mercredi 23 novembre 2011

L'Islam qui force l'islamophobie


Petite explication sur l'Islam faite par Anne-Marie Delcambre, Docteur en études islamiques et auteur de nombreux livres sur Mahomet et l’Islam. Citations de hadits, ensemble des traditions relatives aux actes et aux paroles du prophète et de ses compagnons ayant vécu il y a plus de quatorze siècles. Extraits qui nous font passer du sourire à l’horreur et nous font comprendre combien est grande la différence entre nos civilisations.



8 commentaires:

Naibed a dit…

Dans un excellent petit livre [1], intitulé : L’Islam des interdits et organisé de façon pédagogique, selon 23 thèmes faisant chaque fois l'objet d'un chapitre court mais néanmoins bien référencé [2], l'auteur montre que bon nombre d’interdits ne sont pas des dérives mais font bien partie de l’islam et se retrouvent dans le Coran ou dans la tradition la plus établie. Par exemple, au temps du Prophète on ne permet ni peinture, ni sculpture, ni musique en Islam. En 2001 les bouddhas de Bamyan furent détruits après un procès à Kaboul s’appuyant sur l’exemple du Prophète.. A l’époque actuelle, le terrorisme intellectuel ou le terrorisme tout court, la guerre, l'assassinat politique, la tromperie, la subversion et le non-respect de la parole donnée à l'ennemi ou à l'infidèle, en tant qu'arme pour faire avancer l'islam, etc. ... dérivent tout droit de préceptes coraniques et de l'exemple de Mahomet, considéré comme le "beau" modèle par excellence, à imiter par tous les musulmans.


Les positions archaïques figées de l'islam vis-à-vis de la femme, du juif, du chrétien, de l'homosexuel... mais aussi de la science, de la modernité, de la démocratie, etc. sont l'expression d'une théocratie absolue et globalisante, visant à régenter absolument tous les aspects de la vie, tant publique que privée, des individus. La séparation et la ségrégation (des hommes et des femmes, du musulman et du non-musulman (que l'on peut tuer, réduire en esclavage ou à l'état de dhimmi) sont consubstantiels à l'islam. Le voile, la burqa, les prières dans les rues, l'imposition du hallal, etc. .. sont autant de marqueurs identitaires qui s'inspirent directement de l'avertissement du Croran qui interdit au musulman de prendre pour amis des non-musulmans. L'auto-getthoisation, la stratégie de grigottage du territoire (le dar al harb - ou territoire de la guerre) au profit du dar al Islam (le territoire de l'Islam) sont directement inspiré par l'obligation qui est faite à tout musulman de combattre, avec sa force et avec ses biens, à l'extension de l'islam jusqu'à ce que toute la terre soit conquise, et que LA religion «soit à Allah seul».

A suivre....

Naibed a dit…

[Suite]

L'auteur recense ainsi quelques 70 interdits de l’islam, que l'on retrouve dans la Charia, que les musulmans tentent d'imposer, petit à petit à coup d' «accomodement [dé]raisonnables» ! L'islam «modéré» (qui fonctionne à coup de terrorisme intellectuel) et l'islam dit «intégriste» (qui fonctionne à coup de terrorisme tout court), loin de s'opposer, fonctionnent comme deux stratégies complémentaires, qui se renforcent mutuellement ! La stratégie consiste à avancer selon deux axes : en menant une guerre pour la suprématie à l’intérieur de la communauté musulmane, et en menant une guerre pour la suprématie en dehors.


Selon Anne-Marie Delcambre, il faut avoir le courage de dire – au risque de choquer – que « l'intégrisme n'est pas la maladie de l’islam, il en est l'intégralité ». Les seuls « vrais musulmans » sont les intégristes, parce qu'ils sont les seuls à suivre, à la lettre, le texte sacré du Coran. Anne-Marie Delcambre voudrait que l’on prenne conscience qu'il y a une complicité objective entre ceux qui disent « ce n'est pas ça l'islam » parce qu'ils voudraient que ce ne soit pas cela et les musulmans qui disent « il vaut mieux que l'on dise cela » plutôt que de remuer ce qui gène ! Avec ce livre, elle dénonce l'hypocrisie généralisée, le politiquement correct, qui fait que l'on ne veut pas dire la vérité sur les textes - réputés intouchables, car état soi-disant la parole même d'Allah - du Coran.


----------------------------------------------------------------
[1] « L’Islam des interdits » par Anne-Marie DELCAMBRE, éditions Desclée de Brouwer, Paris, 2003, 145 pp. 14 €.

[2] Mahomet, le beau modèle ? - L'Islam et la guerre ? -L'Islam et l'assassinat politique ? - L'Islam et le terrorisme ? - L'Islam et la femme ? - L'Islam et les Juifs ? - L'Islam et les chrétiens ? - L'Islam et les animaux ? - L'Islam et les images ? - L'Islam et la science ? - L'Islam et la sexualité ? - L'Islam et l'argent ? - L'Islam comme communauté ? - L'Islam et la loi ? - L'Islam et la politique ? - L'Islam et le mysticisme ? - L'Islam et les droits de l'homme ? -
L'Islam et l'Occident ? - L'Islam et la laïcité ? - L'Islam et la démocratie ? - Islam contre islamisme ? - L'Islam et la modernité ? - Le Coran intouchable ?

Victor PEREZ a dit…

Naibed,

Merci pour ce complément d'informations.

Anonyme a dit…

Je ne peux m'empêcher de remarquer que le titre de votre blog est "Contre l'idéologie, le sectarisme et la bêtise... La parole libre" et de noter que la totalité de vos articles est extrêmement partiale : "contre l'idéologie et le sectarisme" - ou la pensée unique au choix - sur ce blog, on repassera.

Et dans le même temps je note que la plupart de vos références viennent de personnes ou de sites, blogs ... à droite de l'extrême droite - Rockik, radio sur laquelle Mme Delcambre a donné cette interview, est classé à la droite de la droite de la droite, j'en veux pour exemple ce que ce jour (23 nov.) on trouve sur leur page d'accueil à savoir : "L'Honorable JEAN-MARIE LEPEN en entrevue" ! Est-ce un détail pour vous ? Pas vraiment me concernant !

Bref, je pense que "contre la bêtise", on repassera aussi ... et pour votre crédibilité et celle de vos sources également !

Par contre je note que pour "la parole libre", elle est libre la parole, très libre ... compte tenu de certains contenus, sans doute trop libre ! Certainement un détail pour vous ...

Cordialement,
Pierre

Victor PEREZ a dit…

Pierre,

Lorsque vous m'accusez de partialité, de sectarisme, j'attends de votre part que vous en démontriez la réalité.

Ais-je trafiqué un fait avéré ? Ais-je omis des détails qui auraient gêné mes analyses ?

Voilà les preuves que j'attends de la part d'un véritable expert comme vous.

Par ailleurs, que vous trouvez ici que mes articles, autrement dit la ''pensée unique'', n'a rien d'étonnant. Vous êtes sur mon blog qui n'a aucune vocation à diffuser ce qui paraît chez d'autres.

Pour ce qui est de l'interview de Mme Delcambre, que m'importe le contenant, seul le contenu est intéressant. Est-il faux ? Aurait-il été différent si diffusé par d'autres ? Bien sûr que non!

Par ailleurs, je n'ai pas été le chercher sur le site que vous m'indiquez mais sur YouTube.

YouTube est aussi à la droite de la droite de la droite....?

Quant à la teneur des commentaires, si je n'approuve pas tout ce qui est dit, est-ce quelques un d'entre eux auraient dépassé la bonne convenance ?

Lesquels ?

Bref! Ne seriez vous pas vous-même atteint par la bêtise pour écrire autant de sottises en si peu de place ?

Ixiane a dit…

A monsieur l'Anonyme:
Tout ce que dit Naibed est absolument juste!
Moi, une française ordinaire, lamda,je n'ai lu aucune des références citées plus haut; je m'intéresse simplement aux différentes religions et il suffit de lire le Coran pour prouver les propos de Naibed qui sont la triste réalité!
C'est un déluge de haine envers le juif et le chrétien réitéré dans chaque sourate.
C'est un code civil qui n'a pas sa place dans notre démocratie.
Avant de lire Naibed, j'ai toujours affirmé que les intégristes étaient plus honnêtes que les "soi-disant modérés"
Ils suivent à la lettre le texte sacré du Coran alors que les modérés disent "ceci n'est pas écrit, cela n'est pas écrit etc..."
Il faut dire que leur prophète Mahomet n'est pas un exemple : c'était un guerrier qui a (je n'ose pas avancer un chiffre) des milliers de morts à son actif: toutes les tribus du Moyen et Proche Orient étaient sommées de se convertir à l'Islam (c'était la conversion ou la mort).

Ixiane a dit…

Beaucoup de nos concitoyens se convertissent à l'Islam par opportunisme, pour pouvoir épouser son amoureux ...mais il y a aussi des musulmans qui se détournent de l'Islam parce qu'ils ne s' y retouvent pas! Je connais un Imam qui a étudié à la célèbre Université du Caire, qui a renié l'Islam (mais pas son peuple).
Il a fini par quitté son pays et changé de patronyme après une tentative d'assassinat!

Anonyme a dit…

Bonjour!

Je n'appartien a aucun extrême, mais je tiens a dire que votre blog est immensemment utile!

Ce n'est pas que nous ignorions toutes ces choses, c'est juste qu'on préfère penser que les gens évoluent et changent de comportement!

Hélas les fanatiques et méchants de "tous bords" trouveront toujours de l'eau pour leur moulin en lisant des textes d'un autre temps.

haurore