jeudi 19 juin 2014

Visualisation des craintes israéliennes de la paix

Chacun se demande pour quelles raisons les Israéliens exigent tant de garanties avant de seulement penser à élire une coalition gouvernementale acceptant la création d’un état de « Palestine » à leurs côtés.

Une vidéo en anglais, sous-titrée en hébreu, démontre la logique des appréhensions du peuple israélien.

22 commentaires:

Réal Bergeron a dit…

Ce n'est pas une fabulation chez les israéliens que cette responsabilité de sécurité étatique.

L'histoire nous enseigne qu'à maintes reprises, une coalition arabe a tenté, dans ses défaites, de pousser militairement les israéliens à la mer Méditerranée.

En 2005, le désengagement d'Israël de la Bande de Gaza est là un exemple frappant d'une erreur stratégique de sa part concernant sa sécurité.

Comme observateur sioniste, ne m'en cachant pas, je me réjouis de cette montée nationaliste chez les israéliens à l'effet de l'entière récupération souverainiste de la Judée-Samarie.

Par son histoire vécue et expérimentée, Israël n'a autre choix que de posséder des frontières internationales défendables pour la sécurité des israéliens.

sylvieb a dit…

c'est biensur évident mais malheureusement la dialectique du narratif pro palestinien de nos média exagonaux ne feront jamais de tels reportages

Nathalie a dit…

Une fois de plus dans les rêves, sans tenir compte de la réalité des hommes.

Il ne s'agit pas du narratif pro palestinien mais d'une réalité établie par les règles internationales.

La Cisjordanie n'est pas israélienne à priori. Pourquoi vouloir lutter contre cela ?

La Palestine ........

Je suis désolée pour vous.

Nathalie

Victor Perez a dit…

Nathalie,

Je vous cite:

"Il ne s'agit pas du narratif pro palestinien mais d'une réalité établie par les règles internationales"

L'experte que vous semblez être va certainement indiquer aux "pauvres idiots" que nous sommes quelles sont elles ?

Tout comme nous indiquer la preuve que la Judée et la Samarie sont propriétés "palestinienne".

Sinon vous êtes priée de trouver un terrain de jeu à votre mesure. La réflexion est ici nécessaire.

Hanna a dit…

La Palestine ne fut jamais un pays mais une région administrative aux contours changeants selon les époques et les conquérants, avec une capitale Damas, parfois Bagdad, mais jamais Jerusalem sauf pendant les 2 siècles que dura le royaume croisé.
Mais ne remontons qu'au Mandat Britannique (1918-1948): La Palestine britannique comprenait la Jordanie actuelle, la Cisjordanie et Israel. Tous les habitants de cette région étaient nommés Palestiniens par les Anglais comme ils l'avaient été par les Turcs. Une de mes grandes tantes (née à Tiberiade à la fin du 19 ème siècle), qui avait été Juive Palestinienne, sujet ottoman s’était retrouvée après 1918, Juive Palestinienne, sous l' Autorité Mandataire de la Grande Bretagne. Selon les accords Faycal-Weizman, les Juifs auraient du obtenir toute la partie à l'ouest du Jourdain. Ce ne fut pas du gout des Européens et en particulier des Anglais qui décidèrent de créer le royaume de Jordanie pour remercier la famille Ibn Seoud, et ceci d'une manière unilatérale. Les Palestiniens arabes n'ont pas plus de droits sur ce territoire de Judee-Samarie (ou Cisjordanie), délimitée par une ligne d'armistice et non pas par une frontière, que les Palestiniens Juifs devenus Israéliens.
De toute façon, ce n'est pas une question de km. Les organisations palestiniennes le montrent clairement sur leurs cartes: pour eux la Palestine c'est toute Israel. Le Fata'h de Mahmoud Abbas a déclaré cette semaine qu'il n'avait rien contre les Juifs, il voulait simplement que nous acceptions de vivre sous domination arabe. Merci bien mais on a déjà donné.

Nathalie, je ne sais pas qui vous êtes et où vous habitez, mais essayer de "penser hors de la boite" comme on dit en hébreu

Nathalie a dit…

Je ne vous répondrai pas et je vous conseillerais de prendre contact avec d'autres que moi, telle que l'ONU.

C'est facile d'affirmer des choses mais la réalité est différente. Continuez à vivre dans votre monde où Israël a toujours raison contre la communauté internationale.

Nathalie

Victor Perez a dit…

Nathalie allias Joséphine allias Maryse

Avez vous d'autres choix que de ne pas répondre à mes simples questions ?

Evidemment que non puisque vous ne connaissez rien au conflit.

Merci d'être passé. Des sujets futiles vous attendent ailleurs.

Anonyme a dit…

Enfin un discours réfléchi sur ce blog. Ca fait 4° dimension mais c'est appréciable.

Après que penser de ce sondage fait par l'université d'Ariel (Cisjordanie) : 52% des israéliens interrogés sont en faveur d'un retrait partiel ou total de Cisjordanie. 59% considèrent que l'attitude des colons porte atteinte aux relations entre Israël et les États Unis.
A la question si les palestiniens étaient des partenaires pour la paix, 52% pensent que non.

Un referendum pourrait peut-être débloquer la situation

Victor Perez a dit…

Anonyme,

Votre sondage, pour ma part, ne m'étonne pas. les Israéliens sont les seuls à leur très grande majorité pour la solution de deux états pour deux peuples.

Qu'en est-il du "peuple palestinien" ?

Prochain post avec un pseudo ou il ne sera pas diffusé.

Nathalie a dit…

Quand je parle de palestiniens, je parle de ceux qui habitent la terre appelée Palestine par presque tout le monde, la terre que l'ONU a reconnue comme état non membre.

Je ne parle pas de l'histoire, mais des simples habitants actuels.

Quel nom pourrait on donner à ces personnes ?

(je ne connais pas Joséphine ou Maryse, mais passez leur le bonjour de ma part)

Nathalie

Victor Perez a dit…

Nathalie,

Vous devez être maso pour vouloir continuer à recevoir des corrections !

Parlez moi donc de la terre "Palestine". La terre, vous savez, "que l'ONU a reconnue comme état non membre".

Dès que vous m'en dresserez les contours, alors je saurais qui sont vos "palestiniens".

Pour le moment, lorsque l'on parle de Palestiniens, alors je pense automatiquement aux Arabes de Palestine mandataire qui reçurent près de 80% de ce territoire et sont devenus Jordaniens mais aussi aux Juifs devenus après 1948 Israéliens.

Ceux que vous nommez "Palestiniens" sont également des arabes de la Palestine mandataire mais pas plus ou moins Palestiniens que ceux nommés précédemment.

Maintenant, vous pouvez ignorer cette petite leçon d'histoire et continuer à être prise pour une idiote utile à vos "palestiniens", ceux-ci en recherchent perpétuellement afin d'assouvir leur haine du juif faute d'arriver par leurs propres forces à jeter les Juifs à la mer.

Grâce à vous entre autres, l'antisémitisme a de beaux jours devant lui !

Nathalie a dit…

Vous cherchez le mal partout !

Je vous demande juste comment appeler les habitants ACTUELS ? Ils sont en Cisjordanie et à Gaza, et que vous le vouliez ou non, l'ONU a reconnu la Palestine comme état non membre.

Vous n'êtes pas d'accord mais c'est un fait.

Nathalie

Victor Perez a dit…

Nathalie,

La stricte réalité c'est le "mal" ?

"l'ONU a reconnu la Palestine comme état non membre"

Il faut rajouter, si l'on tient à être précis (mais le voulez vos ?) virtuel.

Quant au "peuple" qui habite les territoires bibliques de la Judée et de la Samarie, territoires où habitèrent de tout temps les Juifs sauf suite au nettoyage ethnique jordanien entre 1948 et 1967, il vous faut les appeler les Arabes de la Palestine mandataire.

En fait, vous n'êtes pas d'accord mais votre "fait" c'est du vent ! lol !

Anonyme a dit…

La politique de rétorsion de ce porc de Nétanyahu est toujours aussi dégueulasse : http://www.lepoint.fr/monde/combien-vaut-la-vie-d-un-palestinien-23-06-2014-1838999_24.php Honte sur vous qui cautionnez le pire en réponse au pire. Bande de fous, vous courrez à votre propre perte tout en applaudissant les avancées vers le point de non-retour. Je vous plains, Daily Zouz

Victor Perez a dit…

Daily Zouz,

C'est moi qui vous plains de voir, une nouvelle fois, votre haine prendre le pas sur la réflexion.

A votre lien d'un article écrit par un iranien systématiquement antisioniste pour ne pas dire plus, voici le lien d'une réponse argumentée.

http://www.dreuz.info/2014/06/armin-arefi-le-point-meprise-les-3-lyceens-kidnappes-et-attaque-les-sionistes-comme-minute-dans-les-annees-70/

Un conseil pour conclure, cessez de vous faire du mouron pour nous. Nous maintenons notre barque dans le bon cap.

Anonyme a dit…

"Il faut rajouter, si l'on tient à être précis (mais le voulez vos ?) virtuel."

Un soucis de copié-collé?

Victor Perez a dit…

Anonyme,

J'ai beau me creuser les méninges je ne comprends pas !

Prochain post obligatoirement avec pseudo.

Anonyme a dit…

Une réponse argumentée chez Dreuz????

N'est-ce point le site où il faut payer pour pouvoir écrire un commentaire?

C'est sûr que grâce à ces méthodes l'argumentaire est imparable.

Anonyme a dit…

Le cap vers l'abîme, le messianisme et le repli sur soi : un bien beau futur que voilà...
(c'est un grand jour : vous n'avez pas fait l'amalgame anti-sioniste = antisémite, c.f "systématiquement antisioniste pour ne pas dire plus" vous vous ramollissez Victor, resaississez-vous ! vous allez vous faire doubler sur votre Droite par les allumés de Dreuz.info... ce serait regrettable) D.Zouz

Vincent a dit…

AMHA, il n'a pas compris qu'une coquille s'est glissée, et qu'il fallait lire "vous" et pas "vos". Donc, il attend désespérément quelque chose derrière "vos"... C'est peut-être la raison pour laquelle il a mis un "souci" ...au pluriel?

Victor Perez a dit…

Dailly Zouz,

Je vous laisse ressasser vos fantasmes d'aigri. L’abîme vous l'avez déjà atteins.

Victor Perez a dit…

Anonyme,

Cela vous choque ? Préférez vous la censure du Monde ou de Libération qui, eux, font payer la lecture de leur torchon ?

Prochain post avec pseudo ou vous serez contraint de rejoindre les lecteurs de médias précités.

Chez moi c'est la politesse qui fait office de paiement.