne vous prends pour un imbécile qui récite sans comprendre la leçon.

Sous couvert d'humanisme et de droit de l'homme vous participez à mettre le Juif en mauvaise posture pour avoir ensuite le plaisir de lui faire la morale et l'habituer à la punition qui forcément suivra.

Ainsi va votre triste pensée !

Bref ! Un antisémite n'agirait pas différemment.

Il ne vous reste plus qu'à régler cela avec votre conscience et l'habituer à votre position laquelle, pour l'instant, vous fait honte.

Quant à nos amis, cela fait 2000 années qu'ils veulent notre bien. Beaucoup ont disparu. Je gage que nous serons encore là bien après beaucoup d'entre eux.

Nos valeurs sont indestructibles.

Pat a dit…

S'il y avait un concours du procès d'intention de mauvaise foi vous battriez Staline à plate couture...

Je ne propose rien, je constate l'échec de la solution de deux états et (me) demande si d'autres solutions ne seraient pas possibles.

Israël appartient aux israéliens. Point. Ils en font ce qu'ils veulent et je n'ai rien à leur conseiller. Si ce n'est de réfléchir comme tout un chacun.

Je ne parle du caractère juif QUE parce que VOUS en parlez. Le droit à ce peuple d'avoir un état est concrétisé depuis 48. Et à part vous et vos pleurnicheries personne ne revient sur ce droit en dehors de quelques ennemis comme l'Iran.

Quand aux mauvaises postures les gouvernements israéliens n'ont pas besoin de moi pour insulter ou humilier les émissaires alliés et se mettre eux mêmes tout seuls dans de mauvaises postures.

Il ne s'agit en aucun cas de morale mais de simple bon sens. Cracher sur les amis peut finir par les énerver et leur faire peser plus précisément leur intérêt..

Par contre votre petite morale à deux balles, votre chantage à l'antisémitisme, le positionnement en petite victime malheureuse et brimée de la plus grande puissance du Moyen-Orient (et pas que) ça commence à bien faire.

"Sous couvert d'humanisme et de droit de l'homme vous participez à mettre le Juif en mauvaise posture pour avoir ensuite le plaisir de lui faire la morale et l'habituer à la punition qui forcément suivra."

Vous êtes malade si vous croyez réellement en cette tirade. Vous prônez l'interdiction de critiquer un état, ses représentants ou ses actes sur le seul critère de "l'ethnicité"

Etes vous sûr qu'il s'agisse des valeurs du judaïsme que d'interdire le recul, la critique et la discussion?

Nous sommes par contre d'accord sur un point. Les (vraies) valeurs du judaïsme sont indestructibles et je rajouterai parce qu'universelles.

Malheureusement la bêtise est toute aussi indestructible.

Votre discours donne des armes aux antisémites, il pose la question : est-ce que le néo sionisme radical en a quelque chose à foutre du judaïsme et des juifs de par le monde?

Vous me faites me demander qui est l'idiot utile de l'antisémitisme....

Victor Perez a dit…

Pat,

Vous pouvez vous réconforter comme vous le voulez, cela ne change rien. La preuve.

‘’je constate l'échec de la solution de deux états’’

Mais cette solution n’a jamais eu lieu ! De surcroît, inconsciemment vous parlez comme vos amis antisémites. Vous oubliez de préciser deux états pour DEUX peuples. L’un étant le peuple juif.

Autre preuve :

‘’ Israël appartient aux israéliens’’

C’est vrai. C’est ce que dit le monde musulman. Cependant il veut une ‘’solution juste’’ pour les réfugiés comprenant bien sûr le ‘’retour au sein d’Israël’’. Il est vrai qu’Israël appartiendra toujours aux israéliens…vu que ces ‘’réfugiés’’ de père en fils obtiendront cette nationalité.

Et si le peuple juif perdra son refuge en devenant minoritaire ce n’est pour vous pas grand-chose.

Troisième preuve.

‘’ Je ne parle du caractère juif QUE parce que VOUS en parlez’’

Depuis quand ais-je demandé la reconnaissance du ‘’caractère juif’’ d’Israël ? Jamais je ne l’ai fait.

En revanche, c’est d’une reconnaissance du droit du peuple juif à avoir son état qu’il s’agit. Une reconnaissance que vous refusez tout comme le monde antisémite islamo-gauchiste. Combien de fois ais-je pointé votre refus de cette reconnaissance ? Êtes vous à ce point un imbécile pour ne pas comprendre ? je n’en crois rien !

Le plus drôle est que vous considérez mon analyse de vos écrits comme un ‘’chantage’’ et que mon ‘’ discours donne des armes aux antisémites’’

Ah ! Le juif calculateur et responsable des malheurs qui lui tombent dessus ! Toujours la caricature !

Je vous rassure, vous n’avez rien inventé.

Pat a dit…

Monsieur Perez je vais reprendre vos "preuves" et je pense que vous comprendrez par vous-même ce que je voulais dire. A moins que vous ne fassiez déjà semblant de ne pas comprendre.

"Vous pouvez vous réconforter comme vous le voulez, cela ne change rien. La preuve."

Je ne me réconforte ni ne me justifie mais essaye d'échanger malgré votre agressivité et vos accusations infondées.

‘’je constate l'échec de la solution de deux états’’

Mais cette solution n’a jamais eu lieu !"

C'est clair, on en parle depuis 1947 et rien ne vient. Si vous n'y voyez pas un échec c'est grave.

"De surcroît, inconsciemment vous parlez comme vos amis antisémites. Vous oubliez de préciser deux états pour DEUX peuples. L’un étant le peuple juif."

Déjà qui sont mes amis? Et ensuite pourquoi voulez vous que je précise. C'est le fond même de la discussion. Un état juif et un état arabe, on en parle depuis 47 je le redis. Et c'est vous qui dites que les arabes n'existent pas depuis le début "une terre sans peuple" lol.

"Autre preuve :

‘’ Israël appartient aux israéliens’’

C’est vrai. C’est ce que dit le monde musulman."

C'est déjà ça de le reconnaître.

"Cependant il veut une ‘’solution juste’’ pour les réfugiés comprenant bien sûr le ‘’retour au sein d’Israël’’. Il est vrai qu’Israël appartiendra toujours aux israéliens…vu que ces ‘’réfugiés’’ de père en fils obtiendront cette nationalité."

Qui vous force à accepter? Les américains? Le "quartet"? Personne. Ca fait partie des négociations et Israël refusera sauf à souhaiter un état unique, ce qui n'est pas le cas.

a suivre

Pat a dit…

"Et si le peuple juif perdra son refuge en devenant minoritaire ce n’est pour vous pas grand-chose."

Déjà le si ne s'accorde pas avec le ré. Ensuite, et dans ce cas d'une solution à deux états pourquoi bloquer les négociations avec des impératifs inacceptables? N'est-ce pas mettre ce refuge en danger?

"Troisième preuve.

‘’ Je ne parle du caractère juif QUE parce que VOUS en parlez’’

Depuis quand ais-je demandé la reconnaissance du ‘’caractère juif’’ d’Israël ? Jamais je ne l’ai fait."

Si c'est une des raisons du blocage des négociations et du ras-le-bol de Kerry.

"En revanche, c’est d’une reconnaissance du droit du peuple juif à avoir son état qu’il s’agit."

Ca c'est fait, réalisé et confirmé depuis mai 48

"Une reconnaissance que vous refusez tout comme le monde antisémite islamo-gauchiste. Combien de fois ais-je pointé votre refus de cette reconnaissance ? Êtes vous à ce point un imbécile pour ne pas comprendre ? je n’en crois rien !"

Cette reconnaissance étant acquise depuis 65 ans par le monde et l'ONU et depuis Oslo par l'AP, votre accusation en devient ridicule.

"Le plus drôle est que vous considérez mon analyse de vos écrits comme un ‘’chantage’’ et que mon ‘’ discours donne des armes aux antisémites’’"

Je ne vois pas en quoi il s'agit d'une analyse. Il s'agit juste de qualifier l'autre d'antisémite dès le premier désaccord. Et vous n'êtes pas sans savoir que ce petit jeu idiot disqualifie la lutte contre l'antisémitisme.

"Ah ! Le juif calculateur et responsable des malheurs qui lui tombent dessus ! Toujours la caricature !

Je vous rassure, vous n’avez rien inventé."

Nous y voilà. Vous vous considérez comme "le juif" et parlez en leur nom à tous. Et comme je ne suis pas d'accord avec vous je hais tous les juifs. C'est bien ça? Et vous en profitez pour me mettre sur le dos un vieux cliché pourri antisémite. Chantage?

Vous auriez dit que je vous accusais d'empoisonner des puits ça n'aurait pas été moins con et moins hors sujet.

Vous ne pouvez pas non plus nier qu'en associant vos dogmes et le monde juif dans son ensemble vous niez le droit du juif à sa propre opinion et alimentez le vieux cliché antisémite des juifs tous unis qui complotent dans l'ombre.

Vous êtes une mine d'arguments pour les antisémites et vous contribuez à donner vie aux fantasmes antisémites.

Les antisionistes écrivent que les sionistes n'en ont rien à foutre des juifs et ne s'intéressent qu'à leur propagande. Encore un cliché que vous alimentez.

Alors quand on voit le résultat de votre petit discours formaté, venir m'accuser d'antisémitisme ou d'idiot utile à l'antisémitisme, c'est la poutre et la paille.

Victor Perez a dit…

Pat,

Vous vous saoulez de mots et par la même me saoulez.

Rien n'y fera ! Vous avez énormément de mal à écrire qu'Israël EST l'état du peuple juif. Vos circonvolutions n'y changeront rien.

Je vous le démontre une dernière fois.

Je vous indiquais: ""Une reconnaissance que vous refusez tout comme le monde antisémite islamo-gauchiste".

Sur ce, vous me répondez "Cette reconnaissance étant acquise depuis 65 ans par le monde et l'ONU et depuis Oslo par l'AP, votre accusation en devient ridicule"

Si Israël est reconnu comme étant l'état du peuple juif depuis 1948 par "le monde et l'ONU et depuis Oslo par l'AP" pour quelles raisons ce pays est en guerre depuis cette date ?

Réfléchissez dans votre coin, et si par hasard la réponse serait autre chose qu'un refus de tout état pour le peuple juif sur sa terre ancestrale revenez en débattre.

Si ce refus est LA cause de ce conflit, alors mettez vous face à une glace et commencez à vous interroger sur vous pensées profondes.

Ceci dit, votre antisémitisme ne me gène nullement. Il n'est que le reflet de la société dans laquelle vous vivez. A vous de savoir si vous voulez vous en débarrasser ou non.

Pat a dit…

Je n'ai aucun mal à écrire qu'Israël est un état juif comme stipulé depuis le plan de partage. C'est de plus un état de fait. Je ne vois pas pourquoi je nierais son existence, souhaiterais sa fin ou voudrais qu'il renie son caractère. Il n'y a que dans votre cerveau obsédé par la recherche d'antisémitisme réel ou fictif qu'il y a un doute. Pas chez moi.

Quand à vous voir écrire que la Palestine sera un état, tout simplement un état, et sans le conditionner à des demandes farfelues comme la surveillance de leur frontière est, je n'y crois plus.

L'origine du conflit c'est l'opposition du nationalisme juif et du nationalisme arabe, c'est la même terre promise aux deux entités et les trahisons/abandons.
Le Likoud a toujours refusé (cf sa charte) un état arabe à l'ouest du Jourdain. Si aujourd'hui Netanyahu fait mine de revenir là dessus, qui y croit encore?
Les torts ne sont pas que d'un côté ne vous en déplaise.
Quant au refus arabe de cet état juif, c'est du passé. Le triple non de Kartoum a été qualifié d'erreur historique et l'AP a reconnu Israël et ses droits légitimes - dont celui d'avoir le caractère qui lui chante.
Il peut être temps de revoir vos dogmes et de les adapter aux faits.

Si mon soi-disant antisémitisme ne vous dérange pas, la manière dont vous contribuez à attiser et provoquer cet antisémitisme, moi, me dérange. Ne serait-ce que parce qu'il met en péril la société dans laquelle je vis, et met en danger, et replie sur soi une communauté dont l'apport à notre société et son intégration - si l'on peut parler d'intégration tant le judaïsme est présent depuis longtemps - sont exemplaires.
Mais en avez vous quelque chose à faire? Serait ce mieux qu'ils émigrent?

Victor Perez a dit…

Pat,

Vous ne savez plus comment justifier le refus d'un état pour le peuple juif et de surcroît lui faire endosser la responsabilité. Vous êtes risible !

Le Likoud, dites vous est responsable car sa charte...car Netanyahou... Bien !

Olmert aussi en 2008 a refusé la paix ? Barak en 2000 ? Le Likoud était -il au pouvoir en 1967 lorsque l'état d'Israël a proposé de restituer les territoires contre la paix et n'a obtenu les 3 non de Karthoum ?

En 1948 c'est le Likoud qui a rejeté la résolution 181 ?

Nationalisme arabe dites-vous ? Mais où était-il de 1948 à 1967 ? Occupé à détruire le nationalisme juif plutôt qu'a construire son état ! beurk !

Après tout cela vous espérez me voir écrire " que la Palestine sera un état, tout simplement un état, et sans le conditionner à des demandes farfelues comme la surveillance de leur frontière est"

Je vous parais si idiot que cela que vous espérez me voir écrire ces âneries ? Pourquoi ne pa donner les clefs dès maintenant au hamas, djihad et autres associations de libération des Juifs ? C'est pitoyable !

Et vous osez affirmez qu'il serait "peut être temps de revoir vos dogmes et de les adapter aux faits"

Voyons plutôt les vôtres. Où avez vous vu que l'AP a reconnu Israël comme état du peuple juif ? J'ai du rater quelques épisodes que vous allez vous empresser de me raconter. J'aime rire !

Vous m'expliquerai également le refus total d'Abbas de répéter ce qui est déjà convenu selon vous.

Et pour finir, j'attiserai l'antisémitisme et mettrai en péril la communauté juive avec mes réflexions.

Toujours le juif coupable de ce qui lui arrive ou arrive à ses congénères. Comme dit précédemment, vous êtes risible.

Je pense que l'on a fait le tour de la question. Sans que pour autant je change d'avis à votre sujet.

Pat a dit…

Le refus d'un état juif??????

Il existe depuis 48, arrêtez d'inverser les choses. Par contre le refus d'un état arabe continue plus de 65 ans après le plan de l'ONU.
Qui a refusé que "Palestine" soit un simple état observateur non membre?
Qui refuse un état à qui sans rajouter des conditions ubuesques?

L'AP à Oslo a reconnu Israël et ses droits légitimes. Ses droits légitimes signifie bien qu'il est reconnu pour ce qu'il est. Un état juif jusqu'à preuve du contraire.

Et arrêtez avec votre histoire du juif coupable. Une bande d'hystériques ne représente en aucun cas les juifs. Vous imaginer parler au nom des juifs, de tous les juifs. Quel mépris pour votre peuple.

Ce ne sont pas vos "réflexions" qui sont dangereuses, on en souhaiterait à la place de ces récitations. Ce sont vos amalgames et principalement celui qui hurle que tout juif est aussi endoctriné que vous et ne pense qu'à comploter pour Israël.

Vous êtes une bénédiction pour les "égalité et réconciliation" de tout poil.

Victor Perez a dit…

Pat,

Vous commencez à déblatérer. Auriez vous la salive dégoulinante sur votre jabot ?

J'en termine avec vous : "Par contre le refus d'un état arabe continue plus de 65 ans après le plan de l'ONU."

C'est évidemment Israël qui a empêché la création de cet état arabe entre 1948 et 1967 ?

Pire que risible, vous êtes ridicule à en devenir pitoyable.

Fin de la récré. Trouvez vous un autre blog ou vous pourrez déverser votre hargne et vos mensonges.

Michel Cohen a dit…

C'est tout a fait logique que ceux qui ne connaissent pas l'histoire d'Israel ni celle du Monde accusent (encore et encore) les Hebreux de pretendre construire un pays logiquement sain et fort. L'histoire leur repondra.