vendredi 6 février 2009

Les illogismes de Jacques Attali

Le Crif, dans sa rubrique « Revue de presse » nous dresse les ‘’réflexions’’ proche-orientales de celui qui fut, longtemps, un conseiller de François Mitterrand. Un véritable expert se doit de maitriser parfaitement le sujet traité. Après la lecture des ces ‘’pensées’’, le moins que l’on puisse affirmer c’est qu’Attali n’est pas compétent en la matière et se contente de clichés préétablis par la propagande.

Il part du postulat que l’élection israélienne prochaine « (…) concerne le monde entier, dont la stabilité dépend très largement de celle du Moyen-Orient, qui dépend-elle même beaucoup de la capacité des Israéliens et des Palestiniens à faire la paix et à se reconnaître ». Qui peut réellement croire, outre les idéologues, que la paix survenue au Proche-Orient, la planète se libèrera de tous ses autres conflits ? On peut même affirmer le contraire ! Israël en paix avec ses voisins, ceux-ci inévitablement auront quelques différents à solutionner sans avoir pour possibilité d’accuser l'éternel bouc émissaire juif.

Il poursuit en affirmant que « (…) les sondages, en Israël et en Palestine, montre qu’une immense majorité des deux peuples veut reconnaître l’autre, et vivre en bon voisinage (…) ». Il serait plus qu’intéressant de consulter les sondages concernant les ‘’Palestiniens’’ puis de les communiquer aux Israéliens !!! A preuve du contraire, ces derniers sont toujours plutôt enclins à soutenir les bombes humaines et les terroristes de la « résistance » que les diplomates en quête de paix définitive.

Vient ensuite la litanie habituelle des concessions nécessaires pour une fin du conflit : « (…) Un retour aux frontières de 1967, un partage de Jérusalem et de ses lieux saints ; un échange de territoires, pour assurer aux Israéliens une sécurité qui n’existait pas dans les frontières de 1948 (…) ». Curieusement, l’exigence du « droit au retour des réfugiés » en Israël -véritable épine de tout plan de paix- n’est pas même mentionnée ?!?! Pour quelle raison ? N’est-ce pas une reconnaissance implicite du fait que l’apaisement n’est nullement recherchée par la partie musulmane, sauf à céder sur ce que d’aucuns affirment être un piège mortel pour les Israéliens !!!

Après ses ‘’ solutions ’’, viennent les risques encourus par les parties si elles ne vont « pas très vite dans cette direction ». D’où son alerte à nous prévenir : « (…) le pire est vraisemblable » nous assène t-il. « (…) le conflit de Gaza a contribué à discréditer l’OLP et l’autorité palestinienne. Il a aussi renforcé le Hamas, et tous ceux qui dans le monde arabe ne veulent plus d’un compromis (…) ». Outre l’observation qu’une grande partie de la communauté musulmane ne veut pas de la paix, on se demande bien en quoi le Hamas a pu se renforcer ? Militairement ? Politiquement ? Diplomatiquement ? Economiquement ? Sur quelles études se base t-il pour nous imposer cette assertion ?

Dans le raisonnement de tout ‘’expert’’ qui se respecte, après les extrémistes ‘’Palestiniens’’ viennent obligatoirement les ‘’jusqu’au-boutistes’’ israéliens : « (…) de même, une partie de l’extrême droite israélienne, une fois de plus d’accord avec les plus extrêmes des palestiniens, commence à redire qu’il n y a pas de place pour deux Etats viables dans la région(…) ». La comparaison peut paraître judicieuse, sauf si l’on se souvient que l’état d’Israël est un état de droit ayant une police, voire une armée, prête à exécuter les ordres du gouvernement. Et ridicule sera celui qui affirmera sérieusement que l’extrême droite israélienne est en passe de prendre le pouvoir en ce pays.

Pour conclure, il nous affirme que « (…) s’ouvre donc une très brève, et ultime, fenêtre d’opportunité : un gouvernement israélien nouvellement élu aura tous les pouvoirs, pendant quelques mois. Il lui faudra aller vite, pour proposer une paix des braves, définir les conditions de la négociation avec les Syriens et une stratégie face aux Iraniens ».

Le comique de cette allégation est l’oubli basique et systématique que pour faire la paix il faut être au moins deux.

-Le Hamas, et ses affidés, sont ils prêts à s’asseoir à la table de négociation et, ainsi, reconnaître le droit légitime des Israéliens à vivre dans un état juif ?
-La Syrie est-elle prête à renoncer à soutenir le Hezbollah qui ne vit que par sa « résistance à l’entité sioniste » ?
-L’Iran est-il prêt à renoncer de son plein gré à sa nucléarisation, ses soutiens aux différents groupes terroristes qui composent la société ‘’palestinienne’’ et mettre fin à son appel permanent à l’éradication de l’état d’Israël ?

Ces trois questions non exhaustives, anodines mais essentielles quant à l’avenir de la région, Jacques Attali les a soustrait de son ‘’analyse’’ préférant tomber dans le prêt à penser du microcosme intellectuel parisien mettant sur le dos israélien la responsabilité de la poursuite du conflit.

C’est ainsi que s’établit, peu à peu dans les faits, la logique de l’immoralité de la légitime défense israélienne ; des condamnations internationales quoique fasse ce pays ; de l’appel ouvert aux boycotts pourtant interdits par les lois ; de l’amalgame nauséeux entre les nazis et les Juifs ; de l’accroissement de l’antisémitisme à travers la planète ; des ruptures diplomatiques ; ou encore des manifestations de rues haineuses.

Jacques Attali concourt indirectement, par ses ‘’analyses’’ insensées, au développement du conflit et de l’antisémitisme à travers la planète. On ne s’improvise pas expert lorsque l’on vit en permanence à quatre milles kilomètres du sujet traité. Le conseil que l’on pourrait donner alors, en toute modestie, à ce grand commis de l’état français, serait celui de se documenter, voire de réfléchir, avant tout prochain exposé sur le sujet.

Ce qui lui permettrait de se démarquer, pour son propre bénéfice, du politiquement correct, qui sied si bien aux haïsseurs d’Israël.

35 commentaires:

Al-Fad a dit…

Bon sang ! Saleté d'Attali !!Encore un "alterjuif" antisémite !!!

"L’Iran est-il prêt à renoncer de son plein gré à sa nucléarisation, ses soutiens aux différents groupes terroristes qui composent la société ‘’palestinienne’’ et mettre fin à son appel permanent à l’éradication de l’état d’Israël ?"

Pourquoi l'Iran n'aurait-il pas le droit de se "nucléariser" alors qu'Israel et l'Occident possèdent des bombes atomiques ? Si vous voulez que l'Iran y renonce, il faut que toute la planète renonce au nucléaire militaire (et civil par la même occasion, qu'on se débarrasse une bonne fois pour toute de cette cochonnerie).
Deuxième chose, il me semble que le président iranien n'a jamais parlé d'"éradication d'Israel".

voir article :
http://www.ism-france.org/news/article.php?id=7558&type=analyse

Attention, il faut être précis monsieur Perez.

popi soudure a dit…

@....AL FAD vos posts sont une véritable polution du blog , que du parti pris et de la critique propagandiste que ne renieraient pas les communiquants du hamas et autres TERRORISTES ..... vous osez écrire en fin de message :.... " il me semble que le président iranien n'a jamais parlé d'"éradication d'Israel "..... ALORS LA : AL FAD ? SOIT VOUS ETES SOURD ET AVEUGLE ET NE SAVEZ PAS LIRE ou votre parti pris et votre anti sionisme de base vous a perdu a jamais pour une société civile "normale" ......
Pour revenir au sujet attalie , trop d années passées avec tonton miterrand lui ont formatés l esprit et ou les théses du triste sir et pro arabe " hubert védrine " a marqué les idées de jacques attalie , mais pas dans le bon sens ! ......

Al-Fad a dit…

@popi soudure :

Ecoutez j'essaie d'apporter la contradiction, voilà tout. Enfin quoi, un blog où tout le monde est d'accord avec l'auteur c'est complètement ridicule. Je viens sur ce blog parce que j'ai envie d'échanger avec des gens qui n'ont pas forcément le même point de vue que moi. Arrêtez de dire que je défends tel ou tel camp, je n'appartiens à aucun parti ou organisation. On ne peut pas en dire autant de monsieur Perez dont l'analyse est clairement biaisée. C'est en tout cas mon avis. J'essaie néanmoins de comprendre, et c'est dans ce but que je "pollue" ce blog comme vous dîtes. Amitiés.

Victor PEREZ a dit…

@Al-Fad,

Vous apportez la contradiction ? Vous me faites rire.

Vous pensez que mon analyse est biaisée. Alors portez la contradiction par des arguments vérifiés et vérifiables et non pas par vos seules opinions.

Comme par exemple le droit de l'Iran de se doter de la technologie nucléaire!!!!!

Jusqu'à preuve du contraire le monde occidental, Israël compris, n'a JAMAIS menacé un pays tiers de disparition. L'Iran ne FAIT que ça envers ''l'entité sioniste''.

Vous comprendrez donc l'interdiction imposée à ce régime barbare de ne pas se doter de l'arme nucléaire.

Quant à vos sources qui jouent avec les mots...

Demandez leur donc si les ayatollahs sont prêts à reconnaître tout simplement le droit des Juifs à disposer d'un état bien à eux comme tout autre peuple.

Renseignez vous avant de gribouiller sur mon blog.

Pierre a dit…

Shalom Victor, une réalité qui mérite bien deux notes de commentaire. Une, je ne vois pas comment à ce stade, avec tout ce qui se passe, peut on imaginer de parler de paix ? D’abord avec qui ? Et puis si même, en insistant vraiment beaucoup, on en trouvait un faisant semblant, ce seraient touts les autres, majoritaires, qui s’en moqueraient, qu’ils n’en voudraient pas comme toujours, car tout simplement ils n’en ont pas besoin. Voilà la réalité du terrain. Il est pourtant clair, en revanche, que ceux derniers ne demandent autre que du temps pour mieux s’organiser, du pognon pour se payer de quoi alimenter non pas la population mais bien leur haine et reprendre exactement là où ils ont été stoppés. Deux, de cela en découle une toute autre logique et priorité pour les vrais amis d’Israël. D’abord se rendre à l’évidence que ce serait con pour nous autres se faire piéger par ces mêmes forcenés en se enlisant, armes et bagages, dans une cause qui n’a aucune chance d’aboutir en l’état. Edifiant pour se dire qu’on fait quelque chose d'utile, on oublie qu'il pourrait être même dangereux pour Israël. Car c’est exactement ce qu’ils vaudraient les oumma, et pendant qu'on perd du temps, eux, laissé en paix, testent ces nouveaux lancements et font monter la mayonnaise dans la centrifugeuse. C'est évident que c'est là qu'il faut mettre le paquet pour l'empêcher et ne pas les laisser ni en paix ni faire. Y a-t-il un autre choix ?

Al-Fad a dit…

@Victor

Pouvez-vous m'expliquer pourquoi des pays dits "gentils" possèdent la bombe nucléaire ? Alors qu'un pays dit "méchant" (je parle bien évidemment de l'Iran) ne la possède pas ? Si l'occident est pacifique, pourquoi posséder des bombes nucléaires et s'armer jusqu'aux dents ? Dans quel but ?
Allez-y Victor, expliquez-moi un peu tout ça.

Al-Fad a dit…

Autre chose, quand un "méchant" veut se doter de l'arme nucléaire, alors là L'ONU doit intervenir. En revanche, quand un "gentil" (Israel) ne respecte pas les résolutions de L'ONU c'est tout à fait normal. Comprenez que je trouve votre propos quelque peu biaisé mon cher Victor.

Victor PEREZ a dit…

@Al-Fad,

Faut il être si niais pour poser de telles questions!!!!

Les pays gentils possèdent la bombe nuclaire pour faire face aux pays méchants qui voudraient déborder des frontières. Cela les fait réfléchir au cas ou !!!

Pour ce qui est des résolutions qu'Israël ne respecterait pas...

Israël n'a pas signé le Traité de non prolifération. Ce qui ne l'oblige nullement à respecter ce qui est dit en son sein. L'Iran, en revanche, si car elle a signé ce protocole.

Compris ?

Ceci dit, bien malin vous serez si vous m'amenez une simple déclaration d'un homme politique israélien reconnaissant que son pays posséde la bombe nucléaire.

Vos suppositions ne reposent que sur ce qu'en disent les ennemis de ce pays. Un peu faible non ?

Ceci dit, israël a toujours affirmé qu'elle n'introduirait pas le premier le nucléaire dans la région. Et jusqu'à preuve du contraire vous n'avez aucune preuve de ce fait. Pas même un essai nucléaire israélien.

Pierre a dit…

Difficile discuter avec quelqu’un à qui manifestement manque des volumes entiers d’histoire ou qui soit un peu Alzheimer. Ceux, en revanche, qui n’ont pas perdu la leur, de mémoire, n’oublieront jamais la fatwa des Ayatollahs, d’un Ahmadinejad, et leur envie de s’embraser avec le grand feu pour un sacrifice de masse. Ca fait des années qu’Israël, notre sentinelle avancée, met en garde le monde occidental, celui libre et démocratique, sur l’avancement militaire de l’Iran, un pays, qui crève la faim du tiers monde, tiens un Chavez n’est jamais très loin, pour se faire une centrale nucléaire en plein désert, lancer des missiles en stratosphère. C’est le progrès disent les mollah aux gogos tombés avec la pluie, et aux nouveaux arrivés qui leur tendent une main, ils répondent avec le plus classique des bras d’honneurs.

Victor PEREZ a dit…

@Pierre,

Triste réalité effectivement.

Al-Fad a dit…

http://www.liberation.fr/monde/010169205-le-secret-de-polichinelle-de-la-bombe-atomique-en-israel

Alors vous allez sans doute dire que Libération c'est caca, mais je ne suis pas le seul, et loin de là, à affirmer qu'Israel possède l'arme nucléaire. "Faut il être si niais" pour nier cette évidence, mon cher Victor ?

Al-Fad a dit…

Ah oui et vous pensez donc qu'il y a des Etats gentils et des Etats méchants. Pour moi tout Etat est nuisible à l'émancipation de l'individu. Il n'y a pas de bons et de mauvais, chaque Etat a ses zones d'ombre.
A mon sens, posséder la bombe pour dissuader d'autres pays de faire quoi que ce soit de répréhensible (selon les critères de ceux qui possèdent la bombe bien évidemment) s'apparente à du chantage. Vous soutenez donc un système mafieux en justifiant cela.

Ahoovah a dit…

Oh laaaaaaaaaaaa, ça fait des plombes que je ne lis plus les journaux français (French PreSS),
Ça existe toujours Libé ??

Ç'était pas les anciens Maoistes et Stalinistes qui lisaient ça ??

"Pour moi tout Etat est nuisible à l'émancipation de l'individu. Il n'y a pas de bons et de mauvais, chaque Etat a ses zones d'ombre "

Trés Impressionnant !!

Victor PEREZ a dit…

@Al-Fad,

Un lapsus, interprété dans tel sens, sera pour vous preuves!!!!!

En revanche, l'intention manifeste du régime iranien de posséder le nucléaire ne fait pas de ce pays, à vos yeux, un pays méchant!!!!

Malgré son soutien à tous les terrorismes qui existent dans ce coin du monde; ces accointances avec le dictateur rouge vénézuélien; malgré son aide au Hezbollah dans le coup d'état permanent au Liban; son aide aux ''rebelles'' irakiens qui s'indignent de l'intallation de la démocratie en ce pays;...

J'espère bien qu'israël possède les 200 ogives nucléaires qu'on lui prête. C'est sa garantie de survie dans ce monde infâme et aux valeurs inversées.

Mais ce qui est comique dans vos posts,c'est qu'ils reposent TOUS sur des on dit et non pas sur des PREUVES vérifiées et vérifiables comme il sied à tout individu normal.

C'est dire toute la haine et le mépris que vous portez en vous à l'encontre du peuple juif.

Al-Fad a dit…

"C'est dire toute la haine et le mépris que vous portez en vous à l'encontre du peuple juif."

Mais bon sang Victor, je ne parle pas du peuple juif, quand allez-vous enfin comprendre ? Je parle des ETATS aux services des grands lobbies pétrolier et militaro-industriel !!!! Arrêtez de voir des juifs partout c'est quand même incroyable ça !! Suivez donc l'exemple de Philippe Cohen qui a écrit dans Marianne "oubliez les juifs, oubliez-nous !!", c'est la meilleure chose que vous ayez à faire.
Par ailleurs je ne suis pas favorable au fait que l'Iran se dote de l'arme nucléaire, mais je ne vois pas en quoi l'occident doit intervenir dans cette affaire étant donné que cet occident décadent est responsable d'une bonne partie des maux de cette planète (guerres "préventives", OGM - brevetage du vivant, uniformisation des moeurs, pollution industrielle et j'en passe...), alors excusez-moi mais voir les Etats-Unis et ses alliés faire de l'ingérence en permanence et faire la guerre partout sous prétexte d'installer la démocratie, les voir mentir de manière éhontée face à la communauté internationale sur les prétendues armes de destruction massive iraquiennes, pardonnez-moi mais si je réfléchis une seconde, je ne vois pas comment on peut encore faire confiance à ces "gentils". Ca ne veut pas dire que je fais confiance à l'Etat iranien, loin de là, car je ne fais confiance à aucun ETAT. Je pense que je suis clair quand même. Je n'ai jamais écrit que je ne faisais pas confiance aux juifs.

Victor PEREZ a dit…

@Al-Fad,

La phrase que vous avez souligné s'appuie sur l'analyse de tous vos posts et non seulement sur le dernier.

Les Juifs vous les maudissez. C'est dire le dialogue qui peut s'instaurez avec vous.

Quant à juger les "gentils"...

Allez donc vivre quelques temps chez les méchants.

Je prends les paris que vous en reviendrez au plus tôt.

Du moindre mal il faut choisir.

Chose que vous refusez de faire. C'est tellement plus facile, n'est-ce pas ?

Al-Fad a dit…

"La phrase que vous avez souligné s'appuie sur l'analyse de tous vos posts et non seulement sur le dernier.

Les Juifs vous les maudissez. C'est dire le dialogue qui peut s'instaurez avec vous."

Désolé de vous dire que votre analyse est mauvaise, car je n'ai à aucun moment écrit que je maudissais les juifs. Ceci n'est que votre point de vue, mais objectivement on ne peut me déclarer antijuif.

"Allez donc vivre quelques temps chez les méchants.

Je prends les paris que vous en reviendrez au plus tôt."


Effectivement, je pense que je ne pourrais pas vivre en Iran, mais pas parce que ce pays serait vilain. Non, tout simplement pour des raisons de différences culturelles, je ne m'y sentirais pas à l'aise. Tout comme un Iranien ou un Iraquien s'il venait en Occident ne se sentirait pas à son aise. Est-ce une raison pour intervenir dans ces pays afin d'instaurer la "civilisation" ? De quel droit l'Occident s'insinue dans les affaires de pays étrangers ? Surtout quand on sait qu'il intervient toujours lorsqu'il y a du fric à se faire, c'est malheureux mais c'est la loi du monde moderne, penser que l'occident serait bon par nature et totalement désintéressé est proprement ridicule. D'ailleurs la démocratie est un jardin, elle se cultive tous les jours, il ne suffit pas de la décréter. Ce n'est pas parce que je vis en "république française", le pays des "droits de l'homme", que la démocratie va de soi, et qu'il ne faille pas être sur ses gardes.

"Du moindre mal il faut choisir."

Pardonnez-moi si je ne soutiens pas ces méthodes mafieuses, je ne vois pas pourquoi j'aurais à choisir entre des "bons" et des "mauvais". Une troisième voie est possible, la voie/voix du peuple, car c'est toujours le peuple qui souffre, coincé entre ces "bons" et ces "mauvais". L'immense majorité des gens veut vivre en paix et pouvoir subvenir à ses besoins essentiels. Il ne veut pas des guerres imposées par les "bons" ETATS et les "mauvais" ETATS.

Victor PEREZ a dit…

@Al-Fad,

Vous jouez sur les mots. Vous avez,dans vos précédents posts, maudits Israël. Autrement dit le peuple qui l'habite, soit les Juifs.

Quant au bonheur des peuples... Vous me faites rire et vous démontrez votre naiveté.

Vous vous opposez à ce que les occidentaux instaurent la démocratie dans les méchants pays, et parallélement vous réclamez le droit des peuples.

C'est dur de vous comprendre.

Pour finir, ni l'Iranien ou l'Irakien ne semblent se sentir mal à l'aise dans nos contrées.

En revanche, si vous vous intallez dans un de ces pays au régime dictaturial, vous reviendrez en courant vous mettre à l'abri de ces méchantes démocraties.

Naïf et hypocrite font aussi partie de vos qualités.

Miko a dit…

"Vous jouez sur les mots. Vous avez,dans vos précédents posts, maudits Israël. Autrement dit le peuple qui l'habite, soit les Juifs."

Je crois qu'il y a là un fait intéressant, qui, à mon avis, justifie tout le bla-bla contenu dans ce blog : l'assimilation des Juifs et d'Israël.
Vous allez encore dire, M. Perez (vos discours sont bien rôdés), que c'est jouer sur les mots.
Les Juifs pratiquent le judaïsme. C'est une religion (je remets les choses à plat). Cela n'est pas suffisant pour leur reconnaître l'identité de "peuple". Je suis athée, donc je n'ai pas de peuple ? Et tous les juifs font partie du même peuple ? Je m'interroge.
Un peuple doit-il se définir par la religion qu'il pratique ? Je ne suis plus Français, je ne suis plus membre de ce peuple, j'appartiens au peuple athée ?

L'amalgame entre juifs, Israéliens, et sionistes et certainement l'une des plus grosses erreurs qui soit, et alimente des faits divers et variés qui font vos beaux jours, M. Perez. Dire "non" aux colonies en Palestine n'est pas un acte antisémite. Dire "non" à Israël n'est pas dire "non" au judaïsme. Il ne faudrait pas tout confondre. Et puisque vous aimez faire des rappels fréquents à l'Histoire, et aux héritages, je vous rappellerai tout de même que le sionisme a compté, parmi ses membres, Hitler lui-même. Dire Israël = juifs = sionistes signifie mélanger pêle-mêle le géopolotique, la religion, et les idéologies. C'est un peu réducteur.

Je n'admets pas, quand je dis être contre la politique d'Israël, être taxé par des gens comme vous d'être antisémite. La laïcité a ça de bien qu'elle sépare la Religion et la Vie Publique.
Vous devriez être plus rigoureux dans l'ensemble de vos posts (ou moins hypocrite ?) et bien faire la différence entre juifs, Israéliens, et sionistes. Avant d'aborder un sujet, il est nécessaire d'en donner les principales définitions, afin de savoir de quoi on parle. Je pense (humblement) qu'une grande partie du problème d'"antisémistisme" est là.

Soyez plus clairs si vous voulez être compris (et non pas seulement braire de toutes vos forces que vous êtes une victime), tout le monde s'en portera mieux, et cela pourrait aussi contribuer (rêvons un peu) à simplifier les choses pour pas mal de monde.

Cordialement

Victor PEREZ a dit…

@Miko,

Si le peuple juif n'est pas, à vos yeux un peuple, alors quel peuple l'est ?

Qu'est-ce qui, à vos yeux toujours, fait un peuple ?

N'est-ce pas les éléments communs qui réunissent les individus en peuple ?

- Elements comme l'histoire commune (les juifs ont été tellement persécuté de tout temps, que cette histoire, à elle seule, suffit à former un peuple), ou encore le Sionisme (le désir intense de retourner à Sion -ville de Jérusalem- afin de vivre en sécurité à l'abri de tout ennemi, ou encore la religion qui se retrouve être la même quelque soit l'endroit où le Juif à vécu.

Tout cela forme, ne vous en déplaise un peuple uni autour des valeurs universelles qu'il contribua à répandre à travers la planète.

A vous maintenant. Vous vous dîtes athée et fier de l'être.

Autrement dit, vous n'êtes rattaché à aucun point commun d'un autre individu. Car athée signifie ne croire en rien. Un peu comme les animaux à qui suffit les bas instincts pour être heureux.

Et pour soulever la question le peuple juif existe t-il ? (cela est sous entendu dans votre commentaire) ne faut il pas être antisémite pour la poser ?

N'avez vous rien de mieux à faire dans votre vie pour songer à réfuter "l'amalgame" entre les juifs, les Israéliens et les Sionistes ?

Et si d'aucuns se définissent comme tels, faut il les condamner à la chambre à gaz puisqu'à vous lire hitler était Sioniste ?

Pour conclure, vous avez très mal lu mon blog. Vous ne vous êtes pas aperçu que vous lisiez un Juif, Israélien et Sioniste.

Il en existe, j'en suis la preuve parfaite.

Miko a dit…

Ce qui fait un peuple ? C'est la question que je vous pose. Si vous me relisez attentivement, je demande si une religion suffit pour cela. Je ne pense pas. A partir de combien d'éléments communs peut-on se définir comme peuple ? Et quels éléments ? Une religion ? Une langue ? Une terre ? Un passé ? Des aspirations ? Quels éléments sont nécessaires pour définir un peuple ? Les faut-il tous ?
Je vous fais le reproche d'assimiler (volontairement ou non) les pratiquants d'une religion, les habitants d'un pays, et les adeptes d'une idéologie. Or, ce sont des catégories distinctes, ne vous déplaise. Vous faites partie des trois, fort bien. Mais vos propos trop souvent ambigus laissent penser c'est systématiquement le cas, ce que je réfute. Des juifs en France n'approuvent pas la politique d'Israël. Des Israéliens ne sont pas juifs. Relisez donc ce que je dis, et vous verrez que j'appelle à plus de rigueur dans vos dénominations. Mais je ne pense pas que ce problème vous intéresse, car c'est de cet amalgame que vous tirez votre fond de commerce.

Vous prétendez que les valeurs juives sont universelles. Comme vous le dites si souvent, c'est une question d'opinion qui ne regarde que vous.

A vos yeux, être athée se rapproche de la position animale. Ces paroles n'offensent que vous, malheureusement. Je crois que vous vous égarez et j'aimerais vous rappeler d'une part à un peu de dignité, et ensuite à moins de violence, de mépris.
Non, je ne crois en rien. Et alors ? Cela fait de moi quelqu'un qui vous est inférieur ? Sans valeurs ? Je suis un laïc convaincu (je le répète), qui souhaite reléguer la religion à la sphère de la vie privée, pour permettre de vivre ensemble.
Les bas instincts (athées) dont vous parlez, et qui semblent me satisfaire (les vôtres sont très certainement bien au-dessus) ne feront jamais autant de morts et de désolation que les instincts religieux à travers les âges. Je vous concède de ce point de vue un héritage dont je ne voudrais pour rien au monde.

Oui, je soulève la question de savoir si le peuple Juif existe, au sens (je commence à être agacé par votre manque de rigueur, mais je pense que c'est davantage lié à un mode de pensée sophiste qu'à un réel manque d'inattention) où VOUS l'avez défini (je re-cite donc) :
"Vous avez,dans vos précédents posts, maudits Israël. Autrement dit le peuple qui l'habite, soit les Juifs."
Non, il ne faut pas être antisémite pour poser cette question, même si cela arrangerait vos affaires. J'ai énoncé la question clairement, plus haut, et dans mon post précédent : votre définition me semble hâtive et source de bien des malentendus.

Quant à savoir ce que j'ai à faire de ma vie, cela ne vous regarde absolument pas. Je pense être suffisamment à même de savoir de quoi j'ai envie de parler, avec qui, et quand. Si vous ne voulez pas me répondre, c'est VOUS que ça regarde, pas le contraire.

Si des personnes se définissent comme Israéliennes, Sionistes, et juives, ça les regarde. Du moment qu'elles n'amalgament pas ces catégories entre elles (puisque leurs définitions sont différentes). Je ne vois pas ce que les chambres à gaz viennent faire là-dedans ?
Cela vous choque de lire qu'Hitler était Sioniste ? Je vous renvoie donc à Hannah Arendt, si vous avez le temps de lire "Eichmann à Jérusalem". Remarquez que tout autre bouquin d'histoire vous en apprendra autant sur ce point, et sera peut-être moins ardu.

J'ai très bien lu votre blog, au contraire, et j'ai très bien compris qui vous étiez. Vous pouvez vous définir comme vous voulez, je ne songe absolument pas à vous en empêcher.

Victor PEREZ a dit…

@Miko,

Ce qui fait un peuple? Faut il être si ignare pour se poser cette question ? (Laquelle vous ne vous la posez pas pour d'autres peuple)

Mais plusieurs qualités. La religion, le Sionisme et la nationalité en sont d'excellentes entre autres et suffisent à elles seules, ne vous en déplaise, à former un peuple.D'ailleurs demandez le à ceux qui s'y reconnaissent.

Vous dîtes, pour vous rassurer, que des Juifs en France n'approuvent pas la politique israélienne...

Quelle idiotie! Savez vous qu'en Israël même, des Juifs n'approuvent pas également cette politique ?

Se situent ils pour autant hors du peuple juif ? Bien sûr que non.

Ce qui démontre que votre excuse ne vaut que dans la plume de gens tel que vous.

Autre exemple confondant. Le Crif est une organisation qui compte dans la communauté juive et au niveau national. Elle est contistué de membres juifs et Sionistes et se considèrent comme membres à part entière de ce peuple.

Quelle est donc l'organisation qui compte autant que le Crif et qui regroupent ces Juifs qui dénoncent Israël, le Sionisme ou l'appartenance à la religion juive et qui vous servent d'excuses à la dénonciation du peuple juif ?

Il n'y en a peu et sans aucunbe importance dans la communauté juive. C'est dire le peu d'importance accordé à ces individus ayant la haine de soi et apportant TOUS leurs soutiens aux ennemis d'Israël.

Et ce ne sont pas ces derniers qui dicteront les critères d'appartenance au peuple juif.

Les valeurs juives ont fondé la conscience universelle. Je comprends que cela vous gène aux entournures, mais ne parle t-on pas de la civilisation judéo-chrétienne ? Ce n'est pas les athés qui auraient amené cette civilisation des lumières sur la panète puisqu'ils ne croient en rien.

Pour ce qui est de l'héritage guerrier des Juifs, je vous défie de citer une guerre menée au nom de la religion juive.

Pour ce qui est du Sionisme hitlérien...Ainsi le Sionisme d"un Israélien, d'un juif, équivaudrait à celui d'Hitler ?

Il est vrai que des gens de peu tel que vous ont tellement chargé la barque du Sonisme qu'il est difficile de savoir aujourd'hui ce qu'est le Sionisme.

Hitler souhaitait se DEBARRASER de la présence des Juifs. La conférence d'Evian de 1938 démontre à elle seule qu'Hitler ne souhaitait pas construire un refuge pour les Juifs.

Les chambres à gaz sont venues à terme pour le prouver.

Ma réponse est emplie de mépris à vote égard.

C'est vraiment le moins que je puisse faire vu que votre idéologie méne à perdre l'être humain dans un océan de communautés diverses, ayant peu d'intérêts communs avec d'autres, favorisant ainsi les disputes et les guerres.

Miko a dit…

Effectivement, c'est bien le mépris que l'on sent chez vous, mais pas seulement à mon égard : je dirais que c'est envers tous ceux qui ne pensent pas comme vous.

Oui, je pose la question de ce qui fait un peuple. Mais je ne la pose pas plus pour les juifs que pour tout autre peuple, c'est vous qui en faites cette lecture douteuse. Je vous interroge (une troisième fois) sur le fait d'amalgamer "peuple", "religion", et "pays". Cette question dépassait largement votre petit nombril, mais je doute que vous puissiez voir plus loin.

J'ai (enfin) eu la réponse que j'attendais, pourtant : vous estimez qu'une religion suffit à déterminer un peuple. Votre définition me surprend, mais je la respecte.

"Ce qui démontre que votre excuse ne vaut que dans la plume de gens tel que vous."
Je ne saisis pas bien de quelle excuse il s'agit ? Et qui sont les gens tels que moi ?

Et je dénonce le peuple juif ? Moi ? Allons ? En quoi ? Vous sombrez dans une pathétique paranoïa - chronique chez vous d'ailleurs.

Les valeurs juives, vous le dites, ont fondées... la culture judéo-chrétienne. De là à y voir l'universalité, il y a un fossé que vous franchissez d'un pas allègre, sans trop vous soucier de savoir ce qu'il peut y avoir dedans.
J'appartiens à cette culture, évidemment. J'ai ses valeurs. Et après ? Cela suffit à les croire universelles ?
Les athées, parce qu'ils ne croient en rien, sont loin des lumières ?

Pour l'héritage du sionisme, c'était un petit clin d'œil pour les réponses faites à l'article sur le PCF, dans lesquelles vont rappelez aigrement que le PCF, durant la WWII, soutenait l'URSS, qui elle-même... etc.
Alors si vous osez me demander le poids de l'héritage d'Hitler dans le sionisme, vous allez devoir expliquer celui vous évoquez.
Deux poids et deux mesures ?

Mon idéologie -la seule que je veux bien revendiquer- mène au contraire bien loin des obscurantismes religieux et fanatiques qui se développent un peu partout sur la planète en ce moment (d'un bord comme de l'autre).
La religion est un choix personnel, qui n'empêche rien, et (si on y regarde bien) devrait au contraire permettre beaucoup de choses. Pour peu que ce soit fait dans un esprit de tolérance.

"votre idéologie méne à perdre l'être humain dans un océan de communautés diverses". Très franchement, j'aimerais BEAUCOUP que vous m'expliquiez cette phrase, car elle a des relents qui sentent TRES mauvais.


En fait, plus je vous lis, plus l'idée que vous me méprisez m'est agréable. Votre estime me mettrait mal à l'aise.

Victor PEREZ a dit…

@Miko,

C'est parce que je sens en vous du mépris que je suis méprisant avec vous.

Et non le contraire.

Cette façon de qualifier les uns en oubliant ses propres ''qualités'' est symptomatique de la méthode de ces "gens là" qui ne vivent que par l'inversion des valeurs et que vous avez du mal à identifier si l'on vous croit.

Mais je ne vous crois pas.

Ces mêmes "gens" passent leur temps à déconstruire le peuple juif pour mieux justifier leur antisionisme et leur désir d'éradication d'Israël qui n'aurait plus, alors, lieu d'être.

Ne me dites pas que vous ignioriez leur existence. Je ne vous croirais pas là encore.

A vous lire, je suis persuader, même, que vous en êtes.

Quant à me demander ce qui forme un peuple une troisième fois c'est tout simplement comique, sinon risible.

Que vous refusiez d'identifiez quelques millions d'individus comme membre du peuple juif au nom de votre idéologie mortelle pour l'individu cela m'indiffère.

Mais que vous refusiez le DROIT d'être un peuple au nom de cette même idéologie, qui n'est autre que la dictature de la laïcité et qui s'apparente à celle des cocos et de la gauche extrême, je ne vous le permet pas sur ce blog. D'où notre opposition.

Seule d'ailleurs cette partie de l'échiquier politique fait de tels amalgames entre le Sionisme et le nazisme

Une idéologie qui vous a permis d'affirmer un sionisme hitlérien inexistant pour mieux réduire le juste combat du peuple juif en faveur de leur refuge.

Méthode là aussi connue.

Coup d'oeil pour coup d'oeil, je peux vous rappeler une ligne parmie tant d'autres de l'héritage peu glorieux de l'URSS qui n'eut pas de mal à identifier les membres du peuple juif ( à l'inverse de vous)afin de les échanger contre des sacs de blé.

Ecoeurant! non?

Pour ce qui est des valeurs qui fondent l'occident et leur universalité... priez, si vous en êtes capable que d'autres ne les remplacent et vous obligent à vous choisir une divinité.

Ces valeurs qui vous permettent d'être ce que vous êtes aujourd'hui découlent, entre autres, du Judaïsme et de leur universalité. Car dans le cas contraire vous n'auriez pu en profiter, vous n'êtes pas juif.

Pour les relents que vous avez trouvé dans une de mes phrases, ils n'ont que l'odeur de ce que vous y mettez.

La sectarisation de l'individu en lieu et place du regroupement autour de valeurs nobles communes augmente le risque d'affrontement.

Votre modèle athéiste les éloigne les uns des autres et les fait devenir matérialiste. Et la possession divise et ne rassemble pas.

Pour conclure. J'aurais pu sélectionner, comme vous le faites, des segments de votre commentaire précedent et vous faire passer pour moins que rien. Cela eut été un exercice facile.

Mon souci premier étant de donner aux lecteurs qui nous lisent des réponses quant à votre intervention.

Et les conforter dans l'horreur que vous inspirez.

Miko a dit…

Je ne vous méprise absolument pas. C'est amusant comme vous mettez en accusation l'ensemble des gens qui ne pensent pas comme vous. La colère et le sectarisme sont au contraire dans chacune de vos paroles, contrairement à ce qu'indique le sous-titre de votre blog.

Je ne comprends pas quelles valeurs j'inverse, mon cher M. Perez. Et évitez (petit conseil amical) d'employer des termes entre guillemets, genre "ces gens-là", qui vous font passer pour un paranoïaque du Grand Complot. Je ne comprends pas de qui vous parlez.
C'est amusant comme on revient à l'objet premier de mon intervention sur votre blog, qui était de vous rappeler cordialement à un peu plus de clarté et de précision dans vos propos.

Je ne sais pas qui déconstruit le peuple juif, ni même comment on peut déconstruire un peuple. Je passe de l'agacement à l'effarement.
Relisez (encore une fois) l'ensemble de mes posts, et je vous interroge inexorablement sur la manière de définir un "peuple". Vous pensez que c'est une notion acquise par tous, c'est faux. Et ça mérite tout de même qu'on s'y arrête, ne serait-ce que pour en parler sereinement. Mais je ne pense pas que vous puissiez être serein, vous pensez encore et toujours que dire le contraire de ce que vous dites (ou du moins ne pas aller dans le même sens que vous) revient à être antisémito-pro-nazi-coco-gauchiste. Vous êtes risible, d'une part, et dangereux, de l'autre : vous banalisez des notions ecoeurantes (l'antisémitisme, notamment) en dénonçant à tour de bras tout et son contraire. A croire que pour vous ces mots n'ont aucune valeur. Un avis que je ne partage pas.

Oui, je partage des valeurs judéo-chrétiennes (encore une fois), et non, je ne les rejette pas. Comment pourrais-je ? Cela ne suffit pas pour les considérer universelles. Encore une fois, vous tournez trop autour de votre nombril.

Je ne refuse à personne le droit de se considérer comme un peuple. Ou il faudra me montrer où je l'ai fait. Bon courage... Je ne fais que demander comment définir un peuple (vous êtes lassant à répondre à côté de la plaque). Les Alsaciens sont un peuple ? Les Corses ? Les anglophones ? les bouddhistes ? Les Parisiens ? Ou commence et où s'arrête l'échelle de reconnaissance d'un peuple ? C'était une question que je vous posais, pour avoir VOTRE avis. Pas pour le nier... Détendez-vous, cher ami, tout le monde ne cherche pas (contrairement à ce que vous pensez) à détruire Israël...

Non, je ne suis pas capable de prier. Je crois que cette phrase me catapulte dans les derniers cercles de l'Enfer de Dante, à vos yeux, non ?
Prier qui, quoi ? On entre dans un autre débat. Mais si les valeurs de ma société changent, qui s'en plaindra...? Si vous êtes un peu logique, les valeurs sont les références morales adoptées par une société. Qu'importe qu'elles changent, si elles sont adoptées ? Vous parlez de valeurs universelles, comme si elles préexistaient à l'Homme. Prouvez-le ? Vous avez choisi de trouver ces réponses dans la croyance. C'est respectable. Mais ne refusez pas aux autres de trouver leurs réponses ailleurs. Votre ouverture d'esprit m'inspire la peur, car ce sont des visions comme la vôtre qui attisent les brasiers des fanatismes et des extrémismes.
Les modèles laïcs ne sont pas dénués de valeurs. Ils permettent aux communautés diverses de se côtoyer sans s'écraser, sans pour autant enlever à chacun sa liberté de culte, ni de se rassembler pour célébrer celui-ci. Les valeurs choisies par les sociétés laïques (qui prennent certainement leurs fondements dans l'histoire religieuse et morale du pays) ne sont seulement plus défendues par une autorité morale, mais pas une autorité judiciaire et institutionnelle. Celle-ci est donc acceptable par tous.
Je ne vois pas là ce qui divise, ou sectarise, bien au contraire. Seulement, votre idéal à vous est celui d'une société regroupée autour de valeurs religieuses, et idéologiques (le sionisme), et non pas d'une société laïque. Je ne pense pas (à titre personnel, mais je suis sûr que vous allez réussir à coller un nom d'idéologie là-dessus) que ce soit le modèle qui soit le plus ouvert et le plus tolérant. Cela ne signifie pas que je ne vous respecte pas, vous ou vos choix (parce que mes idées ou valeurs ne sont pas plus universelles que les vôtres ne le sont).
Mais à vous lire, les communautés qui reconnaissent les mêmes valeurs (ou "intérêts communs") doivent vivre entre elles, et ne pas se mélanger.
Je vois là des idées fort déplaisantes, tant en termes d'idéologie, que de sectarisation, et de xénophobie. Le sous-titre de votre blog serait-il un fulgurant trait d'humour au second degré ?
Rassurez-vous. L'Homme arrive toujours à trouver des intérêts communs autres que les croyances pour arriver à vivre avec ses semblables (encore un coup dur pour vous)... Pour peu qu'on lui en laisse l'occasion. Sinon, les communautés religieuses ne se seraient jamais dispersées à travers les âges.


Vous n'êtes pas capable de parler avec quelqu'un qui ne pense pas comme vous, par simple curiosité. Vous pensez par réflexe (je vous plains) que votre interlocuteur vous souhaite le pire.
Chat échaudé craint l'eau froide, dit-on. Passez un peu de pommade et ouvrez les yeux.

Victor PEREZ a dit…

Que vous fassiez semblant de ne pas comprendre ce j'écris est votre problème. Non le mien.

Mais que vous affirmiez que vous "ne me méprisez absolument pas" j'en rigole.

Me permettez-vous de vous citer?

"justifie tout le bla-bla contenu dans ce blog"

"alimente des faits divers et variés qui font vos beaux jours"

"Dire "non" à Israël n'est pas dire "non" au judaïsme"

" je vous rappellerai tout de même que le sionisme a compté, parmi ses membres, Hitler lui-même."

"et non pas seulement braire de toutes vos forces que vous êtes une victime"

Voici, tiré de votre premier post des citations qui m'ont contraint à vous répondre sur le même ton.

Vous admettrez tout de même que pour un premier contact il y a d'autres façons de s'inviter à un débat avec un individu que vous ne connaissez pas mais que vous jugez sur ce qu'il représente. Juif, Sioniste et Israélien. Façon régulière de faire de tous les antisémites. Même s'ils le font plus brutalement que vous ne le faites.

C'est dire, je vous l'assure, combien peu d'estime vous inspirez.

Pour ce qui est du reste de vos écrits, je note juste un point.

Vous ne répondez jamais aux questions directes.

"Quelle est donc l'organisation qui compte autant que le Crif et qui regroupent ces Juifs qui dénoncent Israël, le Sionisme ou l'appartenance à la religion juive et qui vous servent d'excuses à la dénonciation du peuple juif ?"

"Pour ce qui est de l'héritage guerrier des Juifs, je vous défie de citer une guerre menée au nom de la religion juive."

"Pour ce qui est du Sionisme hitlérien...Ainsi le Sionisme d"un Israélien, d'un juif, équivaudrait à celui d'Hitler ?"

Des questions que vos commentaires ont appelées mais non pas reçues encore de réponse.

Cela la fout mal pour un échange.

Pour conclure. Le reste de votre commentaire appelle d'autres questions. Mais cela ne m'amuse plus.

Merci de bien vouloir aller chercher querelle ailleurs.

Miko a dit…

Façon classique d'éviter de répondre aux questions qui vous dérange.

Quant à celles que vous me posez :
- c'est vous qui parlez du Crif, non moi. Je ne vois pas ce dotn j'ai à me justifier.
- Pour ce qui est des guerres, il faudrait remonter et faire des citations à n'en plus finir : mais vous assimilez les athées à des animaux. A contrario, les croyants (quels qu'ils soient, et dont vous) n'en sont pas. Les athées n'ont pas les mains couverte de sang, point.
- pour le sionisme hitlérien, et les autres sionismes : ils sont aussi semblables que peuvent l'être un communiste de 2009 et Staline en 40. Vous voyez quelle distance cela peut représenter, ça vous regarde.

Non, je constate effectivement que dès qu'il s'agit de répondre au fond, ça ne vous amuse plus. Après avoir lu beaucoup de vos articles, et les commentaires qui s'y rattachent, c'est généralement comme ça que vous vous conduisez avec vos contradicteurs, dès que vous perdez l'avantage : "je ne m'amuse plus, je cesse de répondre".
Oui, M. Perez, c'est bien dommage que vous ne répondiez pas aux questions de mon dernier post, j'étais vivement intéressé. Mais somme toute, c'est assez logique de vous voir capituler à ce moment.

Quant à l'estime que je vous inspire, j'ai déjà répondu sur ce sujet. J'avoue que j'arriverai quand même à dormir ce soir.

J'en terminerai là-dessus (à moins qu'une réponse de votre part ne mérite davantage) : soyez rigoureux dans vos propos, M. Perez. Les sujets abordés ici sont trop graves pour balancer des mots à tort et à travers. Plusieurs avant moi vous l'ont dit, c'est pourquoi j'ai assez peu d'espoir.

Je ne vous souhaite pas tout le mal du monde, bien au contraire. Juste que vous n'allumiez pas des brasiers un peu partout : il y a suffisamment de personnes pour s'en charger. Et assez peu pour les éteindre.

Victor PEREZ a dit…

Toutes les questions que je vous posais découlaient naturellement de vos propres commentaires.

Mais votre façon de tourner autour du pot, l'air supérieur, démontre bien qu'elles vous gènent.

Je vais donc vous torturer encore un peu.

Voici une de vos assertions mensongères. (une de plus).

"Les athées n'ont pas les mains couverte de sang, point"

Tous les communistes, quelques soient leurs tendances, se réclament de l'athéisme.

Ils ont été les pires sanguinaires de la planète et de tout temps confondu.

Russes, Khmers rouges, coréens du nord, Cubains,Chinois....

On leur attribue près de 100 millions de morts au 20ème siècle.

Les communistes d'aujourd'hui sont tous semblables à leur ancêtres à l'inverse du "sionisme hitlerien" qui n'existait que dans votre esprit et dont vous ne savez vous dépaître devant moi.

Tout le reste de votre commentaire n'est que bla-bla vous rassurant.

Continuez de me lire. Cela ne vous fera pas de mal.

Bien au contraire.

Miko a dit…

Cela vous évite toujours de répondre à mes questions.

Oui, les communistes (athées notoires) ont les mains pleines de sang, c'est indéniable, vous avez raison. Il pourrait cependant être intéressant de comparer leur idéologie à une religion, dans ce qu'elle peut revêtir de coercitif et total en tant que weltanschauung.
Quant à dire qu'ils ont plus de sang sur les mains que quiconque, vous allez un peu plus loin que ce que votre connaissance (aussi étendue puisse-t-elle être) vous autorise, ou alors j'attends vos chiffres.

Le sionisme hitlérien n'existe malheureusement pas que dans mon exprit. Et vous le savez fort bien. Réécrire l'Histoire comme vous le faites n'est pas une méthode très glorieuse, et digne des pires régimes que vous "dénoncez" plus haut que fort ici. J'ai l'impression que vous ne savez plus très bien où vous allez.

Preuve en est que vous attaquez sans plus répondre. Dos au mur ?

Répondez-moi, Victor, répondez-moi, remontez un ou deux posts plus haut et répondez-moi.

Quant à savoir si je continuerai à vous lire, et le bien que ça me fera, je ris : je suis aussi libre d'arrêter de vous lire quand je veux, que de venir laisser ici mon premier commentaire. Soyez beau joueur : ce n'est pas encore demain la veille que vous allez me dicter ma conduite, même si vous devez en rêver toutes les nuits.

Al-Fad a dit…

""Les athées n'ont pas les mains couverte de sang, point"

Tous les communistes, quelques soient leurs tendances, se réclament de l'athéisme.

Ils ont été les pires sanguinaires de la planète et de tout temps confondu."

Incroyable ! Je crois que pour une fois je suis d'accord avec vous Victor ! C'est mauvais signe, je file un mauvais coton...

Plus sérieusement, je n'aime pas ce genre d'argument qui consiste à dire que la religion mène à la guerre et au massacre, et que l'athéisme est la solution.

Mais attention, ça s'arrête là, pour tout le reste, un grand bravo à Miko ! Mes respects.

Victor PEREZ a dit…

@Miko,

Outre l'air supérieur que vous vous donnez et afin de me faire croire que je suis dos au mur n'ayant plus d'arguments à vous opposer, où sont les réponses à mes propres questions ???

J'ai beau chercher, je ne les trouve pas.

Seriez vous vous-même dos au mur pour ne pas pouvoir y répondre ???

Pour ce qui est de mes réponses je vous ai répondu, mais apriori elles ne vous plaisent pas. C'est votre problème pas le mien.

Ainsi donc, vous admettez que les athés ont du sang sur les mains. C'est un progrès. Et cela contredit vos assertions premières que les religions (dont la religion juive) sont seules responsables des guerres.

(J'attends d'ailleurs toujours quelle guerre a mené la religion juive. Mais apparament vous n'avez pas de réponse).

Quant au nombre des assassinats des coco, je vous laisse comparer avec les autres assassins, qu'ils soient religieux ou pas.

Quant à moi j'ai d'autres sujets qui m'interressent plus.

Pour ce qui est du "sionisme hitlérien" j'attends des preuves. Et ne me renvoyez pas à des livres de tel ou tel auteur mais plutôt à des faits avérés, vérifiés et vérifiables par tous.

Vous êtes effectivement libre d'arrêter de me lire, tout comme vous êtes libre d'arrêter de poster des commentaires sur mon blog.

Et ne soyez pas imbu de votre personne à croire que je vous regretterez. D'autres prendront vite votre place. Vous serez vite remplacé. (Al-Fad tape déjà à la porte).

Anonyme a dit…

J'attends encore mes réponse... remontez au post qui s'appelle (huhu) 1:56 et répondez...

Victor PEREZ a dit…

@Miko,

Votre post est un plaidoyer en faveur de la petite personne que vous êtes.

Je n'y vois qu'insulte à mon égard et valorisation de vous même.

Quant à la seule question digne d'intérêt que j'ai trouvé:

"je vous interroge inexorablement sur la manière de définir un "peuple"

Par deux fois je vous ai répondu:

"Qu'est-ce qui, à vos yeux toujours, fait un peuple ?

N'est-ce pas les éléments communs qui réunissent les individus en peuple ?

- Elements comme l'histoire commune (les juifs ont été tellement persécuté de tout temps, que cette histoire, à elle seule, suffit à former un peuple), ou encore le Sionisme (le désir intense de retourner à Sion -ville de Jérusalem- afin de vivre en sécurité à l'abri de tout ennemi, ou encore la religion qui se retrouve être la même quelque soit l'endroit où le Juif à vécu."

Réponse datée de 16 h 52.

"Ce qui fait un peuple? Faut il être si ignare pour se poser cette question ? (Laquelle vous ne vous la posez pas pour d'autres peuple)

"Mais plusieurs qualités. La religion, le Sionisme et la nationalité en sont d'excellentes entre autres et suffisent à elles seules, ne vous en déplaise, à former un peuple.D'ailleurs demandez le à ceux qui s'y reconnaissent".

Cette réponse, quant à elle, se trouve dans le commentaire suivant daté de 7 h 15.

Il faut savoir lire. Si elles vous déplaisent cela est votre affaire et non pas la mienne.

Victor PEREZ a dit…

@Miko déguisé en anonyme

Vous osez dénoncer mon orthographe et faites vous-mêmes des fautes

Réponse au pluriel prend un S.

Miko a dit…

J'ai indiqué clairement où se situais les questions qui m'intéressaient, c'est bien vous qui refusez d'y répondre.

Et quant à me déguiser... c'est davantage par commodité que je ne signe pas que par volonté de me cacher. Mon style, ainsi que mon IP, ne vous tromperaient d'ailleurs pas...