lundi 16 janvier 2017

La France, puissance internationale ? La bonne blague !

Lors d’un entretien, accordé à la chaîne française France 3 , le Ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a assuré que le déplacement de l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem « (…) serait extrêmement lourd de conséquences (...) Quand on est président des États-Unis, sur cette question on ne peut pas avoir une position aussi tranchée, aussi unilatérale, il faut chercher à créer les conditions de la paix ».

« Je crois que Donald Trump sera dans l'impossibilité de le faire » a t-il ajouté !


Chacun s’interrogera donc sur les lourdes suites attendues si le Président élu us tiendra parole ?

- Les Israéliens rompraient-ils les liens diplomatiques avec les USA ou tout autre pays ? Nul ne l’imaginerait !

- Envahiraient-ils l’ambassade us comme l’ont fait les Iraniens en 1979 ?

- Initieraient-ils une terreur menaçant la communauté internationale ?

- Refuseraient-ils toutes négociations de paix ?

Rien de tout cela !

Les seuls effets nuisibles faisant écho à cette volonté us, souhaitée depuis fort longtemps par les deux chambres parlementaires, ne pourront être que les réactions violentes venant de la part des ‘’palestiniens’’ et du monde arabe, coutumiers de la menace, de l’intimidation, du chantage, plutôt que du dialogue et de la paix.

Une réalité qui explique la situation catastrophique actuelle des pays rattachés à cette civilisation !

Mais le plus nauséeux de ce constat est le réflexe de ce ministre français, d’avance apeuré à l’idée d’un monde arabe mis devant le fait accompli d’une Jérusalem juive ! Un ministre ayant un maroquin dans le gouvernement d’un état qui se targue d’être la cinquième puissance mondiale.

Une nation qui n’a de cesse, depuis plusieurs décennies, d’être ‘’courageusement’’ en pointe dans le combat anti-israélien au nom d’une politique arabe tout en se prétendant « ami » de l’Etat d’Israël !

Une ‘’puissance’’ ayant voté récemment en faveur de résolutions de l’Unesco attribuant les lieux saints du Judaïsme à l’Islam et incapable de rappeler que le peuple juif a plus que des droits sur Jérusalem mais pareillement en Judée et Samarie !

Une soumission totale qui rappelle étrangement la conduite française lors d’une autre époque à l’égard des juifs, l’Etat d’Israël étant devenu de nos jours, à son tour, le juif des nations.

« La France n'a d'autre motivation que d'être utile à la paix » assure Jean-Marc Ayrault !

Quelle pourrait donc être celle-ci si ce n’est l’exigence d’une reddition israélienne complète aux conditions ‘’palestiniennes’’ ? « Frontières de 1967, Jérusalem-est Capitale d’une Palestine Judenrein et droit au retour des réfugiés chez eux en Israël même » !  

Qui imaginerait la France et son ministre s’élevant contre ces diktats ? S’y opposer ne serait-il pas alors « extrêmement lourd de conséquences » pour cette grenouille se croyant taureau ?

Quant au Premier Ministre israélien Benjamin Netanyahou, il a qualifié la Conférence internationale pour la paix au Proche-Orient « d’imposture palestinienne sous les auspices de la France ».

Qui pourrait lui donner tort ?

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog

13 commentaires:

Pierre a dit…

Il était bien évident que l'extrême droite israélienne ne saurait approuver une conférence symbolique demandant des concessions de part et d'autre, extrême et concessions sont un peu antithétiques. Cela n'est pas une raison pour écrire n'importe quoi.

Déjà sur les "demandes" palestiniennes :

Frontières de 1967. Faux. Il est questions de négociations à partir de cette base.

Jérusalem-est Capitale d’une Palestine Judenrein. Faux. Capitale d'une Palestine avec des citoyens palestiniens et non israéliens.

et droit au retour des réfugiés chez eux en Israël même. Faux. Il est maintenant question de compensations et non d'un retour en "Israël même". A ce sujet il serait d'ailleurs juste d'envisager également des compensations pour les juifs expulsés des pays arabes et dépossédés.

Ensuite sur le déplacement de l'ambassade qui serait de facto une reconnaissance de l'annexion de Jérusalem.
Le problème n'est pas tant la réaction des pays et peuples arabes que la raison qui les pousserait à ces extrêmes (fin de la reconnaissance d'Israël, dissolution de l'AP et donc fin des accords signés par elle et certainement reprise en main par le Hamas....).
Il s'agirait d'une décision unilatérale mettant fin à toute possibilité de négociation puisque le fait serait accompli et acté par les Etats Unis.

En clair le message envoyé et perçu par le monde serait "Israël et USA arrêtent les négociations de paix"
Alors si c'est le choix stratégique et diplomatique que veulent Netanyahou et la future administration US, pourquoi pas, ils font ce qu'ils veulent, mais il faut assumer les conséquences d'un arrêt total des négociations et ne pas mettre sur le dos des autres ces conséquences.

Victor Perez a dit…

Pierre,

Ce sont des français tel que vous qui font la ‘’grandeur’’ actuelle de la France ! Tellement collabos qu’ils se battent pour satisfaire leur maître et leur narratif mensonger.

Vous parlez d’extrémisme israélien alors que votre ‘’paix’’ accorde d’office à un peuple qui n’existait pas encore il y a 5 décennies la Jérusalem biblique, un état peuplé certes de ‘’Palestiniens’’ mais pas de religion juive tel que le souhaite votre ‘’droit de l’hommiste’’ Mahmoud Abbas qui, par ailleurs, n’a toujours pas annulé cette exigence d’un ‘’droit au retour des réfugiés’’ de père en fils.

Il n’y a que chez les droits de l’hommiste tel que lui, et que vous appréciez tant, que l’on voit un tel souhait de ‘’paix’’.

Quant aux négociations....quelles négociations ? Je me rappelle de celles de 2000 et celles de 2008 qui se sont terminées par un refus de vos héros. En 2010 le geste de Netanyahou fut récompensé par....l’absence de votre chéri aux négociations espéré par Obama.

Il est temps maintenant d’avoir le courage de la Paix. Celle qui imposera au monde musulman l’existence d’un état juif sur la terre ancestrale ayant Jérusalem comme Capitale une et indivisible et un état ‘’palestinien’’ qui ne sera pas judenrein.

Pour conclure, continuez à vous battre pour la grandeur de la France. Mais ailleurs que sur mon blog. Ici nous n’avalons pas tout cru les narratifs antisémites ni n'embrassons les faiseurs de guerre se disant nos "amis".

Mato a dit…

La pantomime qu'a été la conférence internationale censée régler le probleme entre Palestine et Israël s'étant déroulée sans la présence ni le souhait des deux personnes morales concernées,
Ce n'est pas seulement pitoyable pour l'image de l'establishment politique international et de la fonction présidentielle de la France, arrogant et d'une très grande prétention , c'est surtout une farce extrêmement risible, AH AH AH, arrêtez, ça fait mal au ventre de rire!

Victor Perez a dit…

Mato,

Même l'UE n'a pu adopter les conclusions de cette farce !

http://fr.timesofisrael.com/londres-aurait-empeche-lue-dadopter-la-declaration-de-paris/

Honte à ce pays donneur de leçons.

Pierre a dit…

Je ne cherche pas à polémiquer sur vos croyances. C'est non productif et une perte de temps.
Le pompon étant quand même la grande volonté de paix et l'engagement pour deux états de Netanyahou... Mais libre à vous d'y croire.

Le sens de mon commentaire était tout autre.

Si vous détruisez par une politique de fait accompli, comme c'est le cas depuis déjà bien longtemps, tout espoir à la moindre négociations ne reportez pas la faute sur d'autres. Si vous faites fuir l'AP des négociations en les rendant impossibles, ne clamez pas qu'ils refusent de négocier.

L'AP a-t-elle des torts dans l'impasse actuelle? Oui bien entendu. La violence, l'arlésienne des réfugiés et j'en passe.
Mais le blocage le plus important est à l'heure actuelle la politique de fait accompli qui rend de facto caduque la perspective de deux états.

Alors merci d'assumer franchement cette politique et de cesser d'instrumentaliser l'Histoire. Procès Dreyfus, collabo, juif des états et autres écrans de fumée.

Je sais que la diplomatie consiste à jouer sur les ambigüités mais le trop est l'ennemi du bien. Quand ça se voit trop on passe de la diplomatie à la malhonnêteté et au ridicule.

Victor Perez a dit…

Pierre,

Vous parlez de malhonnêteté ? Mais qu’êtes-vous donc lorsque vous affirmez sérieusement que ‘’ Si vous faites fuir l'AP des négociations’’ ….

Quelles négociations ? Où, quand avez-vous vu ceux-ci vouloir négocier ? Racontez-nous !

Ils n’ont que la gueule pour exiger et cela sans avoir le moindre droit historique ni même légal pour eux ! Ils n’ont, en fait, à leurs côtés que les idiots utiles de votre genre et les antisémites.

Ils ont même le tort, que vous dissimulez soigneusement, de refuser absolument tout état pour le peuple juif quelque soit ses frontières.

Continuer à cuver votre hargne anti-israélienne mais de votre côté. Lorsque vous accepterez de considérer TOUS les faits et pas seulement ceux qui vous arrangent je trouverai un intérêt à débattre avec vous.

Fin de cet échange une fois encore sans queue ni tête.

Jean-Marc a dit…

Je ne pense pas que négociations soit un terme adapté. C'est pour cela que les palestiniens restent prudents.

Il faut manifestement trouver un autre moyen que des négociations entre les deux parties.

Jean-Marc

Victor Perez a dit…

Jean-Marc allias Jules et autres probablement,

Effectivement, le terme négocier n'est pas adapter à l'attitude "palestinienne" car, comme tous les musulmans ils considèrent l'autre comme inférieur. Et l'on ne négocie pas avec !

Quant à l'autre moyen, le seul envisageable est l'imposition de la paix à ceux qui la refusent tant qu'existera l'idée d'u état pour le peuple juif. Netanyahou va probablement s'y atteler avec Trump.

Roger a dit…

Qu'a dit l'UNESCO ?

Que le Mont du Temple est en Palestine ? ça ne veut pas dire qu'il n'est pas un lieu de la religion juive.

Ou que le Mont du Temple n'est pas un lieu de la religion juive ?

A force de voir vos écrits, je m'y perds.

Roger

Victor Perez a dit…

Roger,

C'est où la "Palestine" ? Cherchez et dès que vous trouverez informez l'Unescro.

D'ici là continuez à vous perdre dans mes écrits, cela ne vous fera que du bien !

Roger a dit…

Le problème était de savoir ce qu'avait dit l'UNESCO..... mais vous élucidez la question.

Après tout, ce n'est pas si important que ça.

Roger

Roger a dit…

Belle pirouette pour ne pas répondre.

Trop facile.

Roger

Victor Perez a dit…

Mon pauvre Roger,

Vous abordez ce que dit l'Unescro sans le savoir ? Vous ne me ferez pas croire cela !

L'Unescro dit ce que vous dites uniquement. Que le Mont du Temple porte un nom musulman et non juif, et est en "Palestine un pays reconnu par cette instance alors que, comme vous, elle est incapable de raconter son passé ni celui de son "peuple".

L'Unescro pourtant coffre de la mémoire de l'humanité !

Ne revenez sur mon blog que si vous êtes capable de me démontrer que ce pays imaginaire et son peuple ont un passé ou même un droit légal sur ce qui est et restera un lieu exclusivement juif malgré son occupation de l'Islam, une occupation soutenue par les idiots utiles et/ou antisémite de votre genre.