lundi 8 avril 2013

Pierre Stambul et l’antisémitisme


Pierre Stambul est un dirigeant du groupuscule d’extrême gauche Union Juive Française pour la Paix (UJFP). S’intéresser à lui est donc perte de temps sauf lorsque un de ses écrits donne à constater combien les critiques anti-israéliennes de son bord politique sont antisémites. La crainte de cet amalgame fait que dans un écrit repris par une flopée de sites et intitulé « Honte à ceux qui font de l’antisémitisme leur fond de commerce ! » il tente d’expliquer que « Des officines zélées (CRIF, BNVCA [1] …) ont pris l’habitude de dégainer instantanément pour faire taire toute critique de la politique israélienne ».

Il n’y aurait donc pas antisémitisme mais qualification abusive par ses ‘’officines’’ dès lors que l’ont touche à l’Etat d’Israël ! Il est donc piquant d’analyser ses éclaircissements sur cette différence d’appréciation.

- « Vous vous réclamez du droit international, vous revendiquez l’égalité des droits pour les Palestiniens ? Vous êtes antisémites » nous dit-il !

a) Mais sur quel ‘’droit international’’ s’appuient Pierre Stambul ainsi que ses clones pour jauger des actions de l’Etat d’Israël, sinon exclusivement sur le ‘’droit’’ de l’Assemblée générale dont ses résolutions ne sont nullement contraignantes ? Israël serait-il le seul pays obligé de s’y plier ?

Y a-t-il un autre droit, lequel Israël ne s’y soumettrait pas alors que tous les autres pays s’y contraindraient ? Evidemment que non !

Quel qualificatif donner alors à cette sorte d’individu soutenant ce deux poids deux mesures ? Chacun en tirera les conclusions !

b) Quelle ‘’égalité de droits’’ peut-il avoir entre les deux peuples différents que sont les ‘’Palestiniens’’ et les Israéliens ? Y a t-il seulement égalité de droits entre les Libanais, Syriens, Jordaniens, Egyptiens ou autres Irakiens et les ‘’Palestiniens’’ vivant à leurs côtés ? Israël étant l’état du peuple juif, parler d’égalités de droits entre ces deux peuples subodore la fin de cet état et son remplacement par un état binational puis, par le jeu démographique, par un état musulman.

Comment qualifier l’individu qui, bien que sous couvert des droits de l’homme, prône malicieusement la fin de l’état juif ? Chacun en tirera les conclusions !

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

- « Vous dénoncez l’occupation et la colonisation ? Vous êtes antisémites » poursuit-il !

Une situation dont on a extrait les causes. Celles des guerres, toutes imposées à l’état juif, et au refus de toute paix avec un état reconnu comme étant celui du peuple juif. Quel être doté d’un minimum d’intelligence conseillerait à Israël de se retirer sans auparavant avoir la certitude que la paix adviendra ? Aucun ! D’autant plus lorsqu’il revient en mémoire les retraits du Liban et de la bande de Gaza. Deux retraits unilatéraux ayant amené un état de guerre et non la paix.

Quelle sorte d’individus peut donc critiquer son maintien en ses territoires tant qu’il n’y aurait pas d’avancées vers une paix réelle ? Chacun en tirera les conclusions !

- « Vous n’acceptez pas l’expulsion du peuple palestinien de son propre pays en 1948-49 et vous êtes pour le droit au retour des réfugiés palestiniens ? Vous voulez « jeter les Juifs à la mer » et vous êtes antisémites » complète t-il !

C’est à ce genre de phrase que le doute n’est plus permis. Sous couvert d’idéologie se cache l’antisémitisme le plus abject.

- « l’expulsion du peuple palestinien de son propre pays en 1948-49 ».

a) Y avait-il une ‘’Palestine’’ en 1948 ? Pierre Stambul peut-il nous indiquer ses frontières, sa capitale, sa monnaie, ses derniers dirigeants etc. ? Bien sûr que non !  La seule Palestine connue englobe aussi le territoire de la Jordanie attribué au peuple arabe de la région en 1946. Partage unilatéral de la Grande-Bretagne suivi par un autre en 1948 divisant cette fois-ci le territoire sensé revenir au deuxième peuple de la région. A savoir le peuple juif. Division agréée là encore par celui-ci mais rejetée aussitôt par la communauté musulmane car refusant toute renaissance de l’Etat d’Israël. S’il y a donc ‘’expulsion’’ ou départ cela ne peut être attribué au peuple juif mais à ceux qui lui ont déclaré la guerre ! Sauf à croire le Juif coupable de tout !

Quelle sorte d’individu croit le Juif forcément coupable ? Chacun en tirera les conclusions !

- « vous êtes pour le droit au retour des réfugiés palestiniens ».

b) Un droit concernant la bagatelle de sept millions de « réfugiés » selon le propre comptage de Saëb Erekat, chef négociateur de l’Autorité palestinienne. N’est-ce pas là une revendication ayant comme SEUL objectif la fin du seul état juif de la planète par le jeu de la démographie ? Là encore chacun en tirera les conclusions sur les individus assurant que cette exigence conduira vers la Paix !

Le reste de l’article est à l’avenant. Pêle-mêle on y apprend entre-autres et surtout que le Sioniste est le méchant, que « La politique israélienne provoque (volontairement) un antijudaïsme en plein essor et met en danger les Juifs » et que l’antisémitisme ‘’ce n’est pas bien et qu’il faut le combattre’’ sans tout mélanger !

L’antisémitisme étant selon le Larousse en ligne une « Doctrine ou attitude systématique de ceux qui sont hostiles aux juifs et proposent contre eux des mesures discriminatoires » comment peut-on qualifier autrement ceux qui voient le peuple juif comme responsable du conflit, lui impose un Droit propre, condamnent ses actions défensives sans appel, l’accusent de tous les maux y compris ceux causés par d’autres ou encore lui imposent une solution le conduisant à l’échafaud ?

L’idéologie défendue par Pierre Stambul n’est rien d’autre qu’un plat d’antisémitisme caché derrière des valeurs. On comprend donc aisément l’impérieuse nécessité à refuser et à dénoncer tout amalgame.

Une juxtaposition que le Crif et  le BNVCA, mais pas seulement, continueront de diagnostiquer.

19 commentaires:

zicki71 a dit…

Aujourdhui ,Yom Hashoah des gens qui se disent
Juifs parce qu'ils sont habillés come certains
ultra-réligieux mais qui ne sont pas Juifs pour
moi ont picniqué en Israël alors que le 99% des
Juifs israéliens ont arrêté toute activité et se
sont figés en silence pendant que retentissait le son des sirènes.
En voyant cela comme en lisant votre article sur
cette vermine de pierre stambul une question horrible me passe par l'esprit : pourquoi ces gens vivent alors que que des milions de Juifs
ont été massacrés par les nazis. J'aurais voulu
qu'ils nous débarassent de ces gens là.

Anonyme a dit…

Oui certains disent un peu partout dans le monde que les nazis n'ont pas fini leur travail.

On appelle ça des antisémites en langage courant.

Fred a dit…

Dommage que vous n'ayez pas lu attentivement la suite de son texte, qui est une bonne analyse sur les tenants et aboutissants du 'nouvel antisémitisme'.

C'est également dommage que vous n'ayez pas traité du fond de son texte et utilisé des citations pour rabâcher encore et encore ce que vous rabâchez à longueur d'articles : palestiniens colons, Jordanie, plan de partage de 47 oublié...

Rabâcher des conneries ne les transformera jamais en analyse fine. Ca serait trop facile.


PS : Je lance un jeu parmi vos lecteurs :

connaissez vous la différence entre un média qui critique la colonisation israélienne et un média qui présente Ariel Sharon en train de boire du sang d'enfants palestiniens?

Un indice : il y en a un qui est antisémite, saurez vous découvrir lequel?

José a dit…

N'écoutez pas la communauté internationale, et ça vous retombera dessus. La démocratie internationale est importante pour la paix et la survie du monde.

Il faudrait se remettre en question de temps en temps, peut être.

José

Victor PEREZ a dit…

José,

C'est qui la communauté internationale ? Cette Assemblée générale du machin et ce Conseil des Droits de l'Homme qui condamnent par sa majorité automatique Israël à tout propos ? Y compris pour un massacre de Djenine imaginaire en 2002 ? Exemple parmi tant d'autres !

L'attitude d'Israël de ce dispenser de suivre son avis a permis à ce pays d'exister encore. Le jour ou elle écoutera les "conseils" de ses "bons amis" ce pays signera sa fin.

Victor PEREZ a dit…

Fred,

Comme vous dites "Rabâcher des conneries ne les transformera jamais en analyse fine. Ça serait trop facile.".

C'est ce que je me suis attaché à démontrer en ce qui concerne la doxa répétée par votre ami Stambul et son idéologie qui ne voit la paix s'installer que par la disparition de l'Etat juif. Notamment par le droit de retour de "réfugiés" et leur démographie galopante.

A priori cela vous déplaît. Ce qui démontre que j'ai visé juste. D'ailleurs si mon analyse était si fausse que cela, vous n'auriez pas résisté à reprendre une ou plusieurs de mes "conneries" afin de les démonter.

Mais cela vous ne le pouvez ! Car ce que je "rabâche" est la stricte vérité qu'il faut, pour beaucoup, éliminer pour justifier la critique d'Israël et donc laisser libre court à l'antisémitisme sous couvert d'antisionisme.

Vous vous êtes contenté de me reprocher de ne pas avoir lu et traité du fond de son texte qui est selon vous "une bonne analyse sur les tenants et aboutissants du 'nouvel antisémitisme'"

A tel point si bonne que pour lui « La politique israélienne provoque (volontairement) un antijudaïsme en plein essor et met en danger les Juifs ». Phrase tirée de son texte et qui assure que le Juif est forcément coupable du nouvel antisémitisme.

Pour Hitler le juif était d'office coupable. Pour Stambul & co idem.

Quant aux sites qui présentent Ariel Sharon en train de boire du sang d'enfants palestiniens se sont souvent les mêmes qui publient les "analyses" de Stambul.

Savez vous pourquoi ? Pour la simple raison que ces sites ont le même public. En voici la preuve. Ce dessin a été publié par British Independent. Un journal de gauche anti-israélien dénonçant la "colonisation.

http://questionscritiques.free.fr/edito/haaretz/040106.htm

Fred a dit…

Le dessin en lien est indéfendable.

Jé n'ai jamais dit que ses propositions étaient réalistes, ni applicables même à long terme, ou alors à très très long terme. Comme les réfugiés, bien entendu.

C'est juste que son texte parle de l'exploitation dangereuse de l'antisémitisme, c'est là le fond. Pas les réfugiés, pas la Jordanie etc etc... que vous rabâchez à longueur de journée.

Et les faits sont là. L'invention du 'nouvel antisémitisme' et son exploitation politique mettent directement en danger nombre de juifs à travers le monde.
Lorsqu'il affirme que c'est volontaire, il est dans le procès d'intention. Je suis d'accord.
Cela reste toutefois bénéfique à la politique israélienne : la condamnation d'Israël est diabolisée, les juifs réellement menacés vont immigrer, les autres vont se sentir menacés et immigreront en partie. Encore un paradoxe du sionisme, ou quand le néosionisme tire avantage de l'antisémitisme.

Un autre paradoxe, relevé par Stambul, et que vous même utilisez "Pour Hitler le juif était d'office coupable. Pour Stambul & co idem." C'est l'exploitation sans vergogne de la Shoah. Je vous rappelle juste au passage les quelques dizaines de milliers de rescapés de la Shoah qui sont passés de camp en camp avant d'être "expulsés" en Israël où aujourd'hui beaucoup vivent en dessous du seuil de pauvreté malgré les faramineuses compensations versées à l'état. Peut-être ne méritent il pas leur part des compensations? Par contre leur rendre hommage chaque année et utiliser la Shoah comme lien sociétal, c'est tout bénef.

Pour Stambul, ce n'est pas "le juif" qui est coupable, ou alors vous l'avez mal lu, c'est l'utilisation de ce 'nouvel antisémitisme' qui est coupable. C'est comparer l'incomparable.

L'absurde le plus absolu de ce 'nouvel antisémitisme' est parfaitement défini par Norman Finkelstein car c'est le fait à la fois "d'identifier et de ne pas identifier Israël avec les Juifs" (Beyond Chutzpah: On the Misuse of Anti-Semitism and the Abuse of History)

Difficile de trouver un concept qui permette de dire tout et son contraire tout en retombant sur ses pattes. Le 'nouvel antisémitisme' fait partie de ceux là.

LOe fond de l'article de Stambul est bien loin de la répétition ad nauseam que les palestiniens squattent la terre où ils sont nés...

Victor PEREZ a dit…

Fred,

Vous n'avez pas beaucoup de consistance.

Un lien, et j'ai mis à plat votre petit jeu. Je vous ai prouvé que ceux qui publient des caricatures antisémites sont les mêmes qui condamnent la "colonisation".

Ensuite vous me dites que les propositions de Stambul ne sont pas "réalistes, ni applicables même à long terme" mais aussi que lorsqu'il affirme que la politique israélienne provoque volontairement un antijudaïsme "il est dans le procès d'intention. Je suis d'accord."

Moi aussi!

En conclusion, qu'avez vous à reprocher à mon article ? Vous venez de lui donner quitus des griefs que vous portiez précédemment !?

De surcroît vous avez été incapable de prendre une seule de mes "conneries" pour démontrer que mon analyse était fausse !!!!!!!!!!!!

Quant à dire que j'exploite sans vergogne la Shoah vous êtes là encore dans l'abus. Je ne fait que tenter d'expliquer la position de cette gauche nauséeuse par une comparaison des plus justes. J'aurais pu rappeler également les pogroms ou l'inquisition. Des époques où le Juif était coupable de... et puis de... et encore de...

Quant à la Shoah, beaucoup voudrait que le peuple juif oublie cette époque. Cela restera un voeu pieu. La mémoire de ce crime n'appartient pas aux rescapés de la Shoa qui ont retrouvé leurs dignités en bâtissant leur pays. Qu'ils aient des problèmes économiques, ils ne sont pas les seuls.

Conclure en cela que "Par contre leur rendre hommage chaque année et utiliser la Shoah comme lien sociétal, c'est tout bénef" démontre combien vous êtes écœurant.

Mais d'un défenseur de Stambul il n'y a rien d'autre à attendre !

Pour conclure, je suis d'accord avec vous. "l'article de Stambul est bien loin de la répétition ad nauseam que les palestiniens squattent la terre où ils sont nés..." C'est même tout à fait le contraire. Ce sont les Juifs selon lui qui squattent la terre des "Palestiniens",

On est donc d'accord sur son antisémitisme ! J'ai donc beaucoup de mal à comprendre votre intervention, si ce n'est par la rage (pour ne pas dire plus) que vous ressentez envers tout sioniste.

José a dit…

Rejeter le reste du monde, ce n'est pas se rejeter un peu soi même ?

Je suis triste de voir votre réponse. Se croire fort ne suffit pas toujours....

José

Victor PEREZ a dit…

José,

Israël ne rejette nullement le reste du monde mais ce monde au main d'une majorité de pays où le Droit et la Justice sont des vains mots.

Fred a dit…

Votre réponse pourrait m'énerver tant la mauvaise foi y côtoie les procès d'intention.

Je ne suis pas d'accord avec toutes les propositions de Stambul. Nous parlons ici de son texte sur le 'nouvel antisémitisme' et non sur les tenants du conflit. Celui où vous refusez de disserter du fond et préférez rabâcher votre opinion sur ses exemples.

Le summum de l'écoeurement c'est : "La mémoire de ce crime n'appartient pas aux rescapés de la Shoa qui ont retrouvé leurs dignités en bâtissant leur pays. Qu'ils aient des problèmes économiques, ils ne sont pas les seuls."
Je me doute que la mémoire de ce crime devrait appartenir à l'humanité entière, mais les faramineuses 'compensations' elles sont passées où? Les rescapés n'ont ils pas droit à un peu de solidarité financière de la part de cet état?

Votre lien montre un exemple d'amalgame antisionisme antisémitisme, le même amalgame que le votre si j'en crois vos textes. Mais si vous voulez des liens qui montrent que certains soutiens d'Israël sont négationnistes, haineux envers les musulmans, voire carrément antisémites (évangélistes sionistes par exemple) je peux facilement. Je peux même vous rappeler les liens entre Israël et l'Afrique du Sud des années 80 si vous voulez de l'amalgame, c'est pas dur.

Vos 'conneries'? La plus grosse est d'attaquer le texte de Stambul sur autre chose que ce dont il parle. Il parle 'nouvel antisémitisme', vous répondez que vous vous moquez du plan de partage de 47 et que les arabes nés en Cisjordanie devraient retourner chez eux (sic) en Jordanie.

Quant à votre utilisation de l'Histoire... C'est hallucinant. Vous confondez les persécutions subies par des millions de personnes à travers les siècles avec la critique de la colonisation israélienne. J'ai rarement vu des comparaisons aussi écoeurantes.

Comment osez vous comparer des pogroms, la Shoah même, avec la critique de la présence de colons et d'une armée dans des territoires ne leur appartenant pas. C'est ahurissant.

C'est surtout très triste qu'une idéologie puisse vous avoir fait perdre le sens des valeurs à ce point.

Inutile de continuer, nos valeurs sont bien trop éloignées pour une discussion constructive.

Victor PEREZ a dit…

Fred,

Quel est le fond de l'article de Stambul ? Il se trouve dans la qualification abusive d'antisémitisme dès lors que l'on "critique" l'état d'Israël. Son texte n'a qu'un seul but. Disqualifier cette qualification afin de permettre à l'antisémitisme habituel de suivre son cours sous le paravent de l'antisionisme.

Un "antisionisme" se basant sur sa perception des tenants du conflit qu'il me faut bien démonter pour le mettre à jour.

Ne pas avoir compris cela démontre que vous n'avez rien compris à son texte. Ni au mien !

Ne venez donc pas me parler d'un nouvel antisémitisme, il s'agit du même.

Venir après cela me dire " les faramineuses 'compensations' elles sont passées où? Les rescapés n'ont ils pas droit à un peu de solidarité financière de la part de cet état?"...

Les divers gouvernements israéliens auraient-ils détourné les compensations ? Les rescapés de la Shoah n'ont rien eu ?

Que dire devant de telles absurdités? Rien que cette semaine le nouveau gouvernement vient d'affecter 50 millions de shéquels à leur sujet.

Que l'antisionisme ne soit pas de l'antisémitisme... j'attends toujours une démonstration qui ne soit pas contrainte de mélanger évangéliste, négationniste et autre soutien à l’Afrique du sud.

Mais je "comprends" ce mélange dès lors que vous affirmez que je suis pour le retour des "palestiniens" en Jordanie : "les arabes nés en Cisjordanie devraient retourner chez eux (sic) en Jordanie" !!!!!!!!!

Lorsque l'on met dans la plume d'un contradicteur des mots qu'il n'a jamais écrit on ne peut être pris au sérieux.

Et je ne parle pas du reste de votre commentaire qui n'est que divagations.

Bref ! Comme vous dites nos valeurs sont trop éloignées pour débattre.

Rejoignez donc votre monde antisiomite où le Juif "colonise" une terre où il se trouve depuis des millénaires.

Bon vent !

José a dit…

"Où le Droit et la Justice sont de vains mots" ?

Il y a pas mal de pays où le Droit et la Justice ne sont pas de vains mots.

José

Victor PEREZ a dit…

José,

Si cela est vrai pour l'intérieur de ces pays, la plupart de ceux-ci favorisent d'abord leurs intérêts politiques, diplomatiques, économiques, stratégiques, etc. lorsqu'il s'agit de relations internationales.

José a dit…

Vous devez penser aux pays qui ont voté pour la résolution de l'ONU concernant la Palestine... Voter pour est être contre le Droit et la Justice ?

C'est sûr que ça fait pas mal de pays !

José

Victor PEREZ a dit…

José,

Savez-vous que la communauté internationale a été garante des Accords d'Oslo qui refusent toute action diplomatique unilatérale ?

Et qu'à fait la communauté internationale par ce vote sinon se positionner contre ce même droit et cette même justice ?

Réveillez-vous ! Le communauté internationale est très loin de représenter le Droit et la Justice tel que nous, simples citoyens, l'espérons!

Anonyme a dit…

Bonjour chers amis.
Mon pseudo est iblis
J'interviens juste pour dire au sujet des colonisations que les plus grands colons au monde sont justement les arabes. Ils sont partis au VII ème siècle d'Arabie au nombre de 10000, à leur tête un chef de guerre assoifé de sans et nommé Mohamed. Traversant l'Afrique du nord d'est en ouest, ils ont semé derrière eux le mal qui ronge encore le monde de nos jours, j'ai nommé l'islam. D'ailleurs les palestiniens célèbrent ce qu'ils appellent la catastrophe née en 1948, sous entendu la naissance d'Israël. Je répondrai que l'humanité civilisée devrait aussi déplorer la catastrophe née en 632.

Iblis

Anonyme a dit…

Salut le raciste Victor Perez,
J'ai 67 ans, mon père a fait la guerre 39-45 contre les nazis et a été prisonnier pendant 5 ans, ma mère a été internée politique pendant 13 mois, et je te considère comme un con à critiquer Pierre Stambul.
Lui, c'est un mec super sympa, comme les autres de mes amis juifs qui ont fait Dachau, avec un "joli" tatouage sur le bras, pas comme les merdeux comme toi, des vrais gens de gauche...
Alors, arrête ton cirque, "has been" que tu es, tu donne des arguments aux fascistes sioniste et xénophobes d'Israël, pour ne pas résoudre la paix avec les Palestiniens.
T'existes plus avec le CRIF, le BNVA, les avocats sans frontières, vous êtes hors la loi, nationale, comme internationale (39 résolutions de l'ONU non respectées...)
PS : si tu pouvais expliquer comment la centaine de "facho djihadistes franco-israéliens" sont allés "casser du bougnoules" (les Gazaouis) en juillet 2014, je pense que cela intéresserait les citoyens français, nomebre de femmes, d'enfants, de vieillards, grand-mères, s'ils ont beaucoup saigné, etc.
Signé : LE NORMAND

Victor Perez a dit…

Le Normand,

Tu est le symbole même de ce que je combats.

Pas un seul argument mais que de la haine, de l'antisémitisme.

Je ne vois aucune différence entre toi et les nazis qu'a combattu ton père. Tu sais probablement comment cela a terminé pour tes frères siamois.