vendredi 18 avril 2014

‘’L’innocence’’ idéologique de la gauche israélienne

Le Dr Alon Liel fut diplomate en poste à Ankara dans les années 80 avant de devenir, en 2000, directeur général du ministère des Affaires étrangères israélien. De gauche et impatient d’une paix qui se fait attendre, il propose dans un article diffusé par I24news d’« Aller à La Haye pour résoudre le conflit israélo-palestinien » car « Netanyahou ne convient pas à cette tâche » et « Abbas (…) semble vouloir faire la paix » mais ne le peut pas.

Ce même Mahmoud Abbas, Président de l’Autorité palestinienne, qui refuse de débattre d’une reconnaissance du pays d’Alon Liel comme étant la nation du peuple juif ! 

Autrement énoncé, Abbou Mazen de son nom de guerre rejette totalement la solution de deux états pour DEUX peuples !

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

Mais imaginons, pour l’analyse, cette Cour de Justice internationale, « organe professionnel et objectif » selon ce politique devenu éditorialiste, en arriver à débattre du « droit de retour » de centaines de milliers de « réfugiés » au sein même de l’état du peuple juif.

Une exigence du monde musulman au nom d’une « paix juste ».

La seule résolution permettant à ce tribunal d’aborder le sujet est la résolution 194 non contraignante de l’Assemblée générale de l’ONU du onze décembre 1948 assurant « qu’il y a lieu de permettre aux réfugiés qui le désirent, de rentrer dans leurs foyers le plus tôt possible et de vivre en paix avec leurs voisins ».

Chacun pourra concevoir que dans un geste humanitaire, au nom de la Paix et au vu du nombre restreint de « réfugiés » de 1948 encore vivants, la Cour décide que ceux-ci, seuls, pourront retourner en Israël même. Ce qui ne modifiera en rien la démographie du pays.

Si cela mènera à une paix véritable, peu d’Israéliens, au final, s’y opposeront !

Mais la Cour pourra t-elle se permettre ce même verdict, voire partiel, dans la mesure où la descendance ‘’palestinienne’’ hérite de père en fils de ce même statut, multipliant ainsi le nombre de « réfugiés » devant ‘’rentrer chez eux’’ ? Plus prosaïquement dit, condamnera t-elle le refuge du peuple juif à disparaître, créant de la sorte de nouveaux réfugiés au nom d’une paix qui porte mal son nom ?

Quand bien même, les Israéliens se plieront-ils à cette sentence mortelle pour leur avenir ? Bien sûr que non !

Si par contre la Cour s’oppose à cette exigence, le monde musulman acceptera t-il, enfin, l’évidence d’une nation pour le peuple juif ? Peu l’affirmerait !

Quoi qu’il en soit, la seule certitude, au sortir du tribunal, n’est autre que la Paix ne sera toujours pas au rendez-vous espéré par ce ‘’grand’’ diplomate du nom d’Alon Liel !

Celui-ci réfléchit-il avant d’écrire ? A croire que non !

L’essentiel pour lui n’étant que de participer, au côté de cette gauche israélienne fétide, au programme idéologique devant accroître les peurs des Israéliens de l’avenir pour les pousser à adopter les ‘’solutions miraculeuses’’ qu’il propose. Quitte à mettre le pays en situation de danger !

Les Israéliens ayant déjà largement donné, on peut parier que la gauche restera encore très longtemps sur les bancs de l’opposition. Peu s’en plaindront !

9 commentaires:

Tyjaro a dit…

J'ai lu ceci dans L'AED : ''..Israël a considérablement compliqué l’entrée des Palestiniens dans les territoires occupés. Alors qu’autrefois, des dizaines de milliers de travailleurs palestiniens faisaient quotidiennement la navette entre leur domicile en Cisjordanie et leur lieu de travail en Israël, ceci a pratiquement cessé aujourd’hui.''..''..Les chrétiens se plaignent régulièrement de la manière restrictive dont sont gérées les demandes d’entrée pour les fêtes de Pâques chrétiennes à Jérusalem. Yusef Daher, par exemple, catholique et collaborateur d’« Interfaith Encounter Centre » (Centre de rencontre interreligieux), a déclaré à l’AED que la pratique d’attribution des autorisations était partiellement incompréhensible. « Une partie de la famille obtient une autorisation, l’autre partie doit rester derrière le mur. » Quelles sont les relations d'Israel avec les Chrétiens ? Que pensez-vous de l'Aide à l'Église en détresse ? Merci pour votre réponse.

Victor Perez a dit…

Tyjaro,

Il y chrétien et chrétien.

Vos chrétiens demandent "justice pour la Palestine". Un pays qui n'existe pas. Que se plaignent-ils qu'Israël leur complique la tâche pour obtenir les autorisations d'entrée sur son territoire ?

N'est-ce pas le droit de ces pays de choisir ses invités ?

Que ces chrétiens reconnaissent Israël comme étant le pays légitime du peuple juif et les rapports s'en amélioreront.

J'ai particulièrement apprécié leur plainte "« Il ne devrait pas y avoir d’autorisation pour aller prier ! » puis "Les musulmans et les chrétiens de Palestine devraient pouvoir accéder sans problème à leurs lieux saints situés à Jérusalem pour prier"

Les Juifs n'ont pas le droit de prier sur le lieu le plus saint, le Mont du Temple sous peine de voir les tarés d'allah saigner la région.

Vos chrétiens ne s'en émeuvent point.

Pour ma part ils peuvent rester là où ils sont. Je n'en veut pas dans mon pays. Ces chrétiens se considèrent comme les ennemis du peuple juif.

Rien donc de nouveau sous le soleil.

Germaine a dit…

La haine doit être votre drapeau. La liberté, votre ennemi.
Que ce pays doit être triste !

Germaine

Victor Perez a dit…

Germaine,

Pour me prêter de telles "qualités", je suis persuadé que vous devez être un être épris d'amour envers les Juifs mais seulement apatrides, un véritable défenseur des "résistants palestiniens" et surtout désireux de remettre entre leurs mains les clefs de ce pays si triste.

Je me trompes ? Je ne penses pas.

Comment alors qualifier ce drapeau que vous hissez ?

Pouvez vous m'aider ?

Germaine a dit…

Je suis juste humaine. J'aimerais seulement que tout le monde puisse vivre en paix.
Jérusalem est la terre de toutes les religions je crois. Mais je me trompe peut être. Tout le monde a le droit d'y aller.
Cela dit, je ne suis pas croyante.
Germaine

Victor Perez a dit…

Germaine,

Vous n'êtes pas croyante mais croyez à la responsabilité du Juif dans la poursuite du conflit.

A moins que vous soyez inculte et ne connaissez rien à ce conflit ?

Dans les deux cas votre drapeau n'a pas de belles couleurs.

Germaine a dit…

Pourquoi voulez vous croire à tout prix que je pense que les juifs sont responsables de tout ?
Je pense juste qu'il faudrait réfléchir et penser à ceux qui habitent la Palestine. La religion a trop de place de nos jours !
Germaine

Victor Perez a dit…

Germaine,

"Pourquoi voulez vous croire à tout prix que je pense que les juifs sont responsables de tout ?"

Mais pour la simple raison que vous le pensez réellement ! Relisez vous et essayez de comprendre ce que vous avez écrit.

Quant à la deuxième phrase elle démontre votre inculture. La "Palestine" n'a jamais encore existé, et vos amis refusent le droit au peuple juif d'avoir son état. Ne pas savoir ceci est ne rien savoir du conflit.

Comme je l'indiquais donc précédemment, le drapeau que vous hissez n'a pas de belles couleurs.

Fin de cette discussion idiote. Merci d'aller pérorer ailleurs, la réflexion est ici obligatoire.

Victor Perez a dit…

Germaine,

Puisque vous êtes d'accord que la réflexion est nécessaire, allez donc chercher sur votre map monde où se trouve la "Palestine" reconnue par l'AG de l'Onu.

Les désirs de celle-ci ne font pas la réalité.