dimanche 18 janvier 2015

La faillite des instances internationales et de l’Europe

A peine la demande de rejoindre cette institution signée le 02 janvier, c’est avec une grande célérité que la Cour de Justice Internationale (CPI) a répondu favorablement le 16 janvier 2015 à la demande de l’Autorité palestinienne de juger les ‘’criminels israéliens’’. Un examen préliminaire sur des ‘’crimes de guerre’’ présumés dans la bande de Gaza, étape préalable à une enquête, est donc ouvert. 

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou à trouvé absurde que la CPI s’en prenne à l’Etat d’Israël « qui maintient les plus hauts critères du droit international et qui ne fait que se défendre contre les terroristes palestiniens qui commettent régulièrement de nombreux crimes de guerre et tirent délibérément des milliers de roquettes sur nos civils, tout en se cachant derrière les civils palestiniens qu’ils utilisent comme boucliers humains ».

Le département d’Etat américain a, quant à lui, estimé que la décision de la CPI relevait « d’une ironie tragique s’il s’avérait qu’Israël, qui a reçu des milliers de roquettes terroristes tirées contre ses civils et ses quartiers résidentiels, soit l’objet d’une procédure de la CPI ». 

Dans la foulée, Washington rappelait que la ‘’Palestine’’ n’était pas un Etat et donc était non éligible pour adhérer à la CPI.

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

Mais les institutions internationales ne sont plus à un tel détail près dès lors qu’il s’agit de l’Etat du peuple juif. Le plus dramatique étant le silence, voire la connivence, à ce sujet, des pays européens gardiens, semblait-il, de la charte des droits de l’homme.

Faut-il rappeler, pour le prouver, que l’Assemblée générale de l’Onu a voté vingt-deux résolutions en l’an 2014 ? Vingt de celles-ci concernaient la condamnation du seul état juif ! 

Aucune dénonciation de cet abus de bon sens par les européens ni par l’Union européenne !

Le Conseil des Droits de l’homme, toujours en pointe dans la défense des ‘’Palestiniens’’, n’est plus à une perversion près ! Ainsi, l’on a pu voir, entre autres aberrations, le Ministre des Affaires étrangères français Hubert Védrine voter en 2002 une condamnation de l’Etat d’Israël pour le ‘’massacre’’ imaginaire de Djénine

Acte mémorable pour la France qui se targue d’être un ami d’Israël. A ce jour, aucun regret ni excuses exprimés !

L’Unesco a dernièrement accueilli en son sein la « Palestine ». Elle a donc en charge, dorénavant, la défense et la sauvegarde du patrimoine de ce ‘’pays’’ alors que cette institution est incapable de raconter à qui le lui demandera le passé du peuple ‘’palestinien’’ sur cette terre, voire même ailleurs !

La CPI a donc été appelée à la rescousse afin de démontrer à la planète entière que ‘’l’accusé’’ permanent Israël est un mauvais élève de l’humanité, qui devra être jugé et, de bien entendu, condamné !

Dans tout cet anti-israélisme primaire et systématique les différentes communautés juives de diaspora s’interrogent quant à leur avenir au sein des pays européens à l’antisémitisme grandissant. 

Des pays qui ont tout fait afin de nier l’évidence, puis de la minimiser et enfin, d’assurer que l’antisémitisme sera cause nationale. Une attitude nauséeuse qui aura permis à ce fléau de s’étendre jusqu’aux meurtres de citoyens paisibles parce que Juifs !

Ainsi,

- Ilan Halimi a été martyrisé puis laissé mourant par Youssouf Fofana.

- Sébastien Sellam, DJ en devenir, massacré par Adel Amastaibou.

- Jonathan Sandler et ses deux fils Arié et Gabriel, ainsi que Myriam Monsonégo abattus à bout portant par Mohamed Merah dans l’école primaire Ozar Hatora de Toulouse.

- Emanuel et Miriam Riva, Dominique Sabrier et Alexandre Strens descendus par Mehdi Nemmouche au Musée juif de Bruxelles.

- Yoav Hattab, Yohan Cohen, Philippe Braham, François-Michel Saada assassinés par Amédy Coulibaly dans une épicerie à l’intitulé des plus indicatif, Hyper cacher.

Toutes ces victimes tombées uniquement parce que juives !

Si l’une des particularités de leurs meurtriers est leur religion commune, à savoir l’Islam, leur nationalité française, et donc européenne, n’est pas la moindre ! Nationalité obtenue non par immigration mais parce que nés, élevés et éduqués en France, patrie des droits de l’homme. 

Chacun se demandera, en conséquences, qui les a élevé et dans quelle éducation ? Quoi qu’il en soit, un apprentissage et un enseignement admis par les instances du pays depuis plusieurs décennies.

Un constat qui démontre qu’après tant et tant d’actions politiques et diplomatiques anti-israéliennes, dorénavant la France, mais pas seulement, fabrique ses propres terroristes, jusqu’à même en exporter dans le pays ami voisin la Belgique.

René Samuel Cassin, français et l’un des rédacteurs de la charte des droits de l’homme, doit s’en retourner dans sa tombe !

13 commentaires:

Fernand a dit…

Certes il faut transiger entre :

- Israël qui dit que la Cisjordanie est à lui et qu'il peut y faire ce qu'il veut.
- L'ONU qui dit que la Cisjordanie n'appartient pas à Israël et qu'il y a donc colonisation.

Je résume bien sûr, mais tout le problème est là.

Laissons faire les instances internationales pour voir qui pourrait avoir raison.

Fernand

Victor Perez a dit…

Fernand,

Laissez faire les instances internationales aux mains d'une majorité antisémite reviendrait à demander à Israël de se suicider.

En avez-vous seulement conscience ? J'en doute !

yossef a dit…

Fernand , vous etes bien gentil, mais quand la Judée/Samarie ( que vous appelez improprement Cisjordanie) était entre la mains de la Jordanie de 1948 à 1967, personne ne réclamait un état arabe palestinien et personne ne s'offusquait du fait , que les Juifs ne pouvaient pas accéder à leurs saints et que l'armée jordanienne détruisait la majorité des synagogues de Judée/Samarie. Aujourd'hui le peuple Juif a recouvré une partie de ses droits et il n'est pas pret de les brader.

fernand a dit…

Je sais aussi que toute opinion différente de la vôtre est antisémite..... attendons donc.

Fernand

Victor Perez a dit…

Fernand,

De surcroît vous devenez insultant pour l'intelligence.

Réal Bergeron a dit…

On en parle comme un fait accompli en ayant peut-être raté une manipulation quelconque dans cette incompréhensible nomination de cette entité " Autorité Palestinienne " à la CPI.

Pour espérer porter une accusation à la CPI ( Cour Pénale Internationale ) installée à La Haye, il faut être reconnu comme un État avec des frontières reconnues et avoir accepté et ratifié le Statut de Rome, fondé le 1 juillet 2002 par 122 états.

Comment les squatters arabes par leur entité " Autorité Palestinienne " auraient-ils pu remplir les conditions d'adhésion à la CPI ? Serait-ce encore une fois, fait par un prête-nom ?

Il est à souhaiter que la CPI ne franchisse pas " l'examen préliminaire " si celle-ci veut garder sa crédibilité à l'encontre d'un demandeur qui ne rencontre pas les conditions d'adhésion.

Victor Perez a dit…

Réal Bergeron,

Votre logique, et donc les lois, ne s'applique qu'aux états n'ayant pas le peuple juif comme ennemi.

Dès cette condition remplie le deux poids deux mesures est de règles.

L'AP sera membre à part entière dès le 01/04/2015.

Cette époque sera très intéressante pour les historiens du futur.

Anonyme a dit…

Fernand,

Pendant de nombreuses années j'ai repoussé le raccourci du tout antisémite (bien que j'en ai été la victime concrète à moultes occasions) parce que je ne voulais pas que ce terme puisse être galvaudé et réduit à un simple nom commun. Malgré mes sincères efforts je dois dire que je ne trouve plus aujourd'hui d'autres explications que l'antisémitisme aux prises de positions systématiquement biaisées des médias et instances internationales face aux réalités historiques de ce conflit qui, rappelons le, n'existerait même pas si les arabes avaient bien voulu vivre pacifiquement au côté de l'Etat d'Israel ... à moins bien entendu que l'on ne remette en cause l'existence même de cet Etat.

Réal Bergeron a dit…

Il est à remarquer, qu'au sein du " machin " ( ONU ), le mot ; Juif ou Israël, dans une doléance, peut servir à contourner les conditions d'adhésion d'un de ses organismes internes.

Par contre, je persiste à croire que nous sommes en face d'un " bluff " médiatique bien orchestré concernant cette adhésion à la CPI.

Victor Perez a dit…

A qui Fernand est-il censé répondre ? Est-il si difficile de choisir un pseudo ?

Victor Perez a dit…

Anonyme,

Vous souhaitez ouvrir un débat ? Alors ayez la politesse de choisir un pseudo. Seulement ensuite vous pourrez parlez de "censure" sur mon blog.

MIRO 55 a dit…

Fernand, votre logique est à reconsidérer, par un cours d'Histoire. Oui comme vous le dit Yossef, la Judée/Samarie ainsi que Jérusalem ont été militairement annexée par les Jordaniens,(Israel venait de naitre) Débaptisée sis Jordanie, ( ce qui d’ailleurs avait provoqué l'Hilarité de feu mon président Habib Bourguiba déja en 62 ) Bref la question qui se pose, est- ce à cause d'une mauvaise conscience, (septembre noir)que la Jordanie ne fait aucun effort pour réclamer, un retour de ce qu'elle s'est approprié illégitimement ??? Bon je ne vous répondrais plus ....car mon temps est trop précieux pour vous donner des cours d'histoire.....

Jean-Pierre a dit…

Je ne vois pas pourquoi des êtres humains n'auraient pas droit à la protection des lois internationales. Sans lois, le monde serait encore plus dramatique.

Je ne crois pas au bluff médiatique mais l'avenir nous dira qui aura raison. Il faut protéger les hommes !

Jean-Pierre