mardi 12 octobre 2010

Un foyer juif pour le peuple hébreu

Lors de la renaissance de l’état d’Israël en 1948, sept armées arabes ont déclaré la guerre à ce nouvel état pour tenter d’enrayer son renouveau. Il n’y avait alors pas de ‘’colonisation’’, et pas de peuple ‘’palestinien’’ à aider dans sa lutte de libération, mais juste un refus total d’un foyer pour le peuple juif apatride sur une petite partie des terres ancestrales. Et cela malgré la décision des instances internationales inscrite dans la résolution 181 du 29 novembre 1947.

De nos jours, le monde musulman dans son ensemble se refuse toujours et encore à souscrire à cette nécessité logique et légale. Divers subterfuges politiques et diplomatiques sont utilisés aux fins de jeter aux oubliettes cette légitimation de l’état juif et parvenir à son éradication. Notamment au travers d’un « droit au retour » d’étrangers en son sein par centaines de milliers après l’avoir rétréci au maximum et coupé de son lieu le plus saint.

Lors de son  discours récent à la Knesset pour la session d’automne-hiver 2010, le Premier ministre Benjamin Netanyahou a donné, du haut de la tribune, son accord à un renouvellement du gel provisoire des constructions dans les implantations de Judée et Samarie contre l’acceptation publique par l’Autorité palestinienne du caractère juif de son pays. Seule caution pouvant assurer un avenir paisible et durable pour la région.

Proposition faite il y a plus d’un mois à l’AP, renouvelée hier et dont la réponse immédiate fut NON à la judaïté d’Israël. Opposition claire, nette et rapide démontrant au final que la ‘’colonisation’’ n’est pas l’obstacle mais le moyen utilisé pour obtenir des renoncements israéliens et faire avancer l’objectif suprême.

C’est ainsi que l’on s’aperçoit que l’état d’Israël est actuellement très bien gouvernée. Benjamin Netanyahou n’a et n’aura de cesse de répéter à l’envie à la face du monde, du haut de toutes les tribunes qui seront mises à sa disposition, l’exigence de respecter le droit du peuple juif à s’autodéterminer librement et vivre selon sa culture, sa foi et ses coutumes. Un droit reconnu aux peuples du monde, y compris le ‘’palestinien’’ mais refusé au juif.

Il n’y aura donc plus de concessions israéliennes sans que la partie adverse en fasse autant. Plus de cadeaux qui mènent, au final, à une reprise du conflit et non pas vers une paix juste et durable. Plus d’attitudes politiques néfastes de gauche mais une affirmation haute et forte de TOUS les droits israéliens. Quitte pour cela à s’opposer à ses principaux amis. Quitte aussi à lire des contresens dans les médias israéliens, tel Haaretz assurant, par exemple, qu’Obama ‘’a été humilié’’ par le Premier ministre, ou des textes de l’agence Metula News Agency assurant, pas moins qu’ « Israël n’est pas gouvernée » ou que « Netanyahou met Israël en danger ». Des ‘’analyses’’ démontrant simplement la conception défaitiste des journalistes face aux négociations, leur attitude de Juifs soumis acceptant les diktats ainsi que l’idéologie de gauche nauséeuse mettant en péril l’avenir du refuge juif en menant campagne contre la légitimité de ce gouvernement.

Le parti Kadima n’a, sur ce sujet, rien à leur envier.

Il ne fait point de doute que la Ouma refusera de céder sur ce point, car reconnaître le caractère juif d’Israël renaissant sur une terre devenue au fil du temps musulmane c’est accepter, en sous main, le début de la fin de l’islamisation rampante de la planète. Chose inacceptable aux yeux de l’OCI. Leur prochain objectif sera donc d’accroître la pression internationale sur Israël afin qu’il oublie cette revendication.

En conséquence, à Benjamin Netanyahou d’inscrire, comme parade, dans la session parlementaire qui s’ouvre l’interdiction absolue de tout retour de ‘’réfugiés palestiniens’’ sur le sol israélien. Retour pouvant résulter de tout accord de paix à venir, signé par un gouvernement plus faible. Cette interdiction ne pourra être levée que par un  vote des deux tiers des députés ou par un référendum national à la majorité simple.

Barak Obama a espéré, du haut de la tribune de l’ONU, voir reconnu dans le laps de temps d’une année la ‘’Palestine’’. Si dans ce temps il s’emploie à faire admettre la résolution 181 à la communauté musulmane internationale il pourra alors se vanter d’avoir fait progresser la Paix d’un pas de géant.

Mais pour le moment, cela reste encore dans le domaine de l’imaginaire.

14 commentaires:

ALCAN CINTAS a dit…

Je ne comprends pas le but de RADIO CHALOM,

ABOUAF était hier hystérique et arogant (du genre Monsieur je sais tout , je suis le journaliste le plus fin des analystes politiques et en plus je ne peux qu'avoir raison car je suis de gauche),
Il n'a pas cessé de presenter Netanyahou comme un nul et Abbas comme un intelligent.
Il est très choqué de la non reconduction du gel de 2 mois (alors qu'il ne connait rien aux tenants et aboutissants de cette redoutable négociation où le monde entier fait pression sur Israel.
Au lieu de s'inquiéter du refus de reconnaitre l'Etat d'Israel comme état du peuple juif, ce qui veut TOUT dire des intentions de ABBAS et consorts...
Avec presque tout les médias anti-israeliens, Radio Chalom n'a pour sa revue de presse pratiquement qu'une seule référence c'est HAARETZ, revue lue (très mal) par le président de cette station qui bizarrement était ou l'est toujours très haut dirigeant de Marianne (ami d'israel comme sait).
HAARETZ REPRESENTANT TRES PEU (7%)
ON SE DEMANDE POUR QUI ROULE RADIO CHAMOM????

Victor PEREZ a dit…

Alcan Cintas,

Il n'a rien à attendre de cette radio.

La seule qui vaille une oreille attentive est Radio J.

Anonyme a dit…

Bonjour M. Perez,

Israël, les juifs, seront toujours coupables. Quoiqu’ils fassent. Condamnés d’office !!! Et comble d’ironie, traités de pires fascistes…. Parce qu’ils osent seulement se défendre. Cela arrange beaucoup de consciences surement pas très nettes. C’est à désespérer….

Nous verrons quand le reste de l’Occident aura vraiment besoin de se défendre. Quand ils en auront assez de se mettre à genoux, Si jamais il persiste un tant soit peu, d’honneur en eux !! Pour l’instant, ils sont persuadés que leurs mollesses seront payantes.
Tant que les conditions réclamées sur Israël ne seront pas concédées - Israël est le coupable. Tant pis si ces conditions mettent en péril la survie du pays. Il faut qu’Israël, s’auto-suicide. C’est le conseil « bienveillant » partagé par nos élites juives « très désintéressées »

Que nous importe d’être pleurés, APRÈS ?

Quand à Radio Shalom, éviter de l’écouter, si on ne veut pas se sentir encore plus éprouvés. Qu’ils restent entre « bien-pensants ». C’est une défroque qui réchauffe leur avidité à être considérés comme les bons juifs. D’autant plus que cela s’avère payant au sens «propre » du terme. Pensent-ils au devenir de leurs enfants ces gens là ? Ils ont de la chance d’avoir autant de garanties…..

Étrange de dire « propre » pour ces personnes….

Payant ? Oui, pour le moment !

Qu’à D…. ne plaise, Je crains que, hélas, même pour eux, il y ait toujours un temps où ils ne seront « plus bons » et à ce moment là, ils ne pourront éviter (malgré leur bonne collaboration) de partager le sort de la majorité de leurs confrères, dans LEUR communauté.

Malheureux tout de même que tout au long de notre histoire, il ait fallu affronter de tels ennemis, desservant les leurs, sans aucune conscience, si ce n’est celle, d’être surs, d’être dans le bon camp. Rien que cela !! Le bon camp…. ? Que d’arrogance !!

Dénoncer des pouvoirs infâmes, oui, je veux surement…. Mais en leur conscience, c’est vraiment cela qu’ils pensent d’Israël ?

Merci de votre indéfectible travail Monsieur VP , qui n’est pas dicté par l’arrogance, mais seulement par ce qui doit prévaloir, c’est-à dire :

VAUT MIEUX PRÉVENIR QUE GUÉRIR !

Sarah

geneghis a dit…

J'ai peut-être une question stupide, mais l'état d'Israël ne peut-il pas être reconnu comme état d'Israël fonctionnant sur un mode démocratique? Est-il obligatoire qu'il se définisse comme état juif? Avec ses coutumes, son histoire, ses caractéristiques, cela va sans dire. Mais je pense que la religion doit être séparée de l'état et qu'elle doit être de la sphère intime. Il y a beaucoup de juifs qui se sentent suisses, français ou d'une autre nation.
A mon avis, une démocratie doit être laïque et le religieux est une foi qui est en soi.

Victor PEREZ a dit…

Geneghis,

Il ne s'agit pas d'être un état juif ou non mais d'être reconnu comme étant la nation du peuple juif par nos ennemis.

Il suffit d'ailleurs de se promener en Israël pour s'apercevoir que ce pays n'est pas une théocratie.

Eli a dit…

Geneghis,

Pourquoi pourrait-il y avoir plus de 20 pays qui se réclament de l'islam, et aucun du judaïsme?

Si Israël n'est pas reconnu par les arabes comme un Etat juif, c'est qu'ils veulent nous noyer dans un torrent de musulmans.

Il nous ont chassés de tous leurs pays musulmans dès 1948, ce n'est pas pour les retrouver ici.

Eli d'Ashdod

Anonyme a dit…

Un grand MERCI pour votre article, c'est toujours un plaisir que de vous lire même si je n'exprime que rarement, ici, mon point de vue. Aujourd'hui je le fais suite au dernier commentaire..... qui me fait penser que Le premier "des politiciens" est D.ieu lui même qui a fait le choix d'ISRAEL qu'Il tient pour "la prunelle de son oeil" ! c'est dire. Ce choix implique ostensiblement un plan religieux (et non laïque) qui est et sera; que l'on accepte ou non ISRAEL en tant que telle !!!! ISRAEL est le seul témoin de l'existence du D. Créateur afin que toutes les Nations sachent qu'elles existent par Sa volonté à Lui et que s'y attache une rédemption qu'aucune autre religion (ne leur en déplaise) ne saurait apporter !!!

Victor PEREZ a dit…

A Anonyme,

Merci pour vos encouragements.

Anonyme a dit…

Réponse a un ami sur un forum a propos de l'Iran.

Je suis sure que tu le sais,mais il n'est pas inutile de le rappeler...
Si une certaine *go-gauche* comme tu l'appele fait corps avec un régime despotique qui organise la misere et la répression du peuple, c'est en raison de son refus du nationalisme juif.
Ahmadinejad est du pain béni.

Si les sionistes disparaissaient,
c'est au nom du progressisme et de l'universalisme que cette *go-gauche* manifesterait dans la rue contre le régime des Mollahs.

On appele ca PERVERSION.

Montréal,Québec

Anonyme a dit…

a anonyme du quebec,

quelle mauvaise foi ?
vous la gauchiste serez pro ahmaninejad à cause d'un soit disant nationalisme juif.
quel renversement des roles digne de goebbels, ça c'est de pure propagande idéologique.
les gauchistes comme vous sont sans scrupules, la fin justife les moyens.
Sachez madame la gauchiste fan du fasciste-islamiste ahmaninejad que
«Le coran est pire que Mein Kampf, car Mein Kampf est un livre politique, le coran est un mélange de politique et de religieux. Il est plus facile de surmonter une idéologie politique qu’une idéologie politique, emballée dans une idéologie religieuse. »

Si israel est un etat nationaliste alors le canada est une dictature.
Alcan cintas.

Anonyme a dit…

Décidément Mistress Alcan Cintas n'a rien compris.

Si mon message avait été lu tout croche et niaiseusement comme vous le faites,croyez-moi,j'aurais eu a subir le rentre-dedans de Monsieur Perez bien avant vous.

Montréal,Québec

Anonyme a dit…

a anonyme du quebec

pauvre quebecoise, vous etes la plus intelligente d'ailleurs on est trop con nous les bons juifs pour comprendre votre tordu et detestable message.
occupez vous du PQ au quebec, ils ont besoin de gens comme vous.
A.CINTAS

Victor PEREZ a dit…

A Cintas et Anonyme

Fin ici de votre vif échange.

Anonyme a dit…

Bé coudon, c'est bin d'valeur de pogner les narfs d'même! On t'cause de PERVERSION, t'as-tu saisi, ostie d'niaiseuse qu'a po compris pantoute le post pourtant bin fin sur la gogoche qu'aime po les juifs nationalistes!
Je pense de même, pi qu'Israël lui sert (à la gogoche, niaise po, Alcan!) à défiler en rangs d'oignons d'ostie d'niaiseux pour montrer sa belle âme démocrasseuse à tous les passants...

Vous crissez po des claques par écrit, câline! En réalité vous êtes d'accord (bon d'accord moi aussi j'ai eu un peu du mal à décrypter l'analyse, chu pas bin vite)... sauf que moué, d'voir écrit "pain béni" à côté du nom du dictateur iranien me choque bin gros les prunelles !

Catherine, Ola Hadacha, Israélienne ex-Québécoise (deux ans à Québec, ça compte!)

je vous aime tous, vous autres au Québec, m'a m'installer un camion d'poutine dans la vieille ville de Beershéva, câââââlice!

PS: Pi Alcan, arrête donc d'écouter radio Shalom, si c'est pour pogner les narfs d'même! Radio J, on te dit.
Moi c'est plutôt Latma TV, de l'excellente Caroline Glick et sa non moins excellente équipe.
Tu connais-tu ço, toué?