mardi 21 octobre 2008

Lettre ouverte à Charles Enderlin

Etant habitué à ce que Charles Enderlin ne publie pas tous mes messages sur son blog, mais n’hésite pas pour autant m’y nuire, je me permets de rendre public ma réponse à son dernier commentaire. Etant destinée à être publiée sur son blog, il ne m’en voudra donc pas de ce fait.

Cher Mr Enderlin,

A vous lire depuis quelques années, j'ai l'impression que vous êtes un être exceptionnel. Lorsque je lis votre prose , je ne peux que m'incliner devant votre professionnalisme et votre abnégation. Ainsi, lorsque je lis votre dernier post (1) j'ai l'impression d'être quelqu'un de tout petit auprès de vous.

Ainsi, chacun sait que vous avez la double nationalité, et que vous avez immigré très tôt en Israël. Comme chaque israélien, vous avez du faire votre service militaire, puis des périodes annuelles de trois à quatre semaines. Ce qui n'est, je vous l'avoue, pas toujours réjouissant mais, oh combien, nécessaire au pays que nous aimons tous les deux.

Vous avez du, également, allez combattre (ce que je suppose), lorsque nos voisins devenaient un peu trop agressifs (et peut être même -d’une pierre deux coups- envoyé vos reportages à France 2 en direct du front). Vous avez, théoriquement du moins, mis en danger votre vie, la sérénité de votre famille, et ceux qui ne l'ont pas fait vous doivent beaucoup. Ceux en général qu'on appelle les planqués, qui incitent les appelés à se faire dispenser du service national, se revendiquent souvent de gauche et manifestent généralement aux côtés de l'association la Paix maintenant qui est devenue la Paix à tout prix pour de nombreux, voire la majorité d'Israélien. Moi compris.

Vous avez de surcroît une autre coiffe à celle-militaire ci-dessus. Celle de journaliste permanent de France 2 à Jérusalem. Celle qui vous a permis de diffuser à longueur d’années les atrocités du conflit proche-oriental et permis de devenir célèbre de par le monde. On se souvient, notamment, du scoop de l’assassinat de l’enfant Mohamed Dura par les soldats israéliens (c’est du moins ce que vous nous dîtes) et qui vous a valu de nombreux prix. Certes ! Vous n’y était pas ce jour là, mais foi de votre caméraman, sympathisant du Fatah selon ses propres termes, c’est tout comme. ‘’Assassinat’’ qui, vous en conviendrez, a servi les intérêts des ennemis -et ils sont nombreux- d’Israël, pays que j’aime et, semble t-il, vous aussi. ‘’Meurtre’’ qui fut, nul n’en doute, l’excuse pour lancer aussitôt une intifada Al-Aqsa à l’assaut des infidèles que nous sommes. ‘’Crime’’ qui a justifié le lynchage de deux soldats, et la décapitation de Daniel Pearl. ‘’Infanticide’’ qui a coûté la vie à des centaines d’Israéliens et valu presque un isolement diplomatique à ce petit pays qui refuse, sondages et élections à l’appui, de se mettre entre les mains de ces officiers de réserve qui ne recherchent que la PAIX et vous sont si chers.

Bref ! De quoi, vous le reconnaissez vous-mêmes à mon propos, devenir défaitiste et renoncer à la création d’un état terroriste sur le flanc d’Israël, mais gardant espoir d’un renouveau au sein du peuple ‘’palestinien’’ aux fins d’une paix sincère et définitive comme je l’ai écrit des dizaines de fois dans mes articles, disponibles sur mon blog.

En conclusion ! Je reconnais humblement que je n’ai pas votre palmarès. Comme la très grande majorité des Israéliens heureusement. Ce qui me qualifie, à contrario, à être autorisé à dire mon mot à ceux qui imposent, sans être nullement élus, une direction politique dangereuse, voire néfaste pour mon pays, celui où j’ai décidé de vivre, de payer mes impôts, et à élever mes enfants quoiqu’il advienne.

Toujours cordialement, vous le savez bien.

Victor PEREZ ©

(1) Le lundi 20 octobre 2008 à 11:59, par Charles Enderlin

J'ai décidé de ne pas laisser passer le qualificatif "défaitiste" que Monsieur Perez accole au mouvement la Paix Maintenant, une organisation extra parlementaire fondée- il faut le rappeler - par des officiers de réserve. Je suppose qu'il se permet ce genre de liberté parce qu’il a combattu pour Israël. Pour ma part, je ne l'ai pas vu en uniforme de l'autre côté du canal de Suez en 1973, ni en opération au Liban en 1982 ou à Gaza dans les années 90. Peut être était-il sous les roquettes dans le nord d'Israël en 2006? Il paye certainement ses impôts en Israël et ses enfants font ou ont fait l'armée en Israël... Si ce n'est pas le cas, Victor Perez est la dernière personne qui peut qualifier la gauche israélienne de défaitiste. Les vrais défaitistes sont ceux qui veulent garder les territoires palestiniens avec le sang du dernier soldat israélien.

************
D'autres articles sur Charles Enderlin au moyen du module de recherche de Google sur la page d'acceuil de ce blog

30 commentaires:

popi soudure a dit…

il y a pour moi : un mystére enderlin ... ! comment l état d israel et sa corporation de reporters et journaListes , a t il put laisser durant toutes ces années LAISS2 COUDET LIBRE A enderlin , sa prose et ses reportages , le plus souvent a charges contre l état d israel ! aussi loin que je me souvienne ch enderlin a de tout temps critiqué et enfoncé l etat d israel ! par son poste de correspondant A2 il a distillé le post sionisme le plus virulent et a aidé de meme tout ce qui compte d ennemies d israel ! meme les nouveaux historiens ( pape illan , benny morris etc... ETC °)ont trouvés écoute internationale grace aux commentaires peu mesurés d enderlin ..... BREF CET ISRAELIEN ( puiqu il se vante de l etre ) a fait un mal fou a son pays ! je me demande s il ne bénéficie pas de protections OCULTES en erezt ou alors a t on peur de lui , en le laissant faire son travail de sape si destructeur des consciences européenes ,....,,,????

anna a dit…

Israël étant un pays démocrate oû les journalistes font un travail libre, Enderlin a pu, en tant que tel, se permettre sans ennuis, de montrer tous les soirs, à des millions de téléspectateurs français, une image défavorable et destructive d'Israël.

Aux moments les plus forts de l'Intifada où les critiques et l'hostilité effroyable vis-à-vis d'Israël fusaient de partout, il était difficile pour les israéliens de faire face à ce raz-de-marée de critiques et de dénigrement généralisés en filtrant les journalistes dont les prises de position trop évidentes contre sa politique, et qui ne répondaient déjà plus aux normes d'éthique nécessaires pour l'exercice honnête de la fonction.

N'oublions pas que étant au service d'une station française tous les journalistes juifs, aussi bien ceux qui travaillent pour les chaines Suisses, que Belges, ou même canadiennes, anglaises ou américaines et évidemment françaises, s'évertuaient à répondre aux attentes et à l'esprit de la station en fournissant des images et commentaires conformes à l'esprit de cet employeur, qui lui rejoignait la politique du gouvernement en place.

D'ailleurs, il y a un autre son de cloche depuis que Mr. Chirac n'est plus à la Présidence et les chaines suivent fidèlement. Depuis, c'est le calme plat et les mises en scène réduites mais pas inexistantes. (tout le monde se souvient de l'image du respectable photographe de Reuters montrant le gouvernement du Hamas qui se tenait, rideaux tirés en plein jour, et éclairé à la lueur des bougies). Difficile de rendre le métier de journaliste plus dérisoire que cela...

Ariella Rouah

Un point essentiel et primordial est a souligner, c'est le fait que la majeure partie de ses journalistes n'étaient même pas sur place mais recevaient l'information à partir de journalistes et photographes palestiniens qui se tenaient sur place et dont les sympathies ne sont un secret pour personne. Ainsi travaillaient CNN, NBC, AP, AF, Reuters, etc...etc... et ainsi nous avons eu droit à cette malheureuse affaire Al Dura avec le témoignage du journaliste palestinien que vous connaissez.

anna a dit…

En parlant de chaines TV dont les sons de cloche étaient conformes à ceux du gouvernement, je faisais évidemment allusion à la France uniquement.
A.R.

Anonyme a dit…

C'est un peu facile de faire porter la responsabilité de la dégradation de l'image d'Isräel à Enderlin et ses confrères.

C'est avant tout à cause de la politique israélienne, non ?

Julien - www.israel-palestine.ch

popi soudure a dit…

@ julien ...... COMME VICTOR PEREZ ? JE COMMENCE A CROIRE QUE VOUS NE SAVEZ PAS LIRE OU MIEUX ! VOUS COMPRENEZ CE QUE VOUS AVEZ ENVIE de comprendre § J AI DIT QU ENDERLIN A CONTRIBUE PAR SES COMMENTAIRES PARTISANS ENVERS LA PALESTINE A dénaturé l image d israel et il n est pas le seul ! ce serait lui accorer trop d importance pour qu il soit , le seul délateur ...... A BON ENTENDEUR : SALUT § ET PUIS NON Je n ai vraiment pas envie de vous saluer .......

Anonyme a dit…

C'était une réponse à Anna Cher Popi.

Julien - www.israel-palestine.ch

ariella r a dit…

Ecoutez Julien, je pense que ce serait peine perdue de tenter de vous expliquer que les israéliens ne font, tant bien que mal, que de se dépatouiller dans une situation impossible lorsqu'ils ont sur eux, 24 h sur 24h la plus forte densité par mètre carré de journalistes, reporters, moralisateurs, correspondants de presse, scrutateurs et autres dénonciateurs venus du monde entier, tous plus experts et compétents les uns que les autres.

Le moindre petit incident, entre Israël et les Palestiniens est scruté, commenté, analysé, et bien entendu, retransmis sur toutes les TV du monde, en écartant avec un total désintérêt toutes les horreurs commises un peu partout dans le monde ce jour-la, tels attentats, massacres, génocide, guerres, emprisonnements, famines, (qu'importe les centaines de morts de la journée en Irak, en Somalie, au Pakistan... !) absolument tout est dédaigneusement repoussé pour revenir à l'information, dans laquelle les israéliens seraient impliqués et ceci par un travail minutieux fournis en grande partie par des journalistes palestiniens, soldats inconnus pour une cause précieuse et leur commanditaires des chaines étrangères dont la presse française et des tas d'autres Enderlin. Ainsi eut-on droit à une affaire Al-Dura, magistrale production palestinienne qui aura fournit un scoop phénoménale au journaliste Enderlin qui, évidemment, ne se trouvait pas lui-même sur place ce jour la..

Vivent les médias version 21ème siècle et vive la culture des masses lorsque celle-ci puise son contenu d'un valeureux systeme comme celui-ci.

ariella r a dit…

Excusez, mais en rectifiant mon profil, j'ai repris mon prenom et donc anna et Ariella r ne sont qu'une seule et meme personne.

Salutations

Ariella Rouah

Victor PEREZ a dit…

@Julien,

"C'est avant tout à cause de la politique israélienne, non ?"

Evidemment que c'est d'ABORD la faute aux Juifs.

Lorsque l'on nomme son forum du nom imaginaire "Palestine", pays qui n'a jamais existé et qui n'existe toujours pas, on ne peut se tromper sur le jugement à porter au conflit.

N'est-ce pas ?

Anonyme a dit…

@ Anna. Je vous rejoins sur le constat que le conflit israélo-palestinien est surmédiatisé.

@ Victor

En même temps toutes les créations humaines sont nées d'abord dans l'imagination de certains...
Utiliser le fait que la Palestine n'a jamais existé pour arguer qu'elle n'a pas le droit d'exister est malhonnête selon moi.

L'histoire israélienne repose aussi en partie sur des mythes. En argumentant ainsi vous n'êtes que le négatif des acharnés qui nient toute légitimité à Israël en mettant en avant ces mythes.


Julien - www.israel-palestine.ch

Victor PEREZ a dit…

@Julien,

Où avez vous vu écrit que je suis contre un état pour les ''Palestiniens'' ? Mes textes sont là pour vous contredire.

Je suis pour. Mais encore faut il s'entendre sur ses dimensions et sur sa destination.

Ce que je vous reproche c'est de vous faire le portevoix de la propagande qui s'approprie volontairement le nom de ce qu'était la Palestine mandataire. Une région qui comprenait la Jordanie actuelle, le foyer arabe prévu par la SDN (l'ONU de l'époque), l'état d'Israël et les territoires.

Si vous conprenez cette nuance, vous comprendrez l'objectif du monde arabe qui n'est autre que faire passer l'état juif pour un état voleur et colonisateur, pour pouvoir, ensuite, l'éradiquer tranquillement.

Mais également,vous n'affirmerez plus bêtement que le conflit est de la faute d'Israël et que l'Olp a accepté un territoire sur seulement 22% de la ''Palestine''.

Anonyme a dit…

Je suis ravi de savoir que vous n'êtes pas un partisan du Grand Isräel.

Je vous retourne votre remarque, je n'ai jamais écris les propos que vous me prêtez.

Par contre L'OLP a bel est bien accepté la résolution 181 (partage de la Palestine du mandat) lors du sommet du CNP d'Alger en 1988 pour ne revendiquer un retrait d'Isräel que sur les territoires occupés en 1967, soit 22% de la Palestine du mandat.


Julien - www.israel-palestine.ch

Victor PEREZ a dit…

@Julien,

Je suis ravi de vous savoir ravi d'une chose connue de tous mes lecteurs. A savoir, que je ne suis pas partisan du grand Israël(il vous suffisez de bien lire et de comprendre).

Non pas que le peuple juif n'a pas de légitimes revendications sur la Judée et la Samarie, lieu de naissance du Judaïsme, mais qu'il faut au peuple israélien une véritable séparation d'avec les "Palestiniens". Chacun chez soi et D... pour tous.

Pour ce qui est du reste, et de l'acceptation de l'Olp des "22% de la Palestine du mandat"....

Dîtes moi, alors, de quelle partie de la planète est sortie la Jordanie et à quel antagoniste rattacher ses territoires ?

J'attends impatiement vos réponses à mes questions.

ariella r a dit…

Julien, puisque vous reconnaissez la surmédiatisation du conflit israélo-palestinien, vous conviendrez avec moi que cela a eu un impact évident sur l'information diffusée et a conduit à une surenchère d'articles, photos et informations vaseux en provenance parfois de journalistes délétères soucieux de fournir encore et encore de l'information parfois en "fignolant" ce qui n'a rien d'intéressant et conduisant ainsi à de la "production" et "mises en scène" massives (1) comme cela semble être le cas pour l'affaire Al-Dura ?

Ce n'est que de cela dont nous parlons !

Au sujet du renard Arafat, il a tant et si bien fait que le Nobel de la paix lui fut accordé , lui qui 'out of record' faisait le 16 fevrier 2006, ces aveux à son ami journaliste Abd El-Bari Atwan, redacteur en chef d'Al-Qods Al-Arabi : Arafat m'a dit qu'il transformerait les accords d'Oslo en malédiction pour Israël (clip 1046 sur le site www.memritv.org)(2) et dont voici les extraits :

"Abd El-Bari Atwan: Après la signature des Accords d'Oslo, je me suis rendu a Tunis pour rencontrer Arafat. C'était autour de juillet, avant son départ pour Gaza. Je lui ai dit: Nous ne sommes pas du même avis. Je ne suis pas favorable à cet accord. Il nous causera du tort, à nous Palestiniens ; il donnera une mauvaise image de nous et nous déracinera de nos origines arabes. Cet accord ne nous apportera pas ce que nous voulons, parce que ces Israéliens sont trompeurs.

Il m'a tiré dehors et m'a dit: Par Allah, je vais les rendre fous. Par Allah, je vais faire de cet accord une malédiction pour eux. Par Allah, cela n'aura peut-être pas lieu de mon vivant, mais tu verras un jour les Israéliens fuir la Palestine. Un peu de patience. C'est une confidence que je te fais ; ne le dis à personne. [Mais] souviens-t'en toujours. Parfois, quand je le critiquais durement, il me disait: te souviens-tu de ce que je t'ai promis, Abd El-Bari ?

Il était tres amical, et avait une grande capacité de pardon. Je ne l'ai jamais laissé tomber en temps de besoin. Par exemple, quand les Américains ont voulu lui imposer Abou Mazen comme Premier ministre et lui retirer tous les pouvoirs, j'ai défendu Yasser Arafat. J'étais convaincu, en raison de ce qu'il m'avait confié, et parce que je le connaissais, qu'il ne trahirait pas [les Palestiniens] et ne ferait pas de concessions.

C'est ainsi que j'ai compris que c'est lui qui avait crée et arme les Brigades des martyrs d'Al-Aqsa, afin de redresser la balance après la faute historique des Accords d'Oslo."

Et ainsi, lors de Camp David no 2, où furent réunit Ehud Barak, Clinton et Arafat, ce dernier fidèle à ses convictions et à sa promesse, repoussa ce qui lui fut offert c-à-d TOUS les territoires pris en 1967 avec y compris, la vieille ville de Jerusalem.

Ariella Rouah

(1) Un petit apercu de ce que les "journalistes" et photographes peuvent faire pour fournir de l'information en permanence. Voir sur le site : http://www.darnna.com/phorum/read.php?8,65769

(2)Clip 1046 sur www.memritv.org mais qui malheureusement a été retiré mais qu'on peut certainement obtenir sur demande.

Anonyme a dit…

Vous avez beau mettre des points de suspensions, c'est la réalité que vous le vouliez ou non.

Sinon pourquoi me poser une question dont vous connaissez très bien la réponse ?

La SDN a officialisé un mandat à la Grande-Bretagne sur une partie des ruines de l'Empire ottoman. Au début des années 1920 celui a été partagé en deux, La Palestine et la Transjordanie.


Julien - www.israel-palestine.ch

Anonyme a dit…

Arielle, malheureusement c'est aussi le cas pour Memri qui a été pris la main dans le sac à bidouiller des citations... Pour l'affaire Al-Dura je ne partage pas votre suspicion.

Sinon attention à ne pas colporter de la propagande (campd David II), vous allez énérver M. Perez !


Julien - www.israel-palestine.ch

Anonyme a dit…

Pour mémoire la charte de l'OLP, mouvement palestinien créé en 1964 (question Quels étaient les territoires "disputés" par Israël en 1964 ?? ) qui est soi disant "caduque" n'a jamais été modifié et donc prône toujours la destruction de l'Etat d'Israël. Je ne vous parle meme pas de celle du hamas...
Il est difficile de faire la paix avec des ennemis qui ne vous accordent même pas le droit d'exister!!

Anonyme a dit…

Victor mais où êtes-vous ??? Encore un qui surfe sur la propagande du "il n'y a pas de partenaire"...

Pour info voici ce que dit Nathan Weinstock (qui n'est pas (plus...) ce qu'on peut appeler un pro-pal) dans son "Histoire de chiens - la dhimmitude dans le conflit israéo-palestinien", p. 168 :

Il a fallut attendre jusqu'en décembre 1998 cinq ans après les accords d'Oslo pour que le Conseil législatif palestinien, réuni à Gaza en présence du président Clinton et soumis à de fortes pressions américaines, consente à abroger les articles de la Charte palestinienne qui postulaient la destruction d'Israël. Il est significatif qu'aucun texte amendé de la Charte n'ait jamais été divulgué par les Palestiniens, ce qui laisse planer un singulier doute sur la sincérité desdites suppressions.


Julien - www.israel-palestine.ch

ariella r a dit…

Evidemment Julien, tout ce que vous trouvez à dire c'est de nier ce qu'on vous met sous le nez et vous préférez croire ce qui va dans votre sens, même les absurdités les plus évidentes comme la mise en scène grossière de l'enfant Al-Dura et rejeter ce qui ne vous convient pas.

Je l'avais bien dit que c'était peine perdue que de tenter de vous convaincre, mais étant donne que je suis minutieuse, et pour fournir exactement la preuve de ce que j'avançais, j'ai procédé à une petite recherche et voici exactement le clip où l'on reconnait le journaliste Abd El-Bari Atwan raconter ce que Arafat lui avait promis. Regardez plutôt :

http://www.memritv.org/clip/en/1046.htm


Ariella Rouah

Anonyme a dit…

Après le retrait de la bande de Gaza les palestiniens quasi immédiatement ont souillé et brulé toutes les synagogues. Des membres de la communauté juive américaine ont investi dans l'achat des serres agricoles qui appartenaient aux résidents des implantations. Ils les ont fourni "clé en mains" aux gazaouites celles ci ont été détruites et laissées à l'abandon....
Depuis ce retrait des localités comme Sderot ont reçu des milliers de roquettes ainsi que les kibboutz environnants. Des villes comme ashekelon ont aussi été atteinte.
Voilà la triste réalité Julien.

Victor PEREZ a dit…

@Julien,

Je n'ai pas disparu, mais seulement pris mon repos shabatique. En avais je le droit ?

Je vous cite:

"La SDN a officialisé un mandat à la Grande-Bretagne sur une partie des ruines de l'Empire ottoman. Au début des années 1920 celui a été partagé en deux, La Palestine et la Transjordanie"

Connaissez vous réellement le sujet ? J'en doute très fortement.

L'empire Britanique, qui reçut mandat de la SDN avait pour mission de créer deux foyers. L'un arabe. Chose faite par la GB en 1922. Ce fut la Transjordanie (Jordanie actuelle).

Quant au foyer Juif que la puissance occupante devait également créer, il devait naître sur la partie restante de la Palestine mandataire. C'est à dire Israël dans la ligne d'armistice de 1949 + la judée + la Samarie + la bande de Gaza.

Indications qui impliquent:

a)que les arabes de Palestine reçurent leur foyer

b) et que les peu ou prou 22% de territoires que recevront tôt ou tard les ''Palestiniens'' sont 22% escroqués au foyer juif.

En conséquences, nommé ces 22% de territoires ''Palestine'' c'est ne pas reconnaître que le foyer arabe fut crée et entretenir l'illusion que les arabes ont été spolié de leur foyer.

En conséquences, nommé un site -ou autre- du nom de ''Palestine'' c'est ce faire complice de cette escroquerie intellectuelle.

Victor PEREZ a dit…

@Julien,

" (...)Il est significatif qu'aucun texte amendé de la Charte n'ait jamais été divulgué par les Palestiniens, ce qui laisse planer un singulier doute sur la sincérité des dites suppressions"

Et vous venez me dire que l'Olp a accepté l'état d'Israël ????????????

Vous vous contredisez vous-même.

Anonyme a dit…

@ Mon Cher Victor....


Pour ce qui est des Juifs il était question d'un foyer ...(terme qui ne veut rien dire...) pas d'Etat tandis qu'il était bien question de guider vers l'indépendance les Arabes.

Après cela ne change au fait que l'OLP a accepté de se contenter de 22% de la Palestine du mandat...

Par contre évitez de lire en diagonal, c'est n'est pas moi qui a écrit ce que vous citez mais Nathan Weinstock. Ce dernier a au moins l'honnêté de poser le problème de l'amendement de la Charte d'une manière correcte, à l'opposé de la propagande servie plus haut. Comme quoi une certaine propagande ne vous gêne pas tant que cela...

Pour ce qui est de la question de l'OLP beaucoup pensent que dans son écrasante majorité elle a accepté l'existence d'Israël dans ses frontières de 1949. Après si Victor Perez pense le contraire, libre à lui...

C'est toutefois un combat d'arrière-garde, est-ce qu'il y a encore un politicien israélien qui utilise cette argument ? Il est significatif que des cadres du Hamas se positionnent aussi sur un Etat palestinien Cisjordanie-Gaza + Jérusalem-Est. (voir par exemple la dernière interview de K. Mechaal).

Julien - www.israel-palestine.ch

Victor PEREZ a dit…

@Julien,

a) Je ne lis pas en diagonale. Vous affirmez que l'Olp reconnaît israël, puis vous me citez un passage où est remis en question, par la bande, cette vérité.

Choisisez un dicours puis tenez y vous.

b) Ainsi les Juifs n'auraient eu droit qu'à un foyer mais pas d'un état !!!!!!!

La hic, c'est que la lettre de Balfour parle d'un "foyer national".

Au fait! Pour vous, cela veut dire quoi un foyer national ? Un foyer administré par d'autres ou indépendant? Autrement dit un état?

c) Vous ne m'avez pas répondu sur la Jordanie. Ce pays faisait partie de la Palestine mandataire et a été attribué aux arabes qui y vivaient. Soit environ 93000 km². Plus de 4 fois Israël avec les territoires.

Alors, lorsque vous me parlez de 22% de la ''Palestine du mandat" vous me faites pensez à un idiot utile aux propagandites et aux idéologues qui n'ont qu'un objectif la fin d'Israël.

d)Pour ce qui est du positionement du Hamas, il ne s'agit pas de savoir sur quels territoires ils veulent s'étendre mais s'ils reconnaissent le droit des Juifs à s'autodéterminer sur une partie de leur terre ancestrâle.

Pour conclure,vous parler revient à perdre son temps. Vous êtes de mauvaise foi et vous évitez les sujets épineux qui vous mettent face à vos contradictions et vous sortirez de vos oeillères.

Je vous conseillerez donc de rester sur votre forum et d'y déverser tout votre "savoir". Je vous assure, je n'y viendrait pas vous contredire.

Anonyme a dit…

Je pense que pour ce qui est de la mauvaise foi vous avez encore beaucoup à m'apprendre :o)

J'ai fait exprès de cité un auteur qui ne pense pas comme moi mais qui a au moins l'honnêté de ne pas travestir le problème. Votre combat contre la propagande est déjà terminé ?

Sinon le terme foyer national ne veut absolument rien dire et c'est bien pour cela qu'il a été employé. Chacun peut y voir ce qui l'arrange. Par contre même les dirigeants sionistes, à l'époque, n'étaient pas sur le créneau de l'Etat... du moins publiquement.

Pour le reste il est assez comique que parfois la Palestine n'est que le fuit de l'imagination certain alors que quand cela vous arrange il s'agit de la Palestine du mandat & Transjordanie. Pour un pays qui n'a jamais existé c'est vraiment fort que vous arivez à en tracer les frontières avec une telle précision... Sacré Victor.

Pour ce qui est de l'idiot utile ne changez rien vous tenez bien le rôle en parlant de "terre ancestrlae". Les Juifs israéliens ne sont les descendants des Hébreux que dans l'imagination de certains...

Bonne journée Victor

Julien - www.israel-palestine.ch

Victor PEREZ a dit…

@Julien,

On s'énerve ? Je vais donc continuer à vous mettre le nez dans vos contradictions.

Je vous cite:

"J'ai fait exprès de cité un auteur qui ne pense pas comme moi mais qui a au moins l'honnêté de ne pas travestir le problème."

Vous citez un auteur qui vous contredit, mais vous continuez à affirmer, sans la moindre preuve de ce fait, que l'Olp a RECONNU Israël(sic). Vous ne vous remettez même pas en cause !!!!!!!!!!!!!!

Il vous faut peu pour vous contraindre à donner raison aux ennemis du peuple juif!!!!!

On continue:

"Sinon le terme foyer national ne veut absolument rien dire et c'est bien pour cela qu'il a été employé. Chacun peut y voir ce qui l'arrange. Par contre même les dirigeants sionistes, à l'époque, n'étaient pas sur le créneau de l'Etat... du moins publiquement."

Ce paragraphe donne donc raison aux juifs , si je comprends bien votre raisonnement, lorsqu'ils affirment que la SDN a donné mandat à la GB pour créer un état juif!?!? Car si "chacun peut y voir ce qui l'arrange" pourquoi les juifs de ne pourraient en tirer avantage ???? (re sic).

Pour ce qui est des dirigeants sionistes de l'époque réclamant ce fameux état juif, je vous rappellerai juste le nom du plus grand d'entre eux: Théodore Herzel qui écivit un livre du nom: L'état des Juifs. Mais, je vous rassure, il n'a pas été diffisé PUBLIQUEMENT mais probablement sous le manteau (re re sic)+ rires.

On arrête là? Mais que non:

"Pour le reste il est assez comique que parfois la Palestine n'est que le fuit de l'imagination certain alors que quand cela vous arrange il s'agit de la Palestine du mandat & Transjordanie. Pour un pays qui n'a jamais existé c'est vraiment fort que vous arivez à en tracer les frontières avec une telle précision... Sacré Victor."

Que vous le vouliez ou non, la vérité EST une EXACTITUDE. La Palestine du mandat à les frontières que j'ai précédemment décris. Et le seul mandat de la GB sur la région fut sur cette Palestine. Ce qui lui a facilité la création du foyer arabe, nommé de nos jours la Jordanie.

Ce n'est donc pas une région imaginaire, sauf pour ceux qui ont l'intention, comme vous, de travestir la vérité et affirmer que les arabes palestiniens ont été spolié de leurs droits.

Et la Palestine n'a JAMAIS été un état tel qu'on l'imagine de nos jours, mais une région colonisée successivement.

Et on termine par le plus drôle:

"Pour ce qui est de l'idiot utile ne changez rien vous tenez bien le rôle en parlant de "terre ancestrlae". Les Juifs israéliens ne sont les descendants des Hébreux que dans l'imagination de certains..."

Vous voilà expert en histoire, et probablement en archéologie.

Car sinon, comment expliquer que l'on trouve autant de synagogues de l'époque du peuple Hébreu, alors que chacun sait, sauf vous évidemment, que ce sont des lieux où les Juifs prient depuis toujours ?

On trouve d'autres choses, mais je m'arrêterai là.

En conclusion je vous résume:

a)L'olp a Reconnu Israël.
b)Il ne fut JAMAIS prévu d'état juif dans cette région
c)la Palestine fut un état que les Juifs sont venus volé
d)les juifs n'ont aucun rapport avec cette région.

Probablement j'en oublie. Mais ce que cela prouve, c'est que vous êtes soit:

a)Un idiot utile à la Ouma
b)un idéologue anti-israélien
c)un partisan des ''Palestinien"
d)un antisémite

Je vous laisee le choix du qualificatif.

En revanche, je ne vous laisse plus mon blog pour vous exprimer. J'effacerais tout message de votre part sans le prendre nullement en compte.

Anonyme a dit…

ce qui est très dommageable quant à la pseudo-liberté des commentaires de ce blog dont vous vous targuez...

maxime a dit…

http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/Juifs
Cela doit il être autorisé dans une société comme la notre ?

Victor PEREZ a dit…

@anonyme,

Mon blog n'étant pas un forum où l'on déverse sa haine garnie de stupidités, je vous encourage vivement à rejoindre Julien sur son site.

@Maxime,

N'y a t-il que cela qui doit être interdit dans notre si belle société où l'inversion des valeurs prime ?

Naibed a dit…

Pour les idiots utiles et autres compagnons de route de l'islam, qui utilisent le faux-nez de « Palestine » pour qualifier cette base arrière du terrorisme musulman :
Conflit Israélo-palestinien : les vraies raisons du conflit

Et pour en savoir plus sur la charmante « religion » de ces soi-disant « palestiniens » (1) :
Concentré de vérités sur l'islam

NB: ce résumé est suivi d'un dossier complet : ISLAM : Ce que l’Occident doit savoir
(traduction française de "ISLAM : What the West Needs to Know")

(1) qui ne se considèrent aucunement eux-mêmes comme tels ("palestiniens" c'est juste une façade pour les gogos occidentaux qui avalent encore l'hameçon d'un prétendu «nationalisme» palestinien) mais comme des musulmans aux avants-postes du djihad qui va "rejeter les juifs à la mer". Comme c'est mentionné clairement dans la charte du Fatah ou celle du Hamas.