jeudi 25 septembre 2008

Petite controverse

Quoi de plus sain qu’une petite polémique enrichissant un débat quel qu’il soit ? Ne dit on pas que de deux Juifs en sort trois avis ? Mais quelquefois un échange peut être stérile.

Menahem Macina est webmaster rémunéré du site UPJF (Union des Patrons Juifs de France) et chargé de faire connaître l’opinion générale des membres de cette association qui, reconnaissons le, est pro-israélienne. Ce responsable est donc en devoir de publier les textes qu’il juge digne d’être connus des internautes dans cette optique. Sauf que quelquefois son travail déborde du cadre de sa mission et le site devient ainsi, entre ses mains, un outil destructeur pour les intérêts d’Israël mais aussi pour ceux du peuple juif. D’où les nombreuses plaintes d’internautes, à son égard, adressées à ses patrons et qui nous ont valu des démissions publiques à répétition sans jamais de mise à exécution de sa part.

J’ai écris récemment un article intitulé « Les zigzags de Charles Enderlin ». Après l’avoir lu, Menahem Macina a décidé de le publier sur le site qu’il gère comme il le fait quelquefois avec mes chroniques. Mais non, sans auparavant, lui avoir donné une touche personnelle de son cru. Chose habituelle si l’on sait que fautes d’orthographes, coquilles ou syntaxes lui sont désagréables. Sauf que lors de la publication de mon texte, et après lui avoir ajouté un avis désagréable sur le sujet écrit, (Charles Enderlin … tiens comme c’est bizarre) ce dernier a préféré souligner les fautes par de nombreux [sic] que de les corriger. Ce qui supprime d’autorité toute lisibilité du texte et décourage les lecteurs de toute bonne compréhension. Ce qui détonne si l’on sait que ce dernier est rémunéré, alors que la plupart des auteurs sont des bénévoles !!!

La question que l’on peut donc légitimement se poser suite à cette constatation n’est autre que de savoir quel était l’objectif recherché par une telle conduite ? Sinon répondre indirectement au sujet traité qui lui déplaît et le réduire, sans arguments, à sa plus simple expression. Le thème étant ce qu’il est commun d’appeler « L’affaire Charles Enderlin », il n’est donc pas absurde de s’interroger sur l’attitude de ce webmaster !!!

D’autant plus que ce dernier est coutumier du fait lorsqu’il s’agit de l’envoyé permanent de France 2 en Israël. Déjà en 2005 je lui reprochais publiquement une prise de position mesquine face à l’Agence de presse Metula News Agency. La lecture de cet échange à plusieurs permettra, à qui le lira dans sa totalité, de se faire une meilleure opinion de l’individu.

On ne sera donc pas étonné de lire le chapeau rageur et modifié à plusieurs reprises, (suite à mes différentes interventions et sans jamais mettre celles-ci à disposition de ses lecteurs), qu’il a cru bon de laisser sur la publication de mon texte . On ne sera pas consterné d’y voir que je passe pour un demeuré, un revanchard et un orgueilleux. On ne sera pas surpris, non plus, d’apercevoir que des échanges privés sont mis sur la place publique et trafiqués à dessein afin de détourner le regard du sujet principal : Les zigzags de Charles Enderlin sur son blog, motivés probablement par la progression de la mise à bas de sa notoriété.

Pour conclure cette petite mise au point, dont je doute que Menahem Macina ait l’honnêteté de publier, il est des controverses inutiles et qui n’enrichissent guère le débat. On pourrait souhaiter qu’à l’avenir elles s’abstiennent d’apparaître et que seule la défense de nos intérêts communs soit prioritaire.

Mais c’est oublier que l’administrateur salarié de l’UPJF est un as pour les créer.

9 commentaires:

Nina a dit…

Bonjour,
Comment expliquez vous Monsieur Perez cet ostracisme journalistique à l'égard de la MENA ?
Depuis des années je lis assidûment les articles de ce blog d'infos et je ne comprends pas pourquoi personne n'en parle.
Même sur les radios juives c'est le silence.

PS : j'aime bien votre blog

Victor PEREZ a dit…

@Nina

La Mena dérange la quiétude du nid douillet des journalistes (Juifs compris) francophones.

Seul un tremblement politique international fera évoluer la situation.

Anonyme a dit…

Je ne suis pas tout a fait d'accord en ce qui concerne la mena.
Je vous rappelle que c'est un site payant et que reprendre ses articles vous expose a des poursuites de la part de la mena.
Quand on fait payer la lecture de ses articles et lorsqu'on y met un copyright, on ne va pas en plus demander aux médias et à la blogosphère d'en faire la pub.

En ce qui concerne la polémique avec Macina, il faudrait enfin lui demander de quel droit il se permet de commenter ou plutot de noter les articles(parfois son commérage est plus long que l'article lui-meme), alors que ce droit n'est pas reconnu aux internautes sur le site qu'il manipule.
Qu'il commence d'abord par ouvrir une rubrique 'réactions' pour les internautes, et il pourra alors faire ses commentaires sur l'orthographe, la ponctuation et d'autres mesquineries de ce genre dont on se fiche royalement.

Victor PEREZ a dit…

@ anonyme

Entre diffuser les articles de la mena dans leur totalité et parler du sujet traité par ses soins il y a un monde.

Je vous rappelle que le droit accorde la citation d'extraits.

Mais pour les médias francophones et français c'est encore trop.

Quand à Macina, il vaut mieux passer à autre chose.

anna a dit…

Oui, passer à autre chose est un sage conseil mais j'ai tout de même trouvé odieuse cette liberté prise de nulle part de publier un texte dûment signé en y interférant des corrections personnelles.
Quel toupet !
Ariella

Anonyme a dit…

Pourriez vous me donner quelques renseignements, si vous en avez, sur Raphael walden. En faisant quelques recherches j'ai vu qu'il faisait parti d'une ONG israélienne plutôt pro palestinienne.
Charles Enderlin utilise ce professeur de l'hopital Tel Hashomer pour confirmer les blessures de Jamal. Ce professeur pour effectuer son rapport se base sur une vidéo que talal abu rahma a tourné le 01/10/2000 à l'hopital de Gaza et également sur le rapport médical que lui a adressé les médecins jordaniens de l'hopital dAmman.
Je me suis permis d'exprimer un doute sur cette expertise en invoquant le peu d'objectivité de celle ci et tout comme vous je me suis pris une volée de bois vert de la part de Macina .
Que pensez vous de cette "expertise" dont le but principal est de mettre à mal les révélations du chirurgien Yehouda David.
Salutations

Anonyme a dit…

Pour anonyme

Figurez-vous que j'ai eu a subir le meme sort que vous, lorsque, il y a quelques mois, j'ai eu l'audace d'écrire a Macina que j'émettais des doutes sur l'opportunité d'une initiative qu'il prenait en réponse à la pétition de soutien à Enderlin.
Il a mis mon mail en ligne et a appelé les internautes à me juger en m'accusant de nier le travail d'archive qu'il faisait dans l'affaire al dura. J'avais beau lui expliquer que ce n'était pas ça du tout, il a été jusqu'a me menacer de porter plainte pour harcellement.
Un fou furieux.

Victor PEREZ a dit…

@ anonyme

Je ne connais pas ce professeur, mais il me paraît suspect de pouvoir affirmer une conclusion aussi nette basée sur une vidéo prise par celui par qui le scandale arriva et sur des rapports médicaux transmis par des médecins sans que pour autant ce prof n'examine le blessé de par lui-même.

Mais apparament, pour Macina celà est suffisant pour y croire.

popi soudure a dit…

moi , ce qui me tue : c est le silence d israel et le maintient dans ces fonctions journalistiques d enderlin (ok il est israelien , mais i a fait un mal fou au pays et ceci a de nombreuses fois dans sa longue carriers de reporter )? CA RESTE POUR MOI LE PLUS MYSTERIEUX §