dimanche 25 août 2013

Le droit de réponse de Dominique Jamet

Dominique Jamet a publié, sur Boulevard Voltaire, un texte intitulé « Israël : la colombe et le faucon ». Une narration qui a motivé un mien article dénonçant « Israël : les erreurs de Dominique Jamet ». Des erreurs circonstanciées démontrant le manque professionnel et l’inimitié automatique du journaliste envers le seul Etat du peuple juif. Ce qui a, semble t-il, froissé son égo et qui l’a encouragé à rédiger un  « Droit de réponse : merci pour les leçons de journalisme… ».

Un ‘’droit de réponse’’… vide de toutes réponses aux erreurs relevées mais, en revanche, concluant qu’il aurait été « taxé ou accusé à demi-mot d’antisémitisme, et pire encore ».

On cherche et on ne trouve, évidemment, rien !

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

Peut-on, dans ce cas, lui retourner la parodie de l’assertion systématique commise envers l’Etat d’Israël, que l’on aperçoit également sous sa plume, assurant que «( l’État hébreu) le  journaliste est un (État) individu comme les autres, capable comme les autres du meilleur et du pire, et qu’il est permis, ou qu’il devrait être permis d’analyser, de discuter, de critiquer et même de contester (la politique de ses dirigeants) les écrits de celui-ci » sans imaginer, pour autant, que le juif contradicteur est forcément un paranoïaque et non pas un individu doté d’un cerveau ?

Inutile d’attendre son autorisation, on la devine aisément négative !

On ne peut être surpris, aussi, de trouver dans le corps de l’article une attaque personnelle à mon encontre réduisant, ainsi, une réaction intelligente à une défense d’une annexion des territoires disputés.

« La pertinence des remarques acerbes que m’adresse M. Victor Perez ne m’est pas apparue. Y répondrais-je dans le détail, je ne parviendrais pas davantage à convaincre M. Perez. Ce dernier étant de ceux qui croient peut-être, et en tout cas qui affirment qu’Israël est fondé à occuper et à annexer de fait, en violation des résolutions de l’ONU les territoires qu’il a conquis en 1967, que Benjamin Netanyahou est un homme de paix et de bonne volonté qui a repris les négociations avec l’Autorité palestinienne avec le désir sincère d’aboutir et qu’il sortira quelque chose de ces négociations entamées sous le signe de nouveaux empiétements d’Israël sur le territoire de la Cisjordanie. Nous verrons bien ».

Pour certains, les thuriféraires de l’auteur et de sa pensée politique, à lire ceci, ils ne peuvent qu’imaginer que le peuple israélien, dans sa majorité, est réduit à une très simple expression politique, que l’Etat d’Israël n’est pas une réelle démocratie et de surcroît qu’elle est dirigée par un despote s’étant attribué le pouvoir par la ruse et/ou la force.

Ceux qui, en revanche, sont habitués à analyser les tenants et aboutissants du conflit, ne seront pas étonnés de voir dans ces quelques lignes les éternels poncifs anti-israéliens. Tout contradicteur est d’office catalogué comme partisan de l’annexion, que les résolutions de l’Assemblée générale de l’ONU disent le droit, et que le Premier ministre israélien en poste est le responsable de la situation actuelle et qu’il n’y a rien à attendre de bon de sa part. Accusation éternelle portée envers tous ses prédécesseurs et, vraisemblablement, qui sera posée pour ses successeurs.

Charge soutenue notamment en l’an 2000 envers Ehud Barak et en 2008 envers Ehud Olmert proposant, tous deux, un plan de paix créant une « Palestine » aux côtés de l’état juif.

On aurait aimé de la part du professionnel Jamet, journaliste depuis cinquante années selon ses dires, qu’il nous instruise sur ce qu’il manquait, alors, pour que la paix advienne ? Qu’il nous indique ce qu’Israël doit accepter encore au nom de la paix et qu’enfin on ne lise plus des veilles blagues juives en guise de droit de réponse de journalistes placés devant leurs écrits propagandistes ?

Gageons que cette demande ne sera pas satisfaite par un autre droit de réponse mais par le silence de cet éditorialiste soumis, semble t-il, au diktat de son lectorat peu amène envers la réalité.

A chacun sa déontologie !

16 commentaires:

Anonyme a dit…

De quelle déontologie journalistique parle-t-on ? Elle est morte depuis une bonne cinquantaine d'années et Jamet le frondeur devenu frontiste grâce à son lectorat n'y a pas échappé. Le pauvre !
Il fut, un temps habitué des plateaux télé et peut-être se languit-il d'une notoriété qui fut sienne il y a maintenant bien longtemps.

Jamet a botté en touche au grand plaisir de ses lecteurs anti-sionistes primaires qui ne se lassent pas de taper les mots "vols de terres des arabes" dès que le sujet est abordé.

Bd Voltaire une resucée de FdeSouche ? Sans l'ombre d'un doute.

Y croiser des Hillard, Soral et autres mal embouchés sur l'état d'Israel devient lassant.

Mais notez Victor combien ces articles puants la haine anti-juives sont commentés. Or, si je ne m'abuse, les clics pour faire vivre ce torchon en ligne sont importants.

Ecrire sur les massacres quotidiens dans le MO ne paient pas les factures...tandis que Israel...c'est du bonus.

Tenter de dialoguer avec un type aussi lourd que Jamet est inutile. Le coup de la blague "juive" à la fin dénote justement que le pauvre écrivaillon tente désespérément de dire quelque chose de bien...dégueulasse...En tout cas, moi je l'ai ressenti ainsi.

Pas une explication, pas un seul argument, le père Jamet assène piteusement faute de mieux. Il faut dire qu'en l'espèce, il faut être au mieux, moyennement intelligent.

Nina

Anonyme a dit…

La blague me semble plutôt montrer que la majorité des juifs rient de la propension de certains à utiliser l'accusation d'antisémitisme à tort et à travers.

Sa réponse? Face à des attaques personnelles entrecoupées d'affirmations gratuites en guise de preuve que vouliez vous qu'il réponde? Regardez votre commentaire. Il est de la même veine que le premier pamphlet de Victor Perez. Y opposer des arguments censés serait une perte de temps. L'intelligence aurait voulu qu'il n'y réponde même pas, mais il doit avoir un ego qui ne supporte pas les accusations gratuites d'antisémitisme.

Virgio

Victor Perez a dit…

Virgio,

Je suis sûr que vous savez de quoi vous parlez. Alors merci de bien vouloir nous préciser ce qui suit:

Quelles sont les "attaques personnelles" et les "affirmations gratuites" contenues dans mon article ?

Quelles sont les "arguments censés" que l'on trouve dans son premier article ou que l'on pourrait nous retourner ?

Et pour conclure, quelles sont les "accusations gratuites d'antisémitisme" que j'ai porté à son encontre ?

Sauf à me répondre précisément à toutes ces petites questions, probablement anodines pour votre "intelligence" supérieure, vos commentaires futurs ne seront pas diffusés, faute d'avoir du temps à perdre en stupidités.

Ce qui démontrera tout simplement la vacuité de votre commentaire.

Anonyme a dit…

Je n'ai pas de temps à perdre pour nourrir les trolls.

Votre article est titré ""l'honnêteté intellectuelle" de Dominique Jamet"

Si vous ne voyez pas que c'est une attaque personnelle dégueulasse, c'est que vous êtes stupide.

Pareil pour vos autres "petites questions"

Et je suppose qu'avec votre honnêteté intellectuelle, vous allez répondre que je ne peux pas répondre à vos "petites questions", ou mieux censurer mon message et en pondre un du genre "comme prévu vous êtes incapable de démontrer blablabla"

Je n'ai donc pas de temps à perdre avec un individu tel que vous. Si vous êtes inapte à comprendre vos propres écrits je n'y peux rien et personne ne peut rien pour vous

virgio

Victor Perez a dit…

Virgio,

Mon article est titré "Le droit de réponse de Dominique Jamet". Ayez au moins l’honnêteté de commenter en dessous de l'article concerné.

Ceci dit, indiquez moi quelle est "l'attaque personnelle dégueulasse" que je porte à son encontre ? Le titre n'étant que le reflet de l'article en question et celui-ci ne parlant que de son métier, je ne vois pas où se situe le plan personnel ?

Par ailleurs, où se trouvent les réponses à mes autres questions "anodines" ? Auriez vous des difficultés à me les copier coller ? Vous aviez à votre disposition deux articles.

Cette absence démontre bien la vacuité de vos propos camouflée derrière votre refus de "perdre du temps pour nourrir les trolls".

Il est vrai que le "troll" que je suis ne se contente pas de votre triste opinion.

Fin de cet échange sauf, bien sûr, si vous avez les réponses demandées.

jaimelesjuifs a dit…

Dominique JAMET je le croyais mort ou à la retraite, ce type des années 80 était connu pour ses retournements de veste gauche droite extrême droite, je l'ai toujours détesté pour son arrogance et son opportunisme...c'est un vieux petit journaleux rocket jamais ami d'Israel qui s'est toujours trompé.

Christina a dit…

100% d'accord avec vous Victor

Anonyme a dit…

O merveille de l'anonymat. Les petits soldats du bd Voltaire viennent à la rescousse de Jamet ? Drôle et émouvant.

Allez Virgio, entrez dans la danse et soyez honnête vous même en répondant et en évitant de botter en touche comme le saint patron que vous défendez.

Où et à quel moment V. Perez aurait entretenu l'accusation d'antisémitisme de Jamet ? Franchement, soyez cool, affranchissez-moi.

Par contre, la blague juive de votre mentor m'écoeure. Fastoche ! dirais-je.

Si on n'est pas d'accord avec Israel on est forcément antisémite. Voilà pour le postulat.

Je pourrais en pondre une tonne pour vous prouver que la "fameuse question juive" continue de faire chier le monde.

On en a une autre de blague qui n'en est pas une pour le coup mais une réflexion talmudique.

Voyez vous-même : "les éléphants et la question juive".

Cherchez...cherchez Monsieur...passionnant le Talmud, lorsqu'on ne le jette pas au feu !

Nina

Victor Perez a dit…

Virgio,

Inutile d'insister, tant que vous ne répondrez pas à mes petites questions, démontrant en cela que vous savez de quoi vous parlez, je ne diffuserai plus vos âneries, n'ayant que faire des posts qui encombrent la réflexion.

Anonyme a dit…

Ne mettez pas le Talmud au milieu de votre propagande chère madame, il ne vous a rien demandé.

Quand aux accusations d'antisémitisme, elles ont miraculeusement été supprimées.

Peut-être que Jamet pratique le vaudou, qui sait?

Victor Perez a dit…

Anonyme,

A lire votre pitoyable post, je n'ai plus de doute quant à la sorcellerie pratiquée par Jamet sur les esprits faibles comme le votre.

Il n'y a que cela qui puisse justifier l'affirmation de la suppression de ce qui n'a jamais existé.

A moins qu'il ne s'agit tout simplement que d'une hostilité systématique envers le Juif !?!?!?!? Le Juif étant, aux yeux de certains, forcément coupable !!!!!!!!!

Prochain commentaire, s'il y a, avec un pseudo ou celui-ci rejoindra sa juste place. Devinez laquelle est-ce !

Anonyme a dit…

Ben voyons maintenant que ça a été supprimé, petit rigolo va....

Et vous me faites le coup d'une accusation d'antisémitisme. On va voir si elle disparait quand on la mentionne ce coup là

Victor Perez a dit…

Anonyme,

Je sors un instant de la poubelle votre dernier commentaire sans pseudo, ni réflexion, pour signifier aux lecteurs combien vous êtes creux.

Voici le lien de mon article publié uniquement par BD Voltaire pour cause d'exigence d'exclusivité de diffusion.

http://www.bvoltaire.fr/victorperez/israel-les-erreurs-de-dominique-jamet,33958

Où se trouvent les coupures ? Pouvez vous l'indiquer ?

Voici également l'article sur le même sujet publié sur mon blog et repris par d'autres sites :

http://www.parolevolee.com/index.php/accueil/articles/item/282-l-honnetete-intellectuelle-de-dominique-jamet

http://www.jerusalemplus.com/?p=5239

Vous n'avez plus maintenant l'excuse qu'il vous est difficile de citer les morceaux supprimés et manquants dans mes articles diffusés sur mon blog.

Sauf à insinuer que les trois sites cités sont sous mon pouvoir et ont obtempéré à mon désir de suppression. Ce qui ne m'étonnerait pas ! Le Juif n'a t-il pas prise sur les médias ? Ce qui,du coup, confirmerait votre antisémitisme.

Victor Perez a dit…

Ah ! L’anonymat ! Cette belle qualité servant ceux qui ne savent quoi répondre lorsqu'ils sont mis en difficulté !

Anonyme a dit…

Oui oui et vous allez m'affirmer la main sur le coeur que vous n'avez jamais écrit d'insanités sur M. Brauman.

Et ce n'est pas "le juif" qui ment. C'est vous, le pseudo "Victor Perez".

Victor Perez a dit…

Anonyme,

Comme je le supposais vous êtes incapable de prouver vos accusations de modifications de mes textes. Vous préférez botter en touche en tentant pitoyablement de changer de sujet.

Ce qui fait que c'est vous qui êtes un "rigolo". Pour ne pas dire plus.

Prochain commentaire avec un pseudo ou celui-ci restera à sa place. Dans la poubelle.