vendredi 19 juin 2015

La France va-t-elle céder à Mahmud Abbas ?

Les « Accords d’Oslo » ont été négociés secrètement avec la partie israélienne par l’actuel Président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmud Abbas. Signés également par celui-ci le 13 septembre 1993 sur la pelouse de la Maison blanche

Ces accords reconnaissant à « l’État d’Israël le droit d’exister et de vivre en paix et en sécurité », c’est dire combien il est logique de le croire en accord avec cette idée !

Cependant, si cela est effectivement écrit et proclamé haut et fort, chacun s’interrogera sur l’insistance du Premier Ministre Benjamin Netanyahou quant à une reconnaissance de cet état comme étant la « nation du peuple juif » ?

Y aurait-il tromperie dans la ‘’reconnaissance palestinienne’’ ?


La France, sous la houlette du Ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, s’impatiente de déposer une énième résolution sur le conflit. Ce projet a pour base les « frontières de 1967 » avec des échanges territoriaux agréés par les deux parties, Jérusalem comme capitale pour les deux États, un calendrier pour les négociations finales et la convocation d’une conférence internationale.

Sans oublier une formulation discernant le caractère juif de l’État d’Israël. Ce qui déplaît fortement à Mahmud Abbas !

« Si la France insiste sur la reconnaissance du caractère juif de l’État d’Israël nous ne soutiendrons pas son projet de résolution à l’ONU » a-t-il clamé lors d’une réunion du Conseil révolutionnaire du Fatah. 

Chacun se questionnera sur ce rejet si l’on se réfère à ce qu’il a signé en 1993 ?

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

Résumons ! Selon l’Olp, l’Etat d’Israël a donc le droit ‘’d’exister, de vivre en paix et en sécurité’’ mais pas celui d’avoir un ‘’caractère juif’’ ! Le peuple y demeurant n’aurait donc pas l’avantage de tous les autres peuples, à savoir celui de déterminer librement les particularités de son pays ainsi que de les voir reconnaître par la planète. 

Une spécificité pourtant concédée par la résolution 181 de l’Onu, celle que le monde musulman n’a toujours pas acceptée à ce jour !

Le refus ‘’palestinien’’ est si intense que Mahmud Abbas est prêt à renoncer à l’état de « Palestine » de ses rêves offert, sur un plateau, par la France ! Dénier à l’Etat d’Israël le droit à son caractère juif, et donc d’être admise comme étant la nation légitime du peuple juif, prime sur tout le reste.

Chacun se demandera alors, quel Etat d’Israël fut identifié par les « Accords d’Oslo » ? Quel peuple a, en conséquence, le droit d’y vivre librement et selon ses coutumes ? Selon les réactions des dirigeants de l’AP, le monde musulman et les soutiens politiques occidentaux de cette cause, certainement pas le peuple juif !

D’où la saine exigence de Benjamin Netanyahou quant à une reconnaissance ‘’palestinienne’’ officielle de l’Etat d’Israël comme nation du peuple juif !

Condition de base pour un dénouement heureux du conflit mais que nul ne voit se concrétiser d’ici peu !

Sauf la France, bien sûr, avec sa résolution onusienne ‘’miracle’’ !

40 commentaires:

Anonyme a dit…

On est en effet en droit de se poser la question sur l'insistance de Netanyahou à réclamer cette reconnaissance.
- Pourquoi ne fut-elle pas demandée à la Jordanie ou à l'Egypte lors des précédents traités de paix?
- La définition du caractère d'Israël ne regarde-t-elle pas exclusivement les citoyens de ce pays? Le gouvernement ne pourrait-il pas faire voter une loi fondamentale à ce sujet, ou mieux écrire une constitution avant "que tous les juifs de la planète ne rejoignent Israël"(dixit Ben Gourion)
- Si l'on regarde la déclaration d'indépendance et les lois fondamentales, combien de fois est écrit "juif" "état juif" etc...
Vous avez tronqué la déclaration de reconnaissance mutuelle. La complète est "Réaffirmant leur détermination à coexister de manière pacifique, dans la dignité et la sécurité mutuelles, tout en reconnaissant leurs droits politiques et légitimes mutuels"
La logique ne voudrait-elle pas que reconnaître "les droits politiques et légitimes" signifie reconnaître entre autre le caractère juif d'Israël ancré dans sa déclaration d'indépendance et ses lois fondamentales - hors celle de 80, illégale selon le droit international - qui fera que le statut de Jérusalem reste à négocier.

Cesser cette exigence ne permettrait-il pas aux deux de sortir des négociations la tête haute? D'un côté, Israël est reconnu de fait pour ce qu'il est, et de l'autre les dirigeants arabes n'ont pas à se contrire à re-répéter leur échec face au sionisme devant leur peuple?

Désolé mais face à ces quelques questions, je ne vois qu'une raison à cette exigence. Et ce n'est pas à l'honneur du gouvernement Netanyahou et ses supporters.

Julien

Victor Perez a dit…

Julien,

Je comprends que vous poser la question du refus de reconnaître l'Etat d'Israël pour ce qu'il est vous chagrine.

Si vos amis "palestiniens" étaient si avides de paix, pour quelles raisons refusent ils de satisfaire la demande israélienne ? En quoi cela les gêneraient ? Sinon leur impossibilité par la suite de réclamer une "juste solution pour les réfugiés". En fait un "droit de retour" au sein même d'Israël.

Reconnaître l'état d'Israël comme étant l'état du peuple juif leur est impossible. Ils préfèrent ne pas avoir d'état. C'est dire le niveau de leur antisémitisme.

Toutes vos justifications ne servent en fait qu'à avaliser cette propagande antisémite musulmane.

Triste contribution !

Réal Bergeron a dit…

Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères française qui au nom de la République française, par sa prétentieuse solution à échéance dans une tentative à vouloir régler une fallacieuse revendication territoriale au Proche Orient, doit réaliser maintenant que ce n'est pas aussi simple que de vouloir forcer un vaudeville de négociations territoriaux avec une entité fantoche (AP) sous une illégitime présidence du chafouin Mahmoud Abbas ( Abou Mazen ), pour résoudre un fantasme territorial de la part de cette même entité étatique inventée par Abou Ammar après la défensive Guerre de six Jours.

Nous serions en droit de nous demander quel serait l'intérêt de la France dans ce jeu dont, chacun se tient par la barbichette, si ce n'était pas tout simplement une croisade pro-arabe pour divertir les antisionistes internes et externes.

Qu'on ce le dise, il n'y aura jamais un État dit " Palestinien " en Judée-Samarie et dans la Bande de Gaza qui pourrait affecter la sécurité d'Israël. Et ce n'est pas la France, l'Union Européenne et le machin ( ONU et consorts ) qui pourront en décider.

zicki71 a dit…

Mahmoud Abbas ne veut pas accepter qu'Israël soit un Etat Juif car s'il le faisait il ne pourrait pas exiger le retour des "réfugiés" Palestiniens et il serait obligé de reconnaître la légitimité des liens historiques,réligieux , historiques et culturels du peuple juif sur la terre d'Israël. Pas mal pour le dirigeant d'un peuple qui n'a jamais existé.

Anonyme a dit…

"Je comprends que vous poser la question du refus de reconnaître l'Etat d'Israël pour ce qu'il est vous chagrine."

Je crois que mon opinion n'intéresse personne. Mais puisque vous y tenez, je vous réponds, je reconnais Israël pour ce qu'il est et pour ce qu'il se définit. Ce n'est pas à moi ni à personne en dehors de ses citoyens de définir Israël. Si aujourd'hui c'est un état juif, je le reconnais comme tel... Je reconnais un état légitime libre de ses choix. De la même façon que tous les autres états de cette planète. Je ne vois pas la polémique. Sa déclaration d'indépendance parle d'état juif, la résolution de 47 parle d'état juif... Si je reconnais Israël comme état légitime, je reconnais de facto la manière dont il se caractérise.

"Si vos amis "palestiniens" "

Ah bon j'ai des amis palestiniens? Encore une fois ma vie privée n'intéresse personne, mais je vous répond. Je n'ai aucun ami palestinien par contre je passe fréquemment des soirées très agréables avec des amis juifs. Comme quoi vos conclusions sont bien stupides.

"étaient si avides de paix, pour quelles raisons refusent ils de satisfaire la demande israélienne ? En quoi cela les gêneraient ?"

Il ne sert à rien d'humilier le vaincu. Le traité de Versailles est un exemple de ce que peut provoquer une humiliation insupportable du vaincu.
Les arabes ont été vaincus par le sionisme. Militairement, économiquement.... Leur demander de crier à la face du monde une nouvelle fois qu'ils ont été vaincus est stupide. S'ils sortent des négociations la tête haute leur peuple peut les suivre. S'ils ressortent humiliés, leur peuple ne les suivra pas et les traités voleront en éclat au premier changement politique.

"Sinon leur impossibilité par la suite de réclamer une "juste solution pour les réfugiés". En fait un "droit de retour" au sein même d'Israël."

Israël est un état reconnu "dans ses droit légitimes et politiques". Il est donc libre de sa politique immigratoire. Les deux faits que vous mettez en parallèle ne sont liés que par sophisme. Il est très possible pour les arabes de reconnaître un "état du peuple juif" et demander réparation pour la Nakba. Tout comme ne pas céder au caprice de l'extrême droite israélienne et négocier les réfugiés à la baisse ou à rien est possible aussi.

Anonyme a dit…

"Reconnaître l'état d'Israël comme étant l'état du peuple juif leur est impossible. Ils préfèrent ne pas avoir d'état. C'est dire le niveau de leur antisémitisme."

Et bien si Netanyahou demande à l'Egypte, la Jordanie ou ses grands alliés saoudiens ou sunnites la même chose sa demande sera crédible et votre éternel esquive nommée "antisémitisme" aussi. D'ici là....
Comme si les relations internationales étaient basées sur les amitiés et non les intérêts. Vous me décevez. Naïf, intoxiqué ou propagandiste à destination d'esprits échauffés? Je ne sais pas. L'antisémitisme peut être utilisé comme une arme de pression par les ennemis d'Israël, mais croyez bien qu'ils regardent avant tout leurs intérêts... Comme tous les états.

Mais peut-être ont-ils compris, comme beaucoup, qu'entre l'extrême droite au pouvoir, la colonisation qui grignote, la guerre démographique (immigration et reproduction) un état palestinien est une utopie.

"Toutes vos justifications ne servent en fait qu'à avaliser cette propagande antisémite musulmane."

Il ne s'agissait pas de justifications mais de questions. Questions auxquelles vous avez été incapable de répondre. Que dois je en conclure?
Après si pour vous se questionner sur la politique est de la "propagande antisémite musulmane" c'est grave. Très grave.

D'ailleurs je repose ces questions "oubliées"
- pourquoi ne pas demander la même chose aux autres? Anciens traités de paix, partenaire économiques, alliés contre l'Iran....
- Pourquoi refuser de voir que reconnaître les droits légitimes d'Israël c'est reconnaître la façon dont il se caractérise.
- Pourquoi ne pas voter une constitution afin de lever toute ambiguité?

Trop compliquées ou trop "antisémite" comme questions?

Julien

Victor Perez a dit…

Julien,

Qu'est-ce que vous pouvez vous torturez l'esprit pour justifier l'injustifiable !

Le monde musulman refuse de reconnaître Israël comme l'Etat du peuple juif, alors qu'il renonce officiellement au "droit de retour" au sein d'Israël. Des compensations oui mais aucun retour au sein d'Israël.

Vous voyez comme "l'extrême droite" israélienne est simple !

Rigolo !

Anonyme a dit…

Oui comme toutes les extrêmes droites. Simples, populistes et... dangereuses.

Premier point je ne justifie rien, je questionne. Je sais que l'extrême droite, comme tous les extrêmes, préfère des réponses toutes faites à des questionnements.
Deuxième point je vois que vous préférez l'insulte et le dénigrement au dialogue. Comme tous les extrêmes lobotomisés.
Troisième point, je remarque votre incapacité à répondre à trois petites questions. Ca doit être trop compliqué pour un spécialiste comme vous. Prenez exemple sur votre ami Real Bergeron qui lui au moins assume ses positions sans double discours. On est d'accord ou pas mais c'est clair. Les arabes n'existent pas il faut les virer et ils n'auront jamais d'état.

Quand à votre solution "qu'il renonce officiellement au "droit de retour" au sein d'Israël. Des compensations oui mais aucun retour au sein d'Israël." cela fera partie des négociations.... S'il y a négociations, c'est à dire si Netanyahou renonce à son caprice.

Bonne soirée

Julien

Victor Perez a dit…

Julien,

Je vous souhaite de vivre sous le mandat de "l'extrême droite" israélienne. Vous saurez ainsi ce qu'est une véritable démocratie.

Je ne réponds pas à vos idiotes questions car elle sont sans queue ni tête.

Comme votre conclusion qui assure qu'Israël doit renoncer à son exigence d'être reconnu comme l'état du peuple juif mais doit négocier le "droit au retour" en son sein de centaines de milliers d'individus fantasmés comme "réfugiés".

C'est surement ainsi qu'Israël sera reconnu, je vous cite, "dans ses droit légitimes et politiques".

La bonne blague ! Vous en avez d'autres ?

Anonyme a dit…

Ce n'est pas moi que vous citer mais la déclaration d'Oslo dont vous trouverez le texte intégral sur internet si vous ne l'avez pas lu....

Bon encore du dénigrement. Non ces questions sont fondamentales et ne pas se les poser c'est ne pas réfléchir sur le caprice de Bibi.

Quand à ma conclusion vous l'avez mal lue ou je me suis mal exprimé. Les réparations sont à négocier - retour ou non, compensations etc. Et les négociations n'auront pas lieux tant que Bibi voudra satisfaire de manière populiste sa droite.

De toutes façons vous êtes trop borné pour discuter. C'en est dramatique.

Bonne soirée

Julien

Au fait, vous devriez corriger le titre. Une faute d'orthographe ce n'est pas bien grave mais dans un titre ça fait un peu tâche.

Victor Perez a dit…

Julien,

Ce qui est comique avec vous est que les "caprices" ne sont que d'un côté.

Qui a refusé de parler de compensations ? Et quand ? Vous seriez bien en mal de me l'indiquer. Pas Israël en tous les cas. En revanche, je ne me souviens pas d'un seul pays musulman ayant expulsé les Juifs désirer les dédommager.

En revanche, si vous étiez au courant de la réalité vous verriez que le caprice musulman, et non pas seulement "palestinien", est l'exigence d'un "droit de retour" de centaines de milliers de "réfugiés" au sein même de ce qui doit être, selon le droit international qui vous si cher, un foyer juif. Exigence valide jusqu'à ce jour.

Un dernier point, Ehud Olmert, qui a lui aussi réclamé la reconnaissance d'Israël comme état juif, lui aussi aurait voulu contenter sa droite populiste ?

http://fr.danielpipes.org/5150/accepter-israel-comme-letat-juif

Vous ne connaissez rien au conflit, vous réclamez ma réponse à vos questions idiotes et de surcroît vous me traitez de "borné".

Vous êtes beaucoup plus qu'un comique. Je vous l'assure.

Fin de cet échange inintéressant. Inutile d'insister, allez plus tôt sur oumma.com parfaire votre lobotomisation anti-israélienne.

zicki71 a dit…

Bien entendu comme d'habitude l'intransigeant est Netanyahu et Abbas l'innocent "ange de la paix".
Quand on veut réellemement discuter on ne pose pas de PRECONDITIONS avant de s'asseoir à la table des négociations .

Anonyme a dit…

Victor Perez vous transformez mes propos. Ainsi vous pouvez les moquer. Procédé éculé.

C'est bien le caprice de Netanyahou qui bloque en grande partie les négociations.
Quand aux compensations des juifs expulsés, ça devrait déjà être fait, il n'y a que des négociations avec chaque état qui pourront régler le problème. Après si Bibi leur fait le coup de leur demander des trucs impossibles en préalable, c'est pas gagné.

Ensuite, oui pour Olmert. Les colons et la droite religieuse ont été influents sur tous les gouvernements israéliens.

Je ne "réclame" pas votre réponse. Je pose des questions et je vois bien que vous ne savez pas. Pas la peine de brailler ainsi. Vous ne savez pas c'est tout. C'est pas la fin du monde.

Zicki71,

Par "PRECONDITION" vous voulez parler du caprice de Bibi si je ne m'abuse?

Plus sérieusement personne ne dit qu'Abbas est un ange de la paix. Mais tout mettre sur le dos des arabes et ne pas voir la coresponsabilité d'Israël dans les échecs est au mieux de l'aveuglement au pire de la propagande. Ne serait-ce que le refus de reconnaître l'ETAT palestinien et ses "droits politiques et légitimes" au même titre qu'a été reconnu l'ETAT israélien et ses "droits politiques et légitimes" à Oslo.

Julien

Anonyme a dit…

zicki71, pour étayer mes propos je vous cite Netanyahou "La France doit s'attendre à l'opposition farouche d'Israël pour son projet de relancer l'effort international de paix moribond entre Israéliens et Palestiniens, a prévenu en termes vigoureux le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu dimanche." (source nouvelle république de ce jour)

Comment l'interpréter après la déclaration où il affirmait qu'en cas de réélection il n'y aurait pas d'état palestinien?

Si la France est contrainte de reconnaître l'état palestinien avant un accord de paix, ça aura des répercussions difficiles à anticiper ce jour

Julien

Victor Perez a dit…

Julien,

Je ne peux m'empêcher de "déformer" vos propos. Je publie donc une dernière fois vos âneries pour en rire!

Vous dites:

"C'est bien le caprice de Netanyahou qui bloque en grande partie les négociations"

Être reconnu pour ce que l'on est est un caprice ? Israël a t-il le droit a des exigences à vos yeux ?

"Quand aux compensations des juifs expulsés, ça devrait déjà être fait"

Je me demande ce qui a bloqué ces compensations !?

"Après si Bibi leur fait le coup de leur demander des trucs impossibles en préalable, c'est pas gagné".

Comme quoi ? Qu'ils reconnaissent que les expulsés étaient des Juifs ?

"Ensuite, oui pour Olmert. Les colons et la droite religieuse ont été influents sur tous les gouvernements israéliens"

Pour le retrait unilatéral de la bande de Gaza aussi ? rendez vous compte de l'absurdité de vos propos ?

"tout mettre sur le dos des arabes et ne pas voir la coresponsabilité d'Israël dans les échecs est au mieux de l'aveuglement au pire de la propagande"

Pour toutes les guerres qui sont les fautifs ? Pour les refus des propositions israéliennes de 2000 et 2008, qui sont les fautifs ? Pour les refus des négociations qui sont les fautifs ? qui posent sans cesse des conditions ?

En effet mettre tout sur le dos des arabes est de la "propagande". lol ! Vous n'êtes absolument pas lobotomisé! lol !

"Ne serait-ce que le refus de reconnaître l'ETAT palestinien et ses "droits politiques et légitimes"

Quel état de "Palestine" ? Y en a t-il eu déjà un avant 1967 ? Un peuple "palestinien" peut-être ? Et vous parlez de propagande israélienne ! La bonne blague !

Ceci dit, pour qu'il, existe, il faut encore persuader les Israéliens qu'il sera pacifique.
Pouvez vous le confirmer sans que l'on ne vous prenne pour un idiot utile à l'antisémitisme ?

"La France doit s'attendre à l'opposition farouche d'Israël pour son projet de relancer l'effort international de paix"

A vos yeux, Israël est il une république bananière ?

Pour ma part, c'est un état souverain dont nul n'a à lui dicter ses choix. Et c'est cela qui vous ennuie. Que la France et d'autres reconnaissent la "Palestine", elle n'existera que lorsqu'elle reconnaîtra Israël comme étant l'état du peuple juif.

Que cela vous plaise ou non, c'est ainsi !

Inutile de revenir avec vos foutaises. La rigolade a assez duré.

Anonyme a dit…

Pour julien,

"Mahmoud Abbas vient de déclarer :” L’initiative de paix française sera la bienvenue si elle contient toutes les conditions exigées par l’Autorité palestinienne, sinon elle ne sert à rien.”

C'est ou qu’Israël doit signer?
Adrian

Victor Perez a dit…

Julien,

Je vous ai demandé de poster vos foutaises ailleurs.

Inutile donc d'insister!

Marc a dit…

Les palestiniens ne veulent pas signer pour un état juif, et les israéliens veulent une grande partie de la Cisjordanie (Judée Samarie)....

Laurent Fabius n'a pas du être informé des étapes précédentes.

Ils ne peuvent pas signer la paix, il faudra soit faire avec cette situation, soit imposer une solution (le courage ne fait pas partie des qualités de la communauté internationale qui a du mal à avoir une unanimité).

Marc

zicki71 a dit…

A l'Att.de M.Julien

Quelques précisions

C'est de M.Abbas et non de M.Netanyahu qu'il s'agit.
Avant de s'asseoir à la table de négociations M.Abbas pose comme condition préalable l'acceptation par Israël de Jérusalem-Est comme capitale d'un futur Etat Palestinien et le "retour des réfugiés" Palestiniens.

Il voudrait que soient considérés comme "réfugiés" même les "Palestiniens"nés à l?étranger
et qu'ils "reviennent" vivre en Israël. IL VEUT DONC LE BEURRE RT L'ARGENT DU BEURRE.

On ne peut attaquer Israël plusieurs fois et faire ensuite comme si rien ne s'était passé.
Non seulement ce serait encourager de nouvelles attaques mais aucun Etat accepterait une pareille situation.

Les Palestiniens ou du moins leurs dirigeants et ceux des pays arabes qui ont attaqué Israël sont responsables d'avoir créé le problème des réfugiés palestiniens et CELUI DES REFUGIES JUIFS (plus nombreux des Palestiniens),chassés ou qui ont dû fuir des pays arabes et qu'Israel a été capable d'accueillir.
Mis à' part la Jordanie aucun autre pays arabe n'a accordé la nationalité aux réfugiés Palestiniens mais les laisse croupir dans des camps dans des conditions de vie déplorables.

Il faudrait aussi qu'on m'explique pourquoi "Jérusalem-Est" devrait devenir la capitale d'un futur Etat Palestinien alors que le nom de Jérusalem ne figure même pas dans le Coran et que pendant les nombreux siécles d'adninistration musulmane sur cetta ville ,celle-ci n'a eu qu'une importance réligieuse et politique minime pour les détenteurs du povoir contrairement à Damas ou Baghdad.

Victor Perez a dit…

Marc,

Espérez vous également que la communauté internationale impose sa solution à la Turquie pour ce qui concerne Chypre ?

Y avez vous seulement pensé ? La propagande musulmane et antisémite n'en parlant pas, j'en doute !

Zicki71,

Julien, comme tous ses clones ne font répéter que ce que la propagande antisémite leur indique. Sortis de leur livre de chevet d'idiot utile ils sont perdus.

Leur donner des indications est donc du temps perdu.

Marc a dit…

Oui, j'aimerais bien que la communauté internationale impose une solution à la Turquie.

Je suis contre tous ces pays qui n'en font qu'à leur tête.

Marc

Victor Perez a dit…

Marc,

Où serait Israël si depuis 1948 il n'en faisait pas à sa tête ?

Je vous laisse deviner !

Anonyme a dit…

Victor, Victor, Victor, Victor,

Me voilà obligé d'intervenir pour la leçon 2. Vous allez finir par l'avoir ce gérard d'or du propagandiste le plus contre productif.

C'est très bien d'avoir censuré Julien, c'est très bien de noyer le poisson en laissant vos amis se déchaîner sans lui laisser droit de réponse. Tout ça c'est très bien.

Mais il aurait fallu le censurer AVANT que vous ne lui avouiez qu'Israël ne voudra jamais d'état palestinien. Et en listant les raisons en plus. Qu'est-ce qui vous a pris?

Car maintenant le censurer, le dénigrer, enfumer avec nombre de commentaires ne sert plus à rien sinon à confirmer que Julien vous a bien eu.

Je vous rappelle la première règle. Lorsqu'un intervenant semble être dans la réflexion, la censure doit être immédiate. Ne pas diffuser le premier message. La réflexion est le strict opposé de la propagande. La propagande c'est des réponses toutes faites et érigées en dogme. La réflexion c'est se poser des questions plus ou moins pertinentes et essayer d'y trouver des réponses. Forcément les réponses toutes faites ne suffiront pas.

Je sais que vous allez vous ressaisir. Vous pouvez peut-être essayer de voir aux affaires étrangères si ils font pas de la formation.

Bon courage et bon progrès

Fred

Victor Perez a dit…

Fred,

Montrez moi que vous n'êtes pas un clone lobotomisé par la propagande musulmane antisémite, que vous ne portez pas d’œillères et indiquez moi dans les posts plus haut où ais-je indiqué "qu'Israël ne voudra jamais d'état palestinien. Et en listant les raisons en plus".

Je vous autorise également à vous servir des centaines d'articles et de commentaires de ma main et à votre disposition sur ce blog.

Si vous en êtes incapable, ou si vous jouez sur les mots pour avoir bonne contenance, vous aurez prouvé combien la discussion est stérile avec les idiots utiles de votre genre.

A vous de jouer !

Anonyme a dit…

Et moi qui ne pensait qu'à votre marge de progression... Pour citer Pagnol "rends service à Bertrand...."

Quel jolie compilation d'insultes. Ce sera le sujet de la leçon 3. Un bon propagandiste n'insulte pas, il "démontre" tranquillement. Ca permet de faire croire qu'il est sûr de lui et de la pertinence de ses arguments. Nous y reviendrons plus tard.

Où donc avez vous indiqué qu'Israël ne veut pas d'état palestinien?

Dans votre commentaire du 21 juin à 15h48 pardi.

Vous dites qu'ils ne seront jamais pacifiques, donc pas d'état. "Ceci dit, pour qu'il, existe, il faut encore persuader les Israéliens qu'il sera pacifique.
Pouvez vous le confirmer sans que l'on ne vous prenne pour un idiot utile à l'antisémitisme ?"

Vous dites qu'ils n'existent pas et que jamais un état palestinien n'a existé, donc pas d'état "Quel état de "Palestine" ? Y en a t-il eu déjà un avant 1967 ? Un peuple "palestinien" peut-être ?"

Vous les accusez d'avoir refusé des offres très généreuses en 2000 et 2008, alors que vous les saviez inacceptables pour des raisons de continuité territoriale, vous leur reprochez les guerres qu'ils ont mené contre le sionisme, vous leur reprochez de refuser les négociations alors que c'est Israël qui pose des préconditions inacceptables, et terminez par un beau retournement des faits "Pour toutes les guerres qui sont les fautifs ? Pour les refus des propositions israéliennes de 2000 et 2008, qui sont les fautifs ? Pour les refus des négociations qui sont les fautifs ? qui posent sans cesse des conditions ?"

Vous voulez les contraindre à se décrédibiliser face à leur peuple avec des demandes iniques jamais demandées à d'autres. "Que la France et d'autres reconnaissent la "Palestine", elle n'existera que lorsqu'elle reconnaîtra Israël comme étant l'état du peuple juif." Pour ainsi dire jamais.

Dois je continuer?

Si vous êtes un fin propagandiste vous allez dire que je joue sur les mots, que c'est inintéressant blablabla. Cela dit tous ceux qui ont lu votre commentaire du 21 juin 15h48 savent à quoi s'en tenir.

Franchement écoutez mon conseil. Lorsque quelqu'un vient avec une envie de réflexion, censurez cash, vous ferez du bien à votre cause. Car après ce commentaire maladroit, c'est bien Julien et son principe de responsabilité partagée qui sort vainqueur.

Fred

Victor Perez a dit…

Fred,

Je ne sais pas à qui vous rendez service mais surement pas à l’intellect.

Un seul exemple :

"Vous dites qu'ils ne seront jamais pacifiques, donc pas d'état. "Ceci dit, pour qu'il, existe, il faut encore persuader les Israéliens qu'il sera pacifique."

a) Où avez vous vu que j'affirme qu'ils ne seront JAMAIS pacifiques ? Où est-ce écrit ? Vous haïssez tellement Israël et les Juifs que vous n'imaginez pas un instant les "Palestiniens" progresser. Seriez vous de surcroît raciste ?

b) Israël doit accepter à ses côtés un état non pacifique ? Cela au nom de la Paix ? C'est cela votre logique ? Que vous importe en fait le bien être du juif !

c) Les "Palestiniens" ne seront donc JAMAIS pacifiques selon vous donc pas d'état dites-vous ? Et c'est de la faute des Israéliens !

d)Les Juifs ont-ils aussi le droit à des exigences notamment sécuritaires ? A lire votre subconscient j'en doute !

Ils n'auraient pas même le droit, à vous lire, de reprocher aux musulmans d'avoir fait la "guerre au Sionisme". Votre lecture de ce droit à l'autodétermination du peuple juif est tellement vicié par votre idéologie nauséeuse que vous innocentez les musulmans d'avoir refuser ce droit basic en 1948. Voir les Juifs jeté à la mer vous aurez surement plu.

J'en termine:

"Vous les accusez d'avoir refusé des offres très généreuses en 2000 et 2008, alors que vous les saviez inacceptables pour des raisons de continuité territoriale"

Outre que c'est faux, j'en conclue qu'un Israël coupé en deux vous conviendrez.

Je pourrais continuer d'analyser votre inconscient antisémite. Tel un petit nazi derrière son ordi vous voyez la culpabilité dans le Juif quoi qu'il dise ou qu'il fasse. Et donc son "refus d'un état de Palestine". Ben voyons !

C'est si simple !

Votre petit commentaire fétide démontre combien la haine du juif se propage au nom des droits de l'homme. Et le pire est que vous en êtes inconscient. Et je doute que vous en prenez conscience d'ici peu.

A tel point que vous êtes persuadé que c'est Israël qui pose des préconditions aux négociations ! Je vous défis d'en trouver une !

" vous leur reprochez de refuser les négociations alors que c'est Israël qui pose des préconditions inacceptables"

L'inversion parfaite des valeurs et des faits !

Inutile de poster une réponse, elle ira directement à la poubelle. Il ne vous reste plus qu'à utiliser un autre pseudo.

Comme font tous vos tristes clones.

Victor Perez a dit…

Fred,

Plutôt que de donner des leçons, allez soigner votre haine du Juif.

Je vous cite une dernière fois :

"A tel point que vous êtes persuadé que c'est Israël qui pose des préconditions aux négociations ! Je vous défis d'en trouver une !"

Le sujet de votre article par exemple, le "caprice" comme dit plus haut"

Cela n'a jamais été une précondition aux négociations mais l'aboutissement des négociations.

C'est dire combien vous êtes atteint.

Anonyme a dit…

"Le 12 octobre 2010 le gouvernement israélien s'est prononcé en faveur d'un projet de loi qui exigerait en cas d'adoption que tout candidat à la citoyenneté israélienne promette loyauté « à l'État juif et démocratique d'Israël »". "Simultanément, le gouvernement israélien exige comme condition préalable à la reprise des négociations de paix, que les Palestiniens reconnaissent Israël, comme "État juif""

Je répète au cas où : "le gouvernement israélien exige comme CONDITION PREALABLE à la reprise des négociations de paix, que les Palestiniens reconnaissent Israël, comme "État juif""

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tat_juif#Le_d.C3.A9bat_li.C3.A9_au_n.C3.A9gociations_isra.C3.A9lo-palestiniennes

En fait vous ne connaissez même pas le sujet, vous êtes un petit rigolo qui braille des insultes sans rien connaître à rien!

Fred

Victor Perez a dit…

Mon pauvre Fred,

Vous me donnez des verges pour vous frapper.

Wikipédia est donc votre source ? Je comprends mieux votre incompétence.

Sur le serment d'allégeance :

"l’amendement, qui devrait être soumis à un comité interministériel et, éventuellement, passer devant la Cour suprême avant d’être présenté à la Knesset, à une date encore indéterminée".

Au final, ce projet de loi n'a jamais été adopté par le parlement.

Sur les conditions préalables israéliennes:

"le Premier ministre israélien a mis hier l’Autorité palestinienne et les Etats-Unis dans l’embarras en proposant un nouveau moratoire sur la construction dans les colonies de Cisjordanie en échange de la reconnaissance immédiate d’Israël comme «Etat-nation du peuple juif». "

S'il s'agit de bonnes manières, de donnant donnant, ce n'est en aucun cas une condition aux négociations.

Ces extraits sont tirées des références de la page de Wikipédia que vous m'avez, vous-même,communiqué. (référence 15)

http://www.liberation.fr/monde/2010/10/12/netanyahou-impose-l-etat-juif-contre-le-gel-de-la-colonisation_685836

Wikipédia est tombé entre les mains de clones vous ressemblant.

Ceci dit, lorsque l'on s'informe aux sources de l'antisémitisme montant il ne faut pas s'étonner d'être déconnecté de la réalité. Et de devenir un antisémite version nazi derrière son ordi, faute de mieux.

Je me suis assez amusé avec vous. Fin définitive de l'échange.

Victor Perez a dit…

Aux lecteurs:

Ci-après deux liens démontrant qu'Israël ne pose pas de conditions préalables aux négociations.

Date 31/10/2012

http://www.dailymotion.com/video/xuqmmv_pas-de-condition-prealable-pour-reprendre-les-negociations-sur-le-processus-de-paix-m-netanyahu_news

Le second questionne quant à savoir avec qui Mahmoud Abbas négociera si l'on suppose qu'Israël pose des conditions préalables ?

22/06/2015

http://coolamnews.com/mahmoud-abbas-envisage-de-reprendre-les-negociations-avec-israel/

Victor Perez a dit…

Fred,

Inutile d'insister vos commentaires nauséeux rejoindront systématiquement la poubelle.

Anonyme a dit…

Arrêtez de jouer avec les mots

"En ce qui concerne les demandes d’Israël aux Palestiniens de reconnaître Israël comme Etat juif et de démilitariser la Judée-Samarie, M. Netanyahu a indiqué qu’il ne s’agissait pas de conditions préalables à la reprise des négociations, mais plutôt d’une « base pour une paix durable »."

http://www.lemondejuif.info/2015/06/netanyahu-un-etat-palestinien-demilitarise-une-base-pour-une-paix-durable/

Victor Perez a dit…

Anonyme,

Merci de votre contribution. Prochain post avec pseudo.

Anonyme a dit…

De rien ravi que vous ayez compris que Netanyahou joue sur les mots.

Anonymedudessusquiavaitoublédesigner

Victor Perez a dit…

Anonymedudessusquiavaitoublédesigner,

C'est bien de le dire, c'est mieux de le démontrer autrement que par votre avis d'endoctriné.

Par exemple, en conseillant à votre poulain d'accepter d'aller négocier et nous verrons bien qui pose des conditions préalables.

Anonyme a dit…

"il ne s’agissait pas de conditions préalables à la reprise des négociations, mais plutôt d’une « base pour une paix durable »"

Et voilà... C'est démontré.

Vous ne savez pas lire le langage diplomatique. "Je n'ai pas soif mais il faut que je boive pour survivre." "le prélèvement automatique n'est pas obligatoire pour accéder à nos services de téléphonie mais nous avons besoin de vos coordonnées bancaires pour activer la ligne"

Mais peut-être ne lisez vous entre les lignes que lorsqu'il s'agit de "mon poulain" ou lorsqu'il y a contradiction avec vos affirmations?

Mais bref, vous avez déjà commencé à m'insulter et me prêter des intentions. Inutile d'aller plus loin. L'insulte, l'agressivité, le mépris et la censure dès que vous êtes en difficulté semblent être vos modes de dialogues (cf plus haut). Ce ne sont pas les miens. Je ne rentrerai pas dans ce jeu ridicule qui met le débat au niveau d'une discussion d'ivrognes.

Anonymedudessusquiavaitoublédesigner

Victor Perez a dit…

Fred alias Anonyme du...,

En ce qui s'agit de votre poulain je n'ai nul besoin de lire entre les lignes. Ses conditions préalables sont claires et mènent à l'objectif clair de l'éradication de l'Etat du peuple juif.

Objectif qui apparemment vous sied.

Pour ce qui est de votre volonté de confondre objectif israélien à atteindre et conditions préalables, cela est également clair. Tout mieux que le Juif. Même programme que l'AP et le monde musulman.

Allez donc cuver votre mauvais alcool chez vos amis d'ouma.com et ne soyez plus ridicule en forçant l'échange en empruntant des pseudos différents.

Anonyme a dit…

Assurer que la recherche israélienne d'une "base pour la paix durable" est une "condition préalable" aux négociations laisse un goût de cendres.

l'antisémitisme est plus profond qu'on ne le croit. La paix, pour certains, est interdite aux Juifs !

sébastien

Anonyme a dit…

Victor Perez vos insultes sont pitoyables. Libre à vous de croire que vos opinions sont arguments et faits. Vous êtes incurable. C'est comme ça. Ne vous inquiêtez pas je ne forcerai pas la discussion avec vous. Que de temps perdu ce serait.

Sébastien, relisez la phrase dans son contexte et vous comprendrez. Votre allusion au goût de cendre est... de très mauvais goût...

Bien à vous.

Anonymedudessusquiavaitoublédesigner

Victor Perez a dit…

Fred allias Anonymedudessusquiavaitoublédesigner,

Je comprends parfaitement que vous ne supportiez pas le diagnostique de vos commentaires et que vous preniez celui-ci pour des insultes. La chute est rude.

Prendre l'objectif vital à atteindre d'Israël lors de négociations pour une condition préalable à celles-ci est AN-TI-SE-MI-TE. Et rien d'autre!

A vous suivre, Israël se doit d'abandonner son objectif de sécurité et de garantie sur sa pérennité avant toutes négociations. C'est dire le bien que vous lui voulez.

Vous réfléchissez comme si cet état n'a pas le droit à avoir d'exigences. Comme à une certaine époque pour le juif. Je comprends parfaitement le "goût de cendres" de Sébastien.

Il est temps pour vous et d'autres de vous interroger sur la finalité de vos "analyses" qui font le jeu du monde musulman qui lui ne cache nullement son antisémitisme.