jeudi 20 novembre 2014

Elie Barnavi, l’idiot utile de l’Humanité

Elie Barnavi, ex-ambassadeur d’Israël en France, historien et écrivain, fait parti des 660 signataires israéliens appelant les gouvernements européens à reconnaître un état de « Palestine ». Le quotidien L’Humanité l’a interrogé. A lire ses réponses chacun restera coi devant son manque de discernement.

A croire que la gauche ne vit que d’espoir et qu’il ne lui reste que la possibilité de tordre la réalité pour perpétuer celui-ci.

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

A la question « (…) Une telle reconnaissance, leur dites-vous, ferait avancer la cause de la paix » le signataire de JCall répond : « Nous voulons encourager ces parlementaires à adopter une position claire. Sans État palestinien à nos côtés, c’est l’avenir même d’Israël qui est compromis ».

La grande majorité des Israéliens est d’accord avec cette affirmation. Mais de quel état parle t-on ? Un état dirigé par le Hamas ? Par le Fatah ? D’autres organisations ne songeant qu’à l’éradication de l’état du peuple juif, sinon par la force, par un ‘’droit de retour’’ de centaines de milliers de ‘’réfugiés’’ au sein même de l’Etat d’Israël ?

Elie Barnavi, le « patriote » comme il se définit dans l’entretien, a-t-il seulement songé demander aux différents gouvernements européens d’inclure, dans leur reconnaissance, l’abandon de cette exigence ‘’palestinienne’’ ainsi que l’obligation que l’état à naître soit un état démocratique ?

Détails insignifiants à ses yeux semble t-il !

Autres réponses :

« Sans une pression politique extérieure très forte pour tracer des frontières claires, définir des paramètres et forcer les parties à les endosser, il n’y aura pas de paix dans cette région du monde ».

L’Europe aura-t-elle la volonté et surtout les moyens d’imposer l’abandon du ‘’droit de retour’’ au monde musulman ? Que la « Palestine » ne devienne pas un état judenrein ? Que l’esplanade du Mont du Temple soit également ouverte aux Juifs désireux d’y prier ?

Qui pourrait garantir de nos jours une réponse positive à ces trois demandes basiques ? Personne !

Inutile, évidemment, à ce stade d’aborder les questions de sécurité.

« Ipso facto, cela rendrait l’occupation illégale. Elle l’est déjà, mais cela deviendrait évident aux yeux de tous. Israël serait reconnu comme occupant le territoire d’un État souverain. »

Ce qui augmentera de manière significative les pressions et la justification de sanctions sur l’Etat d’Israël pour que celui-ci se retire jusqu’aux ‘’frontières de 1967’’ et donc de la veille ville de Jérusalem. Le tout sans négociations et, de surcroît, sans recevoir la moindre reconnaissance ‘’palestinienne’’ et de ses mentors de son propre statut d’état du peuple juif !

Ce qui, à n’en pas douter, fera avancer la ‘’paix’’ dans la région !

« (…) il n’y a pas de partenaire de notre côté non plus. Le gouvernement dirigé par Benyamin Netanyahou est incapable de songer à négocier sérieusement la paix »

L’électeur israélien étant celui qui nomme ses gouvernants, chacun se demandera pour quelles raisons Elie Barnavi et ses amis politiques du même bord sont encore dans l’opposition et non pas aux manettes de l’état à manœuvrer pour la paix ?

Est-ce pour la simple déduction que la vision de ce bord politique est irréaliste, voire dangereuse pour l’avenir du pays ? A coup sûr !

Le reste est à l’avenant.

Personne ne croira ici que le quotidien L’Humanité a choisi son sujet librement. Difficile de croire en effet que ce journal donnerait la parole à un israélien ayant des idées opposées à la ligne éditoriale. Ce qui confirme qu’à ses yeux Elie Barnavi est l’idiot utile du jour.

Une preuve de plus qui incitera les électeurs israéliens à laisser ce bord politique sur les bancs de l’opposition pour encore longtemps.

22 commentaires:

Claude a dit…

Impossible de faire la paix par des négociations. Le passé le prouve, alors il faut agir !

Claude

Réal Bergeron a dit…

Elie Barnavi, le profil type de l'alter-juif gauchiste, émule de George Soros le financier de J-Call.

Un autre de cette confrérie d'une pensée suicidaire à reconnaître un peuple inventé de squatters arabes dit " Palestinien " en espérant en retour une paix israélienne existentielle.

Bon courage et longue vie à toi, Israël, car ton existence même est mise en cause par ce genre de cerveau lisse.

Victor Perez a dit…

Claude,

Il faut donc imposer la ''paix'' aux Juifs, même contre leur volonté.

C'est fou le nombre d'individus qui veulent le ''bien'' au peuple juif.

En son nom je vous en remercie.

Anonyme a dit…

Les "palestiniens" le souhaitent-ils? ont-ils fait des consultations? A chaque fois que l'on a frôlé la Paix, les arabes ont décuplé les violences et multiplié de nouvelles exigences
Les Européens transposent trop leurs propres difficultés à se structurer, car les dates de création correspondent, ils appliquent leur rêve européen déçu à des gens "palestiniens" qui n'ont pas ce rêve-là, Israël a réussi, et pas l'Europe

Claude a dit…

Je suis seulement de l'avis de l'ONU qui ne reconnait pas le droit d’Israël sur la Palestine et qui désapprouve la colonisation par exemple.

Après chaque pays et chaque Homme peut avoir son idée. C'est de là que viennent les guerres.

Claude

Victor Perez a dit…

Anonyme,

Merci de choisir un pseudo.

Victor Perez a dit…

Claude,

C'est où la "Palestine" ?????????

Consultez l'Onu puis revenez m'indiquer les résolutions qui déterminent les frontières de ce pays qui n'a jamais existé et donc les droits de ce peuple ''palestinien'' sans passé.

Une chose est sûre, avec vos idées la paix n'est pas au programme.

Claude a dit…

Les frontières de 67, vous connaissez ? Celles d’Israël ?

Tout le reste, ce n'est pas Israël !

Pourquoi voulez vous vous faire passer pour plus bête que ce que vous êtes ?

Claude

Victor Perez a dit…

Claude,

Quelles sont les résolutions définissant les "frontières de 1967" comme celles d'Israël ?

Par la même occasion, quelles sont les résolutions qui affirment que ces territoires sont "palestiniens" ?

Qu'attendez-vous pour aller consulter la "grande démocratie" qu'est l'ONU ? De même, demandez lui de vous raconter le passé de ce peuple inventé.

Entre nous, de tout cela vous vous en moquez. Seule la dénonciation du Juif vous importe. Et peu vous importe les moyens pour cela.

zicki71 a dit…

Comment des gouvernements peuvent reconnaître un "Etat" qui
n'a pas frontières officiellement reconnues, qui n'a pas signé un traité de paix avec Israël, qui est divisé entre l'AP d'une part et le Hamas de l'autre ?

Claude a dit…

Vous vous trompez complètement ! Je n'ai rien contre les juifs.

Pour le reste, attendons ce qui va se passer. Mais je pense qu'on doit avoir le droit de ne pas être d'accord avec vos idées préconçues....

Claude

Oudeis a dit…

Claude,

Les "frontières de 67", personne ne les connaît, parce qu'elles n'existent pas !

En 1967, il n'y avait que "la ligne verte", ligne de cessez-le-feu. Ce n'était pas une frontière parce que les états arabes refusaient explicitement qu'il puisse y avoir des frontières à un état d'Israël qu'ils ne reconnaissaient pas.

Que les mêmes exigent aujourd'hui le respect de frontières dont ils niaient l’existence en 1967 est d'une hypocrisie et d'un ridicule qui n'échappent qu'à ceux qui ignorent l'histoire de cette région.

Victor Perez a dit…

Claude,

"Idées préconçues" ????????? Quelle énormité !

Vous êtes incapable de me fournir la moindre résolutions définissant les frontières de l'Etat d'Israël, la propriété des territoires par les "palestiniens", ou même me raconter le passé "historique" de ce peuple inventé et vous me parlez d'idées préconçues ?

Je doute fort que vous vous rendiez compte combien vous êtes ridicule et endoctriné par tout ce que colporte votre grande démocratie onusienne.

Comme vous le dites, attendez de voir. Mais loin de mon blog. Ici le réflexion est de mise.

Claude a dit…

Je me contente peut être de reprendre les idées de l'ONU pour qui Israël a des frontières et aucun droit sur la Palestine.

Vous pouvez raconter ce que vous voulez mais il faut aussi dire ce que la communauté internationale pense.

Je sens que je vais être censuré, la seule défense de votre site.

Claude

Victor Perez a dit…

Claude,

Vous vous contentez de reprendre la propagande antisémite onusienne. Elle abonde dans votre sens c'est donc qu'elle est "correcte" à vos yeux.

Fin de cet échange.

Anonyme a dit…

Les choses étant ce qu'elle sont, si Israël abandonnait aux seuls Palestiniens la Judée et la Samarie - hypothèse actuellement impensable -, l'évolution de ces régions devenues autonomes serait très rapidement tout à fait comparable à celle qu'on a pu observer dans Gaza après le départ des Juifs. On critique partout la politique attentiste de Netanyahou, mais on a tort. Ce qui conditionnera l'évolution dans la région, c'est le sort du « Califat », lequel est actuellement tout à fait difficile à prévoir étant donné une stratégie de la coalition assez peu cohérente et efficace. En attendant, ce qu'on peut observer après les derniers attentats en Israël, c'est qu'ils sont tout à fait conformes à une injonction faite aux musulmans de l'Oumma de massacrer partout les « mécréants ». Une déclaration (paraphrase du verset 4 de la sourate IX) du porte-parole du « Califat », Abou Mohamed al Adnani, décrivait le modus operandi :

« La meilleure chose que vous puissiez faire est de vous efforcer de tuer tout infidèle, qu’il soit Français, Américain ou d’un de leurs pays alliés. Si vous ne pouvez pas trouver d’engin explosif ou de munitions, alors isolez l’Américain infidèle, le Français infidèle ou n’importe lequel de ses alliés. Ecrasez-lui la tête à coup de pierre, tuez-le avec un couteau, renversez-le avec votre voiture, jetez-le dans le vide, étouffez-le ou empoisonnez-le ».
Ces recommandations ont été appliquées à la lettre à Jérusalem. Qui pis est, ces actes barbares ont été couverts sinon encouragés par l'Autorité palestinienne, et les auteurs de ces actes crapuleux encensés partout dans la région, et même jusqu'en Jordanie. Le « Califat » n'est pas encore installé en Palestine, mais force est de constater que son idéologie y a déjà fait son trou. Quand la presse occidentale, sans aller jusqu'à les approuver, évidemment, prétend pouvoir « expliquer » tant d'exactions immondes par une « occupation » de territoires (où des Juifs sont installés quand même depuis des millénaires!) et que l'Autorité palestinienne prétendrait rendre « judenrein », on se demande si nos journalistes et nos idéologues naïfs ont encore toute leur tête. Quand les mêmes attentats vont commencer à se multiplier plus significativement dans les pays occidentaux, quelle « occupation » pourra encore les « expliquer » ?
Ce qui arrive en Israël est une préfiguration de ce qui attend les pays occidentaux s'ils ne se décident pas à faire face à un péril qui est le dernier avatar d'un nazisme qu'on avait cru définitivement enterré.
Christian Labrune

Anonyme a dit…

Les députés ont voté l'effacement d'une dette de 4 millions d'euros contractée par le quotidien en 2002..C'est dire le nombre de lecteurs de l'inHumanité... Les chômeurs apprécieront...

Franco

Anonyme a dit…

Comment des gouvernements peuvent reconnaître un "Etat" qui n'a pas frontières officiellement reconnues, qui n'a pas signé un traité de paix, qui est divisé entre un Benett d'une part et des démocrates de l'autre ?

A question stupide....

En dehors de ça rien ne change ici. Soit on a la vision modérée et impartiale de Victor Perez soit on est un idiot utile antisémite vert rouge brun islamofasciste....

Victor Perez a dit…

Anonyme,

A question stupide questionneur idiot !

La "Palestine" existe t-elle ? La seule réponse est NON !

L'Etat d'Israël existe t-il ? La seule réponse est OUI !

Quant à savoir pour quelles raisons l'Etat d'Israël n'a pas encore de frontières reconnues et n'a pas signé encore de traité de paix malgré tous les gestes unilatéraux de bonne volonté ??????????,

Interrogez vos amis "idiot utile antisémite vert rouge brun islamofasciste" vous aurez la bonne réponse.

Quant à la "division" entre Benet et les démocrates...Ils n'en sont pas à assassiner les membres des partis opposés comme vos amis antisémites du Hamas et du Fatah.

Prochain post avec obligatoirement un pseudo. La politesse n'est apparement pas non plus votre fort.

Bernard a dit…

Tout le monde sait d'où vient le problème et personne ne fera rien. De la mer.. devant les yeux, ou de la religion dans la tête !

Ainsi va le monde.....

Bernard

Victor Perez a dit…

Anonyme,

Ma politesse a été celle de diffuser vos stupidités et non les mettre à leur juste place, la corbeille.

Je vous défie de trouver une seule insulte de ma part sur mon blog. Vous confondez diagnostique et insulte. Ce qui installe d'entrée votre "analyse".

Quant aux gestes unilatéraux israéliens de bonne volonté , ils ont commencé en 1947 par l'acceptation de la 181, puis de la main tendue par Moshé Dayan en 1967, il reçu en échange 3 non, des accords d'Oslo dont on sait maintenant qu'ils n'ont rien ramené à Israël, pas même sa reconnaissance comme état du peuple juif, des propositions de paix de 2000 et 2008.

Excusez du peu ! En face, pas un seul geste unilatéral de paix.

Et cela vous réjouit ! C'est dire !

Si vous souhaitez me répondre, uniquement après avoir choisi un pseudo. La politesse s'apprend à tout âge.

Joseph a dit…

La France voudrait retomber dans les simulacres de négociations pendant deux ans !

Foutaise ! Tout le monde sait que Israël et la Palestine ne seront jamais d'accord. Chacun veut la totalité ou presque de la Cisjordanie et de Gaza. Qui fera le rôle de l'arbitre pour arriver à une solution ?

Joseph