vendredi 25 mai 2012

Chansons sur Israël

Paroles et chansons anciennes qu’il est bon de réentendre. D’autant plus si elles sont interprétées par les Bee-GeesSerge Gainsbourg et Nino Ferrer .


Bee Gees : "Israël"

video

Serge Gainsbourg : "Le sable d'Israël"

video

Oui, je défendrai le sable d'Israël,
La terre d'Israël, les enfants d'Israël;
Quitte à mourir pour le sable d'Israël,
La terre d'Israël, les enfants d'Israël;
Je défendrai contre tout ennemi,
Le sable et la terre, qui m'étaient promis
Quitte à mourir pour le sable d'Israël,
Les villes d'Israël, le pays d'Israël;
Tous les Goliaths venus des pyramides,
Reculeront devant l'étoile de David.


****

Nino Ferrer: "Je vous dis bonne chance"

video


Ça fait bientôt vingt siècles
Qu’ils cherchent la Terre Promise
Ça fait bientôt vingt siècles
Et ça fait trop longtemps
Dans le désert ils ont planté des oliviers
Et les autres pour les arracher
Se mettront bien trente contre un
Moi je vous dis bonne chance
Moi je bous dis bonne chance
Moi je vous dis bonne chance
Et j’ai des larmes dans les yeux
Car je ne peux pas oublier que

Ça fait bientôt vingt siècles
Et tant de mort pour rien
Et toute cette souffrance
On s’en est lavé les mains.
Jusqu’à quand faudra-t-il laisser couler le sang
De ces Justes et de leurs enfants
Les bras croisés le cœur indifférent
Je vous en demande pardon
Je vous en demande pardon
Je vous en demande pardon
Et j’ai des larmes dans les yeux
Car je ne peux pas oublier tout ça
Et je vous crie bonne chance
Et je vous crie bonne chance…

****

Merci à JSSnews et à Philosémitisme.

22 commentaires:

Marrache Dora a dit…

Comme c'est étrange! Cela fait deux jours que je fredonne la chanson de Gainsbourg sans même l'avoir entendue quelque part. J'ai même choisi de mettre les premiers vers en exergue pour ma prochaine chronique. Elle a surgi de ma mémoire brusquement.

Et voilà que ce matin, à ma grande surprise, je la découvre sur votre blog.

Merci, Victor, de partager avec les internautes ces chansons inoubliables.
Hag sameah
Dora Marrache

Victor PEREZ a dit…

Merci Dora

Anonyme a dit…

Ah ça me rappelle ma jeunesse dans les années 1900 "vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine lalala la la"

Qu'est-ce qu'on s'est éclaté dans les années qui ont suivi. Le départ la fleur au fusil, les tranchées, les chansons de Montéhus, la voix des mourants, debout les morts) et puis les bals des années folles, puis la débâcle, l'occupation, Laval, Maurice Chevalier tout ça.

Depuis je suis fan des chansons nationalistes. Elles nous font tant de bien à l'âme et au coeur.

gregoire

Victor PEREZ a dit…

Grégoire,

Moi c'est votre commentaire qui me rappelle la collaboration des communistes avec les nazis tant que l'amitié russo-germanique dura. Un temps où les anti-ationalistes comme vous votèrent les pleins pouvoirs au maréchal pétain.

Un temps où le peuple juif n'avait pas encore un pays pour les défendre et chanter sa gloire.

Bref ! Nous n'avons pas les mêmes valeurs. A chacun ses références et ses penchants.

Anonyme a dit…

c'est toujours un plaisir de lire vos articles Victor et j'ai adore ces chansons. Merci

rachel a dit…

merci Victor. supers articles et magnifiques chansons

Marcoroz a dit…

Allons, Victor, un peu de déférence envers ce monsieur, car si j'en juge par ce qu'il écrit, il est plus que centenaire ! :-)

Anonyme a dit…

Traduction de "Israel" Bee Gees

Tu as eu des problèmes Israël
Je les ai tous vus
Mais tu mets des papiers dans le Mur

Israël

Tu sais, je t'ai vu chuter tant de fois
J'ai pleuré pour toi et c'est un crime

Israël

Là où il y a du sable
Là où il y a du sable magnifique
Tu sais que tu inspires ce genre de sentiment
C'est juste grandiose
Prends-moi dans tes bras
Laisse-moi être avec toi

Israël

J'aime les sourires sur les visages de ton peuple
Ils me font l'impression de chauds baisers
Et je veux ce genre de sourire
Ce genre de sourire
Israël le monde entier pense à toi
Et si ils ne pensent pas à toi ils trouveront une raison
De crier au sujet d'Israël, Israël

Tu es le seul Israël, Israël
Parle m'en
Oh prends-moi dans tes bras
Et fais-moi sentir ta bonté
Sois avec moi Israël
Prends-moi dans tes bras
Laisse-moi t'amener à moi
Oh je le veux Israël
Israël, oh reprends-moi dans tes bras
Isräel

Cordialement.

Douvdevan

Victor PEREZ a dit…

Un grand merci Douvdevan

denise a dit…

Merci pour ces chansons, et votre engagement envers Israel. Dans le meme ordre d'idees une tres jolie peinture commentee par SAREL que voici :
"Le rocher, le sable et l'eau"
Le rocher et le sable sont confrontes.
Le rocher est fort comme un roc,
Le sable penetre partout.
Le roc peut se fissurer
Le grain de sable reste toujours "le grain"
Sans que la terre bouge, le rocher reste fixe>
Le vent entraine le sable
et celui-ci peut couvrir tout "rocher"
Et voici de l'eau, limpide et souriante.
Que fais tu la, lui demandent les deux ?
Je suis obligee de passer pour apporter la vie>
Le sable et le rocher sont unis pour la contrer.
On construira un barrage et tu ne pourras plus continuer.
Le sable en la couvrant menace de la faire disparaitre.
Malgre tout l'eau s'infiltre et jaillit partout.
Et continue avec tenacite vers son but inne
Il est impossible de l'arreter.
On ne peut faire disparaitre "la verite"

Merci Monsieur Sarel, vos paroles et votre tableau sont magnifiques..

Je souhaite a chacun, et a vous aussi Victor Perez, d'avoir le courage de continuer de crier certaines vraies paroles,tout comme les petits ruisseaux rejoignent les rivieres et viennent renforcer le courant des grands fleuves, afin d'inonder le monde de la Verite..ainsi Israel denoncera les mensonges, dejouera la haine, et trouvera sa dimension universelle dans le monde.

Victor PEREZ a dit…

Merci Denise de ces paroles réconfortantes. Israël est un vieux peuple, un vieux rêve et je ne doute pas une seconde qu'il continuera à inonder la planète de ses valeurs si exemplaires.

Anonyme a dit…

Et les centenaires sont un peu moins bellicistes que certains jeunes au cerveau lavé de propagande. Cela s'est vérifié sur tous les continents et à toutes les périodes.

M. Perez, vous avez préféré censurer mon message plutôt que d'avoir à me dire quels étaient donc ces anti-nationalistes qui votèrent les pleins pouvoirs à Pétain.

Ni à me dire quel rapport peut-il y avoir entre les chansons de propagande nationalistes et le pacte germano-soviétique.

Ce n'est même pas une question de valeurs, plutôt de comprenette je crois.

gregoire

Victor PEREZ a dit…

Gregoire,

je ne vous ai pas censuré. Votre message a du s'égarer parmi les touches de votre clavier.

Quand à la comprenette, il est évident qu'il faut connaître un peu l'histoire pour comprendre le rapport entre ceux qui se voyaient plutôt rouges que patriotes et le pacte germano-soviétique. Un pacte qui pointait les démocrates comme ennemis communs. Un ennemi qui chantait l'amour de son pays et non celui d'idéologies nauséeuses qui conduisirent la planète vers les atrocités que l'on sait.

Bref! Venir me faire un parallèle entre des chansons glorifiant la démocratie israélienne avec l'époque qui coûta la vie à six millions d'entre nous (pour ne parler que d'eux) m'écoeure.

Anonyme a dit…

Très démago cette réponse. Je ne fais aucun parallèle précis. Je dis juste que les chansons nationalistes ont aidé à conduire à la guerre, ou l'ont soutenue. En particulier en 1914, mais pas uniquement.

C'est votre parallèle avec le pacte germùano soviétique que j'ai du mal à saisir puisque je parlais de chants nationalo-bellicistes. Il y a certes l'internationale, non nationaliste, mais aucun rapport avec mon intervention.

"le rapport entre ceux qui se voyaient plutôt rouges que patriotes..."

rapport qui fut inversé pendant 14-18. Il n'est qu'à prendre l'exemple de Montéhus qui est passé de "la butte rouge" à "debout les morts", et qui montre un retournement de l'intelligentsia gauchiste de l'époque vers le nationalisme et l'effort de guerre.

rapport qui s'est équilibré entre deux guerres où le Front Pop et les communistes d'après 17 s'opposèrent violemment à votre camp, la droite, qui manifestait "préférant Hitler à Blum", ou demandant le "départ du juif"

Quand à votre parallèle avec les déportations, plutôt malvenu pour utiliser un euphémisme, quel camp a à votre avis favorisé les pleins pouvoirs à Pétain? Quel camp a risqué sa vie pour sauver des vies? Je ne parle pas de personnes car, Yad Vashem le prouve, l'opinion politique jouait peu lorsqu'il s'agissait de planquer un gosse, mais politiquement, quel camp a encouragé et supporté la déportation, et quel camp est entré, sous ordre de Moscou, dans la résistance, et ce avant la rupture du pacte GS?

Bref, comme vous dites, il faut connaître un peu l'Histoire pour la comprenette, et pour voir que rien n'est aussi simpliste que ce que vous avez écrit en réponse à mon commentaire. Commentaire qui ne faisait que montrer l'impact des chants nationalo-bellicistes sur l'état d'esprit d'une population. Alors en 2014, vous nous chanterez "vous n'aurez pas la Judée et la Samarie" puiss vous partirez la fleur au fusil pour quelques semaines? Suis-je bête, c'est déjà fait...

gregoire

Anonyme a dit…

Israël à bientôt ! car la sainte espérance
Emplit nos cœurs en te disant : adieu.
En attendant l'heure de la délivrance,
Pour l'avenir... Nous allons prier Dieu.
Nos monuments où flottent leur bannière
Semble porter le deuil de ton drapeau.
Israël entends-tu la dernière prière
De tes enfants couchés dans leurs tombeaux ?

Refrain [*]
Vous n'aurez pas la Judée la Samarie
Et, malgré vous, nous resterons israéliens
Vous avez pu islamiser la plaine
Mais notre cœur vous ne l'aurez jamais

Eh quoi ! nos fils quitteraient leur chaumière
Et s'en iraient grossir vos régiments !
Pour égorger Israël, notre mère,
Vous armeriez le bras de ses enfants !
C'est contre vous qu'elles leur serviront
Le jour où, las de voir couler nos larmes
Pour nous venger leurs bras se lèveront.

au Refrain

Ah ! jusqu'au jour où, drapeau bicolore,
Tu flotteras sur nos murs exilés,
Frères, étouffons la haine qui dévore
Et fait bondir nos cœurs inconsolés.
Mais le grand jour où Israël meurtri
Reformera ses nouveaux bataillons,
Au cri sauveur jeté par la patrie,
Hommes enfants, femmes, nous répondrons.

au Refrain

greg

Victor PEREZ a dit…

Grégoire,

Vous me dites juste que "les chansons nationalistes ont aidé à conduire à la guerre, ou l'ont soutenue"

Les chansons à la gloire d’Israël ci-dessus, voire les autres, n'ont jamais incité les Israéliens à se conduire comme vos ancêtres envers les Juifs. Qu'ils furent rouge ou brun, bleu ou rose.

Pas une guerre n'a été entreprise par ce pays. Seule la légitime défense a été la réponse aux guerres imposées.

En conséquences, venir comparer comme vous le faites, en remplaçant France par Israël dans les paroles ci-dessus par exemple, est grotesque car l'histoire de vos aïeux n'est pas quant à elle transposable au peuple juif.

Allez donc chanter ailleurs.

Anonyme a dit…

Ce sont vos aïeux aussi. A moins que votre famille n'habite sur la terre de Palestine mandataire depuis l'époque, ce dont je doute au vu de votre patronyme, mais je peux me tromper.

"Pas une guerre n'a été entreprise par ce pays. Seule la légitime défense a été la réponse aux guerres imposées."

Certes l'Histoire n'est pas transposable, mais les méthodes de communication restent les mêmes. C'était en effet la méchante allemagne qui nous a imposé 14-18.... comme 1870... Ben oui il faut faire croire qu'on est toujours le gentil et qu'on se défend.

Bref croyez ce que vous voulez, mais la communication de guerre, et pour la partie qui nous intéresse ici, les chants nationalistes, n'ont jamais aidé à la paix. Aimer sa patrie, pourquoi pas. L'idéaliser, très bien. S'en servir pour vendre une guerre, ça pue. Chacun ses valeurs.

gregoire

Victor PEREZ a dit…

Grégoire,

Vos aïeux n'ont jamais été les nôtres. C'est tout juste si ceux-ci acceptaient les Juifs malgré que ces derniers étaient très bien intégrés. Dreyfus est le parfait exemple de cette démonstration pour l'époque.

Cette attitude va d'ailleurs très bien avec vos chants nationalistes qui ont vu "le sang abreuver leur chemin". Hymne français. L'hymne israélien s'intitule l'Espoir.

Quelle différence!

Pour le reste vous ne faites que réciter des généralités. Citez moi donc UN SEUL chant qui a appelé ou inciter à la guerre!

Chantez moi la réponse si vous en êtes capables!

Anonyme a dit…

Ben voyons. Que vous le vouliez ou non, nos aïeux sont des européens, leur appartenance religieuse de l'époque ne change rien à cela. Vous confondez allègrement l'antijudaïsme, l'antisémitisme, l'origine ethnique et la citoyenneté israélienne. Ce n'est pas sérieux. Ce sujet est inutile à aborder tant que vous ne saurez pas faire la différence entre des concepts pourtant simples à appréhender.

Vous avez le droit de comparer les hymnes nationaux. Le français est né dans la terreur de la Révolution, l'israélien a été préparé tranquillement pendant la période de création de l'Etat. Projet qui, vous ne l'ignorez pas,est loin d'être né en 1948 sur un coup de tête ou une révolution.

Quand à un chant qui incite à la guerre, je ne suis pas allé le chercher très loin, je suis juste remonté dans votre article. Je cite :
"Oui, je défendrai le sable d'Israël,
La terre d'Israël, les enfants d'Israël;
Quitte à mourir pour le sable d'Israël,
La terre d'Israël, les enfants d'Israël;
Je défendrai contre tout ennemi,
Le sable et la terre, qui m'étaient promis
Quitte à mourir pour le sable d'Israël,
Les villes d'Israël, le pays d'Israël;
Tous les Goliaths venus des pyramides,
Reculeront devant l'étoile de David."

J'y trouve une similitude PARFAITE avec "L'Alsace et la Lorraine". Pas vous?

Grégoire

Victor PEREZ a dit…

Grégoire,

Même les nazis, les staliniens, voire même les inquisiteurs espagnols étaient des Européens. Ceux-là sont vos aïeux. Pas ceux du peuple juif.

J'apprécie aussi particulièrement vos nuances entre "l'antijudaïsme, l'antisémitisme, l'origine ethnique et la citoyenneté israélienne"!!!!!!

Cela fera 4 raisons au lieu d'une pour tuer des Juifs.

Et quand à votre comparaison entre le chant de Gainsbourg qui parle de défense et rien d'autre et votre Alsace Lorraine elle est pitoyable.

Anonyme a dit…

Je ne devrais pas rire, ce sont des sujets graves, mais je ne peux m'en empêcher.

Différencier l'antijudaïsme du XIVème siècle et la citoyenneté israélienne me donne des raisons de tuer des juifs. Vous êtes impayable. Ou alors vous ne savez vraiment pas différencier des concepts sans les remplir d'idéologie, et là c'est grave.

Pour le coup des aïeux, désolé mais je ne veux même pas en discuter avec vous. Vous êtes tellement persuadé que votre famille a toujours habité en Palestine, qu'elle soit romaine, ottomane, anglaise ou israélienne.... que je préfère vous laisser vos illusions. Je ne voudrais pas vous faire de la peine sur un sujet aussi sensible.

Et pour la comparaison des chants je vous rappelle que 'L'Alsace et la Lorraine" est aussi un chant de défense contre un méchant. Le texte est extrêmement semblable. L'idéologie est également la même. Libre à vous de refuser de voir.

Juste un dernier point, et retenez le si vous ne voulez pas passer pour un imbécile : ce n'est pas parce qu'on n'est pas d'accord avec VOUS qu'on veut forcément tuer des juifs.


Grégoire

Victor PEREZ a dit…

Mon pauvre Grégoire,

Non! Vous ne devriez pas rire. Différencier l'antijudaïsme, de l'antisémitisme voire de la citoyenneté israélienne n'empêche nullement que le juif est TOUJOURS le bouc émissaire de ces doctrines de la haine.

Ma famille, comme la très grande majorité des familles juives ont vécu tantôt là, puis tantôt ici. Mais toujours comme apatrides et ont été très loin de décider de faire la guerre comme l'ont fait vos ancêtres (j'insiste sur ce point) qui pour une raison d'Alsace qui pour une raison de Lorraine.

Ne pas être d'accord avec ces réflexions de bases ne fait pas de vous un imbécile mais, au minimum un complice de ces doctrines toujours en vigueur et qui ont pris pour nom de nos jours antisionisme.

Une raison de plus pour tuer du JUIF.

Pour conclure, laissez moi avec mes "pauvres illusions" et aller dispenser vos certitudes ailleurs que sur mon blog.