dimanche 30 novembre 2003

Coup d’état genevois

Lundi 1er Décembre à Genève, ville symbole de Paix par sa neutralité (sic) et des Droits de l’homme, va se perpétrer un ‘’coup d’état pacifique’’ contre une démocratie digne de ce nom et dénommée Israël. Aux yeux du monde, le gouvernement d’Ariel Sharon -et au- delà le choix démocratique israélien- sera désigné comme principal ‘’fauteur de guerre’’ pour refus de négociations de paix.

A ce passage en force, ont contribué -par « l’Initiative de Genève »- les Israéliens Yossi Beilin, Avraham Burg et Amram Mitzna aidés en cela par les Palestiniens Yasser Abed Rabbo, Hicham Abdel Razek, et Nabil Qassis, les deux parties étant secondées et encouragées, voire financées, secrètement pendant deux ans par la Suisse et particulièrement par sa ministre des Affaires étrangères Micheline Calmy-Rey.

L'événement aura lieu au Centre des congrès de Genève. En tout, près de mille personnalités sont attendues. Jimmy Carter, parrain des accords de Camp David de 1979 entre l’Egypte et Israël, Lech Walesa et Sean McBride, trois lauréats du prix Nobel de la paix, devraient prendre la parole. Le maître de cérémonie sera l'Américain Richard Dreyfuss, acteur fétiche de Steven Spielberg.

La France témoignera de l’intérêt à l’initiative « qui constitue un encouragement dans la recherche de la paix » par la présence de Mme Simone Veil, ancienne ministre d'état et par celle du Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, M. Hubert Colin de Verdière. Intérêt auparavant confirmée par l’accueil au Quai d’Orsay le 22 octobre dernier de MM. Beilin et Abed Rabbo.

Certaines délégations seront conduites par d'anciens dirigeants politiques, comme le Portugais Mario Soares, l'Espagnol Felipe Gonzalez, le Sud-Africain Nelson Mandela, et l'Allemand Helmut Schmidt. Quant à la délégation américaine, elle comprendra six sénateurs en fonctions. Trois républicains et trois démocrates.

Les ministres arabes des affaires étrangères du Qatar et du Maroc seront présents. Il n'y aura, en revanche, aucun chef de la diplomatie européenne. Les initiateurs expliquent qu'il était "trop tôt" pour les inviter.

L’art ne sera pas absent de la ‘’cérémonie’’. Les musiciens et chanteurs, tels Ehoud Banaï, Zaava Ben ou encore Aviv Guefen, et les écrivains, tels Amos Oz, A.B. Yeoshoua, Ram Oren et Yohi Brandeis, y apporteront leurs prestiges et cautions.

Même les représentants syndicaux, ou similaires, telle Vicky Knafo qui doit sa célébrité aux manifestations qu’elle a organisées contre le gouvernement, s'y rendra.

Bref ! Une vrai fête pour une noble cause. Descendre en fanfare Ariel Sharon pour son ‘’acharnement’’ à ne pas voir que cet accord « revêtait une importance nationale », et son refus « depuis des années de croire qu’il existe des partenaires pour cette paix » comme l’affirme Yossi Beilin.

Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Y a t-il des partenaires pour une paix digne de ce nom ? Paix exigeant deux états pour deux peuples différents. L’un pour les ‘’Palestiniens’’ et l’autre pour les Israéliens. L’un à majorité arabe et le second à majorité Juive. Comme le prévoyait en l’an 2000 Ehud Barak, alors premier ministre israélien.

Est-ce le cas ? L’autorité palestinienne a t-elle à ce jour renoncé officiellement à son exigence qui a déclenché la « Guerre d’Oslo » et assassiné près de 4000 individus ? A savoir, l’abandon d’un retour au sein d’Israël de plus de quatre millions de‘’réfugiés’’. Même Yossi Beilin ne peux l’affirmer.

Seuls des intérêts convergents entre les signataires de « l’Initiative de Genève » les ont réunis.

La CHUTE du gouvernement d’Ariel Sharon.

Pour les uns, il s’agissait de se rappeler au souvenir du public et, le cas échéant, recevoir un mandat ou plus. Pour les autres, une question de survie politique les a contraint à composer. Les infrastructures des organisations terroristes malmenées voire anéanties, la clôture de sécurité empêchant toute ingérences ultérieures sur la politique israélienne, la situation économique du peuple palestinien, sont autant de raisons d'exercer des pressions sur les israéliens jusqu’à la chute d’Ariel Sharon et son remplacement par un individu plus malléable. Tel que… Yossi Beilin ???

A l’issue de la cérémonie genevoise, un groupe de contact européen sera créé pour « prolonger l’esprit de Genève ». Gageons en toute sécurité que cet esprit se fissurera sur l’opiniâtreté de Yasser Arafat à refuser un état juif.

Les parrains de cette comédie, auront alors peu fière allure d’avoir avaliser un Coup d’état genevois.

2 commentaires:

Kenneth a dit…

I have a ##KEYWORD## site/blog. It pretty much covers ##KEYWORD## related stuff.

St Louis Cardinals BUFF a dit…

So many blogs and only 10 numbers to rate them. I'll have to give you a 9 because you have a quailty topic.

Free Access To More Information Aboutafrica travel