mercredi 28 novembre 2012

La France en faveur…de la poursuite du conflit proche-oriental !


La France, par la bouche de son Ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, a déclaré être favorable à la demande de l’Autorité palestinienne de se voir octroyer le statut de membre observateur à l’ONU. Une demande unilatérale en complète contradiction des Accords d’Oslo parrainés alors par les grandes puissances. Une requête qui, au vu de la majorité automatique de l’Assemblée générale onusienne, autorisera logiquement le gouvernement israélien à prendre des mesures, elles aussi, unilatérales. Ce qui permet à tout un chacun d’en conclure que les dits Accords d’Oslo ne sont plus d’actualité, ou presque.

Est-ce l’objectif recherché par la France, mais aussi par d’autres pays européens qui, par leurs poids politiques dans la communauté internationale, entérinent ce décès ? C’est ce que craint Daphna POZNANSKI-BENHAMOU, députée des Français de l'étranger de la 8ème circonscription comprenant l’Etat d’Israël. Un objectif, nous dit-elle, « qui réduirait à néant tout effort futur de négociations directes entre les parties ».

Mais ce qu’elle appréhende le plus, entant qu’israélienne probablement, ce sont évidemment les « mesures de rétorsions » qui pourraient être prises par le gouvernement israélien de droite et qui, selon elle, « entraîneraient une sévère détérioration de l'économie palestinienne avec pour résultat la désapprobation de la communauté internationale qui pourrait assimiler ces mesures à une punition collective. Il s'ensuivrait l'isolement d'Israël. Par ailleurs, le mécontentement de la population palestinienne appellera à une internationalisation des problèmes dont le seul bénéficiaire sera le Hamas. Un Hamas qui saura instrumentaliser ce mécontentement à son profit pour canaliser des actes de violence et s'assurer une victoire totale aux prochaines élections palestiniennes. Un Hamas généreusement approvisionné en armes et financé par l'Iran, un Hamas dont la Charte proclame toujours pour objectif principal "la destruction de l'Etat d'Israël" ».

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog. 

Il faut lire ceci pour bien comprendre la mentalité actuelle de la gauche. On s’appellerait donc Benjamin Netanyahou on se hâterait, pour éviter ce futur ‘’chaos’’, de ne rien entreprendre, voire pourquoi pas de soutenir le bras français, et de tant d’autres pays occidentaux, dans cette dernière chance, paraît-il selon quelques dignitaires ‘’palestiniens’’, de sauver la solution de « deux états pour deux peuples » !

Un geste politique français, cependant, qui évite soigneusement d’aborder le problème des « réfugiés » afin de ne pas indisposer et contraindre le monde musulman d’abandonner l’utopie de les voir s’installer un jour dans l’état juif. La décision française, pour ne parler que de ce pays, est donc tout sauf celui de sauvegarder l’Etat d’Israël comme étant le refuge du peuple juif. Au vu de l’antisémitisme qui galope en Europe, en France en particulier, ce n’est pas un pays superflu !

La solution de « deux états pour DEUX peuples » a donc encore pris un mauvais coup, grâce en partie à la France ! Celle de François Hollande mais aussi, nous assure Daphna POZNANSKI-BENHAMOU celle du « Président Sarkozy qui a conseillé l'an dernier cette démarche à Abou Mazen, le Président de l'Autorité palestinienne ». Mais également parce que « ce vote s'inscrit dans le droit fil d'une politique étrangère française bien connue et réitérée à maintes reprises, comme le vote favorable de la France l'an dernier pour l'admission de la Palestine à l'UNESCO ».

Une politique pro-arabe indécente s’inscrivant, de tout temps, contre l’intérêt même de la Paix en cette région.

Si cette députée socialiste espère, faute de mieux, en conclusion de son communiqué de presse « (…) que le Président Abou Mazen tiendra l'engagement qu'il a pris de revenir à la table des négociations sans conditions préalables » on ne peut que constater que c’est Israël qui paiera encore les pots cassés par cette diplomatie internationale.

Une diplomatie n’ayant comme seule visée l’intérêt mercantile et non pas celui de la justice ni même celui des Droits de l’Homme.

45 commentaires:

Anonyme a dit…

Les lois internationales pourront être appliquées dans la région et les négociations devront reprendre pour aboutir à une paix durable. Un vote positif changera les positions de chacune des parties en se référant aux lois.
Espérons.

Catherine Stora, Beersheva a dit…

Barouh ha Chem on va enfin pouvoir abroger les Zaccords d'Salo, pardon, d'Oslo...et ce, en toute legalite, puisque la moitie des Europeens s'apprete a les trahir, ainsi que la quasi-totalite des pays composant le Machin. Tout ce qui arrive est pour le Bien. Et meme, pour le Mieux, car dans la foulee on annexera tres logiquement et comme on aurait du le faire depuis longtemps, la Judee et la Samarie. Alors, elle est pas belle, la vie ?

Anonyme a dit…

Peux tu citer une diplomatie qui a comme intérêt les droits de l'homme?

André perez a dit…

Évidemment et comme d habitude!!!!

Victor PEREZ a dit…

Anonyme,

La France se vante d'être la pays des Droits de l'homme. Mon article est bien la démonstration que c'est faux!

Prochain commentaire avec un pseudo ou il rejoindra la corbeille.

Anonyme a dit…

Respecter les Droits de l'homme, c'est respecter le droit de chaque peuple d'avoir une terre et de vivre en paix. La justice doit aller dans ce sens, et les négociations doivent respecter la terre de chacun. Avançons, avançons ! le statut quo est une énormité internationale que le monde regrettera un jour.... L'espoir doit être la règle. La France doit voter positivement si elle veut se respecter.
Charles, le premier inconnu

Victor PEREZ a dit…

Anonyme,

Après ce vote, il ne restera plus que l'espoir. Cela fait vivre certains mais pas les Israéliens qui connaissent parfaitement les hypocrisies de leurs voisins.

Prochain commentaire avec pseudo svp.

Victor PEREZ a dit…

Charles,

La France, ainsi que tous les autres, en votant en faveur de cette résolution apporte son consentement à la poursuite de la guerre contre l'existence de l'état juif.

Car seuls les innocents et les idiots ignorent l'objectif unique du monde musulman.

Je défis quiconque de m'apporter la reconnaissance, par un dirigeant musulman, du droit du peuple juif à s'autodéterminer !

Anonyme a dit…

Personne n'a à reconnaitre un Etat juif, mais à reconnaitre l'Etat d'Israel. La religion ne doit pas faire partie des négociations. Elle est de la sphère privée, comme on dit en France. Sinon, l'idéologie complique les choses.
Pensons à l'avenir, sans ressasser le passé.... L'avenir n'en sera que plus beau.
Charles

CINTAS a dit…

Eric Marty, dans son livre “Bref séjour à Jérusalem”, "L’un des scénarios - et pas le moindre -de la guerre que livrent les Palestiniens aux Israéliens a pour noyau métaphysique l’effacement absolu de l’être juif en tant qu’insupportable rival parce que dépositaire de l’origine."

Victor PEREZ a dit…

Charles,

Personne ne demande qu'Israël soit reconnu comme "état juif". Ceux qui jouent sur la religion de l'état le font dans le but de rendre idiote l'exigence des Israéliens à ce que leur pays soit reconnu comme étant le PAYS DU PEUPLE JUIF.

Une exigence incontournable qui a comme objectif premier de contraindre les "palestiniens" et leurs frères d'admettre la solution deux états pour DEUX peuples. L'un arabe et l'autre juif (les peuples pas les états).

Nuance qui vous a probablement échappée.

Anonyme a dit…

Le seul vrai problème avec cette reconnaissance c'est que l'on va devoir modifier notre novlangue. On ne pourra plus parler de territoires on devra dire état. On ne pourra plus dire qu'il est disputé mais occupé. A moins de chier sur la tête des 2/3 ou plus de la planète cela s'entend.

En dehors de ça qu'est-ce que ça va changer sur le terrain? je crains que la réponse ne soit : rien.

propropro

Anonyme a dit…

Personne n'a à reconnaitre un état comme celui du peuple juif.... je m'étais mal exprimé, mais vous aviez compris, évidemment....
Israel peut réserver son pays aux juifs, et c'est une autre quesion......
Charles

Anonyme a dit…

Charles,
L'avenir n'en sera que plus beau, décidement vous faites partie des "bisounours " ou des "personnes de mauvaises foi" qui s'imaginent que ce vote couard de la France et des pays européens arrangera quelque chose
Etes-vous de ceux qui refusent au PEUPLE JUIF le DROIT d'avoir LEUR PAYS , n'avez-vous pas encore compris que les Arabes et autre "palestiniens" veulent que leur pays soit judenrein et Israël devrait-être ouverte pour les arabes et leurs soit-disant réfugiés depuis 4 générations,
que Jérusalem soit partagé, alors que tous les "braves occidentaux" applaudissaient à la réunification de Berlin !!
UE ferait bien de balayer devant sa porte, elle qui est en perte d'identité et de repères et marche de plus en plus vite vers Eurabia !!! Gênant évidement pour la France de voir le courage , la fierté et l'insoumission d'un PEUPLE qui se bat pour SA SURVIE , cela ramène vite ce petit gouvernement français à la réalité : la couardise et la médiocrité de leur politique !!!
Quant aux Droits de l'Homme , je vous souhaite dans une ou deux génération maximum d'avoir encore le droit de vous exprimer !!!

labetisetoujourslabetise a dit…

L'Histoire semble tourner en rond. En 1947 les arabes disent "non" à la création de l'état israélien et au plan de partage, 60 ans de guerre plus tard, et les remords arabes consommés, c'est Israël qui dit "non" à l'état palestinien et au partage de la Palestine.
L'homme intelligent apprend de ses erreurs, l'homme sage apprend des erreurs des autres. Le gouvernement Netanyahu semble manquer de sagesse ou nous a préparé une stratégi de derrière les fagots.

Cela ressemble surtout au caprice d'un petit gars qui veut emmerder son patron Obama, qui votera automatiquement comme d'habitude pour Israël et s'aliènera encore plus le ressentiment des deux tiers de la planète.

Une réflexion intelligente pour changer de ce que l'on voit sur les sites d'extr... pardon, soi disant pro-Israël. C'est de Sever Pockler (Yedihot Aharonot)

"(avec un oui)le gouvernement Nétanyahou cesserait immédiatement d'apparaître comme un 'objecteur de paix', nos relations avec le monde arabe modéré et les chefs du printemps arabe changeraient et le peuple palestinien réaliserait que l'Autorité palestinienne est son avenir et le Hamas son passé."

Mais ce n'est pas le but de ce gouvernement...

kravi a dit…

@peek a boo du précédent post :
La démarche du Président de l’Autorité palestinienne n’en repose pas moins sur une ambigüité qui n’a jamais été levée. Pour fonder sa demande, il recourt aux textes adoptés dans le cadre du conflit israélo arabe et les transpose subtilement, dans le cadre du conflit israélo palestinien. Les résolutions internationales invoquées par Mahmoud Abbas ne concernent en rien la Palestine, et ne sauraient justifier l’implantation de l’Etat de Palestine sur les frontières de 1967. Tout d’abord, la résolution 181 de l’Assemblée de l’Onu adoptée le 29 novembre 1947 qui a décidé du principe de la partition de la Palestine mandataire en deux États (ce sera son 65ème anniversaire) n’a jamais évoqué un État palestinien mais État juif, l’autre arabe. D’ailleurs, le conflit opposait en 1948 Israël aux pays arabes de la région, non aux palestiniens. De même, la résolution 242 du Conseil de sécurité des Nations Unies du 22 novembre 1967 qui a appelé au retrait par Israël, des territoires occupés lors de la guerre des 6 jours du mois de juin 1967, concernait les territoires de Jordanie et de Syrie (le Golan). C’est la partie occidentale du Royaume Hachémite de Jordanie qui a été occupée par Israël la suite de la guerre des 6 jours, non la Palestine en tant qu’Etat. Or, depuis juillet 1988, la Jordanie a renoncé à toute souveraineté sur la Cisjordanie et même a fait la paix avec Israël le 26 octobre 1994. Mahmoud Abbas ne sauraient donc exciper de textes adoptés à une époque où la notion de peuple palestinien n’existait pas pour revendiquer les terres jordaniennes en ce compris Jérusalem Est qui abrite l’esplanade des mosquées, sauf à se méprendre sur la portée des textes internationaux et s’en attribuer le bénéfice : il n’est aucune corrélation entre les textes de 1947 et de 1967, et l’assiette du futur État palestinien.
La communauté internationale, lassée par le conflit israélo palestinien (qui n’a que trop duré), se laisse entrainée par cette confusion habilement entretenue bien que la philosophie palestinienne (l’éradication d’Israël), le concept de nationalité palestinienne, de peuple palestinien, et le principe d’attachement des palestiniens à la terre de la Palestine mandataire résultent de documents qui sont nés bien après le conflit israélo arabe de 1948, en l’occurrence les Chartes, Olp de 1964 (modifiée par la quatrième session du Conseil national palestinien réuni au Caire du 1er au 17 juillet 1968) et du Hamas de 1988. La communauté internationale n’entend donc pas s’encombrer de subtilités textuelles si elle pense que le conflit au Moyen Orient est en passe d’être réglé.
de Me Bertrand Ramas-Mulhbach

Victor PEREZ a dit…

Pro,

Vous pourrez utiliser les termes que vous voudrez, une résolution de l'assemblée générale ne fait pas la loi.

Cette résolution n'a prouvé qu'une seule chose. Que le narratif "palestinien" à bien germé dans les esprit.

A tel point qu'il ose assurer que la terre sainte n'a aucun lien avec le judaïsme.

Quant à votre conclusion je la partage. Le monde musulman devra admettre l'existence d'Israël comme état du peuple juif avant de voir un état de "Palestine" se créé.

Victor PEREZ a dit…

Charles,

C'est vous qui ne comprenez rien. Ou ne voulez pas comprendre.

Le monde musulman refuse l'existence de l'état du peuple juif. Je vous mets au défi de me trouver un SEUL dirigeant admettant l'état d'Israël comme état du peuple juif.

Leur ruse, qui marche à fond, est d'exiger une juste solution des "réfugiés" au sein même d'Israël.

Croire que cet état va se suicider par la démographie pour cette paix fictive c'est être ignare ou complice de l'objectif musulman.

A vous de voir dans quelle catégorie vous vous trouvez.

Victor PEREZ a dit…

labêtise,

Votre pseudo, à lire votre commentaire, est bien choisi.

Les sites pro-israéliens sont donc des sites d'extrême droite ! Ce qui cadre tout de suite votre réflexion de médiocre.

A tel pont que vous osez affirmer que c'est " Israël qui dit "non" à l'état palestinien et au partage de la Palestine".

Vous avez bien récitez votre livre de chevet.

jusqu'à preuve du contraire c'est le peuple israélien dans sa très grande majorité qui est pour la création d'un nouvel état de "Palestine" et le monde musulman pour la fin de l'état du peuple juif par l'exigence d'une solution négociée pour les "réfugiés" au sein même d'Israël.

Je vous défi de me citer un seul dirigeant "palestinien" ou musulman qui admet l'existence de l'état du peuple juif.

Comme tous les autres intervenants, votre médiocrité vous obligera à esquiver cette question.

Je n'attends donc pas de réponse de votre part.

Anonyme a dit…

La provocation israelienne va jusqu'à narguer l'Etat palestinien nouvellement reconnu par l'ONU ainsi que la majorité du reste du monde qui a voté.... la poursuite de la colonisation est un camouflet qui sera difficile à accepter....
Charles

Victor PEREZ a dit…

Charles,

Jouer sur les mots c'est tout ce que vous pouvez faire.

C'est le statut de l'AP qui a été relevé par l'onu et non pas une reconnaissance d'un état "palestinien" qui a été voté.

Quant à la "colonisation", démontrez moi que ce territoire appartient aux "Palestiniens".

J'attends les résolutions qui l'affirment. Ainsi seulement je vous prendrais au sérieux pour une fois.

kravi a dit…

Charles , vous avez raison : Israël pousse la provocation jusqu'à s'autoriser à construire des logements dans SA capitale, et dans des territoires qui lui appartiennent. C'est inouï ! C'est inadmissible.
Vite, une 238'335è résolution de l'ONU, qui n'a rien de mieux à faire puisque le reste du monde est serein.

Anonyme a dit…

Vous avez vos idées, et d'autres personnes en ont peut être d'autres. Mais faut il demander l'arbitrage d'un tribunal ? Je ne pense pas qu'il soit bon d'aller jusque là.
Chacun restera sur ses positions, sans se demander si elles sont bonnes, et ça va mal finir. Dommage, dommage....
Charles

kravi a dit…

C'est certain, "d'autres personnes", hormis quelques personnes d'honneur -- mais ce mot a-t-il encore un sens ? -- a d'autres idées. Nul besoin d'un tribunal, l'histoire arbitrera.
L'acceptation par les dhimmis internationaux de la farce grotesque mais délétère du négationniste Abou Mazen, prélude à une ghettoïsation d’Israël en tant que juif des nations, nous montre à quel niveau d'ignominie le monde [quasi] entier se vautre avec délectation.
Ne pas voir, entendre ou dénoncer ces funestes réalités vous classe dans la catégorie des petits singes aveugles, sourds et muets. Ça va en effet mal finir, mais ne soyez pas trop heureux d'avoir eu raison.

Anonyme a dit…

Le petit singe comme vous dites n'est ni israelien ni palestinien, ni juif ni musulman, mais seulement un humain qui est désolé de voir où va le Proche Orient.
Les droits de l'homme ont encore des progrés à faire.
Il reste trois solutions : faire confiance à la réalité et à la négociation, faire confiance à la justice ou faire confiance à la guerre. On verra quel choix sera fait.....
Je suis quand même contre la guerre.
Charles

Victor PEREZ a dit…

Charles,

la Justice pour vous serait une solution à deux états ou une solution à deux états pour deux peuples ?

Au vu de la Ouma seule la solution de la guerre de légitime défense nous est permise.

Si vous ne comprenez pas ce point c'est que vous ne comprenez rien au conflit.

Anonyme a dit…

Victor,

Je n'ai pas de solution car je ne dois pas avoir tous les éléments en main. Mais trouver une issue me semble être urgent car le monde se fatigue.
J'avoue que je n'ai plus rien à dire si la guerre est le seul moyen pour vous...... La négociation semble de toute façon mal partie avec cette accélération de la colonisation. Reste peut être les tribunaux.... toujours mieux que la guerre à mes yeux.
Charles

Victor PEREZ a dit…

Charles,

Effectivement, vous n'avez pas tous les éléments en main.

Pour vous c'est la "colonisation" le responsable de la poursuite du conflit. Une "colonisation" qui représente moins de 4% de la Judée et de la Samarie et encore moins si l'on y rajoute le territoire judenrein de Gaza.

Quant à la guerre elle n'est pas le seul moyen à mes yeux mais la seule solution qui nous reste si l'on désire sauvegarder le refuge Israël pour le peuple juif.

Un conseil. Sortez du narratif antisémite qui nous abreuve grâce aux bon soins du monde musulman. Ainsi seulement vous retrouvez la capacité de juger correctement ce conflit.

Anonyme a dit…

Vous jugez trop vite. Je ne suis pas antisémite du tout.
Finalement, la voie de la justice est peut être une bonne voie si ne pas être de votre avis est être antisémite.....
Il faut être pragmatique est savoir changer d'avis devant les faits.
Charles

Victor PEREZ a dit…

Charles,

Relisez moi. ce n'est pas vous que j'ai qualifié d'antisémite mais le narratif musulman.

kravi a dit…

Charles, tout comme vous je suis humain et la guerre me dégoûte tout autant. Le Droit international a déjà tranché à plusieurs reprises, en pure perte puisque les arabes n'en tiennent aucun compte.
Enfin et surtout : si vous croyez encore que les arabes -- entre autres les "palestiniens" -- veulent la paix, vous êtes d'une naïveté insigne. Daniel Horowitz l'exprime en qq paragraphes :
http://danielhorowitz.com/blog/2012/12/01/la-palestine-observe-israel-construit/comment-page-1/#comment-881

Anonyme a dit…

Cela change un peu de sujet, mais un pro-israélien qui a des arguments et qui ne sombre pas dans l'insulte au premier échange est assez rare pour que je vous remercie de casser cette image qui nous est donnée.

Si je comprends votre argumentation sur la rhétorique trompeuse utilisant le terme Palestine, je ne comprends pas vos réserves. Par exemple sur la 181. S'il a bien été dit qu'il y aurait partition entre un état arabe et un état juif, quel est le soucis que l'état arabe s'appelle "Palestine", en référence à ... la Palestine. Cela ne change pas grand chose si ce n'est dans certains esprits peu au fait. De même le choix "d'Israël" pour l'état juif renvoie à l'Israël biblique et peu aussi causer des confusions.

Pour la suite, je me vois obligé de vous poser une question. Si tous les textes (à vérifier mais pour la clarté je vais vous croire sur parole) ne définissent aucune assiette pour l'état palestinien, sur quoi peut on se baser pour définir cette assiette, et peut-on même la définir? Et plus important, que vont devenir ces gens, qu'on les appelle peuple ou non?

Si je suis d'accord avec la conclusion : le monde en a marre de ce conflit qui en plus pourrait dégénérer en guerre mondiale (nucléaire?). Faire des entorses aux lois, si cela permet de régler définitivement le problème restera moralement acceptable, il me semble.

Cela étant, il me semble que le nationalisme palestinien est bien né sous occupation ottomane. Il s'est répandu dans le monde arabe jusqu'à sa disparition souhaitée par beaucoup et ne reste vivace quasiment plus qu'en ""palestine"" par anti-israélisme. Le "nationalisme islamique" l'ayant plus ou moins remplacé dans le monde arabe. Et vous ne pourrez contredire le fait que ces "inventeurs" arabes du premier nationalisme palestinien sont les ascendants des palestiniens nationalistes d'aujourd'hui.

Peek a boo

Victor PEREZ a dit…

Kravi,

Je vous laisse avec plaisir ce peek à boo.

Je vous conseille de lire, avant de perdre votre temps à lui répondre, ces précédents commentaires ici:

http://victor-perez.blogspot.co.il/2012/11/le-droit-international-selon-les.html

Anonyme a dit…

Vous êtes obligé d'être désagréable en permanence?

peek a boo

Victor PEREZ a dit…

Peek a boo,

Pas désagréable mais réaliste.

Je comprends que cela vous soit désagréable!

Charles a dit…

Alors négociez. Apportez vos solutions noir sur blanc pour que nous puissions les apprécier. On s'apercevra vite que vos solutions sont faites en votre faveur, et qu'elles justifieront la colonisation sans laisser un territoire viable pour les palestiniens. Mais osez négocier qu'on voit plus clair...
Charles

Victor PEREZ a dit…

Charles,

A croire que les "palestiniens" ne se battent pas pour que la paix soit en leur faveur. Encore une stupidité que vous auriez pu éviter.

Pour rappel, Ehud Barak a cédé près de 97% de la Cisjordanie en 2000 à Camp David. Ehud Olmert a accepté 100% du territoire, la mise sous tutelle internationale de Jérusalem et un retour de 5000 "réfugiés".

Le peuple juif selon TOUS les sondages est prêt à un partage alors que le "peuple palestinien" s'y refuse. Toujours selon les sondages.

Et avec tout cela vous osez venir dire que les solutions israéliennes "justifieront la colonisation sans laisser un territoire viable pour les palestiniens".

Vous êtes donc plus que risible avec vos affirmations qui ne tiennent pas la route deux secondes.

Charles a dit…

Je suis prêt à admettre que les palestiniens acceptent de se contenter de ce que Israel et la colonisation leur laisseront. Mais pourquoi prendre les palestiniens pour des imbéciles ? C'est un parti pris ?
Mon seul souhait est que les deux pays se mettent d'accord et cessent cette guerre idiote.
Charles

Victor PEREZ a dit…

Charles,

Lorsque les "palestiniens accepte(ro)nt de se contenter de ce que Israel et la colonisation leur laisseront" faites moi signe.

Cela sera preuve évidente qu'ils auront reconnu Israël comme état du peuple juif.

Charles a dit…

Vous les prenez donc pour des imbéciles...
Charles

Victor PEREZ a dit…

Charles,

Reconnaître l'ennemi pour ce qu'il est est pour vous être imbécile ?

C'est risible

Charles a dit…

La démocratie internationale a voté par 138 voix contre 6 pour la création de l'Etat palestinien. Est ce que la démocratie israélienne peut admettre cela ?
Je sais que les difficultés sont nombreuses....
Charles

Victor PEREZ a dit…

Charles,

La démocratie internationale a voté en 1947 la création d'un état pour le peuple juif. A ce jour aucun musulman ne reconnaît cette résolution.

Est-ce si difficile pour vous de comprendre ceci ? Base du conflit actuel.

Fin de notre discussion. Je ne trouve aucun intérêt à converser avec l'aveugle, volontaire ou non, que vous êtes.

Charles a dit…

Vous me faites rire Victor..... et c'est déjà ça !
Charles

Victor PEREZ a dit…

Charles,

J’espère que vous ne riez pas jaune.