jeudi 6 novembre 2014

Shimon Pérès, symbole de la gauche nocive

Comme chaque année depuis dix-neuf ans, l’anniversaire de l’assassinat d’Itshak Rabin (z’’l) est commémoré. Ce premier novembre il y eut plus de dix mille personnes rassemblées à Tel-Aviv pour y entendre plus ou moins les mêmes invités y prononcer plus ou moins les mêmes discours. Tous indiquant plus ou moins le refus des absents à la paix. 

A croire que la très grande majorité du peuple israélien, par son choix législatif répété et -selon tous les sondages- son entêtement à n’en pas changer, est contre cette paix !

La réalité est évidemment toute autre !

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

L’ex-président Shimon Pérès et prix Nobel de la Paix en 1994 en compagnie du ‘’pacifiste’’ Yasser Arafat, s’est fait un plaisir de critiquer indirectement le gouvernement de Benjamin Netanyahou.

«Ceux qui ont renoncé à chercher à faire la paix sont des naïfs, qui vivent dans l'illusion et ne sont pas patriotes». Sûr de ne pas être contesté par les manifestants, il rajouta : « Il est dommage que la seule initiative de paix soit arabe. Où est l'initiative de paix israélienne? (...) Dans le monde le temps joue contre nous ».

Qu’est-ce cette « paix arabe » proposée en 2002 ?

- Retrait intégral « des territoires arabes occupés, y compris le Golan syrien, jusqu’à la ligne du 4 juin 1967, et des territoires du Sud-Liban qui sont encore occupés ».

- « solution juste et agréée au problème des réfugiés palestiniens conformément à la Résolution 194 (III) de l’Assemblée générale des Nations unies ».

- acceptation de la « création d’un État palestinien indépendant et souverain dans les territoires palestiniens occupés depuis le 4 juin 1967 en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, avec pour capitale Jérusalem-Est ».

Faut-il comprendre que Shimon Pérès est prêt à abandonner la veille ville et le Mont du Temple, premier lieu saint du Judaïsme ? A accepter le principe d’un « droit de retour de réfugiés » au sein même de l’état du peuple juif ? 

Deux exigences ‘’palestiniennes’’ que les Israéliens refusent absolument.

A contrario, y a-t-il un quelconque espoir que le monde arabe renonce à l’exclusivité de Jérusalem et se contente uniquement de la création de la « Palestine » pour y loger tous les « réfugiés » ?

En fait, seuls les ‘’naïfs, ceux qui vivent dans l’illusion et qui ne sont pas patriotes’’ oseront opposer le « plan arabe » aux plans de paix d’Ehud Barak de l’an 2000 et d’Ehud Olmert en 2008. Deux plans ayant eu le mérite d’assurer la création d’une « Palestine » reconnaissant l’Etat d’Israël comme état du peuple juif. 

Deux plans de paix proposés mais rejetés par l’Autorité palestinienne car refusant, jusqu’à ce jour, le droit à l’autodétermination au peuple juif.

Deux propositions israéliennes que l’ex-président aurait oubliées ! Est-ce l’âge ? A le voir partout et à tout sujet, on en douterait !

Au-delà de cette triste réalité, il est consternant de voir l’ancien président réclamer une capitulation israélienne aux diktats arabes car, selon lui,  « Dans le monde le temps joue contre nous ».

Si d’aucuns ne comprenaient pas encore les raisons qui contraignent la gauche israélienne à demeurer dans l’opposition, le discours de Shimon Pérès devrait les éclairer. Ses propos confirment que ceux qui récitent autant de niaiseries sont, au mieux, des crédules, respirent le mensonge et ont renoncé à vivre indépendant dans le pays de leurs ancêtres.

9 commentaires:

David a dit…

S. Péres , ce vieux briscard de la politique a fait un mal immense à Israel : certes il a contribué avec B. Maunaury et Guy Mollet à obtenir l'aide française pour l'arme nucléaire mais il a , par ailleurs, lutté désespérément pour l'intégration des musulmans dans l'Etat juif alors que cela est une hérésie car nous sommes arrivés de fait à l'Etat bi-national .

Et monsieur a multiplié hérésies , outrages et viols de conscience .

Par exemple , il a été vice président de l'Internationale socialiste . Eh bien ce renard des milieux glauques de la politique a accepté de se faire anoblir par la reine d'Angleterre .
Honteux .

Anonyme a dit…

Trop méchant ce Peres. Ces israéliens ils sont trop antisémites c'est trop mal. Les territoires ils sont trop pas occupés et créer un état des arabes qui existent pas c'est injuste.

Gérard

Victor Perez a dit…

Gérard,

Vos analyses sont, c'est sûr, trop top !

Fred a dit…

Savoureux. Dans sa naïveté Gérard a résumé votre pensée. Les arabes de Palestine n'existent pas, les territoires occupés appartiennent à Israël (puisqu'ils n'appartiennent légalement à personne, forcément), un état palestinien souverain est inacceptable (ce sont des barbares terroristes qui n'existent pas, forcément), Peres et les pro-paix israéliens sont anti-israéliens (traduire : antisémites)....

Et vous raillez son "analyse"...

Je ne me lasse pas de votre blog. Continuez.

Victor Perez a dit…

Fred allias Gérard,

Evidemment que je raille votre "analyse".

Vous me faites dire que les Arabes de Palestine mandataire "n'existent pas"! Alors qu'il vous est impossible de me démontrer que les "palestiniens" ont un passé avant 1967 et n'ont rien à voir avec les Arabes de Palestine mandataire devenus Jordaniens en 1946.

Il vous est même impossible de me prouver qu'ils ont eu déjà un état sur ces territoires.... ou ailleurs.

Ce que je raille également est votre assertion qui m'attribue le qualificatif "d'antisémites" aux "pro-paix israéliens" alors, qu'à mes yeux, 'ils ne font que scier, par l'abus d'idéologie fétide, l'assise du pays qu'ils affirment défendre.

Votre incapacité à fixer le réel ne m'étonne plus. Continuez de me lire, peut-être qu'un jour vous vous en sortirez !

Fred a dit…

Inutile d'expliciter, c'est ce que je disais sur votre idéologie vraiment pas fétide ;-)

Un paragraphe complet pour dire que les arabes de Palestine ils existent pas, et un autre pour parler de l'idéologie fétide des pro-paix israéliens. C'est exactement ce que je disais, vous avez beau l'enrober tant qu'il vous plait le fond est le même.

Après si ça vous rassure de penser que je viens sous plusieurs pseudos, vous faites comme vous voulez. En tout cas, je le redis : continuez

Victor Perez a dit…

Fred,

Mon fond n'est rien d'autre que la réalité.

La preuve de cette assertion se trouve dans le fait que vous êtes incapable de démentir par des faits vérifiés et vérifiables mes dires.

Comme vous le dites, je continuerais à démontrer la nocivité de certains et l'antisémitisme des autres, ceux qui se raccrochent à des mensonges pour nuire au peuple juif.

Fred a dit…

L'important c'est d'y croire. Bonne continuation

Victor Perez a dit…

Fred,

Merci de cet aveu.