lundi 16 novembre 2015

Islam ou islamisme ?

Vendredi treize novembre dernier ont été assassinés, froidement à Paris, cent trente deux civils vaquant à leurs bons plaisirs. Parmi eux de nombreux touristes. 

Attribuer la responsabilité de leurs départs vers l’au-delà à l’islamisme plutôt qu’à  l’Islam ou inversement ne se posera plus à ces 132 individus !

Le même soir, trois cent cinquante-deux personnes ont été blessées dont au moins quatre vingt dix-neuf en un état d’urgence absolue. Beaucoup d’entre eux resteront handicapés à vie. 

Ces meurtris physiques et psychologiques ne se poseront pas plus la question de savoir si l’islamisme plutôt que l’Islam, ou inversement, est responsable de leurs nouvelles situations !

Quel intérêt !

 Les murailles de Jérusalem aux couleurs françaises

Les centaines de familles endeuillées, voire déchirées par ces drames atteignant leurs proches, soutenues par des millions de leurs concitoyens ne se poseront pas plus cette question de nuance, une subtilité entretenue par les responsables politiques afin de calmer les envies de justice et de châtiments !

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

Elles moqueront éperdument La France qui, en représailles, a attaqué le fief de l’Etat islamique dans l’est de la Syrie, sachant que cela fera rire aux éclats tout kamikaze se trouvant déjà en Europe ou s’apprêtant à rejoindre ce continent pour y commettre ses forfaits assassins.

Elles railleront sans aucun doute le Premier Ministre français Manuel Valls assurant que « Les jeunes Français doivent s’habituer à vivre durablement avec la menace d’attentats ». Un danger si réaliste, si proche et une inaction gouvernementale si grande qui laissent s’enraciner dans l’esprit commun l’amalgame entre le musulman pacifique et l’assassin potentiel.

Si une chasse à l’homme n’est pas encore envisageable de nos jours, elle le devient de plus en plus !

Aux responsables français mais aussi européens d’établir, en conséquences, durablement et définitivement cette nuance entre Islam et islamisme.

A cette fin, il est urgent que les autorités ferment toutes les mosquées, les écoles et les centres culturels ou est prônée et instruite la haine de l’autre, qu’il soit femme, incroyant, homosexuel, ou d’une autre religion. 

Qu’elles expulsent les Imams refusant les valeurs occidentales, qu’elles enferment les extrémistes du Coran et imposent un Islam de France intégrant et s’imprégnant du mode de vie local.

En parallèle, la communauté musulmane française se doit de descendre en masse et seule dans la rue pour hurler son refus que les terroristes parlent en son nom ! Une communauté qui a déserté jusqu’à présent le combat national et les manifestations dénonçant les assassinats au nom de leur dieu. 

Quelles que soient les victimes !

Faute de ces deux actions urgentes et nécessaires à une vie apaisée entre communautés, une guerre civile est à prévoir dans le monde occidental, les terroristes de l’Islam n’ayant pas le projet de déposer leurs armes et intentions de devenir les maîtres du monde afin de servir leur Allah.

Un dieu assoiffé de sang et servi par des tarés.

20 commentaires:

Réal Bergeron a dit…

Cette Islam dont on en a fait une idéologie politique à la face même de ses croyants qui sont restés passifs à cette dérive islamiste.

Les musulmans ont été les premiers a subir la terreur et la ségrégation ( sunnite-chiite ) qui a créé cette idéologie monstrueuse islamiste qui au nom de leur dieu, cible un califat mondial.

L'histoire a démontré à l'EI, qu'AL-Qaïda a failli en ciblant les USA parce que trop puissants.

La stratégie de EI est songée et remarquable, créer la terreur parmi des populations pour inciter des immigrations envahissantes qui leur permet d'y faire passer leurs cellules djihadistes dormantes partout dans ces territoires, mous, reconnu comme sociétés ouvertes.

L'Europe, dans son union, est un continent idéal pour eux car concidérée comme, molle, dans son ouverture à l'autre.

L'humain a tendance à l'oubli mais il faudra cette fois-ci tenter de garder en mémoire que dans le récent drame de Paris, ce sont des français qui ont tué d'autres français au nom de la mouvance djihadiste.

Ce n'est pas en montrant le bombardement d'un supposé fief de, daesh, qu'on anéantira cette mouvance islamiste sanguinaire mais bien en combattant ses commanditaires et ses fournisseurs d'armement. Et par la suite, passer le balais dans les territoires qu'il contrôle.

Il faudra s'y mettre car il y a urgence avant que cette mouvance islamiste gangrène mondialement.

Josiane a dit…

Votre question est un peu idiote. L'Islam n'a rien à voir avec l'islamisme.

Il faut combattre le deuxième, évidemment.

Josiane

Victor Perez a dit…

Josiane,

Devant votre "expertise" je m'incline !

Josiane a dit…

Excusez moi d'avoir mal dit ce que je voulais dire. Un raccourci trop provocateur.

Josiane

Victor Perez a dit…

Josiane,

Tellement raccourci et provocateur que vous avez oublié que l'Islam est la base de l'Islamisme qu'il faut combattre.

Josiane a dit…

L'islam, le christianisme, le judaisme, etc sont des religions.

L'islamisme est un extrémisme, une création de l'homme, pour faire le mal. Toutes les religions ont leurs extrémismes. Il faut les combattre avec la difficulté que les participants se servent des religions comme boucliers.

Ce n'est pas une mince affaire.

Josiane

Victor Perez a dit…

Josiane,

On est donc d'accord, si toutes les religions ont leur extrémisme (ce qui reste à démontrer pour ce qui concerne le Judaïsme) l'islamisme est l'extrémisme de l'Islam.

Il faut donc modifier cet Islam des cavernes pour le rendre compatible avec nos valeurs que le Judaïsme et le Christianisme ont adopté depuis fort longtemps.

Anonyme a dit…

Islam : une religion. Islamisme, issu d'une interprétation des textes comme purent l'être l'inquisition ou plus récemment un certain messianisme "judéo-israélien".

Tous les textes religieux contiennent des horreurs qu'il est bon de remettre en contexte ou d'en saisir les paraboles. Evidemment lorsqu'un abruti haineux lit certains hadiths appelant à tuer les juifs (par exemple) il ne remet pas ça en contexte de lutte entre le prophète et les tribus juives ... au VIème siècle(encore une fois par exemple)

Par contre je suis ravi par cet article. Vous démontrez par votre "compassion" envers les victimes des attentats que l'on peut s'opposer fermement aux politiques d'un pays sans haïr ou souhaiter la mort de ses citoyens. Vous pouvez donc maintenant comprendre que l'on peut s'opposer aux actions de bibi sans souhaiter le massacre d'israéliens pour autant... Merci

Gégé

Victor Perez a dit…

Gégé,

Vous auriez de la peine à démontrer que le "messianisme judéo-israélien" menace la planète comme le firent l'inquisition et les croisades ou l'islamisme de nos jours. Des fous il y en a dans chaque peuple, même le plus inoffensif.

S'opposer à bibi s'avère n'être qu'un soutien aux "palestiniens" refusant toute solution comprenant un état-nation pour le peuple juif. Soutient valant celui à l'inquisition tirée du Nouveau Testament et refusant tout droit aux Juifs et l'islamisme refusant de voir des Juifs libre et indépendants, non dhimmis sur une terre ayant été colonisée par l'Islam.

Si moi j'ai de la compassion envers les victimes du bébé de l'Islam, vous êtes loin d'en avoir pour le peuple juif souffrant depuis plus de 100 années contre le terrorisme refusant son droit à l’autodétermination.

A chacun ses valeurs.

Josiane a dit…

Les palestiniens sont peut être un cas à part. C'est surement un peuple qui défend sa terre avec ses petits moyens.

On peut trouver des "raisons" aux israéliens mais les palestiniens font ce qu'ils peuvent me semble t il.

Mais c'est un débat qui ne trouvera pas de fin.

Josiane

Victor Perez a dit…

Josiane,

Vous avez raison, les "palestiniens font ce qu'ils peuvent"....pour détruire l'état du peuple juif.

Que vous ne vous en rendiez pas compte n'est pas pour m'étonner.

Anonyme a dit…

"Vous auriez de la peine à démontrer que le "messianisme judéo-israélien" menace la planète comme le firent l'inquisition et les croisades ou l'islamisme de nos jours."

Le "soucis" du Mont du Temple/esplanade des mosquées pourrait très bien enflammer le Proche Orient si tant est qu'il en ait besoin. La colonisation inéluctable et irréversible aura aussi des conséquences. Israël possédant des pétards nucléaires et certainement bientôt ses voisins... Si, il me semble que la planète est un poil menacée quand même. Pas beaucoup plus que le conflit indo pakistanais ou les tensions en mer de Chine, mais quand même ça reste tendu.

"S'opposer à bibi s'avère n'être qu'un soutien aux "palestiniens"". Ah bon... Dans la même veine vous diriez "s'opposer à Valls s'avère n'être qu'un soutien à Daesch et au terrorisme qui a frappé Paris" que ce serait aussi ridicule.
Soyons sérieux. S'opposer à la droite n'est pas forcément "uniquement" un soutien aux palestiniens, et un soutien aux palestiniens ne signifie pas non plus une volonté d'exterminer les citoyens israéliens.

"Si moi j'ai de la compassion envers les victimes du bébé de l'Islam, vous êtes loin d'en avoir pour le peuple juif souffrant depuis plus de 100 années contre le terrorisme refusant son droit à l’autodétermination."
Déjà merci de vous soucier de ma compassion mais vous êtes tombé à côté.
Et ensuite c'est un peu plus compliqué que ça. L'autodétermination des israéliens ça se passe un peu chez eux déjà, et je ne vous ferais pas l'affront de vous expliquer qui refuse de négocier sur les frontières et installe de plus en plus de colons afin de mettre le monde devant le fait accompli. Les arabes utilisent des méthodes détestables, le terrorisme est inacceptable quel qu'en soit l'objectif, mais les israéliens ne sont pas des anges purs non plus.

gégé

Josiane a dit…

Imaginez qu'un pays veuille prendre le vôtre.... vous feriez quoi ?

Détruire Israël n'est surement pas actuellement dans leurs visions. Ce qui ne veut pas dire qu'ils ne pourraient pas y penser un jour, mais quand même. Ce n'est pas si sûr que ça.

Josiane

Victor Perez a dit…

Josiane,

Quel pays Israël a t-il volé ?

Que la propagande antisémite vous a lobotomisé ne fait pas des Juifs des voleurs.

Quant à assurer que les "palestiniens" ne rêvent pas de détruire Israël démontre votre mauvaise foi, votre ignorance ou votre connivence avec ce dessein.

Fin de cet échange. Vous trouverez dans mes articles de quoi comprendre le conflit.

Victor Perez a dit…

Gégé,

"Le "soucis" du Mont du Temple/esplanade des mosquées pourrait très bien enflammer le Proche Orient"

Qui pourrait enflammer le Proche-Orient sinon l'islamisme qui refuse aux Juifs le droit de prier sur son lieu le plus saint ?

Que vous en accusiez le "messianisme judéo-israélien" est donc en accord avec votre triste vision du peuple juif.

S'opposer à Bibi c'est s'opposer à la politique du peuple qui le réélit à chaque occasion. Le peuple étant en majorité pour la solution de deux pays pour deux peuples c'est donc s'opposer à la paix. Ce qui n'est pas le cas de vos amis "palestiniens".

Par ailleurs, lorsque vous vous opposez à Bibi je ne crois pas que la politique économique ou sociale soient votre préoccupation. Prendre Valls comme contre-exemple et donc des plus stupide.

Quant à " L'autodétermination des israéliens ça se passe un peu chez eux déjà"...Il faudra que vous me démontriez que les "palestiniens" ont quelques droits légaux ou historiques sur ces territoires.

J'attends donc que vous me contiez leur passé ainsi que celui de leur pays la "Palestine".

Que je sache, avant 1946 il y avait une Palestine mandataire sur laquelle vivait deux peuples. Les Juifs et les Arabes.

En 1946 les Arabes reçurent 80% de cette région pour y créer la Jordanie. Affirmer que les Arabes ont encore des droits sur la partie devant devenir à la même date israélienne est faire le jeu du refus musulman de tout pays pour le peuple juif.

Et donc le jeu de l'islamisme. Celui-ci peut compter sur un grand nombre d'idiots utiles comme vous.

Fin de cet échange. Lisez mes articles vous y trouverez toutes les réponses à votre questions sans intérêts.

Marcel a dit…

Je ne comprendrez jamais que vous parliez de Jordanie chaque fois qu'on vous parle de palestiniens. L'histoire n'explique pas tout.

Appelons les habitants de Cisjordanie, Judée Samarie, les "quisontlà". Ces derniers ont des droits sur leur terre, non ? L'histoire ne leur en donnera pas une autre...

On doit les supprimer ou quoi ?

Marcel

Victor Perez a dit…

Marcel,

L'histoire n'explique pas tout ?

Les Juifs se trouvent aussi sur ces terres depuis des millénaires, sauf nettoyage ethnique de la part des Jordaniens entre 48 et 67.

Appelons les des Israéliens de Judée et de Samarie.

Ils ont donc des droits. On partage donc la Judée et la Samarie ? Le peuple israélien est d'accord. Pas vos protégés ! Ils ne sont pas même d'accord à un état pour le peuple juif dans la ligne verte !

Vous avez de drôles de combats !

Marcel a dit…

Les juifs qui sont en Cisjordanie ne sont pas des israéliens mais des palestiniens. A force de vouloir mettre en avant les juifs, vous voulez leur donner des droits qu'ils n'ont pas.

Il y a aussi des juifs en France, et ils sont avant tout des français ! Le fait qu'ils soient juifs n'intéresse personne, à part eux.

Marcel

Victor Perez a dit…

Votre propagande à deux sous ne m'intéresse pas. On va donc mettre un terme à cet échange. Mais pas avant de vous rappeler que le pays "Palestine" n'a jamais existé, il ne peut donc y avoir de nationalité palestinienne (vos "palestiniens" n'ont donc aucun droit, pas même historique, sur ces territoires) et que les juifs avant de devenir Israéliens en 48 avaient la nationalité de la Palestine mandataire. Soit Palestiniens.

Je vous invite à lire mes articles pour vous instruire sur ce conflit.

Victor Perez a dit…

Marcel,

Apportez moi la moindre preuve que le pays "Palestine" et le "peuple palestinien" ont un passé réel et je reprendrais la discussion.

Pour le moment votre propagande antisémite ne m’intéresse pas. Inutile donc d'insister.