jeudi 12 mars 2009

Le ''judaïsme'' de Jacques Attali

Jacques Attali a accordé une interview concernant la publication de son « Dictionnaire amoureux du Judaïsme ». A lire cet entretien, intitulé -par les soins de la rédaction du journal en ligne LeMatin- « Jacques Attali: ‘’Israël n'est pas le peuple juif’’ », on ne peut douter que l’abysse creusé par ses différentes interventions n’augmentent entre lui et la très grande majorité du peuple juif à travers la planète. Et notamment la part belle qui habite la terre ancestrale du Judaïsme.

A la question de savoir si « (…) le conflit israélo-palestinien empêche actuellement d'être amoureux du peuple juif ? » Jacques Attali répond que « C'est un conflit territorial entre deux nations. Ça n'a aucun rapport avec le judaïsme qui existe depuis 3000 ans et qui continuera à exister quoi qu'il arrive à Israël ».

S’il est vrai que le Judaïsme survivra à ce qui pourrait arriver à l’Etat d’Israël, on se demande quel est le nom du deuxième belligérant ? Si le conflit est seulement et vraiment territorial, pour quelles raisons autant de pays musulmans, éloignés du front, n’entretiennent pas de relations diplomatiques et commerciales avec l’état Hébreu depuis sa renaissance et fournissent autant de moyens à son éradication ?

Lors de la question suivante, Attali persiste et signe : « Le peuple juif a une histoire planétaire et millénaire qui n'a rien à voir avec l'Etat d'Israël ». Il est dommage que le journaliste n’ait pas pensé à lui demander par qui est constitué le peuple israélien et pour quelle raison et pour qui ce pays fut crée ?

Mais n’en demandons pas trop à un individu qui confirme, l’air agacé, au journaliste que l’intolérance actuelle n’est pas liée au conflit israélo-arabe : « L'antisémitisme précède l'existence de l'Etat d'Israël. La Shoah a eu lieu avant la création de l'Etat d'Israël ».

Que les « morts aux juifs » soient devenus, de nos jours, des slogans courants dans les manifestations ‘’pacifiques’’ françaises et européennes ; que les biens de la communauté juive soient protégés à temps complet pour éviter tout vandalisme ; et que les Juifs eux-mêmes soient violentés dès qu’ils sont reconnus comme tels, n’interpelle nullement ce ‘’grand esprit’’. Pour lui l’antisémitisme s’est arrêté à la Shoah.

C’est probablement pour cette raison que nul ne se souvient de sa présence lors de la manifestation de 2002, organisée par le Crif et ayant pour thème « Contre l’antisémitisme et pour l’amitié avec Israël ».

Les dernières réponses de ce triste sire dénoncent un complot américano-sioniste voulant attribuer le caractère antisémite à la France pour faire immigrer la communauté juive française en Israël.

Si ce ‘’complot’’ aurait réussi, Jacques Attali aurait-il changé d’opinion et finir par affirmer qu’Israël EST partie intégrante du peuple juif ?

Rien n’est moins sûr. Car cela compromettrait ses nombreuses invitations à discourir dans les médias ainsi que la promotion de ses bouquins. Et entre deux maux, il faut bien choisir.

12 commentaires:

Anonyme a dit…

Je crois que l'intervention d'Attali démontre à quel point j'étais dans le vrai quand je vous ai rappelé à plus de précision et de clarté dans vos propos.

Quand Attali dit "Israël n'est pas le peuple juif", vous répondez "peuple juif à travers la planète". Je crois donc que vous êtes d'accord tous deux pour dire qu'Israël n'est pas, exhaustivement, le peuple juif.

Si le conflit territorial israëlo-palestinien prend de telles proportions, notamment diplomatiques, avec des pays musulmans, c'est bien parce que de tristes sires dans votre genre s'amusent à amalgamer le judaïsme dans son ensemble et Israël. Ce qu'Attali réfute, avec raison. Le judaïsme ne s'arrête heureusement pas aux portes d'Israël. Et Israël ne compte pas que des juifs (pour répondre à la question "par qui est constitué le peuple israélien").

Et quand Attali répond à la question de savoir si l'antisémitisme actuel est lié à l'Etat d'Israël, il répond que non, ça existait déjà bien avant : "l'antisémitisme précède l'existence de l'Etat d'Israël".
Vous donnez l'ensemble des clefs pour vous prouvez que vous êtes une savate, Victor. Vous vous voulez maître à penser, mais vos seuls coups d'éclat consistent à "affirmer le conséquent" (lisez Schopenhauer) sans rien prouver de la relation causale.

Votre problème, sur ce coup, c'est qu'Attali défend une partie de vos intérêts (au sens large) : ça ne correspond pas trop à votre monde en noir et blanc.

Cordialement


PS : si vous n'avez aucune rigueur dans vos idées et concepts (ce qui pourtant serait le minimum ici), vous pourriez tout de même faire un effort sur la grammaire de base. Notamment les participes passés et les infinitifs (je passe sur la conjugaison de la 2ème personne du pluriel), et les "si [...] aurait".

Al-Fad a dit…

Tout à fait d'accord avec anonyme. Bravo camarade.

Victor PEREZ a dit…

@Anonyme,

Il me semble que vous êtes Miko. Pourim est passé et vous pouvez tomber les masques.

Je n'ai JAMAIS écrit qu'Israël était TOUT le peuple juif mais parti intégrante de ce peuple.(si je l'ai écris, merci de me citer).

Au contraire d'Attali qui affirme, du haut de son politiquement correct, "qu'Israël N'EST pas le peuple juif".

Si vous ne saississez pas la nuance, je ne peux rien pour vous.

Si le conflit prend de telles proportions c'est bien parce que des individus refusent à un peuple le droit de disposer de lui-même.

Et la seule solution au conflit à vos yeux n'est autre que le peuple juif disparaisse.

Triste sire vous même. Vous ne valez pas mieux que les antisémites qui ont la MÊME "solution finale" que la vôtre.

Israël ne compte pas que des Juifs, mais EST constitué en très grande majorité de JUIFS.

Ce qui me permet, à moi et à d'autres, de nommer ce pays Etat juif, ou Etat Hébreu.

Il y en a même qui le désigne comme "entité sioniste".

Pour ce qui est de l'antisémitisme, là encore vous avez mal lu. Attali arrête l'antisémitisme à la Shoa et ne prend nullement en compte l'antisémitisme actuel. Ce qui lui permet ensuite d'affirmer un complot israélo-américain qui culpabiliserait la France pour de sombres raisons.

Pour ce qui est du ton général employé de petit professeur qui note d'avantage le contenant que le contenu, la savate vous l'avez reçu en pleine poire par le vide de vos arguments dénoncés ici très facilement.

Si mes idées, mes concepts et mon orthographe vous déplaisent, vous pouvez passer votre chemin.

Je ne vous retiens pas.

Victor PEREZ a dit…

@Anonyme,

Dernier point. Si Al-fad, qui maudit les juifs, vous félicite, je commencerai, à votre place, à m'inquiéter.

il y a des rapprochements nauséeux à éviter si l'on tient à sa respectabilité.

Miko a dit…

Vous faisiez moins dans le détail, il y a quelques jours :
"Autrement dit le peuple qui habite [Israël], soit les Juifs."

Et maintenant : "Israël ne compte pas que des Juifs, mais EST constitué en très grande majorité de JUIFS."
Bon, on commence à entrer dans la nuance, vous allez y arriver...

Bref, tout comme Attali, vous êtes d'accord pour dire qu'Israël n'est PAS le peuple Juif (ce pays comporte "une part belle" -je vous cite- de ce peuple), et inversement... Alors où le bât blesse ?


Attali n'arrête nullement l'antisémitisme a la Shoa. Au contraire : il affirme que l'antisémitisme a toujours existé, et qu'essayer de lui trouver une raison (notamment dans la géopolitique actuelle) serait une erreur. "L'antisémitisme précède l'existence de l'Etat d'Israël" ; autrement dit, lier Israël à l'existence de l'antisémitisme est grossier.
Je ne sais pas ce qui ne tourne pas rond chez vous, Victor, mais Attali est en train d'expliquer que l'antisémitisme n'est pas le résultat d'un conflit qui dure depuis (à peine ? à l'échelle de l'Histoire, ce n'est pas grand-chose)60 ans, mais est au contraire quelque chose de bien plus ancien et plus profond (ce qu'il illustre parfaitement en citant la Shoa).
Cela vous choque de vous entendre dire que l'antisémitisme n'est pas le résultat de la création d'Israël ? J'ai de plus en plus de mal à vous suivre.


VOS arguments sont vides et ne résistent pas à une lecture correcte (et encore).
Le point d'orgue de votre "démonstration" est la diffamation, où je serais un adepte de la Solution Finale, l'élimination des juifs.
Pour quelqu'un qui me traite de prétentieux, venir m'expliquer ce que je pense est relativement culotté.

Je retire ce que j'ai dit : vous ne raisonnez pas comme une savate.
Tout simplement parce que vous ne raisonnez pas. Vous savez d'avance où vous voulez arriver, et à grands renforts de "donc", "autrement dit", "si", etc... vous naviguez de proche en proche (encore que...) et vous établissez triomphalement les relations douteuses qui vous permettront d'afficher le résultat (vous n'avez toujours pas lu Schopenhauer ?).
On en arrive à : "si t'aimes pas ce que je dis, c'est que t'aimes pas ce que je suis, or je suis Juif-Isréalien-Sioniste, donc tu es antisémite-antisioniste, donc tu es fana de la Solution Finale".

Vous êtes un pauvre type. Continuez à bloguer dans votre coin pour les quelques paumés en manque de sensations fortes béats d'admiration pour votre splendide intellect. Et ne sortez pas trop de vos trous, le Monde n'a pas besoin de votre haine pour tourner.

Victor PEREZ a dit…

Que vous arrive t-il Miko ??????

Vous perdez votre sang froid parce que le petit ''professeur'' s'est fait découvrir, corrigé et remis à sa juste place ?????????

Laissez donc le pauvre type que je suis ''bloguer'' dans mon trou pour les ''paumés'' qui me lisent et refaites vous une virginité ailleurs.

je n'arrêtes d'ailleurs pas de vous le demander.

A moins que vous soyez vous aussi un paumé en mal de sensations fortes et béat devant mon intellect ???

Je plaisantes!!!!!!!!!!!!!!!

Miko a dit…

Je ne vois absolument pas en quoi je suis "découvert", ni ce qu'il y a à découvrir d'ailleurs.

... Et parlez du fond, puisque la forme ne vous intéresse pas, à vous entendre.



Je plaisaaaaaaaante !
... vous n'en êtes pas capable.

Victor PEREZ a dit…

Je vais finir par croire que vous êtes réellement "un paumé en mal de sensations fortes et béat devant mon intellect".

Miko a dit…

Soyez assuré que ce que vous pensez de moi ne me fait ni chaud ni froid.

Si vous aviez lu Schopenhauer ( 'L'art d'avoir toujours raison', ça vous va comme un gant, au moins pour l'énorme quantité de mauvaise foi que cet exercice requiert), vous sauriez qu'une façon d'esquiver les questions réelles en donnant l'air d'être un vainqueur, c'est d'amener le débat général sur un terrain d'ordre personnel (qui est pourtant hors de cause).
Vous fuyez les questions de fond, parce qu'au fond, vous n'avez rien à répondre. Quand on voit l'ensemble des autres articles, avec leurs commentaires, on constate que vous ne résistez jamais au plaisir de démonter un argument quand vous pensez le pouvoir.

C'est ma dernière intervention sur ce blog : il n'y a rien à tirer ou à retenir de vous, rien de bien positif en tout cas.
Je suppose que ce départ annoncé vous permettra de me planter un petit poignard dans le dos après ce post, histoire d'avoir le dernier mot devant vos groupies. Peut-être même allez-vous enfin vous décider à répondre à mes questions, maintenant que je suis sensé ne plus vous répondre ! Ce serait un beau trait d'esprit pour panser votre égo légèrement écorché.

Albatros a dit…

l'interview d'Attali n'a pas grand intérêt: faut dire qu'il est difficile d'exposer sa pensée en si peu de mots

au final ça donne des passages du genre "Le peuple juif a une histoire planétaire et millénaire qui n'a rien à voir avec l'Etat d'Israël" ou encore "L'Etat moderne d'Israël n'a rien à voir avec l'identité juive", ce qui est pour le moins inexact; soit Attali présente comme un fait ce qui n'est qu'une opinion personnelle, soit il s'est (très mal) exprimé

bref, Attali ne donne pas le meilleur de lui-même dans cette très très courte entrevue, mais ce n'était peut-être pas la peine de réagir avec autant d'agressivité, comme par exemple parler de son "judaïsme" entre guillemets.

MHO.

Victor PEREZ a dit…

@Miko,

Je ne doute plus. Vous avez vraiment lu le livre que vous m'avez conseillé: 'L'art d'avoir toujours raison'.

Bonne continuation.

Victor PEREZ a dit…

@Albatros,

Il est vrai que l'interview était un peu court.

Mais Attali se vantant d'être un EXPERT, il a donc assez d'expérience pour connaître le poids et la portée de ses mots qu'il a librement choisi.

Ce qui m'autorise, entant que Juif israélien, à comparer son judaïsme au mien.