lundi 16 mai 2016

Comprendre la France c’est éradiquer Israël

La France tient à se faire comprendre en ce qui concerne le conflit proche-oriental. Pour cela, le Ministère des affaires étrangères publie, sur son site, un texte intitulé : « Israël / Palestine : 9 clés pour comprendre la position de la France ».

Un texte qui force ceux qui savent lire entre les lignes à s’interroger quant à sa réelle compréhension du conflit, voire sur son parti pris !

« Qui la France soutient-elle ? » interroge benoîtement le texte ! L’Etat d’Israël, évidemment, depuis 65 ans (sic) : « elle défend le droit d’Israël à exister, à vivre en sécurité et sa pleine appartenance à la communauté des nations souveraines ».

C’est gentil tout plein !

Les nouveaux électeurs français

C’est probablement pour cette raison que « le 22 novembre 1974 la France a voté en faveur de la reconnaissance de l’OLP au sein de l’ONU en tant que membre observateur » nous rappelle le ministère.

Une organisation reconnue, alors, comme terroriste.

« François Mitterrand a été le premier président français à exprimer devant la Knesset, en 1982, l’objectif de création d’un état palestinien ».

La même année il s’employa à sauver, des mains militaires israéliennes, les criminels Yasser Arafat et ses hommes se trouvant au Liban et désireux, quatre années durant, d’assassiner les Israéliens se trouvant à portée de leurs missiles.

« En 2010, la France a rehaussé le statut de la Délégation générale de Palestine en France. Elle a voté en faveur du statut d’Etat observateur non-membre de la Palestine aux Nations Unies en novembre 2012, et en faveur de l’érection du drapeau palestinien à l’ONU en septembre 2015 ».

Il y manque, curieusement, le rappel du soutien français en 2011 à l’adhésion pleine et entière de la ‘’Palestine’’ à l’UNESCO ! Bizarre ! Cette absence, serait-elle due à sa participation récente à l’islamisation des sites religieux du Judaïsme ?

Certains le jureraient !

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog

Ceci dit, avec toutes ces ‘’gestes si amicaux’’, qui ‘’comprend’’ encore ce pays lorsqu’il appelle solennellement « Israël au plein respect du droit international humanitaire et à faire preuve d’un "usage proportionné de la force", notamment lors de la guerre à Gaza de l’été 2014, qui a fait plus de 2 100 victimes » ?

Tous des civils bien sûr !

Outre que les amis se protègent l’un l’autre, ils se disent aussi la vérité ! Les amis c’est fait pour cela dit-on !

« La France condamne la ‘’colonisation’’ israélienne. (…) La colonisation est illégale au regard du droit international (notamment au regard de la IVe Convention de Genève et de plusieurs résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies) ».

Au-delà que la Convention de Genève parle de « territoires appartenant à un état », ce qui n’a jamais été le cas pour les régions de la Judée et de la Samarie, chacun cherchera, par ailleurs, vainement les nombreuses ‘’résolutions du Conseil de Sécurité ‘’ assurant « l’illégalité » de ces implantations israéliennes !

La France s’égare t-elle dans des mensonges ? C’est à le croire !

Au final, quelle « Paix » ce pays défend-il ?

« Dans cette perspective, la France a défini, avec ses partenaires européens, les paramètres qui doivent présider à une résolution du conflit :

- des frontières basées sur les lignes de 1967 avec des échanges agréés de territoires équivalents ;
- des arrangements de sécurité préservant la souveraineté de l’Etat palestinien et garantissant la sécurité d’Israël ;
- une solution juste, équitable et agréée au problème des réfugiés ;
- un arrangement faisant de Jérusalem la capitale des deux Etats ».

Il n’y a que de véritables ‘’amis’’ pour suggérer à Israël de se retirer, peu ou prou, au bas des collines de Judée et de Samarie, donnant ainsi toutes possibilités aux criminels du Hamas, du Hezbollah, du Djihad islamique, ou encore de l’Iran et sans oublier ceux du Fatah de Mahmoud Abbas, de tirer le juif lors de leurs moments de loisirs du haut de leurs positions !

Il n’y a que des ‘’amis sincères’’ qui oseraient proposer, sans l’énoncer explicitement mais toujours au nom de cette ‘’paix’’ qui leur tient tant à cœur, le retour de centaines de milliers d’étrangers musulmans revanchards -seuls ayant droit au monde d’être des ‘’réfugiés’’ de pères en fils- au sein du seul état du peuple juif de la planète !

Tout simplet garantirait, en conséquence, la fin du caractère de refuge de cet état contre l’antisémitisme par le seul jeu démographique. Mais pas ‘’l’amie’’ France !

Il n’y a enfin que des ‘’amis’’ très proches pour exiger du peuple juif de renoncer à Jérusalem-est, et donc à la veille ville de David et son Mont du Temple premier lieu saint du Judaïsme, et de se contenter de Jérusalem-ouest, déjà pleinement entre ses mains et nullement mis sur la table de négociations !

En revanche, ces sacrés ‘’amis’’ n’ont pas encore affirmé, haut et fort, le retrait total nécessaire des ‘’colons’’ juifs de la Judée et de la Samarie, rendant, de ce fait, ces territoires judenrein. Mais cela ne devrait pas tarder. Hitler et le national-socialisme peuvent dormir en paix. La relève est là !

A l’analyse des ‘’neuf clefs pour comprendre la position de la France’’, nul ne pourra plus se targuer de ne pas saisir son objectif.

Un objectif qui donne la nausée en pensant à ce qu’est devenue celle qui se décrie comme étant la Patrie des droits de l’homme. Y compris lorsqu’il est juif.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Si le monde arabe est dès la deuxième guerre mondiale braqué contre Israël ou contre la population juive vivant en Israël, ce n'est pas pour des clous.

Le monde chrétien, vatican en tête ne tolère en aucun cas de laisser la "place" aux juifs en terre d'Israël et spécialement en ce qui concerne Jérusalem.

Que reste t-il du christianisme lorsque Jérusalem et Israël revient aux enfant d'Israël ?

Si il y a bien un endroit où hitler et le vatican a étroitement collaboré, c'est bien en ce qui concerne la présence juive en Israël et à Jérusalem, hitler, l'inculte n'avait pas l'intention de s'en prendre à la "Palestine" avant 1941, ce n'est que suite à la visite du banquier et ami françois genoud que les orientations du monstre change envers Israël. Avant 1941 hitler ne voyait n'était pas contre l'idée d'envoyer les juifs d'Europe en Israël, ce n'est qu'après les multiples visites de ce françois genoud, qui ne tarda pas de lui présenter le tristement célèbre mohammed amin al-husseini qu'hitler changea ses plans et partagea avec les pontes du vatican de ne pas laisser Israël aux juifs et voir pour une "autre" ""solution"", connue plus tard somme nous le savons sous le nom de ""solution"" finale !!!

mohammed amin al-husseini avait déjà expérimenté les meurtres à grande échelle lors de son incorporation dans le camp de Smyrne au sein des troupes ottoman, camp dans lequel des dizaines de milliers d'arméniens avaient été exterminés de manière industrielle en 1915. Lors de sa rencontre avec hitler et par le truchement de françois genoud, banquier lausannois mort paisiblement à l'âge de 81 en 1996. Ami de plusieurs papes et proches de piXII, il était également le banquier du vatican et celui de la fortune personnelle d'hitler, il devint également le banquier de mohammed amin al-husseini et plus tard, le conseiller financier d'arafat auprès de la banque Pictet&cie à Genève.

Moshé d'Ashdod

Réal Bergeron a dit…


Comme elle peut être prétentieuse cette République française en prenant l'initiative d'un forum à huis clos pour forcer Israël à la soumission. Cette France veut démontrer qu'elle marche la tête haute mais la réalité est tout autre, elle marche la tête haute parce qu'elle est dans la merde jusqu'au cou.

Chantage diplomatique français à l'endroit d'Israël :« Si Israël ne se met pas à genoux à la suite du forum antisioniste à huis clos concernant le conflit territorial créé par les squatters arabes, nous la France, reconnaÎtrons diplomatiquement à ces mêmes squatters arabes un État dit " Palestine " ».

Quelle solution et pour quel " pays " l'éventuel forum à huis clos projeté par la France, composé d'antisionistes mondiaux, veut-elle solutionner et créer prétentieusement, elle qui traîne dans son placard de véritables colonisations qui pourraient venir la hanter.

Il ne peut pas être caché, pour la France, son antécédent latent d'antisémitisme historique durant l'occupation nazi. L'histoire doit servir de mémoire et de mise en garde.

Un beau vaudeville en perspective que cet éventuel forum à huis clos, ramassis des plus grands antisionistes mondiaux cachant, eux, de véritables et scandaleuses colonisations dans leur placard.

Pour les idiots utiles, pro-arabe, l'histoire du Proche-Orient débute à la suite de la défensive Guerre de Six Jours, à l'invention par Yasser Arafat ( Abou Ammar ) d'une fallacieuse identité dite " palestinienne " pour les squatters arabes. Pour l'avant défensive Guerre de Six Jours, ces mêmes idiots utiles, d'aujourd'hui, aiment ignorer et balancer à la poubelle l'histoire car incapables historiquement de prouver une quelconque identité dite " palestinienne " pour les présents squatters arabes du Proche-Orient.

Longue vie à toi Israël et ne laisse jamais personne s'approprier un seul mètre foncier de ton territoire historique.

Réal Bergeron a dit…



Encore une fois pour la France, tout semble foiré dans un projet à mettre Israël à genoux ( soumission ).

Depuis son occupation et sa collaboration au nazisme, la France porte honteusement cette cicatrice d'infériorité à l'endroit des grandes Nation mondiales.

Pour se donner une certaine notoriété de puissance crédible à régler les conflits mondiaux, elle s'écrase encore, en trébuchant sur les gaffes des guignols qui la composent.

Elle nous laisse avec l'image, par ses improvisations gouvernementales, de la fable de Jean de la Fontaine :« La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf ».

http://jforum.fr/tag/hollande-les-bras-ballants


Anonyme a dit…

C'est assez amusant de constater qu'ils s'estiment d'autant plus capables de regler les problemes des autres qu'ils sont encore plus incapables de regler les leurs.
Franco