jeudi 25 juillet 2013

L’UE, fidèle à l’esprit de son passé

Le journal officiel de l’Union Européenne a publié les « Lignes directrices relatives à l'éligibilité des entités israéliennes établies dans les territoires occupés par Israël depuis juin 1967 et des activités qu'elles y déploient aux subventions, prix et instruments financiers financés par l'UE à partir de 2014 ».

Lire ces lignes attentivement sera révélateur de l’esprit qui mène aujourd’hui cette Union Européenne.

Ainsi, et selon le point deux,  la ville de Jérusalem (entre autre), celle qui fut construite par le Roi David, symbole de l’histoire juive, et qui contient le premier lieu saint du Judaïsme est considéré par l’UE comme étant territoire « occupé » par les Israéliens. Toute « entité israélienne » y exerçant une quelconque activité sera donc exclue des accords à venir entre l’UE et l’Etat d’Israël. Ceci, évidemment, tant que les frontières définitives ne seront pas approuvées par les parties au processus de paix au Proche-Orient. Autrement dit, ad vitam aeternam puisque cette ville est revendiquée par le monde musulman comme capitale de la « Palestine » à venir !

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

Le point quatre, quant à lui, rappelle que « les présentes lignes directrices ne s'appliquent pas à l'aide octroyée par l'UE (…) aux entités palestiniennes établies dans les territoires visés au point 2, ni aux activités qu'elles y déploient, pas plus que les conditions d'éligibilité définies à cet effet. Plus particulièrement, elles ne s'appliquent pas aux accords conclus entre l'UE, d'une part, et l'Organisation de libération de la Palestine ou l'Autorité palestinienne ».

Ainsi, dans l’absolu, toute entité ‘’palestinienne’’ désireuse de s’installer, dans ce qui est selon le droit israélien, la capitale de l’Etat d’Israël sera encouragée par L’UE. Quand bien même le ‘’peuple palestinien’’ n’existait pas cinq décennies auparavant et la ville n’étant pas citée une seule fois dans le livre saint de l’Islam !

Pour l’UE les Israéliens sont jugés personæ non gratæ en leur ville sainte. Y compris en Judée et Samarie, territoires devant, selon la lecture européenne, devenir judenrein pour que la ‘’paix’’ advienne en cette région. C’est à peu près ce que l’Europe avait décidé pour son propre territoire dans le siècle précédent. Rappelant en cela les différentes attitudes envers les Juifs de plusieurs pays membres de cette union dans les deux millénaires passés.

Quid des entités étrangères aux deux belligérants s’installant dans ces territoires et souhaitant bénéficier de subventions ? Devront-ils montrer patte blanche en fournissant la preuve qu’ils ne sont pas frappés part le ‘’sceau de l’infamie’’ ? A savoir, la nationalité israélienne, ou ayant des actionnaires possédant cette nationalité « bannie » !

C’est bien ce que sous entend a contrario la partie intitulée « Partie E — MODALITÉS DE MISE EN ŒUVRE » réclamant de la part des « entités israéliennes » une déclaration sur l’honneur affirmant que leur « lieu d'établissement est situé à l'intérieur des frontières d'Israël d'avant 1967 ».

Ceci dit, d’autres n’auront pas à montrer leur ‘’loyauté’’ envers l’UE. Par le point quinze, on apprend que ces lignes directrices « (…) ne s'appliquent pas aux activités qui, bien que se déroulant dans les territoires visés au point 2, sont conçues de manière à bénéficier à des personnes protégées aux termes du droit humanitaire international qui vivent dans ces territoires et/ou à mettre en œuvre la politique de l'UE dans le cadre du processus de paix au Proche-Orient ».

Simplement dit, les Israéliens, mais pas seulement, avides de servir la politique ‘’palestinienne’’ de l’UE dans les « territoires occupés » en seront récompensés. Nul ne songe au sein de cette union à changer une politique qui à fait ses preuves ! Les kapos du siècle dernier avaient eux aussi quelques privilèges en contrepartie de leurs basses besognes !

Faut-il s’étonner alors que l’Union Européenne collabore avec l’islamisme rêvant à son tour d’en finir avec les Juifs ?

43 commentaires:

Minou Miaou a dit…

les dirigeants des Etats européens, les députés ainsi que la Commission européenne qui ont pris ces mesures iniques contre l'Etat d'Israël ainsi que tous ceux qui les ont proposées sont des ordures antisémites qui mériteraient d'être jetées dans une fosse à merde; je pense que la suite des événements montrera que ce sont tous des corrompus à la solde des Arabes et la honte s'abattra sur eux et leurs familles; je leur souhaite à tous une mort violente dans des souffrances atroces; je demande à HM d'exaucer mon voeux; amen.

José a dit…

Victor,

Vous nous parlez encore d'une loi israélienne ou religieuse, mais pas de ce que la communauté internationale admet ou reconnait. Israël serait il soumis à des lois différentes de celles du reste du monde ?

Ne me dites pas que l'ONU est contre Israël, mais traitez avec cette organisation plutôt qu'avec des lecteurs qui n'y peuvent rien.

Pourquoi cette litanie non constructive ?

José

Victor PEREZ a dit…

José,

L'Onu est évidemment POUR Israël. Qui peut en douter ?

Je cesserai de parler de "lois israéliennes ou religieuses" lorsque le narratif mensonger du monde musulman sera éventé.

Autrement dit, lorsque vous cesserez vous-mêmes de croire qu'il existe un "peuple palestinien" et que la Palestine fut un pays et non le nom d'une région comprenant aussi la Jordanie.

A vous lire, cet arrêt ne sera pas pour demain.

Anonyme a dit…

On aurait pu croire que ça aide bibi à accepter de négocier des frontières vite... On aurait pu...

Le status-quo ne durera pas indéfiniment. Il faudra faire des choix. Annexion? Négociations? Seuls les dirigeants pourront le dire. Aujourd'hui ils pleurent de plus pouvoir avoir le beurre l'argent du beurre et le c** de la crémière au lieu de se mettre au boulot....

Pathétique.

Victor PEREZ a dit…

Anonyme,

Ce qui est pathétique est de voir qu'il existe encore des individus de votre genre, se croyant doté de réflexion, à croire que le juif est aux ordres, voire un individu couché comme à la bonne veille époque.

L'Etat d'Israël est un état souverain, n'en déplaise aux antisémites et/ou ignorant de votre acabit n'imaginant pas un seul instant que que la pax européenne n'est rien d'autre que le plat exigé par la oumma.

A savoir un état d'Israël éliminé de la surface de la terre.

Prochain commentaire avec un pseudo.

José a dit…

Oubliez la Palestine... et pensez aux personnes qui habitent en Cisjordanie et à Gaza.... ces deux terres existent et on peut les appeler comme on veut.

Les habitants ont droit à leur pays, non ?

Non ?

José

Victor PEREZ a dit…

José,

Avez vous pensé aux habitants juifs a qui leurs voisins leur refusent le simple droit à l'autodétermination ?

Vous ramenez le conflit à un simple conflit territorial. La propagande musulmane a bien pris sur vous.

Anonyme a dit…

M. José Bisounours,

Comment expliquez-vous que les dirigeants de l'OLP (on peut les appeler comme on veut) qui administrent encore + de 95% des arabes de Cisjordanie aient refusé un état en 2007 sur + de 95% des territoires au-delà de la ligne verte?

Comment expliquez vous que le seul geste demandé pour revenir à la table des négociations sous pression des US par ces mêmes dirigeants soit la libération de douzaines d'assassins motivés par la haine pure (http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4410309,00.html)?
N'est ce pas un signe?

Un état? Pour quoi faire vous répondront Hamas et OLP s'ils étaient droits. Leur mobile c'est détruire Israel. Il existe 2 entités étatiques arabes distinctes de fait à Gaza et Ramallah.

Un état? Franchement aussi bien culturellement, historiquement, humainement, les Kurdes, les Kabyles, les Basques, les Abkhazes, les Arméniens du Haut-Karabagh et pleins d'autres encore méritent bien plus un état.

Alexandre

Anonyme a dit…

????? Quels raccourcis. Pour vous l'Europe obéit à "l'umma". Et elle ne considère pas Israël comme un état souverain? Et bien sûr elle est antisémite. C'est ce que je disais. Pathétique.

La définition d'un état souverain inclue la notion de territoire. Netanyahu ne veut pas négocier de frontières. Qu'en déduisez vous?

L'Europe a des accords commerciaux privilégiés avec l'état israélien situé sur un territoire incontestablement sien / je n'ai pas parlé des juifs mais de l'état juif. La nuance est importante /
Elle ne reconduit pas ces accords pour des manufactures situées sur un territoire n'appartenant à aucun état...

Que Netnyahu accepte de négocier des frontières, et état palestinien ou non, Israël sera incritiquable.

Mais comme j'écrivais le status quo arrange bien tout le monde, y'a pas de raison que ça change. Sauf que maintenant la crémière négocie normalement avec Israël, qui boude et lâche ses communiquants pour déblatérer des rapprochements avec WWII, des attaques antisémites et rabâcher la Bible.

Comme je disais. Pathétique.

Gégé

Victor PEREZ a dit…

Gégé,

L’UE obéit effectivement à la Oumma. A t-elle déjà exigé de celle-ci qu'elle abandonne son exigence du droit au retour de millions d'étrangers au sein de l'état juif ?

A t-elle seulement imaginé que la frontière internationale sera autre que celles de "1967" ? Elle ne fait que réciter sa leçon bien apprise.

Par ailleurs, de quel droit impose t-elle la propriété de ces territoires aux "palestiniens", ce peuple qui n'a d'histoire que le narratif mensonger que l'Europe avale sans sourciller ?

Comme je le disais plus haut, vous êtes pathétique de croire qu'Israël, l'état du peuple juif va se plier au diktat de l'UE comme l'on fait avant elle les Juifs sous la contrainte. Cet état est maintenant debout, grâce au peuple qui l'habite. Le peuple juif.

Quant à vous, vous êtes la parfait reflet de cette Europe qui me rappelle son triste passé.

Anonyme a dit…

"L’UE obéit effectivement à la Oumma. A t-elle déjà exigé de celle-ci qu'elle abandonne son exigence du droit au retour de millions d'étrangers au sein de l'état juif ?"

-Quel rapport entre les réfugiés et la directive économique? Je vous aide : aucun.
- Vous confondez cette directive économique avec le rôle du quartet. A nouveau rien à voir.
- Vous nous faites encore le coup de conspiration internationale, du complot. C'est amusant de voir que vous nous faites les protocoles à l'envers.

"A t-elle seulement imaginé que la frontière internationale sera autre que celles de "1967" ? Elle ne fait que réciter sa leçon bien apprise. "

- 1967 est une base de discussion. Sans négociations sur les frontières, le seul acquis est la ligne d'armistice. Négociez et cela changera.

"Par ailleurs, de quel droit impose t-elle la propriété de ces territoires aux "palestiniens", ce peuple qui n'a d'histoire que le narratif mensonger que l'Europe avale sans sourciller ?"

- La directive n'impose pas la propriété des territoires. Elle dit juste que ce n'est pas israélien. Que ce soient des territoires occupés, disputés ou contestés, tout le monde est d'accord pour dire qu'ils n'appartiennent pas aujourd'hui à Israël. De fait les productions dans ces territoires ne sont pas israéliennes.
- Quelle que soit l'Histoire du "peuple", il y a du monde qui habite ces territoires. Il faut faire avec, les expulser, annexer territoire et population..... Ou garder le status quo, pleurer en bon négationniste que les arabes envahissent la Cisjordanie, continuer à produire sous protection militaire, et bénéficier des aides internationales : beurre argent du beurre et cul de la crémière. L'UE a dit STOP.

"Comme je le disais plus haut, vous êtes pathétique de croire qu'Israël, l'état du peuple juif va se plier au diktat de l'UE comme l'on fait avant elle les Juifs sous la contrainte. Cet état est maintenant debout, grâce au peuple qui l'habite. Le peuple juif."

- Il s'agit de rapports commerciaux, donc de rapports de force. Israël n'est pas obligé de plier s'il a des munitions. Sinon c'est la loi du capitalisme qui s'applique : la loi du plus fort.
- Je suis d'ailleurs fort amusé que les sites de droite pleurent la disparition d'avantages interventionnistes.
- Personne n'appelle l'état à tomber mais à jouer franc jeu.

"Quant à vous, vous êtes la parfait reflet de cette Europe qui me rappelle son triste passé"

- Oui c'est ça je suis antisémite et je veux détruire les juifs comme Hitler mais en critiquant un état ce qui est encore plus pernicieux. Pathétique à nouveau. Vous êtes capable de ne pas atteindre le point Godwin au bout de deux phrases?


Maintenant une question sérieuse : Avez vous une bonne excuse pour justifier le refus de Netanyahou de négocier les frontières?
Ce problème te beaucoup d'autres seraient réglés de fait.
C'est peut-être un peu dur pour le Likoud d'oublier sa charte et le "grand Israël"?
Peut-être que c'est trop compliqué de changer la constitution et rajouter des frontières dedans?
Peut-être qu'il est impossible de passer du cadastre divin au cadastre des hommes?
Peut-être qu'au lieu de pleurer il serait temps de se remettre au boulot. Les migrants juifs ont réalisé un miracle en créant Israël. Ils ont transformé le désert en or. Pourquoi tout gâcher en refusant de négocier des frontières.

gégé

Victor PEREZ a dit…

Gégé,

Croyez vous que j'ai du temps à perdre à dialoguer avec vous ? N'avez vous trouver personne d'autres sur lequel passer votre rage anti-israélienne ?

Des choses plus intéressantes m'appellent. Je vais donc vous répondre sur un seul des points que vous soulevez. Il justifiera mon refus.

Vous dites "1967 est une base de discussion". Mais qui a décidé de ceci ? Israël a t-il son mot à dire ce qui doit ou ne doit pas être négocié ?

L'UE par sa décision a avalisé l'exigence de la oumma. Que vous refusez de l'admettre ne regarde que vous.

Fin de cette discussion. Si vous désirez savoir mon opinion sur les autres points, reportez vous à mes articles ou a mes commentaires.

Victor PEREZ a dit…

Gégé,

Discuter avec vous est vain. J'ai donc mis fin à notre échange et je m'y tiens.

Si vous désirez tant savoir ce qui pose problème dans ce conflit relisez mes articles. Vous comprendrez, je l'espère mais n'en suis pas du tout sûr, que le conflit porte sur l'existence d'Israël en tant qu'état du peuple juif et non pas sur les frontières.

Lorsque vous comprendrez l'objectif final du monde musulman, il sera alors temps de reprendre cette discussion.

Anonyme a dit…

Votre censure confirme surtout qu'en dehors de vos cris d'orfraie ou de vos jérémiades de pucelle effarouchée aucun argument sérieux ne peux s'opposer à la décision de l'UE.

Lorsque l'on n'a rien à dire, on dénigre son contradicteur au lieu d'argumenter puis on essaie de détourner le débat comme dans votre réponse archivée à 12h26.

Et quand finalement on se retrouve incapable de répondre à la simple question "pourquoi un refus de négocier des frontières", il est plus simple de censurer que de réfléchir, et de réfléchir par soi-même sans son petit lexique de propagande.

J'avais dit pathétique. C'était un euphémisme.

gégé

Victor PEREZ a dit…

Mon pauvre Gégé,

Je vais vous répondre une dernière fois afin de démontrer combien vous êtes risible dans votre prétention à affirmer la connaissance du conflit.

Pour la démonstration admettons que les parties conviennent d'une frontière commune. Israël pourra t-il évacuer le territoire "palestinien" ?

Si vous répondez oui, c'est que vous êtes un prétentieux ignorant. Le Hamas en profiterait pour saisir le pouvoir et continuer sa lutte finale.

Si vous répondez non, c'est que vous reconnaissez que le conflit n'est en rien territorial mais existentiel pour l'état du peuple juif.

Il est donc inutile de discuter des frontières en premier.

Dans tous les cas, quelle que soit votre choix ma réponse aura eu le mérite de démontrer l'inutilité de discuter avec des individus comme vous limités par une idéologie complice du narratif mensonger du monde musulman.

Inutile de revenir à la charge avec vos stupidités du genre manque d'arguments, dénigrement, détournement de sujet et autres. Elles rejoindront immédiatement leur place naturelles. C'est à dire la poubelle.

José a dit…

Vous êtes tous assez "compliqués".

Si Israël accepte les frontières de 67, un grand pas sera fait pour la paix. Le reste se négociera et je fais confiance aux israéliens pour obtenir ce qu'ils veulent si ils veulent bien admettre qu'ils n'ont pas besoin que les palestiniens reconnaissent un Etat juif, mais tout simplement un Etat.

Vous pouvez compliquer les choses pour le plaisir ....

José

Victor Perez a dit…

José,

Vous êtes pitoyable comme tous vos clones récitant la récitation musulmane bien apprise.

Vous dites que la paix adviendra si les Israéliens admettent "qu'ils n'ont pas besoin que les palestiniens reconnaissent un Etat juif".

Autrement dit, qu'ils renoncent à être soi-mêmes.

Cela s'appelle la paix des cimetières.

Au final, que vous vous battiez pour qu'Israël renonce à être reconnu pour ce qu'il est doit vraiment vous gratter.

Êtes vous antisémite ? Pour ma part, vous êtes au mieux un idiot utile à ce fléau.

Victor Perez a dit…

Bébert allias josé, gégé et j'en oublie.

Je vous assure qu'il y a une vie ailleurs que sur mon blog et que vos stupidités trouveront preneurs ailleurs.

Mon blog, quant à lui, continuera à pousser à la réflexion ainsi qu'il continuera à publier des articles dénonçant les travers de l'idéologie qui vous taraude l'esprit et donc la réflexion qui vous fait tant défaut.

José a dit…

Victor,

Savez vous qu'écouter les arguments différents des vôtres pourrait être utile à votre réflexion ?

Je ne suis pas antisémite, peut être un idiot utile. Mais vous êtes quoi au juste ? Un endoctriné, un être fermé à toutes discussions ?

Débattre peut être intéressant pour tous; S'ouvrir l'esprit devrait être l'objectif de tout citoyen du monde.

Je vous souhaite bonne chance pour les négociations qui s'ouvrent.

José

Victor Perez a dit…

José,

Vous me dites:

"Savez vous qu'écouter les arguments différents des vôtres pourrait être utile à votre réflexion ?"

Alors commencez à comprendre ceux que j'expose dans mes articles. Cela serait un bon début pour que votre réflexion enrichisse le débat.

Victor Perez a dit…

José,

Allez radoter ailleurs que sur mon blog. Celui-ci est réservé à ceux qui font avancer le débat.

A mon humble avis vous êtes loin d'en être.

Amen a dit…

"Vous me dites:

"Savez vous qu'écouter les arguments différents des vôtres pourrait être utile à votre réflexion ?"

Alors commencez à comprendre ceux que j'expose dans mes articles. Cela serait un bon début pour que votre réflexion enrichisse le débat."


Du très grand Victor Perez. Pour réfléchir et enrichir le débat il faut faire siennes les opinions de M. Perez et les répéter.

C'est sûr. Ca simplifie. On perd pas de temps à échanger.

Victor Perez a dit…

Amen,

Comprendre pour vous c'est " faire siennes les opinions de M. Perez et les répéter" ?

A coup sûr vous saisissez parfaitement le français !!!!!!!!!

Comprendrez vous maintenant pourquoi je demande aux individus de votre acabit d'aller voir ailleurs que sur mon blog ?

Je n'en suis pas sûr du tout.

Amen a dit…

Je saisis parfaitement le français et je sais même lire entre les lignes.

C'est pour cela que "les individus de mon acabit" ne sont pas bienvenus sur ce blog.

Vous embêtez pas trop. On a tous compris ce qu'est ce blog.

Victor Perez a dit…

Amen,

Vous n'avez rien compris ! Jetez un coup d’œil aux dizaines d'intervenants sur mon blog et vous verrez que c'est la bêtise que je refuse pas la contradiction.

suzy a dit…

les habitants ont droit a leurs pays,non?
reponse:non
la judee-samarie ne s'appelle pas l'arabie-samarie.donc re-reponse:non.
ILS nous envahisent,ILS nous squattent,ILS veulent que nous disparissions.donc re-reponse:non
pas chez nous
ils ont 56 pays musulmans.ca devrait leur suffir.

Amen a dit…

Je veux bien croire que vous y croyez.

Reste à définir ce que vous appelez bêtise.

Et à la lecture de tous les commentaires des deux premières pages du blog j'en déduis que pour vous la bêtise c'est de réfléchir en dehors des sentiers balisés par votre idéologie et votre vision plutôt personnelle de l'Histoire.

Chacun ses définitions....

Victor Perez a dit…

Amen,

La bêtise est, jusqu'à preuve du contraire, l'affirmation que j'ai une "idéologie" et une "vision personnelle de l'histoire".

J'attends donc impatiemment des traces soustraites de mes articles, car sans contestations possibles, de cette idéologie et de ma vison toute personnelle de l'histoire.

A vous lire très impatiemment.

Amen a dit…

05/08 12h52, article n°1 sur la page.

"Un retour dans un territoire vide de toutes présences et devenu un tel succès qu'il a attiré le peuple "palestinien" pour profiter de l'emploi offert."

Une vision très personnelle de l'histoire sous-tendu par une idéologie que votre contradicteur a très bien démontré. Il va sûrement être censuré d'ailleurs.

Vision personnelle de l'Histoire : Une terre sans peuple pour un peuple sans terre. Même l'historiographie sioniste a admis que c'était une connerie. Il y avait du monde sur cette terre : des juifs, des arabes et des minorités chrétiennes, druzes etc

Idéologie défendue : néo sionisme. Ceux qui pensent que le sionisme, en particulier celui des fondateurs de gauche, un sionisme plus émancipateur, n'est pas allé assez loin dans le nationalisme. Déni de tout droit territorial des palestiniens, certitude qu'ils ont toujours été des parasites et que la paix avec eux est impossible.

Une phrase suffit à vous démasquer. Si vous en voulez d'autres n'hésitez pas à demander.

Victor Perez a dit…

Amen,

Oh que oui j'en veux d'autres ! Car nul n'a dit que ces territoires étaient inhabités mais que nul peuple ne s'y trouvait.

Jouer sur le mots est votre fort. Dès que la réalité s'impose vous devenez inexistant. C'est connu !

Citez moi donc les extraits de mon contradicteur me parlant des "palestiniens", ce peuple "chassé de ces terres", puis vous me raconterez la différence entre ce "peuple" et le peuple jordanien.

J'en rigole d'avance ! Et ne pas répondre précisément à ces deux petites questions vaudra acceptation que vous avez "Une vision très personnelle de l'histoire sous-tendu par une idéologie" plus que fétide !

Amen a dit…

Joli tour de passe-passe.

Je n'ai pas la phrase exacte de votre contradicteur, pas que ça à faire cher spin doctor, mais qu'ils soient constitués en entité ou non, ils sont nés sur place de la même façon que les juifs palestiniens et ont des droits de la même façon que les juifs palestiniens.

Vous jouez très bien avec les mots. Une terre sans peuple, était bien à la base un leitmotiv pour insinuer que la terre était déserte.

Vos deux questions sont perfides car justement vous jouez sur le mot peuple. Des arabes palestiniens ont bien perdu leurs terres. Cela a commencé avec l'achat des terres puisque principalement métayers, ils ont perdu leur gagne pain. Et ça a continué avec la guerre civile et la fuite des arabes. Et ne me sortez pas la légende de l'appel à fuir de la Umma. Si cet appel est bien réel, son effet a été négligeable.

Mais le fond de votre pensée, c'est que puisqu'ils ont la même histoire que les jordaniens (ex palestine mandataire CQFD) et qu'ils n'ont pas fait une agence palestienne en 1929 il faut qu'ils dégagent en Jordanie et perdent tous les droits sur la terre de leurs pères.

Idéologie néo sioniste à nouveau. Vision très personnelle des faits historiques à nouveau.

Bonne rigolade. Je suis curieux de voir comment vous allez à nouveau jouer au prestidigitateur avec ce message. Votre contradicteur disait rigolo, moi je suis épaté par votre capacité à tout ramener à votre narratif idéologique. Vous êtes à ce titre passionnant.

Victor Perez a dit…

Amen,

Vous êtes donc incapable de me reproduire la citation de mon contradicteur ! Tout simplement car il reconnait que le "peuple palestinien," n'existait pas alors.

Vous dites encore :

"ils sont nés sur place de la même façon que les juifs palestiniens et ont des droits de la même façon que les juifs palestiniens"

Très bien !

Les Jordaniens également ! La Palestine ne faisait qu'un alors ! Avant la création de la Transjordanie il y avait donc que DEUX peuples.

Le juif et l'arabe.

Comment expliquez vous qu'il faut encore partager ?

A vous lire si vous êtes capable de réfléchir sans votre livre de chevet.

José a dit…

De retour sur votre site, je vois qu'il n'y a pas d'évolution intéressante. Victor ne sort pas de sa doctrine alors que d'autres essayent de lui faire comprendre la réalité.

Israël commence déjà à augmenter la colonisation en Cisjordanie comme si il n'y avait pas de négociations en cours, ou comme si elles devaient capoter tout simplement.

Certaines certitudes sont édifiantes. Peut être que l'avenir sera encore plus rude pour vous, même si vous avez encore du temps avant de prendre ce conflit dans la figure.

Cherchez la paix svp, l'avenir vous en sera reconnaissant et Israël en sortira grandi.

Les palestiniens ont aussi leur chemin à faire, pas facile pour des raisons politiques internes, mais plus facile par rapport à la conception de la situation du "reste du monde" (je n'emploie pas ONU car cet organisme semble vous déplaire et c'est vrai qu'il ne va pas forcément dans votre sens).

Les mois prochains vont être intéressants afin de savoir qui aura la responsabilité de casser les pourparlers.

En arrière plan nous pourrons également voir les réactions des USA.

José

Victor Perez a dit…

José,

Vous auriez pu tout aussi bien vous abstenir de revenir sous ce pseudo ou sur un de vos nombreux autres, votre commentaire n'est que du bla-bla, votre avis personnel dont chacun se moque.

Amen a dit…

"Vous êtes donc incapable de me reproduire la citation de mon contradicteur ! Tout simplement car il reconnait que le "peuple palestinien," n'existait pas alors."

Absolument pas, je l'ai résumé de mémoire car j'ai autre chose à faire que de chercher des références dans la jungle touffue des commentaires de votre blog.
Et ce n'est pas ce qu'il dit. Il dit que les palestiniens arabes existent car ils vivent là depuis bien avant le 15° siècle et l'arrivée des juifs d'espagne.

""ils sont nés sur place de la même façon que les juifs palestiniens et ont des droits de la même façon que les juifs palestiniens"

Très bien !

Les Jordaniens également ! La Palestine ne faisait qu'un alors ! Avant la création de la Transjordanie il y avait donc que DEUX peuples.

Le juif et l'arabe.

Comment expliquez vous qu'il faut encore partager ?"

Posons la question autrement. Je quitte mon livre de chevet, j'espère que vous saurez quitter le votre. La question telle que vous la posez laisserait croire que ce sont les israéliens qui donnent généreusement leurs terres à des squatteurs insistants (idéologie néo sioniste)

Il y a en 1948 un plan de partage entre territoires arabes et territoires juifs.
Les juifs acceptent et fondent ainsi Israël quelques heures avant la fin du mandat
Les arabes refusent et les pays voisins font la guerre pour s'opposer à cette décision unilatérale
Israël gagne la guerre, des arabes ont fui les combats et des juifs sont expulsés des pays arabes.
Il ya une ligne d'armistice qui respecte, hors Jérusalem, peu ou prou le plan de partage.
1967, une nouvelle guerre, les armées arabes attaquent. Israël gagne et prends des territoires.
L'ONU dans sa charte ne reconnait pas les territoires pris par la guerre (même défensive)

Comment expliquez vous que les palestiniens doivent donner une partie de leur territoire puisque de toutes façons, et ce malgré la 242 et ses soucis de linguistique, les territoires pris par la guerre ne seront jamais reconnus par l'ONU sauf à bafouer sa charte?

Arafat à Oslo a fait un cadeau que peu reconnaissent. Il a reconnu Israël légitime et accepté le découpage en zones. Il a mis le pied dans l'engrenage diplomatique et cautionné ainsi de manière tacite une légitimité israélienne sur la Cisjordanie.

Je vous attends pour la suite parce qu'à part Obama ou Poutine je ne vois pas ce qui peut forcer Abbas à signer et laisser les territoires.

Cela dit j'ai vu comment vous traitez le contradicteur que je paraphrase plus haut. Messages d'insulte, mépris... Pire :

Vous faites encore une fois exactement ce que j'ai dit dans mes premiers messages : "Pour réfléchir et enrichir le débat il faut faire siennes les opinions de M. Perez et les répéter." Dans son cas dire que les palestiniens n'existent pas. Ce que personne ne peut croire lorsque Livni est en train de discuter avec eux....

Je trouve ça indigne d'un blog qui se veut être un blog de réflexion. Vous pouvez très bien dire : on est pas d'accord, stop, ça sert à rien. Mais de telles méthodes donnent raison à votre contradicteur lorsqu'il dit que les néo-sionistes sont une belle épine dans le pied d'Israël et de la paix.

Je en suis plus sûr du tout que ce dialogue soit constructif.

Victor Perez a dit…

Amen,

Vous me prenez pour un imbécile ? Pourquoi avoir commencer votre récit en 1948 et pas en 1946 lorsque la GB décide arbitrairement de découper la Palestine mandataire ? Sans aucune consultation internationale mais défendant ses intérêts mercantiles ?

Probablement pour ne pas admettre que les arabes de Palestine, ceux que vous appelez maintenant les "Palestiniens" ou Jordaniens ont reçu 80% des territoires du mandat !

Combien de partages faut-il pour que votre "logique" soit satisfaite ? Celle qui fait que le peuple juif, par le narratif musulman qui vous bourre le crane, n'a en fait très peu voire pas du tout de droits sur ce qui fut le berceau historique du Judaïsme et la terre de ses ancêtres ?

Un narratif que vous récitez à merveille et qui vous fait admettre des exigences innommables. Telle une "Palestine" juderein, le droit de retour au sein du seul état juif de la planète et non pas en Jordanie ou encore la restitution de "'esplanade des mosquées" malgré que nul Coran n'en parle.

Au fait, savez vous que Juif vient de Judée ? Et "Palestinien" de Cisjordanie ????????? lol !

Bref ! Lisez ce que j'ai répondu sur le sujet à Cinch . Cela fera avancer votre réflexion.

Amen a dit…

Si vous préférez je peux le faire démarrer au 15° siècle mon récit ou remonter à la première croisade ou au néolithique, ça ne change rien à l'Histoire récente et au plan de partage de 47. Triple partage : un Etat Juif (et non plus un foyer), un Etat Arabe et l'Etat de Jerusalem.

Petite précision qui a son importance, vous oubliez qu'en plus de ses intérêts mercantiles la GB avait aussi des intérêts stratégiques (lutte contre les ottomans par exemple) lorsqu'elle a promis deux fois la même terre.

De même en dehors des pays arabes qui ont envoyé leurs armées, je ne vois aucun refus clair et net du plan de 47.

Allez je rajoute quelques lignes inutiles en ce qui concerne cette discussion, mais si ça vous fait plaisir de parler de la Transjordanie, je veux bien.

1919 Accord Fayçal Weizmann. Les sionistes acceptent un état arabe à l'est du Jourdain et Fayçal accepte le principe d'un foyer juif (différent d'un état, ce qui explique en partie que la Transjordanie se soit impliquée en 48)
46 création de la Transjordanie
puis 48 etc ce que j'ai déjà cité.

Vous voyez ça change rien de commencer plus tôt. Les territoires pris en 67 par Israël ne pourront jamais lui appartenir légalement sans accord ou sans bafouer la charte des Nations-Unies.

Le reste de vos argument est philosophique et dépend de croyances. Aucun intérêt.

Oui la Palestine est le berceau historique du Judaïsme. Et?
La Palestine est aussi le berceau historique du Christianisme.
Plus généralement on peut même considérer que le Moyen Orient est le berceau historique de notre culture. Et?

Par contre la terre des ancêtres des polonais ça reste à prouver.

L'Europe est aussi le berceau historique des Etats-Unis. Et?

Je ne vous parle pas des Celtes en Europe? Pensez vous que les bretons devraient retourner jusqu'au Sud de la France?

L'Histoire a ceci de terrifiant que des petits éléments pris hors du contexte historique général peuvent prouver n'importe quelle idéologie devant un public peu instruit.

J'ai lu ce que vous avez répondu à Cinch. Des insultes et du mépris. Je ne le prends pas (encore) pour moi. Devrai-je?

"Un narratif que vous récitez à merveille et qui vous fait admettre des exigences innommables. Telle une "Palestine" juderein, le droit de retour au sein du seul état juif de la planète et non pas en Jordanie ou encore la restitution de "'esplanade des mosquées" malgré que nul Coran n'en parle."

Mon narratif s'appelle l'Histoire que j'essaie de lire sans idéologie.
Le reste ne peut se régler que par la négociation puisque les deux peuples sont légitimes et se reconnaissent mutuellement.

Encore faut-il vouloir négocier. Et sur ce point précis, palestiniens et israéliens sont à mettre dans le même sac.

Victor Perez a dit…

Amen,

Que de stupidités ! Et vous vous dites penseur libre non lobotomisé ?

Vous récitez bien une leçon apprise. Je vous le démontre.

Vous dites :

"Si vous préférez je peux le faire démarrer au 15° siècle mon récit ou remonter à la première croisade ou au néolithique, ça ne change rien à l'Histoire récente et au plan de partage de 47. Triple partage : un Etat Juif (et non plus un foyer), un Etat Arabe et l'Etat de Jérusalem"

Pourquoi ne pas avoir fait démarrer votre récit lorsque l'état juif existait il y a 2000 ans ? lol ! Titres de propriétés gênants ?

Mais là n'est pas le plus important.

"Triple partage de 47". Et que faites vous des 80% du territoire donné aux Arabes de Palestine en 46 ? Pour quelles raisons le soutirez vous du conflit ? Au nom de la propagande ? En effet, c'est dur de reconnaître que les Arabes de Palestine sont en fait aussi les "Palestiniens" de nos jours. Et reconnaître ceci c'est accepter l'illogisme du nouveau partage exigé.

Autre stupidité.

"1919 Accord Fayçal Weizmann. Les sionistes acceptent un état arabe à l'est du Jourdain et Fayçal accepte le principe d'un foyer juif "

Sur quel territoire ce "foyer juif" ? A l'ouest du Jourdain ? Jérusalem compris ?

Au fait, "Foyer juif" c'est quoi ? Un peuple sous tutelle ? C'est pour cela que se battait Weizmann ? Pour quitter une tutelle européenne et en retrouver une autre sur la terre ancestrale ?

Une dernière pour la route :

"La Palestine est aussi le berceau historique du Christianisme"

Jésus était, il est vrai, "palestinien". Musulman aussi peut-être ?

Vous dites vous baser sur l'histoire et vous mordez à pleines dents dans le narratif musulman.

Le reste étant de même niveau, dois-je continuer à démontrer combien votre pensée est sous l'emprise de ce même narratif musulman qui n'a comme seul objectif de fabriquer des idiots utiles à l’éradication du seul état juif ?

Inutile de poster de nouveau pour me servir cette soupe à la saveur antisémite. Une soupe que d'autres clones m'ont déjà servi.

Amen a dit…

Il me semble que mon commentaire a été "oublié", je le reposte.

"Pourquoi ne pas avoir fait démarrer votre récit lorsque l'état juif existait il y a 2000 ans ? lol !"

Si vous voulez on peut aussi parler d'archéologie même si c'est pas le sujet. Je vous ai proposé de le démarrer au néolithique si ça peut vous amuser de perdre du temps.

"Titres de propriétés gênants ?"

Ni l'archéologie ni les textes sacrées ne font acte de propriété de nos jours. Seuls les accords internationaux et les traités peuvent faire prévaloir des mutations de propriétés.

"Sur quel territoire ce "foyer juif" ? A l'ouest du Jourdain ? Jérusalem compris ?

Au fait, "Foyer juif" c'est quoi ? Un peuple sous tutelle ? C'est pour cela que se battait Weizmann ? Pour quitter une tutelle européenne et en retrouver une autre sur la terre ancestrale ?"

Vous n'avez pas besoin de moi pour savoir :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_Fay%C3%A7al-Weizmann_de_1919

""La Palestine est aussi le berceau historique du Christianisme"

Jésus était, il est vrai, "palestinien". Musulman aussi peut-être ?"

Quel humour! Ca ravage et les esprits étriqués doivent se dire "niark niark" au fond de leur petite cervelle.
Mais ça ne change rien. Le Christ aurait été raélien, athée que la Palestine serait quand même le berceau historique du Christianisme. Ou alors les croisés n'ont pas bien lu les textes.

Je ne reviens pas sur vos insultes, ça vous ferait trop plaisir que je rentre dans le jeu des attaques personnelles. Encore du temps perdu.

"Le reste étant de même niveau, dois-je continuer à démontrer combien votre pensée est sous l'emprise de ce même narratif musulman qui n'a comme seul objectif de fabriquer des idiots utiles à l’éradication du seul état juif ?"

Je ne reviens pas non plus sur le procès d'intention. Par contre je serais ravi que vous continuiez à démontrer qu'aucune de vos phrases toutes faites ne collent à la réalité.

"Inutile de poster de nouveau pour me servir cette soupe à la saveur antisémite."

Oui je sais tout le monde est antisémite. Quelle originalité. Brûlons donc tous les historiens hérétiques sur l'infamie de cette accusation que vous galvaudez et dont vous ôtez tout sens, ça ira plus vite.

Victor Perez a dit…

Amen,

J'ai posté votre commentaire, cherché vos réponses à mes questions, et... rien trouvé !

Faut-il que je sois étonné ?

Inutile de poster de nouveau, fin de cette discussion plus que stérile.

Victor Perez a dit…

José,

Gardez votre bla-bla pour vos proches.

José a dit…

Le votre n'est fondé que sur une idéologie que peu de personnes dans le monde soutient.

Les choses sont difficiles et votre idéologie trop nulle. Le Monde entier a tranché. Acceptez le et allez vers une paix acceptable pour tous.

José

Victor Perez a dit…

José,

Encore du bla-bla. Pour cette raison je mets une fin sur mon blog à vos divagations.