jeudi 10 avril 2014

Les ‘’erreurs’’ de Benjamin Barthe

Benjamin Barthe est le chef du desk Moyen-Orient pour le quotidien Le Monde. Il s’agit d’un service chargé de la collecte, de l'édition et du contrôle des dépêches provenant, notamment, du conflit israélo-arabe. Ce qui n’en fait pas, pour autant, un journaliste flirtant avec l’honnêteté intellectuelle. 

Lire ses articles revient à parcourir les feuilles d’un petit propagandiste lequel récite les poncifs habituels anti-israéliens prenant son lectorat pour un imbécile.

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

Dans un article intitulé « Israël-Palestine : les quatre erreurs de John Kerry », il n’hésite pas à affirmer dans un chapitre sous-titré « Le droit international éclipsé » (tout un programme) que les ‘’frontières de 1967’’ sont « consacrées par la résolution 242 des Nations unies ».

Quand bien même la traduction française de cette résolution, celle réclamant le retrait israélien de « tous les territoires », serait celle qui doit servir à régler le conflit, nul ne peut faire fi de l’exigence qui s’y trouve quant à donner des « frontières sûres » à l’Etat d’Israël. Ce que n’assurait pas jusqu’alors la ligne d’armistice de 1949 que beaucoup nomment « frontières de 1967 ». Des frontières qui garantiraient aux israéliens les moyens de repousser toutes les nombreuses tentatives de leur nuire.

Se retirer de tous les territoires conquis en 1967 empêcherait donc la réalisation du besoin sécuritaire vital israélien indiqué dans cette résolution. Il y a donc bien contradiction dans cette traduction qui est loin de l’esprit de ceux qui l’ont écrite. Les « frontières de 1967 » ne sont donc pas « consacrées » et le retrait israélien ne doit se faire que « de territoires ».

Erreur de la part de Benjamin Barthe ? Seuls les naïfs l’affirmeront ! Mais alors, quel est l’objectif recherché par icelui ?

Toujours dans ce même chapitre, le chef du desk écrit que « M. Kerry s'est laissé enfermer par M. Netanyahou dans une discussion stérile, sur deux points inacceptables pour les Palestiniens : la reconnaissance d'Israël comme un Etat juif et le maintien de troupes israéliennes dans la vallée du Jourdain. »

Sans revenir sur le besoin des Israéliens d’assurer par eux-mêmes leur sécurité en exigeant le maintien, le temps nécessaire, de leur armée à la frontière jordano-‘’ palestinienne’’, le refus de l’Autorité palestinienne de la reconnaissance d’Israël comme un « Etat juif » est incompréhensible. Sauf évidemment pour l’auteur.

Que veut donc dire « état juif » ? Le peuple israélien aurait-il besoin d’une quelconque autorisation pour s’adonner au Judaïsme dans son propre pays ? Nullement !

Est-ce à dire, alors, « qu’état juif » indique l’acceptation, par la partie musulmane, que l’Etat d’Israël soit l’état destiné au peuple juif ? Dit plus sobrement, que la solution de deux états pour Deux peuples serve de dénouement au conflit ? Evidemment !

Apparemment, Benjamin Barthe, qui se fait le porte-parole de l’intransigeance ‘’palestinienne’’, est également contre. Il s’agit là d’une erreur au bon sens de sa part !

Quel est donc l’objectif qu’il recherche ? Il ne faut pas être très malin pour le deviner !

Toujours dans ce même paragraphe défiant l’intelligence il rappelle à son lectorat « la fameuse vidéo amateur, datant de 2001 et disponible sur Internet, où M. Netanyahou, filmé à son insu dans une famille de colons, se vante d'avoir fait dérailler le processus d'Oslo ».

Vidéo réalisée en pleine intifada et alors que celui-ci n’avait aucune fonction ministérielle.

Pour quelles raisons ce journaliste s’est-il senti le besoin de remémorer cette cassette plutôt que les discours, fait publiquement et disponibles sur internet, de Benjamin Netanyahou devenu premier ministre en 2009 et acceptant la solution de deux états pour deux peuples ?

Parce que Benjamin Barthe n’y croit pas ? Bien sûr !

Mais alors pourquoi croira t-il plus à la version de 2001 ? Par pur palestianisme ! La solution d’un état pour le peuple juif n’étant pas agréée par ses mandants rêvant à l’éradication de l’Etat d’Israël état du peuple juif, il ne peut accorder du crédit qu’à la version du juif coupable et fauteur de guerre.

Les autres chapitres de son texte sont à l’avenant ! Un ramassis de clichés devant nourrir l’hostilité envers les Juifs.

Benjamin Barthe et le quotidien qui l’emploie, mais pas seulement, ne sont pas des ignorants de la valeur des mots. A chacun de nommer leurs ‘’informations’’ comme il se doit.

23 commentaires:

Anonyme a dit…

"Pour quelles raisons ce journaliste s’est-il senti le besoin de remémorer cette cassette plutôt que les discours, fait publiquement et disponibles sur internet, de Benjamin Netanyahou devenu premier ministre en 2009 et acceptant la solution de deux états pour deux peuples ?"


Peut-être parce qu'un discours officiel est écrit à l'avance et que chaque mot y est pesé diplomatiquement parlant? Non?

Peut-être parce que ces discours officiels sont répétés et répétés à longueur de temps alors que cette vidéo est quasiment inconnue du grand public?

Peut-être parce qu'il est intéressant journalistiquement parlant de montrer le décalage entre les discours officiels et une expression spontanée?

Peut-être parce qu'elle met en évidence le double discours du Likoud? Sa charte affirme qu'il n'y aura jamais d'état arabe à l'ouest du Jourdain et Netanyahu en "souhaite" un. Contradiction non?

Peut-être que pour donner une information complète il ne faut pas passer sous silence ce qui gêne les propagandes israéliennes ou palestiniennes?

Peut-être tout simplement car ce documents EST une information et qu'il est journaliste? Qui sait?

A. Nonyme

Victor Perez a dit…

A.Nonyme,

Beaucoup de peut-être.

Vous décidez donc que Netanyahou n'a pas évolué depuis 2001 ? Vous ne lui donnez aucun crédit !

C'est ce que fait ce si "brillant journaliste". En se basant sur quoi ? Quelle est la matière qui lui a permis sa conclusion ?

En revanche il donne crédit à l'AP en qualifiant la requête d'un état pour le peuple juif "d’inacceptable".

"Journaliste" qu'il est avez-vous dit ?

Seulement si l'on oublie les deux autres points que j'ai ouvert dans mon article.

Ce que vous avez fait.

Anonyme a dit…

Le combat que vous menez contre la gangrène médiatique qui prévaut en France, y compris chez des journalistes juifs, me parait hélas sans espoir.
Le malheureux que vous attaquez ne fait que mettre en oeuvre une bien pensance "politiquement correcte" qui s'interdit l'honnêteté intellectuelle et l'esprit critique dès lors qu'il s'agit de reprocher des choses aux "sales juifs" ayant l'invraisemblable toupet de vouloir vivre en paix et démocratiquement dans un pays qui est le leur ou qu'il s'agit de dissimuler les monstruosités et atrocités commises par ceux qui leur refusent le droit de vivre.
Je ne suis pas sur que celui-là ou un tel autre soit financé par les gens dont il assure la propagande. Il est plus probable qu'il pense agir en son âme et conscience et que sa seule faiblesse soit finalement de se refuser de voir ce qui est pourtant devant sont nez.

Victor Perez a dit…

Anonyme,

On appelle ce genre d'individu un idiot utile. Utile à l'antisémitisme. C'est dire !

Merci de prendre un pseudo la prochaine fois.

Anonyme a dit…

Comment faire pour communiquer son pseudo?

Anonyme a dit…

Vous êtes moqueur, c'est mignon.

"Vous décidez donc que Netanyahou n'a pas évolué depuis 2001 ?"

Qui ressort tous les 4 matins la thèse que personne n'a jamais lue d'Abbas?
Qui ressort le triple non de Khartoum toutes les 5 minutes alors qu'Abbas l'a qualifié "d'erreur historique"?

Qui continue la colonisation tout en voulant prolonger les conférences de paix?
Qui bloque les négociations en demandant des choses non acceptables en l'état?

Qui veut nous faire croire que Netanyahou est un idiot qui ne sait pas ce qu'il fait?

Ca on sait c'est vous.

"En revanche il donne crédit à l'AP en qualifiant la requête d'un état pour le peuple juif "d’inacceptable"."

Ben non. Ce n'est ni un scoop ni une caution. C'est un fait confirmé et reconfirmé encore récemment par la Ligue Arabe et l'Autorité Palestinienne.

A.Nonyme

Victor Perez a dit…

Vous l'indiquez sous votre texte.

Victor Perez a dit…

A.Nonyme,

Si je suis mignon, vous vous êtes plutôt brouillon.

Je vous reprends donc.

La thèse négationniste d'Abbas n'existe pas ? Et qui va décider que je puisse en parler ? Vous ? La bonne blague !

"Erreur historique" concernant les 3 non de Khartoum dites-vous ?

Mais qu'attend donc Abbas pour corriger cette "erreur historique" et enfin reconnaître le droit du peuple juif à avoir son propre pays. Qu'attend il en fait pour accepter la solution de deux états pour deux peuples ?

Idée inacceptable a t-il dit ? Mais alors où est "l'erreur historique" que vous dites ?

Dans votre imagination évidemment.

"Colonisation" ? Apportez moi la preuve que ces territoires appartiennent à un peuple et je vous donnerez raison. Apportez moi aussi la preuve que ce peuple a un passé sur ces territoires avant 1967.

Pour le moment vous n'êtes que lobotomisé par la propagande antisémite. Tout comme l'est ce journaleux.

Israël bloque les négociations "en demandant des choses non acceptables en l'état" dites-vous ???????

Israël reconnu comme étant "l'état du peuple juif" n'est pas une condition pour négocier mais pour la paix. Et considérer d'être reconnu comme étant ce qu'on est est à vos yeux inacceptable ???? Cautionnez vous ce refus ?

Si c'est oui, vous êtes aussi atteint que le pigiste de l'immonde.

Netanyahou n'est pas un idiot. Il n'y a que vous pour faire croire cela.

Quant à votre conclusion, elle est lamentable. Encore un peu et vous allez m'affirmer que ce journaleux est neutre. Lui qui a endossé la lecture antisémite du conflit et invente des "frontières légales" qui n'existent nullement ailleurs que dans son imagination.

"Frontières" que vous n'avez pas même abordé dans vos commentaires. C'est bien la preuve que vous êtes plus que brouillon. Ou gêné !

J’arrête la les qualificatifs car je suis mignon.

Anonyme a dit…

La thèse d'Abbas, vous avez parfaitement le droit d'en parler. Tout comme Barthe a le droit de montrer la vidéo dans laquelle Nethanyahou se vante d'avoir biaisé les accords.

Qu'attend-il pour accepter la solution de deux états pour deux peuples?
C'est le but des négociations non?

La demande spécial blocage de Netanyahou?
Vous jouez avec les mots. Si c'est une condition sine qua non, ça revient au même. Non?

Demain, l'Iran va vous demander de le reconnaître comme "état du peuple perse antisioniste" avant de parler de son enrichissement nucléaire. Prendrez vous ça comme une diversion ou comme une demande légitime pouvant conduire à la paix?

Colonisation? Si ces territoires n'appartiennent à personne, pour reprendre votre terminologie, ils n'appartiennent donc pas à Israël, les prendre est une colonisation dans tous les cas. Votre blabla n'y change rien.
Un de vos contradicteurs a trouvé une carte d'identité arabe émise à Jérusalem à un arabe dans les années 30.
Ces gens-là existaient donc avant 67.

Frontière? La ligne verte est reconnue comme frontière par les états ayant reconnu Israël. D'où les mots territoires occupés, utilisés par le monde entier sauf la diplomatie israélienne.

Et oui c'est mignon de vous voir réciter votre leçon en y mettant autant de coeur.

A. Nonyme

Victor Perez a dit…

A.Nonyme,

En règle générale, dès que je commence à titiller les commentaires postés, les internautes deviennent des ’’comiques’’.

C’est votre cas. Je le prouve.

Barthe ‘’a le droit de montrer la vidéo dans laquelle Netanyahou se vante d'avoir biaisé les accords’’, mais il n’en reste pas moins qu’il s’agit d’un hors sujet. Un bon journaliste aurait rappelé ses dernières positions et non celle qui s’adaptent le mieux à sa ‘’réflexion’’.

‘’ La demande spécial blocage de Netanyahou?
Vous jouez avec les mots. Si c'est une condition sine qua non, ça revient au même. Non?’’

Sine qua non ? Où avez-vous entendu cette ânerie hormis dans les propos de gens lobotomisés ? Il s’agit d’une condition SINE QUA NON pour la paix et non pour les négociations. Le fait que vous imaginez cette condition comme préalable aux pourparlers et non comme une finalité démontre le peu de sérieux que l’on doit porter à votre ‘’réflexion’’.

Un plus quand même vous concernant, cette idée d’un état pour le peuple juif n’est pas à vos yeux ‘’inacceptable’’ comme l’indique votre journaleux préféré, l’AP et la ligue arabe. Ou s’agit-il d’un oubli de votre part ?

Quant à votre exemple bidon, l’Iran ! Ce pays ne désire pas envahir l’Etat d’Israël par un ‘’droit de retour’’ d’iraniens. L’Autorité palestinienne oui ! Que vous ne compreniez pas ce ‘’détail’’ démontre encore un peu plus le peu de sérieux que l’on doit accorder à votre ‘’réflexion’’.

Si les territoires n’appartiennent pas à Israël, ils n’appartiennent pas non plus aux ‘’palestiniens’’. Que ceux-ci y construisent sans en être propriétaires légaux est également une colonisation. De surcroît, lorsque l’on sait qu’aucun passé ne les rattache à ce ‘’peuple’’ étrangement identique au peuple jordanien ayant reçu 80% du territoire de la Palestine mandataire. Excusez du peu !

Des Jordaniens qui avaient, comme les Juifs, la même carte d’identité que les arabes situés à l’ouest du Jourdain. Y avait-il deux peuples arabes différents avant 1946 et la création de la Transjordanie ?

Pouvez-vous m’en parler ? J’en doute très fort.

Que de détails que vous évacuez car gênant votre ‘’réflexion’’ !!!!!! Avec des guillemets car, à moins avis, ce n’en est plus une !

Votre dernière stupidité écrite, est que les états ayant reconnu Israël reconnaissent la ligne verte comme frontière !!!!!!!!

Une "frontière israélienne" que l'Etat d'Israël ne reconnaît pas lui-même comme telle ! Vous êtes fort ! très fort !

Vous êtes à ce point à court d’arguments que vous vous sentez contraint d’écrire ceci ?

Ce n’est plus brouillon que vous êtes mais endoctriné à la propagande antisémite qui refuse au peuple juif d’avoir son propre état et qui annonce comme véridique mensonge sur mensonge.

Dois-je faire autre chose que de vous plaindre ? Oui ! Lire les autres énormités que vous allez m’écrire pour justifier votre ‘’réflexion indépendante’’. Lol !

Anonyme a dit…

- "Un bon journaliste aurait rappelé ses dernières positions et non celle qui s’adaptent le mieux à sa ‘’réflexion’’."

Ah bon. Un bon journaliste n'aurait pas mis en perspective ses déclarations présentes et ses actes passés. En fait un bon journaliste devrait répéter sa communication? N'est-ce pas? Et ne sortir que les casseroles des palestiniens?

- Si Israël est intransigeant sur la reconnaissance blabla, et les palestiniens intransigeants sur le refus à quoi bon poursuivre les pourparlers. Que ce soit un pré-requis ou non, ça revient strictement au même. Non?

- Un état juif n'est pas inacceptable depuis bien longtemps. Et pour ceux qui en doutaient il existe même depuis 1948, est membre de l'ONU et reconnu par tous. Même par l'AP. Seulement maintenant certains veulent encore plus pour bloquer les négociations.

- "Quant à votre exemple bidon, l’Iran ! Ce pays ne désire pas envahir l’Etat d’Israël par un ‘’droit de retour’’ d’iraniens. L’Autorité palestinienne oui !"

Qui vous force à accepter le retour des réfugiés? Reconnaissance blabla ou non, vous refuserez le retour des réfugiés. Non? Reconnaissance blabla ou non, s'ils veulent détruire Israël ça ne changera pas et s'ils veulent la paix ça ne changera pas. Non?
Mon exemple n'est pas bidon puisqu'il montre le ridicule de cette demande à ce stade des négociations.

-"Si les territoires n’appartiennent pas à Israël, ils n’appartiennent pas non plus aux ‘’palestiniens’’. Que ceux-ci y construisent sans en être propriétaires légaux est également une colonisation."

Non, puisqu'il ne s'agit pas d'un état mais de personnes. La colonisation est l'occupation de terres étrangères reliée à une métropole.

- "De surcroît, lorsque l’on sait qu’aucun passé ne les rattache à ce ‘’peuple’’"

Ben voyons. Quand bien même ce serait vrai je ne vois pas le rapport.

- "étrangement identique au peuple jordanien ayant reçu 80% du territoire de la Palestine mandataire. Excusez du peu !"

Et oui les arabes c'est comme les noirs ils ont tous la même tête, n'est-ce pas? Alors mettons les ensembles en Jordanie.

- "Des Jordaniens qui avaient, comme les Juifs, la même carte d’identité que les arabes situés à l’ouest du Jourdain. Y avait-il deux peuples arabes différents avant 1946 et la création de la Transjordanie ? "

Sauf que la Jordanie est à l'est. En clair ils ne peuvent pas rester chez eux car ils ont des têtes d'arabes. N'est-ce pas?

- "Votre dernière stupidité écrite, est que les états ayant reconnu Israël reconnaissent la ligne verte comme frontière !!!!!!!!

Une "frontière israélienne" que l'Etat d'Israël ne reconnaît pas lui-même comme telle ! Vous êtes fort ! très fort !"

Pouvez vous me dire la situation géographique lorsqu'Israël a été reconnu? Réfléchissez juste un tout petit peu pour analyser ma stupidité.

- "Ce n’est plus brouillon que vous êtes mais endoctriné à la propagande antisémite qui refuse au peuple juif d’avoir son propre état et qui annonce comme véridique mensonge sur mensonge."

C'est mignon vous avez écrit le contraire quelques lignes au dessus "Un plus quand même vous concernant, cette idée d’un état pour le peuple juif n’est pas à vos yeux ‘’inacceptable’’"

- "Dois-je faire autre chose que de vous plaindre ?"

Plaignez moi tant que vous voulez ça ne mange pas de pain, mais arrêtez votre ton condescendant et méprisant. Cela ne met pas en valeur vos "arguments". Mais peut-être que les négociateurs usent du même? Cela aurait-il un effet sur les négociations?

A. Nonyme

Victor Perez a dit…

A.Nonyme,

Comment puis-je avoir un ton différent que méprisant envers une ‘’réflexion’’ qui ne vaut pas un sou ?

" Ah bon. Un bon journaliste n'aurait pas mis en perspective ses déclarations présentes et ses actes passés.’’

Sauf qu’il a oublié de rappeler ses déclarations récentes à Bar-Ilan et ailleurs. Innocemment ?

‘’ Que ce soit un pré-requis ou non, ça revient strictement au même. Non? ’’

Donc Israël n’a pas à exiger, comme finalité des négociations, sa reconnaissance comme étant l’état du peuple juif ? Et s’il l’exige il est responsable de l’échec des négociations ? Ben voyons ! Drôle de logique ! Rassurez-moi, le juif a-t-il son mot à dire dans la paix ?

‘’ Un état juif n'est pas inacceptable depuis bien longtemps. Et pour ceux qui en doutaient il existe même depuis 1948, est membre de l'ONU et reconnu par tous. Même par l'AP’’

Même par l’AP ? lol ! Comme ‘’état juif’’ ? Vous ne savez plus ou vous en êtes. Re Lol !

‘’ Qui vous force à accepter le retour des réfugiés?’’

Personne ! Mais avec qui Israël doit il signer la Paix ? Pas avec ceux qui refusent le refus israélien du droit au retour. Vous arrivez à me suivre ? Si c’est non, tant pis pour vous !

‘’ Non, puisqu'il ne s'agit pas d'un état mais de personnes’’

Parce que des personnes sont en droit de construire où elles le veulent ? Dans quel monde vivez-vous ? Que vous le vouliez ou non, l’AP colonise des territoires qui ne lui ont jamais appartenu ni légalement ni historiquement. Et je n’attends qu’une seule preuve de votre part que ces terres leur appartiennent ! Mais elle ne viendra jamais, car il n’en existe pas !

‘’ Et oui les arabes c'est comme les noirs ils ont tous la même tête, n'est-ce pas? Alors mettons les ensembles en Jordanie’’

Surtout qu’ils ont vécu ensemble, dans les limites géographiques de la Palestine mandataire avant le partage de 1946. Maintenant, si vous me démontrez qu’avant cette date il s’agissait bien de deux peuples arabes, je reconsidérerai mon analyse. Mais là encore vous n’avez aucune preuve d’une quelconque différence.

‘’ Pouvez vous me dire la situation géographique lorsqu'Israël a été reconnu?’’

La ligne verte ou encore la ligne d’armistice de 1949 que vous appelez ‘’frontières de 1967’’ n’a JAMAIS été reconnue comme frontières par une quelconque instance internationale ni même un quelconque pays. Pas même musulman. Seule la propagande l’a fait. Et vous la récitez à merveille.

Pour conclure ! Je crois que j’ai fait le tour de votre si triste ‘’réflexion’’ et que j’ai démontré que celle-ci n’est rien d’autre que de la sale propagande ne tenant que sur du vent. Pas même sur un semblant de réalité.

Continuez à écrire des stupidités, c’est votre droit, mais ailleurs que sur mon blog. Ici, un minimum d’honnêteté intellectuelle est requis. Et vous n’en êtes pas doté.

Fin et merci d’être passé ! Bonnes fêtes de pâques tout de même.

Victor Perez a dit…

A.Nonyme,

Faite moi plaisir et laissez votre "réflexion" anonyme.

Elle ne vaut pas le coup d'être connu.

Anonyme a dit…

Je vois que Pessah ne vous a pas rendu plus ouvert. pourtant même la mer s'est ouverte...

A moins que vous ne fêtiez que la germination et souhaitiez que votre vision si personnelle des choses pousse un peu dans tous les cerveaux du monde.
Encore faut-il que les graines soient viables....

Ou plus simplement vous n'avez rien à répondre et la censure est votre seule porte de sortie.

A.Nonyme

Victor Perez a dit…

A.Nonyme,

Ma vision personnelle affirme la réalité de l'inexistence légale des ''frontières de 1967'. La votre les invente.

C'est cela notre différence.

Alors, lorsque vous serez à même d'accepter la réalité pour ce qu'elle est nous reprendrons cet échange qui, à coup sûr, pourra devenir intéressant.

De surcroît, notre échange je l'ai eu des centaines de fois avec vos clones.

Me répéter me fatigue.

Anonyme a dit…

Lorsque je serais à même de répéter encore et encore ce que vous ânonnez à longueur de pamphlets vous trouverez la discussion intéressante....

Si vous avez déjà eu "des centaines de fois" cette discussion avec mes "clones" la raison est peut-être que vous ne détenez pas l'absolue vérité en tout et sur tout.

Toutefois vous en êtes persuadé, ce qui limite fortement toute forme de réflexion.

Dommage.

A. Nonyme

PS : inutile de me répondre mais demandez vous pourquoi le monde entier (sauf Israël) parle de territoires occupés au delà de la ligne verte. Sans doute une conspiration islamo-communo-fasciste antisémite internationale.

Victor Perez a dit…

A. Nonyme,

Si j'ai eu cette conversation des centaines de fois avec vos clones, ce n'est pas que je détienne l'absolue vérité en tout et sur tout (je détiens la réalité c'est ce qui nous différencie) mais que vos clones sont des lobotomisés tout comme vous. Ils refusent également de tenir compte de la stricte réalité et invente, par exemple des "frontières de 1967".

Quant à la "vision" de la planète sur ces territoires...Surement dû à l'odeur du pétrole, des pétrodollars et de la peur des tarés d'allah d'émeutes et d'attentas.

Une vision d'ailleurs que nul ne peut justifier par le droit international. Pas même vous.

Alors, Israël doit-il respecter le droit international ou s'incliner devant la couardise des occidentaux prêts à tout pour conserver leur petit confort ?

Ne me répondez pas, votre avis d'endoctriné m'indiffère.

Anonyme a dit…

Vous ne détenez pas la vérité mais... la réalité.

Merci de confirmer que vous pensez que tout ce qui sort de votre bouche, de votre plume ou de votre clavier EST réalité.
Ca sera difficile de dialoguer. Je comprends mieux pourquoi vous êtes si bon dans le monologue monomaniaque.

.... Une vision due à l'odeur du pétrole, des pétrodollars, de la peur....
Merci également de confirmer qu'il s'agit d'un complot mondial islamo-pétrolo-antisémite.

Ensuite une belle inversion "Israël doit-il respecter le droit international ou s'incliner..."
Comme si Israël respectait le droit international.... Surtout après que Netanyahou se vante de l'avoir détourné dans une vidéo que vous auriez voulu passer sous silence.

Deux questions :

- quelles étaient les limites territoriales d'Israël lorsqu'il fut admis à l'ONU et par là reconnu par le monde?
- quel est l'un des principes fondateurs du droit international agréé dans la charte de l'ONU par tous les états membres et répété une nouvelle fois à Israël dans la résolution contraignante 242 par exemple?

Réponses :

- la ligne d'armistice appelée frontière de 67 ou ligne verte.
- l'impossibilité d'acquérir des territoires par la force. Légitime défense ou non.

Si vous ne comprenez pas ça militez pour quitter l'ONU avant tout. Et vous serez dans votre droit puisque sans loi, c'est la loi du plus fort qui s'applique.

A. Nonyme

Victor Perez a dit…

A.Nonyme,

Je ne sais quoi vous répondre tellement vous êtes pitoyable.

Vous me dites "- l'impossibilité d'acquérir des territoires par la force. Légitime défense ou non"

Israël aurait du se laisser envahir en 1967 ?

Vous laisser entendre ensuite que la résolution 242 lui demande de se retirer de TOUS les territoires conquis. Si c'est le cas, comment alors expliquez vous que cette même résolution 242 exige des frontières sûres pour cet état ? La ligne verte ne l'était pas ? Israël devrait'il se retirer de ses propres territoires ?

Expliquez moi si vous le pouvez.

Je ne détiens pas la vérité, mais sur le plan réalité je ne peux être accusé de falsifications intellectuelles comme les vôtres.

Le reste n'étant que votre appréciation qui m'indiffère j'en resterai là.

Anonyme a dit…

"Vous me dites "- l'impossibilité d'acquérir des territoires par la force. Légitime défense ou non"

Israël aurait du se laisser envahir en 1967 ?"

- Entre envahir et se laisser envahir je suis sûr qu'une très très grande marge de manœuvre existe. Non?

"Vous laisser entendre ensuite que la résolution 242 lui demande de se retirer de TOUS les territoires conquis."

- Absolument pas. Je dis clairement que la 242 réaffirme la non reconnaissance de territoires pris par la guerre

"Si c'est le cas, comment alors expliquez vous que cette même résolution 242 exige des frontières sûres pour cet état ? La ligne verte ne l'était pas ? Israël devrait'il se retirer de ses propres territoires ?"

Ce n'est pas le cas, mais depuis cette résolution toute personne censée et au fait de cette résolution parle de négociation A PARTIR des "frontières de 67"
En clair puisque vous semblez n'avoir rien compris dans l'idée de cette résolution. On part des territoires de la ligne verte et on en échange afin que les frontières soient cohérentes et défendables.

Israël se retire ainsi DE territoires, en donne d'autres pour compenser et personne n'envahit personne, aucun territoire n'est pris par la guerre, les frontières sont sûres et l'affaire est réglée.

Mais cette interprétation de la 242 est peut-être trop simple, trop évidente pour qui cherche à faire traîner, ou faire la guerre, et préfère attirer l'attention sur la traduction contestée plutôt que sur le sens.

Je suis d'ailleurs curieux de savoir ce que votre petit livre de chevet peut répondre à cette simple lecture de la résolution.
J'ai deviné. Les arabes sont des méchants antisémites.

A. Nonyme

Victor Perez a dit…

A.Nonyme,

Vous mélangez à dessein la 242 et votre avis personnel. C'est dire l'intérêt de débattre avec vous ! Vous jonglez habilement entre la version originale anglaise et sa traduction en français.

Jonglage qui vous fait reconnaître indirectement avoir inventé les "frontières de 1967".

En admettant un retrait DE territoires vous reconnaissez qu’elles ne sont donc pas énoncées dans cette résolution mais c’est uniquement votre interprétation engagée qui l’affirme.

Merci finalement d'avoir confirmé ce que j'écris depuis le début.

Pour ne pas perdre totalement la face, vous rappelez cependant ‘’ l'inadmissibilité de l'acquisition de territoires par la guerre’’ pour certifier que cette résolution affirme L'ECHANGE ou la COMPENSATION de territoires !!!!!!!!! Cette inadmissibilité ne peut être conçue que si la préposition ‘’from’’ est traduite par ‘’de tous’’. Le hic étant que l’interprétation la plus fréquente n’est autre ‘’DE’’. Il y a donc opposition entre l’inadmissibilité et un retrait DE territoires.

Cependant deux choses :

- Israël a accepté ces échanges et compensations par bonne volonté. Cela n’a rien donné. Vos protégés en veulent plus.
- Avant la guerre de 1967 ces territoires étaient occupés illégalement par la Jordanie. En 1988 elle a abandonné tous droits sur ceux-ci. Pour quelles raisons Israël doit-il remettre maintenant tous ces territoires, qui sont le berceau du Judaïsme, à un peuple qui n’existait pas avant 1967 ? Au nom d’une ‘’non reconnaissance de territoires pris par la guerre’’ ? Très bien ! Dans ce cas précis, il s’agit que d’un retour de territoires à ses légitimes propriétaires.

Par ailleurs, les ‘’Palestiniens’’ ont-ils par hasard des droits légaux sur cette région ? Des droits historiques ?

Racontez-moi !

En fait, vous prenez ce qui vous arrange et oubliez ce qui gène votre vision. Et dire que vous vous faites passer pour un ‘’censé’’ !

Votre vision n’a d’autre objectif que d’imposer aux Israéliens votre propre interprétation afin qu’ils plient à vos oukases !!!!!!!!! C’est d’ailleurs par cette imposition que vous attestez que ce pays ne ‘’respecte pas le droit international’’ et ‘’préfère la guerre’’.

Que tous violent le droit international et guerroient comme ce petit pays. Le monde n’en sera que plus calme.

Anonyme a dit…

Juste lu le début, "beaucoup de peut-être"? Sérieusement Mr Perez c'est ce qui vous gêne ? Qu'on n'affirme pas haut et fort Sa vérité comme La vérité ? Moi c'est ce qui me convient, désolé pour vos certitudes et votre marque de mépris instantanée, vous convaincrez les convaincus, les militants, pas les honnêtes intellectuellement, qui pourtant veulent bien lire d'autres points de vue, puisqu'ils ont atterri ici... D'ailleurs la première réponse d'anonyme sur les discours officiels/officieux, ressemblait exactement à ma pensée... Vous critiquez un autre journaliste militant mais vous ne faîtes pas mieux en terme de mauvaise foi... Pourquoi écouter un discours officieux plutôt que le discours officiel ? Parce qu'on a la chance de l'avoir entendu et qu'on n'est pas idiots comme vous le présumez si facilement...

Victor Perez a dit…

Anonyme,

Essayez de me trouver, par exemple, la reconnaissance "des frontières de 1967" dans la résolution 242 et vous pourrez alors parler de mauvaise foi.

Prochain post avec pseudo ou je serais contrant de le placer à sa juste place. La corbeille.