lundi 3 novembre 2008

Qu’est-ce un antisioniste ?

Combattre le Sionisme est devenu, pour certains de plus en plus nombreux, une raison de vivre. Tout antisioniste se revendiquant publiquement de ce combat se drapera, pour se justifier, des vertus des droits de l’homme. Il vous exposera, au fil du temps, qu’il n’a rien contre les Juifs mais est contre la politique du gouvernement israélien qui perpétue « l’occupation des territoires palestiniens », « sa colonisation » ainsi que la « répression des autochtones ».

On peut en déduire, en conséquence, qu’être antisioniste de nos jours c’est être, sans conteste, contre le gouvernement d’Ehud Olmert qui n’a pas hésité à déclencher des représailles contre les ‘’résistants’’ palestiniens, a développé les ‘’colonies’’ et a poursuivi ‘’l’occupation’’ des territoires. Sans pour autant cesser de rechercher, vainement, un accord de paix avec l’autorité palestinienne.

L’antisioniste était donc aussi, il y a quelques années, contre les gouvernements successifs d’Ariel Sharon qui n’a pas hésité, lui non plus, à guerroyer contre les ennemis de son pays jusqu’à la victoire, a étendu les ‘’colonies’’ et poursuivi ‘’l’occupation’’. Tout en décidant un retrait unilatéral de la bande de Gaza espérant un début de solution au conflit mais récoltant, en lieu et place, une base arrière des ennemis les plus acharnés de l’état juif.

L’antisionisme, c’était encore en remontant le temps une ‘’doctrine’’ justifiant l’opposition au gouvernement d’Ehud Barak qui persista, lui aussi, dans les représailles, ‘’l’occupation’’ et l’extension des ‘’colonies’’. Mais qui cependant, parallèlement, ordonna le retrait du Liban et discuta, lui aussi en vain, à Camp David avec Yasser Arafat d’une paix juste et durable pour la région.

Être antisioniste, c’était tout pareillement combattre le gouvernement de Benyamin Netanyahou qui ne fit rien contre ‘’l’occupation’’, les ‘’colonies’’, augmenta les représailles contre les bombes humaines et leurs commanditaires mais ordonna après un accord le retrait de la ville de Hébron.

Être antisioniste enfin, c’était encore et toujours être contre le gouvernement d’Itzhak Rabin (z’’l), autant ‘’colon qu’assassin’’ que ses successeurs, de surcroît chef d’état-major de TSAHAL lors de la guerre des six jours qui vit Israël s’étendre au-delà de ses frontières et néanmoins prix Nobel de la paix pour avoir signé les accords d’Oslo devant permettre à terme l’entente pacifique entre les belligérants.

Bref ! L’antisionisme c’est de tout temps, comme on le voit ici, être systématiquement contre les gouvernements israéliens, qu’ils soient de droite, du centre ou de gauche, quelles que soient leurs politiques de main tendue vers la paix. Mais c’est aussi une opposition à toute personne -quel que soit son rang ou sa place dans la société- revendiquant son appartenance au Judaïsme et/ou à Israël et/ou au Sionisme.

On peut donc sans crainte affirmer que l’antisionisme est le paravent de l’antisémitisme et qualifier TOUT antisioniste d’ANTISEMITE. Déjà, en Août 1967, le Dr Martin Luther King écrivait : « L'antisémitisme, la haine envers le peuple juif, a été et reste une tache sur l'âme de l'humanité. (…) antisioniste signifie de manière inhérente antisémite, et il en sera toujours ainsi ».

A cette période, 1967, il n’y avait pas de ‘’colonies’’, ni de représailles, mais déjà des antisionistes. Ils étaient probablement, alors, contre le développement des colonies israéliennes, contre la dictature démocratique exercée à l’encontre des arabes locaux et, surtout, contre l’occupation par les Juifs d’une petite partie de leur terre ancestrale.

27 commentaires:

Anonyme a dit…

bravo ! Superbe démonstration ! Le "donc" sophistique de votre avant dernier paragraphe vous place d'emblée au même niveau qu'un Platon ou qu'un Spinoza...

a. tous les goucernements "israeliens" sont composés de juifs (ou de personnes d'origne juive)

b. les anti-sionistes sont systémtiquement contre tous les gouvernements "israeliens" (ce qui est encore à voir notamment avec les espoirs suscités chez certains par feu Rabin, mais passons)

conclusion : les antisionistes sont "donc" systématiquement contre DES juifs "donc" contre LES juifs "donc" antisémites et, on pourrait rajouter, "donc" leur objectif véritable est la solution finale "donc" ce sont des nazis (CQFD)...

clap clap clap !

On retombe "donc" (entre autre) sur le paradoxe qui veut qu'un juif antisioniste soit un antisémite... (http://www.masada2000.org/shit-list.html)

PS : l'antisionisme est multiple (tout comme semble l'être le sionisme lui-même d'ailleurs) :

On peut simplement être pour la stabilisation de l'état d'israel (fin de l'expansionisme) et la création de deux états dont une Palestine VIABLE (avec décolonisation des terres accaparées après une certaine date).

On peut être pour la création d'un seul état réunissant palestiniens et juifs avec retour d'exode de tous les exilés palestiniens.

On peut être contre le principe même du colonialisme occidental en palestine (comme on était contre la colonisation en Algérie par exemple)

etc.

Victor PEREZ a dit…

@anonyme,

C'est vous qu'il faudrait applaudir pour autant de simplisme.
Mais passons! Abordons deux de vos points qui prouverait que vous n'êtes pas antisémite.

Je vous cite:
"On peut simplement être pour la stabilisation de l'état d'israel (fin de l'expansionisme) et la création de deux états dont une Palestine VIABLE (avec décolonisation des terres accaparées après une certaine date)"

Va pour la "décolonisation" (sic). Mais les "palestiniens" renonceront ils à leur revendication du retour des "réfugiés"? Reconaitraient ils le caractère juif de l'état d'Israël afin que le peuple juif puisse vivre en paix et selon ses envies ? Qui est pour ? Le Hamas ? Le FPLP ? Le Hezbollah ? ....Les antisionistes de votre genre ?????

Deuxième ponit. Je vous cite:

"On peut être pour la création d'un seul état réunissant palestiniens et juifs avec retour d'exode de tous les exilés palestiniens."

Et quand la majorité de l'état unique sera musulmane, les Juifs auront ils le droit d'être des individus à part entière; de décider de leur avenir; leur état sera t-il encore le refuge des juifs persécutés à travers la planète? Car vous n'êtes pas sans savoir que les Juifs ont de tout temps été persécutés.

Si votre réponse est OUI, alors citez moi, comme exemple, le nom d'UN SEUL pays musulman où les Juifs ont les mêmes droits, par exemple encore, que les arabo-israéliens. Pas plus.

Si vous ne pouvez pas me citer un seul nom, alors permettez que je vous ajoutes sans un instant de doute sur la liste des antisémites qui s'ignorent. (Ceci parce que je suis gentil)

Anonyme a dit…

Qu'est-ce qu'un antisioniste ?
Evidemment, la question est tellement enorme qu'on ne peut s'empecher de tomber dans le travers nauseabond du parallele nazi. Comme il n'y a pas plus adorateur de cette periode que les juifs eux-meme (je sais, il faut bien connaitre ses ennemis mais il y a des limites au syndrome de Stockholm), vous n'etes pas sans avoir vu les films de propagande Nazi qui commencaient en disant "Qu'est ce que'un juif ? Comment le reconnaitre (pour mieux le denoncer)?". Votre question, bien que pertinente, serait-elle, alors a mettre sur le compte du fameux humour juif?
Bref, comme le repondait si bien votre interlocuteur "anonyme", il y a plusieurs antisionsme. L'antisionisme s'oppose au sionisme, qui a lui meme plusieurs formes et qui a evolue depuis 1948 vers... le post-sionisme. Le sionisme etait une valeur de gauche, mais aussi une forme de nationalisme. Le Pen est nationalise, mais De Gaulle l'etait aussi. Et en temps de guerre, si vous n'aimez pas votre pays, vous pouvez faire vos valises...
DOnc, comme d'habitude, on ne peut pas generaliser.
Je vous laisse, ma copine vient de finir de preparer le repas de shabat. C'est trop poivre, il faut l'excuser, c'est une Polonaise. J'aurais du choisir une Marocaine, mais pour parler philosophie, c'est pas le pied.
Shabat Shalom (en direct de Jaffa)

Victor PEREZ a dit…

@anonyme,

Je vous cite: "Le sionisme etait une valeur de gauche, mais aussi une forme de nationalisme"

En conséquences, l'antisionisme est une forme d'anti-nationalisme. Ce qui veut dire, en language clair et non crypté, contre l'autodétermination du peuple juif.

Est on dans le droit lorsque l'on refuse à l'un ce que l'on accorde à l'autre ?

Je vous laisse méditer cette "philosophie" à deux sous en dégustant vos repas poivrés. Ils corseront votre réflexion.

Anonyme a dit…

Sans vouloir me montrer bélliqueux, je tiens à vous rappeler que le maroc est un pays musulman où les juifs ont les mêmes droits que les musulmans ...

Anonyme a dit…

la Turquie, l'Indonésie, le Qatar, le Koweit, la Mauritanie, le Sultanat d'Oman, les Emirays Arabes UNnis, le Bahréin, ...

Anonyme a dit…

La Bosnie, le Kossovo, et puis dans ces pays rien ne vous empêche d'habiter où bon vous semble du moment que vous avez les moyens de louer ou d'acheter, alors qu'un musulman israëlien va être harcelé, refusé et chassé d'un quartier parce que ses voisins juifs israëliens ne le tolèrent pas !!!

Par contre, vous pouvez être une femme juive et ambassadrice d'un pays profondément musulman.

La solution du conflit israëlo-arabe ou israëlo-musulman ne se trouve pas dans la recherche de la définition de l'antisionisme MAIS DANS LA RECHERCHE DE CONVERGENCES ENTRE CES PEUPLES QUI SONT qu'on le veuille ou pas des PEUPLES SEMITES, lassés par les conflits et surtout par tous ceux qui jouissent de l'embrasement quotidien incessant entretenu par des politiciens pyromanes !

Victor PEREZ a dit…

@anonyme,

Que de bétises en si peu de place.

Quelques citations de vos affirmations:

"le maroc est un pays musulman où les juifs ont les mêmes droits que les musulmans ..."

Ha! Ha! Ha!

J'aimerai voir un député juif et sioniste en faire autant, sinon plus, que les députés arabo-israéliens à la knesset vouant Israël au diable et vaquant à sa disparition en tant qu'état juif.

Avez vous un seul nom d'un tel individu dans un seul des 57 pays musulmans ou simplement dans la liste citée ??????

J'en doute et suis même sûr qu'il n'existe pas. Malgré vos affirmations indiquant que les minorités ont les mêmes droits que les citoyens musulmans.

On peut s'interroger également sur la raison d'aucune immigration de Juifs dans ces pays soit disant si respectueux des droits des uns et des autres !!!!!!!!

Je vous cite à nouveau:

"alors qu'un musulman israëlien va être harcelé, refusé et chassé d'un quartier parce que ses voisins juifs israëliens ne le tolèrent pas !!!"

Affirmation erronée! Acco en est la parfaite démonstration. Ville à majorité juive qu'elle fut, elle se transforme petit à petit en ville contenant des communautés équivalentes.

Les affrontements derniers en sont la preuve. Et ce n'est pas les Juifs israéliens qui les ont déclenchés le jour de Yom kippour.

En revanche, les quelques rares Juifs qui insitèrent, au nom de la cohabitation pacifique, pour habiter dans les villes et villages arabo-israéliens en ont été pour leur frais et subirent la haine de leur voisins.

Bref! Vous êtes lobotomisé par la propagande qui assène que tout ce qui provient des Israéliens est mauvais et la ouma victime de ces vilains racistes.

Sincèrement je vous plains.

Anonyme a dit…

salut,
Le repas poivré a fini par passer.
Vous devriez aller sur juif.org, votre article cartonne. On en est a 96 commentaires! Ici, on s'ennuie avec ces gens qui parlent de l'égalité juifs/Musulmans dans les pays arabes.
ce w.end, une avocate arabe vient ouvertement a la TV de préconiser le harcellement sexuel des juives dans les pays arabes pour les intimider et les faire partir. Et si on parlait des chrétiens de Palestine harcellés, battus, violés, etc... par les Musulmans??

Et puis, me faire reveiller par le Muezin OK. Je suis a Jaffa. Mais les petits débiles qui passent en bagnoles avec le booster a fond pour faire trembler les vitres des voisins (juifs), ca mettrait les boules a n'importe quel pacifiste.

Pascal a dit…

Bonjour,
Juste une question : est-on antisioniste lorsqu'on approuve l'appel de Ehud Olmert à ce que cesse 'le pogrom anti-arabe' dans les territoires ? qu'on approuve Ehud Barak lorsqu'il qualifie les habitants de Kyriat Arba d' 'excroissance cancéreuse de la société israélienne', lorsqu'on désapprouve les appels à la mort de soldats de Tsahal par ces mêmes habitants qui souhaitent que se multiplient les Gilad Shalit ?
Bien que n'étant pas directement concerné par la question - je ne suis pas Juif - je me permets de penser que le seul sionisme responsable est celui qui permettra - à plus ou moins long terme - la présence paisible de Juifs en Judée et Samarie, même si ces régions font partie d'un Etat palestinien laïque et démilitarisé. L'alternative - ce qui se passe pour l'instant - c'est l'impossibilité prochaine de cette présence, décidée démocratiquement par la majorité des Israéliens qui ne se reconnaissent pas dans les habitants de Kyriat Arba. Pour conclure et pour rappel : la démocratie israélienne se trouve à la Knesset, pas aux abords de Hebron.

Victor PEREZ a dit…

@Pascal,

On n'est pas antisioniste, et donc antisémite, lorsque l'on condamne les travers de la société israélienne pour ceux qu'ils sont.

On le devient, en revanche, lorsque l'on se sert des actes d'une minorité pour condamner Israël dans son ensemble.

Qui oserait condamner de nos jours, par exemple, la ''race'' noir au vu des actes d'une petire minorité ? Seuls les racistes évidemment. Ceux qui apliquent ce schéma aux Juifs sont donc ANTISEMITES.

Pour ce qui est du Sionisme ''responsable''... il serait bon d'exiger d'abord un Islam compatible avec les valeurs universelles qui comportent les droits de chaque peuple à vivre selon ses bons vouloirs.

Anonyme a dit…

franchement apres avoir lu cet article une seule chose a dire :
le jour ou les cons volerons vous serez chef d'escadrille mon cher

Victor PEREZ a dit…

@Anonyme,

Ce qui est sûr,alors, c'est que je ne vous prendrai pas comme pilote.

J'aurais trop peur d'un coup tordu de votre part pour l'unique raison que je suis Juif.

C'est dire les valeurs que je soupçonne en vous.

Anonyme a dit…

attention toute fois de ne pas me faire passer pour ce que je ne suis pas ,antisemite loin de la , mais ce n'est pas pour autant que j'approuve la politique israelienne qui se sans perpetuellement persecutée par un peuple qui veut recupérer son pays , alors qu'excusez moi en 1940 en france on appeller ces gens la des resistants.

Victor PEREZ a dit…

@ Anonyme,

Vous n'êtes pas antisémite, mais vous voulez que les ''palestiniens'' récupèrent leur pays!!!!!

Comment appelle t-on donc l'individu qui veut remplacer l'état d'Israël par la ''Palestine'' ?

Un antisioniste ?

Et qu'est-ce un antisioniste sinon un antisémite ?

taytdemayt a dit…

pfff j'imagine que tout le monde est d'origine juive dans ce forum.tout d abbord je tiens a preciser que je ne suis anti-rien du tout. jaime tout le monde . l antisemitisme, c'est du racisme pur et simple. donc c'est une haine lié a la race. l'antisionnisme, dabbord ce n'est pas une haine. c une opinion politique!
moi je suis anti-republicaine. est ce que ca fait de moi automatiquement une raciste envers tous les republicains? non.
alors pk vouloir a tout prix melanger tous les oeuf ds le meme panier? mon copain est juif, mais moi je suis contre l enfermements d e femmes et d enfants dans des camps!!!!!
et je pense que vu les circonstances passées, c'est honteux de perpetuer de telles horreurs!

Victor PEREZ a dit…

@taytdemayt

Que signifie "tout le monde est juif sur ce forum"?

N'est-ce pas déjà une forme de racisme que de rechercher la qualité religieuse des intervenants ?

Que veut dire ensuite "je suis contre l enfermements d e femmes et d enfants dans des camps!!!!!"

Qui enferme qui et dans quels camps ?

Est-ce qu'empêcher des étrangers de rentrer chez soi EST "enfermer des gens dans des camps" ? Chacun chez soi n'est il pas ce que demandent les deux peuples ?

Votre vision réductrice démontre votre inculture du problème.

Quant à savoir si l'antisionisme est de l'antisémitisme, il suffit de savoir que le Sionisme est l'exigence d'un retour à sion du peuple juif. Autrement dit le renouveau du pays volé il y a deux millénaires.

Refuser l'autodétermination au peuple juif est donc de l'antisémirisme. Mais il est tellement plus simple de charger le Sionisme de péchés inventés afin de se parer d'un paravent droit de l'hommiste pour ainsi continuer à haïr librement le Juif.

Anonyme a dit…

tralala on voit on ressent on a mal !on à besoin de votre démagogie vos magouilles intelectuelles pour vous voir entrain de manipuler bouffer les societés pour une seule cause un etat qui n'a pas lieu d'etre !car volé !

Victor PEREZ a dit…

@Anonyme,

Ce qui est sûr, c'est la bétise qui vous bouffe. Et celle là vous ne l'avez surement pas volé vu votre niveau intellectuel.

Anonyme a dit…

Cher monsieur Pérez,
Je suis Français et accessoirement Athée. D'autres de mes concitoyens sont Juifs, ou Musulmans, ou Chrétiens, ou agnostiques etc... Et notre belle République Française est fabuleuse en ce sens que nous sommes tous égaux en droits et en devoirs en son sein. De plus la science prouve depuis longtemps, notamment par le biais de l'ADN, qu'il n'y a pas de spécificité juive au niveau génétique. Ainsi donc les juifs de France ne sont pas moins français que les autres composantes du peuple français et c'est bien heureux vous en conviendrez je le pense. Dans cette idée je crois que ceux qui pensent que les juifs de France ont un droit légitime à l'installation en terre de Palestine on soit une aversion pour les juifs (je n'emploie pas le mot antisémtite trop flou, bcp de Musulmans sont par exemple des sémites) , soit pour ceux qui le pensent pour le bien présumé des juifs ne prennent pas en compte la dimension antijuive de leur pensée, car en effet considérer que les juifs français on quelque droit que ce soit en Palestine correspond à accepter que les juifs Français sont des français à part.

Bien à vous Monsieur Pérez, de la part d'un antisioniste résolu !

Victor PEREZ a dit…

@Anonyme,

Que de simplisme! Mais d'un antisioniste qui se revendique, fallait il en attendre plus ?

Va pour les Juifs Français, français à part entière et sans besoin d'émigrer ailleurs. (pour l'instant!)

Mais faut il pour autant leur interdire d'immigrer dans le pays de leur choix et notamment Israël ? Bien sûr que non! Seul un antisémite aurait une idée pareille.

Et pour les juifs qui ne sont pas Français ???

Ne leur revient il pas le droit à s'autodéterminer sur une partie de la terre ancestrale et où une minorité juive y a toujours vécu depuis la dispersion du peuple ? Soit 2.000 ans!

Seul un antisémite leur refuserait ce droit accordé à tout autre peuple.

Je pense que pour avoir affirmer que les Juifs n'ont aucun droit en ''Palestine'', vous vous êtes reconnu dans ce qui précède.

Quoique l'on fasse, l'on retrouve toujours un antisémite dans l'antisioniste.

Anonyme a dit…

Monsieur Perez ,vous êtes très intelligents, cultivé etc. Mais avez vous , un seul instant l'idée de ce que Dieu, le Dieu d'Israël en qui beaucoup de peuples lointains croient et pour qui ils ont abandonné leur pratiques polythéistes , veut ? Israël se prostitue et au lieu d'être la lumière du monde selon la volonté de Dieu, il veut ressembler aux autres peuples. En Afrique nous avons un profond respect pour la terre d'Israël ou le peuple d'Israël ( c'est comme vous voulez , grand savant). En Afrique nous aimons le Dieu d'Israël que vous n'écoutez plus et avez rejeté en la personne de Jésus . Vous parlez d'état; Dieu vous parle de royaume. Vous parlez de premier ministre; Dieu vous parle de son Fils comme roi des juifs. Arrêtez avec vos termes qui irrite votre ou plutôt notre Dieu.

Victor Perez a dit…

Anonyme,

Si vous aimez le D...d'Israël alors vous ne pouvez aimer Jésus. Votre D... n'est donc pas le nôtre.

De surcroît, si vous avez le droit de croire à ce que vous souhaitez, il en est de même pour nous.

Et c''est surement cette différence de croyances qui a fait la différence de qualité de vie entre nos pays.

Une différence qui confirme que les miracles se produisent encore pour le peuple élu.

Prochain post avec un pseudo.

Mikel a dit…

Contrairement à ce qui a été dit dans le précédent commentaire j'ai du mal à discerner l'intelligence dans vos dires, peut-être que vous l'êtes et si tel est le cas cela ne se ressent pas dans vos analyses.
Vous parlez de simplisme à maintes reprises alors même que vous pataugez dedans de par vos propos.
Vous vous servez des phrases de personnes qui s'expriment maladroitement mais qui ne semblent en rien anti-semite ou malintentionnées pour la taxer d'anti-semite ou de fort peu d'intelligence.
Vous vous permettez constamment de mettre la Palestine entre guillemets ainsi que les mots occupations, résistants ou pire encore colonies.
Vous mettez l'accent fort sur la recherche d'accord et d'efforts de paix de l'état d'Israël, du retrait de la ville d'Hébron comme un justificatif occultant (comme dans l'entièreté de votre discours) les atrocités commises par l'État Israélien
Vous parlez de la terre des Juifs il y a deux millénaires... 2000 ans...
Un peu d'étude historique sur les flux migratoires de par le monde depuis que l'homme est homme ne vous ferait pas de mal.
Si l'on peut coloniser (sans guillemet) un pays sous un prétexte historique alors beaucoup de monde va devoir déménager.
De plus l'État d'Israël se revendique être le pays des Juifs pour les Juifs... Faut-il être particulièrement érudit pour comprendre que ce n'est en rien laïque, humaniste ou démocratique ?

Sachant qu'être Juifs découle du judaïsme, une religion, comme être musulman découle de l'Islam ou chrétien du christianisme, en outre ce n'est pas une race mais confession religieuse (raison pour laquelle on ne parle pas de racisme mais d'anti-semite; bien que là encore ce soit assez flou on devrait plutôt parler d'antijudaïsme et je vous apprendrais surement rien si je vous dis que l'antijudaïsme comme l'antichristianisme n'est en rien répréhensible par la loi)
Israël est le seul et unique pays au monde dont les frontières ne sont pas délimitées dans sa constitution, dès lors il est légitime de se poser des questions. À savoir cet état est-il est projet d'expansion par exemple.
Dans votre dernier commentaire vous dites: "Et c''est surement cette différence de croyances qui a fait la différence de qualité de vie entre nos pays."
Je trouve cela très déplacé et très arrogant, vous sentez vous donc à ce point supérieur ? peuple élu, élu par qui ?
Je pense que l'état d'Israël est une grave erreur, que l'état pour les Juifs est contraire à l'humanisme mais je ne suis en rien pour la dissolution de l'état d'Israël car si je veux être juste avec moi-même et les idées que je défends je dois le faire jusqu'aux bouts, et, je le suis.
Et si je suis contre cette dissolution ce n'est pas pour l'état juif mais parce que en 70 ans des enfants, des hommes et des femmes sont nés à Israël et sont Israélien. Leur enlever cette terre serait faire la même chose que les sionistes ont faite aux Palestiniens. Ce qui ne m'empêche pas d'être contre le gouvernement Israélien et ses pratiques inhumaines qui ne cessent depuis trop longtemps.
Bref de par la teneur de vos propos il clair que vous êtes parti prit et vous en perdez donc toute légitimité; en ce sens et de par vos nombreux commentaires il clair que le débat n'est pas possible et qu'il ne peut aller que dans un sens, votre sens et si tel n'est pas le cas nous sommes ou antisioniste ou anti-semite (du pareil au même d'après vous mais bon cela par contre n'est pas du simplisme) ou encore des personnes de fort peu d'intelligence.

Victor Perez a dit…

Mikel,

Vous me faites sourire avec la récitation de votre leçon apprise par cœur et sur laquelle je n’ai nulle envie d’y perdre trop mon temps.

Vois osez me dire : ‘’ il clair que vous êtes parti prit’’

Vous ne l’êtes pas ? Un gros lol !

La différence énorme entre nous est que je m’appuie sur la réalité et non pas sur une propagande qui vous fait prendre de vessies pour de lanternes.

Quelque correction : Anti-sémite s’écrit en un mot. Car il signifie l’hostilité envers les Juifs et non pas être contre les Sémites. Consulter un dictionnaire avant de jouer à ‘’l’intelligent’’.

‘’Palestine’’ restera entre guillemets tant que ce pays n’aura pas d’existence légale. C’est encore une différence entre nous. La propagande pour vous, la réalité pour moi.

Il n’y a pas ‘’d’occupation’’ de la Judée et de la Samarie, car il faudrait que soit prouver la propriété de ces terres. Le pouvez-vous ? Ceci dit, avant le nettoyage ethnique de vos amis transjordaniens en 1948, beaucoup de Juifs y vivaient. Dire qu’ils n’ont aucun droit me fait rire.

S’il n’y a pas ‘’d’occupation’’ il ne peut y avoir donc de ‘’colonies’’. A moins que les villes des ‘’palestiniens’’ soient également ders colonies. Est-ce le cas ? Que dit votre propagande ?

L’état d’Israël ne commet pas d’atrocités car ce n’est pas sa politique. On ne peut en dire autant des ‘’palestiniens’’ qui visent des civils. Suite à cette barbarie Israël se doit à une politique de légitime défense.

Si déjà vous parlez d’atrocités pour les actions défensives d’Israël, comment nommez-vous les actions faites volontairement sur les civils par les ‘’palestiniens’’, les Syriens, les Egyptiens, les Iraniens, les Irakiens, etc…Des crimes contre l’humanité ? Je suis sûr que cela ne vous viendrait même pas à l’esprit. Savez-vous pourquoi ? Parce que vous êtes de parti-pris.

Et pour conclure, si l’Etat d’Israël se veut être l’état du peuple juif c’est pour la simple raison de pouvoir se protéger d’individus de votre genre prêt à nuire à celui-ci sous prétexte des droits de l’homme ou comme bouc émissaire de vos échecs.

Inutile de me répondre, un tel échange ne m’enrichit pas. Je vous invite à me lire, ainsi vous aurez directement les réponses aux énormités que vous prenez pour argent comptant.

Mikel a dit…

Monsieur Perez,

Il triste de constater à quel point vous retenez les brides de l'histoire qui vous arrange pour servir vos idées.

Petite correction antisémite s'écrivait originellement anti-sémite et les deux orthographes sont correcte.

Ensuite je vous trouves fort désagréable quand vous dite: "pour se protéger de gens comme vous" alors que n'ai aucune mauvaise intention contre le juif ou contre tout autre croyant qu'il soit chrétien, musulman ou de n'importe quelle confession religieuse.

Je ne suis pas partit pour la simple raison que je ne suis ni juif ni antisémite et que j'ai en moi l'espoir qu'un jour le conflit se règle pacifiquement sans inégalité pour les uns ou pour les autres.

J'aimerai quand même que vous répondiez à certaine question que je me pose que signifie dans votre commentaire plus haut: "Et c''est surement cette différence de croyances qui a fait la différence de qualité de vie entre nos pays." ?

Pourquoi Israël est le seul pays au monde qui ne reconnait pas la délimitation de ses frontières dans sa constitution ?

Et enfin, puisque vous parlez d'actions défensives d'Israël (alors que la Palestine s'en prend aux civiles), j'aimerai savoir si toutes les vidéos présentent sur le net montrant des soldats Israéliens s'en prendre à des civiles de marnière atroce et inhumaines sont-ils des faux ? Est-ce que tous les citoyens Palestiniens tués par l'armée Israélienne sont fictif ? Est-ce que toutes les vidéos, reportages, témoignages qui sont nombreux sont des faux ? Des hallucinations, des fictions crées pour nuire à Israël ou est-ce bien là une réalité qui vous occulté ?

J'ai jusqu'à présent lu deux de vos articles et ce qui me pose le plus gros problème c'est que vous soyer à ce point tranché, dans le raccourci (ex antisioniste = antisémite point barre) et c'est terminer vous le dite donc ça devrait être vrai, une vérité absolue, je ne suis pas du tout d'accord avec cette manière de procédé. Surtout quand lorsque l'on est pas d'accord avec nous sommes immédiatement taxé d’inintelligence, de propagandiste ou de lobotomisé.

Psychologie élémentaire on accuse souvent l'autre de ses propre maux.

Victor Perez a dit…

Mikel,

Lorsque j'affirme qu'un échange avec vous ne m'enrichit pas je ne me trompe pas.

Je vous le démontre. Vous dites :

"Pourquoi Israël est le seul pays au monde qui ne reconnait pas la délimitation de ses frontières dans sa constitution ?"

Lol et re lol !

Quelles frontières doit-elle reconnaître ?

Celles de 1947 refusées par le monde musulman dès sa renaissance en 1948 et pourtant acceptées par les Israéliens ?

Celles de 1949 ("frontières" de 1967) refusées par le monde musulman en 1967.

Celles d'aujourd'hui comprenant donc la Judée et la Samarie ?

Plutôt que de poser une question aussi niaise, intéressez vous au refus de ce triste monde musulman de tout état pour le peuple juif quelque soient ses frontières.

Ainsi vous aurez la raison de la poursuite du conflit.

Quant à vos vidéos "présentent sur le net montrant des soldats Israéliens s'en prendre à des civiles de marnière atroce et inhumaines"...

J'aimerais bien les voir !

Je surfe depuis tant d'années et je suis incapable de les trouver !!!!!!!

Aidez moi...qu'on se marre un coup de votre ''innocence'' à croire n'importe quoi.

Au final, comme vous dites : "on accuse souvent l'autre de ses propre maux". Ce sont vos amis les barbares et non l'état de droit que se trouve être l'Etat d'Israël.

Et si vous voulez éviter d'être de nouveau qualifié, ne vous contentez pas de poster votre avis qui m'indiffère mais démontrez moi que mon raisonnement est faux.

Cela enrichira le débat. Mais je doute très fort que vous le faîtes. La précision n'est pas la qualité première de ceux qui récitent des fadaises.