dimanche 25 décembre 2016

Le cadeau de Hanoukka à l’Etat d’Israël de la part de Barack Obama

Barak Obama est un individu lâche et vil. Un Proche et Moyen-Orient en feu et à sang et la trahison des pays alliés seront les principaux legs politiques à la planète de ce Président des USA en bout de mandat.


Le vingt-trois décembre, en ce vendredi soir où le peuple israélien accueillait un repos hebdomadaire bien mérité, il a laissé passer, au Conseil de Sécurité, la résolution 2234 censée contraindre les parties à la paix.

Pour ce faire, le Conseil de Sécurité réaffirme que les « (…) colonies de peuplement dans le Territoire palestinien occupé depuis 1967, y compris Jérusalem-Est, n’a aucun fondement en droit et constitue une violation flagrante du droit international » et « Souligne qu’il ne reconnaîtra aucune modification aux frontières du 4 juin 1967, y compris en ce qui concerne Jérusalem, autres que celles convenues par les parties par la voie de négociations ».

Sauf à être naïf et imaginer que l’Autorité palestinienne concédera, fort de ce soutien, le moindre grain de sable du « territoire palestinien », les frontières internationales de l’Etat d’Israël sont dorénavant connues ! 

Et cela sans que ce pays n’ait voix au chapitre !

Une autre curiosité de cette ‘’paix’’, qui ressemble à un diktat, est que le pays à naître sera, auparavant, nettoyé de la présence de tout Juif. Tel qu’Hitler l’avait rêvé pour l’Europe ! Y compris la Jérusalem biblique, la vielle ville, cité construite par le Roi David et y hébergeant le premier lieu saint du Judaïsme.

Ceux qui suggèrent encore que des négociations futures ont un quelconque intérêt omettront d’évoquer l’exigence musulmane intangible d’un droit de retour, au sein même du seul état juif, non pas des « réfugiés » de 1948 qui se comptent dorénavant en quelques milliers mais de leurs descendances qui se dénombrent en millions.

C’est d’ailleurs, avec bon sens, le seul point que les ‘’palestiniens’’ accepteront de soulever lors d’éventuelles négociations étant donné qu’il est le dernier qu’ils n’ont pas encore obtenu de l’Onu !

Y a-t-il un être sensé estimant que les oukases imposés amèneront la fin de ce conflit centenaire ? Seul l’idiot utile et/ou l’antisémite l’assurera !  

Sauf à accepter l’interdiction immorale faite au seul peuple juif de vivre sur la terre de ses ancêtres, le gouvernement israélien n’a pas d’autre choix que d’ignorer cette résolution. L’avenir dépendra donc des actes des pays désireux d’obtempérer à la demande onusienne « (…) de faire une distinction, dans leurs échanges en la matière, entre le territoire de l’État d’Israël et les territoires occupés depuis 1967 ».

Plus simplement dit, un boycott des produits juifs mais aussi des entreprises étrangères commerçant avec les Juifs de Judée, Samarie et Jérusalem.

La pax obamanienne confirme que la planète file un très mauvais coton !

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog

8 commentaires:

Mato a dit…

A donner des leçons en matiere de construction aux autres, cela donne bonne conscience à ceux qui laissent prospérer chez eux le mal logement baptisé ''mixité sociale'',les zones de non droit, ou les bidonvilles!

Réal Bergeron a dit…


Ça devient redondant de toujours être en mode défensif devant les provocations du machin ( ONU ) supporté par les fabulateurs pro-arabes.

C'est le soulagement pour, Barak Hussein Obama, après 8 ans à retenir intérieurement son sentiment antisioniste.

Obama, ne se rend pas compte que c'est le plus beau cadeau à Israël de la part d'un Président des ÉUA antisioniste.

C'est ce qui ne pouvait arriver de mieux pour Israël.

Ça permettra à Israël, après s'être enlever les doigts dans le nez et de proclamer une fois pour toute, ses souverainetés territoriaux sur les territoires dit " en litige ".

Longue vie à Israël, 2017 pourrait lui être une année charnière.

Pierre a dit…

Déjà une première leçon, une leçon de savoir vivre. Insulter et humilier un allié indéfectible - visite de Biden, incruste au congrès, immiscions dans les campagnes et j'en passe - peut le pousser à être beaucoup moins indéfectible.

Et bien plus important. Comme le dit justement Bergeron, cela peut être une opportunité pour Israël de clarifier la situation : occupation, annexion, status quo... de toutes façons toute contraignante que soit cette résolution elle n'a pas les outils pour contraindre Israël à quoi que ce soit.

Inutiles donc les babillages de pucelle effarouchée assénés par Netanyahou depuis quelques jours si ce n'est pour des raisons de politique intérieure.

Autre point si Trump suit la promesse toute idéologique de déplacer l'ambassade US, en croyant faire plaisir à Israël, le feu qui prendra au Moyen Orient enverra cette résolution aux oubliettes de l'Histoire.

Il est donc trop tôt pour s'exciter dans un sens ou dans l'autre sur les conséquences.

Le seul point qui est réellement nouveau c'est que les USA ont montré qu'il ne faut pas pousser le bouchon trop loin.

Mais ça qui ne s'en doutait pas?

Victor Perez a dit…

Pierre,

Le gouvernement Obama n’a jamais été un ‘’allié indéfectible’’ mais les USA oui. Inutile de rappeler la conduite immonde de celui-ci envers Netanyahou et sa politique anti-israélienne quelque peu maintenue par l’intérêt bien compris de l’argent et les votes des Juifs, pour sa réélection et celle de Clinton, et la pression de l’amitié sincère du peuple américain envers l’allié Israël.

Dès lors que plus rien ne le retenait chacun a pu voir sa triste attitude, indigne d’un homme d’état. Ne pas avoir agit de la sorte durant ces 8 années de présidence démontre le bonhomme.

Pour ce qui concerne les ‘’babillages’’ de Netanyahou il a agit en parfait homme d’état. C’est son silence face à une telle traîtrise de la part des puissances occidentales qui aurait était incompréhensible. C’est un tel silence qui guide la politique de vos dirigeants d’où la faillite des pays qu’ils dirigent.

Quant à la réaction violente du monde musulman dès lors que l’on reconnait la propriété réelle et les droits légaux et historiques du peuple juif sur la terre ancestrale elle ne m’étonnera pas. Elle existe depuis le 19éme siècle et la renaissance du foyer juif.

Ne m’étonne pas non plus votre soumission à cette menace perpétuelle. Vos dirigeants sont représentatifs de celle-ci !

Heureusement que nous ne comptons pas sur votre aide ni sur celle de vos semblables si prompts à condamner la légitime défense israélienne et si lents à dénoncer cette hargne musulmane antisémite.

Si cela était, Israël aurait disparu depuis très longtemps. Ce qui, vous l’aurez remarqué, n’est pas le cas ! lol !

Pierre a dit…

Quel joli retournement de situation vous me faites là.

Combien de véto-boucliers a posé l'administration Obama concernant Israël? https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_vetos_exercised_by_the_US_government_in_the_UN_Security_Council

Quelle administration avec la Russie a permis la destruction de la dissuasion chimique syrienne?

Quelle administration a fait le plus gros chèque jamais fait à Israël?

etc etc.

Mais je suppose que "l'anti-israélisme" d'Obama vient du discours du Caire. Un discours équilibré dans lequel chacun a lu ce qu'il voulait lire. pour certains de la faiblesse, pour d'autres une opportunité de paix, pour d'autres encore de l'antisémitisme.
A moins que ce ne soit le traité avec l'Iran qui marque la fin du boycott international de l'état perse?

Soyez honnête, celui qui n'a cessé de détériorer les relations c'est en très grande partie Netanyahou. Je peux rajouter à ce qui j'ai déjà listé sa communication abjecte et insultante reprise par tous les sites pro-israéliens de droite et d'extrême droite.
Sérieusement. L'humiliation au congrès, le soutien à ses adversaires politiques sur une réélection ou l'humiliation de Biden vous appelez ça des gages de bonne camaraderie ou des coups de poignard dans le dos?

Quant à la réaction de votre premier ministre ce n'est pas celle d'un homme d'état mais d'un homme politique qui voit ses voix partir vers Benett. Elles partiraient vers feu shalom archav il saurait très bien s'adapter.

La réaction du monde arabe si l'ambassade est déplacée? Sans même avoir besoin de contester vos arguments qui tiennent plus à l'idéologie qu'au droit, c'est un fait et il faudra en tenir compte qu'on soit d'accord ou non. Si les états arabes ont maintenant une relation pacifiée, voire des accords avec Israël ce n'est pas le cas des populations. Le constater n'est pas l'approuver. C'est un élément de la réflexion. Un élément que Friedman doit très bien avoir intégré. Êtes vous sûr que c'est un "bon ami" finalement?

Quant à mes "semblables" lol, je ne sais pas ce qu'ils en pensent mais ce qui est sûr c'est qu'en s'aliénant ses propres alliés comme Israël le fait depuis 67 et surtout depuis le retour de Netanyahou aux affaires, c'est plus mettre en danger Israël que le défendre.

Victor Perez a dit…

Pierre,

Vous confondez Obama et le pays USA. Si Obama aurait pu agir librement comme il l’a fait récemment, nul doute que votre liste minable aurait été beaucoup plus longue.

A votre liste actuelle, je pourrais ajouter l’Iran et le nucléaire, son silence sur le réarment du Hezbollah, son exigence d’excuses pour le tyran turc, son exigence d’un arrêt total des ‘’colonies’’ et son laisser aller pour ce qui est du terrorisme ‘’palestinien’’, la création de l’état islamique, la chute de la Lybie et le self service concernant les armes de ce pays, …..

A cela vous pouvez rechercher les liens de toutes les condamnations systématique antisémite à l’ONU et ailleurs qui l’ont laissé froid, sans même un désir de condamnations onusiennes contre d’autres qu’Israël.

Bref ! Votre pensée reflète parfaitement votre soumission à la doctrine ambiante qui annone ‘’droit international’’ oublieux que le monde musulman a refusé la résolution 181, a interprété la 242 à son avantage ou encore bafoué toutes les résolutions qui ont contraint Israel à ne pas gagner franchement le combat du moment.

Que vous souhaitiez à Israël un dirigeant ressemblant aux vôtres n’est pas pour m’étonner. La preuve étant que vous voyez une humiliation faite à Biden lorsqu’est annoncé des constructions et une humiliation à Obama lorsque Netanyahou vient informer le congrès du danger nucléaire que court son pays suite à l’accord avec l’Iran.

En un mot, le juif doit fermer sa gueule et dire merci !

Comme vous face à la colère des peuples arabes si l’on ne leur obéit. Mais nous ne sommes pas vous. La preuve, Israël est devenu un état fort, riche et doué d’un savoir que beaucoup jalousent. Cela sans votre aide ni celui d’aucun dhimmi vous ressemblant, mais avec l'aide entre autre de Netanyahou et de ses supporters. lol !

Ceci dit, je n’ai nulle intention de me lancer avec vous à un échange qui deviendra stérile par suite de vos oublis systématique dérangeant votre petite ‘’réflexion’’.

Fin de l’échange. Inutile d’écrire une réponse elle ira directement à la poubelle.

Réal Bergeron a dit…

M. Victor Perez, je me permets d'être hors sujet pour vous réitérer ainsi qu'aux vôtres mes meilleurs souhaits pour cette nouvelle année 2017.

PS/ Continuez votre démonstrative défense du Juif et de l'État d'Israël en sachant que vous avez mon appui sincère.

Victor Perez a dit…

Réal Bergeron,

Je vous en remercie et vous souhaite, ainsi qu'à tous les lecteurs de mon blog, une bonne année 2017 avec la Santé, joie et prospérité. Et une paix véritable au pays et au peuple que nous aimons