dimanche 1 septembre 2013

Rony Brauman ou la haine de soi

Rony Brauman est un ancien président de Médecins sans frontières et de nos jours, professeur à Sciences Po. Dans une interview publié dans Le Monde, il affirme que « Les frappes ciblées s'imposent car Al-Assad a franchi un palier symbolique ». « Même si les membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Chine) ne sont pas d'accord, alors qu'ils l'étaient au moment du conflit libyen ? » lui demande le journaliste Nicolas Truong.

Sa réponse vaut le détour !

« Oui, on peut s'affranchir du Conseil de sécurité de l'ONU. Les précédents ne manquent pas ! Le tort de Kadhafi a été de se fâcher avec tout le monde. Car la "responsabilité de protéger" ne s'applique en pratique qu'à ceux qui n'ont pas de protecteurs puissants. Ailleurs, en Birmanie ou en Israël, les auteurs d'exactions ont des parrains qui les mettent à l'abri des sanctions ».

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

Voir mis au banc des accusés l’Etat d’Israël à tout propos n’a plus rien de surprenant lorsque l’on connaît l’idéologie morbide d’extrême gauche qui anime ce prof de science politique. Ce qui peut surprendre, en revanche, est la force de conviction de celle-ci lorsqu’il s’agit du peuple juif. Nul ne s’offusque, n’objecte dès lors sont affirmés des mensonges sur ce pays, tant l’air ambiant est malsain.

Pas même le journaliste n’a cru devoir réagir !

Que l’Etat d’Israël soit installé au niveau de la Birmanie est donc devenu plausible ! Un pays qui a été une dictature militaire de 1962 à 2011 et est classé, par les organisations internationales des droits de l'homme, parmi les pires pays du monde en matière de libertés publiques. La liberté de la presse et les droits de l'homme n'existent pas, le pouvoir judiciaire n'est pas indépendant de l'exécutif et les partis d'opposition sont interdits.

Ce qui conduit, indubitablement, à des exactions !

Le saint d’esprit peut-il accepter cette fausse équivalence ? Bien sûr que non ! Ce qui n’empêche nullement l’Etat d’Israël d’être imbattable en nombre de condamnations annuelles de la part du Conseil des Droits de l’homme !

Ce qui doit faire plaisir au prof et dément, pour le moins, une quelconque protection du parrain US !

Mais lorsque Rony Brauman pense ‘’ exactions ’’ en ce qui concerne l’Etat d’Israël il pense autres faits.

Comme, par exemple, le massacre de Sabra et Chatila commis par les phalangistes chrétiens et si abondamment et généreusement attribué à Tsahal.

Il pense aussi au ‘’massacre’’ de Djénine, lequel l’ONU a reconnu son côté imaginaire.

Il pense encore au rapport Goldstone sur le conflit dans la bande de Gaza fin 2008, lequel accuse l’Etat d’Israël d’avoir commis des actes pouvant constituer des ‘’crimes de guerre’’ et peut-être, dans certaines circonstances, des ‘’crimes contre l'humanité’’.

Rapport que son Président, le juge Richard Goldstone, assure, après réflexion dans un article paru dans le Washington post, ‘’qu’il aurait été différent s’il avait su, à l’époque, ce qu’il sait maintenant’’.

Il pense enfin, et sans que cette liste ne soit exhaustive, au blocus de la bande de Gaza alors que le rapport onusien Palmer l’a jugé légitime.

Ce sont ces fausses accusations et beaucoup d’autres, mises bout à bout et continuellement répétées, assénées qui ont fait que cet état est aujourd’hui si peu estimé et presque devenu un état paria.

Rony Brauman, né à Jérusalem et juif, est, rappelons le, professeur de politique dans une des écoles les plus prestigieuses de France. Chacun se doutera donc de l’effet néfaste qu’il sème dans les esprits de ses étudiants dès lors qu’il s’agit de l’état qui l’a vu naître. D’autant plus lorsque sont soulignés ses propos de 2006 : « Je pense que si j'avais été, à l'époque, en situation de prononcer un jugement, je ne crois pas que j'aurais été favorable à la création de l'état d'Israël ». 

La perfection dans la haine de soi !

3 commentaires:

Tamara a dit…

Tiens, il est encore là avec ses haines incompréhensibles ! Mais ce qui est incompréhensible c'est de constater les bêtises dont est capable une personne intelligente ; mais on a l'intelligence qu'on veut et pour qui on veut !
Israël est légitime et il le sait très bien puisqu'en 1948, les palestiniens d'après 1967 (quelle autre bêtise de les laisser prendre ce nom...) comme on les appelle jusqu'aujourd'hui, vivaient et faisaient venir d'autre populations des environs, dans une terre qui n'était qu'un mandat britannique, mandat qui s'est permis de faire distribuer des terres à qui veux-tu, en voilà et qui n'a laissé que très peu de surfaces à Israël et sa capitale toute Jérusalem ! Ceci à l'adresse de gens qui font semblant de l'ignorer ! Tamara

Georges Brandstatter a dit…

Rassurez-vous, il n'est pas le seul dans sa quête de haine envers l'Etat d'Israel, on peut en trouver d'autres à l'Université de Tel-Aviv comme par exemple Shlomo Sand, j'ai eu avec lui une entrevue orageuse en présences de nombreux étudiants, c'était avant la publication de son premier "Chiffon".
Mais les raisons de cette haine sont profondes dans leur psychologie.

JP CG CG a dit…

ça se trouve qu'ils ont des amants islamistes