dimanche 7 avril 2013

L’escroquerie ‘’palestinienne’’


Le Président de l’Autorité palestinienne (AP) demande, pour reprendre les négociations, que le Premier ministre israélien présente une carte indiquant en quoi consisterait sa solution à deux états. Une carte dressant les frontières internationales entre l’Etat d’Israël et la future « Palestine ». Sachant que pour les ‘’Palestiniens’’ tout retour aux négociations implique que Benjamin Netanyahu accepte les « frontières de 1967», d’aucuns se demanderont quelle est l’utilité d’une telle carte ?

D’autres, plus au fait de la réalité de l’histoire, se pencheront sur les exigences ‘’palestiniennes’’ et leur logique.

En effet ! Sur quel droit légal et/ou historique s’appuie l’AP pour avoir comme revendications une frontière tracée sur la ligne d’armistice de 1949, faisant  de la veille ville de Jérusalem d’emblée une ville ‘’palestinienne’’, et un ‘’droit au retour’’ de centaines de milliers de « réfugiés » ‘’chez eux’’, c'est-à-dire en Israël même ?

Tout historien honnête et sérieux sera d’abord sidéré  de voir les vaincus vouloir imposer leur paix ! Il recherchera ensuite toute trace dans le passé de ce peuple afin de délimiter les droits de chacun des protagonistes. S’il est facile de trouver les traces du peuple juif dans cette région, et ailleurs sur la planète, il est en effet impossible de trouver un quelconque élément démontrant l’existence du ‘’peuple palestinien’’ avant la guerre des six jours (1967). Affrontement qui a vu l’état du peuple juif conquérir en légitime défense la Judée et la Samarie entre autres.

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

Si la résolution 181 du 29 novembre 1947 elle-même entérina un partage de la rive ouest du Jourdain en deux états, cela fut en faveur d’un « état juif » et d’un « état arabe ». Il n’est fait nulle part mention dans celle-ci de la nationalité palestinienne qui était alors la propriété partagée du peuple juif, devenu depuis israélien, et celle du peuple arabe qui reçut quatre-vingt pourcent de la Palestine mandataire et qui pris la nationalité Transjordanienne. Cette absence de mention démontre, si besoin était, qu’il n’y avait pas, alors, de troisième peuple en Palestine à satisfaire !

Démonstration qui affirme que le ‘’peuple palestinien’’ est partie intégrante du peuple jordanien et rien d’autre !

On s’étonnera donc que suite au partage de 1946, créant ainsi la Transjordanie devenue depuis la Jordanie, il fut à nouveau question d’un partage du territoire qui devait revenir, en toute logique, au deuxième peuple de la Palestine mandataire ? A savoir le peuple juif !

Forte d’avoir déjà reçu la majeure partie de cette région, la communauté musulmane s’employa à empêcher toute renaissance d’un état juif sur la rive ouest du Jourdain. Plutôt qu’imposer une éthique et les droits du peuple juif à sa terre face à l’OUMA, la communauté internationale ne trouva rien de mieux à faire que de diviser ce territoire. Solution ne satisfaisant nullement le monde musulman qui, dès la proclamation de l’Etat d’Israël, tenta de jeter son peuple à la mer.

Ce qui fut et est, à ce jour, un échec patent, et division du territoire qui complique la compréhension de ce conflit jusqu’à accuser l’Etat d’Israël d’être un « colonisateur ».

Face à cette réalité intangible, on ne peut douter que le ‘’peuple palestinien’’ n’est qu’une escroquerie née de la haine musulmane pour servir la cause antisémite. A savoir l’éradication du seul état du peuple juif sur la planète.

Une cause qui recueille de plus en plus d’adhésion au sein des pays dits civilisés. Idéologie, intérêts politiques, économiques, sans bien sûr oublier la haine envers le Juif parce que juif expliquent cela.

Il n’en reste pas moins, que ce ‘’peuple palestinien’’, par la violence et la pression sur une communauté internationale veule et intéressée, est devenu aujourd’hui bien réel ! S’il va falloir, tôt ou tard, y trouver une solution, cette Paix ne se fondera certainement pas sur une capitulation israélienne mais par la reconnaissance de l’Etat d’Israël comme état du peuple juif et Jérusalem comme capitale de celui-ci. Alors seulement pourra naître un énième état arabo-musulman !

Toute autre espérance serait vaine. Elle ne fera qu’entériner le conflit.

43 commentaires:

sylvieb a dit…

am israël Aï avec sa capitale Jerusalem une et Indivisible

kravi a dit…

Mais enfin Victor, ne savez-vous pas que les tombeaux des Patriarches étaient déjà des mosquées bien avant la naissance de Mohamed, tout comme le tombeau de Rachel ?
J'admire la persévérance de votre « parole libre ». Il nous faut rabâcher sans cesse les mêmes évidences sans jamais convaincre, tant la propagande a poli les cerveaux comme galets dans la mer.

popi soudure a dit…

la palestine est la plus belle des arnaques !

Anonyme a dit…

Escroquerie , vous avez dit escroquerie , cela m'étonne de la part des arabes !!!!
leur religion est pourtant une religion de paix , d'amour et de tolérance .....
M'aurait-on menti , à l'insu de mon plein gré !

Victor PEREZ a dit…

Anonyme,

Remettez-vous et pour le prochain commentaire pensez à vous présenter.

Anonyme a dit…

Moi je pense qu'il faudrait également inclure dans le partage les poissons chat et les kangourous, qui à mon sens devraient être plus raisonnables.

Jean St-Pierre a dit…

an St-Pierre a dit...
L'erreur a été de créer un pays en fonction des adeptes d'une seule religion alors qu'une partie importante de la population adhère à d'autres religions. Comment la communauté internationale peut continuer à soutenir le système d'apartheid qui existe dans les territoires occupés. Les sionistes et les autres terroristes du genre alquaida sont à mettre dans le même panier. La solution sera un seul état laïque dans le respect des valeurs de toutes les religions.

Victor PEREZ a dit…

Jean St-Pierre,

Vive la laïcité ? Alors commencez à rendre la planète laïque et plus sûr pour les Juifs où qu'ils se trouvent. Ainsi ils n'auront plus besoin d'un pays refuge.

Quant à mettre les Sionistes sur le même plan que les terroristes cela prouve uniquement votre antisémitisme. Les uns défendent leur pays les autres assassinent des femmes, des enfants et des vieillards sans oublier les hommes sans défenses.

Ce genre de comparaison démontre combien est important l'état d'Israël pour le peuple juif. Car allez savoir ce que vous auriez réservé aux Juifs car trop Sionistes à votre goût ?

Et pour conclure, listez moi la liste des pays musulmans (il y en a 56) où existe le "respect des valeurs de toutes les religions". Cela donnera du poids à votre commentaire.

Michael Dar a dit…

On y pensera..peut etre...lorsque et quand les 56 pays Arabes et/ou Musulmans y souscrirons!

Frédéric a dit…

Si vous ne voulez pas les appeler Palestiniens, appelez les autrement. Ils sont là et ont droit à une terre, à un pays.

Les USA remettent le sujet sur la table et espérons qu'ils trouveront une sortie équitable à ce cancer du proche orient.

Frédéric

Victor PEREZ a dit…

Frédéric,

S'ils ne sont pas "palestiniens" c'est donc qu'ils sont jordaniens. Quels sont leurs droits ? Aucun sauf ceux qu'ils se sont crées par leur lutte depuis 1967.

Il faut donc résoudre ce problème mais surement pas selon leur diktat basé sur un narratif mensonger affirmant que le peuple juif leur a volé leur terre.

Et ce problème ne sera résolu que lorsque le monde musulman acceptera l'idée de vivre au côté d'un état destiné au peuple juif.

Croyez vous que cette volonté est pour après-demain ?

Frédéric a dit…

Narratif israélien contre narratif palestinien.

Il faudra bien en sortir un jour.

Frédéric

Victor PEREZ a dit…

Frédéric,

Deux narratif, soit! Mais l'un d'eux est mensonger. Et pour résoudre le conflit il est impératif de déconstruire le narratif "palestinien" afin que d'autres injustices ne soient commises.

Frédéric a dit…

Oui, analysons les deux narratifs et avançons.

Le Monde serait mieux sans guerre ou quasi guerre.

Il ne reste plus qu'à trouver un arbitre neutre...

Frédéric

des paroles et des actes a dit…

Non, les deux narratifs sont mensongers.

Pourquoi ces deux narratifs ne prennent pas en cause quelques faits simples

- Israël est légitime et légal depuis 1948
- Ceux qui s'appellent aujourd'hui palestiniens, les arabes de Palestine, sont légitimes sur leurs terres, et vivent légalement en Cisjordanie.

Tant que les deux narratifs n'abandonneront pas leurs croyances idéologiques et n'accepteront pas que l'autre aussi est légitime la paix n'avancera pas.

Tout le reste est du blabla ou reste négociable si les deux acceptent des concessions.

Le vrai problème en ex-Palestine est justement l'incompatibilité de ces deux narratifs idéologiques et propagandistes.

Inutile d'essayer de démontrer que votre narratif est le bon, le vrai, le joli. Vous y arriverez. Les palestiniens arriveront de la même façon à démontrer que c'est le leur qui est le bon, le vrai, le joli.

C'est de cette façon que l'on n'en sortira jamais. C'est à force de jouer de la propagande que la guerre se perpétue. A se demander si les deux camps et leurs soutiens n'y ont pas intérêt, au détriment de leurs populations respectives.

Victor PEREZ a dit…

Des paroles et des actes,

Que c'est simple de renvoyer tout le monde dos dos. Pensez vous que c'est ainsi que vous ferez avancer la paix ? Tant que le narratif arabe ne sera pas dénoncé la paix n'arrivera pas.

La preuve ? C'est Israël qui a proposé par deux fois (2000 et 2008) un état pour les "Palestiniens". Ces derniers eux n'attendent que "Justice". A savoir, une capitulation israélienne. Une "Palestine" Judenrein, Jérusalem entre leurs seules mains et un Israël transformé en un énième état musulman par le droit au retour de centaines de milliers de réfugiés en son, sein.

Autre preuve ? Seul le peuple israélien, sondage après sondage, par une grande majorité accepte ce partage. Quid des "Palestiniens" voire du monde musulman ?

Si donc vous désirez faire avancer cette paix demandez donc au monde musulman de commencer à envisager l'existence d'un état d'Israël pays du peuple juif.

Tout le reste est du bla-bla. Que vous utilisez avec excellence. Surtout lorsque vous assurez que les " palestiniens, les arabes de Palestine, sont légitimes sur leurs terres, et vivent légalement en Cisjordanie".

Légalement ? Par la force de quelle loi ? N'avez vous pas succombé au narratif mensonger "palestinien" ?

des paroles et des actes a dit…

C'est ce que je dis vous essayez de me vendre votre narratif : illégalité de la présence palestinienne, Calimero que personne il aime, les dirigeants israéliens veulent la paix et les méchants arabes ils veulent pas....

S'ils veulent vraiment la paix (les dirigeants, pas ceux qui subissent la guerre) et un état palestinien, qu'attendent-ils pour faire des propositions de frontières comme souhaité par le monde entier depuis 50 ans? On ne parle pas de réfugiés, mais de propositions de frontières.

C'est simple. Ils attendent que les palestiniens récitent le narratif sioniste. Celui qui dit qu'ils n'existent pas et qu'il faut qu'ils émigrent en Jordanie entre autres. Ce narratif que vous venez d'essayer de me vendre et qui est un des principaux obstacles à la paix, au même titre que le narratif pro-palestinien d'ailleurs.

Leur légalité, c'est, plus encore que le plan de partage, la charte des Nations Unies qui ne reconnait pas les territoires pris par la guerre. Que la guerre soit défensive ou offensive ne change pas ce point.

Dire cela n'est pas "renvoyer dos à dos", c'est identifier les blocages de part et d'autre. Votre narratif ne voyant des torts que chez les arabes (hormis la trop grande bonté d'Israël qui finira par le perdre lol) je me doute que vous ne comprendrez pas qu'il puisse y avoir des torts de part et d'autre.

Victor PEREZ a dit…

Du bla-bla,

Autant je pouvais trouver un intérêt à discuter avec vous autant, suite à votre deuxième commentaire celui-ci s'est estompé.

Mon narratif n'est pas sioniste mais est la stricte réalité. Une réalité que vous êtes bien incapable de déconstruire. Ce qui ne vous empêche nullement de tenir votre bla-bla dont je suis coutumier.

Légalité dites-vous ! Excusez moi de déconstruire votre "narratif"

Les "palestiniens" n'ont aucune preuve de propriété du pays où ils demeurent. Si l'individu peut être propriétaire de tel ou tel lopin de terre, aucune loi internationale ni passé historique ne leur attribue un pays. Vous même êtes incapable de me citer une loi allant dans ce sens.

Ce qui fait que ces territoires sont disputés. De surcroît, vous oubliez la résolution 242 qui confirme le droit d'Israël sur certaines portions de ceux-ci afin de rendre ses futures frontières "sûres et reconnues". Vous avez sans doute pris la traduction française de cette résolution pour argent comptant pour parler de "légalité palestinienne".

Et si la loi ne reconnaît pas la conquête de territoire, elle n'en déclare pas plus la propriété de celui-ci aux habitants. D'autant plus lorsque celui-ci a refusé le deuxième plan de partage de 1947. Un partage que vous ressuscitez mais pas les morts qu'a entraîné le refus musulman de toute existence d'un état juif.

En conséquence, parlez de "légalité palestinienne" est risible !

Quant aux frontières... Là vous êtes pathétique !

Que croyez vous que contenaient les propositions d'Ehud Barak en 2000 et celles d'Ehud Olmert en 2008 ? Des confettis ?

Comme vous pouvez le constater, ces propositions ne datent pas de 50 ans mais de 13 et 5 années. Quelles furent les réponses arabes ?

Je n'ose vous le rappeler car vous diriez encore que je veux vous vendre mon narratif. lol !

des paroles et des actes a dit…

Que les pays voisins attaquent ou ripostent ou occupent la Cisjordanie n'enlève pas les droits des autochtones. Evidemment si vous me racontez votre "histoire" hors contexte....

Les propositions de Barak ou d'Olmert n'ont plus court. Par contre qu'est-ce qui empêche Netanyahou de donner un plan de frontières?
A mon avis, qui n'engage que moi, c'est que l'état palestinien est devenu impossible. Techniquement. Combien a-t-il fallu de soldats pour virer les 7 ou 8000 colons de Gaza? Combien en faudra-t-il pour virer toutes les colonies? Tsahal en totalité? Plus? Sans compter une opinion publique qui a voté pour des représentants de colons à la Knesset. Netanyahou ne fait pas de propositions parce qu'il ne peux pas en faire une qui tienne la route. On rajoute la charte de son parti qui refuse tout état arabe à l'ouest du Jourdain et nous voilà dans une situation qui détruit tout espoir d'état palestinien.

Mais comme vous dites vous essayez de me vendre votre narratif et moi j'y réponds bêtement. Le vrai soucis EST dans l'opposition entre les narratifs pour arriver à des négociations. Il m'est d'avis qu'elles ne serviront à rien ou ressemblerons au dialogue entre un représentant américain et un amérindien au XIX°, mais je peux me tromper, j'espère me tromper.

Victor PEREZ a dit…

Du bla-bla toujours,

"Les droits des autochtones" ????????? J'attends encore que vous me les listiez !

En êtes vous incapable ? Je le parierais !

Les plans de Barak et Olmert n'ont plus court. C'est vrai ! Mais c'est ma réponse à votre sottise. Celle qui disait, je vous cite : "qu'attendent-ils pour faire des propositions de frontières comme souhaité par le monde entier depuis 50 ans?"

Je vous démontre par des preuves que les Israéliens sont pour la paix, y compris leurs dirigeants, font des propositions et vous me répondez à côté.

Je n'attendais pas autre chose de votre part.

Qu'est-ce qui empêche Netanyahou de donner un plan de frontières ? Et qu'est-ce qui empêche le monde musulman de tranquilliser les Israéliens en affirmant haut et fort que l'Etat d'Israël est bien le pays du peuple juif ?

Avez-vous une réponse ? Non, car vous attendez tout de la part des Israéliens, forcement coupables de ne pas vouloir la paix. C'est plus simple et cela repose les quelques neurones que vous devez avoir.

Par ailleurs, êtes vous un adepte d'Hitler ? Vous ne voyez le nouvel état "palestinien" que vidé de tous juifs. C'est ainsi que vous voyez la paix ?

Cesser donc de vous tromper autant et commencer à vous renseigner sur le conflit autrement que par ce prêt à penser qui est servi par la propagande antisémite qui culpabilise les Juifs et innocente les musulmans quoi qu'ils fassent.

des paroles et des actes a dit…

Hitler, vidé de tout juif, il manque une référence à Husseini et le terme judenrein, pour être au top.

Les droits des autochtones? Je peux vous citer le droit à l'autodétermination (charte de l'ONU) et plus simplement, le droit de rester et vivre chez eux. Ces deux droits respectés, on peux avancer

Pourquoi vidé de tous les juifs? Vidé de l'armée israélienne oui, vidé des citoyens israéliens aussi, sauf si certains souhaitent la double nationalité (c'est prêt d'arriver ça lol)
Mais de manière plus réaliste, les musulmans confondant comme vous les israéliens et les juifs, il y a de fortes chances que les juifs n'y soient pas bienvenus si par miracle le droit à l'autodétermination était accordé aux habitants de Cisjordanie. C'est même malheureusement certain. 65 ans de conflit ça laisse des traces. Le comportement de certains colons aussi.

Mais si Netanyahou ne veut parlere des frontières "qu'en dernier" expliquez nous donc pourquoi? N'est-ce pas le point essentiel? Ou bien le point essentiel serait de faire accepter votre narratif d'état multimillénaire de 65 ans du peuple juif?

L'AP reconnait Israël, le Hamas aussi. Israël reconnait l'AP et a déjà négocié avec le Hamas. C'est suffisant pour commencer des négociations sans demander des trucs avant la négociation. Négociations qui doivent porter sur des frontières.

Votre coup de culpabiliser les juifs et innocenter les musulmans, je vous en prie faites le à d'autres. Je m'en tape. Il n'est pas question de juifs et de musulmans mais de politiciens israéliens et "futur" palestiniens.

Le problème est bien dans l'opposition des narratifs. Entre d'un côté des malades mentaux qui affirment sans rire que les autochtones arabes envahissent Israël et de l'autre des malades mentaux qui affirment sans rire que les israéliens ne sont pas légitimes chez eux, y'a du boulot....

Les deux camps arrêteraient de magouiller avec l'Histoire un grand pas vers la paix serait fait. C'est l'effet pervers des propagandes de guerre qui font durer la guerre.

Victor PEREZ a dit…

Bla-bla,

"C'est l'effet pervers des propagandes de guerre qui font durer la guerre" dites-vous ? Alors pour quelles raisons récitez vous la propagande arabe ?

Comme par exemple : "L'AP reconnait Israël, le Hamas aussi".

En récitant ceci, vous détenez soit un scoop soit vous démontrez votre limite de réflexion.

Quand l'AP a t-elle admis que l'état d'Israël est bien l'état du peuple juif ?

Quand donc le Hamas a fait de même ?

Deux questions auxquelles vous ne pourrez répondre faute de réponses.

Après de telles idioties dois-je continuer à perdre mon temps avec un énergumène comme vous ? D'autant plus lorsque vous affirmez que "vidé de tout juif" et "Judenrein" sont deux termes différents.

La seule réponse intelligente est NON.

Je vous laisse donc avec vos certitudes. Après vous avoir conseillé tout de même de continuer à les renforcer chez oumma.com.

des paroles et des actes a dit…

Votre narratif n'a donc aucune réponse à m'apporter sur le refus de négociation des frontières en dehors du mépris et de l'invective. C'est dommage lorsque l'on se présente en chantre de la paix que de refuser de négocier sur un des points capitaux de la création d'un état.

Vous avez démontré que vous voulez que vos partenaires éventuels récitent votre narratif avant de négocier quoi que ce soit.
Corrigez moi si je me trompe, mais pour négocier il suffit de reconnaître son partenaire comme légitime. Pour l'AP c'est officialisé dans le préambule d'Oslo. Pour le Hamas, si on peut négocier des échanges de prisonniers on peut tenter d'aller plus loin.

Si vous n'arrivez pas à reconnaître la différence entre un état légitime et votre narratif les négociations directes seront condamnées.

Vous dites que je répète la propagande arabe, alors que je ne fais que contrebalancer la votre. Il y a des torts de chaque côté. Le reconnaître c'est aussi avancer vers la paix.

Vous ignorez la différence entre judenrein et vidé, libre de tout juif (judenfrei). Au vu de votre amour des références à la période nazie (même si le mot a été inventé par un prof de sport autrichien qui était fier de son équipe "pure des juifs"), vous vous doutez que judenrein a plus de poids, sa traduction est pur, nettoyé des juifs, ce qui est encore plus abominable que le judenfrei que vous avez traduit.

Et à ce sujet, votre ex-ministre de centre droit qui déclare "lors d’un accord avec les palestiniens, nous devons aussi leur donner les arabes israéliens" et "Les citoyens arabes d’Israël doivent vivre sous le régime de l'Autorité palestinienne" (source : http://jssnews.com/2013/04/16/lieberman-les-arabes-israeliens-doivent-aller-vivre-dans-les-territoires-palestiniens/)
Ca serait pas une volonté d'un état "ethniquement" pur? Un renoncement à la réussite démocratique d'Israël qui a réussi à intégrer env 20% d'arabes et de musulmans dans sa population?

Je conclue cet échange en n'espérant aucune réponse à mes questions que vous avez éludées jusqu'ici. Aucune raison que ça change.

Victor PEREZ a dit…

Bla-bla-bla-bla,

Ecrire que je ne réponds pas à vos questions,alors que toutes les réponses souhaitées se trouvent soient dans mes articles, soient dans mes commentaires est plus que grotesque.

Mais de la part d'un individu qui récite l'idéologie que l'on trouve quasiment dans tous les commentaires sensés démontrer combien j'ai tort, cela ne m'étonne pas.

Comme dit précédemment, je ne vois plus d'intérêt à perdre mon temps avec vous. Mais avant de clore notre échange, je vais vous réécrire ce que vous êtes incapable de trouver tout seul sur mon blog.

Qui refuse de discuter des frontières ? Pas Israël qui refuse celles de "1967". Celles que votre propagande assure être les seules pouvant amener la paix. C'est bien l'AP qui le refuse car pour elle les frontières sont connues.

C'est bien pour cette raison que l'AP pose des conditions préalables à toutes négociations. Car une fois les frontières définies, sur qui reposera la pression internationale sinon sur l'AP qui, dites-vous, aurez reconnu Israël dans les accords d'Oslo !

Quel Israël, alors que l'AP continue d'exiger un droit de retour de centaines de milliers de "réfugiés" au sein même de l'état d'Israël ? Exigence qui transformera l'état du peuple juif en un énième état musulman.

Mais cela vous ne pouviez le deviner tout seul ! L'idéologie que vous défendez ne le claironne pas à tout vent.

Ignare sur ce sujet, vous osez écrire ensuite que "Pour le Hamas, si on peut négocier des échanges de prisonniers on peut tenter d'aller plus loin". lol!

Vers où ? Pas en tous les cas vers une solution de DEUX états pour DEUX peuples. Discuter de la Paix avec quelqu'un qui ne reconnaît pas votre spécificité ne la fait pas avancer.

Suite au grotesque vous atteignez le burlesque lorsque vous tentez une explication entre judenrein et judenfrei. Le résultat est-il différent pour l'individu juif ?

Mais pour vous il y a bien une différence. Comme celle que vous voyez entre Israélien et Juif. C'est dire ! Quoi qu'il en soit, selon vous le nouvel état "palestinien" devra être, je vous cite, " vidé des citoyens israéliens aussi".

Ce qui ne vous empêche nullement de vous en prendre à Liberman qui ne veut que rendre la monnaie de la pièce antisémite. Il est vrai qu'il est qualifié par votre idéologie médiocre "d'extrémiste de droite".

Un "vilain" qui lui ne veut, en fait, que déplacer les frontières pour qu'elles englobent les arabes-israéliens vivant près de celle-ci alors que les "palestiniens" exigent le démantèlement de toutes les implantations afin d'avoir un territoire judenrein et judenfrei.

Une nuance qui me dévoile combien votre raisonnement est stupide et inintéressant car ayant deux poids et deux mesures.

D'où l'inintérêt de poursuivre ce dialogue.

Bon vent !

Victor PEREZ a dit…

Bla-bla,

Vous dites d'une part "Je conclue cet échange en n'espérant aucune réponse à mes questions que vous avez éludées jusqu'ici. Aucune raison que ça change" et d'autre part vous refusez de conclure notre échange en continuant à vouloir poster sur mon blog.

A quoi vous sert d'écrire encore si j'élude toutes vos questions ? lol !

Le hic pour vous est que j'ai décidé de ne plus répondre aux raccourcis et aux "analyses", de fait, systématiquement anti-israéliennes toutes faites que vous récitez par coeur.

D'où mon intention de ne plus publier vos inepties sur mon blog.

Victor PEREZ a dit…

Bla-bla,

Je veux bien que vous me preniez pour un idiot utile du "narratif belliqueux" pro-israélien que je défends. A la condition expresse que vous me démontriez que ce narratif diffère de la stricte réalité.

Si vous êtes si sûr de vous, cela ne doit pas vous contraindre à un grand effort. Prenez un fait quel qu'il soit que j'affirme et montrez moi qu'il est mensonge,

Dans le cas d'impossibilité, oubliez mon blog car je ne diffuserais plus ni ne prendrais en compte vos inepties, démontrées telles quelles à chaque réponse de ma part.

bla bla puisque ca vous amuse a dit…

allez des exemples

1 "Tout historien honnête et sérieux sera d’abord sidéré de voir les vaincus vouloir imposer leur paix ! Il recherchera ensuite toute trace dans le passé de ce peuple afin de délimiter les droits de chacun des protagonistes. S’il est facile de trouver les traces du peuple juif dans cette région, et ailleurs sur la planète, il est en effet impossible de trouver un quelconque élément démontrant l’existence du ‘’peuple palestinien’’ avant la guerre des six jours (1967). Affrontement qui a vu l’état du peuple juif conquérir en légitime défense la Judée et la Samarie entre autres."

- Ce n'est pas aux historiens de définir les droits d'une collectivité d'autochtones qui demandent leur autodétermination garantie par la charte de l'ONU. Les vrais historiens racontent et étudient l'Histoire. Ils ne l'écrivent pas.
- En effet chez les barbares les vaincus n'ont aucun droit. L'exemple de l'étouffement de l'Allemagne après 1918 a fait évoluer les stratégies des vainqueurs civilisés
- Même en état de légitime défense l'ONU ne reconnait pas les territoires pris par la guerre dans sa charte.
- La date de "création" d'un peuple n'influe en rien sur le droit.

2 " Si la résolution 181 du 29 novembre 1947 elle-même entérina un partage de la rive ouest du Jourdain en deux états, cela fut en faveur d’un « état juif » et d’un « état arabe ». Il n’est fait nulle part mention dans celle-ci de la nationalité palestinienne qui était alors la propriété partagée du peuple juif, devenu depuis israélien, et celle du peuple arabe qui reçut quatre-vingt pourcent de la Palestine mandataire et qui pris la nationalité Transjordanienne. Cette absence de mention démontre, si besoin était, qu’il n’y avait pas, alors, de troisième peuple en Palestine à satisfaire !

Démonstration qui affirme que le ‘’peuple palestinien’’ est partie intégrante du peuple jordanien et rien d’autre !"

- Le plan de partage ne fait pas mention non plus d'une nationalité israélienne.
- Palestinien n'était pas une nationalité mais une dénomination des autochtones vivant en Palestine
- La symbolique du choix de "palestinien" est claire. Celle du choix "israélien" aussi. Ils peuvent appeler leur état comme ils le souhaitent, non?
- La Transjordanie ne fait pas partie du plan de partage de 47 qui ouvre votre paragraphe. Le plan de partage concerne la partie ouest du Jourdain, en aucun cas la partie est.
- Il n'y a pas de troisième peuple, mais des autochtones qui demandent leur droit à l'autodétermination en accord avec la charte de l'ONU.


Conclusion : dans ces deux exemples votre but est de démontrer que les palestiniens post-67 n'existent pas, n'ont aucun droit et ne sont pas chez eux là où ils sont nés. Et vous osez affirmer que vous êtes en faveur de "2 états"
Votre double discours ne masque pas le fait que, comme démontré dans ce post, votre narratif est mensonger et belliqueux. Au même titre que le narratif arabe de centre-droit (lol) d'ailleurs, qui cherche à démontrer le strict contraire, c'est à dire que les juifs n'ont pas de droits en ex-Palestine.
Le noeud du problème c'est que les deux sont légitimes et les bornés de centre-droit (lol) des deux camps passent leur temps à chier des narratifs délégitimant l'autre attisant la haine et la mort.

Démontrer cela était le seul but de mon intervention, merci de m'avoir permis de le faire. Que vous censuriez ou non ne me dérange pas plus que ça

Victor PEREZ a dit…

Bla-bla,

Comme prévu, vous n'avez rien démontré hormis que votre avis ne repose sur rien. Je publie donc votre dernier commentaire afin de démontrer aux lecteurs le vent que vous faites.

Les vrais historiens, comme vous dites, " racontent et étudient l'Histoire. Ils ne l'écrivent pas".

Mais bon sang, qu'il vous est difficile de me raconter ce que racontent ces vrais historiens sur le "peuple palestinien" qui n'a jamais existé avant 1967 comme je l'affirme dans les extraits de mes articles que vous avez choisis.

Avez vous du mal à trouver ces historiens ou tout simplement ils ne peuvent raconter et encore moins étudier ce qui n'existe pas ? lol !

"Palestinien n'était pas une nationalité mais une dénomination des autochtones vivant en Palestine" dites vous ! Tout en oubliant qu'elle était aussi la "dénomination" (lol !) des Juifs d'avant 1948 mais aussi celles des Jordaniens d'avant 1946.

Il resterait donc selon vous des "autochtones qui demandent leur droit à l'autodétermination en accord avec la charte de l'ONU". lol !

Des autochtones différents des Jordaniens ? Si oui en quoi ?

Les autochtones arabo-israéliens savent ce qui leur reste à faire grâce à vous et votre lecture bidon de la charte de l'Onu.

Puis ensuite viendra le tour, pourquoi pas, des Netourei Karta. Puis celui des Chrétiens, des protestants, des Bahaïs, des boudhistes, des laïcs, des sans religions, des gauchistes, des gros, des maigres, des grands des petits...Tous des autochtones ayant selon la charte de l'Onu les mêmes droits que les "palestiniens".

Vous êtes si imbu de votre personne que vous ne vous rendez pas compte du niveau de votre ridicule. Un ridicule qui me décourage de répondre à toutes les autres inepties que vous formulez.

Je mets donc fin à notre échange. Acte que j'aurais du mettre en pratique dès ma première intention.

Merci d'avoir confirmé combien mon analyse sur vous était juste.

Anonyme a dit…

Victor Perez égal à lui-même. Mauvaise foi, réponses toutes faites, réponses hors sujet, attaques personnelles, censure... Tout pour ne pas répondre. Tout pour mettre le contradicteur hors piste sans jamais aborder le sujet.

Du très grand Victor Perez.

Merci "bla-bla" de d'établir un peu d'équilibre dans cette propagande guerrière.

Propagande qui se marche dessus

Si les palestiniens sont des jordaniens, qu'attendez vous pour céder la Cisjordanie à la Jordanie? Il y aura la paix et deux états pour deux peuples. Non? lol

Navrant

Pierrot

Victor PEREZ a dit…

Pierrot,

Ce qui est navrant est que vous êtes incapable, au vu de votre "savoir", de comprendre que les Jordaniens refusent cette solution car sinon il faudra bien reconnaître Israël comme état du peuple juif.

Et cela nul dirigeant musulman ne l'a encore accepté.

Ceci dit, comme je suis de "Mauvaise foi", j'ai "réponses toutes faites", mes "réponses sont hors sujet", je commet des "attaques personnelles", je "censure..." je fais "tout pour ne pas répondre" et "Tout pour mettre le contradicteur hors piste sans jamais aborder le sujet" je mets donc fin immédiatement à notre échange pour que vous ne subissiez pas ce calvaire.

Fin de cette échange stérile. Continuez le "débat" avec votre pote bla-bla. S'il n'est pas vous-même, ce que je crois, il est votre double sans aucun doute.

pat a dit…

ce que vous ecrivez est faux monsieur perez

la jordanie a signe un traite de paix en 1994 et reconnait donc israel

l egypte aussi a signe un traite de paix ca fait deux etats musulmans et deux dirigeants musumans qui reconnaissent israel et pas nul dirigeant comme vous ecrivez

les israeliens et les jordaniens refusent tous les deux cette solution pour la cisjordanie c est ecrit dans le traite de paix que c est l autorité palestinienne qui doit negocier pour ces frontieres la

http://fr.wikipedia.org/wiki/Trait%C3%A9_de_paix_isra%C3%A9lo-jordanien#Principes_de_l.27accord

pardon pour l orthographe j ecris avec un clavier us abime

Victor PEREZ a dit…

Pat,

Veuillez vérifier si ces deux pays reconnaissent Israël comme étant le pays du peuple juif et renoncent au "droit de retour des réfugiés" au sein même de l'état juif.

pat a dit…

ils ont raison au dessus vous changez de sujet et dites des betises

si des pays signent un traite de paix c est qu ils se reconnaissent entre eux
comment faire la paix sans reconnaitre clairement le droit d exister de l autre

les refugies c est dans le traite et c est a negocier
israel le refusera c est normal

si israel autorise un etat palestinien ils seront obliges de faire des concessions sinon ils seront plus credibles et perdront l argent occidental

la cle est dans l etablissement de frontieres
securite pour israel et etat pour les palestiniens

si c est encore possible comme dit des paroles et des actes qui reprend une these d enderlin dans son dernier livre

Victor PEREZ a dit…

Pat,

Avant de commenter, il faut connaître le sujet. C'est mon exigence.

En 2008 Olmert a proposé un plan de paix donnant 100% des territoires, une ville sainte sous tutelle internationale et le retour de 5000 véritables réfugiés pour cause humanitaire au sein d'Israël.

Avec tout cela l'AP a refusé.

Essayez de savoir pour quelles raisons puis ensuite revenez débattre.

Ceci dit, vérifiez également ce que je vous ai précédemment demandé. Cela vous instruira.

Sans une vérification complète, inutile de revenir faire du vent comme ceux qui "ont raison" ci-dessus et ne "disent pas de bêtises" comme moi.

pat a dit…

vous mentez encore

le plan olmert c est rendre 93pc de la cisjordanie en isolant jerusalem de la cisjordanie par des colonies une ville sainta a negocier au niveau international une route bethleem ramallah qui evite jerusalem et une route rejoignant gaza sous condition que le hamas quitte gaza et 1000 refugies par an pendant 5 ans

sources
http://jssnews.com/2011/01/24/la-proposition-de-paix-dolmert-devoilee/
http://www.liberation.fr/monde/010187012-un-nouveau-plan-de-paix-ultime-sursaut-d-ehud-olmert

vous pouvez deviner par vous meme le refus palestinien

c est vrai que c est mieux de connaitre le sujet avant de parler
je vous suggere donc de l etudier un peu mieux
a moins que mes sources se trompent
vous avez tort

j ai deja verifie le reste dans mon commentaire precedent

oui ils reconnaissent israel sinon le traite de paix n est pas valable et la mauritanie et je crois le maroc aussi ont reconnu israel en plus de l autorite palestinienne c est vrai c est pas beaucoup

non ils ne renoncent pas au droit au retour

je l'ai deja dit au dessus

Victor PEREZ a dit…

Pat,

Où ais-je mentis ? Apprenez à lire les liens que vous fournis Google.

100% des territoires = 93% + "En guise de dédommagement, les Palestiniens recevraient des terres d'une surface équivalente dans la partie du désert du Néguev qui jouxte Gaza".

Phrase tiré de votre propre lien (article de libération). Ce qui fait bien 100% des territoires.

5000 "réfugiés = "1000 réfugiés par an pendant 5 ans" Ce qui fait bien 5000 réfugiés.

C'est la veille ville qui sera sous tutelle internationale et non pas la ville de Jérusalem elle-même. Pour ce qui est des quartiers arabes, Olmert avait prévu qu'ils fassent parti intégrante de la "Palestine".

Quant au Hamas... Vous vous étonnez qu'Olmert exige leur départ du pouvoir ? S'il doit avoir une Palestine il doit avoir en contrepartie la paix. Cela ne vous est venu à l'idée ?

Quant à la reconnaissance d'Israël comme état du peuple juif...

Voici ce que déclarait alors Moubarak :

""L'appel à reconnaître Israël en tant qu'Etat juif complique davantage les choses et ruine les possibilités de paix", a déclaré lors d'une cérémonie militaire M. Moubarak, cité par l'agence officielle Mena.

"Personne ne soutiendra cet appel, ni en Egypte ni ailleurs" a t-il ajouté.

Pensez-vous que Morsi a une idée différente à ce sujet ?

http://www.journaux.ma/maroc/actualite-internationale/lappel-reconnaitre-israel-comme-etat-juif-ruine-les-chances-de-paix-m

Pour l'AP voici ce qu'en pense Mahmoud Abbas lui-même:

http://victor-perez.blogspot.co.il/2011/09/la-minute-de-verite-de-mahmoud-abbas.html

A vous maintenant de me citer les reconnaissances du Maroc, et de la Mauritanie d'Israël comme état du peuple juif.

Ou même de n'importe quel autre dirigeant musulman. Si vous en êtes capable. Ce que je doute fort.

pat a dit…

bien il faut que j explique

la pierre d achopement est la separation entre jerusalem et la cisjordanie par des colonies qui deviendraient legale et compensee par un bout de negev

demander la condition de faire partir le hamas est une escroquerie

abbas le souhaite depuis longtemps si il pouvait ca serait deja fait

celui qui a ecrit ce plan savait qu il ne serait pas accepte ou impossible a accepter

il a écrit l'annonce publicitaire 93pc de la cisjordanie

il a aussi ecrit les petites lignes les colonies legalisees qui bloquent jerusalem

ce qui fait dire a ceux qui n y connaissent rien que seuls les palestiniens sont responsables de l echec
il faut aussi lire les petites lignes monsieur perez

la lubie d etat de peuple juif est aussi un moyen volontaire de bloquer les negociations

je parle de reconnaissance d un etat
ce qu il faut pour negocier
ce qu il a fallu pour signer la paix avec l egypte et la jordanie
c est largement suffisant pour ouvrir des negociation avec l autorite palestinienne
si netanyahou veut des tables de peuple catholique c est sa sphere privee
ca n a rien a faire dans des discussion internationales de cet importance

pour la mauritanie elle a officiellement reconnu israel en 1999 meme si les relations diplomatique sont compliquées
pour le maroc d apres http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Israel_Recognition.svg
c est oui mais de tres nombreux article contredisent le fait

Victor PEREZ a dit…

Pat,

Allez jouer avec vos amis du dessus. Vous faites comme eux du vent jusqu'à, par exemple, parler d'escroquerie lorsqu'Israël exige le départ du Hamas du pouvoir contre la paix.

A suivre votre pauvre réflexion Israël se doit de créer un nouvel état à l'Est et subir la guerre du Hamas par la suite à l'Ouest.

Vous êtes pitoyable ! Vous m'avez accusé de mentir alors que maintenant vous essayez péniblement de vous justifier. Tellement mal qu'à vous lire les exigences d'Israël pour la paix ne sont que des excuses pour refuser la paix.

Telle la reconnaissance de ce qu'il est. Que Mahmoud Abbas affirme devant une caméra qu'il refusera de le reconnaître comme état du peuple juif ne vous interpelle même pas !

En un mot, seule la capitulation d'Israël vous plaira.

Bref ! Vous ne m'amusez plus. Continuez de vous informer sur libé et oubliez mon blog. Car sur celui-ci la réflexion, la logique et l’honnêteté intellectuelle sont requises.

Bon vent !

Victor PEREZ a dit…

Pat,

Je ne publierai plus vos commentaires. Je n'ai pas de temps à perdre à faire votre éducation.

Je citerais, pour conclure notre échange, votre conclusion :

"une negociation c est pas un plan unilateral ou on dit oui ou non
c est des proposition qui doivent etre discutees negociees par les deux"

Jusqu'à présent les conditions "palestiniennes" n'étaient autres qu'une capitulation israélienne à leur oukases menant de fait à l'éradication de ce pays : Frontières de "1967", Jérusalem capitale de leur pays et "droit de retour" de centaines de milliers de réfugiés au sein même d'Israël.

Si vous avez des contre-propositions "palestiniennes" différentes, je vous invite à me les communiquer.

Sinon, bon vent !

pat a dit…

malhonnete propagandiste

c'est ligne d'armistice, jerusalem partie est capitale, et refugies

continuez a diaboliser vos adversaires vous serez sur de les amner a la table de negociations

bonne continuation dans la guerre puisque vous aimez ca

je suppose que ce n est pas vous qui prenez les bombe sur la tete ou un fusil a la main
c est plus facile d attiser la haine sur internet

Victor PEREZ a dit…

Pat,

Je publies votre réponse car comme je le pressentais votre paix conduit inexorablement vers l'éradication de l'état du peuple juif.

A vous lire, je pensais cependant que "une negociation c est pas un plan unilateral ou on dit oui ou non.
c est des proposition qui doivent etre discutees negociees par les deux"

Où est donc la négociation dans ces soit-disant "propositions" ?

Pour Jérusalem, les Juifs devront-ils abandonner leur premier lieu saint et demander l'autorisation pour y aller prier ? Autorisation qu'ils n'ont pas eu entre 1948 et 1967.

La ligne d'armistice de 1949 comme frontière ? Israël a t-il sont mot à dire dans le tracé de ses propres frontières ?

Et le fin du fin, les réfugiés au sein même d'Israël. A quoi bon alors un nouvel état de "Palestine" ?

Je comprends mieux votre refus de reconnaître Israël comme étant l'état du peuple juif.

Votre paix conduit en fait à une capitulation totale aux diktats musulmans. Vous n'êtes en fait qu'un idiot utile à la fin d'Israël.

Merci donc de vous être dévoilé.

Et bon vent ailleurs !

Victor PEREZ a dit…

Pat,

Je veux arrêter de vous publier et vous me forcer la main tellement que vous êtes risible.

Dans un énième commentaire vous dites:

"une proposition israelienne il faut pas la discuter
une proposition palestinienne il faut la discuter"

Et oui ! savez vous pourquoi ? Pour la simple raison que ne pas négocier les exigences "palestiniennes" revient de fait à éradiquer l'Etat d'Israël.

Alors qu'accepter la proposition israélienne revient à permettre l'existence côte à côte de deux états pour deux peuples.

Au mieux vous êtes un idiot utile de la propagande musulmane. A vous de voir si vous êtes pire.

Frédéric a dit…

Des réunions sont en cours ......

Frédéric