dimanche 11 mars 2012

Quand Riposte Laïque se fourvoie


L’Association française Riposte Laïque est née avec l’islamisation forcenée de la France. Les problèmes du voile, de la burqa, de la mixité ou encore parmi tant d’autres les prières dans les rues les vendredis ont fait son succès et sa raison d’être. Une réussite qui autorise cependant certains de ses rédacteurs à commettre des abus en plaçant, sans aucun discernement, toutes les religions dans le même sac. C’est ainsi que le Judaïsme est souvent attaqué dans ses colonnes alors que jamais cette communauté n’a été un quelconque problème pour les autorités ni pour les citoyens de fois différentes. A quelque niveau que cela soit ! Ni en France, ni ailleurs !

Philippe Landeux a écrit un article de trop intitulé « Halal, casher : les choses sont simples » car basées selon lui sur quatre ‘’vérités’’ forcément élémentaires.

La première d’entre elles rappelle que « La République française est une et indivisible : la loi est la même pour tous, chacun est soumis à la loi commune ». Ainsi, il nous dira que manger Casher (et Hallal évidemment) c’est contrevenir aux lois françaises et européennes car utilisant « les dérogations communautaristes qui ont été accordées, en 1993, (et qui) sont contraires à l’esprit de la République française ». De surcroît, les Juifs (pour ne parler ici que de ceux-ci) par leur exigence religieuse se stigmatisent car ils « créent (…) des catégories à part de citoyens ».

La première des ‘’vérités’’ de Landeux affirme donc que les Juifs, bien que très respectueux des lois jusqu’à preuve du contraire, ne s’intègrent pas dans la société française pour cause de religion différente de leur environnement. Prétexte tant usé par ceux qui les ont meurtris au fil des siècles passés !

Philippe Landeux se languit-il de ce triste passé ?

Sa seconde conviction proclame : « La République française est un état laïque : la loi commune est au-dessus des prescriptions religieuses ». Défendre en conséquence « l’abattage sans étourdissement » c’est être « des fauteurs de trouble et des ennemis de la République ». Chacun jugera de la pertinence d’une telle affirmation à l’égard de la communauté juive française, installée dans ce pays depuis le premier siècle de l’ère commune, ce qui en fait l’une des plus anciennes communautés juives d’Europe occidentale.

Après avoir considéré les Juifs comme ne s’intégrant pas et étant hostiles à la République, l’auteur lâche sa troisième croyance. A savoir un énorme mensonge : « les citoyens qui n’adhèrent (pas) au culte judaïque sont non seulement trompés sur la marchandise mais contribuent sans le savoir au financement d’un culte ». Ce qui est FAUX. Seules les boucheries affichant par un panneau la cacherout de leur étal reversent la taxe, prélevée sur leurs consommateurs, aux différents organismes de la communauté juive. Aucun acheteur des parties de l’animal abattu selon l’usage casher qui se retrouvent dans les réseaux de distributions classiques n’est astreint à cette taxe. En revanche, ils ont le plaisir de manger une viande d’un animal qui a été contrôlé sur le plan sanitaire comme saine car toute bête malade ou ayant une telle apparence est rejetée par le rabbinat.

Sa quatrième conviction assure que « Les consommateurs ont le droit de savoir ce qu’ils achètent ». En conséquence, l’opposition à la certification de toutes les parties a comme seul objectif celui de « tromper les autres consommateurs et les taxer à leur insu ». La ‘’réputation’’ du Juif sera là, bien sûr incognito, pour corroborer cette assertion. Le Juif menteur et voleur !

Au final, suite à la lecture de cet article, on apprend que le Juif se ‘’ghettoïse’’, est ‘’ennemi’’ de la République car demeurant juif, se fait financer son culte subrepticement et se bat pour empêcher toute modification de l’usage courant pour pouvoir continuer à ‘’tromper et voler’’ ses concitoyens !

De quoi dénoncer fortement l’auteur de tels mensonges envers une communauté qui n’a rien à se reprocher sauf, évidemment, son Judaïsme. Ces mystifications ne sont-elles là que pour mieux pourfendre l’Islam et servir de justification à tous reproches ?

Quoiqu’il en soit, cette ‘’certification’’ exigée ici par des détours peu louables se réclame au final d’un combat peu digne. La preuve n’est autre que ‘’l’amour immodéré’’ de Philippe Landeux envers les seuls animaux égorgés par des rites ‘’sauvages et barbares’’. D’où son exigence qu’ils soient assommés auparavant. Par contre, il ne dira mot, n’aura pas de compassion, n’exigera point que soient assommés tous les autres animaux dont le judaïsme interdit leur consommation et dont les athées sont friands.

Telles les grenouilles lesquelles leurs cuisses sont sectionnées sans être assommées auparavant. Les homards prennent eux des coups de chaleur lorsque vivants ils sont cuits sur les fourneaux jusqu’à ce que mort s’ensuive. Ou encore, sans être exhaustif, les huitres et les moules qui sont consommées vivantes et agonisent lentement sur les étals des poissonniers montrant ainsi leurs fraicheurs.

Ces animaux, parmi de nombreux autres, n’ont pas trouvé en la personne de Philippe Landeux de défenseur car ignorés par la religion juive. Cela parle par lui-même !

Au-delà de ce triste constat, il est malheureux de voir Riposte Laïque accoler le Judaïsme à tout problème avec l’Islam. Comme pour se dédouaner de tous racisme envers cette religion dont il est difficile, effectivement, d’affirmer son intégration dans la République et son amour envers celle-ci. A trop vouloir combattre ses abus cette association par de telle diffusion plus que douteuse en vient à se déconsidérer et à épouser, mais s’en rend-elle compte, une lutte au goût rancie.

C’est dommage !

************************************************************************

Lire également sur le même sujet Riposte Laïque se fâche ainsi que Quand Riposte Laïque n'apprécie pas la critique

49 commentaires:

Marcoroz a dit…

C'est loin d'être le premier dérapage de ce genre sur le site de Riposte Laïque. J'avais déjà eu il y a quelques années un échange acerbe avec eux sur ce sujet, et depuis, j'ai pris mes distances avec ces gens là.

Leur conception de la laïcité est très douteuse. Ils prétendent défendre la laïcité mais ils sont visiblement animés d'une haine tenace envers les religions.

Un exemple, ils voudraient faire interdire le port de tout signe religieux sur la voie publique, aussi bien la kippa que le "voile" (le hijab). Le jour où j'ai critiqué cette position, "Cyrano" m'a répondu que faire interdire "le voile" il fallait bien demander aussi l'interdiction des signes des autres religions, car autrement "les musulmans ne comprendraient pas". Comme l'a dit mon ami "Coco" sur le "Blognadel", c'est comme s'ils prétendaient demander l'interdiction des motos parce que trop bruyantes, mais en réclamant aussi qu'on interdise les vélos, parce que sinon les motards ne comprendraient pas. Ce serait la preuve qu'en réalité c'est après les deux-roues qu'ils en ont.

Mais cette fois, avec ce Philippe Landeux (jamais entendu parler), c'est encore pire que d'habitude.

Il y a aussi leurs dérapages sur Israël, notamment des attaques mensongères et ridicules, portant soit sur les Juifs religieux israéliens, soit sur la droite israélienne, souvent en amalgamant grossièrement l'un et l'autre. On se demande d'ailleurs pourquoi un mouvement français dont l'objet est censé être de défendre la laïcité en France a besoin de publier des articles concernant Israël.

Ces gens là ont un problème, et nous n'avons finalement rien à faire avec eux.

Marcoroz a dit…

Je constate que ce Landeux cultive des liens privilégiés avec des personnalités et des sites antisémites et d'extrême droite. Il étale aussi sur son blog sa haine du peuple juif.

Par ailleurs, Riposte Laïque, qui s'était associé aux Identitaires pour organiser un forum l'année dernière, se commet cette année avec des gens aussi douteux qu'Henry de Lesquen et d'autres de la même tendance.

Décidément, les gens de Riposte Laïque ont des fréquentations de plus en plus douteuses.

Anonyme a dit…

Tant qu'ils étaient islamophobes, il était de bon ton de les soutenir et de les linker sur son blog. Maintenant qu'ils étalent leur refus de toute religion, ils deviennent infréquentables et antisémites.
L'exemple de Marcoroz est intéressant. Quand on se bat contre les deux-roues et qu'on n'interdit que les motos (les plus bruyants)en encourageant les vélos, les scooters... ce n'est plus un combat contre les deux-roues, mais contre les motards.
Remplacez "deux-roues" par "religion", "moto" par "islam"...

Ach Nonyme

Victor PEREZ a dit…

Ach Nonyme,

Vote pseudo est à l'image de votre réflexion très courte. Le lien de Riposte Laïque est toujours sur ma page d'accueil, je ne les ais jamais traité d'antisémites mais me suis élevé contre l'un de leurs rédacteurs mais aussi contre le procédé de mettre tout à la même échelle.

Lorsque l'on combat les motards, exemple de Marcoroz que vous avez repris, on ne vient pas accuser les vélos de produire les mêmes nuisances.

Votre commentaire ne montre en fait que le politiquement correct déteint sur votre ''pensée''.

Anonyme a dit…

Monsieur Perez, n'est-ce pas un peu spécieux de comparer les mamifères avec les moules, les huîtres et les homards ?

Riposte laïque lutte contre l'abattage archaïque et barbare des animaux d'élevage, notamment des mamifères et des volailles. Il se trouve que le casher fait partie de ces méthodes d'abattage archaïques et barbares, qu'il conviendrait effectivement de considérer comme obsolètes, procurant une souffrance animale inutile, dans la société occidentale contemporaine.
Il va sans dire que les rédacteurs de Riposte laïque ne font pas pour autant amalgame entre le judaïsme et l'islam. Notamment quant aux capacités d'intégration et à la relation au travail, fort différentes, que ces cultures induisent.
Il n'y a pas le moindre anti-sémitisme dans les critique du casher faites par Riposte laïque, et vous le savez bien.
Ne pas être antisémite cela voudrait-il dire pour vous, M. Perez, que la religion juive et ses traditions sont incritiquables et doivent donc être incritiquées ?

Anonyme a dit…

Je viens de lire le texte de Ph. Landeux, il exprime exactement ce que j’ai à dire : prééminence de la loi sur les dogmes !
Si nous ne voulons manger ni casher, ni halal, nous avons le droit de le dire et d’exiger un étiquetage des produits que nous consommons.
Je ne vois pas là de stigmatisation à l’égard des Juifs et des Musulmans.
Dans une France laïque, nous avons le choix de ne pas subir une prescription religieuse quelle qu’elle soit et de ne financer aucun culte.
Quant à la souffrance animale, oui elle existe dans tous les abattoirs mais elle est plus choquante quand on laisse un animal, après l’avoir égorgé, se vider de son sang sans abréger ses souffrances (14 mn de mort lente pour le bœuf).
L’étourdissement est obligatoire en Suisse, en Islande, au Liechtenstein, en Norvège, en Suède ..
Emy

Anonyme a dit…

Désolé si la laïcité est une "pensée" politiquement correcte. Les paysans n'ont plus le droit d'abattre "rituellement" leurs bêtes, alors qu'ils sont autant professionnels que les abatteurs "religieux" pour prendre cet exemple.

Pour celui que vous n'avez pas compris, je répète. Lorsqu'on se bat contre les deux-roues (contre l'emprise des religieux sur le temporel) on ne doit pas se focaliser sur une seule catégorie de deux-roues (une seule religion) au risque de trahir son combat. Cela arrangerait votre diabolisation du musulman, mais ce n'est pas forcément le but de riposte laïque.

PS pour l'accusation d'antisémitisme, ce n'est pas votre texte mais le commentaire que je pointais. En tout cas ce comportement me fait penser à la célèbre phrase attribuée à Kissinger.

Ach Nonyme

DailyZouz a dit…

Magnifique Post. Superbe.
Vous êtes tellement à la droite de l'échiquier politique, tellement aveuglés par votre détestation des arabes en général et de l'Islam en particulier, que vous pactisez avec des "faux nez" du FN comme Riposte Laïque !
Aaah, comme ces gens-là sont charmants quand ils cassent du bicots et organisent des soupes populaires saucisson/pinard.
Aaaah, comme ces gens-là sont méchants quand ils révèlent leur vraie nature et vous mettent dans le même sac que leur (vos ?) ennemis.
L'initiative (ignoble) saucisson/pinard aurait dû vous mettre la puce à l'oreille (pour rappel, les nazis s'amusaient à de pareilles pratiques pour humilier les Juifs).
Une visite de leur site ou de leurs e-mails est éloquente : ces gens sont des fascistes light déguisés en sauveur des valeurs républicaines. Point barre.
Et pour des pourfendeurs de l'antisémitisme comme vous, le minimum eut été de prendre vos distances.
Ben non.
Vous ne réalisez que trop tard votre aveuglement... et moi, ça me fait bien marrer !

Votre conclusion se suffit à elle-même :
"...de telle diffusion plus que douteuse en vient à se déconsidérer et à épouser, mais s’en rend-elle compte, une lutte au goût rancie.
C’est dommage !"
CQFD

Victor PEREZ a dit…

Anonyme, (merci de prendre un pseudo pour le prochain, commentaire)

Comment savez vous que le rituel casher d'égorgement du bétail est plus barbare que celui préconisé par toutes les associations de défense des animaux ? Quels sont les critères qui vous permettent une telle certitude ?

Puisque vous semblez faire des différences entre les animaux, croyez vous plus humain la chasse au gibier ? La pêche au gros ?

Faut-il pour le bien animal interdire également ces pratiques ?

On peut évidemment critique la religion juive comme tout le reste d'ailleurs. Mais tant qu'à faire, avec des arguments et non pas avec des préjugés comme Landeux qui affirme, parmi d'autres stupidités que les Juifs se font financer leur culte.

Affirmer ceci est soit de l'ignorance soit de l'antisémitisme.

Victor PEREZ a dit…

Emy,

Beaucoup de certitudes de votre part.

Que les parties des bêtes abattues selon le rituel casher soient étiquetées je n'y vois aucun inconvénient. Les consommateurs avertis n'en seront que plus friand d'une viande saine.

Que vous affirmez qu'ainsi vous financez le culte juif est une erreur. Ces morceaux de viandes sont revendus à des bouchers qui ne paient que le prix du kilo selon l'offre et la demande et rien de plus.

La loi est faite pour les hommes par les hommes. Mal faites elles contribuent au divorce et non pas à la bonne entente.

Victor PEREZ a dit…

Ach nonyme,

La laïcité c'est le loisir d'être religieux et non pas l'athéisme à marche forcée.

Pour reprendre encore une fois l'exemple des deux roues. Si le vélo ne commet aucune nuisance la loi doit lui permettre de rouler.

Si la moto en commet des lois doivent y mettre fin ou la forcer à s'adapter.

Se servir du vélo comme feuille de vigne afin de mieux taper sur la moto est peu reluisant.

Le Judaïsme n'a jamais été un problème dans les sociétés où ils s'est installé hormis pour les antisémites. Il faut donc faire attention auxd comparaisons.

Victor PEREZ a dit…

Dailyzouz,

Quelle rage! A vous lire il faudrait tous les pendre, moi compris, puis vous donner la médaille du mérite.

Ce qui est sûr, avec des individus de votre genre le débat n'est plus assuré et seules les invectives ont court.

Je vous laisse donc à votre monologue qui vous fait tant rire.

Anonyme a dit…

Je vous ferai remarquer que j'ai signé mon commentaire plus haut de mon pseudo : Emy
Concernant la pêche au gros, la chasse, j'ajouterai même la corrida (dont vous ne parlez pas), je suis contre toutes ces traditions. Cette dernière d'ailleurs a été interdite en Catalogne.


http://www.oaba.fr/html/Droits_de_lanimal/Droits_de_lanimal.htm

Je suis athée et je ne me soumets à aucun dogme religieux, n'ai-je pas le droit de demander un étiquetage et de ne pas vouloir financer un culte ? J'aimerais avoir votre réponse. Merci !
Emy

Victor PEREZ a dit…

Emy,

Je vous ai déjà répondu un peu plus haut. Pour vos questions relisez donc mon précédent commentaire.

Ceci dit, libre à vous d'être athée. Permettez aux autres d'être ce qu'ils souhaitent être.

c'est cela la laïcité et rien d'autre.

Anonyme a dit…

Je ne suis ni juive, ni musulmane. Je suis catholique et je n'ai pas envie de manger (sans le savoir) une viande "labellisée" par une autre religion que la mienne. En ai-je encore le droit dans ce pays ?
Il suffit de critiquer une coutume d'une religion pour se faire traiter de raciste ou d'antisémite un comble.
Personne ne vous empêche de manger hallal ou casher, mais je militerai jusqu'à ce que que le mode d'abattage de la viande soit certifié.
Je respecte toutes les religions, je respecte aussi l'athéisme.
Et j'en ai plus qu'assez d'entendre des imbéciles à la radio et à la télévision nous expliquer qu'ils ne comprennent pas pourquoi il faudrait étiqueter la viande !! Son goût est le même (FAUX !) j'ai un ami juif qui m'a confié il y a une semaine, après s'être régalé d'un cassoulet maison (donc pas une conserve) qu'il ne pouvait pas manger de viande casher car elle avait un goût de coton hydrophile ! Doit on le lapider sur la place publique ? Le même garçon aime le boeuf saignant, chose impossible, d'après lui, pour une viande casher.
Vous êtes prompt à parler d'antisémitisme, et bien moi je trouve vos propos fascisants, vos propos sous entendent, pas d'étiquetage pour vous, moi en revanche je veux être certain de manger casher.
Bonjour la tolérance...

DailyZouz a dit…

Cher Victor,

1- Le débat halal/casher actuel n'est rien d'autres qu'une polémique stérile (une de plus, merci Guéant) à visée électoraliste; tout se passait bien jusqu'à présent, la population s'en contrefout, seuls les politiques mettent ça en avant pour faire oublier leur bilan ou amener le débat électoral sur un thème racoleur/rassembleur.
La vacuité de cette pseudo-polémique est totale, même pas besoin de perdre du temps à en parler.
Et personnellement, cela ne me procure ni gène ni peur.

2- vous rétorquez sur la forme et vous esquivez le fond.
Vous (et beaucoup d'autres de tous bords) vous êtes faits "couillonner" par Riposte Laïque. Et il est un peu tard pour faire amende honorable.
C'est vrai que le vocable est tentant. C'est vrai que leur sens de la comm' et de la formule est efficace. C'est vrai que leur credo peut sembler pertinent et leur lutte séduisante.
Mais il n'en est rien.
Ce n'est qu'une Nième tentacule de l'extrême droite Française, habilement maquillée certes, avec tout ce que cela implique : la stigmatisation de tout ce qui ne sont pas des "Français de souche" (expression stupide eet dénuée de sens) de culture Chrétienne.
Mince alors ! Ni les Juifs ni les Musulmans ne rentrent dans leurs cases. Stigmatisons-les sur leurs rites dans ce cas...
Tout est dans le "c'est dommage !" de votre conclusion. C'est à la limite de l'acte manqué.
"Et oui ! Quel dommage de perdre des alliés potentiels en lutte contre les arabes et l'islam.
C'est vraiment trop con qu'ils dissimulent si mal leur antisémitisme latent, on aurait presque pû s'entendre..." vous entends-t-on soupirer.
Dommage mon cher Victor, le réveil est rude !
A trop jouer avec le feu...

Anonyme a dit…

Puisqu'on en est à l'abattage, il faut savoir que la méthode "par étourdissement" a ses failles. Le travail étant fait à la chaîne il y a de nombreux ratés : le pistolet n'assomme pas vraiment la bête et seule la partie du cerveau qui commande le mouvement est atteinte. C'est à dire que la bête vit tout le processus, sans bouger.

Sur ce point les méthodes d'abattage "rituelles" (religieuse, paysanne, chasse...) ne sont pas forcément plus barbares. Ce n'est que notre culture qui accepte de manger de la viande et cherche à se cacher le plus possible qu'il s'agit d'une bête morte qui nous fait réagir contre la vue du sang.

Je ne parlerais pas du sanitaire, je n'y connais pas grand chose. Par contre la loi est la loi. Le droit à pratiquer un culte, ne doit pas influer sur la loi. Les exceptions politiciennes de ces dernières années (exception d'abattage, financement de lieux de culte....) sont hors-la-loi. Le problème ne va pas plus loin. Ce n'est pas parce qu'une communauté est bien intégrée qu'elle a le droit de ne pas respecter la loi. Cela n'a aucun rapport. Utiliser cet argument c'est biaiser le débat. Surtout que de nos jours, il est possible d'importer des produits qui correspondent aux critères des religieux.

Pour en finir avec l'exemple du deux-roues que vous ne voulez pas comprendre "Si le vélo ne commet aucune nuisance la loi doit lui permettre de rouler." à condition qu'il respecte la loi. Tout comme la moto le peut à la même condition. Sinon cela reviendrait à différencier dans l'exclusion pour des raisons morales, idéologiques et non plus législatives.

Riposte laïque a toujours été un mouvement très à droite. Vous aviez un "combat" commun : le rejet des musulmans, et aujourd'hui vous vous rendez compte que ce combat commun ne fait pas de vous des amis. Car vous, vous haïssez les musulmans par bien-pensance israélophile et eux pour lutter contre "l'invasion" et la protection de leurs "valeurs". Or vous ne rentrez pas dans leurs critères de valeurs. Et c'est vrai que c'est amusant de voir leur lien chez vous. Vous avez été aveuglé par votre haine et vous avez pactisé avec votre ennemi, mais il est encore temps...


Ach Nonyme

Victor PEREZ a dit…

Anonyme, (merci de vous doter d'un pseudo la prochaine fois).

Comprenez mon texte avant de venir sur mon blog assurer qu'il "suffit de critiquer une coutume d'une religion pour se faire traiter de raciste ou d'antisémite un comble" ou encore que mes "propos sous entendent, pas d'étiquetage pour vous, moi en revanche je veux être certain de manger casher".

Devant de si pauvres arguments je vous laisse à votre combat concernant la certification de votre cassoulet.

Victor PEREZ a dit…

DailyZouz,

C'est mieux! Votre rage gardez la pour d'autres.

Sur le fond. Je n'ai pas attendu Riposte Laïque pour me faire une idée sur l'extrême droite, l'extrême gauche (et ses alliés de plus en plus nombreux à gauche d'ailleurs) sur l'Islam et les Arabes que vous mettez dans le même sac.

L'Islam est un danger pour nos valeurs et ceux qui condamnent le combat de Riposte Laïque sont souvent les complices volontaires de cet Islam.

J'ai donc des priorités dans mes propres combats sans pour autant jamais cautionner un combat qui ne cadrerait point avec les valeurs universelles, les droits de l'homme, de la femme, de l'enfant et la démocratie que je place très haut.

Pour faire court, je pourrais même être votre allié dans votre rage contre Riposte Laïque puis me retourner contre vous car oublieux et insultant ces mêmes valeurs.

Victor PEREZ a dit…

Ach Nonyme,

" Ce n'est pas parce qu'une communauté est bien intégrée qu'elle a le droit de ne pas respecter la loi" dites vous ?

Voilà un raccourci digne de Riposte Laïque. La communauté juive jusqu'à preuve du contraire a et respecte la loi. Je me trompe ?

A quoi servent donc ces raccourcis que vous reprenez à votre compte ?

Pour l'exemple. Lorsque vous interdisez la burqa, le voile, ou encore les mosquées avec minarets, cela ne concerne t-il pas uniquement l'Islam ? Le Judaïsme aurait-il l'idée de couvrir ses femmes de la burqa, d'un voile ou de construire des synagogues avec minarets ?

Que Riposte soit à droite ou ailleurs, je le rejoins dans le combat contre cet Islam conquérant, raciste et machiste.

Anonyme a dit…

Vous répondez de travers. Vous essayez fallacieusement de me pousser à accuser la communauté juive de je ne sais quoi. Je ne stigmatise aucune communauté. Je mets juste les religions à leur place : la sphère privée. L'interdiction de signes ostentatoires à l'école concerne toutes les religions. L'interdiction de la Burqa concerne plutôt l'interdiction de se masquer sur la voie publique en dehors des périodes où cela est autorisé (carnavals etc...). Les prières dans la rue, ce sont les lois de libre circulation, les minarets, l'urbanisme etc etc. Ici il n'est pas question de laïcité mais de simple respect des lois.

Je ne raisonne pas en tant que "communauté", ce qui est dans l'air du temps de la bien-pensance, mais plutôt comme "individus appartenant à une communauté". A défaut d'une démocratie nous vivons en République et la République ne reconnait pas les communautés, mais les individus. Ce n'est pas une communauté qui enfreint les lois, ce sont des individus. La différence est fondamentale. Il y a dans toute communauté des individus communautaristes, d'autres non, qui respectent les lois, d'autres non.

Quand à l'abattage, comme le dit Dailyzouz un débat qui nous évite de demander pourquoi Sarkozy a accepté le MES et Hollande n'a rien dit, il s'agit d'exceptions et de tolérance des pouvoirs publics d'une part. Et d'autre part d'économies substantielles réalisées par les industriels de la viande en zappant l'étape "assommoir". Puisqu'une grande partie de ce qui a été tué rituellement finit dans le circuit traditionnel et qu'il est tué "rituellement" beaucoup plus que ce que le marché hallal ou casher demande (DSV).

Après si vous voulez vous allier avec celui qui vous poignardera dans le dos (et qui a déjà commencé), c'est votre problème. Si votre haine du musulman est plus grande que vos valeurs humanistes, il en sera ainsi. C'est votre blog, vous avez le droit de soutenir qui vous voulez.... Du moins tant que ceux que vous soutenez ne sont pas au pouvoir et ne vous empêche de le faire en prônant la laïcité...

Ach Nonyme

DailyZouz a dit…

Perez,
gardez votre condescendance pour vos amis faucons-va-t-en-guerre et autres adorateurs d'Eretz Israël.
Vous ne connaissez pas grand chose aux valeurs universelles des droits de l'homme dans la mesure où cette universalité n'intègre pas pour vous l'Islam ou les pratiquants modérés de cette religion. Seuls les autres y ont droit : quel grand Humaniste universel vous faites !!
Ne vous essayez pas à la réthorique droit-de-l'hommiste ou pacifique, ça sonne creux dans votre bouche.
Restez plutôt sur le terrain que vous maîtrisez bien : la paranoïa et la détestation des Arabes afférente.
Là, vous êtes audible par votre fan-club.

Bien à vous, Victor-colombe-de-la-paix-Perez.

Victor PEREZ a dit…

DailyZouz,

Si ma défense des droits de l'homme sonne creux dans mes écris, je vous défie de trouver dans les 700 articles à votre disposition la moindre attaque contre les musulmans entant que tel.

Gardez donc vos raccourcis et vos analyses à deux sous pour vos proches.

Victor PEREZ a dit…

Ach Nonyme,

Je vous assure que j'ai du mal à vous suivre.

l'interdiction de se masquer sur la voie publique existe depuis toujours. Pour quelles raisons une loi a été de nouveau votée pour interdire la Burqa ?

Pour quelles raisons ont-ils voté une loi interdisant les signes ostentatoires, et donc le voile, alors que tous les autres signes des autres religions n'ont jamais dérangé ?

J'attends vos réponses.

Anonyme a dit…

Tout simplement à cause de la multiplication des abus de certains individus face à la tolérance des pouvoirs publics.
Je ne vois pas pourquoi j'ai à répondre à cette évidence.

D'ailleurs ces nouvelles lois étaient inutiles, il suffisait d'appliquer les anciennes. Mais il fallait montrer du doigt le musulman afin de satisfaire certaines opinions.

Quand à avoir du mal à suivre, j'avoue que je ne comprends pas non plus votre démarche qui consiste à encenser riposte laïque lorsqu'ils s'attaquent à l'insertion de l'Islam dans la sphère publique et à le critiquer durement lorsqu'il s'attaque à celle d'autres superstitions. Mais je vais aller lire votre nouveau pamphlet sur Riposte Laïque, peut-être vous y expliquez vous....

Ach Nonyme

Anonyme a dit…

J'ai du mal à suivre M. PEREZ et certains commentateurs de ce site. Je suis lecteur et contributeur de Riposte laïque, qui comporte un nombre non négligeable de lecteurs et contributeurs juifs - je ne suis pas Juif en ce qui me concerne -. On pourrait donc difficilement taxer RL d'hostilité particulière envers le judaïsme, à fortiori d'antisémitisme. Mais si nous nous battons pour le rejet des pratiques communautaristes contraires aux lois et principes de notre république laïque, je ne vois pas comment et pourquoi nous devrions en excepter celles qui découlent du judaïsme. Quand à l'étiquette "extrême droite" accolée à RL ou à l'auteur de l'article contesté Philippe Landeux par certains commentaires, elle est attristante. Leurs auteurs rejoignent les islamophiles et les bobos dans une alliance apparemment douteuse mais au fond assez cohérente : celle qui depuis deux ou trois décennies réunit le "politiquement correct" et les adversaires de la laïcité (que nous ne confondons pas avec l'athéisme, contrairement à ce qui a été affirmé).

Jean de la Valette

Victor PEREZ a dit…

Ach Nonyme,

Vous convenez donc qu'il fallait d'une manière ou d'une autre mettre fin à l'abus de certains individus de confession musulmane.

Vous comprenez mieux maintenant, je l'espère, mon refus que le Judaïsme soit systématiquement mêlé aux problèmes que pose l'Islam.

Quant à mon encensement de Riposte Laïque il n'existe que dans votre imagination. La preuve en est mes deux articles les pourfendant.

Victor PEREZ a dit…

Jean de la Valette,

S'il faut comme vous dites se battre contre "des pratiques communautaristes contraires aux lois et principes de notre république laïque" je ne vois pas pourquoi vous mettez dans celles-ci le rituel juif.

Depuis des siècles elles n 'ont jamais dérangé qui que se soit (sauf bien sûr les antisémites) et ne se sont imposées à personne.

Si l'Islam déborde le cadre de la loi de la République, c'est contre l'Islam qu'il faut sévir et ne pas, comme RL, se servir du Judaïsme pour justifier une condamnation plus que louable. Et si c'est le Judaïsme qui doit être dénoncé, alors dénoncez le, là en,core, directement.

C'est là que se base notre opposition. Une opposition qui s'accroît à la lecture de l'article de Philippe Landeux qui accuse les Juifs d'être des menteurs et des voleurs.

Des accusations qu'il ne peut évidemment pas prouver.

Gérard Brazon a dit…

Je trouve étonnant voire choquant cet amalgame que vous faîtes avec un texte de Philippe Landeux qui est un grand admirateur de Robespierre et Riposte-Laïque qui ouvre ses colonnes à différents courants! Pour ma part, je suis de droite et pas du tout libéral, tendance gaullo-bonapartiste et méfiant avec les révolutionnaire de l'an 93. Une fois dit cela, je peux m'exprimer sur Riposte-Laïque sans aucune censure ce qui devrait vous paraître étonnant pour un site que vous jugez ambigu. Il y a dans Riposte-Laïque diverses opinions et souvent certains articles me hérissent le poil! Pour autant, je sais Pierre Cassen bien au dessus de ce que vous affirmez! En conséquence, prenez Philippe Landeux pour un contributeurs auteur comme les autres d'autant que je crois savoir qu'il n'est pas Rédacteur de Riposte-Laïque comme Riposte-Laïque n'est d'ailleurs pas une association mais un journal en ligne.
Pour ce qui est du fond de l'article de Monsieur Landeux, je crois qu'il analyse sans cesse l'actualité d'aujourd'hui avec les lunettes de Robespierre et de la révolution. Si vous ne voyez en lui que le "fasciste" de base, c'est que vous ne comprenez pas que son idéal est la révolution de 1793 et de ses acquis dont la reconnaissance des juifs en tant que citoyen français. J'ai eu des échanges avec lui et le plus souvent, tout tourne autour de cette période qu'il connait bien même s'il refuse que son héros soit aussi un génocidaire de vendéens. Creusez plus loin avant d'affirmer qu'il n'est qu'un "fasciste", un "extrémiste de droite" cela vous permettra de connaître son univers et de sortir de vos blocages idéologiques et historiques et de sortir de vos ornières de la bien pensance également même si vous vous en rendez pas compte. Relisez aussi Riposte-Laïque et vous constaterez qu'il n'est pas anti juif; J'y écris aussi et je suis un fervent défenseur d'Israël même si je ne suis pas juif moi-même. Bien à vous.

Anonyme a dit…

Bien entendu il faut stopper toute ingérence du spirituel dans le temporel. La République ne peut pas survivre à la communautarisation, ce sont deux concepts incompatibles. Ce n'est pas l'islam, ce n'est pas le judaïsme ni la religion le véritable problème : c'est la communautarisation dans laquelle l'individu ne réagit pas en citoyen mais en "représentant" de cette communauté.

Il s'agit d'une question de nombre et de prosélytisme pour certaines communautés, l'islam pour ne pas le nommer, mais s'isoler dans sa communauté est tout aussi dangereux pour la République que le prosélytisme. D'ailleurs il n'y a qu'à voir vos textes dans lesquels vous écrivez plus ou moins "au nom" de la communauté juive mondiale et non en tant que VP, citoyen israélien (ou binational je ne connais pas votre statut exact)

Pour votre deuxième point, il est bien entendu anormal qu'islam et judaïsme soit confondus. Mais, car il y a un mais, il s'agit des communautés les plus implantés et dans lesquelles les individus se revendiquent les plus communautaristes. Elles ont également un pouvoir de pression politique et médiatique non négligeable. Sur ces points et uniquement ces points, ces communautés sont semblables.

Pour finir, votre encensement de Riposte Laïque existe dans la liste de liens que vous mettez à disposition (entre Résilience TV et Riposte sioniste) N'y voyant ni le blog d'Enderlin ni celui de Zecchini, ni du Monde Diplomatique, ce doit être des liens que vous affectionnez (affectionniez?)

Ach Nonyme

Victor PEREZ a dit…

Ach Nonyme,

Vous tournez autour du pot pour finir par admettre mon point de vue.

Pour conclure cet échange, ce n'est pas parce que le lien de Riposte Laïque se trouve sur la page d'accueil de mon blog que je l'encense. Cette liste est composée de liens amis. Et même avec des amis on peut avoir des divergences, voire au final se fâcher.

C'est la vie!

Ce n'est pas parce que je défend Israël et le peuple juif que je parle en leurs noms et que je fais du prosélytisme.

Vos raccourcis sont époustouflants. Au moins ils ont ce mérite!

DailyZouz a dit…

CQFD.

Anonyme a dit…

Non, non, non. Vous détournez ce que je dis. Il n'y a plus de prosélytisme juif depuis plusieurs siècles. Il y a de la propagande israélienne mais comme pour toutes les propagandes politiques on ne peut pas parler vraiment de prosélytisme. Quoi que des fois ça prend de telles proportions que c'en est de la foi et non plus de la raison (cf l'affaire Karsenty).

Et pour répondre à votre question, oui, vous vous arrogez le droit de parler au nom de toute la communauté juive. Relisez votre prose, vous ne vous exprimez jamais au nom de Victor Perez, juif de nationalité israélienne, le pronom "je", mais au nom "des" juifs, d'une communauté.

Ach Nonyme

Victor PEREZ a dit…

Ach Nonyme,

Je n'utilise pas le pronom Je dans mes articles, c'est donc que je parle au nom de la communauté juive, d'Israël probablement et aussi au nom du peuple juif en son entier. Lol!

Et les journalistes des médias nationaux ? Je ne les ai jamais vu utilisé ce pronom dans leurs articles ! Ils parlent donc au nom de leur communauté, pays et peuple ? re lol!

Mettons fin à cet échange plus que stérile. Je n'ai pas de temps à perdre pour de telles sornettes.

Anonyme a dit…

Je peux au moins vous reconnaître une chose. De l'esquive vous êtes un maître, de la mauvaise foi, un artiste.
Bien à vous

Ach Nonyme.

Philippe Landeux a dit…

Monsieur,

Vos élucubrations sont scandaleuses. L'interprétation que votre judéo-centrisme vous amène à faire de mon texte qui est d'une portée générale et ne vise pas particulièrement les juifs est répugnante.

Votre méthode qui, en dernière analyse, consiste à me présenter comme un antisémite afin de clore le débat est pitoyable. A vous suivre, je suis donc aussi un islamophobe, un raciste, un homophobe, un misogyne, j'en passe et des meilleures, puisque quiconque participe d'un communautarisme peut se retrancher comme vous le faites derrière une prétendue haine que je nourrirais à son endroit.

Apprenez, Monsieur, que l'amour de la République n'est point la haine de l'Autre.

J'ai posé les principes que vous avez le culot d'appeler "convictions", j'ai mis en lumière les contradictions possibles pour que chacun les surmonte au besoin dans l'intérêt de la France et de la République. Je n'attaque personne en particulier. A chacun de prendre position et d'assumer ses contradictions.

Apprenez encore que 1 + 1 = 2 et que deux lois sur un même sujet, c'est une de trop dans la République. Quand les religions ou tout autre groupe de pression obtiennent une dérogation pour se soustraire à la loi commune, quand la loi a la faiblesse de leur accorder cette dérogation, il y a bien deux lois (voire plus) et l'unité de la République n'est plus. C’est simple à comprendre, et tout ce que vous dites pour soutenir le contraire contre toute évidence n’est que sophismes et diversions.

Ceci étant, j’ai répondu point par point à votre diatribe mais ma réponse est trop longue pour être postée ici. Je l’ai envoyée à Riposte Laïque.

J’ai dit ce que j’avais à dire.

Philippe Landeux

Écclésiophage a dit…

Riposte laïque et ses sympathisants ne se battent pas contre les arabes ! Prétendre cela est stupide et mensonger. Ces républicains luttent contre une idéologie fasciste, rétrograde, obscurantiste et conquérante qui coupe la main des voleurs, lapide les femmes et les dévalorise, massacre les innocents au nom du jihad, condamne à mort les homosexuel(le)s et impose par la force des rites barbares d'un autre âge.
Si je regrette une trop grande mansuétude de RL à l'égard de la calotte, je dois reconnaître que même les intégristes de St Nicolas du Chardonnet ne se sont jamais fait exploser au milieu de la foule, n'ont jamais exigé des horaires ségrégationnistes dans les piscines publiques, n'ont jamais interdit à leur femmes, par la violence, de se faire soigner par un médecin masculin, n'imposent pas aux athées de manger du poisson le vendredi, ne minimise pas ni ne conteste la Shoah ni les cours d'histoire de l'Éducation Nationale... Ma FRANCE est un État laïc qui ne connaît que des citoyens et ne reconnaît AUCUN culte, pas plus juif que musulman, bouddhiste ou navétiste. Ses lois s'appliquent à tous et prévalent sur toute autre considération plus ou moins fumeuse. Fort heureusement, il existe des lieux paradisiaques sur terre permettant à chacun de pouvoir ce soustraire à cette dictature mécréante. Je suis d'ailleurs surpris que ceux que la laïcité dérangent ne montrent pas d'avantage d'empressement à rejoindre ces paradis.
Salut et Fraternité
Écclésiophage

Victor PEREZ a dit…

Ach Nonyme,

Esquive vous avez dit ? Mais pour quelles raisons n'avez vous pas démonter ma dernière réponse ?

Bon vent!

Victor PEREZ a dit…

Mr Landeux,

Vous ne visiez pas particulièrement les Juifs dites vous ?

Alors pourquoi avoir affirmé autant de mensonges ?

-La communauté juif se "ghettoïse" car refusant de se plier à votre dogme athéïste. S'est elle renfermée sur soi avant que vous ne vous mettiez à condamner les exigences de l'Islam en France ? Bien sûr que non!

- Les Juifs sont, je vous cite, des "fauteurs de trouble et des ennemis de la République" car refusant de se plier à vos injonctions. La France est-elle encore une démocratie laïque ou est-elle devenue une théocratie de l'athéïsme ?

- Je vous cite toujours, "les citoyens qui n’adhèrent ni au culte islamique ni au culte judaïque sont non seulement trompés sur la marchandise mais contribuent sans le savoir au financement d’un culte". Ce qui est une accusation sans fondement pour ce qui concerne la communauté juive. Je vous mets au défi de prouver le contraire.

- Et pour clore se flot d'insultes vous vous interrogez "Pourquoi toutes les parties des animaux ne sont-elles pas certifiées de même si ce n’est pour tromper les autres consommateurs et les taxer à leur insu ?" L'art d'affirmer naïvement le vieux cliché du "juif vicieux aux doigts fourchus".

Après tout ceci votre "article" ne doit pas interpeller le juif que je suis ?

Si vous avez un problème, comme beaucoup d'autres, avec l'Islam apprenez à le régler sans vous servir du Judaïsme et de ses adeptes. Le peuple juif s'est toujours intégré dans les pays où il se trouvait, a toujours respecté la loi du pays hôte et a toujours gagné sa vie honnêtement.

Sortir de cette vérité c'est se mettre sur une voie glissante.

Et vous avez bien dérapé. Faites le voeu que SOS racisme, le Mrap ou encore la LDH ne vous poursuivent ainsi que RL pour avoir autant déraper. Il est vrai que ces associations "anti-raciste" ont d'autres chats à fouetter que de défendre les Juifs.

Anonyme a dit…

Car VOUS avez souhaité mettre fin au débat et partir sur une victoire rhétorique que je vous laisse volontiers. "stérile" et "sornettes" sont des arguments? Non.

La presse nationale relate des faits. Les éditos utilisent le "je". Vous faites des éditos, pas de l'info.

Bonne journée.

Ach Nonyme

Victor PEREZ a dit…

Ach Nonyme,

Si l'article ci-dessus est un édito, alors je ne sais plus ce qu'est l'information des lecteurs.

Ne perdez plus votre temps à lire ma prose quelle qu'elle soit.

Philippe Landeux a dit…

(Première partie)

Je vous réponds pour la dernière fois, car discuter avec vous me semble aussi utile que de parler à un mur. Je maintiens que votre méthode consistant en affirmations gratuites, négations, amalgames, raccourcis, déformations et diffamations est répugnante.

En premier lieu, j'invite les lecteurs de bonne foi à lire mon texte pour qu'ils constatent par eux-mêmes vos manipulations.

http://ripostelaique.com/halal-casher-les-choses-sont-simples.html

Je me répète donc, jamais je ne parle des juifs en particulier pour la simple raison que je me place au niveau des principes et analyse les conséquences de s'en écarter (quel que soit l'auteur des écarts et quelles que soient ses raisons) et que mon but n'est pas de diviser (stigmatiser) mais de rassembler (chacun devant donc mettre de l'ordre dans ses affaires). Aussi, quand vous réécrivez mes phrases en les faisant commencer par "Le juifs... " vous déformez de manière scandaleuse l'esprit de mon article.

Je signale d'ailleurs que le mot "ghetto" ni aucune de ses déclinaisons n'apparaît dans mon article, que c'est vous qui l'employez à dessein.

Je dis donc que le système de dérogations valide ou pousse à la communautarisation. Vous remarquez que je ne parle pas de religion, car les dérogations peuvent avoir des mobiles différents bien que, au final, leurs effets soient similaires. Or vous me semblez fort mal placé pour me démentir, vous qui, un peu plus haut, déclarez : "Ce n'est pas parce que je défend Israël et le peuple juif que je parle en leurs noms et que je fais du prosélytisme."

« Les Juifs sont, je vous cite, des "fauteurs de trouble et des ennemis de la République" car refusant de se plier à vos injonctions. » Exemple type de manipulation. Vous présentez un bout de phrase en sous-entendant qu’elle s’applique exclusivement aux Juifs pour faire croire que je m’en prends à eux en particulier, alors que, comme je l’ai dit, mon texte a une portée générale pour montrer les effets pervers des dérogations et mettre en garde, afin qu’ils corrigent le tir, ceux qui peuvent être concernés. Voilà le passage non tronqué : « Sur le principe, de telles prétentions qui pourraient avoir des prétextes autres que religieux débouchent sur le communautarisme et sont contraires à l’égalité des citoyens devant la loi et à l’unité de la République. Ceux qui soutiennent de telles prétentions sont, par conséquent, des fauteurs de trouble et des ennemis de la République. »

« La France est-elle encore une démocratie laïque ou est-elle devenue une théocratie de l'athéïsme ? » D’abord, pour votre gouverne, je ne suis pas athée, comme vous l’insinuez. Ensuite, dans un Etat laïque, la loi commune est supérieure aux prescriptions religieuses et l’Etat ne se mêle pas de religion sauf quand des pratiques relèvent du domaine public, ce qui est le cas ici. Pourquoi l’Etat aurait-il accordé des dérogations pour le casher et le halal s’ils n’interféraient pas avec la loi commune imposant l’étourdissement des animaux avant abattage ? Or, en ne se faisant pas respecter, la loi s’est soumise à des prescriptions religieuses et, pour le coup, les religions en question s’immiscent dans le domaine public, et à double titre : elle font de leurs fidèles des citoyens à part et, faute d’étiquetage de la viande, elles s’immiscent dans la vie des consommateurs divers puisque ceux-ci achètent sans le savoir des produits religieux ou hors norme.

Philippe Landeux a dit…

(Deuxième partie)

« Je vous cite toujours, "les citoyens qui n’adhèrent ni au culte islamique ni au culte judaïque sont non seulement trompés sur la marchandise mais contribuent sans le savoir au financement d’un culte". Ce qui est une accusation sans fondement pour ce qui concerne la communauté juive. Je vous mets au défi de prouver le contraire. » Mais vous croyez qu’avec vos contradictions flagrantes vous avez les moyens de me défier ? Personne ne peut nier que de la viande d’animaux abattus rituellement est écoulée incognito sur les marchés ordinaires. Les juifs ne consomment pas les parties arrières et il me semble que les musulmans ne consomment pas les parties avants. Dès lors, qui consomme ce que les uns et les autres ne veulent pas ? Ces consommateurs ne financent-ils donc pas un culte, du moins une pratique religieuse, sans le savoir ? Et les fidèles des religions en question ne sont-ils pas soulagés d’une partie du prix des bêtes qu’ils consomment dans la mesure où les parties restantes sont payées par d’autres consommateurs. La taxe sur les produits halal, payée par tous, finance directement le culte musulman. La taxation des produits casher fonctionne différemment et je veux bien croire que seuls les juifs la payent. Il n’en demeure pas moins que l’ensemble des consommateurs soutien des pratiques religieuses et financent directement ou indirectement un culte, souvent sans le savoir. Je vous accorde également que le casher étant plus marginal, le problème serait anecdotique sans le halal. Mais sur le principe, c’est la même chose.

« Et pour clore se flot d'insultes vous vous interrogez "Pourquoi toutes les parties des animaux ne sont-elles pas certifiées de même si ce n’est pour tromper les autres consommateurs et les taxer à leur insu ?" L'art d'affirmer naïvement le vieux cliché du "juif vicieux aux doigts fourchus". » Je ne vous insulte pas, je vous dis votre fait. Et ne venez pas vous plaindre, vous qui, après avoir laissé entendre que je serais antisémites, vous réjouiriez de me voir devant les tribunaux ! Parmi les officines de persécution, vous avez d’ailleurs oublié la LICRA (principal accusateur de RL dans son procès) et l’UEJF, laquelle est cul et chemise avec SOS Racisme. Mais, pour en venir au sujet, agiter un cliché pour diffamer l’adversaire ne détruit pas les faits qu’il avance. Outre que, une fois de plus, le propos ne concerne pas les juifs en particulier, je vois mal comment ont peut nier — et savez fort bien que c’est indéniable puisque vous éludez le fond du problème par un tour de passe-passe — que cacher une information au consommateur revient à le tromper sur la marchandise, que militer pour qu’une partie des consommateurs soient maintenus dans l’ignorance est à la fois de la discrimination et de la tromperie. Et je ne dis pas cela pour jeter la pierre, mais pour mettre en lumière le problème et que tous les gens de bonne foi s’attèlent à le résoudre.

Voilà.

Je vous avais annoncé que j’avais répondu à votre premier message, ma réponse est en ligne sur RL :

http://ripostelaique.com/abattage-rituel-reclamer-le-respect-de-la-loi-pour-tous-est-il-antisemite.html

Victor PEREZ a dit…

Mr Landeux,

Vous jouer avec les mots. Au final vous en concluez que le Judaïsme n'a pas les mêmes travers que l'Islam. Notre échange vous aura pour le moins ouvert les yeux. Arrêtez donc de comparer l'incomparable. Cela vous empêchera de laisser entendre d'affreuses accusations envers les Juifs.

Je vous renvoie à mon dernier article:

http://victor-perez.blogspot.com/2012/03/quand-riposte-laique-napprecie-pas-la.html

Anonyme a dit…

L'information, ce sont les faits neutres, le plus possible. En école de journaliste ils appellent ça les 5 w. Why, where, who, what, when dans le désordre. Faits récoltés par soi-même après enquête. Enquête qui peut bien entendu s'appuyer sur les INFOS des confrères.
Un édito reprend des infos et fait passer une opinion de manière directe ou indirecte. Ca peut être un coup de gueule, une félicitation, une argumentation intellectuelle.....

Si vous pensiez faire de l'info il est temps de se remettre en question.

Ach Nonyme

Victor PEREZ a dit…

Ach nonyme,

Appliquez vous les 5 w. Ainsi vous trouverez la raison qui vous oblige à rester coller à un "éditorialiste" que vous n'appréciez pas.

Marcoroz a dit…

Cher Gérard Brazon, vous écrivez que Riposte-Laïque "ouvre ses colonnes à différents courants". Je pense plutôt que RL ouvre ses colonnes à ceux qu'elle reconnaît comme participant du même courant qu'elle. Les échanges entre Victor Perez et Philippe Landeux m'en donnent la preuve. En effet, seuls les textes de P. Landeux sont publiés dans lesdites colonnes, pas les réponses de V. Perez. J'en conclue que RL ouvre ses colonnes à des gens comme P. Landeux, mais pas à des gens comme V. Perez.

Vous pouvez vous exprimer sur leur site, parce que vous exprimez sur la laïcité, sur l'islamisation de la société française et sur le dévoiement idéologique de nos institutions les mêmes idées qu'eux.

Publieriez-vous sur votre site un texte d'Alain Gresh, de J.L. Mélenchon ou d'Eva Joly, par exemple? Je ne pense pas. Moi non plus. Et Riposte Laïque non plus. Chacun choisit ses amis, et chacun filtre ce qu'il a envie de publier, en fonction de ses propres orientations et de sa propre marge de tolérance - ce qui est tout à fait normal.

Les administrateurs d'un site sont responsables des textes qu'ils publient, et ces textes reflètent toujours l'orientation de leur site. Même s'ils n'en sont pas les auteurs et même s'ils se prétendent ouverts à des idées différentes des leurs. L'argument qui consiste à dire qu'ils sont ouverts, pluralistes et que les opinions qu'ils publient ne sont pas nécessairement les leurs, est un peu trop facile.

Laurent Ezran a dit…

Je pense qu'il faudrait faire attention quand on parle de racisme ou d'antisémitisme, meme si il est évident que l'article de Philippe Landeux a visiblement des lacunes quand à la Cashrout cela ne justifie pas d'etre qualifié d'antisémite surtout quand on sait que ce même auteur lutte contre la culpabilisation des Juifs des malheurs de la terre d'ailleur il a aussi beaucoup de lacune vis à vis du sionisme et visiblement il ne sait pas en quoi cela consiste et pourtant malgré cela il dénonce les accusations dont sont victimes les juifs accusés d'etre responsable de tout.

Laurent Ezran a dit…

Je n'arrive pas à suivre ce débat en fait le Judaisme est une religion reconnue par le droit Francais et ceci depuis Napoleon, la co,,unauté Juive a signé le concordat et a d'ailleur concilié la loi Juive pour se soumettre à la loi Francaise, ont été créés suite à cela les consistoires dont les délégués sont nommés par les prefets et ce depuis 1808 etla casherout a toujours été conforme au droit Francais en conséquence il n'y a pas a mettre face à face la Casherout par rapport au hallal et enfin il y a une véritable ignorance de la casherout car en effet meme l'abatage n'a rien a voir avec le Hallal la Casherout est une norme 4 fois millenaire et qui decrit dans un cahier des charges ces normes qui commencent des l'élevage jusqu'à ce que les aliments soient dans l'assiete il n'y a pas plus tracable et ettiqueté que cette norme en ce qui concerne le recyclage franchement il ne vaut mieux pas rentrer dans ce débat j'ai travailler enfrance dans le transport alimentaire avant de devenir informaticien et je vous assure vous ne voulez pas savoir ce que j'ai vu et ce n'était pas dans un contexte d'aliments Casher