dimanche 14 avril 2013

L’Islamophobe Véronique Genest, trublion de la police de la pensée


« Si être islamophobe, c'est d'avoir peur, alors je suis islamophobe, comme beaucoup de Français ». Depuis que Véronique Genest a communiqué sur sa crainte de l’Islam, il n’y a pas une émission où les tenants de la morale politiquement correcte ne la reprennent à ce sujet. « « Moi, je me fiche de la couleur des gens. (…)  je vois les infos, les appels à rétablir la charia, les foules en liesse dans la rue, parfois, quand il y a des attentats. Alors oui, l'islam me fait peur. J'aimerais être rassurée. Quand je me dis islamophobe, c'est comme j'aurais été christianophobe au temps de l'inquisition, contre l'Eglise, si vous voulez ».

Lors de l’émission télévisuelle Touche pas à mon poste sur l’antenne de D8, Enora Malagré, une des chroniqueuses, a remis le couvert : « Est-ce que vous avez conscience que vos propos sur l'islamophobie ont pu choquer une partie de votre public ou des gens ? Est-ce que vous avez lu le Coran ? ». « Je ne comprends pas comment on peut être islamophobe en ayant lu le Coran... » s'est-elle étonnée par la suite !

L’a-t-elle bien lu ? Si oui, l’a-t-elle compris ?

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

Alain Franquignon, agrégé de lettres, a réalisé une étude sur les occurrences de mots dans le Coran. Sur une traduction de celui-ci, avalisée par la Grande Mosquée de Paris, il n’a gardé que les mots signifiants tels que les noms, les verbes, les adjectifs et les adverbes. Au total 58562 mots qui transmettent le message du livre saint de l’Islam.

Dans ce nombre le mot « amour » n’apparaît que 10 fois :

- 3 fois pour parler de l’amour d’Allah pour ses fidèles,
- 2 fois s’agissant de l’amour des fidèles pour Allah,
- 4 fois pour parler de l’amour des richesses, mais une seule fois pour désigner l’amour d’une femme pour un homme et jamais pour évoquer de l’amour de l’homme envers son prochain.

Le mot « aimer », conjugué, apparaît 53 fois, presque exclusivement pour dire qu’Allah aime les croyants, les justes, les fidèles, les pieux, ceux qui lui font confiance. Sinon il est employé dans le sens de « souhaiter » ou « apprécier » : ex: « …les Juifs qui aiment bien écouter le mensonge » (S 5, V 41), « les mécréants aimeraient vous voir négliger vos armes … » (S 5, V 102) etc.

De quoi, évidemment, ‘’aimer’’ cette religion !!!! D’autant plus lorsque l’on y rajoute les us et coutumes reliés à celle-ci !

Ainsi, l’ablation des parties génitales féminines -l’excision- est une chose courante dans les pays régis par le Coran. La femme doit se garder d’apparaître en public autrement que recouverte. Sa sortie du domicile conjugale se doit être accompagnée d’un tuteur, quand bien même celui-ci est son propre fils mineur ! Lors de tout procès, sa parole ne vaut que la moitié de celle d’un homme. Idem pour tout héritage. Ou encore, et cela ne clôt pas une liste exhaustive concernant la femme, tout écart aux bonnes mœurs sera facturé par une lapidation.

On peut rappeler, pour être un peu plus précis, les rites réservés également aux mécréants, apostats ou homosexuels. Sans oublier les gens du livre, individus de rang inférieur tels les Juifs désignés comme étant des « descendants de singes et de porcs ».

Quelques usages et traditions donc qui forment la charia et qui conforteront, sans doute, la chroniqueuse à discerner en Véronique Genest, mais pas seulement, une ‘’paranoïaque’’ de l’Islam ! Cette religion ‘’d’Amour de Paix et de Tolérance’’ qui, seule de toutes les croyances, divisent le monde en deux camps. Le Dar-el-Islam, la zone musulmane sous contrôle de la charia islamique, et le Dar-el-Harb, la zone de guerre, le reste du monde à soumettre.

Une charia que la Cour européenne des Droits de l’Homme assure être, lors d’un arrêt du 31 juillet 2001, incompatible avec la Convention européenne des droits de l’homme de 1950. Pour la Cour constitutionnelle, la charia est l’antithèse de la démocratie, dans la mesure où elle se fonde sur des valeurs dogmatiques et est le contraire de la suprématie de la raison, des conceptions de la liberté, de l’indépendance, ou de l’idéal de l’humanité développé à la lumière de la science.

La Cour Européenne a, semble t-il, lu le Coran et confirmé la raison de cette peur ressentie par la comédienne Véronique Genest et tant d’autres. La crainte de revenir sur plus d’un siècle de conquêtes sociales. A savoir l’émancipation de l’individu face au clergé, l’égalité hommes-femmes, la laïcité, la séparation de l’Eglise et de l’Etat, la mixité, le droit à l’enseignement pour tous, le droit au travail, la fin des prescrits religieux ou encore la liberté d’expression et de pensée.

Une islamophobie saine donc qui pose les questions de la présence si forte de cette police de la pensée au sein des médias et de l’incompréhension de ce que lit Enora Malagré ?

20 commentaires:

Passidupe a dit…

Bonjour,
Que l'on soit chrétien (pratiquant ou non) ou juif (pratiquant ou non), il n'est pas difficile de discerner que l'enseignement rabinique de Jésus-Christ tendait à faire la part entre ce qui est à Cesar et ce qui est à Dieu.
Pour autant je n'ai pas lu toute la Bible de même que je n'ai pas lu tout le Coran mais seulement des "morceaux" choisis.
De mon expérience des contacts et discussions avec des amis/amies musulman(e)s universitaires ou non, il me semble que pour un(e) musulman/musulmane, la séparation entre l'Etat et le Religieux est une incongrüité car pour eux/elles l'Etat islamique c'est l'idéal à réaliser. Qu'en pensez-vous ? Dès lors, il est à craindre que les islamisé(e)s puissent "comprendre" la séparation de l'Eglise et de l'Etat comme un progrès. Qu'en pensez-vous ? PASSIDUPE2013

Victor PEREZ a dit…

Passidupe,

L'individu, dans l'Islam, n'existe pas. Ce n'est donc pas pour bientôt que l'on pourra imaginer des musulmans exiger la séparation entre l'état et la mosquée.

zicki71 a dit…

ET LES MOTS JUIFS ET CHRETIEN COMBIEN DE FOIS SONT-ILS MENTIONNES
DANS LE CORAN ET ASSOCIES A QUOI ?

Victor PEREZ a dit…

Zicki71,

Les Juifs et les Chrétiens sont des gens du livre. D'un autre livre que le Coran.

Je vous laisse donc imaginer "l'estime" que leur porte cette religion.

Victoria Gaible a dit…

Allons - nous vers des conflits d ' intérêts à plus , ou moins long terme ? .
Bien à vous .

Victor PEREZ a dit…

Victoria Gaible,

Tôt ou tard il faudra bien à notre civilisation mettre les points sur les I.

Le I n'étant pas une lettre de l'alphabet musulman je suis convaincu que l'on ira vers une confrontation.

Oummanaute a dit…

Bonjour,

Je suis tombé sur votre site par hasard. En lisant un peu vos article, un seul commentaire m'est venu à l'esprit: "Ils veulent éteindre de leurs bouches la lumière d'Allah, alors qu'Allah parachèvera Sa lumière en dépit de l'aversion des mécréants" Coran, Sourat ATTAWBA versets 32 et 33.

Donc je vous prie de continuer à aboyer, la caravane Islam est déjà passée.

Victor PEREZ a dit…

Oummanaute,

La lumière d'Allah ?

Celle qui a assassiné un enfant de 8 ans, estropié sa sœur et blessé leur mère ? Tout trois attendant paisiblement leur père et mari à l'arrivée du marathon de Boston.

Un drame parmi tant et tant d'autres.

N'ayez aucune crainte. Je, mais pas seulement, continuerai à aboyer face à la haine que cette religion déverse chaque jour à travers la planète.

Et au final, cette religion comme toutes les autres deviendra une affaire privée dont nul, pas même les musulmans eux-mêmes, n'aura plus à craindre.

Anonyme a dit…

Les attentats de Boston ?? Des musulmans ??? Comme Pour le 11 septembre ??
Écoutez le lieutenant colonel Potter a ce sujet ! Vous etes un ignare aveuglé par votre haine anti-arabe Monsieur Perez ! Il y a dans tout les attentats perpétrés soi-disant par des musulmans, un juif maQuillé... A bon entendeur

Victor PEREZ a dit…

Anonyme,

Hormis votre antisémitisme, votre haine du Juif forcément coupable, il n'y a rien d'autre à retenir de votre commentaire.

Le prochain devra avoir un pseudo où il rejoindra sa place naturelle. A savoir la poubelle.

Anonyme a dit…

Confrontation? Mdr En tête a tête on vous déchire , bande d'assoiffé d'oseil

Victor PEREZ a dit…

Anonyme,

Bien que ne valant rien, je publie votre commentaire pour vous rappeler nos têtes à têtes de 1948, 1956, 1967, 1973, 1982, etc...

De quoi vous donner mal à la tête ! Non ?

Faut-il vous rappeler nos succès économiques également ?

Pour vous calmer, je vous conseille un massage de tête contre les murs de votre chambre. Rien de tel pour refroidir la haine qui sommeille en vous.

Inutile de poster une réponse, celle-ci rejoindra sa juste place. La poubelle ! Celle que vous n'auriez jamais dû quitter.

Anonyme a dit…

Vous avez raison Victor, sur la fin oui, après consultation, dans le coran il s'avère que l'islam deviendra un vague souvenir à une certaine époque, mais vous incitez les gens à la haine, puissiez vous un jour connaitre la paix à laquelle vous aspirez tant, et rappelez vous les bonne paroles de Jules :

Béni soit-il l’homme de bonne volonté qui, au nom de la charité se fait le berger des faibles qu’il guide dans la vallée d’ombre de la mort et des larmes, car il est le gardien de son frère et la providence des enfants égarés.

Victor PEREZ a dit…

Anonyme,

Se défendre contre l'agression de l'Islam n'est certainement pas "inciter à la haine".

C'est plutôt aider à la conservation de notre civilisation qui a permis l'expression de si belles paroles.

Merci d'adopter un pseudo pour le prochain commentaire s'il y a.

Anonyme a dit…

Bonjour Victor.
Je me délecte à chaque fois que je reviens sur votre blog. Je peux me vanter d'avoir lu et appris tout le coran. Le véritable coran en arabe en plus. Je peux vous dire que le seul frein à l'évolution des arabes est justement le coran. Un livre de haine d'intolérance et d'obscurantisme. Les arabes ne doivent pas être blâmés car à leur décharge ils ne comprennent que ce type de language de même qu'il ne sert à rien de vouloir les associer à notre émancipation, ils ne la comprennent pas. Regardez ce qu'ils ont fait d'élection libre et démocratique en Tunisie en lybie et en Égypte. Ils ont choisi la tiranie, l'arbitraire dictatorial de l'islam.
J'ose croire et espérer un jour qu'ils evolueront.

Bien à vous et longue vie à votre détermination.

Iblis.

Français par naissance, homme du monde par principe a dit…

M. Perez, Je ne connais rien de vous, je suis tombé sur votre blog par hasard. Vous me semblez néanmoins un homme très cultivé que ce soit dans le domaine historique ou religieux.

J'aimerai cependant comprendre pourquoi l'antisémitisme semble intolérable sous toute ces formes selon vous quand dans la conclusion de l'article, vous parlez d'islamophobie saine? Qu'elle est la différence entre les 2 concepts? La haine de l'autre est-elle valable dans un sens mais pas dans l'autre?

Je ne suis en aucun cas antisémite sachez-le, mais je suis profondément choqué de voir que des personnes juives puissent haïr d'autres personnes par seul pretexte religieux, alors que le peuple juif a été la victime la plus médiatisée de cette haine raciale intolérable.

Victor PEREZ a dit…

Français...,

Je suis comme vous contre tous les racismes quels qu'ils soient. Cette haine démontre uniquement le mal être de ceux qui s'affichent, ouvertement ou non, tels quels.

Mon islamophobie n'a rien à voir avec un quelconque racisme mais à la peur que l'Islam s'étende. C'est contre les mœurs de cette religion que je m'élève. Ce qu'explique très bien mon article.

Votre incompréhension vient évidemment de la tentative du politiquement correct de déformer la signification du terme.

Chose que je refuse.

Victor PEREZ a dit…

Merci Iblis

Anonyme a dit…

Bonjour,

Ici, une petite rectification concernant :

** "Les gens du livre" désigne effectivement les juifs et chrétiens. Mais qu'en est-il des goyims?

** Une bonne partie de ce vous avez énuméré (que je ne vais pas mentionner explicitement) comme étant les règles de vie que doit suivre un musulman provient de la Sunnah et non pas du coran. Faites-vous la différence?

** Concernant l’interprétation du coran, il s'agit d'une science à part appelée "tafsir" (EN ARABE s'il vous plait car une fois le texte traduit, la fidélité au sens originel en prend un sacré coup) est une discipline parmi les plus difficiles en théologie. Qui êtes vous pour pouvoir émettre votre bon petit jugement cartésien qui aurait pu prévenir la catastrophe de fukushima???

Sachez qu'à ce jour, malgré le fait que tous les musulmans prient vers la même direction, il n'existe pas d'accord tacite minimal concernant LA METHODOLOGIE à adopter afin d'interpréter le coran (mot isolé/dans son contexte/combiné à un autre verset...etc) en arabe littéraire bien sûr.

Finalement, jamais l'homme n'a été aussi arrogant...

Karim

Victor PEREZ a dit…

Karim,

Je n'ai jamais prétendu être un expert du Coran mais assez éveillé pour connaître les méfaits de cette religion sur ses adeptes en regard, évidemment, des droits de l'homme, de la femme et de l'enfant.

C'est pour cela que je me revendique islamophobe. L'Islam, comme toutes les autres religions, doit d'abord s'adapter aux mœurs du pays puis devenir un domaine privé.